Dossiers de visa trafiqués : le consulat général de France dépose plainte

Eric consulat
Eric Gérard, consul général de France à Alger. D. R.

Par R. Mahmoudi – Selon le quotidien Ennahar, des enquêtes menées sur un certain nombre de demandeurs de visas ont révélé l’existence de faux dossiers déposés au niveau du consulat général de France en Algérie contenant des attestations de travail et des fiches de paie par une société dont le siège se trouve à Alger, le tout vendu à 40 000 DA, selon la même source.

Le pot-aux-roses aurait été découvert suite à une correspondance adressée par le consulat général de France à la direction de ladite société, à l’effet de vérifier l’authenticité d’un certain nombre de documents établis par cette société et qui lui parvenaient. La direction de la société a bien certifié que les documents, objet de la plainte, étaient des faux et que leurs présumés titulaires n’étaient pas employés chez elle.

Suite à quoi, le consulat général de France a déposé plainte en référé contre les faussaires. C’est ainsi que, d’après la même source, un premier accusé a été entendu, lundi, au tribunal de Bir Mourad Raïs. Il s’agit d’un jeune de 30 ans, poursuivi pour faux et usage de faux. Devant le juge, il a reconnu avoir versé 40 000 DA à une personne inconnue pour obtenir «un dossier d’émigration» mais a nié toute implication dans le trafic des documents administratifs qui ont été joints au dossier. Ce qui laisse penser qu’un réseau de trafic opère à une échelle plus vaste dans un créneau aussi porteur en Algérie.

Il y a quelques jours, le consulat général de France en Algérie a mis en garde les citoyens algériens contre des services proposés par des internautes anonymes sur un site d’annonces algérien pour le traitement des demandes de visa pour la France. Dans deux alertes diffusées sur les réseaux sociaux, le consulat insistait : «Pour constituer votre dossier de demande de visa, ne vous adressez pas à ces escrocs et ces faussaires qui n’en veulent qu’à votre argent et vous nuisent !»

R. M.

Comment (18)

    Mehsis
    3 février 2019 - 18 h 09 min

    C’est à l’état de défendre les intérêts de ses concitoyens et comme ……………..

    Anonyme Utile
    30 janvier 2019 - 4 h 54 min

    La très grande partie des dossiers de demandes de visas pour la France, des étudiants Algériens, qui souhaitent suivre leurs études supérieurs en France, sont automatiquement rejetés, au niveau des consulats Français en Algérie, sans aucune raison valable et sans que leurs frais de dépôt de dossier qui sont très importants, ne leur soient rendus pour autant et là aussi, sans aucune explication .

    L’amertume et l’immense tristesse de ces étudiants, qui ne roulent pas sur l’or, qui se font rouler, malheureusement est indescriptible. Ces étudiants ont beaucoup souffert, pour réunir ces sommes très importantes demandées pour les frais de dossier.

    Ces frais, non restituées à leurs propriétaires, représentent, rien que pour l’Algérie, près de 800 millions d’Euros, par an, selon une association de défense des droits des citoyens.

    Et cela fait plusieurs années que cette escroquerie des étudiants Algériens dure. Ce sont les faits.

    Ces étudiants ont le droit de saisir les voies légales, pour récupérer leurs frais de dossiers qu’on ne leur a pas remboursé illégalement, après le rejet automatique de leur dossier.

    9
    3
      Zaatar
      30 janvier 2019 - 7 h 30 min

      Allons l’ami utile, ne poussons pas trop loin l’affaire. Il y a tout au plus 400 000 demandes de visas au consulat de France par an en Algérie Chaque demande revient à 8000 DA (on ne compte pas les frais du VFS ou du TLS, 3750 DA). Ce qui revient par an à 400 000 * 8000 = 3 200 000 000 DA. En euros, si l’on arrondi par excès 1 Euro pour 150 DA, alors on a 21 millions d’Euros, et non pas 800 millions. Et sont incluses les réponses positives aux demandes.

      5
      4
        Rylam
        27 mars 2019 - 14 h 21 min

        Bonjour
        Mr le responsable je me demande pourquoi vous parlez des dossier de visa falsifiés uniquement et vous ne parlez pas de vos agents les corrompus qui travaillent au niveaux de consulat d’alger et d’annaba surtout , le visa français.ou schengen est devenu a vendre , et tout le monde est au courant de ça ,ce n’est pas des rumeurs et je suis certaine de ce que je dis , y’a aucun controle malheureusement , les consulat en algerie sont devenus un marché noir , et alors là les rendez-vous depuis l’apparition de vsf et tls….faite quelques choses …c’est quoi ce délire , nous avons le droit d’aller voir nos sœurs ou frères en france sans avoir l’intention d’installer la bas
        Tout mes respects aux personnes honnetes
        Cordialement

    midway
    29 janvier 2019 - 18 h 09 min

    mr le responsable à l’ambassade;peut on comprendre pourquoi un visa est payé d’avance et ensuite refusé ,malgré que le dossier soit complet?
    il s’agit d’une forme d’escroquerie légalisé!

    13
    1
    A vos ordres franca !
    29 janvier 2019 - 16 h 15 min

    C est une forme de restriction de visas a travers de menaces judiciaires pour dissuader encore plus le peuple a déposé des demandes de visa _ bien sur nos autorités de l intérieur se feront un plaisir de cherche le demandeur maladroit pour l envoye derrière les barreaux les ordres de leur mere la France doivent être exécuté

    11
    13
    pourris
    29 janvier 2019 - 15 h 40 min

    vous avez perverti l’Afrique, dégagez de cette terre noble !

