Les harkis font plier Alain Juppé : pas de rue Frantz-Fanon à Bordeaux

Juppé Bordeaux
Alain Juppé. D. R.

Par Kamel M. – Le maire de Bordeaux aurait renoncé à donner à une rue de sa ville le nom de Frantz Fanon. L’extrême-droite française, qui jubile à l’annonce de cette décision, impute cette volte-face de l’ancien Premier ministre sous Jacques Chirac à la «mobilisation» des harkis qui l’auraient «fait céder».

Selon les relais de la mouvance extrémiste française, des pieds-noirs nostalgiques de l’Algérie française et des supplétifs de l’armée coloniale ont écrit à Alain Juppé pour qu’il suspende sa décision de baptiser une rue de Bordeaux au nom du psychiatre martiniquais qui a soutenu la cause algérienne. Pour l’extrême droite française, le revirement de Juppé serait mû par un «positionnement électoral», arguant que le maire de Bordeaux se serait rendu compte du poids que représenterait la communauté harkie dans sa ville, un «électorat organisé et actif», selon elle. «Ces hommes et ces femmes pourraient être plus nombreux que les voix éventuellement gagnées à gauche», estiment les détracteurs de cette figure de proue de la droite française.

L’extrême-droite française avait violemment réagi, en janvier dernier, à la décision du conseil municipal de Bordeaux, présidé par Alain Juppé, qui avait voté pour qu’une rue de Bordeaux porte le nom du militant des causes justes, Frantz Fanon, ce grand homme qui s’était engagé dans la lutte contre le colonialisme.

«Il a soutenu l’ennemi de la France et a même été nommé ambassadeur par le Gouvernement provisoire de la République algérienne», se lamentait cette mouvance qui accuse le psychiatre fondateur du courant des pensées tiers-mondistes d’avoir été «complice» de la «déportation forcée de toute la population d’origine européenne et sa spoliation totale», pleurant au passage la «disparition totale de la présence juive et chrétienne» en Algérie.

Pour rappel, la France reconnaissait officiellement, en septembre, l’assassinat par l’Etat français d’un autre militant de la cause algérienne, le mathématicien Maurice Audin. Plusieurs associations françaises, syndicats et partis politiques avaient appelé Emmanuel Macron à «confirmer la reconnaissance et la condamnation» du «système de torture généralisée» durant la colonisation, soulignant que «ce n’est qu’à ce prix que pourra disparaître la séquelle la plus grave de la Guerre d’Algérie, à savoir le racisme, l’islamophobie dont sont victimes aujourd’hui nombre de citoyennes et citoyens, ressortissants d’origine maghrébine ou des anciennes colonies, y compris sous la forme de violences policières récurrentes, parfois meurtrières».

K. M.

Comment (29)

    K. DZ
    11 février 2019 - 7 h 24 min

    Frantz Fanon n’a que faire d’avoir une rue ou une place à son nom en France, nous honorons suffisamment sa mémoire ici en Algérie. Paix à son âme. C’est quand même intéressant de savoir tout le bien que pense de nous les français, pieds noirs, rouges, blancs ou bleus, tous les mêmes.

    4
    2
    Mme CH
    11 février 2019 - 0 h 31 min

    Alors, JuJuppe vous vous êtes plié en quatre aussi facilement à cause du koursi…!

    « Le 12 Octobre 2016, le franc-maçon Alain Juppé (invité 2015 de la secte maçonnique du Bilderberg et invité des sectes maçonniques du Grand Orient de France (GODF) et de la Grande Loge de France (GLDF)) était à la synagogue de la Victoire (Paris IXème), kippa sur la tête, pour fêter la fête juive de Yom Kippour, en compagnie des juifs Hervé Mariton, Manuel Valls et Nicolas Sarkozy. Les sectes maçonniques prompte à réagir à toute manifestation de signe chrétien, ne se sont pas offusqué de cette « offense à la laïcité »….! C’est du Juppé, on s’attendait à quoi..?? Ce n’est pas du tout surprenant de la part de cette espèce..!

    ANONYME 1
    10 février 2019 - 17 h 34 min

    Ils existent encore ces harkis, leur page es définitivement tournée en 1962.

    Un traitre n’a pas droit à un texte ou à un énoncé sinon seulement en bas de page avec la mention
    PS : ou NB :

    Leur traître Pétain, ils l’ont classé une fois pour toute, et des traîtres contre notre pays ils ne cessent de les mettre en avant pou un oui ou un non.

