Les imams appelés à mettre en garde les citoyens contre la manipulation

imams Instruction
Les imams appelés à la rescousse. PPAgency

Par R. Mahmoudi Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs a adressé, jeudi, une instruction à l’ensemble des imams du pays, leur enjoignant de consacrer le prêche de ce vendredi pour mettre en garde contre les appels à manifester à travers le territoire national contre le cinquième mandat, en prévenant contre «les risques de dérapage et de désordre».

Si les autorités misent sur les imams pour tenter de dissuader les citoyens d’adhérer aux manifestations prévues juste à la sortie de la grande prière du vendredi, c’est parce qu’elles redoutent surtout l’implication active des islamistes radicaux et autres salafistes dans ces actions de rue qui rappellent les mobilisations hebdomadaires autour des mosquées à l’époque du FIS dissous.

L’instruction exhorte les imams à appeler les Algériens à ne pas suivre «les nombreux appels à la désobéissance et à la protestation, diffusés par les réseaux sociaux et relayés par la foule, mais dont l’origine est inconnue, et nul ne sait s’ils émanent d’un Algérien ou d’un ennemi, d’un musulman ou d’un athée», lit-on dans le document distribué par les différentes directions de wilayas des Affaires religieuses.

Les autorités demandent ainsi aux imams de sensibiliser les fidèles sur le fait que «l’urne doit être le seul arbitre entre les concurrents» et que «les sages devraient se rendre aux urnes pour exprimer leur libre opinion au lieu de s’aventurer à jeter à nouveau nos enfants dans le bourbier de la fitna».

Le ministère algérien des Affaires religieuses a également appelé les imams à mettre en avant lors de leur prêche de ce vendredi «les bienfaits de la paix, de la sécurité et de la stabilité», et à rappeler aux Algériens «les conséquences tragiques de la fitna, celle que nous avons vécue dans notre pays avant la réconciliation nationale ou celle que vivent actuellement certains pays musulmans».

R. M.

Comment (31)

    Anonyme
    23 février 2019 - 0 h 10 min

    « l’etat » interdit de faire de la politique dans les mosquees Mais….le Pouvoir utilise la mosquee a des fins politiques.

    ALGERIEN06
    22 février 2019 - 21 h 01 min

    Cette instruction du ministère des affaires religieuses avait failli mettre le feu aux poudre n ’était-ce pas la sagesse politique des Bejaouis . En effet , instruit par son ministère de faire un speech pendant le prêche sur la décennie noire , l’imam de la plus grande mosquée de la ville a fait réagir une partie de l’assistance qui en mots crus ,mais respectueux des lieux lui ont signifié qu ils sont venus pour entendre les paroles de Dieu et son prophète et non un appel peine voilé pour renoncer la marche. Le pauvre imam , un gentil monsieur d’ailleurs a du abréger son prêche et une partie de la foule est sortie prier dehors. MORALITE : le pouvoir avait pourtant dénoncé dans les années 90 l’utilisation de la religion des fins politiques ce qui a mis le pays feu et a sang a . Laissez les mosquées en dehors des choses terrestres . NB la marche qui a regroupé plusieurs milliers de citoyens s’est déroulée dans une ambiance parfaite.

    Anonyme
    22 février 2019 - 20 h 23 min

    Pourquoi Macron n’a pas appelé les prêtres et les églises à mettre en garde les citoyens contre la manipulation des gilets jaunes dont les manifestations durent depuis plus de 3 mois ?

    4
    1
    Rani zaafane
    22 février 2019 - 17 h 58 min

    Je croyais que l’utilisation des mosq

    Je croyais que l’utilisation des mosquêes à des fins politiques était interdites par la loi.Finalement tout est permis par le pouvoir pour faire taire toute contestation,mais les gens ne sont pas naifs.Bientôt personne ne mettra les pieds dans une mosquée. En effet, le signal vient d’être donné par des fidèles à Bejaia qui ont refusé ce genre de preches lors de la prière de ce vendredi

    14
    3
      Anonyme
      22 février 2019 - 20 h 20 min

      L’utilisation des mosquées à des fins politiques est halal pour le pouvoir mais haram pour les autres.

