Graves révélations de l’expert algérien Rachid Benaïssa sur l’Unesco

directrice Benaïssa
La directrice de l'Unesco avec les dirigeants du Congrès juif mondial. D. R.

Par Kamel M. – L’expert algérien Rachid Benaïssa a révélé de graves dysfonctionnements à l’Unesco, où il a travaillé durant de longues années. «Quand j’ai rejoint l’Unesco, sur les 1 200 employés que comptait l’organisation, 800 étaient des Français, 200 des Occidentaux et les 200 autres venaient du reste du monde et représentaient un milliard de Chinois, un milliard d’Indiens et un milliard de musulmans. Autrement dit, ils faisaient de la figuration», a dénoncé le linguiste connu pour ses positions tranchées sur les questions religieuses et qui anathématise les partisans du schisme sunnites-chiites.

«Je répétais tout le temps que cette organisation est qualifiée d’internationale alors qu’en réalité elle est française», a-t-il dit dans un récent entretien qu’il a accordé à une chaîne de télévision étrangère. «La France avait droit à 33 employés, comment s’est-on retrouvés avec 800 ?» s’est interrogé Rachid Benaïssa, en soulignant que «les Français font ce que bon leur semble à l’Unesco».

L’expert, aujourd’hui à la retraite, a indiqué que «900 ONG reçoivent des financements de l’Unesco, toutes sont chrétiennes et juives, seules trois sont musulmanes», avant d’appeler les pays arabes et musulmans à se retirer de cette «fausse organisation internationale», exclusivement au service des intérêts occidentaux et de ceux de la France, en particulier, selon lui. «Même la Seine est classée patrimoine universel», a-t-il ironisé, en estimant que ces pays ne perdraient rien à quitter cette organisation.

«La Libye a fourni 4,5 millions de dollars pour financer le programme sur l’histoire générale de l’Afrique. Nous avions réuni les meilleurs experts au niveau mondial», a affirmé Rachid Benaïssa pour expliquer que les pays arabes et musulmans injectent des fonds faramineux au profit de cette instance onusienne en charge de l’éducation, des sciences et de la culture. Il a ajouté que le prince saoudien Al-Walid Ben Talal a déboursé la bagatelle de 5 millions de dollars pour le financement d’un département lié à la civilisation anglaise, mettant en avant, ainsi, une grande aberration.

Cet expert multilingue de renommée mondiale a confié que dans une séance de formation sur la lecture rapide, quelques semaines après son recrutement à l’Unesco, une Française a dicté un texte dans lequel il est dit que «nous, les Français, sommes en droit de condamner les pratiques des émirs arabes qui confèrent au boucher le droit de couper la main du voleur». Rachid Benaïssa a, alors, répondu qu’il n’était pas venu à l’Unesco «pour être insulté». La responsable française a rétorqué qu’elle assumait pleinement le choix du texte, a-t-il témoigné, en révélant qu’il avait été menacé de licenciement pour avoir aidé les musulmans de Bosnie.

K. M.

Comment (60)

    El Moncif
    15 janvier 2019 - 22 h 14 min

    Algerie patriotique pouvait lui demander la simple question pourquoi n’a t’il pas eu la hardiesse de démissionner pendant toutes les années ou son traitement chèque rentrait? Avec les privilèges que confère l la retraite d un organisme onusien pour les lâches et les paresseux..?

    2
    3
    EL Che
    13 janvier 2019 - 9 h 21 min

    Il n y a pas que l Unesco ! Toutes les organisations Occidentales sont des purs escroqueries subversives …
    a commencer par l ONU , le FMI, la Banque Mondiale, OMC ……

    29
    2
    moussa
    13 janvier 2019 - 0 h 33 min

    ça ne m’étonne pas les juifs et parmi eux des juifs marocain comme celle qui est a la tete de l’organisation et français qui controle l’unesco sont pour beaucoup a casser l’algerie et la culture algerienne dans le monde surtout en europe qui l’ont remplacé par la culture marocainne comme le couscous , le rai, le kaftan … ect la culture d’un peuple est tres importante et surtout notre culture qui a été balayé par les invasions , pourquoi les grands pays comme le BRICS y compris l’algerie ne creer pas une organisation la meme que l’unesco et l’imposer au monde comme ils nous ont imposé l’unesco et je pense qu’avec le temps l’unesco ne sera plus signifiante puisque y aura plus de financement du reste du monde, il restera que les juifs et français et occidentaux dans cette organisation, le reste du monde sont plus nombreux qu’eux.

