Le FFS prépare un grand hommage à Hocine Aït Ahmed

FFS
Le FFS fait des propositions. New Press

Par Hani Abdi – Le Front des forces socialistes (FFS) prépare une série d’activités et des meetings pour rendre hommage à son père fondateur Hocine Aït Ahmed, disparu en décembre 2016. Ainsi, le 22 décembre, le FFS va tenir une rencontre commémorative à la salle Sierra Maestra à Alger.

Cette rencontre est placée sous le signe : «Une vie et un combat pour un Maghreb des peuples». Elle sera marquée par la présence de chefs de partis de pays voisins. Parmi eux, le président du parti Ettakatoul de Tunisie, de l’Union socialiste des forces populaires du Maroc, du premier président de l’assemblée nationale constituante de Tunisie, Abderrahmane Ben Djaffar. D’autres activités sont prévues durant toute la semaine prochaine dans plusieurs wilayas.

Hocine Aït Ahmed, né le 26 août 1926 à Aïn El-Hammam (Tizi-Ouzou), a entamé très jeune son parcours politique au sein du Parti du peuple algérien (PPA), avant de présider l’Organisation spéciale (OS) en 1947, après la mort de son fondateur Mohamed Belouizdad.

Avec Ahmed Ben Bella, il organisa l’attaque de la grande poste d’Oran en 1949 et, en 1955, il participa au Congrès de Bandung (Indonésie), avant de se rendre à l’Organisation des Nations unies à New York en 1956 comme représentant de la délégation du FLN.

Il fut également un des cinq chefs historiques de la guerre de Libération nationale dont l’avion a été détourné par le colonisateur français le 22 octobre 1956.

H. A.

Comment (14)

    Rayés Al Bahriya
    20 décembre 2018 - 12 h 45 min

    On peut pas dire, être et avoir été.
    J’en connais un , Il a été com et puis il l’est encore.
    Voilà ces marabiotic …
    Il faut se méfier du messianisme politic …
    Encore plus du zaimisme.

    3
    1
    Anonyme
    20 décembre 2018 - 11 h 40 min

    Roh a mi roh l’FFS yemouth…..
    Un parti devenu une coquille et vide de sa seve se contentant de faire dans les mondanites avec linternationale socialiste entre autres pendant que la Maison Algerie prend eau de toutes parts et coule dans un silence assourdissanr du neo-ffs
    Votre seule et unique activite se sont les purges et les expulsions des meilleurs fils et filles du parti et de la premiere heure
    Votre paranoia et votre inertie vous empeche même pouvoir tenir un simple site internet interactif en 2019!,!
    Il ne vous reste qu’a surfer sur le capital sympathie que le peuple Algerien garde encore pour Da l’Hocine Rebi iyrehmou…. mais ca ne va pas durer encore longtemps, le peuple n’est pas dupe
    Au point ou vous en êtes, Il ne vous reste qu’a aller rejoindre la coallition fln/rnd/taj/mpa/…du consensus pro-report des elections et de la prolongation du mandat de fakahamatouhoum…ainsi vous serez consequents et la boucle sera bouclee
    Ki koun’na ki welina….kh’sara a3likoum…. vous ne trompez plus personne

    6
    2
    elbiour
    20 décembre 2018 - 2 h 11 min

    LE GRAND HOMME MR HOCINE AIT AHMED A ETE ,FUT ET RESTERA LE SYMBOLE PRESQUE UNIQUE DANS L’HISTOIRE DU MOUVEMENT NATIONAL DE L’ALGERIE PRE ET POST INDEPENDANTE.IL A ETE LE MIROIR DES LUTTES POUR LES LIBERTÉS DU ET DES PEUPLES.IL MERITE TOUT LES HOMMAGES ET AUCUN HOMMAGE NE SERAIT EGAL A SA MÉMOIRE DE GRAND ET RARE MILITANT EPRIS DE JUSTICE ET DE LIBERTE.GRAND CHAHID DES CAUSES JUSTES,REPOSE EN PAIX ET LES GRANDS HOMMES NE MEURENT JAMAIS

    5
    6
    MELLO
    19 décembre 2018 - 21 h 01 min

     » Nous avons libéré le pays , mais nous n’avons pas réussi à libérer le peuple  »
     » Oui , ce pouvoir à mené pendant plus de cinquante ans une politique de deculturation ,de depolitisation voire de déstabilisation mentale des Algériennes et des Algériens afin de rendre impossible toute pensée et toute action logiques . Par contre il a donné toutes ses chances à l’inculture politique, à la culture du mensonge , de la manipulation et de la violence.  »
     » Refuser le refus du pouvoir d’une solution globale politique et pacifique est un préalable qui interpelle chaque Algérienne et chaque Algérien  »
     » Le droit d’avoir des droits  »
    Des déclarations cultes de HOCINE AIT AHMED – à méditer.