    Les harkis sont devenus l’épouvantail qu’ils agitent de France pour faire peur aux algériens.

    Et pourtant nombreux parmi ces harkis savent et sont conscients qu’ils ont fait du mal à leur pays à leurs familles et amis. Eux mêmes le disent entre eux en aparté.

    8
    3
    Felfel Har
    10 février 2019 - 15 h 09 min

    Les Bordelais ne veulent pas de Frantz Fanon, soit! Donnons-leur alors Pétain, Hitler, Himler, Papon, Aussaresses, Bigeard, Massu et tous les autres tortionnaires qui ont fait leur fierté, mais qui ont terni le prestige ce pays qui se targue d’être la patrie des droits de l’homme et du citoyen!
    Il n’y a plus de limite à la bêtise humaine surtout lorsque le racisme leur ronge les tripes. Ils en veulent aux Algériens qui les ont chassés de leur « paradis », mais pas aux Allemands (devenus leurs copains et alliés) qui ont massacré, violé et pillé. Drôle de patriotisme!
    Quant à Juppé, il est resté fidèle à son anti-algériannisme en cédant aussi facilement. Il est coupable par association.

    21
    2
    le Terroir
    10 février 2019 - 15 h 06 min

    Ils ont écrit une lettre ? Non. Ou bien l’extrême droite a écrit une lettre à leur place. C’est vrai que les harkis ne savaient ni lire ni écrire, c’étaient des ânes. Jusqu’ à maintenant ils parlent un français approximatif, c’est ça leurs intégration ? Enfin, ils n’ont pas changé, ni rien regretté bien au contraire, ils s’allient aux extrémistes catholiques et extrémistes juifs contre une Lumière de la Liberté, de la Décolonisation et de la Justice, une Lumière qui Rayonne dans le Monde. Pauvres gens, au lieu de demander pardon à leurs frères algériens pour leur trahison et sauver leurs enfants de la HONTE, non ils s’embourbent de plus en plus. Leur expertise en traitrise est reconnue. Merci à AP.

    16
    2
    anonyme
    10 février 2019 - 13 h 38 min

    Bordeaux, c’est la ville des pieds-noirs juifs ou non juifs influents (riches, type Afflelou, qui se sont réinstallés dans la région après leur « rapatriement »). Je tiens cela de la bouche d’un plombier pied noir 2e génération marié à l’une de leurs filles. La population maghrébine de la région est principalement marocaine, venue travailler dans l’agriculture. Le plus proche foyer harki se situe dans la région d’Agen, comme je l’ai appris en lisant l’article Wikipedia sur Chimène Badi (une fille d’émigré algérien sioniste qui a cherché à gagner la représenté la France à Tel Aviv à l’Eurovision 2019). Donc, si Juppé a reculé, ce ne sont pas les Harkis mais les pieds-noirs qui l’ont fait reculer … Les harkis sont presque tous morts et n’ont jamais eu aucun pouvoir en France. Arrêtez de parler d’eux pour tenter de monter vainement un « ennemi extérieur » … qui devrait nous unir. Surtout à l’approche d’élections ! C’est trop gros comme ficelle. La France, c’est les Juifs qui la dirigent. Et ce sont aussi les Juifs qui étaient les maîtres esclavagistes aux Antilles et en Martinique, terre natale de Frantz Fanon !

    80
    4
    Zaatar
    10 février 2019 - 13 h 09 min

    En fait la guerre d’Algérie n’est pas totalement terminée. Elle se prolonge à travers les résidus d’esprits machiavéliques qui près de 60 ans après sont en core en sensation d’un os qui est mal passé en travers de la gorge.

    20
    33
    Anonyme
    10 février 2019 - 12 h 40 min

    Pour eux Fanon est un harki à leur cause ,donc il ont raison de s’y opposer ,sinon les rue d’Alger porteront aussi les noms de Bigeard, Massue , Lagarde etc…

    53
    17
      Moskosdz
      10 février 2019 - 15 h 17 min

      @Anonyme 12 h 40 min//Entre les hommes qui défendent les causes justes et ceux qui les bafouent,il y a une différence.

      9
      3
        Anonyme
        10 février 2019 - 18 h 02 min

        Chacun voit midi à sa porte.

