Il décline son programme dans une vidéo : Mokri mime le sultan d’Ankara

Erdogan programme
L'Algérien Mokri faisant allégeance au sultan d'Ankara. D. R.

Par Hani Abdi Dans une vidéo diffusée sur sa page Facebook, Abderrazak Mokri décline le «programme» politico-économique de son parti pour développer le pays. Dans cette vidéo de deux minutes, Mokri, à la manière des présentateurs télé, livre les «grands axes» de ce programme, réparti sur 36 secteurs. Cet islamiste proche des Frères musulmans turcs se prépare-t-il pour aller à la conquête d’El-Mouradia ? Après avoir mené campagne tambour battant pour le report de la présidentielle, le chef du MSP se lance-t-il dans une campagne présidentielle ?

Si c’est le cas, qui lui aurait sifflé cette idée, lui qui avait d’autres «plans» que l’urne pour prendre le pouvoir ? La mise en scène ressemble aux vidéos de campagne que faisait Erdogan, nouveau chef de l’International des Frères musulmans. S’en est-il «inspiré», lui qui fréquentait beaucoup le président turc ?

Abderrazak Mokri a occupé la scène politico-médiatique ces derniers mois par la multiplication de propositions politiques, allant des plus banales aux plus abracadabrantes. Le chef des «Frères musulmans» algériens avait tout d’abord rejeté toute participation directe ou indirecte au pouvoir. Il a ensuite appelé explicitement le chef de l’état-major de l’ANP d’intervenir pour accompagner et sécuriser un processus politique de transition. Le chef du MSP ne s’en est pas arrêté là. Après avoir essuyé une sévère mise au point de l’ANP, Mokri change de registre politique, en proposant un report de la présidentielle pour réaliser des réformes consensuelles.

Parallèlement à ses activités politiques publiques, Mokri enchaînait les rencontres secrètes avec de hauts responsables de l’Etat. C’est ainsi qu’il a reconnu avoir rencontré le frère cadet du président de la République, avec lequel il avait abordé le report de la présidentielle. Un report rejeté, bien entendu, par les partis au pouvoir.

H. A.

Comment (13)

    zinou
    14 janvier 2019 - 21 h 51 min

    La caravane passe, les chiens aboient. Mr. Erdogan est un véritable président élu démocratiquement par son peuple. Il aime son pays et son peuple toutes tendances confondus le soutien. Il a le mérite d’avoir développer économiquement et socialement son pays. La Turquie concurence beaucoup de pays dévelopés et ce n’est pas une chose facile pour arriver à cette situation, c’est par le travail et le dévouement au pays que la Turquie soit un pays émergeant. J’étais en Turquie le jour oû il fétait la proclamation de la république par Attaturk, ce jour là se jouait un match au stade de Besiktass et les gens passés près du stade. Avant de commencer le match il y avait l’hymne nationale chanté et tous les gens qui sont à l’intérieur et à l’extérieur du stade se sont mis au garde à vous avec les drapeaux à la main pour chanter avec. Cela c’est un pays et un peuple qui se réspectent. Ce n’est pas comme chez nous fafa nous impose les présidents et les responsables (depuis l’indépendance et bien avant) qui lui sont tous dévoués pour ne pas dire autre chose de plus dégardant.

    3
    5
    Anonyme
    14 janvier 2019 - 20 h 27 min

    dèjâ qu on a des soucis avec nos barbus on ne va pas s encombrer avec ceux d erdogan

    9
    1
    Anonyme
    14 janvier 2019 - 19 h 56 min

    algérien ou rien y pas de demi mesure si qui se sentent turc vont chez erdogan l Algérie est au algériens et n est pas a vendre ,les turc non seulement ils nous ne nous aiment pas du tout ,ils nous détestent ,je ne comprend pas la soumission mokri et l autre la ? en plus il n y a aucun cadre turc pro-algérien

    8
    1
    Lghoul
    14 janvier 2019 - 17 h 47 min

    Mais c’est tout cela le nouveau « Allah ouakabar ». Un passe partout, une clef, pour avoir le pouvoir après avoir fait endormir des millions de zombies. Normalement une mosquée est simplement un lieu de prière pour les pieux, mais chez nous c’est un lieu de sommeil eternel. Alors ils ont trouvé l’astuce et l’outil qui ouvre les coffres forts du paradis sur terre. Tien, je me demande ou est le fameux abbassi ? Aux dernières nouvelles, il n’a pas attendu le paradis pour dépenser plus d’un million de dollars pour faire marier son fils. Alors les endormis, vous avex tout le temps pour attendre les 72 tout en faisant la chaine pour le 5ie.

