La présidentielle se tiendrait dans les délais : le 5e mandat relancé ?

Bouteflika 2 présidentielle
Lors de la campagne pour le quatrième mandat. New Press

Par Hani Abdi  L’idée d’un éventuel report de l’élection présidentielle d’avril 2019 est-elle en train d’être évacuée ? Rejetée par le RND d’Ahmed Ouyahia, la proposition du report émanant de l’islamiste Abderrazak Mokri se heurte à un refus des autres partis de l’alliance présidentielle qui s’échinent d’ores et déjà à préparer ce rendez-vous électoral. Amar Ghoul, qui a animé une conférence de presse ce mardi à Alger, se dit prêt à soutenir à un cinquième mandat pour le président Bouteflika afin qu’il parachève les réformes et les réalisations entreprises.

Par son intervention, Amar Ghoul laisse entendre que l’alliance présidentielle, qui se réunira prochainement, va se déployer sur le terrain pour préparer le cinquième mandat. Et il n’y a pas qu’Amar Ghoul qui s’active pour que le président Bouteflika reste au pouvoir. Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi-Saïd, a déjà donné le la en assurant que «les travailleurs vont œuvrer à faire passer leur candidat Abdelaziz Bouteflika». Abdelmadjid Sidi-Saïd, qui fait partie du premier cercle présidentiel, a, en effet, appelé à la mobilisation pour la «continuité». Les comités de soutien au président Bouteflika ainsi que les associations des zaouïas se mobilisent pour le même objectif.

Du point de vue constitutionnel, le président Bouteflika pourrait encore briguer deux mandats de cinq ans. Autrement dit, il pourrait rester au pouvoir jusqu’en 2029. Mais son état de santé ne permettra pas une telle éventualité.

Pour de nombreux observateurs et analystes politiques, le choix de la «continuité» avec le président en exercice est dû à l’absence de consensus entre les différents compartiments du pouvoir sur le successeur. L’absence de ce consensus est, selon certains, la conséquence du long règne de Bouteflika. «Pendant vingt ans, le système ne fonctionne qu’avec et pour Bouteflika. Aujourd’hui, ce même système politique se trouve dans l’incapacité de produire autre chose ou de mettre en place l’après-Bouteflika», estime un fin observateur du système politique, qui souligne que la succession «ne pourra se faire qu’après le départ du Président actuel». «Et elle risque de se faire dans la douleur», prédit notre source.

H. A.

Comment (40)

    Anonyme
    3 janvier 2019 - 19 h 09 min

    c est bon ! les khoubsistes se sont mis d accord pour détruire l Algérie ! ils ont évacué leurs enfants vers l étranger et profitent des derniers moments de bouteflika pour en tirer le maximum d intérêts ! mais une chose est sur à l étranger les attend l opposition réelle algériennes composée de plus de 3 millions de harragas ! la bas ils payerons ; ici ils payerons ! l après bouteflika est proche et toute l Algérie attend cette délivrance avec tout ses deguas ! allah yester el bled !

    Tangoweb 54
    3 janvier 2019 - 14 h 17 min

    La logique impose dans chaque système une alternance au pouvoir, pour la bonne gouvernance et le choix souverain du peuple, donc il est temps d envisager celà pour notre pays

    Vangelis
    3 janvier 2019 - 9 h 42 min

    Lorsque je vois la photo illustrant cet article, je comprends pourquoi l’ancien colon est resté très longtemps en Algérie et pourquoi de nouveaux colons ont pris le relais.

    ZORO
    2 janvier 2019 - 22 h 41 min

    A QARAMAZOV
    Figures toi que tu n es pas mon seul ennemi , ces derniers temps j ai publié sur ma page facebook la photo d un moule representant le pere noel que ma maitresse de la maternelle m a aide a fabriqué a l aide de platre teinté en bleu j ai failli etre lapidé par les pures alors que je pensais partager un ancien souvenir avec les internautes . IL faut dire que ZORO n arrive plus a trouver le meilleur deguisement pour tous ces bals masqués.
    Tout en zoukhant je dirai bounsanti
    SIGNEZORO

      Zaatar
      3 janvier 2019 - 2 h 10 min

      Kassav chantait « zouk la se sel medicamen nouni ». Et donc tu fais bien de zouker.

