Heurts entre la police et des manifestants à Ben Aknoun

Manifestation
Des opposants au 5e mandat face aux forces de l'ordre. New Press

Par Hani Abdi Des heurts ont éclaté entre la police et des centaines manifestants opposés au cinquième mandat qui sont actuellement regroupés près du Conseil constitutionnel pour tenter d’empêcher, disent-ils, le candidat Bouteflika de déposer sa candidature.

Munis de pancartes avec des slogans hostiles au cinquième mandat, les manifestants ont été confrontés aux forces de l’ordre venues en renfort pour les disperser.

Ils sont actuellement bloqués à quelques encablures de cette institution dirigée par Tayeb Belaïz, plusieurs fois ministre et conseiller sous Bouteflika.

Le Conseil constitutionnel est, comme nous l’avions déjà rapporté, totalement quadrillé. Même l’accès aux piétons est interdit.

H. A.

Comment (4)

    El pueblo
    3 mars 2019 - 22 h 09 min

    Bravo à ces braves
    vous etes des héros

    Naturalisé
    3 mars 2019 - 15 h 04 min

    Belaiz et Louh sont deux pièces maitresses dans la protection des clandestins Marocains et les délinquants financiers en cols blancs et passeports diplomatiques, tant que Bouteflika est là ils seront là.

    28
    7
      Mounia
      3 mars 2019 - 16 h 00 min

      C’est parfaitement exact. Ce sera les deux PREMIERES personnes à sauter de leur poste après destitution de leur gourou Bouteflika… Des jours sombres les attendent, pour sûre.

      19
      3
      Hawess
      3 mars 2019 - 16 h 02 min

      Je rajouterais,Mr Louh est le principal démolisseur de l’état Algérien,d’avoir instauré une justice aux plus offrants et légalisé la corruption!!!

      21
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.