Le président Bouteflika met fin aux fonctions de Lahbiri à la tête de la DGSN

DGSN
Mustapha Lahbiri a été nommé le 26 juin 2018 dans l’urgence. New Press

Par Kamel M. – Algeriepatriotique a appris de sources informées que le président Bouteflika a mis fin aux fonctions du colonel Mustapha Lahbiri à la tête de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). La mission a été confiée à un enfant de la boîte, le commissaire divisionnaire Abdelkader Kara Bouhadba, directeur de l’école de police de Châteauneuf, à Alger.

Le départ du colonel Mustapha Lahbiri, nommé dans l’urgence après le limogeage du général Abdelghani Hamel, était dans l’air. Désavoué deux fois par le ministre de l’Intérieur, l’ancien patron de la Protection civile avait paru déphasé, ne maîtrisant pas ce corps de sécurité à la tête duquel il avait été désigné pour une période dont il était clair qu’elle serait limitée. De nombreuses décisions prises par le DGSN avaient été annulées en haut lieu, preuve que le désormais ex-chef de la police s’est vu retirer ses prérogatives dans la perspective de son remplacement.

Algeriepatriotique annonçait en décembre dernier que Mustapha Lahbiri n’était plus dans une position qui lui permettait de rééditer son exploit de longévité à la tête de la Protection civile et que son remplacement n’était qu’une question de temps.

Les derniers rapports qui ont atterri sur le bureau du président de la République seraient loin d’être gratifiants à son égard. Bien au contraire, avaient souligné des sources proches du dossier, sa gestion durant six mois de ce corps de sécurité, très important surtout en ces temps caractérisés par la montée de la tension sociale, «n’étant pas satisfaisante». Le principal grief qui semble avoir été retenu contre lui, c’est d’avoir perturbé l’organisation de cette institution en procédant à des changements massifs à tous les niveaux.

Mustapha Lahbiri a été nommé le 26 juin 2018. D’aucuns considéraient ce choix comme provisoire, «dicté par les aléas du moment».

K. M.

Comment (46)

    Anonyme
    15 février 2019 - 5 h 28 min

    Les journalistes du moins quelques uns doivent aussi arrêter leurs cirque et nous prendre pour des coquilles vides quant à dire que Bouteflika a fait ceci ou cela, alors de grace arrêtez, Bouteflika ne décide de rien étant dans l’incapacité de procéder à quoi que ce soit suite à son AVC

    Anonyme
    15 février 2019 - 5 h 05 min

    Le clan est aux abois

    MELLO
    14 février 2019 - 21 h 40 min

    Qui a interdit à Monsieur Ali Ghediri d’assister à l’enterrement de Guenaizia ? Le DGSN avait dit que ce n’était pas lui. C’est qui alors ? Mr Lehbiri vient de payer sa déclaration.

    Le vent
    14 février 2019 - 10 h 54 min

    C’est triste pour un homme d’apparance triste.

    6
    1
    Anonyme
    14 février 2019 - 9 h 12 min

    Lahbiri a fait du bon travail à la tête de la Protection civile,il allait malgré son âge avancé mettre de l’ordre à la Sûreté nationale.C’est vrai qu’il a l’âge de la retraite(80 ans) mais il y en a d’autres incompétents et même nuisibles qui ont largement dépassé l’âge de la retraite et qui s’accrochent au koursi défiant toutes les lois de la nature.

    17
    8
    Anonyme
    14 février 2019 - 7 h 37 min

    Et pour quand la fin du sergent Garcia,ils ne resteront autour sue ceux issus de tlemcen pour une bonne couverture de ce que va être fait durant le cinquieme

    16
    Zaatar
    14 février 2019 - 7 h 28 min

    A se demander si vraiment les Algériens connaissent H’mida. Si ce n’est pas le cas, je vous donne la définition de H’mida:
    H’mida est une « entité », une « institution », une « personne morale », un « être vivant », possédant des vertus que personne ne connait. H’mida est en même temps magicien et théoricien politologue. H’mida décide et toutes les conséquences pour sa bienfaisance se font. H’mida est éternel pour les Algériens. Il est haï, mais quand il ouvre ses bras tout le monde tombe à ses genoux.

