Réseaux sociaux : l’étrange décision de l’ambassade des Etats-Unis à Alger

Us réseaux
Le très actif John Desrocher au sanctuaire des martyrs à Alger. D. R.

Par R. Mahmoudi – L’ambassade des Etats-Unis en Algérie a annoncé, dimanche, la suspension soudaine de la mise à jour de son contenu sur les réseaux sociaux.

Selon une déclaration publiée par l’ambassade sur ses comptes Facebook et Twitter, celle-ci explique sa décision par une «coupe budgétaire» et demande aux internautes de consulter le site officiel du département d’Etat américain pour obtenir les dernières mises à jour.

A noter que l’ambassade des Etats-Unis a un compte Facebook suivi par 440 000 personnes et d’un compte Twitter suivi par 140 000 personnes, sachant que les deux pages sont officiellement certifiées par l’administration de ces deux réseaux sociaux.

Il faut souligner aussi que l’ambassadeur des Etats-Unis en Algérie, John Desrocher, a un autre compte Twitter personnel, qui compte 36 000 abonnés en plus du site officiel de l’ambassade mais on ne sait pas encore s’ils sont concernés par la décision.

Cela dit, la déclaration laconique de l’ambassade américaine ne précise pas si cette décision est spécifique à ses comptes sur les réseaux sociaux dédiés ou inclut l’ensemble des représentations diplomatiques américaines à travers le monde. Mais puisque la raison invoquée est la coupe budgétaire, qui touche les salaires des employés chargés de l’administration des pages et de la promotion des publications, il est fort à parier que la décision vise d’autres missions diplomatiques américaines à travers le monde.

On peut comprendre qu’une telle mesure soit prise par la chancellerie américaine dans le cadre d’un plan d’austérité visant la rationalisation de ses dépenses. Par ailleurs, cette mesure soudaine contraste avec l’hypermédiatisation qui entoure l’activité et même les sorties mondaines de l’actuel ambassadeur qui cultive l’image d’un diplomate qui aime communiquer.

R. M.

Comment (12)

    Douakha
    7 janvier 2019 - 23 h 30 min

    Dsl pour les usa la Chine a gagné ils on peur de huwai

      Kamel
      8 janvier 2019 - 14 h 30 min

      La Chine un pays qui émerge champion de la fraude et de la contrefaçon de toutes les technologies avancées dans le monde le citer en comparaison par exemple aux USA ou à l’Allemagne est une injure.

      1
      5
    Tredouane
    7 janvier 2019 - 19 h 27 min

    Je pense que c est une volonté de vouloir centralisé et formalisé toutes les décisions officiels,d’autre part y’ a des nuages dans le ciel U.S.

    3
    4
    Unknown
    7 janvier 2019 - 18 h 23 min

    C’est la conséquence de la gestion désastreuse de leur président qui est un tyran, impoli, mal éduqué, arrogant et un menteur. Il a engagé la destruction de l’Amérique avec le retrait d’ObamaCare act, de l’interdiction d’accès au musulmans, de son attaque aux dreamers , pas de condamnation des événements de Charlottesville, affaire Kashoghi, etc.. En bref c’est le plus mauvais président que l’Amérique n’a jamais eu. Cet homme a porté un grand préjudice aux USA, il s’est engagé en guerre contre La Russie, La chine, l’Iran et l’Europe (Otan). Il abuse de son pouvoir, maintenaient il veut utiliser The National Emergencies Act pour construire le mur de la honte. Cet homme est fait pour le business, les casinos, la prostitution et non pas pour la politique. Maintenant il ‘y en a une avalanche de démissions des seniors du WH, les républicains s’éloignent davantage de lui, le Washington op-ed n’est que le déclencheur. Je pense dans un peu de temps il y’aura un vote d’empêchement.

    13
    8
    benchikh
    7 janvier 2019 - 15 h 18 min

    c’est vrai le « ShutDown » de Mr Trump peut avoir des conséquences négative sur l’économie Américain côté boulot et salaire non apprécié par les Américains, se font par les étrangers qui traversent le territoire pour gagner quelques dollars dans leurs poches et peuvent vivres le rêve Américain .

    6
    6
    khalilsadek
    7 janvier 2019 - 14 h 49 min

    C’est sure que nous ne sommes pas au courant du fonctionnement de notre systeme politique, mais une chose est certaine pour moi simple citoyen, que Monsieur OUYAHIA qui est l’homme le plus aux courant des dossiers de fonctionnement de l’état , a qui on a fait appel a chaque fois que ça bloque, si monsier le président l’écarte de la course a sa succession c’ést comme il n’a rien fait durant ses quatre mandats, vu les RISQUES qu’encourera le pays.

    4
    12
    Maricane ya kho !
    7 janvier 2019 - 13 h 40 min

    Non, cette décision n’est pas du tout une « étrange décision de l’ambassade des Etats-Unis à Alger » , c’est certainement consécutif au Shutdown . Comme il fallait s’y attendre, il y a actuellement un arrêt du financement des activités gouvernementales (et donc des Affaires Etarngères) car le Congrès a refusé de voter et d’autoriser le financement des opérations gouvernementales .Il n’est pas d’accord avec certaines propositions budgétaires de Trump. C’est çà la vraie démocratie dite élective. Au États Unis, contrairement à d’autres pays et au notre, si le Congrès ne vote pas le budget toutes les dépenses de fonctionnement des administrations s’arrêtent dès le début du nouveau budget annuel !

    18
    2
    صالح/ الجزائر
    7 janvier 2019 - 7 h 48 min

    « La construction d’un mur de 3.200 km le long de la frontière avec le Mexique, voulue par le président américain, est au coeur d’une impasse budgétaire entre Donald Trump et le Congrès, ce qui paralyse 25% des administrations fédérales depuis le 22 décembre.
    Quelque 800.000 fonctionnaires gouvernementaux sont soit, pour la moitié, forcés de travailler sans être payés, soit poussés, pour l’autre moitié, aux congés sans solde. Parmi eux, des agents en charge de la sécurité aérienne pour l’Administration de la sécurité des transports ainsi que des agents du FBI » .
    la suspension soudaine de la mise à jour sur les réseaux sociaux de l’ambassade des Etats-Unis en Algérie veut dire que l’Algérie est incluse dans ce ratio de 25% .

    20
    1
    K. DZ
    7 janvier 2019 - 7 h 20 min

    Cela s’appelle le Shutdown, après l’échec du vote du budget 2019 près de 800000 employés gouvernementaux sont en congé sans solde.

    22
    1
    Sindra
    7 janvier 2019 - 6 h 37 min

    Pas étrange du tout sachant que le budget US 2019 n’a pas encore été signé (Démocrates et Républicains ne s’entendent pas sur un nombre final dû au « Mur de Trump ») et qu’au moins un tiers des employés fédéraux sont soit au chômage soit travaillent sans paie.

    24
    1
      Kenza
      7 janvier 2019 - 7 h 26 min

      Le shutdown qui dure depuis le 22 décembre risque de se prolonger encore longtemps.

      11
      1
    Simplement
    7 janvier 2019 - 6 h 28 min

    Bonjour,
    Quand on suit l’actualité américaine et le bras de fer qui se joue actuellement entre le président Trump et le sénat, on comprend vite le pourquoi de cette mesure et qui est par conséquent temporaire.

    25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.