    22
    7
    Anonyme
    12 janvier 2019 - 23 h 24 min

    Il vaut mieux tard que jamais…! On le savait déjà, mais là nous avons des informations plus précises avec des chiffres à l’appui.
    Et puis, lorsqu’on sait que c’est une Azoulay qui est à la tête de cette zorganisation alors on comprend tout le scénario.
    En tout cas, toutes les organisations mondiales ONU, UNESCO, HCR, Droits de l’homme…etc. sont « la propriété » du cercle des cercles : « Le Bilderberg « …… »La conférence de Bilderberg est une association secrète annuelle qui, depuis 1954, réunirait sur invitation environ 130 ninjas des affaires, académiques ou politiques de différents pays. Ses membres, des hommes politiques, des industriels, et des banquiers, s’appellent eux-mêmes les « Bilderbergers » ou « groupe Bilderberg ».  »

    « Le groupe Bilderberg n’est pas un but en soi, mais le moyen d’instaurer un gouvernement mondial unique. Cette organisation est devenue un gouvernement fantôme qui, lors de ses conférences annuelles ultra secrètes, décide de la façon dont elle va exécuter ses plans. Le but ultime est de transformer la Terre en prison en amenant un marché mondial unique, contrôlé par un gouvernement mondial unique, surveillé par une armée unique, financièrement tenu par une banque mondiale et peuplé d’habitants bardés de puces électroniques dont les besoins vitaux se réduisent au matérialisme et à la survie (travailler, acheter, procréer et dormir), tous connectés à un ordinateur mondial surveillant leurs moindres faits et gestes. Et cela devient de plus en plus facile parce que le développement des technologies de télécommunication, combiné aux avancées du savoir et aux nouvelles méthodes de manipulation comportementale, est en train de transformer en affreuse réalité ce qui, à d’autres époques de l’histoire, n’était qu’une mauvaise intention. Chaque nouvelle mesure, prise individuellement, peut sembler aberrante, mais l’accumulation de changements, dans le cadre d’une progression permanente, mène tout droit à l’asservissement.  »

    « ..Les pouvoirs établis nous ont dit que les événements mondiaux étaient trop difficiles à comprendre pour les non-initiés. Ils ont menti ! On nous a dit qu’il fallait protéger les secrets nationaux. Évidemment ! Aucun gouvernement n’a envie que ses citoyens découvrent que ses plus brillants éléments participent à une collusion massive, à une conspiration et au pillage de la planète. Aujourd’hui, nous sommes à la croisée des chemins. Nous avons le choix : devenir un État mondial électronique sous surveillance policière ou rester des êtres humains libres. »

    Faites comme les USA et ladite israël -pourtant ce sont eux qui font la loi-, retirez vous de ce nid de guêpes.

    17
    3
    Sprinkler
    12 janvier 2019 - 20 h 44 min

    Vous avez dit UNESCROC ?

    33
    5
    zahir
    12 janvier 2019 - 20 h 20 min

    Ne te fatigue pas mon ami, une petite flatterie et les responsables Arabes laissent passer de plus énormes absudités…l’intérêt personnel d’abord!

    20
    1
    DYHIA-DZ
    12 janvier 2019 - 18 h 23 min

    UN QUESTION QUI MÉRITE D’ÊTRE POSÉE:

    Toutes ces ONG qui aboient contre l’Algérie travaillent-elles en collaboration avec cette UNESCO de la France

    27
    4
      malek
      12 janvier 2019 - 19 h 18 min

      Pas un mot sur le génocide du peuple Yéménite !!!!!

      33
      2
    ANONYME 1
    12 janvier 2019 - 17 h 32 min

    Exactement tous les pays occidentaux sont là à défendre leurs intérêts.
    Israel a fait nommer une des leurs à la tête de l’Unesco pour défendre ses intérêts.
    Les pays arabes sont là pour se taire, se laisser faire tout avaler sans rechigner, et surtout mettre a main à la poche.

    Qu’attendez vous pour vous retirer de cette organisation mafieuse, car ça en est une elle ne défend que des intérêts purement occidentaux ,chrétiens et juifs.
    Les autres à la poubelle ou bons à faire de la figuration.