    12
    2
    MDR 😂
    14 février 2019 - 2 h 06 min

    Le président Bouteflika met fin aux fonctions de Lahbiri à la tête de la DGSN.
    Ça me fait marrer de lire des inepties pareils.
    Le président Bouteflika ne sait même qui est Msr LAHBIRI .
    Et ceux qui le manipule dans son premier cercle s’imaginent que le peuple n’est fait que de bouillouffes.
    Le peuple algérien est mâture et à les yeux grands ouverts et une excellente mémoire.

    33
    3
    L'AGE ET ADAM
    14 février 2019 - 1 h 33 min

    @A tous les jeunes et rien que les jeunes.
    Depuis que le monde est monde le conflit de génération a toujours existé, étendu et caricaturé dès lors au problème des tranches d’âges.

    Si on s’accorde aux dictons populaires, on trouve :
    –  » Li fatak blila fateh bhila », celui qui te dépasse d’une nuit, te dépasse d’une ruse (au sens le savoir). Les jeunes sont éliminés.
    – « Les personnes âgées ne comprennent rien au monde actuel ». Les vieux sont éliminés.
    – « Ah! Si jeunesse savait et vieillesse pouvait ». Jeunes et vieux éliminés.

    Si on se réfère à la philosophie on trouve qu’un individu peut posséder plusieurs âges : Age biologique, âge réel, âge mental, âge intellectuel, âge d’apparence …
    N’a-t’on jamais entendu ? Il raisonne comme un vieux, il se comporte en gamin, il paraît plus jeune (ou vieux) que son âge, il doit grandir, il agit exactement comme les jeunes …

    Alors, comment choisir un dirigeant ?
    – Dans le monde de l’exclusion, la liste et non exhaustive : Age, couleur de peau, lieu de naissance, sexe, appartenance clanique, richesse … Etc.
    – Dans le monde de la réflexion, la sagesse demande à juger une personne en fonction de ses trois composantes principales, forgées en cours de son existence, dont le tiercé dans l’ordre (ou désordre) est : Son intelligence, sa connaissance et son éducation.
    Bien entendu, les capacités d’exercices sont requises dans tous les cas (Jeunes ou vieux).

    Etant septuagénaire et avec ma foi d’égoïste par contamination, je ne parle pas seulement d’un cautionnement d’un dirigeant, mais de mon retrait de cet « Espace Lecteur », contraint par la majorité des interventions d’internautes à chaque articles, qui d’emblée disqualifient tout le 3eme âge sans ménagement ni objectivité. Nous traiter d’éreintés par le poids des ans est acceptable, mais nous taxer TOUS, systématiquement de séniles est du domaine de l’insolence.

    Tous mes remerciements et un grand bravo pour AP et mes respects à tous les lecteurs quelque soient leurs âges.

    19
    3
      Quinquagénaire
      14 février 2019 - 10 h 08 min

      Cher BENI ADAM nous vivons une époque épique
      le progrès fait rage et/mais notre cauchemar continue…si nous ne prenons garde à défaut de ne pouvoir orienter le vent…nous avons cette capacité
      d’orienter la voilure sur terre, air et mer…
      Bien à vous

      4
      1
    Game Over
    14 février 2019 - 1 h 14 min

    Limogé pour un compétence. Le pays est géré par des papys incompétents.

    16
    6
    Lahouaria
    14 février 2019 - 0 h 56 min

    Tiens Abdelghani Hamel sera de retour avec un nouveau portefeuille de vice Président de la République…

    3
    18
      Anonyme
      14 février 2019 - 5 h 26 min

      Mr hamel vice président Mr Kamel le Boucher;ministre des affaires étrangère;GHoul ministre des Autoroutes;Haddad ministre de l’économie;ils ont bien rendu service a notre chere patrie et son grand héro Bouteflikas;juste pour faire plaisir à Lahaouria et lahouari d’oujda

      21
      3
    Anonyme
    14 février 2019 - 0 h 26 min

    le systeme est a l’agonie et cherche a canaliser la reaction populaire s’il y en a et pour ca il choisit un autre retraite mais beaucoup plus jeune pour la bastonnade urbaine.