        ZORO
        3 janvier 2019 - 18 h 46 min

        Une fausse note dans ta chanson annonce que tu es un pietre compositeur et un mauvais interprète. Elegance oblige ,je te souhaite bounesanti,boune ouïe,et meilleur equilibre mental.
        SigneZORO. ..Z….

    Anonyme
    2 janvier 2019 - 20 h 49 min

    La photo illustre à quel point le pouvoir bouteflikien a avilie et dégénéré un peuple que 130 ans de domination coloniale n’ont pu venir à bout .

    Anonyme
    2 janvier 2019 - 20 h 06 min

    Quand on voit la photo,on se dit que c’est normal que N.Salhi soit député .Tel peuple,tel députés.

    MELLO
    2 janvier 2019 - 19 h 52 min

    Jamais , l’occupation française en Algérie n’à fait autant de dégâts dans la mémoire du citoyen Algérien. A voir la photo, rien n’indique que quelqu’un d’autre que fakhamatou ne peut accéder à la magistrature suprême. La photo est le suprême de l’idéologie bouteflikienne qui s’est assurée de la depolitisation et de la deculturation totale du peuple. Il reste une classe d’universitaires ou d’intellectuels , ceux qui ont reçu les voeux du Pr Nadji Sassi , pour nous éclairer ou nous orienter , mais cette classe patine dans des faux problèmes quotidiennement. Par conséquent, on se ravise en acceptant fatalement ce 5e mandat afin de nous éviter toute sorte de problèmes. La grande majorité détient des petits  » territoires » qu’elle ne veut pas lâcher. Quant au changement, il faudrait patienter et espérer que les tenants du pouvoir puissent se résoudre à lâcher du l’est. Défaitiste ? Non, réaliste.

      Anonyme
      2 janvier 2019 - 22 h 52 min

      Ne profitez pas de la situation pour faire l’apologie de la colonisation cher Melli Mello. La colonisation barbare a commis des génocides, des crimes de guerres et des crimes contre l’humanité. Elle a asservi, analphabétisé, acculturer, déculturer, affamé, abruti,brûlé, violé, torturé, …etc…..le peuple algérien!
      Et même aujourd’hui, Fafa fourre son nez dans les affaires algériennes pour des desseins avoués et inavoués, tous les maux viennent de l’autre rive avec la connivence des harkis de service, alors ne comparez pas l’incomparable!
      L’élection présidentielle est une affaire interne, alors lavons le linge sale entre Algériens. Au fait, chaque pays (même les plus développés) a son linge sale!

      ZORO
      2 janvier 2019 - 22 h 57 min

      Jamais ,l occupation francaise en Algerie n a fait autant de degats dans la memoire du citoyen Algerien.
      PAROLE DE MELLO
      SIGNEZORO….Z….

    Anonyme
    2 janvier 2019 - 19 h 36 min

    Quand tuvois ce bahloul de la photo ça te donne envie de vomir.Quand saidani et consorts applaudissent c’est pour leur intérêt et les défendent becs et ongles même EB s’associant du diable,mais ce bahloul.Boumefieme était aime par les 90% de la population 5%ne l’aimaient pas et les 5% autres le détestaient.Quand a Chadli80% l’aimait 10% ne l’aimait pas et 10% le détestait quand au mentor de depuis 1999 90% le deteste et 10% l’aime mais uniquement par interet

    Anonyme
    2 janvier 2019 - 17 h 33 min

    La photo illustre très bien pourquoi ceux qui tiennent les rennes du pouvoir méprise ce peuple à la mentalité déformée par l’Islam et frappés de paralysie intellectuelle sous le joug de ce système.