    10
    2
    Tangoweb 54
    14 janvier 2019 - 17 h 28 min

    Ce Mokri prétentieux et grand chayette d Erdogan est capable de pactiser avec le diable au détriment de son pays l Algérie, il a usurpé le parti du défunt Nahnah pour se donner une stature de  » leader  » alors que c est un simple arriviste.

    12
    3
    Frappe ta tête contre le mur
    14 janvier 2019 - 14 h 39 min

    Moi ce que je trouve dramatique , c’est que le pouvoir politique continue d’interdire la création de partis politiques à certaines personnalités, pendant qu’il autorise l’existence de partis politiques qui utilisent l’islam à des fins politique et qui violent ainsi la Constitution de 2016 que le pouvoir a lui-même concocter pour nous ! Il ne faut jamais au grand jamais oublier son article 52.16 qui stipule que « la Constitution garanti le droit de créer des partis politiques est reconnu et garanti. ….. mais les partis politiques ne peuvent être fondés sur une base religieuse, …… linguistique, raciale, de sexe,corporatiste ou régionale et que les partis politiques ne peuvent recourir à la propagande partisane portant sur les éléments mentionnés précédemment. »

    Pendant que le pouvoir interdit à Monsieur Tabou, Monsieur Ghozali, Monsieur Benouari (pour ne citer que ces exemples là) de créer leur parti politique, eh bien , frapper votre tête contre le mur si vous voulez, mais les partis dit islamistes qui sont fondés sur la religion, Dieu, le prophète et le Coran sont autorisés à activer ! Af’ham oula ketaa3h h’ouadjek (comprends ou déchire tes habits) dit-on dans mon quartier de la Casbah ou de Bab El Oued !

    12
    3
    Pied De Nez
    14 janvier 2019 - 14 h 22 min

    La moquerie qui fait un pied de nez au peuple. Le pôvre, He Had A Dream,et il se voit déjà wazir dans un califat pro-turc. Replonge dans ton euphorie et continue de rêver, ça vaudrait mieux pour toi La moquerie!

    12
    1
    patriote
    14 janvier 2019 - 14 h 22 min

    Le poison islamiste existe déja fort longtemps en Algérie. Merci au mouvement salafiste proche de l’axe sioniste des Saouds

    11
    5
    DYHIA-DZ
    14 janvier 2019 - 14 h 13 min

     »…livre les «grands axes» de ce programme, réparti sur 36 secteurs… »

    WOOW !! Mokri va régler les problèmes des Algériens en 36 secondes. Je crois qu’il possède la machine qui dépasse la vitesse de la lumière.
    Que des titres sans détails. Ils veulent gérer un pays comme l’Algérie avec des titres sans fondement… avec des titres sans avenir.
    Le programme des islamistes dans les années 90 se résumait aussi en quelques secondes.
    – Deux dattes et un verre de lait par jour
    – Tout est Haram…même une table de cuisine. Tout le monde parterre !!

    13
    5
    -DZ
    14 janvier 2019 - 14 h 05 min

    Mokri est le représentant de Erdogan en Algérie.
    Il affiche une instabilité inégalée. Une preuve qu’il est juste un exécuteur.
    Il nous sort un scénario par jour. Il doit avoir beaucoup de pression ce pauvre type.

    9
    3
    malika
    14 janvier 2019 - 13 h 57 min

    Ce soit disant « docteur moquerie » est le serpent qu’utilise le turc « merdogan » pour s’infiltrer en Algérie. Chacun doit savoir comment faire pour éviter le venin d’un reptile.

    12
    3
    EL Che
    14 janvier 2019 - 9 h 37 min

    5eme colonne Turque !

    11
    6
    L'émigré
    14 janvier 2019 - 8 h 13 min

    Hé Oui,des Imams traîtres travaillant pour les renseignements ennemis de leur religion,le cas de l’Imam réfugié en Belgique,et pour régulariser la situation de ses proches,il a bien donner des précieuses renseignements,et pourtant ses frères ont des postes a responsabilité ou gouvernement Algérien, L’Algerie des traîtres

    22
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.