    Lghoul
    22 février 2019 - 16 h 38 min

    @Bobid – Pourquoi un vendredi ? On a le choix entre la main de l’étranger qui parle arabe, ou celle de l’étranger qui parle hébreux le samedi ou celle de l’étranger qui parle latin le dimanche. Alors pourquoi pas vendredi ? 1/ C’est le jour de repos en Algérie – 2/ La majorité des algériens sont musulmans – 3/ Ceux qui ne font pas la priere vont attendre ceux qui font la priere pour aller manifester ensemble. Alors moi je dirai une chose importante: Pour la premiere fois dans l’histoire de l’Algérie, tous les algériens sont unis: De l’est a l’ouest et du nord au sud sans aucune distinction de quoi que ce soit. Voila ce qui va vous faire mal: Fini le piston et le régionalisme et le zaimisme. Tout le monde a compris que vous etes des menteurs et des sangsues du peuple. Tout le monde a compris que votre but est de transformer l’algérien en marocain soumis. Ainsi, vous vous balladerez de casa a annaba, une terre infinie, libres et moqueurs arrogants envers la basse classe, au milieux des zombies heureux. Mais ce que vous ne savez pas est que l’Algérien a toujours gardé ses chromosomes d’homme et de femme libre dans le sang qui coule dans ses veines.

    10
    2
    Lghoul
    22 février 2019 - 16 h 25 min

    Toutes les instructions qui viennent du fln de type business et affaires personnelles et privées a travers des imams fln ne seront pas prises au sérieux. Un imam devenu politicien pour propager les mensonges de sellal, ouyahia, ghoul et haddad n’est pas un imam. C’est une sangsue. Ils ont oublié Dieu et l’ont remplacé par un tableau auquel on offre des tableaux et des chevaux. Impossible que le peuple algérien soit transformé en peuple marocain soumis. Impossible que les fils et filles d’Abane, de Didouche Mourad, de Benboulaid, d’Amirouche et de Boudiaf et de beaucoup d’autres – Que leurs ames reposent en paix – soient devenus des esclaves zombies et heureux de leur condition. L’Algérie ne deviendra JAMAIS un royaume marocain bis. JAMAIS.

    12
    2
    mohammed
    22 février 2019 - 16 h 00 min

    comme ça ce qui reste de credibilité aux imams va partir en fumée!

    10
    1
    Felfel Har
    22 février 2019 - 15 h 40 min

    Les démocraties occidentales comptent beaucoup sur leurs Évangélistes pour mobiliser l’opinion publique et les dictatures musulmanes sur leurs imams, sur leurs zaouïa pour faire peur au peuple, pour le dompter et l’embobiner.
    Abassi Madani ne promettait-il pas le paradis à ceux qui votaient FIS comme s’il disposait de ce pouvoir de délivrer des visas pour El Djenna et ses vierges? Que va-t-il inventer cette fois?

    13
    1
    Walho
    22 février 2019 - 14 h 59 min

    Vous auriez mis sellal comme candidat a la magistrature suprême , wallah j’aurais vote pour lui .
    Juste parcequ’il marche sur ses deux pieds et qu’il parle . Wallah je ne voterai pas pour l’autre , wallah.

    8
    3
    Bobid
    22 février 2019 - 12 h 39 min

    Pourquoi une marche apres la priere? pourquoi pas à 10 heures du matin?….Et pourquoi un vendredi et pas un samedi par exemple? hein?? petit malin va!!!

    7
    17
    Nour
    22 février 2019 - 11 h 49 min

    NON a la fitna et pour des manifestations pacifiques et ayant pour slogan: OUI a l’ALGERIE et NON au 5eme mandat.

    29
    1
    anonyme
    22 février 2019 - 11 h 42 min

    Donc Marx avait bien raison : la religion sert le pouvoir qui s’appuie sur elle et la finance ! Les rois européens n’ont-ils pas tous été couronnés par le Pape ?!!! Les imams auraient été plus avertis d’envoyer l’Etat « sur les roses ». Ah, j’oubliais : c’est lui qui les paie. Mince alors …

    20
    4
    Nour
    22 février 2019 - 11 h 31 min

    Pas de fitna, mais des manifestations pacifiques pour un seul slogan OUI a l’ALGERIE NON au 5eme Mandat.

    21
    Arrêtées vos conneries
    22 février 2019 - 11 h 24 min

    Les vas en guerre, les fouteurs de m….
    Je vous haïs et je vous vomi.
    Ne touché pas à ma vie, à ma paix, à mon pays à ma stabilité .
    Je vie très modestement mais je préfère ça a ce que vivent le peuple lybiens le peuple syriens le peuple Yémenites etc etc etc .
    Mobilisons contre ceux qui veulent l’anéantissement de nôtres pays.
    Les ennemis de l’Algérie attisent le feu et les claschs.
    Ils sont dans leurs roles ne l’oublions jamais.