    Les (…) sont les nôtres de dirigeants de pays arabes et musulmans que d’accepter ces comportement et choses qui frisent l’illégalité et le parti prit

    22
    6
      Anonyme
      12 janvier 2019 - 20 h 15 min

      Se retirer ??? non mais de preference constituer un groupe de pression a l interieur meme de l UNESCO…il ne suffit aux pays arabes et aux pays musulmans que de s organiser…la politique des chaises vides fait le jeu de l adversaire…ils ne souhaitent que cela.Mais il faut renforcer l ALECSO

      14
      5
    axxer
    12 janvier 2019 - 17 h 15 min

    -les usa défendent leurs intérêts: quoi de plus normal ?
    -la france défend ses intérets: quoi de plus normal ?
    -israel défend ses intérets: quoi de plus normal ?
    le prince arabe défend les interets de la langue et culture anglo saxonne: normal ?
    mr benaissa défend les interets des roitelets arabes : normal ?
    cherchez l’erreur.

    33
    6
      Tredouane
      12 janvier 2019 - 20 h 36 min

      Sourire,en tout cas il y’ a certainement plus d’une erreur.

      7
      1
    Larnaque
    12 janvier 2019 - 16 h 54 min

    « Quand j’ai rejoint l’Unesco, sur les 1 200 employés que comptait l’organisation, 800 étaient des Français, 200 des Occidentaux et les 200 autres venaient du reste du monde et représentaient un milliard de Chinois, un milliard d’Indiens et un milliard de musulmans ». Venant d’un expert, une telle déclaration est, le moins qu’on puisse dire, très approximative. Mr Rachid Benaissa ne sait-il pas que parmi les 800 Français, les 200 Occidentaux, le milliard de Chinois et le milliard d’Indiens, il peut y avoir aussi des musulmans. Aussi, le milliard de musulmans peut donc être représenté par plus que les 200 employés dont il fait mention. De plus, pourquoi parler de Français, d’Occidentaux, de Chinois et d’Indiens puis subitement tout à coup parler (comme dirait l’autre) de musulmans? Toujours cet amalgame insidieux. Malheureusement, même nos experts s’y prêtent au jeu. Dommage.

    16
    16
    mouatène
    12 janvier 2019 - 16 h 46 min

    à toutes les interrogations des internautes, la meilleure réponse est celle d’un internaute qui l’a choisie comme pseudo :
    ARGENTROI et je le salut . dans les temps qui courent nous constatons que, et je parle de chez nous, l’inimaginable au quotidien. il y a beaucoup à dire mais ouasamt lih hikma.

    3
    7
    صالح/ الجزائر
    12 janvier 2019 - 15 h 18 min

    La femme sur la photo , française d’origine marocaine , directrice générale de l’UNESCO , est la fille de A. Azoulay , conseiller du roi du Haschisch de la monarchie alaouite .
    le directeur général du FMI est désigné par les gouverneurs européens .
    Tous les directeurs généraux ( 14 ) du FMI (Fonds monétaire international ) , depuis la fin de la 2 guerre mondiale , exceptés 3 directeurs généraux américains par intérim pour quelques jours , étaient des européens , dont 5 français et 6 européens .
    Si nous allions vers New York nous trouverions que la majorité des employés de BM et de l’ONU sont des Américains .
    Le président de la Banque mondiale est désigné par le gouvernement américain, les États-Unis étant le principal actionnaire de la Banque mondiale
    Si nous allions à Londres nous trouverions que la majorité des employés de Amnesty International(AI) sont des Britanniques .
    Si nous allions à Genève et à Pregny-Chambésy nous trouverions que la majorité des employés de la Croix-Rouge , de l’OMS et de l’(OMC) sont des Suisses .

    Si nous allions au Caire nous trouverions que la majorité des employés de la Ligue arabe sont des Égyptiens .

    41
    3
      Kenza
      12 janvier 2019 - 15 h 57 min

      La femme sur la photo c’est Audrey Azoulay actuelle directrice générale de l’Unesco et qui a été proposée à ce poste par le président Hollande avant qu’il dégage et qui, comme tous les présidents français soumis au CRIF et au lobby sioniste, avait commencé par la nommer ministre de la culture dans le gouvernement du traître Valls, celui-là même du fait de son attachement éternel à Israël a été un chef de gouvernement français au service des intérêts d’Israël.