    8
    4
      Awal thilitza
      20 décembre 2018 - 11 h 19 min

      Il devait dire que la religion n’est pas un fait étatique, il ne l’a pas fait, au contraire il integre le parloir arabe qui a l’islam comme épée de Damoclès. En fin de compte sans rupture on subit le choix des autres. Il a adhéré à un model sociétal qui est en soi porteur de la négation des droits. Les limites sont en cohérence avec une culture donnée. Feindre l’unité c’est accepter le versement dans la fatalité de l’Etat islamique, en douceur

      4
      5
        MELLO
        20 décembre 2018 - 16 h 06 min

        Vous oubliez une chose , c’est toute cette responsabilité du pouvoir dans cette configuration sociale des Algériens. Ce pouvoir centralisateur de tous les monopoles:
        – monopole totale de l’organisation sociale. Cet exercice multiforme et continuel du contrôle idéologique et politique qui n’à qu’un seul but : étouffer le sens de responsabilités en deracinant l’instinct de résistance .
        – monopole de l’expression et close ment de l’information.
        – monopole de l’écriture de l’histoire
        Un autre facteur encore aussi frappant qui déboucha sur la manipulation de l’idéologie , c’est la situation économique désastreuse avec sa misère, sa terrible crise de logements ainsi que le chômage. L’intégrisme construit sa prospérité sur fond de cette situation.

        4
        1
    LE NUMIDE
    19 décembre 2018 - 20 h 53 min

    tres bonne chose … le dirigeant historique algérien Hocine Ait Ahmed mérite tous les hommages des algeriens

    6
    5
    Honte au FFS !
    19 décembre 2018 - 20 h 38 min

    Ce parti a lancé aujourd’hui un appel au « Maghreb des peuple » et a invité des partis marocains et tunisiens, bien sûr le peuple Sahraoui a été exclu de l’invitation.
    Normalement seuls les Algériens de toute les régions devaient être invités.
    Ni UMA ni tamazgha ni rien d’autre que l’ALGERIE !

    7
    6
      MELLO
      19 décembre 2018 - 23 h 27 min

      Vive le Maghreb des peuples et vive Tamazghza.

      7
      7
        anonyme
        20 décembre 2018 - 9 h 25 min

        Vive le Maghreb des peuples et vive les arabes

        5
        7
      Qui te nomme te controle ay'azgar
      20 décembre 2018 - 9 h 08 min

      Le « Magreb » est l’anti-thèse de l’Authenticité. C’est la négation géopolitique des africains du nord. Magreb veut dire la vision arabe de la géographie humaine, elle nie l’existence des africains du nord qui eux se nomment Thamzgha.
      Le FFS piégé par son maraboutisme finit dans l’assimilation semantico-politique

      6
      4
    Vérité
    19 décembre 2018 - 20 h 28 min

    L’immortel Héro Monsieur Hocine Ait Ahmed que dieu le bénisse,pas comme certains attirer par le pouvoir et l’argent sale, personne n’a rien emporter avec lui dans sa tombe

    9
    2
    Vérité
    19 décembre 2018 - 20 h 16 min

    Le dernier vrai homme politique honnête et loyale envers sa patrie, s’était ce Héro de la guerre de l’indépendance, Monsieur Ait Ahmed Allah yarahmou,la Mauvaise herbes ne crève jamais même sans eau,il lui suffit juste de la fumier autour

    9
    3
      Anonyme
      20 décembre 2018 - 9 h 22 min

      Non Mr, il est nul point de vue analyse. Comme Abane il a prédisposé le pays au régime actuel.
      Le sacrifice sans au préalable une bonne analyse mène droit au résultats: abane assassiné Ait Ahmed exilé.

      4
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.