On le dit capable de succéder à Bouteflika : que pèse Khelil ?

présidentielle Khelil
Chakib Khelil. D. R.

Par Houari A. – Depuis son retour des Etats-Unis, l’ancien ministre de l’Energie s’est affiché comme un probable successeur au président Bouteflika. Tout indiquait que Chakib Khelil briguait la magistrature suprême et que la présidence de la République s’échinait à le réhabiliter en effaçant l’image de «M. Corruption» qui lui colle à la peau.

Dès qu’il a atterri à l’aéroport d’Oran, où il a été accueilli au salon d’honneur par le wali en personne, Chakib Khelil s’est mis à sillonner le pays, se rendant dans les confréries religieuses flanqué de journalistes, avant d’accorder un certain nombre d’interviews à des chaînes de télévision privées proches des cercles du pouvoir.

Cette soudaine réapparition de l’ancien homme de confiance du Président au lendemain des procès Sonatrach I et II avait été interprétée comme un retour en force dans la perspective d’une annonce qui allait être faite mais qui semble avoir été contrariée par quelque imprévu.

Mais que pèse réellement Chakib Khelil ? Ses nombreuses sorties médiatiques et ses conférences qu’il anime à travers les universités ne lui auront pas suffi pour regagner la confiance des citoyens ou, encore moins, à convaincre l’opinion de l’utilité de son retour aux affaires. Pour s’en assurer, il suffit de se rendre sur le compte de l’ancien ministre de l’Energie qui a fait des réseaux sociaux une de ses tribunes pour s’exprimer sur les questions d’actualité. Chakib Khelil compte, en effet, à peine quelques dizaines de visiteurs.

Si l’ancien cadre de la Banque mondiale fait salle comble durant ses interventions, cela est dû à l’administration qui mobilise des «figurants» pour donner l’impression d’un intérêt soutenu que les citoyens porteraient à ses sermons.

L’option Chakib Khelil semble avoir été définitivement écartée après cet échec, en dépit des efforts déployés en haut lieu pour le préparer à une éventuelle succession au président Bouteflika qui aurait exprimé sa volonté de ne pas briguer un cinquième mandat.

H. A.

Comment (115)

    Anonyme
    5 janvier 2019 - 19 h 46 min

    c’est tout ce qui a comme echantillon a presenter au citoyens?

    6
    1
    Réseau
    5 janvier 2019 - 19 h 18 min

    Une Nation Orpheline ces hommes sont tombés sur le champ de bataille comme des héros reste quelques un, ils ont rejoint leurs compagnons de combat, laissant le pays aux ex collabos aux fils et petits Fils de Harkis et des Gaid, sinon comment puisse,ne pas respecter le serment faites aux libérateurs, avoir violé à plusieurs reprises une constitution bidon, une nation qui à sacrifiés des meilleurs enfants pour rien

    14
    1
    marri
    5 janvier 2019 - 19 h 06 min

    on nous parle du choix du peuple! Vous vouliez nous faire accroire que c’est le peuple qui désignera le futur président. Pourquoi dans ce cas, nous bourre-t’on le crâne avec le 5ème mandat si on n’est pas sur que Bouteflika ne passera pas? Le futur président sera celui que le système désignera! garre au bourage des urnes…

    10
    1
    Anonyme
    5 janvier 2019 - 19 h 02 min

    Chakib est le candidat des pétroliers USA.

    16
    2
    Anonyme
    5 janvier 2019 - 19 h 01 min

    Donnez à Chakib un terrain pour le cultiver. Il va s’occuper et va cesser ses interventions qui ressemblent à une terre salée.

    12
    2
    Kahina-DZ
    5 janvier 2019 - 18 h 47 min

    Soyons sérieux, Chakib n’a rien à donner pour l’Algérie. Ses analyses de Djeha sont d’une stérilité inguérissable..
    Il a déjà échoué au Test quand le baril faisait 150 $. Son bilan = quelques stations d’essence et la fuite de Bejaoui ???
    On ne va pas lui donner la caisse encore une fois ??

    30
    5
    Cheikh Hamdane
    5 janvier 2019 - 18 h 39 min

    Absolument pas il est inacceptable. Ce ministre qui ne s’est jamais inquiété par la justice malgré les rapports volumineux à son encontre. La justice n’a pas bougée car si elle tente de le blanchir elle condamnera les auteurs des rapports et c’est là le hic. Les auteurs des apports devront s’exprimer devant l’histoire, autrement dit si Khalil prendra le sommet cela veut dire que les enquêteurs ne sont que des menteurs et diffamateurs et ils tomberont dans le délit de Dénonciations collaminieuses; C’est comme ça que je vois les choses.

    12
    3
    Bibi
    5 janvier 2019 - 18 h 14 min

    Ce personnage ne cherche que l’intérêt, le prestige. l’Algérien, l’émigré rien à bouler et le harraga encore moins. Remplir son compte bancaire, mettre sa femme et sa progéniture à l’abri dans les meilleures écoles en faisant payer la facture aux contribuables. C’est pour cette raison que Houari Boumediene a disparu comme Mohamed Boudiaf. Corruption sur corruption, le pays est gangrené et beaucoup d’émigrés algériens se désintéressent de plus en plus de l’Algerie. Personnellement, je n’y vais plus en Algérie car cela coûte trop cher et surtout, il n’y a aucun service rendu en retour pour le prix à payer soit 2500 €, à chaque voyage. Non, merci, mangez tout, je vous donne ma part.