    15
    2
    SaidZ
    13 février 2019 - 22 h 50 min

    Bien fait à lui et à tous ceux avant lui.Quand on est général et que le gouvernement humilié son peuple et qu’on ne réagit pas ….ça veut dire qu’on est RIEN grand ZÉRO.
    Un haut responsable doit avoir le courage et le devoir de dire NON , ARRÊTE, tu mènes le pays droit à la dérive, tu n’as pas le droit de trahir toutes les femmes et tous les hommes qui se sont sacrifiés pour ce pays!

    24
    4
    Larnaque
    13 février 2019 - 22 h 21 min

    @Anonymeplus
    « … le président de la république étant l’exception qui ne confirme pas du tout la règle ». Et Gaid Salah c’est aussi une exception? Des exceptions il y en a à la pelle. Aussi, cette décision peut être tout sauf relever de la sagesse.

    14
    5
    Le Berbère
    13 février 2019 - 22 h 14 min

    L’état ( de l’ombre) fait un peu de ménage dans les rangs de ces fonctionnaires ( petits et grands ) pour faire croire au petit peuple que tous est sous le control de  » aaziwez  » alors que ce dernier passe les trois quarts de son quotidien dans un lit médicalisé à Zéralda…Dire que le président Bouteflika met fin aux fonctions de Lahbiri à la tête de la dgsn est un poisson d’avril donc , Ce n’est pas la vérité ! . Les agitations insensés de ceux qui gèrent l’arrière plan de la présidence et de gouvernement à l’arrivé des élections présidentielles laisse croire que le régime est en plein folie politique ( une crise de succession) ..Allah Yester !

    22
    4
    Noboutef
    13 février 2019 - 22 h 12 min

    Pourquoi pas meskine!!!! il n’était pas assez lèche botes ?Ah vous voulez ramener quelqu’un d’efficace pour taper sur les manifestants en cas de soulèvement et dès que vous êtes élu,vous le jetez.Yaw Fakou

    18
    5
      Boubaltou
      14 février 2019 - 9 h 03 min

      Salam Khouya, vous n’êtes pas loin, à mon humble avis et j’espère ne pas me tromper que ce monsieur a refuser la feuille de route qu’on lui a dictée, il va se passer des choses (manif contre le 5 mandat) et le premier flic du pays a eu des instruction très claires toutes rebellions
      Par manque de courage ou pitié pour ce pauvre peuple

      6
      1
    Ganov
    13 février 2019 - 21 h 40 min

    A chaque chose une fin..

    9
    3
      Anonyme
      14 février 2019 - 3 h 15 min

      En effet. Et heureusement que cela concerne toutes les fonctions de l’État. De la plus petite à la plus haute !

      3
      1
    FAID
    13 février 2019 - 21 h 36 min

    Oh !! cela va faire chaud aux fesses, sa sent lacrymogène, quant je lit certains commentaires je vois qu’il y’a encore des gens qui croient que c’est bouteflika qui décide d’ailleurs même l’auteur de l’article, et le rédacteur qui a validé.

    22
    4
    Rabah
    13 février 2019 - 21 h 19 min

    La « présidence de la République » va certainement nommer El Hamel à la palce de Lahbiri. Comme elle l’a fait avec Ould Kaddour après 40 mois de taule ! Rouh ya aakli rouh !

    14
    5
    GHEDIA Aziz
    13 février 2019 - 20 h 24 min

    « Gouverner, c’est prévoir ». Ce changement à le tête de la DGSN prélude à une répression féroce des éventuelles manifestations contre le 5e mandat. Lahbiri étant vieux et peut-être incapable de prendre des décisions antipatriotiques, l’on a décidé de le limoger et de faire appel à quelqu’un de plus dur, à quelqu’un qui ne fera pas dans la dentelle si j’ose dire.