    14
    34
      DAHMANUS
      22 février 2019 - 12 h 04 min

      ALLAH GHALAB KHLASS AL CACHIR…

      20
      1
        Sid
        22 février 2019 - 15 h 10 min

        @DAHMANUS

        LOL wellah barak allah fik khouya Dahmane! Tu as raison meskin hbibna n’a pas eu sa part de kachir c’est pour cela qu’il est frustré…
        Toutes ces manipulations du genre: pas de marche sinon c’est le chaos me font pensé, toutes proportions gardées, aux collabos algériens à la veille du déclenchement de la guerre d’indépendance qui préféraient espérer encore que la France leurs donne leurs droits et qui étaient hostiles au 1er novembre. L’histoire nous a prouvé qui avait raison…
        Bref on va tous manifester pacifiquement et dans le calme sans violence ni dérapage incha allah jusqu’à ce que ces clowns (…) .
        Salam

        13
        1
        gazouza
        22 février 2019 - 22 h 11 min

        DAHMANUS
        22 février 2019 – 12 h 04 min

        no comment tu as tout dit et mdr en passant
        Wala ballek naatouh gazouza rah atchane

        2
        1
      Marcus
      22 février 2019 - 15 h 49 min

      pourquoi tu te fais peur ??!! tu n’as rien du tout pauvre malheureux
      le pays ne t’appartient pas , tu confonds immobilisme avec stabilité , ce n’en est qu’une fausse détrempes toi , et l’illusion d’une paix factice , avec en prime,une peur constante d’un pays sans lendemain, voilà ce que tu as!
      aucun avenir , aucun!
      Le pauvre algérien se trouve sous l’emprise du triangle diabolique du système démoniaque imposteur et despotique avec l’aimable complaisance de minables trou duc comme toi
      1-LA CAROTTE- 2-L’OPIUM – 3-LE BÂTON
      -1- SÉDUCTION & CONDITIONNEMENT
      – l’illusion d’un glorieux passé(le FLN, la famille
      révolutionnaire, le mythe algérien ,
      – les belles promesses d’un somptueux lointain
      lendemain aux attentes interminables( les discours pompeux sur les richesses naturelles, le défi algérien, le dragon de l’Afrique du nord, le mythe de l’Algérie future …
      mais jamais vérifié dans la réalité présente.
      – 2-CULPABILITÉ &MANIPULATION
      – le foot et la religion pour
      te « couper définitivement de la réalité,
      fabrication d’ennemis factices et main invisible
      étrangère, le faux nationalisme pour te berner
      – 3-MENACE & RÉPRESSION
      la justice aux ordres,absence
      de libertés civiles, répression administrative et
      bureaucratie prison?
      la répression policière , l’hyper budgétisation de
      l’investissement militaire

      aucun projet de société et absence totale de toute idée de poursuite du bonheur pour ce pauvre peuple
      alors prière, mets la en veilleuse, avoir un pays, ça se mérite , t’as aucune dignité bonhomme!

      14
      1
    Anonyme
    22 février 2019 - 11 h 19 min

    faut aussi se méfier des imams manipulateurs, le plus important c est que chaque algérien et chaque algérienne reste maître de ses opinions de son comportement de sa conduite sans se laisser dicter par qui que se soit ni par les manipulateurs de tout borts ni par les médias partisans, vous avez une tète, faite bon usage il s agit de votre avenir et celui de chacun de vous et surtout celui de vos enfants, pensez y

    22
    1
    Nôtre bulletin de vote.
    22 février 2019 - 10 h 29 min

    Une nouvelle décennie noir et sanglante moi je n’en veux plus.
    Une seul ça m’a suffit .
    Elle me hante toutes mes nuits .
    Alors soyons fort avec nôtres bulletin de vote.
    Ne tombons pas dans le piège de nos ennemis.
    Les vautours tournent autour de sa proie et attend qu’elle succombe pour la dévorée.

    9
    21
      Anonyme
      22 février 2019 - 22 h 02 min

      @Nôtre Bulletin De Vote.
      22 février 2019 – 10 h 29 min
      Une nouvelle décennie noir et sanglante moi je n’en veux plus.
      Une seul ça m’a suffit …

      TU N’AS QU’A REJOINDRE TON POULAILLER TOI LA POULE MOUILLÉE

      1
      1
    Stop oujda
    22 février 2019 - 9 h 22 min

    Ce pouvoir est capable même de modifier le coran pour régner encore.Ras le bol.Juste partez

    40
    5
    PAS DE SLOGANS RELIGIEUX.
    22 février 2019 - 8 h 58 min

    Aux réels patriotes manifestants contre le 5éme mandat, N’UTILISER PAS DES SLOGANTS A CARACTERE RELIGIEUX, Toutes les citations religieuses c’est pour la prière ce n’est pas pour refuser un candidat à la présidentielle, malade et qui est resté longtemps au pouvoir.