    16
    6
    Re-Med
    5 janvier 2019 - 17 h 02 min

    https://www.algeriepatriotique.com/2013/03/06/comment-chavez-a-sauve-le-petrole-algerien-des-griffes-de-khelil/
    « …En Algérie, pays lointain géographiquement, Chavez était déjà légendaire de son vivant. Les Algériens savent que c’est grâce à son intervention que la loi de Chakib Khelil sur les hydrocarbures fut pratiquement annulée alors qu’elle allait permettre – à l’instigation des Américains et de leurs alliés chez nous – le bradage de Sonatrach. Depuis, Chavez s’est fait de nombreux amis dans le secteur des hydrocarbures et plus largement dans le peuple algérien… » de Kamel Moulfi.

    Á l’époque où il était ministre il a voulu brader la Sonatrach, en tant que président il va brader tout le pays.

    30
    2
    Zaatar
    5 janvier 2019 - 16 h 45 min

    Il doit peser beaucoup en tous les cas, et peu importe l’unite de pesee. Si c’est en bindees, en casquettes, en galons ou en dollars. Le poids est vraiment, car enfin, comment comprendre qu’un mec a la tete du ministere de l’energie dix ans durant pendant lesquels il y a eu les plus gros scandales de corruptions qu’aura connu le pays, et que la justice italienne a fait le lien avec ses lieutenants bedjaoui, habour et hemch, soit chez nous blanc comme neige, mieux presenti president de la republique. C’est comme si vous disiez qu’en france Jerome Cahusac, actuellement en prison pour fraude fiscale, se presentera aux presidentielles de 2022 et deviendra president de la republique.

    23
    1
    selma
    5 janvier 2019 - 16 h 22 min

    Formaté aux USA, à l’image de l’actuel président du Brésil, les américains récidivent d’Assane Ouatara de Côte d’Ivoire à Alger avec un monsieur pas très net aux yeux du peuple mais blanchi par les vauteurs qui veulent continuer à dépecer le pays
    Les algériens sauront cette fois-ci sortir non pas des gilets jaunes mais des cartons rouges

    24
    3
      LeilatElKadr
      6 janvier 2019 - 14 h 55 min

      @Selma
      Arrètons la critique stérile et .La famine nous guette,guette nos enfants,nos petits enfantsle.Nous sommes incapables de nous nourrir.Nous avons seulement de gros oesophages et une grande gueule.C’est malheureux de le dire,mais c’est la triste vérité.Je défie quiconque de prouver que je me trompe.Au dela de Chkib Khalil dont on a tout dit (je ne le défends pas),il y a les gens qui vous gouvernent qui volent nos richesses sous notre propre nez.Ce sont ces individus qui alimentent la polémique le concernant afin de détourner l’attention de l’opinion.Je défie quiconque de m’éclairer sur la personnalité qui est capable de succéder à Bouteflika.
      Soyons pragmatiques et disons que la logique de survie à venir de notre pays doit l’emporter sur les considérations aujourd’hui dépassées du Nif,du nationalisme,etc..car nous sommes devenus vulnérables,sans aucun moyen de notre politique de souveraineté.L’avenir nous le dira,à condition que ce ne soit pas trop tard.
      Avec Khalil,les Américains éloigneront de notre pays le spectre de la famine,en nous inondant de nourritures comme ils l’ont fait en apres les départ des colons qui ont laissé notre pays exangue,livré à lui-mème et à l’armée des frontières dont les chefs (boumédienne,bouteflika et..) étaient à l’abri à oujda et tunis qui tuait les survivants vrais combattants pour l’indépendance des wilayas de l’intérieur (wilaya4,5 et..).Nos gouvernants actuels ,tout comme les chefs des pseudos partis d’opposition qui assurent leurs arrieres.Et dés le moindre problème,ils s’envolent pour aller rejoindre leur enfants à l’étranger nous laissant dans le chaos.

    RODEO
    5 janvier 2019 - 15 h 29 min

    celui-là aux yeux des algériens pèse un grand ZÉRO et c’est bien payé

    39
    7
    anonyme
    5 janvier 2019 - 15 h 20 min

    Chakib Khelil est déjà en place et opérationnel à travers son lieutenant à Sonatrach
    Il dirige la vache laitière

    29
    7
    mouatène
    5 janvier 2019 - 15 h 12 min

    pourquoi s’user les méninges à hauteur de la rage. c’est très facile. aux prochaines échéances, vous les ignorez tous et dans les isoloirs vous porterez aux sommets les fils du peuple. à leur tour ils voteront des lois qui obligeront tous les délinquants politiques à etre casés dans des tentes en plein desert. ils auront le seul droit de cultiver des parcelles pour se nourrir. ils seront obligés de forer eux meme les puits, quant à l’éclairage on leur donnera bénévolement des quinquets de l’ancienne époque. cela leur rappellera les étapes qu’a franchi le peuple. bonne journée à tous.

    20
    2
    صالح/ الجزائر
    5 janvier 2019 - 15 h 06 min

    Pour savoir combien il pèse il faut lire les commentaires des internautes relatifs aux sujets en relation avec «M. Corruption» , et ancien ministre de l’Enérgie , et homme de confiance du Président au lendemain des procès Sonatrach I et II .

    17
    5
    Bibi
    5 janvier 2019 - 15 h 02 min

    A 80 ans, les faits sont prescrits, il peut donc garder son magot. Il revient donc au pays très serein. En tant qu’algérien, je n’ai pas eu ma part de gâteau, il me faudrait moi aussi, 4 à 10 millions d’euros.

    15
    6
      Anonyme
      5 janvier 2019 - 19 h 49 min

      chakib a pris de (…) s en plus des autres affaires et on lui déroule le tapis rouge. Si nous voulons être justes donnons à chaque citoyen au moins 11 millions d’euros.