    salah
    2 janvier 2019 - 17 h 30 min

    J’espère juste qu’ils nous changeront la photo pour le 5 éme mandat

    La tulipe
    2 janvier 2019 - 15 h 33 min

    Je ne comprends pas comment avec un président malade, on puisse trouver consensus 🤔, j’ai du mal à imaginer une continuité dans un projet économique en dérive. Ont-ils fait un bilan socio économique 🤔 ? Des dizaines d’Algeriens traversent la méditerranée chaque jour au péril de leur vie sur des barques de fortunes, un phénomène jamais constaté avant..😎

      abdel
      2 janvier 2019 - 16 h 45 min

      qui parle de bilan?un président en algerie n’est jamais « élu » sur un bilan,mais juste pour conserver le pouvoir FLN !!

    Cet homme et la malédiction du pays
    2 janvier 2019 - 15 h 08 min

    Du dégoût, de écœurement, la nausée pour cette présidence avec laquelle nous avons perdu notre dignité, notre fierté et nos espérances. Il est temps que je quitte ce pays car je ne pourrais pas vivre un 5ème mandat avec un homme qui a échoué et qui a pour objectif de mourir au pouvoir. Ce n’est ni un projet de vie ni un programme pour les algériens.

    Karamazov
    2 janvier 2019 - 14 h 48 min

    Sivri sipa le genre de mec à qui je demanderais mon chemin !

    Akhouya moua je renonce à mon droit de vote. C’est trop risqué !

    « Unguif ibouben thabourt
    Aken iwen tedra
    Ma thenwam ad delqène ith thsarout
    Thes3am enniya » Dixit Ma3toub

    « Comme cet idiot qui traînait une porte . Si vous croyez qu’ils vont lâcher la clef c’est que vous êtes complètement tarés ».

    Unguif , galoulou prends la porte , il l’a démontée et la prise.

    Naif
    2 janvier 2019 - 12 h 42 min

    je cite « Pour de nombreux observateurs et analystes politiques, le choix de la «continuité» avec le président en exercice est dû à l’absence de consensus entre les différents compartiments du pouvoir sur le successeur ».
    Moi qui croyais naïvement que c’était le peuple qui choisissait démocratiquement le successeur du président Bouteflika et non les « différents compartiments du pouvoir »!

    Karamzov
    2 janvier 2019 - 12 h 09 min

    Hassoun bounani à tous ceux d’AP et aux commentateurs les plus dévoués sans oublier mon ennemi intime de l’Ouest, dont je ne citerais pas le nom pour qu’il n’aille pas zoukher.

    Bounani a Zaatar

    A propos de l’autre qui se demande s’il existerait pas une plante pour tomber dans le comma en attendant que la présidentielle passe. Ne devrait-il pas se demander s’il n’est pas tombé dans le coma pendant qu’elle était passée ? Je dis ça des fois qu’il y en a qui penserait qu’on lui demandera son avis, ou que son avis compterait.

    Maintenant que nous nous sommes presque tous rendus à l’évidence de l’absence d’alternative à la non-alternative faisons comme si c’est le meilleur choix disponible, ou le moins pire .

      Zaatar
      2 janvier 2019 - 12 h 29 min

      Non Non, c’est le meilleur des choix disponibles, il n y en a qu’un de toutes les façons. Quant au coma, il fut ethylique, lors du passage au nouvel an, pour bon nombre qui ont fait ce choix… alors, Bonne et heureuse année cher Karamazov, en attendant la prochaine.

        Abou Langi
        2 janvier 2019 - 14 h 21 min

        Si vraiment, en regardant la foto , il y ‘en a qui croient
        encore qu’ils vont lâcher le pouvwar, c’est qu’ils sont naïfs !

        Hassoun Bounani à tous !