    52
    7
      Anonyme
      13 février 2019 - 22 h 25 min

      Et ceux qui payeront la note, ce seront aussi les auteurs de la répression. Parce qu’il n’est nulle part spécifié qu’il est illégal de dire non à un 5ème mandat de Bouteflika, et de se battre pour défendre les droits des citoyens contre la fraude à grande échelle qui s’annonce au profit d’un candidat fantôme.

      15
      3
    Nora
    13 février 2019 - 20 h 17 min

    Ce que je trouve amusant, bien amusant, il s’est comportė durant certaines de ces annėes de gouvernance comme un ‘(…) ‘, dėcidant de tout, toisant, dėnigrant, montrant du doigt, vocifėrant, suffisant, hautain pour ensuite se retrouver dans cette situation de ‘tbehdil’ où on parle, on avance, on dėcide en son nom et il ne peut rien changer!!! Wach eddah!!! Ils se jouent de lui et de la nation et il ne lui reste que ses yeux hagards! Pathėtique!!!!

    34
    5
      Anonyme
      14 février 2019 - 3 h 20 min

      Et pourtant, il ne voulait pas être «un 3/4 de président».
      Sobhane Allah !

      12
      3
    Anonyme
    13 février 2019 - 20 h 15 min

    Il est contre le 5eme mandat ?? Saïd tien tous les Algériens par les co….

    25
    7
      Anonyme
      13 février 2019 - 21 h 08 min

      Et sais-tu qui le tient, lui, par les siennes ?!

      9
      3
    SAHRAOUI BOUALEM POLITOLOGUE ALGÉRIEN
    13 février 2019 - 20 h 14 min

    TOUS LES ALGÉRIENS POLITOLOGUES ET PROFANES EN POLITIQUE SAVAIENT QUE MUSTAPHA LAHBIRI ÉTAIT SUR UN SIÈGE ÉJECTABLE EN ATTENDANT DE TROUVER LE BON CANDIDAT POUR CE POSTE STRATÉGIQUEMENT SENSIBLE ET SUR QUI REPOSE LA GESTION DE LA SÉCURITÉ INTÉRIEURE ET FRONTALIÈRE DU PAYS EN COMPLÉMENTARITÉ AVEC L’ARMÉE ALGÉRIENNE . LAHBIRI ÉTAIT SUFFISAMMENT VIEUX ET VULNÉRABLE POUR CE POSTE DE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA POLICE ALGÉRIENNE AINSI QU ‘IL A FAIT PREUVE D’UN MANQUE TERRIBLE D’EXPÉRIENCE DANS LE MANAGEMENT DE CE SECTEUR NÉVRALGIQUE ARME D’AUTANT QUE LE RÉGIME ALGÉRIEN AURAIT BESOIN D’UN HOMME QUI MAÎTRISERAIT CONVENABLEMENT LA SÉCURISATION DES PROCHAINES ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES ET
    LES CAMPAGNES ÉLECTORALES QUI LUI SONT ASSOCIÉES POUR LES CANDIDATS A LA COURSE POUR LE PALAIS D’EL-MOURADIA . LA PRÉFÉRENCE POUR UN HOMME DU CLAN DE OUDJDA OU CELUI DE GAID SALAH ÉTAIT TOUJOURS LA MOTIVATION PRIMORDIALE POUR CETTE TROUVAILLE AFIN DE SÉCURISER MÊME LE MANAGEMENT DE CE SECTEUR NÉVRALGIQUE ET EN FAIRE UN BOUCLIER POUR SAPER TOUT MOBILISATION CITOYENNE OU ÉTRANGÈRE CONTRE LE 5 EME MANDAT DE BOUTEF.

    13
    5
    Lahouaria
    13 février 2019 - 20 h 13 min

    KARA est plutôt originaire de Aïn El Turk, c’est des turkish de l’empire Ottoman, les tlemceniens sont andalous et berbères, y’a aucun régionalisme, c’est son CV qui lui a permis pour accéder aux ministères.