      1
      3
    Khelil Président
    5 janvier 2019 - 14 h 47 min

    Je vote pour lui, faisons une élection démocratique et transparente et voyons les résultats. Seul le suffrage du peuple compte dès lors qu’il a voté en toute liberté, conscience et sur un programme économique et politique pour le pays. Le reste n’est que blablabla!!!

    41
    35
      benchikh
      5 janvier 2019 - 16 h 28 min

      comme en Iraq Mr Chakib ,les sauveurs du peuple Irakien???!!!!

      5
      4
      ALI
      5 janvier 2019 - 17 h 49 min

      Les Marocains sont toujours solidaire entre eux;tu es arrivée quand en Algérie ou meme temps que le clan d’oujda;ou juste après

      11
      6
    Ayweel
    5 janvier 2019 - 14 h 29 min

    Que pèse chakib??!!! Et bien il pèse le poids de ses comptes bancaires onshore et offshore.
    Dans ce pays, les nationalistes, propres et honnêtes, on les assassine (Boumedienne, Boudiaf) ou on les chasse (zeroual et à un certain degré chadli).
    On a rien à reprocher à ceux qui nous gouvernent, ils sont issus du peuple et une partie de ce peuple est, malheureusement, de la classe des charognards. Quel qualitatif peut on donner à une personne qui demande à l’état un appartement social (gratuit) qui ensuite le vend et érige une baraque sur une terre communale et fertile, pour ensuite demandé encore des appartements en son nom et au nom de ces trois femmes et 20 enfants??? Et ils sont des milliers, il suffit de voir l’historique de la mitidja et comment elle s’est retrouvé bétonnée, l’historique du marché doubai, cité el djorf bab azzouar… Donc on est un peuple de type baad El îcha affaâl ma tacha!!!. Certes, cette classe est minoritaire mais relativement aux 40 millions elle peut se chiffrer en millions…… donc que ce soit chakib, hadad ou tlibah on aura ce qu’on mérite.

    23
    11
    Felfel Har
    5 janvier 2019 - 14 h 11 min

    Est-ce un énième ballon d’essai? CK n’a aucune chance car il ne remplit pas les conditions pour être considéré comme candidat à la magistrature suprême: Bi-national, marié à une étrangère, âgé de +80 ans et n’a que trés peu vécu en Algérie.
    Par ailleurs, n’ayant pas étéformellement blanchi par la justice italienne (en fait il a été cité comme partie prenante dans une action criminelle), son éventuelle élection ouvrirait la voie à toutes formes de chantages et augmenterait la vulnérabilité du pays.
    L’Algérie a enfanté d’autres enfants capables de mieux la diriger et la représenter. Il faut les chercher en dehors du cercle politique fermé actuel qui a géré le pays de manière catastrophique, le menant au bord de la faillite.

    17
    9
    UMERI
    5 janvier 2019 - 13 h 59 min

    Pour les quelques soutiens de Mister Khellil, 1) Khellil, n’a jamais participé a la nationalisation des hydrocarbures il était incognito à l’époque. Ce fut le président Boumediene,Belaid Abdeslam, Ait El Hocine, Ghozali, qui ont pris la décision historique, du 24/02/1971. C’est le président Bouteflika qui l’a sorti de l’Anonymat. 2) à l’age de 80 ans, on passera, tout de suite après l’élection présidentielle, un accord avec l’Hôpital du Val de Grace, pour le faire soigner. 3) même s’il rembourse, les 197 millions détournés, il n’aura aucunement la confiance des algériens, qui détestent les voleurs et les corrompus. Né en 1939, il n’ y a aucune trace de sa participation à la Révolution de Novembre 54. De plus, il est de nationalité américaine, ainsi que son épouse et ses enfants. Alors, nous ne voulons pas d’un président importé, même s’il s’agit d’un grand pays comme l’Amérique.

    20
    11
      Thebest
      5 janvier 2019 - 15 h 10 min

      Umeri j’ai arrêté de lire tes écrits dès que tu dis qu’il n’était pour rien dans la nationalisation des hydrocarbures !!! FAUX. Il suffit juste de taper dans Google search : nationalisation des hydrocarbures et les manœuvres de la France

      13
      4
      stopauxmanipulations
      5 janvier 2019 - 15 h 17 min

      La France se souviendra longtemps de deux hommes ; qui ont déjoué tous ses plans pour mettre la main du sol et sous-sol énergétiques de l’Algérie. Le premier s’appelle Enrico Mattei ; ancien directeur de la compagnie pétrolière italienne ENI, et qui contribuera substantiellement à aider les négociateurs algériens des accords d’Evian, à cerner le dossier des hydrocarbures, pour matérialiser la souveraineté algérienne sur ses ressources pétrolières et gazières. La contribution d’Enrico Mattei, lui coutera la vie deux mois après le recouvrement de l’Algérie de son indépendance, sachant que jusqu’à ce jour, le voile n’a pas été levé sur les circonstances du crash de l’avion qui le transportait. Le défunt Reda Malek, porte-parole des négociateurs d’Evian ne tarissait pas d’éloge à son égard le qualifiant d’ami de l’Algérie. L’ancien ministre et membre du MALG, Daho Ould Kablia, n’excluait pas il y a plus années à l’occasion d’un colloque organisé à Alger, sur la contribution d’Enrico Mattei, la thèse de l’assassinat de ce dernier, estimant que les services français n’avaient aucun scrupule à éliminer toute personnes opposée à leurs plans. Le second a pour nom Chakib Khelil, ancien ministre de l’Energie, chargé par le Feu Président Boumediene, avant la nationalisation des hydrocarbures en 1971, d’élaborer une étude d’évaluation du volume de la production et des volumes des réserves pétrolières et gazières du pays. Son retour sur la scène algérienne en 2000 pour occuper le poste de ministre de l’Energie sonnera le glas aux négociants et la liberté de manœuvres de la France dans un secteur stratégique pour le devenir de l’Algérie. Son action visant à redoubler les capacités de production du pays, et son dynamisme sur la scène internationale permettront à l’Algérie, au demeurant sous embargo non déclaré de relever la tête et de réussir à payer sa dette de 3é milliards de dollars dont une partie contractée auprès du Club de Paris . Sa tentative de fondation d’un cartel de gaz, ou une nouvelle OPEP de gaz, à l’occasion de la tenue du Sommet du GNL 16 à Oran, n’a pas été du gout de Paris et certains capitales moyen-orientales et occidentales, d’où ce lynchage médiatique sans précédent mené des officines de Paris, et relayé par les réseaux qui leur sont inféodés en Algérie. Le verdict de Milan, pays d’Enrico Mattei ;triomphera pour la vérité et lèvera le voile sur un plan machiavélique qui ne visait pas uniquement Chakib Khelil, mais le devenir de l’Algérie, qui dépend largement de ses revenus d’hydrocarbures.