    17
    9
      Anonyme
      30 janvier 2019 - 6 h 36 min

      L’Afrique est un continent et les problèmes de tous les africains ne nous concernent pas, ici on parle d’algériens.

      2
      1
    MOHAMMED BEKADDOUR
    29 janvier 2019 - 13 h 07 min

    Il y a trois consulats de France en Algérie, mon expérience se limite au consulat de France à Oran. Et « SON » intermédiaire TLS Contact Oran, aux abonnés absents, mort sans acte de décès. Le consulat pour boire so vin made in Algeria, manger son couscous garni se repose sur Ce Mort, j’invite AP à se pencher sur LA RUMEUR que le système TLS Oran serait « bloqué » jusqu’en fin février, que se passe t-il : FRANCHEMENT ?
    Des liens familiaux lient L’Algérien des Algériens à L’Hexagone, c’est plus que mesquin, c’est monstrueux, il n’y respect ni de la déontologie universelle, ni des conventions entre ces deux états « angéliques », bref La Terre va exploser pour pulvériser ces indus occupants ! ETC Allah ye3tikom sihka, qu’Allah vous accable d’une pulvérisation !

    13
    7
    Cheikh
    29 janvier 2019 - 12 h 33 min

    La représentation française en Algérie, comme celle de l’Espagne, ont trouvé la caverne d’Ali Baba. Des centaines ou des milliers de demandeurs de visa devenus le dindon de la farce. On récupère le pognon sans délivrance de visa. Des milliards condensé dans la caisse de l’ambassade. Certainement chaque pays est souverain qu’il attribue ou qu’il refuse le visa, mais la France demeure l’ennemi potentiel des Algériens tant qu’elle n’a pas présentée le PARDON sur tous ses crimes contre l’humanité et de guerre durant 132 ans. Ceci aussi cible l’ancien président de l’APN Abdelaziz Ziari qui demeure devant le peuple et devant l’histoire, celui qui a retiré le dossier d’incrimination du colonialisme français en Algérie.. Lui seul devra répondre aux Chouhadas et aux Moudjahidine de sa décision que nous pouvons la qualifié de trahison des principes du premier novembre 1954. Même s’il se cache derrière un ordre qu’il avait reçu. Le président de l’APN n’est pas un haut fonctionnaire de l’Etat pour qu’il accepte un ordre, hors de la coupole de la députation.

    12
    10
    Çà existe depuis toujours !
    29 janvier 2019 - 12 h 13 min

    Rien étonnant, cela existe depuis des années, quand je travaillais à Alger, je connaissais beaucoup de gens qui avaient des passes droits pour faire accélérer les dossiers et/ou se faire avoir des faux de pièces manquantes. C’est de notoriété publique et les complicités sont à tout les niveaux. Maintenant cela polémique car il y a restrictions mais avant c’était « open bar » dans le trafic des visas.

    17
    1
    Brahms
    29 janvier 2019 - 11 h 54 min

    Pourquoi viennent ils en France, il n’y a plus rien, la France est rincée et surendettée ? Grattez le RSA à 550 €, par mois mais c’est invivable, c’est de la misère c’est l’équivalent de 15 000 € dinars par mois en Algérie. 550 €, en France, en 2019 mais cela part très vite. A mon avis, ils viennent pour se marier avec une nana afin d’avoir des papiers mais la femme en question ne retournera jamais vivre en Algérie. Ces demandes de visas mais c’est que de la perte de temps et d’argent.

    18
    6
    Flytoxe
    29 janvier 2019 - 10 h 18 min

    Cela dit le consulat de France est ses intermédiaires sont les plus escrocs dans cette affaire, car le nombre de refus ne reflètent pas la falsification de une voire 30 dossiers messieurs du consulat les dossiers rejeté se compte en milliers.

    29
    5
    EL HAK
    29 janvier 2019 - 7 h 29 min

    Tous qui est légale n’est pas Algérien,le clan d’Oujda nous à importer du Maroc,la corruption,la soumission,la falsification même de l’histoire,la justice aux enchères,et la lèche babouches,que reste-t-il de nos traditions rien même le couscous il est devenu Marocain, comment voulez vous qu’une Nation soit respecté lorsque elle même, elle ne respecte pas les autres, bientôt nous serons pire que les Marocains

    49
    21
      Zaatar
      29 janvier 2019 - 7 h 53 min

      Je ne pense pas qu’il y ait pire que les marocains…

      43
      18
    Zaatar
    29 janvier 2019 - 7 h 26 min

    Je n’ai pas à m’en faire, car je ne demanderais plus jamais votre visa de M….

    39
    19
      Anonyme
      29 janvier 2019 - 20 h 39 min

      la france est belle , pas de place pour les anarchistes , et les bras casses

      5
      6
        Zaatar
        30 janvier 2019 - 7 h 42 min

        Avec les gilets jaunes la France ne peut être que plus belle effectivement, et elle n’a pas besoin plus d’anarchistes au vu de ceux qui défilent tous les samedis voila 11 semaines déjà. Et les anarchistes d’ailleurs ne se bousculent pas à son portillon, même si des traîtres font la queue à celui ci pour le sésame d’entrée dans son bordel.

        6
        2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.