      Anonyme
      2 janvier 2019 - 23 h 56 min

      En tout cas, je préfère la fièvre au cancer…supposons un instant qu’un Athée, comme nos amis, vienne au pouvoir !! Ouvrez les yeux ce n’était qu’une supposition! Alors que va t-il faire en premier lieu?? Lâchera-t-il le pouvoir une fois installé sur le Koursi par ses Maîtres d’outre mer ou Atlantique?
      Hé bien oui, vous l’avez dit: « faisons comme si c’est le meilleur choix disponible, ou le moins pire ».!!!

    Lghoul
    2 janvier 2019 - 11 h 33 min

    L’image du pauvre vieux, une victime qui ne sait même pas ce qui se passe autour de lui, ni comment il est utilisé veut tout dire.
    C’est cette image de chaque algérien que le clan voudrait voir matin et soir pour 50 ans encore.
    Ainsi une miette suffit pour taire tout ventre creux. La fabrication de tubes digestifs ambulants étant la mosquée et la superstition.
    Ils ont certainement regretté d’avoir fait l’erreur d’ouvir les écoles et les univesités pour le peuple car il y a encore des résidus de tubes digestifs qui ont encore des neuronnes qui les derrangent de temps en temps.

    ALI 8
    2 janvier 2019 - 11 h 24 min

    Le ridicule ne tue pas, sinon il aurait fait un grand massacre au sein de ceux qui dirigent ce pays Orphelin, après avoir sacrifiés tout ses hommes pour le libéré,il lui restait plus rien que des opportunistes,des traîtres et des lâches… 132 ans de lutte et souffrance pour rien?

    Felfel Har
    2 janvier 2019 - 11 h 04 min

    Le 5ème mandat n’est pas seulement relancé, il est confirmé, et il serait même acquis si l’on interprétait l’absence de réaction du peuple comme une approbation. A moins que ce silence ne soit le prélude à des événements imprévisibles. Ne dit-on pas que « le calme précède la tempête »?
    Que les apprentis-sorciers se méfient!

    Colonialisme islamique en alternace
    2 janvier 2019 - 10 h 41 min

    Qu’on se le dise chers amis, nous n’avons jamais été independents. L’Emir abdelkader est une invention Francaise c’est la France qui le fit Emir et lui fit signer le traité de Tafna et créa donc le mythe. Messali a été aussi dans la volonté de « normaliser/controler » les mouvements de migrants algériens, son chuchoteur est turco-libanais résident en Suisse. Le groupe d’Oujda qui tua Abane a aussi été parachuté au pouvoir par Faffa. Depuis pas une seule élection n’est vraie, les scores des 99% sont remplacés par une myriade de partis crées juste pour occuper le terrain. On est une colonie de quelques uns qui savent huiler les vrais mécanismes du système global ce qui leur permet d’opprimer sans risques le peuple damné sans valeurs ni modernité.

      Anonyme
      2 janvier 2019 - 16 h 43 min

      Je comprends votre pensée comme une contribution humoristique au débat sans fin qui se déroule devant nous. Cela décontracte les méninges.
      J’espère que l’émir, Messali et Abane, s’ils nous regardent le prendront bien eux aussi.

    Anonyme
    2 janvier 2019 - 10 h 22 min

    laquelle des deux photo est d archive d y a 20 ans?!!? on essaye de berner les électeurs??

    Anonyme
    2 janvier 2019 - 10 h 12 min

    je n ai rien contre boutef il avait un bilan disons positive les 3 premiers mandats vu les circonstances mais le 4 eme les a effacés a cause de ceux qui veulent le 5eme dans le seul but le profit…

    VISION+
    2 janvier 2019 - 9 h 57 min

    Au nom de la sécurité et la préservation de l’unité nationale,on se permet d’humilier,et de ridiculisée, toutes une population qui a toujours répondue présentes le moment opportun, dans la réalité c’est une autre chose ….
    le pays est partagé entre des traîtres et des étrangers fraîchement naturalisés,qui veulent pillers le pays au dernier centimes et puis après le bradé à ces Mentors, nous avons trahi nos libérateurs et nôtre mère patrie, et nous méritons la faillite morale et économique!!!!

