Le maréchal Haftar se rapproche de Tripoli, Al-Sarraj panique

Haftar
Le commandant de l'autoproclamée Armée nationale libyenne, le maréchal Khalifa Haftar. D. R.

Par Sadek Sahraoui Les forces du général Khalifa Haftar ont beaucoup progressé dans leur campagne destinée à «sécuriser» les villes du sud-ouest de la Libye.

Mercredi soir, elles ont pris le contrôle de l’important champ pétrolier de Sharara dans le sud de la Libye. Il s’agit d’une importante perte pour le gouvernement d’union nationale.

Les forces de Haftar sont entrées dans le site du champ pétrolier sans se battre avec les forces chargées de le protéger. Une unité des gardes des installations pétrolières relevant du gouvernement s’était rendue sur place mardi pour soutenir les unités qui y étaient déjà déployées. Mais elle n’a rien pu faire. Les forces de Khalifa Haftar étaient plus nombreuses.

Les unités de l’Armée nationale libyenne engagées dans l’opération de sécurisation du Sud libyen ne sont plus qu’à un jet de pierre de Sabha. Les autorités de Tripoli reconnues par la communauté internationale redoutent que cette opération ne soit qu’une diversion destinée uniquement à permettre aux forces de Khalifa Haftar de prendre en tenailles Tripoli dans la perspective de prendre le contrôle de la capitale libyenne.

Cette éventualité a provoqué la panique de Fayez Al-Sarraj, le président du GNA, qui a appelé à sa rescousse d’anciens officiers supérieurs de Kadhafi.

S. S.

Comment (12)

    Anonyme
    10 février 2019 - 10 h 41 min

    Les grandes puissances lorgnent sur les grandes richesses de la Libye. Les arabes ne savent jamais rien diriger eux mêmes, il faut toujours qu’un catholique se mêle de leurs affaires. Essayez de faire l’inverse, vous demandez à des arabes de s’occuper du Luxembourg, de la Belgique, de la Suisse. Soyez sérieux, sinon vous allez colonisé vos peuples par des puissances étrangères.

    Dz213
    9 février 2019 - 17 h 29 min

    Avec les médailles et les chrachebs en or on dirait qu’il avait participé et gagné toutes les guerres,zouamas arabes sont Redjla juste avec leurs peuples,j’espère qu’un jour notre pays se retirerai définitivement de leurs ligue,nous avons rien en commun avec eux.

    Socrate
    8 février 2019 - 20 h 05 min

    Penser que l’on pourrait établir un genre de « démocratie » dans ce pays profondément tribal était une illusion. Il faut un « homme fort » pour unifier un tant soit peu cette nation très divisée. C’était le cas de Khadafi ce serait le général Haftar bientôt.

    Vroum Vroum 😤..
    8 février 2019 - 19 h 24 min

    A mon avis deux camps s’opposent en Libye , Le camp Frères Musulman du Faux Djihad soutenu par la Turquie Erdogan , Qatar , Ghanouchi Enahda Tunisie qui s’ils perdent pied en Libye sifflera la fin de leur espoir du Califat..de l’autre L’Égypte , Eau et certains Régimes Occidentaux qui pensent miser sur le bon Cheval Enegetique Aftar ..Pour L’Égypte Sissi il serait impensable de laisser les Frères Musulman l’emporter car il y va de la sécurité de l’Égypte..à mon avis le Statu-Q risque de durer et on pourrait penser que La troisième Force Résistance pro Kadafi attend le moment propice !!.. La Résistance Pro Kadafi à plus de chance car elle est enracinée en Libye partout contrairement aux camps Al Sarraj et Aftar qui Eux on été préfabriqués de l’extérieur…Selon moi ….Autre chose , pourquoi le Tchad Idriss Déby a des problèmes de déstabilisation ou prétendue ?? Est-ce lié à la Situation Libyenne…

    Boum badaboum boum boum
    8 février 2019 - 2 h 02 min

    le pseudo général Haftar auto – proclamer
    Sa chute sera bientôt plus rapide que sa monter.
    Des pharaons et des césar où encore Napoléon bonaparte ou fini anéantis isolés et humiliés .
    Et deux pieds sous terre.

    3
    1
    Elephant Man
    7 février 2019 - 20 h 58 min

    Au risque de me répéter la seule et unique est Saïf al-Islam Kadhafi qui outre ses compétences en la matière a le soutien de nombreuses tribus libyennes.
    Quant à Ali Kaneh c’est un fidèle du Guide le Colonel Kadhafi Allah Yarhmou.

    7
    4
      Elephant Man
      7 février 2019 - 22 h 34 min

      PS : le général Haftar vend illégalement le pétrole libyen avec la complicité des EAU (WSJ 2018).

      6
      3
    Anonyme
    7 février 2019 - 18 h 01 min

    C’est le gros caca de Nicolas Sarkozy. Le caca du sionisme pue jusqu’en Europe avec l’arrivée des migrants qui se noient dans la méditerranée. Ce plan machiavélique permet de travailler depuis 07 ans avec l’argent du Colonel Kadhafi sur les marchés financiers (pactole de 360 milliards). Dans 05 ans, ces idiots de Libyens seront encore entrain de se critiquer pendant que les européens se rempliront les poches. Allez faire cela avec le Luxembourg ou la Belgique, vous attaquez les Rois puis vous captez leur argent puis vous laissez choir les populations en les laissant démunis c’est à dire : sans travail, sans retraite, sans soins, sans argent et ce, pendant 07 ans avec en plus 200 000 morts et de nombreux blessés graves et dégâts matériels considérables sans aucune indemnisation alors que la France a été à l’origine de ce conflit.

    14
    2
      Amirouche
      12 février 2019 - 1 h 10 min

      Il faut qu’on retourne a l’islam ET Allah ne triompherera…

    Felfel Har
    7 février 2019 - 16 h 45 min

    Comme par hasard, il lance son offensive en même temps que la France vole au secours de sa poule mouillée au Tchad et qui tremble à l’idée que ses opposants sont à deux pas de le renverser. Celà prouve que le sergent Garcia (Franchement, mérite-t-il le grade de Maréchal?) prends ses ordres auprés de l’Élysée, en mission commandée par Netanyahou qui vient de faire de Déby son ami. Quel (…), ce Haftar?

    13
    4
    Anonyme
    7 février 2019 - 11 h 42 min

    Il faut un homme fort pour reunifier la Lybie…il n y a pas d autres choix…Detruire les groupes de terrorstes d Ennosra et reprendre Tripoli et unifier les forces militaires sous une meme banniere….puis nettoyer le pays,installer un gouvernement de transition..adopter une nouvelle constitution et passer au vote d un parlement national et un president de la premiere republique….Haftar doit etre reconnu par les pays voisins…il est le moindre mal…..Sarraj est trop faible et depend d autres puissances ,il n est pas en mesure de prendre une seule decision sans se plier aux pressions etrangeres….il n y a pas d autre solution…

    9
    10
    Anonyme
    7 février 2019 - 11 h 28 min

    pire que Kaddafi la libye sombre de plus en plus dans le chaos.
    ou sont ses elites intellectuelles ?

    5
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.