      35
      17
        la verité
        5 janvier 2019 - 15 h 54 min

        A vous lire , on dirait que vous parlez de Kasdi Merbah ou Belaid Abdslam.vous avez omis de dire que la justice italienne a confirmé récemment la culpabilité de Chakib Khalil dans la perception de commission.vous avez oublié de dire également que la loi sur les hydrocarbures a été élaborée sous son règne par un bureau d’étude américain.

        12
        21
          Argentroi
          6 janvier 2019 - 8 h 29 min

          @ La Vérité
          Quand on se réclame de la vérité, il faut vérifier, revérifier et encore vérifier que ce qu’on avance est vrai ! Peux-tu alors vérifier pour nous que la justice italienne a bien confirmé la culpabilité de Chakib Khellil ?
          J’ai toujours considéré les adeptes du lynchage qui veulent bien se passer d’un procès équitable ne méritent pas de se réclamer d’un état de droit d’autant plus que la rumeur, la manipulation et la mystification sont érigées en méthodes de gouvernance depuis le mensonge de Cap Sigli.
          Ce n’est pas les exemples de manipulation et de mystification pratiquées au plus haut niveau qui manquent. On citera le plus récent quand les députés de la nation cadenassent le portail de l’APN pour justifier l’empêchement de Bouhadja, d’ailleurs ce dernier jouait aussi le jeu puisqu’il n’a pas requis la force publique, et on laisse faire. Un autre exemple sidérant celui-là : les policiers qui soi-disant organisent une marche vers El Mouradia mais tentent un coup de force pour investir la présidence et personne ne s’en offusque ni pouvoirs publics, ni presse, ni opinion publique: c’est l’omerta totale du système conjuguée avec la peur des justes.
          Qui croire alors ? Heureusement que la vérité a ses règles et ses hommes ! Première règle : ne jamais croire en Algérie une rumeur qui se répand très vite et qui se généralise, c’est toujours une officine qui est derrière !

        la verité
        5 janvier 2019 - 16 h 59 min

        Attends,je vais appeler Belaid Abdslam s’il peut répondre ou à défaut Boumedienne et Kasdi merbah que dieu ait leurs âmes pour vérifier ce grand mensonge concernant mister Khalil,ils doivent se tourner dans leurs tombes.quand les vrais artisans de la nationalisation ne sont pas de ce monde,on peut raconter n’importe quoi.Sid Ahmed Ghozali a le devoir moral de répondre sur ce sujet.au fait ,pourriez vous nous expliquer pourquoi mister Khalil a abandonné le contrôle des comptes de sonatrach que Boumedienne que dieu ait son âme contrôlait tous les 06 mois.

        9
        4
        Apache
        5 janvier 2019 - 17 h 06 min

        Chakib Khellil n’est rentré en Algérie qu’en 1971 après avoir obtenu son PhD en Petroleum Engineering de l’Université d’Austin,Texas et avoir travaillé chez Phillips Petroleum en Oklahoma. A son retour en Algérie, il a occupé le poste de Chef de Département PED à la Direction Production de Sonatrach et PDG le la Société américano-Algérienne ALCORE filiale de la Société américaine Corelab.
        Le 11 Novembre 1973 il avait rejoint la Présidence de la République comme conseiller du Président Boumédiène pour les Affaires Pétrolières. Il est l’artisan du Projet VALHYD (Valorisation des Hydrocarbures de l’Algérie). Il parle couramment Anglais, Français, Espagno, Portugais et Arabe.

        7
        7
          Apache
          6 janvier 2019 - 9 h 35 min

          J’ai oublié de dire qu’avant sa destitution, il avait failli « vendre » Hassi Messaoud et les autre sites pétroliers à tavers sa « nouvelle » loi sur les Hydrocarbures. Malgré toutes les rencontres avec les cadres de Sonatrach dont il voulait le support pour son projet néfaste, il échoua. Aucun cadre de Sonatrach ne voulait le suivre dans son entreprise. Grâce à l’intervention du Président vénézuélien de l’époque, Bouteflika gela définitivement ce projet. Si cette individu devenait Président, il fera renaître son projet funèbre et vendra la Sonatrach et ses avoirs aux Américains.

    dedr
    5 janvier 2019 - 13 h 51 min

    Khalil est in intelectuel..polygottes..avec une culture bizness a lamericaine…
    un des seul a avoir comdaner total et recuperer de l argent encaisser par algerie..
    les revenus exceptionel du petrole. ancien cadre de ka banque mondiale…conait les rouages…
    2 fois patron de opep…le petrole a 150 dollars c lui…
    ses proces …avec le pdg de saipem…qui bosse chez rotschild maintenant…aucune preuve..
    c un homme intelligent…qui parle anglais..francais..espagnol..etc..un crack…
    nous en algerie tt ce qui est bon pour nous ont fais le contraire…

    15
    32
      MELLO
      5 janvier 2019 - 14 h 05 min

      Insuffisant pour être président de la République Algérienne. Le peuple Algérien est très politisé pour connaître le mieux placé pour le diriger. Même, si Khelil possède tous ces titres , il est soupçonné de détournement des biens publics. Khelil possède déjà la nationalité américaine ainsi que son épouse , ce qui l’éjecte de fait des candidatures. Le FLN , parti ayant le pouvoir de désigner un candidat, ne voudrait jamais de ce Monsieur.