        46
        3
    TOLGA - BISKRA
    10 février 2019 - 12 h 34 min

    Alors, que l’on nr vienne pas nous dire que l’ALGÉRIE….. « DOIT »….. autoriser les harkis à pouvoir regagner l’ALGÉRIE pour faire des visites à leurs proches. IL N’EN N’EST ABSOLUMENT PAS QUESTION ! Que ces sales traîtres crèvent chez leur mère patrie fafa.
    Frantz FANON – ALLAH YERRAHMOU !!! était un RÉVOLUTIONNAIRE ALGÉRIEN MORT POUR L’INDÉPENDANCE DE L’ALGÉRIE.
    Les harkis étaient des traîtres qui ont préferré mourir pour la france. LÀ EST TOUTE LA DIFFÉRENCE !!!
    Alors, que ces traîtres ne viennent surtout plus s’aviser à parler de l’ALGÉRIE ni encore moins à vouloir rendre visite à leurs familles, ou ce qu’il en reste, en notre terre sacrée arrosée par le sang de nos millions de MARTYRS….. LES CHOUHADAS EL ABRAR !!!
    S’ils osent encore, après cette forfaiture, prétendre vouloir revenir en ALGÉRIE, le peuple ALGÉRIE les attendra de pieds ferme pour les réduira en charpie eux et….. les pieds-noirs qui les soutiennent.
    QU’ILS SE LE TIENNENT POUR DIT !!!!!!

    28
    86
      anonyme
      10 février 2019 - 13 h 40 min

      Tu fais quoi, lorsque dans une même famille, tu as un frère « chahid » et un frère « harki » ? Ne juge pas sans savoir. La guerre d’indépendance est très mal connue; elle a été écrite par des gens que nous refusons au pouvoir aujourd’hui même !

      109
      12
        BISKRA - TOLGA
        10 février 2019 - 17 h 46 min

        « Tu fais quoi, lorsque dans une même famille, tu as un frère « chahid » et un frère « harki » ? »
        Je ne fais rien ! Car tout simplement que ce cas de figure n’a jamais existé durant la Révolution Algérienne à mon humble connaissance.

        9
        55
          Anonyme
          11 février 2019 - 18 h 28 min

          Vous me faites rire !
          Ce cas précis, se compte par dizaines de milliers. On peut aussi rajouter le cas du père mort comme membre de l’ALN et tombé au combat avec le fils qui devient harki ou inversement, des amis de vrais amis qui se combattent ( harkis _ ALN) pire ! les harkis qui ont été d’abord eux mêmes membres de l’ALN avant de se rallier sont extrêmement nombreux sur les 273 000 harkis armés ils représenteraient plus de 40 % en fait les harkis les plus « féroces » étaient passés par l’ALN. Une même personne partagée en deux dans l’espace et le temps !

          C’est celle-ci la vérité eddiha ou khelliha ! mais elle est claires comme l’eau de roche et elle constitue l’histoire véridique de ce pays. On ne peut pas cacher le soleil avec un tamis ! disait le proverbe populaire.

      Elephant Man
      15 février 2019 - 0 h 29 min

      @TOLGA-BISKRA
      👍✌Excellent commentaire
      Tous ces harkis ont des postes qui leur sont réservés en France et sont des sionistes pur jus et antimusulmans exemple type connu Jeannette Boughrab impliquée dans l’assassinat masqué en suicide d’Helric Fredou commissaire de police chargé de la connexion Bougrab-charlie hebdo de zbel.
      En France tous ces harkis et pieds noirs sont affiliés à l’extrême droite et sont des ANTI Algérie notoires.

    LE BOULEVARD ET ADAM
    10 février 2019 - 12 h 31 min

    La France refuse de lui donner une « Rue » , L’Algérie lui a offert un « Boulevard ».
    Toulouse recule ? La capitale de l’Algérie a avancé en lui réservant dès 1962 l’une de ses plus belles avenues : Le Boulevard Frantz Fanon. Qui dit mieux ?
    Je suis fier et comblé pour cet ALGERIEN. ——

    18
    45
    Nour
    10 février 2019 - 11 h 37 min

    Comment voulez-vous qu’il y ait un echo de notre politique, alors meme que notre voix est inaudible par l’absence d’un president qui a etouffe tout une nation et la rendu la risee du monde par les mascarades qui sont organisees par ce pseudo-FLN qui ne garde que le nom du FLN de 54 et qui a pietine toutes les valeurs pour lesquels le vrai FLN s’est battu.

    10
    24
      Anonyme
      11 février 2019 - 18 h 31 min

      Le FLN est resté authentique !
      Il ne faut pas créer un mythe. Le FLN a toujours été une entité totalitaire violente qui ne recule devant rien pour s’accaparer du pouvoir sans partage hier comme aujourd’hui.