    7
    33
      Anonyme
      13 février 2019 - 21 h 23 min

      Les vrais tlemceniens de toujours sont en effet berbères. Mais se sont les débarqués d’ailleurs qui se permettent aujourd’hui de les toiser, de les prendre de haut, de les mépriser et de les qualifier de «3aroubi !» (campagnards aux «mauvais habitudes» et «sans éducation»). Et ce ne sont pas ces derniers «3aroubi» qui se retrouvent aujourd’hui dans les plus hautes sphères !
      On peut donc me traiter de tout ce qu’on veut, mais je fais partie de ceux qui pensent que ce pays ne peut être mieux servi que par ses véritables enfants. L’histoire est d’ailleurs là pour le prouver.

      13
      4
        Kouder Belala
        15 février 2019 - 19 h 56 min

        En tous les cas tout recemment je me suis déplacé à Tlemcen ville pour accompagner ma fille à l’effet de subir un examen de recrutement à la nouvelle université de BELKAID. Pour l’histoire; Cela ferras peut être une bonne quinzaine d’années que je ne me suis pas retourné là bas .Eh bien mon ami , quel fut mon étonnement,c’est redevenu une superbe LAS VEGAS au point où j’avais perdu tous mes repères d’avant et je me suis même égaré devant ce grand développement tout azimute. Très bon développement de la nouvelle citée et sincèrement j’espère »SEULEMENT » qu’on n’oublie pas le reste des villes et villages pour faire de même et les sortir du moyen age ???

      La Viriti
      13 février 2019 - 21 h 49 min

      Oui bien sûr…Un CV sur lequel seydek bouteflika regarde d’abord le lieu de naissance avec préférence grotesque pour l’extrême ouest et l’ouest…surtout pour tous les postes stratégiques de l’Algérie .
      As tu lu le dernier rapport de l agence nationale pour le développement industriel ??
      Ce rapport dit que ton président bouteflika est un féroce régionaliste sans équivalent dans notre histoire.

      En tous cas il n’est ni Homme ni Président digne ni stature d’homme d’état.
      Son règne sera celui du désastre abject et sans scrupules. Je suis fier de ne lavoir jamais reconnu comme une personne respectable pour l’Algérie.

      16
      7
        Kouder Belala
        15 février 2019 - 21 h 50 min

        La Viriti ; je pense sincèrement que tu n’as pas compris mon message du fait que j’habite moi même dans ville moyenne de l’ouest mais qui n’a pas reçu autant de budget pour son développement que cette ville ou même ailleurs chez nous en Algérie (Fel Bled) et qui sont rester toujours Là où les a laissés FAFA ( Sinon PIRE) Et je trouve cela bien sur cela injuste mon ami de donner plus à un plus qu’a l’autre. Hélas le constat et dire que notre BLED doit appertenire à tout le peuple (Sans différence aucune) Salut sans rancune

      Noboutef
      15 février 2019 - 3 h 28 min

      Ah bon?Ton Boutef est andalous?Cest nouveau ça !

    Tant mieux !
    13 février 2019 - 19 h 58 min

    Je ne peux pas pleuré pour Mustapha Lahbiri puisque moi même j’étais outré par sa nomination à la place du général-major Abdelghani Hamel d’abord pour son âge avancé et en plus on ne l’a pas beaucoup entendu contrairement à Hamel qui a un discours politique, professionnel et technique plus construit et plus étoffé combien même il y a de la démagogie et qu’il soit avec le pouvoir autocratique et qu’il soit impliqué dans des affaires apparemment !

    Mais par contre je suis contre Kamel M. , l’auteur de l’article qui reprend cette information sans la nuancer avec son article qui ne laisse pas indifférent : « Le président Bouteflika met fin aux fonctions de Lahbiri à la tête de la DGSN!