      19
      9
      la verité
      5 janvier 2019 - 14 h 18 min

      Dedr: soit vous êtes naïf ou de mauvaise foi.C’est chakib khalil qui a porté le prix du pétrole à 150 Dollars le baril ! racontez ça aux enfants dans les crèches pour les amuser.pour la preuve,la justice italienne ne fonctionne pas au téléphone et ne condamne pas les innocents et innocente les criminels.elle a d’ailleurs poursuivi des magistrats complaisants. pour l’intelligence,les grands criminels célèbres sont aussi des intelligents et parlent plusieurs langues.c’est ce qui leur permet d’agir à l’échelle mondiale.donc parlons avant tout, intégrité morale et patriotisme associés à la compétence.

      20
      6
      brent
      5 janvier 2019 - 15 h 20 min

      Ainsi donc le pétrole a 150 dollars c´était chekib khellil! Et moi qui me suis toujours demandé qui en pouvait bien être l´instigateur.

      10
      2
      Abu Stifaille
      5 janvier 2019 - 16 h 35 min

      Pfffffffffffff…………. »Le pétrole à 150 $,c’est lui »…
      Vous nous prenez vraiment pour des cons…
      Je ne vais même pas argumenter,tellement cette affirmation est stupide…

      8
      2
      Cheikh hamdane
      5 janvier 2019 - 19 h 07 min

      Chakib a été envoyé en 1957 aux Etats Unis apprendre le travail du pétrole et c’est Bousouf qui l’a envoyé grâce aux amis américains du regretté Messaoud Zeghar. à son retour après l’indépendance installé par Boumediène à Sonatrach, puis il a quitté l’Algérie de son propre gré il voulais l’Amérique à l’Algérie.. Quand Bouteflika a pris le pouvoir il lui a fait appel pour le poste de ministre.. Mais avec Boumediène ou Chadli il n’était jamais destiné ministre.

      2
      3
      SoyonsLogiques
      5 janvier 2019 - 20 h 50 min

      @dedr
      Je suis d’accord avec toi.En dépit de ce qui s’est dit à son sujet,je suis persuadé que c’est l’homme qu’il faut pour contenir le chaos de l’apres Bouteflika.Il est intelligent,grand expert petrolier,connait les rouages de la finance internationale,etc et qui plus est,est proche des americains.Il faut regarder les choses en face.Nous n’avons plus les moyens de notre politique du fameux NIF.Nous sommes plus de 40 millions d’oesophages incapables de subvenir à nos besoins,prisonniers du wahabo-baathistes,de l’arabo-islamisme vecteurs d’immobilisme,du repli sur soi,de médiocrité.
      Il est proche des américains et quand on est vulnérables,il vaut mieux s’accrocher au plus fort.Voyez les monarchies du golfe.Leur seul souci,c’est le developpement peu importe le moyen utilisé pour y arriver.En 1962,lorsque les francais se sont retirés du pays le laissant exangue,sans ressource,sans administration..ce sont les américains qui nous ont inondés de nourriture (huile de table,poudre de lait,margarine.Arretone de …).Si on veut eviter la famine pour nos enfants et petits enfants,il faut arreter de bricoler avec les palestiniens qui doivent d’abord se mettre d’accord entre eux et se prendre en charge,les sahraouis qui convoitent aussi Tindouf,les pays africains dont l’algérie de Boutef a effacé la dette sans aucune reconnaissance en retour etc,etc..
      Arrêtons de bricoler en pensant que notre pays est souverain.Il suffit que les pays occidentaux décident d’un embargo sur nous pour que la famine s’installe.Et à ce moment là,ni la mosquée ,ni chemsseddine,ni naima ,ni mokri ,ni laribi ne seront d’aucuns secours.Ne nous leurons pas,le peuple algérien depuis 1962 est soumis plus qu’il ne l’a été durant la colonisation et ce serait pure naiveté pure que de croire au résultat des urnes.C’est de la pure parodie électorale.Chekib Khalil serait un tres bon choix pour notre pays en regard des autres chefs de parti qui ne font que dans la démagogie,l’opportunisme et la critique stérile.
      Le seul danger avec Khalil qui le menera à l’échec ,c’est de continuer à l’instar de Bouteflika à fricoter avec les islamistes sachant qu’il s’est tourné vers ls zaouias pour tenter de redorer son blason.Car tant et aussi longtemps qu’on continuera à laisser faire les islamistes,à imposer l’arabisation notre pays stagnera pour ne pas dire reculera.

      4
      2
    Moe kane
    5 janvier 2019 - 13 h 45 min

    A mon avis il est le seul apte a etre president.il a les capaciters de diriger ce pays.
    Pour ce qui est corruption ou pas ya pas aucune preuve.
    Peut etre commission mais pas corruption.
    Au US commission est legal.
    Moi je travail avec un salaire et une commission pour chaque job.
    L Algerie est un pays tres dificile a gerer, parceque les problemes de toute genre ce sont entasser. Il faut tout raser et instaurer une nouvelle politique.