    31
    Anonyme
    22 février 2019 - 8 h 50 min

    Il faut dire que le jour de la manifestation prévue est bizarroïde alors qu’une autre dument identifiée est prévue pour le surlendemain avec un lieu précis. Pourquoi deux manifs à des jours si rapprochés? Bref, on connait la musique.

    25
    1
    Quelle paix?
    22 février 2019 - 8 h 22 min

    A VOUS LA BELLE VIE
    A NOUS LES INTIMIDATIONS
    …. PAIX QUI NOUS REND ESCLAVES DE VOUS AUTRES BAGARINES ET BONS A RIEN

    36
    6
    anonyme
    22 février 2019 - 8 h 16 min

    Le ministère algérien des Affaires religieuses a également appelé les imams à mettre en avant lors de leur prêche de ce vendredi «les bienfaits de la paix, de la sécurité et de la stabilité»

    il faut rester sage et laissez nous piller en paix sinon ça sera l’ogre salafiste ou je ne sais quoi
    ça ne marche plus ces discours

    38
    6
    Anonyme
    22 février 2019 - 7 h 52 min

    …..et on dit que la mosque ne s’ingere pas dans la politique .elle doit etre vierge de toute pensee politique et s’adonner a la noble mission de transmettre le savoir religieux.on est bien loin de cela et vraiment a côté dr la plaque..je ne vais presque plus a la mosque les vendredi a cause des pics politiques lancees par.les immams pour donner bonne impression a leurs maitres.

    39
    6
      Zaatar
      22 février 2019 - 13 h 22 min

      Je n’ai jamais mis les pieds dans une mosquée ni dans une église ou synagogue. La religion étant l’outil d’aliénation de l’être humain.

      6
      8
    Zaatar
    22 février 2019 - 7 h 26 min

    On met en garde les algériens par les imams interposés au travers de leur prêche. On veut dissuader les algériens d’adherer aux manifestations et de ne pas suivre les appels à la protestation et à la désobéissance diffusés sur les réseaux sociaux car nul ne sait s’ils proviennent d’un algériens ou d’un ennemi. Les autorités demandent aux imams de sensibiliser les citoyens sur le fait que seule l’urne doit être l’arbitre entre les candidats. Voilà qui est dit. H’mida maîtrise totalement tout le processus du scrutin, depuis la mise de l’enveloppe par les citoyens dans l’urne, jusqu’au décompte des voix. Comme il est spécialisé dans le bourrage des urnes, la falsification des chiffres (On se rappelle que bien des morts ont voté) et les tours de passe-passe dans la manipulation des urnes, alors il voudrait que l’arbitrage d’entre les candidats soit fait uniquement à travers les urnes. Donc tout algérien n’a pas le droit de sortir et crier  » non au cinquième mandat ». On remarquera que H’mida fait ressortir le spectre des années 90. Il justifie ces instructions aux imams en disant redouter l’implication des islamistes radicaux et autres salafistes du FIS dissous. Eh bien voilà, tout est prêt. Les manifs seront interdites. On a commencé à couper les réseaux sociaux, il viendra le moment où même Internet sera coupé, la logistique du candidat de H’mida dans la campagne se mettra en branle pour matraquer les esprits dès algériens. Les médias n’arreteront pas de diffuser « Les réalisations » du candidat « sortant  » durant ses 4 quinquenats passés. Et il ne restera plus que le jour du scrutin que H’mida maîtrise à merveille. Cousu de fil blanc, ce scénario était attendu par tous les algériens. RDV pour le même scénario en 2024, soit pour un sixième mandat soit pour un nouveau candidat de H’mida.

    34
    7
    ALI 24
    22 février 2019 - 7 h 17 min

    Depuis quand existent-ils des imams en Algérie, Oui les imams des Zaouias qui soutiennent les corrompus et les traîtres, d’autres Imams perroquet qui répètent les discours du pouvoir injuste et corrumpus,des Imams et pour une carte de séjour collaborent avec l’ennemi Marocains et Israéliens a Bruxelles,une minorité d’imams essaient avec le peut de moyens transmettre la parole d’Allah,le régime d’Oujda à tout corrumpus de l’imam au voyous, normal ce n’est pas sont argent,le peuple Algérien il vient de se réveiller de vingt ans de sommeil profond,et la délivrance c’est pour bientôt Amène

    41
    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.