    Ya si Kamel M. , dîtes plutôt « l’alliance présidentielle » , ou « le pouvoir algérien » ou le « cabinet noir » ou « le régime algérien » ou « Gaid Salah » car Bouteflika il est à Zéralda dans son chambre médicalisée sans aucun lien avec l’extérieur sauf sa famille très proche ! Il ne sais plus ce qui se passe vraiment sauf à entendre de temps en temps ses frères ou sa soeur lui chuchoter des choses banales à l’oreille ! Avec tous mes respects!

    56
    12
    Anonyme
    13 février 2019 - 19 h 52 min

    Je trouvais louche qu’un Hamel issu du clan tribal de bouteflika ne soit pas remplacer par un autre tlemcani….C’est désormais chose faite.
    Bouteflika reprend ses fondamentaux ultra régionalistes et féroces
    Louh Belaiz Bensalah Messahel + les hauts fonctionnaires en mode servitude totale à bouteflika avant le pays. Nous continuons à vivre sous le joug d’une tribu qui a démontré en 20 ans sa capacité de nuisances de prédation et de déversement de flots d argent public chez eux….

    Aucun président algérien n’a fait preuve de pareil attitude.

    Ah j’oubliais : pour faire mine de se donner un visage rassembleur bouteflika a trouvé les KDS et la crème de la crème de l’intelligence : Sellal

    43
    7
    MELLO
    13 février 2019 - 19 h 26 min

    Des nominations sans véritable explication et sans code émérite , finissent toujours sans raison valable ,puisqu’aucun critère n’à été posé. Aujourd’hui on dégomme un haut Responsable pour vouloir corriger une erreur de casting. Pourtant il a été avancé que Mr Lehbiri était l’homme de la situation après là fin de fonction de Hamel. Le labyrinthe administratif ne peut avoir une clarté tant que ce pouvoir reste en monologue et en monodecision ou unidecision.

    27
    4
    Sine n'nni
    13 février 2019 - 19 h 22 min

    Abdelkader KARA Bouhadba, encore un mec de l’Ouest (Tlemcen), un de plus….. Quel régionalisme et quel sectarisme ! C’est inouï ! De la folie pour sûr ! La déchéance…..

    46
    10
    Felfel Har
    13 février 2019 - 19 h 18 min

    Et si, au lieu de mettre fin aux fonctions de ceux qui le dérangent, il mettait fin aux siennes propres? Il rendrait un grand service « urbi et orbi ». On se consolera en admirant les mutiples photos et portraits que ses fans exhibent. Yakhi silima! La palme, l’oscar reviendra au journal l’Expression qui, en un seul numéro, a publié trois photos de Bouteflika dans sa prime jeunesse, comme un acteur hollywoodien. Quelle bassesse, quelle mystification!

    42
    7
    Anonyme
    13 février 2019 - 18 h 58 min

    Le président Bouteflika ne fait rien. On travaille avec son nom. picitou

    40
    8
      Anonyme
      13 février 2019 - 23 h 00 min

      On travaille! Dites-vous!
      Je dirais on dilapide plutôt.

      15
      4
    Anonymeplus
    13 février 2019 - 18 h 44 min

    Sage décision eu égard à l’âge plus qu’avancé de Mustapha Lahbiri, le président de la république étant l’exception qui ne confirme pas du tout la règle.
    Il faut juste espérer que son successeur soit le profil qu’il faut pour cette institution en mal de compétence à la base et qu’il mise sur des policiers bien formés tant qu’à faire.

    20
    17
      Anonyme
      13 février 2019 - 21 h 31 min

      La compétence ?!? Mais ya akhi, il ne peut pas NE PAS L’AVOIR. Il est de la tribu !
      Il doit donc indiscutablement l’avoir dans les … gênes !

      9
      4
      Larnaque
      13 février 2019 - 22 h 20 min

      @Anonymeplus
      « … le président de la république étant l’exception qui ne confirme pas du tout la règle ». Et Gaid Salah c’est aussi une exception? Des exceptions il y en a à la pelle. Aussi, cette décision peut être tout sauf relever de la sagesse.

      8
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.