    14
    21
    La Viriti
    5 janvier 2019 - 13 h 45 min

    Lui il cumule toutes les tares : origine marocaine, détournement à grande échelle, esclave des américains, cupide et indigne.
    Harbour et Bedjaoui les naturalisés sont des proches qui se vautrent dans le luxe aux 4 coins du monde sur le dos des veuves et descendants de chouhadas…
    Moi je ne veux pas d’un étranger affilié à des étrangers et qui est cité nommément dans le procès en Italie sur les 197 millions ( une goutte d’eau sur le total )…

    20
    8
      Thebest
      5 janvier 2019 - 14 h 18 min

      Viriti où tu es un marocain où tu es un harki aigri, mais honnêtement tes arguments sont à vomir et révoltent les vrais algériens, et des qu’on parle de khelil vous les marocains vous débarquez avec vos mensonges pour manipuler les algériens. Vous savez qu’avec khelil que non seulement vous allez être largués économiquement mais vous pouvez dire adieu au Sahara occidental. Certaines presses en Algérie qui sont aux ordres de nos ennemis sont à dénoncer.

      10
      18
        La Viriti
        5 janvier 2019 - 17 h 08 min

        Moi marocain ??? Trouves un autre argument pour défendre ton clan de naturalisés qui ont détruits et piller l’Algérie depuis 1999 comme personne avant !!
        Le clan TNT OUJDA est le plus vorace et voleurs de tous les clans qui puissent exister !
        Moi quand je vais à l’extrême ouest et que je constate la marocanisation à ciel ouvert j’ai envie de vomir !
        Moi marocain ??? Hahaha….Tu m’asconfondu avec khelil et sa tribu de traîtres et apatrides dont tu fais partie… (…) comme on dit.
        Khelil doit rendre au peuple algerien son dû dont une partie est d’ailleurs au Maroc

        8
        4
      SoyonsLogiques
      6 janvier 2019 - 0 h 32 min

      ,@La VIRITI.
      Quand La superette du coin dans laquelle tu t’approvisionnes aura ses etagères complètement vides,alors tu gonfleras ton torse pour regler le problème ou alors tu sollicteras l’imam de ton quartier d’organiser une priere genre priere de l’istisqa ou demander conseil àChemsseddine pour te montrer comment te procurer de la nourriture pour tes enfants.C’est cà la viriti.

    Kif-kif
    5 janvier 2019 - 13 h 05 min

    Le pire reste à venir, lorsque un peuple n’a plus le choix de choisir librement ses dirigeants, c’est une colonisation masquée,Mr Chakib ou Mr Ould Kaddour président c’est du Kif-kif du pareil ou même, impossible que l’Algérie puisse relever la tête, le mal est profond,il est causés par des professionnel en la matière, des citoyens corrupteurs et corrompus qui font passer leurs intérêts avant tout,des dirigeants venant du quatre coins du monde…. qu’attendez vous d’un régime qui ose détourner l’argent d’une Mosquée, qui triche, qui trahi, Qui corrompt, qui pille??? n’attendez pas des jours meilleurs!!!

    22
    5
    Anonyme
    5 janvier 2019 - 12 h 37 min

    Il pèse une carrière ratée

    15
    9
    Thebest
    5 janvier 2019 - 12 h 10 min

    Oui, y a pas photo, khelil est de loin le meilleur candidat pour l’Algérie. J’ai suivi ses conférences en simple critique, et franchement son programme est d’une logique et d’un pragmatisme jamais vu en Algérie auparavant. Avec lui, je suis convaincu que l’Algérie serait au même niveau que la Corée du Sud dans dix ans max. Oui, il faut couper avec le hizb de la France qui contrôle l’Algérie via leur agents nombreux dans les médias notamment et des partis fantoches.
    La France empêche l’Algérie de se développer, tout le monde le sait, et complote sans cesse avec le Maroc contre nous. Alors, franchement pourquoi se priver de quelqu’un capable de casser les bâtons dans nos roues surtout s’il a le soutien des puissants USA?
    Quant aux accusations qui pèsent contre lui c’est du pipeau et montées de toutes pièces, après analyse des faits et des sources accusatrices. Son âge ? Justement c’est un atout car c’est une preuve que ce ‘n’est pas le pouvoir ou l’enrichissement qu’il cherche mais notre bien être!!!
    Il qui a été à l’origine de la nationalisation des hydrocarbures, d’où la haine de la France envers lui. Mais aussi on est certain qu’il ne va rester plus d’un mandat en cas où… Algériens ouvrez vos yeux et vos esprits. Je pense aussi que c’est le candidat préféré de l’institution militaire car elle sait ce qui est bon pour l’Algérie… l’Algérie était riche sous khelil et sera très riche sous présidence

    25
    31
    MESKINE
    5 janvier 2019 - 12 h 09 min

    lui tout mouillé il doit peser 68 kilos mais son compte en banques doit peser lourd… il nous faut des jeunes compétents qui aiment leur pays par dessus tout!!!

    30
    9
    Anonyme
    5 janvier 2019 - 12 h 07 min

    L’AIPAC, en échange de son influence sur les méga-scandales Sonatrach à les avoir mises momentanément sous cloches, a assigné une mission au Oujdi devenu Texan : trouver le moyen qui permettra à ses mentors de faire main basse sur la troisième réserve mondiale de l’Algérie en gaz de schiste avec ses 19.800 milliards de mètres cubes gazeux. La forte odeur de bouse du diable est ce qui stimule Chakib Khelil, il sait que s’il vient à échouer dans sa mission, on enverrait démolir, à lui aussi, la demeure qui l’a vu naître de l’autre côté de la façade atlantique.