      31
      5
    Corso
    12 janvier 2019 - 15 h 04 min

    « L’expert, aujourd’hui à la retraite… »
    Fallait-il attendre l’age de la retraite pour dénoncer une réalité avec laquelle il est resté en odeur de sainteté durant toute sa carrière professionnelle?.
    Secundo: Comment défendre une culture dont l’un de ses notables représentants offre généreusement une somme pour promouvoir une civilisation autre que la sienne ?
    Pour ne citer que ces deux exemples: L’un n’a jamais songé à présenter sa démission en faisant un maximum de bruit pour protester contre ce qu’il qualifie « d’injustice ». Et l’autre qui préfère promouvoir une culture étrangère qui n’a pas besoin de son soutien.
    Si les deux favorisent leurs intérêts professionnels et personnels, naturellement les autres ne peuvent pas le faire à leur place. Le problème se situe dans la partie plaignante trop laxiste faible et hypocrite.

    48
    4
    Salim YAHIAOUI
    12 janvier 2019 - 14 h 50 min

    A quand resterions nous sourds et muets devant l’Avilissement que nous afflige l’Occident ?
    (Je ne sais pour quelles raisons sommes nous si Aveugles?)

    27
    5
      Amiral
      17 janvier 2019 - 8 h 19 min

      C’est à cause de la Colonisabilié. Relire M.Bennabi.

      1
      1
    Pourquoi!!!
    12 janvier 2019 - 14 h 16 min

    Cet expert multilingue de renommée mondiale a confié que dans une séance de formation sur la lecture rapide, quelques semaines après son recrutement à l’Unesco, une Française a dicté un texte dans lequel il est dit que «nous, les Français, sommes en droit de condamner les pratiques des émirs arabes qui confèrent au boucher le droit de couper la main du voleur». Rachid Benaïssa a, alors, répondu qu’il n’était pas venu à l’Unesco «pour être insulté».
    Il fallait simplement dire que nous n avons rien à faire de vos calculs, car nous ne sommes pas arabes

    41
    17
    Kahina-DZ
    12 janvier 2019 - 14 h 12 min

    On comprend mieux pourquoi le maroc veut piller le patrimoine culturel et historique de l’Algérie.
    Le palais des voleurs compte sur le soutien de ses maitres français.

    62
    9
    Ben
    12 janvier 2019 - 13 h 39 min

    Si les pays arabes n’ont pas su profiter de l’UNESCO et autres organisations dont ils sont pourvoyeurs de fonds et donc en droit d’y réclamer leurs dus comme le leurs permettent les règlements en vigueur, qu’ils doivent connaitre et qu’ils auraient signé sans qu’on les y force, et si la cause principale pour les pays arabes est le fait que leurs citoyens ne lisent plus, et si la cause principale dans le cas de notre pays est que l’éducation, par conséquent la capacité de déchiffrement de quelque production intellectuelle que ce soit, à été malmenée au point où elle ne savait plus à quel sacré saint se vouer, et si enfin l’UNESCO nous envoyait gratuitement des revues de vulgarisation culturelle et scientifique, dans plusieurs langues et dont je ne pourrais nier les bienfaits, alors que nous venions à peine de sortir de sous le joug du colonialisme, il ne me reste qu’à vous conforter dans votre sentiment d’infériorité en vous assurant que personne ne viendrait vous y déranger… sauf quelqu’un qui vous aime vraiment.

    19
    5
      SoyonsLogiques
      12 janvier 2019 - 15 h 05 min

      Nous,tout comme les pays arabes souffrons malheureusement du complexe du colonisé et de l’occidental.
      Les USA et Israel savent ce qui se trame à l’unesco qui est pourvoyeur d’argent et d’emplois aux français.Alors ils ont tout simplement coupé les vivres à cette institution….française.Tout comme d’ailleurs le FMI.
      Mais pourquoi maintenant ,la sortie de cet expert algérien.

      23
      2
    Anonyme
    12 janvier 2019 - 12 h 50 min

    Monsieur Benaissa a bien fait de rester en action a l UNESCO,pour mieux connaitre tous les rouages de son fonctionnement et de nous informer aujourd hui sinon on le saura jamais….Quand a l acceptation de la Palestine en tant que membre a part entiere ce n est pas les employers ni la direction de l UNESCO qui lui ont accordee son nouveau statut,mais les 194 Etats membres qui ont voté au siège de l’organisation à Paris, par 107 voix pour, 14 contre et 52 abstentions. Tout a commence en 2011,la Palestine accède à l’UNESCO en 2011 grâce à une demande algérienne introduite à l’ONU et sera admise une année plus tard comme État observateur non-membre de l’ONU le 29 novembre 2012 par 138 voix pour et 9 contre et 41 abstentions ; aujourd hui la Palestine est membre de l UNESCO a part entiere grace au vote de 107 Etats membres.