      zerdazia
      2 janvier 2019 - 20 h 39 min

      le peuple reconnait ses vrais patriotes tel que Boumediene zeroual et bouteflika, en revanche la vrai mafia est celle qui eloigne ce dernier en 78 s’ensuit dilapidation des reserves et comme ca ne suffisait pas on nous noye dans les dettes . nous savons qu’il reste beaucoup de harkis parmis nous . proposer un candidat honnete et patriote tel Lamamra, Chakib, Elibrahimi par exemple avec promesse d’etre fidele au programme de Boutef

        EL Basso
        3 janvier 2019 - 5 h 52 min

        juste avec votre pseudo,on comprend vos positions de girouette

    Replay
    2 janvier 2019 - 9 h 32 min

    Bienvenue chez les Bougnoules le pouvoir de la naissance jusqu’à la mort voir au de la, nous sommes pour rien c’est une malédiction de ne pas respecter le serment faites a nos libérateurs,

    Anonyme
    2 janvier 2019 - 8 h 18 min

    Le régime n’a jamais fonctionné que par la force des armes. La dictature de 62 sait que le peuple la rejette et donc s’évertue à créer des partis fictifs qui cherchent de traduire les tendances sociales puis s y inscrire, le recours à bouteflika ( qui ne peut meme pas jurer sur la constitution) est juste l’expression de la peur des nababs qui se sont enrichis grace à l’occupation systèmatique de l’Etat. Ils croient ainsi pouvoir prolonger l’agonie du pays pour sauver les biens mal acquis

    Hibeche
    2 janvier 2019 - 8 h 18 min

    Avis aux lecteurs d’AP, si quelqu’un connait une plante ou un médoc pour me plonger dans un état d’inconscience pendant 5ans, je suis preneur.
    NB: forte récompense

      Anonyme
      2 janvier 2019 - 8 h 42 min

      Le royaume feodal de tous les vices vous va tres bien….nous bous offrons un billet aller sans retour
      Bon voyage et rassasiez vous de la pointe des pieds jusqu a la tete.

      Zaatar
      2 janvier 2019 - 8 h 43 min

      Le coma artificiel existe, il n’est pas prescrit pour tout le monde cependant. Et je doute qu’un mandat présidentiel puisse justifier de se faire plonger dans un coma artificiel.

        Hibeche
        2 janvier 2019 - 10 h 19 min

        @zaatar,
        Merci pour votre conseil, pour le coma artificiel je le connais, mais parfois il est irréversible, surtout pour quelqu’un comme moi qui est allergique au curare.
        Vous me dites que ça ne vaut pas le coup pour un mandat présidentiel. Nous avons encaissé pendant 4 mandats, mais un 5 ème c’est vraiment ko technique.
        L’espérance de vie d’un algérien c’est 75 ans,
        s’il était né en 1950, il aurait vécu 63 ans sous le règne de fakhamatihi (ministre depuis 1962, une petite pause de 1979 à 1999, président depuis jusqu’à 2024). Vous voyez pourquoi les jeunes prennent le « radeau de la méduse « ?

          Zaatar
          2 janvier 2019 - 12 h 23 min

          @Hibeche,

          J’ai très bien compris l’ami, j’ai écris aussi sur un autre fil ici sur AP quasiment la même chose que vous. Le nieme mandat, pour ainsi dire, est totalement prévisible, même si ce n’est pas le 5eme de Bouteflika. C’est le nieme du système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation. Car depuis 62, c’est ce que l’on a toujours vécu en Algérie. Avec tout l’argent des hydrocarbures qu’on a pompé, on aurait pu développer 5 fois notre pays. Maheureusement ce n’est pas le cas, et c’ets pour cette raison principalement que nos jeunes prennent le radeau de la meduse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.