    17
    10
    anonyme
    5 janvier 2019 - 12 h 00 min

    S’il se présente devant le peuple,en reconnaissant d’avoir trempé dans des affaires LOUCHES de SH,et qu’il est prêt à rembourser ce qu’il a pris par intermédiaire interposé, nous sommes prêts à lui pardonner et qu’il se présente pour un destin national.

    3
    26
      sadok
      5 janvier 2019 - 13 h 26 min

      Comment veux tu condamner quelqu un qui ne l a pas été par la justice Pourtant il n a jamais été cité dans les procès de sonatrach .C est une diffamation pour un innocent .

      12
      11
    la verité
    5 janvier 2019 - 11 h 47 min

    Il pèse quelques Zaouias politiques et réseaux corrompus qu’il a acheté avec l’argent des commissions qu’il a partagé avec ceux qui l ‘ont nommé et protégé.

    23
    12
      La Viriti
      5 janvier 2019 - 12 h 20 min

      La plus haute magistrature est réservée aux vrais algériens ce qui l’exclue de facto
      Quand à la restitution de ce qu’il a détourné avec des proches de sa tribu marocaine, tu peux toujours rêver..cette race est connue pour sa voracité dans le pillage sans scrupules et à grande échelle.
      D’ailleurs une grande partie de l’argent qu’ils détournent se trouve au Maroc…

      22
      10
    OU HIYA FRAT
    5 janvier 2019 - 11 h 35 min

    Après le bourourou ‘islamiste’, on agite Khelil comme futur président…
    Le choix est vite fait: (…) un jeune algérien droit et compétent pour diriger ce pays !

    21
    7
      Argentroi
      5 janvier 2019 - 13 h 58 min

      Ah oui vraiment, les islamistes ne sont qu’un simple bourourou !
      Alors quand tu compteras les têtes qu’ils ont égorgées dans les faux-barrages, quand tu compteras les écoles qu’ils ont dynamitées, quand tu compteras les enseignants, les journalistes, les femmes, les scouts et j’en oublie, qu’ils ont assassinés, quand tu compteras les banques qu’ils ont dévalisées, quand tu compteras les bus, les ambulances, les usines, les poteaux et les installations téléphoniques qu’ils ont incendiés, quand tu compteras les veuves et les orphelins et ceux qu’ils ont rançonnés, quand tu compteras les foules hystériques qu’ils ont levées, quand tu compteras les lettres de menace qu’ils ont envoyées, quand tu compteras ceux qui ont fui, quand tu évalueras les séquelles, les maladies que leur terreur a occasionnées, ce jour-là j’aimerais bien que tu répètes que les islamistes ne sont qu’un épouvantail, un bourourou qu’on agite !

      10
    Mohamed
    5 janvier 2019 - 11 h 25 min

    Au moins Chakib n’aura pas à se re-servir dans la caisse. Il est valide et bien portant. Je voterai pour lui.

    10
    62
      Au trou !
      5 janvier 2019 - 12 h 12 min

      Donc tu acceptes un ex-futur re-voleur à la tête de la khazna ? Drôle de raisonnement.

      20
      8
      RADIO
      5 janvier 2019 - 16 h 10 min

      tu seras seul à voter pour…ça

      5
      3
    Bouzorane
    5 janvier 2019 - 11 h 10 min

    En effet, tout est prêt pour accueillir M. Khelil, 80 ans, comme nouveau président….

    6
    22
    Bibi
    5 janvier 2019 - 11 h 06 min

    C’est le copain de Bedjaoui celui qui vit au Canada et qui avait carrément acheté 06 immeubles à Manhattan aux USA mais avec quel argent ? sans compter les frais de notaire ? Aucune poursuite judiciaire, rien, ils font comme ils veulent, ils tapent dans la caisse, se sucrent et 10,15,20 ans après les faits, viennent pour encore donner des leçons de morale, de dignité aux algériens. De qui se moque t-on ?…

    26
    10
    Argentroi
    5 janvier 2019 - 11 h 06 min

    Quand on aura les forces en présence durant la campagne électorale, on saura quoi voter ! Beaucoup se feront un grand plaisir de voter, par exemple, Chakib Khellil s’ils verront les islamistes, par exemple, soutenir un autre candidat !

    6
    10
    marri
    5 janvier 2019 - 10 h 48 min

    Dieu nous en préserve et de ceux qui ourdissent contre l’Algérie et son malheureux peuple que le malheur guette.

    18
    4
    UMERI
    5 janvier 2019 - 10 h 36 min

    Moi, je dirai qu’il est capable, ce Khellil!!!. Lorsque quelqu’un détourne 197 millions de Dollars et qu’il est toujours libre, il peut même être le Parrain de la Mafia italienne, américaine. Car réussir un tel coup, sans se faire arrêter… (…)

    24
    16
    Tredouane
    5 janvier 2019 - 10 h 33 min

    Rien de personnel mais aucune mésaventure n’est tolérable dans la prochaine étape dans la vie de notre Nation,ne dit on pas méfier vous de celui qui viens de loin.
    Avec un parcours loin de la réalité Algérienne et la complexité politique et géostratégique de notre Nation,ca vison économique claire, adepte d’un capitalisme sauvage qui certainement briguera la notion de la souveraineté des décisions politiques de la Nation,ce Mr ne fait pas le poids pour accéder au poste de Chef de L’État.

    16
    7
    Abou Stroff
    5 janvier 2019 - 10 h 14 min

    « On le dit capable de succéder à Bouteflika : que pèse Chakib Khelil ? » titre H. A..
    pour éviter de lasser le lecteur avec des circonvolutions stériles, je réponds rapidement à la question posée: khelil pèse exactement le poids des divisions blindées qu’il peut aligner.