    28
    11
    Nour
    12 janvier 2019 - 12 h 35 min

    Cela fait longtemps que R.Benaissa a fait ce genre de declarations, pour ceux qui viennent de se reveiller R. Benaissa et Mohamed Arkoune sont 2 eminents penseurs qu’helas l’Algerie a perdu depuis un moment et j’aurais aime voir la photo de R. Benaissa que celle que vous montrez pour cet article, afin que les jeunes generations apprennent a connaitre que certains enfants de ce pays qui produisent de la pensee, chose qui devient rarissime ces jours-ci !

    40
    9
    Bouzid
    12 janvier 2019 - 12 h 31 min

    A supposer que ce monsieur ai choisi de vivre en France avec sa famille quel est donc le rapport avec le contenu de cet article ?est ce pour cela que ses propos sur l’Unesco doivent être decridibilisés ? Il ne faut pas tout mettre dans un meme sac.

    21
    7
      Anonyme
      12 janvier 2019 - 12 h 59 min

      Charité bien ordonnée commence par soi-même.

      13
      1
    Anonyme
    12 janvier 2019 - 12 h 24 min

    A quand des révélations sur la ligue arabe ou l’Algerie est le seul pourvoyeur de cette organisation installé, organiser, présider et 95% de ses salariés sont égyptiens… En plus, elle ne sert a rien sur la sphère internationale.

    59
    1
    Nass
    12 janvier 2019 - 11 h 47 min

    Mais pourquoi il attend d être à la retraite pour lâcher ces SECRETS ! Il aurait été plus crédible si il avait démissionné de son poste au moment de ces soit disant SECRETS .
    Donc on peut se dire qu il était partie prenante… en plus il crache sur la France mais il y passe sa retraite, question crédibilité zero!!

    44
    14
    Anonyme
    12 janvier 2019 - 11 h 37 min

    Pourquoi n’a-t-il pas fait part de ses critiques au temps où il était employé par l’Unesco?
    Quand on mange la soupe on se tait. Mais une fois que celle-ci est avalée, on la trouve mauvaise! (…)
    L’Unesco est évidemment critiquable dans son fonctionnement comme toutes institutions internationales mais encore faudrait-il faire la part des choses et voir aussi ce qui a été positif dans l’action de cet organisme international.
    Maintenant si l’on veut cesser toutes relations avec l’environnement mondial et nous retrouver entre nous et ne plus avoir de relations intellectuelles, littéraires, scientifiques, artistiques avec qui que ce soit, on peut faire ce choix. Mais qu’on ne se plaigne pas alors si l’on régresse.
    C’est d’autant plus absurde que notre pays avec toutes ses richesses archéologiques, entre autres, contribue au rayonnement de l’Histoire des Hommes.

    28
    7
    Paris 75011
    12 janvier 2019 - 11 h 34 min

    Certainement que Mr Benaissa s’attaque a cette UNESCO parce que c’est la seule Agence Onusienne qui a permis a la Palestine d’etre un membre a part entiere en son sein ?
    Il reste entendu que toutes les Agences Onusiennes sont manipulées par la France et le Sionisme international.

    30
    8
    Chibl
    12 janvier 2019 - 11 h 34 min

    IL ya juste une semaine vous étiez la a insulter Trump et Netantahu quand ils se sont retirés de l’UNESCO et vous voila aujourd’hui a insulter l’UNESCO et les français.
    Sortons d’abord de la ligue arabe avant de penser a autre chose, mais… les chances sont minces.

    47
    4
    Anonyme
    12 janvier 2019 - 11 h 20 min

    Pourtant ce monsieur vit sa retraite dorée en France et ses enfants n’ont pas étudié dans un pays musulman. L’islam et la charia ce n’est que pour les autres pas pour soi.

