Sénatoriales : le FLN obtient l’écrasante majorité, les islamistes laminés

Sénat FLN
Le FLN rafle la mise des sénatoriales. PPAgency

Par Hani Abdi – Le FLN a raflé la majorité des sièges en compétition pour le renouvellement partiel du Conseil de la nation. Selon les premiers résultats, l’ex-parti unique a obtenu 29 sièges sur les 48 en jeu. En effet, le FLN a gagné, entre autres, les sièges de M’sila, Djelfa, El-Tarf, Médéa, El-Oued, Naâma, Bouira, Laghouat, Biskra, Bordj Bou Arréridj, Tissemsilt, Tiaret, Tipaza,  Batna, Tindouf, Tébessa, Khenchela, Annaba, Jijel, Mascara, El-Bayadh, Sétif, Constantine, Souk Ahras, Aïn Defla, Oran et Adrar.

Le FLN a donc réussi son parti en renforçant substantiellement sa position au Sénat. Le RND le suit de loin avec 11 sièges obtenus à Alger, Boumerdès, Mostaganem, Relizane, Oum El-Bouaghi, Skikda, Chlef, Guelma, Tlemcen, Aïn Témouchent et Blida. Le Front El Mostakbal a arraché 2 sièges à Ghardaïa et Illizi. Les sièges de Tamanrasset,  d’Ouargla et de Béchar ont été décrochés par des candidats indépendants. Ceux de Tizi Ouzou et de Béchar ont été obtenus par le FFS. Le parti d’Amar Ghoul, TAJ, a lui aussi, décroché le siège de Sidi Bel Abbès. Les islamistes du MSP, qui ont participé avec 17 candidats, n’ont obtenu aucun siège.

Cette opération de renouvellement confirme le FLN dans sa place de «première force politique», suivi du RND. Le président du directoire du FLN, Mouad Bouchareb, récemment installé, a beaucoup misé sur ces élections pour asseoir son autorité. Le FLN en tant que parti avait besoin d’assurer une large victoire face à un RND d’Ahmed Ouyahia, jugé trop ambitieux.

Ces élections ont été marquées par une bagarre éclatée entre les élus du RND et ceux du FLN au niveau du siège de l’Assemblée populaire de wilaya (APW) d’Oran. Cette bagarre a eu lieu suite à la dénonciation par des élus du RND d’une «opération» de fraude. Il y a eu d’ailleurs des blessés, dont la responsable du RND à Oran, Ratiba Ayad, et un député du même parti, Abdelhak Zaki.

Côté FLN, c’est le président d’APW, Mohamed Boubakeur, et le député Noureddine Bekadja qui ont reçu des coups de poings, ajoutent nos sources. Il a fallu une intervention musclée des services de sécurité pour venir à bout de cette bagarre.

H. A.

Comment (8)

    عفاف
    4 janvier 2019 - 11 h 09 min

    طيب أي كان الرابح لا بد ان لا ينسي الإخوة أنهم كلهم جزائريين و أما خسارة الإسلاميين أكره صفة الإسلامي نحن كلنا مسلمون لا بد لحمس أن تراجع سياستها

    Kif-kif
    30 décembre 2018 - 17 h 51 min

    Encore Bravo la FLN et la main invisible ont encore remporté une écrasante victoire au détriment d’eux mêmes,les candidats FLN et les votants FLN,en toute franchise et d’appeler un chat un chat, donner moi le nom d’un Arabe dirigeant qui à démissionné du pouvoir,Zaroual n’est pas Arabe,les nouveaux Arabes ne sont pas fait pour diriger ou travailler,ils aiment la follie des grandeurs est dépensé sans compter l’argent des autres,les pays Arabes demeureront à jamais les derniers ou monde après les Makaks

    10
    6
    Anonyme
    30 décembre 2018 - 14 h 29 min

    Les décideurs du régime ont fini par nous surprendre, après avoir cadenassé le parloir les voilà promouvoir le ‘ sigle, FFS. Les fronts arabizlamique
    Même famille!

    3
    3
    khalilsadek
    30 décembre 2018 - 12 h 40 min

    « avant de s’atteler à devoir détruire l’Islam en le dénaturant et en dénigrant le Saint Coran qui est la parole de Dieu »

    Par les islamistes et wahabistes fallait le préciser.

    8
    2
    LOUCIF
    30 décembre 2018 - 11 h 34 min

    Cher Hani Abdi , auteur de l’article, vous auriez pu très tranquillement écrire sans que l’on s’offusque : … »grâce à la rente pétrolière, le FLN obtient l’écrasante majorité au sénatorial » !

    En effet, tout le monde sait que le FLN (un des instruments et une des mouvances clientélistes du pouvoir comme l’UGTA et le FCE notamment), utilise à sa guise la rente pétrolière (devises et dinars) sans aucune limite et sans aucun contrôle !

    22
    3
    EL Vérité
    30 décembre 2018 - 9 h 26 min

    Laab. H’mida wa Rachem H’mida, honte a vous les voyous aux cols blancs

    21
    2
    HOMBRE
    30 décembre 2018 - 8 h 08 min

    Les islamistes n ont qu un programme LE SAINT CORAN c est un beau et noble programme,mais que memes ne suivent pas ,ils le deforme ,ils le transforme au gres de leur vouloir et de leur plans malsains
    ils ne sont qu une einieme tete d une hydre qui voudrait ecraser le peuple algerien avec la complicite d autre etats suivait mon regard !
    notre prophete(saw) n a t il pas dit « vaut mieux plus de travail que de prieres »

    22
    5
      Kenza
      30 décembre 2018 - 10 h 15 min

      Leur programme, même déformé par eux, n’est pas celui du Saint Coran. Leur programme, c’est celui du Saint-Esprit des américano-wahabo-sionistes.
      Si pour les chrétiens le Saint-Esprit c’est Dieu en action sur terre, le Saint-Esprit des américano-wahabo-sionistes, c’est Satan en action sur terre…en action pour un Nouvel Ordre Mondial. Et pour concrétiser leur projet satanique, il ont dû détruire le christianisme par la laïcité, le mariage pour tous, le féminisme..avant de s’atteler à devoir détruire l’Islam en le dénaturant et en dénigrant le Saint Coran qui est la parole de Dieu !

      16
      6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.