    19
    6
      Karamazov
      5 janvier 2019 - 10 h 33 min

      J’allais dire , avant la publication de ton post : Khelil ? combien de divisions ?

      11
      6
      Anonyme
      5 janvier 2019 - 13 h 53 min

      Il pèse au moins 198 millions d’euros selon le parquet de Milan, sans compter les villas dans le Delaware et les condos au Canada.

      7
      2
    Confidentiel
    5 janvier 2019 - 9 h 52 min

    Dans tout les cas ce sera lui ou un autre membre de la bande des Dalton car ils ne sont pas suicidaires pour lâcher le pouvoir au risque de se retrouver derrière les barreaux quitte a provoquer une guerre civile entre les Algériens.
    Ils ne trouveront pas un un autre pays où même la justice est la leur pour se protéger comme c’est le cas dans leur royaume l’Algérie.

    20
    7
    Bibi
    5 janvier 2019 - 9 h 40 min

    Marié à une palestinienne, nationalité américaine, magot (personnel) placé aux USA. Il n’a rien d’algérien ce n’est pas un pur, pas un vrai algérien. C’est juste une copie qui profite de la faiblesse du système pour s’enrichir en faisant croire qu’à 75 ans, il va apporter une solution aux algériens alors qu’il est à l’origine de leur pauvreté. Enfin, vous remarquerez qu’il a travaillé à la Banque mondiale mais en Algérie, vous avez un système parallèle de la devise au taux de 215% et en banque à 135%…. En outre, comme il vit aux USA, il faudrait lui demander s’il a déjà vu cette pratique chez Mr Trump ou à la Bourse américaine. On ne fera pas du neuf avec du vieux.

    29
    5
    Karim
    5 janvier 2019 - 9 h 35 min

    J’écoutais un « e-résistant » français dire que Macron leur a fait regretter Holland qui leur a fait regretter Sarkozy qui leur a fait regretter Chirac.
    Personnellement je ne vais pas attendre un quatrième poulain pour réagir!
    Je préfère encore une photo, si c’est ce que vous vouliez entendre!
    Mais j’ose espérer qu’il reste encore quelques vrais moustachus ici qui ne laisserons pas un tel harakiri.

    14
    7
    Rabah
    5 janvier 2019 - 9 h 15 min

    Jamais 2 sans 3 ?

    5
    3
    benchikh
    5 janvier 2019 - 9 h 14 min

    on dirait que l’histoire se répète avec différentes circonstances ,mais les caractères des personnes ne changent pas .Mr Chakib l’Algérie n’est pas à vendre ,et nous voulons ni Français ni Américains ni Russe ,ni leurs ancêtres Romains .Il ne faut pas commettre les mêmes erreurs appeler au secours au colonisateur (turque ,romain,phénicien ..).Si vous êtes dans vos intentions envers votre pays qui vous a enrichi et pas vos copains yankees ,venez tout seul et travailler pour une société dynamique qu’elle a autant besoin de produire et protéger ses frontières.

    14
    7
    Cirta25
    5 janvier 2019 - 9 h 14 min

    Il pèse du poids du nombre d’années en prison lorsque la justice sera restaurée en Algérie. Dans tous les cas, il est déjà interdit de séjour en Italie.

    25
    9
    Anonyme
    5 janvier 2019 - 8 h 50 min

    Vous oubliez les tribunaux italiens qui lui collent aux …

    33
    8
    H'mimded
    5 janvier 2019 - 8 h 38 min

    la place de Chakib Khelil est en PRISON en compagine de Farid Bedjaoui et Habour.
    Les preuves de son implication dans les affaires de corruption internationale sont disponibles au niveau de justice algérienne, italienne , française, libanaise et autres pays.

    36
    11
    Anonyme
    5 janvier 2019 - 8 h 23 min

    La place de ce voleur est en prison pas à la présidence. Sa candidature est une offensive américaine pour le contrôle de l’Algérie dans la guerre économique qui se prépare entre l’Amérique et la Chine en Afrique.

    36
    9
    Djazairi Hor
    5 janvier 2019 - 8 h 09 min

    Arrêtez de tâter l’opinion publique et attendre le feedback , ceci d’un côté, d’un autre laissez la constitution tranquille, serait-elle devenue à ce point une serpillière; elle est claire sur le cas de ce voleur qui est toujours cité dans l’affaire ENI.
    Dans son article 87, la constitution la loi est on ne peut plus claire:
    – Ne peut prétendre à la magistrature suprême tout algérien né avant juillet 1942 et n’ayant pas participé à la révolution de novembre 1954, or Chakib Khalil est né le: 08 Août 1939 à Oujda (Maroc)
    – Ne peut prétendre à la magistrature suprême tout algérien marié à une étrangère, et c’est le cas pour ce monsieur.
    Alors Monsieur Khalil, laissez les algériens en paix, retournez d’où vous venez, c’est dans votre intérêt, si vous osez, vous regretterez amèrement car les algériens ne sont pas amnésiques.

    38
    9
    1commentaire
    5 janvier 2019 - 8 h 02 min

    C’est un capitaliste a l’américaine il aime que l’argent l’Algérie il sent fou ce qui l’importe le plus ces de jouer pour les yankees a qui il a vendu son ame au détriment de l’Algérie une espece de ce genre on n’a que faire chez nous on veux a l’avenir des Hommes intègre et une Algérie tourner vers le progrès pour avant tout une jeunesse qui auras enfin un avenir a l’horizon a très long long long terme…le clan de oujda au diable

    31
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.