    36
    11
    Bouzorane
    12 janvier 2019 - 11 h 13 min

    En quoi c’est choquant que des français défendent les intérêts…français???
    Benaissa, en bon internationaliste islamiste, pro FIS, pro arabe, pro iran, ne comprend pas qu’on puisse défendre les intérêt propre de son pays!!
    Un Algérien qui défend tout sauf les intérêts Algériens, et qui se sent « insulté » lorsque « des émirs arabes » sont critiqués par des français!!!…cherchez l’erreur!!!
    Ce disciple de Bennabi, lui-même larbin pro-egyptien, indique que «900 ONG reçoivent des financements de l’Unesco, toutes sont chrétiennes et juives, seules trois sont musulmanes»… Où est l’intérêt de l’Algérie à ce que des organisations ‘musulmanes » soient financées par l’unesco, sachant que cela irait forcément vers des marocains, egyptiens, tunisiens, libanais, turcs…
    C’est triste de constater que cet « expert multilingue de renommée mondiale » et aujourd’hui à la retraite, continue à être aveuglé par son internationaliste islamiste….

    50
    21
    mouatène
    12 janvier 2019 - 11 h 11 min

    je penses que la bétise qu’il a faite, c’est le fait d’avoir divulgué le « secret » de cet organisme après sa mise à la retraite. cet honorable monsieur, durant toute sa carrière, a su préserver ses derniers beaux jours, comme beaucoup d’autres. la responsabilité envers les peuples incombe à leurs dirigeants et bien sur aux fonctionnaires. enfin, c’est mon avis.

    24
    5
    Amascha-Hô
    12 janvier 2019 - 11 h 08 min

    Il n’y a pas de relation plus chaotique que celle dite internationale, parce qu’i n’existe pas d’instance de contrôle supérieure aux Etats et c’est dans la nature des choses où chaque pays qui s’est doté d’institutions pérennes dispose du droit absolu de recourir à la force pour se faire justice.

    Pays dotés d’institutions pérennes communément appelés Etats.

    La France, à l’instar de la Grande Bretagne, à une bonne maîtrise de ces concepts de sociologie, ce qui lui a permis de grandes conquêtes à l’essor du colonialisme qui l’a élevé au rang de puissance mondiale.

    L’évolution des choses dans le monde en général et dans la région en particulier, fait transparaître de réels intérêts communs avec de possibles stratégies de coopération entre l’Algérie et la France appelés à développer de nouvelles approches économiques fondées sur l’implication des populations des deux rives à même d’asseoir la souveraineté des peuples.

    Possible idéal dans l’actuelle conjoncture pour peu que Monsieur E. Macron décide de prendre le taureau par les cornes… parce que la balle est dans son camp !

    10
    4
    Anonyme
    12 janvier 2019 - 11 h 05 min

    et si par hasard les algériens se font dépouiller il n attendent pas l Unesco pour ça , ils dépouillent eux même

    14
    8
    bozscags
    12 janvier 2019 - 10 h 59 min

    il faut sortir de toutes ces organisations bidons ils aiment uniquement l’arabe pour son argent mais reveillez-vous et unissez-vous.

    14
    13
    meskine
    12 janvier 2019 - 10 h 49 min

    ce monsieur benaissa il vit ou aujourd’hui a Paris ou a Alger

    24
    15
    Même pas surpris.
    12 janvier 2019 - 10 h 37 min

    C’est comme ça dans tout les domaines ou la France fait partie intégrante.
    Comme l’Europe de Bruxelle la France active ces relais pour affaiblir l’Algérie dans toutes ces démarches.
    Et à l’ONU c’est pareil.
    Et à l’OMC c’est pareil .
    Etc….etc ….à toujours mis des bâtons dans les roues de l’Algérie pour là gardée au niveau de l’indigénariat de bas étages Leurs objectivités est que l’Algérie est voué à demeurer à jamais parmi les pays tiers mondiste .
    Une énième preuve comment l’Algérie est perçu aux yeux de cette France qui nous a jamais portée dans son coeur et cela ne se produira JAMAIS.

    28
    9
    Anonyme
    12 janvier 2019 - 10 h 13 min

    d accord Benaïssa a dénoncer mais pourquoi après de longues années et une fois a la retraite ,surtout qu’elle savait que les arabes servait dans le cas present de vache a lait? peut être craignait elle pour son poste mais vu ses compétences d expert elle aurait pu facilement changer… et quand elle dit qu’elle n a pas cesser de répéter !! a qui ? d un autre coté peut être qu’elle aurait mieux fait de ne rien dire ,vu que ça ne va rien changer ,,,Qui vivra verra 3ich tchouf

    16
    9
    Anonyme
    12 janvier 2019 - 10 h 09 min

    Les pays arabes, c est comme la vache qui fait les yeux doux au boucher qui va l´égorger: mène lehytou bakharlou!