    Chaoui
    10 février 2019 - 11 h 29 min

    Ya si « Kamel M » !
    Petit correctif : Frantz FANON n »était pas martiniquais mais…ALGÉRIEN.
    Certes, d’origine martiniquaise il n’en avait pas moins épousé la cause Algérienne dont il fut l’un des Ambassadeurs, et qu’il repose depuis conformément à son vœu sur SA terre Algérienne, à El Tarf.

    12
    33
      anonyme
      10 février 2019 - 13 h 43 min

      Il était martiniquais et algérien; il souffrait doublement : de l’esclavagisme et du colonialisme. A ce titre, il était donc un ennemi du seul peuple capable de ces monstruosités : les Juifs. Qui tiennent la France et Bordeaux ! Les harkis dont parle le journaliste ne tiennent rien à Bordeaux et ne connaissent même pas Fanon, car ils étaient illettrés !

      7
      21
    Sprinkler
    10 février 2019 - 11 h 25 min

    Les résidus de l’OAS ont mis Juppé dans…  » l’impasse « .

    13
    Nanita
    10 février 2019 - 10 h 34 min

    C’est Frantz Fanon lui même qui refuse que son nom figure dans une ville qui a la sinistre réputation de contre névralgique de la traite négrière et qui s’est enrichie avec ça !

    21
    2
      Anonyme
      10 février 2019 - 11 h 28 min

      Complètement d’accord ! Heureux soit Frantz Fanon là où il repose de ne pas voir son nom et l’engagement de toute sa vie, associé à une ville qui doit sa « richesse » sur le dos du commerce triangulaire, de l’esclavage. Frantz Fanon doit avoir une sacrée affection céleste pour ne pas voir son nom tombé dans la boue d’une ville à l’histoire esclavagiste. Heureux les hommes de grande valeur, même après leur mort Dieu ne les laisse pas tomber.

      11
      1
    Frantz Baath-Fln? non Merci!
    10 février 2019 - 10 h 09 min

    La traitrise est dans le régime actuel qui a assassiné tous les hommes dignes et se maintient grace à la fraude, ces « elections » où une photo est candidate à la « présidence » et sera « élue » grace à la baraka de la mosquée chinoise d’Alger. En somme, la France a raison de dissocier les deux mondes à partir des signifiants. Frantz Fanon est désormais associé à ce régime donc ils ont bien fait de surseoir.

    73
    18
    Anonyme
    10 février 2019 - 9 h 49 min

    qui a trahi trahira (peut être De Gaulle)
    de moi ,une fois le traître mort ses restes peuvent servir de répulsif pour chien

    4
    13
    Elephant Man
    10 février 2019 - 8 h 38 min

    Ne jamais rien attendre de la France qui est ANTI Algérie par essence et viscéralement. Elle crée une journée pour un génocide arménien, des commémorations en veux-tu en voilà pour la communauté judésioniste, mais pour son CRIME CONTRE L’HUMANITÉ en Algérie barbarie torture crime de guerre etc…walou colonisation qui est l’une des plus barbares qui ait jamais existé à côté Hitler fait office de saint.
    L’extrême-droite française sioniste compte dans ses rangs tous les harkis et pieds-noirs de la planète ça n’a rien de nouveau.
    Riposte laïque groupe antimusulman présidé par l’israëlien Guy Sebag titre  » Rue Frantz Fanon : Juppé recule, victoire des patriotes ! » (juste lu le titre uniquement).

    19
    64
      cirta
      10 février 2019 - 13 h 31 min

      Message qui fleure bon l’antisémitisme…..

      2
      3
        Anonyme
        10 février 2019 - 16 h 43 min

        Message qui fleure carrément l’intimidation. Dire son opinion est un droit fondamental. Votre moralisme à un sou, on s’en tape avec amusement. Lisez l’Ancien Testament, c’est le livre le plus raciste et le plus ségrégationniste de l’humanité. Mais pour cela il faut lire et non jouer les chiens de Cerbère.

        2
        32
      anonyme
      10 février 2019 - 13 h 47 min

      Les élections sont là; il faut absolument nous trouver des ennemis extérieurs (maroc, israel, harkis), pour faire voter en faveur du seul parti libérateur et salvateur, le FLN ! Sinon, comment ne pas comprendre qu’il suffirait au journaliste de s’assurer de son information auprès de M. Juppé, même par simple coup de téléphone ! Quand un journaliste rapporte quelque chose, ce n’est plus un journaliste : il devient téléprompteur …

      43
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.