    17
    4
    Il y a plus grave pour l'Algérie
    12 janvier 2019 - 10 h 06 min

    A l’institut du monde arabes les postes importants sont réservés dans l’ordre aux Français, Marocains et Moyen Orientaux et c’est l’Algérie qui finance et se fait insulter par ces gens là.

    Le centre culturel algérien réserve une grande partie de son budget a l’achat des livres sur livres sur le Maroc.
    Voila Mr BenaÏssa où va notre argent dépensé par les traitres et les naturalisés qui tiennent les mannes au ministère des affaires étrangères.

    39
    2
    Apache
    12 janvier 2019 - 9 h 56 min

    Si l’UNESCO finançait 897 ONG chrétiennes et juives et seulement 3 ONG musulmanes et arabes, pourquoi les USA et Israël se seraient retirés de cette Organisation qui travaillait pour leurs intérêts. Ce n’est pas logique et Monsieur Rachid Benaïssa devrait aussi nous expliquer cela. Et d’abord, pourquoi notre illustre expert a t’il attendu jusqu’à sa retraite pour dénoncer ce qui se passait au sein de cette Organisation. Il y a peut ëtre certains points qu’il ne voudrait pas dévoiler et qui le concernent personellement. N’a t’il pas admis avoir été insulté? Pourquoi n’avait il pas démissionner? Avec son expertise il aurait sürement trouvé un autre job ailleurs!

    24
    5
      Anonyme
      12 janvier 2019 - 13 h 01 min

      Les USA se sont retires en application de leur loi qui refuse l adhesion a part entiere de la Palestine dans une institution de l ONU avant un accord de paix entre Israeliens et Palestiniens…..c est tout simplement pour fermer la porte a une possible reconnaissance de l independance de l Etat Palestinien par l ONU dans ses frontieres definitives du 4 juin 1967….

      5
      3
        Apache
        12 janvier 2019 - 16 h 44 min

        Merci pour cette précision.

        2
        1
    Anonyme
    12 janvier 2019 - 9 h 55 min

    C’est la même chose pour l’Institut du Monde Arabe aux mains du non moins sioniste Jack Lang, totalement dédié à la gloire du makhzen, et que l’Algérie continue de financer.

    30
    3
    Paris 75011
    12 janvier 2019 - 9 h 54 min

    Est-ce que Mr Rachid Benaissa peut nous expliquer pourquoi sur les 18 agences du Système Onusien, il n’y a que l’Unesco qui reconnaît à la Palestine le statut de membre à part entière depuis 2012, d’où la suspension dès 2013, des cotisations annuelles de la part des USA, soit environ 60% pour budget de fonctionnement de cet Organisation suivi d’un retrait définitif avec celui de «Israël» depuis le 1er janvier 2019.

    Tout ceci pour dire faites attention à la manipulation propagandiste même s’il est vrai que la majorité des personnels administratifs travaillant au siège de l’Unesco (Paris 15e) sont des français de nationalité tout comme pour la majorité des personnels administratifs travaillant au siège de la FAO (Rome) sont de nationalité italienne, ou encore comme la majorité des personnels administratifs travaillant au Siège de l’UNIDO (Vienne) sont de nationalité autrichienne etc… etc… etc….

    17
    3
      ALI
      12 janvier 2019 - 11 h 24 min

      @Paris 75011,
      JE PARTAGE PLEINEMENT VOTRE LOGIQUE ANALYSE QUI CONTREDIT LES SOIT DISANT REVELATIONS DE CE R. BENAISSA MAIS SANS OMETTRE DE PRECISER QU’AU SEIN DE TOUTES CES ORGANISATIONS INTERNATIONALES LA FRANCE TRAVAILLE EN PRIORITE CONTRE LES INTERETS DE L’ALGERIE ET AU PROFIT DE SA PROSTITUEE M6.

      18
      4
    selma
    12 janvier 2019 - 9 h 48 min

    Fakhamatouhou, avait également remis généreusement un chèque à l’UNESCO, à la précédente directrice la bulgare Irina Bokova, et à laquelle il lui avait été décerné un doctorat Honoris Causa par l’université d’Alger
    les révélations de monsieur Benaissa arrivent un peu tard mais arrivent quand même et il faudra en tenir compte, désormais
    De toutes les façons, nous ne pouvons rien attendre des gouvernements français, tous nos malheurs passés et présents viennent de ce pays colonisateur et néo colonisateur qui a trouvé , aujourd’hui , des pays sous-traitants, soubrettes de l’Occident que nous connaissons

    16
    7
    Djeha Dz.
    12 janvier 2019 - 9 h 00 min

    ‘’Graves révélations de l’expert algérien Rachid Benaïssa sur l’Unesco’’

    Graves révélations pour qui ?
    Ce qui est grave, c’est l’argent, que continuent à verser par les pays membre, à une organisation à la transparence douteuse et aux activités discutables .

    Les pays qui ne sont pas contents, pourquoi ne protestent-ils pas??
    À moins que, chacun tient l’autre par la barbichette, …..

    19
    6
    Paté de canaille
    12 janvier 2019 - 8 h 50 min

    1000 000 000 000 $ dilapidés en 20 ans alors que le peuple est demandeur de visas, les richesses des pays pauvres offertes aux multinationales et Mr va jusqu’à l’Unesco détecter un demi siècle après la composition d’employés qui n’irait pas bien.

    27
    33
      Anonyme
      12 janvier 2019 - 9 h 51 min

      Tu les a cherché où tes 1000 milliards? Dans la propagande de ton makhzen? Occupe toi plutôt des sommes gigantesque volé aux peuple marocain pour faire du gnome qui vous sert de roi une des plus grande fortune au monde. Tu pourras ensuite venir nous servir ton venin, sans même l’ombre d’une preuve. Il est vrai que l’actuelle directrice de l’Unesco est la fille du très sioniste André Azoulay qui conseille Chlomo 6 et que le Maroc a la politique la plus pro-israélienne du monde arabe.

      20
      13
        Anonyme
        12 janvier 2019 - 11 h 10 min

        Petite addition des quantités d’ hydrocarbures extraites et vendues, petit vourourou!

        14
        7
      Moskosdz
      12 janvier 2019 - 10 h 05 min

      @Paté de Racaille//S’il y a un peuple très mal placé sur cette terre pour critiquer qui que ce soit,ça serait bien le peuple soumis dont tu es issu.

      14
      7
        Anonyme
        12 janvier 2019 - 17 h 18 min

        T’es visiblement parmi ceux que le régime a gavé.

        5
        4
    Anonyme
    12 janvier 2019 - 8 h 31 min

    Tardives révélations ! pourquoi attendre la retraite pour faire ces révélations ? Et surtout que pouvons nous préconiser pour que ça change?

    44
    5
    Anonyme
    12 janvier 2019 - 8 h 26 min

    Monsieur Rachid Benaissa sait tres bien ce qu il dit,il connait tres bien le fond de cet organisme et qui le gere derriere les rideaux….L’expert, aujourd’hui à la retraite, a indiqué que «900 ONG reçoivent des financements de l’Unesco, toutes sont chrétiennes et juives, seules trois sont musulmanes», avant d’appeler les pays arabes et musulmans à se retirer de cette «fausse organisation internationale», exclusivement au service des intérêts occidentaux et de ceux de la France, en particulier,  » il n y a pas plus clair…..Les pays arabes et musulmans sont en train de financer 900 ONG toutes sont Chretiennes et Juives et seuls 3 sont musulmanes …?????
    Les peuples arabes et musulmans ainsi que les medias doivent mener une campagne pour quitter cet organisme colonises par les grands lobbys sionistes.point barre.

    26
    12
    Gabriel
    12 janvier 2019 - 8 h 18 min

    Qu’est ce que c’est cette manie d’attendre d’être à la retraite pour critiquer une institution dont on a tiré profit pendant toute une vie. Après les militaires, les experts internationaux s’y mettent aussi.Il va falloir créer un organe de presse à appeler la Voix des Retraités Algériens

    38
    8
    Anonyme
    12 janvier 2019 - 8 h 11 min

    Et qu est ce que vous attendez pour couper le financement et de verser cette part a l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences, dont l’acronyme ALECSO provient de la forme en anglais Arab League Educational, Cultural and Scientific Organization, dont le siège est à Tunis.المنظمة العربية للتربية والثقافة والعلوم: ou de transformer cet organisme en l elargissant aux pays musulmans:Organisation des pays musulmans pour l’éducation, les sciences et la culture…Il faut convoquer une assemblee generale des pays arabes membres de l ALECSO et prendre les decisions qui s imposent….on ne peut continuer a financer un organisme qui nous ignore et qui finance des projets contre notre culture,La main mise sur l UNESCO est une arme redoutable contre notre culture et notre grande histoire

    23
    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.