Lakhdar Brahimi pourrait jouer un rôle central dans les jours à venir

Brahimi
Lakhdar Brahimi. New Press

Par Kamel M. – Il est fort probable que l’ancien ministre des Affaires étrangères Lakhdar Brahimi joue un rôle central dans les jours à venir, dans le cadre d’un plan de sortie de crise. Les appels des manifestants ont, semble-t-il, été entendus et tout porte à croire que la transition souhaitée par le peuple et promise par le président sortant est en train d’être mise en œuvre.

L’ancien diplomate, respecté par les Algériens et écouté par les chefs d’Etat des plus grandes puissances du monde, devrait conduire une période de transition qui déboucherait sur des élections présidentielles une fois les conditions de la tenue de celles-ci seraient réunies. Une transition qui verra un changement radical de la scène politique nationale, suite à la demande persistante des citoyens qui ont réclamé la disparition totale des acteurs politiques actuels au profit d’une nouvelle dynamique qui sera portée par une nouvelle classe  politique «vierge», qui marquera un tournant et ouvrira la voie devant la deuxième République souhaitée par tous.

Aux côtés de Ramtane Lamamra, qui pourrait lui aussi être sollicité pour concourir à «réconcilier» le peuple avec ses institutions, Lakhdar Brahimi a à son actif sa longue expérience d’homme de dialogue aux compétences duquel l’ONU a toujours fait appel pour régler des crises profondes de par le monde, sa probité, son éloignement de la «chose» politique salie par la corruption, la prévarication et la rapine et sa côte de popularité auprès des Algériens qu’il a honorés durant son long parcours professionnel international.

«Les prochains jours seront porteurs de grands espoirs», croient savoir des sources généralement bien informées, qui soulignent que «le président de la République a entendu le cri du peuple et y a adhéré dès la première manifestation». Le retour de Bouteflika en Algérie ce dimanche devrait être suivi d’importantes annonces dans les heures et les jours à venir. Dont une qui devrait concerner la présidentielle elle-même.

Nous y reviendrons.

K. B.

Comment (124)

    Juan Carlos de La Tragenta
    12 mars 2019 - 0 h 56 min

    Attention ! un train peut en cacher un autre. Il était dans la paille il n existait meme plus et son dernier acte diplomatique en Syrie a été un échec , non non il faut absolument faire des maisons de retraites et de repos en Algerie c est indispensable . …on marche sur la tète ; trois semaine que tout un peuple beau magnifique qui a donné une leçon au monde entier a besoin d un homme aussi âgé et plus à la page . ils ont toujours rien compris aux revendications du peuple algerien bordel un peuple jeune peut s’épanouir avec des vieux dirigeants qui eux sont décalés et encor dans les années 60 . il y a vraiment un décalage entre ce pouvoir et les aspirations du peuple ; en 2019 ils sont les seuls a être figé encor dans un système soviétique comme à l époque de la guerre froide ; les mêmes méthodes en 2019 . Meme en Russie avec Poutine le polit bureau n existe plus et c est ca en fait chez nous !

    8
    1
    bessah
    11 mars 2019 - 21 h 13 min

    cher journalistes de AP pouvez vous nous postez un article sur Mr Lakdhar Ibrahimi, sa famille, ses origines, ses diplômes, ses œuvres… svp

    11
    1
      moumouh
      11 mars 2019 - 23 h 36 min

      un très beau article sur la famille de Lakhdar Brahimi.
      En premier c’est quelqu’un qui a volé une belle somme d’argent lorsqu’il était en Algérie, il est pire que Bouteflika un pire dictateur, c’est un homme très arrogant. Déjà avec son frère l’avocat Miloud Brahimi ils ne s’entendent pas, il est marié à une femme étrangère, il a une fille qui est marié avec un prince Jordanien ce qui est dangereux pour l’Algérie car la famille royale Jordanienne est proche d’srael et donc ce monsieur est un danger pour l’Algérie.
      Il est originaire de la ville de Ain Bessam en Algérie.
      Ses oeuvres depuis qu’il vivait à l’étranger est nommé à l’ONU pour régler des conflit dans les pays en guerre et bien il n’a jamais régler aucun conflit il a toujours échouer voila ce que je peut vous dire sur ce corrompu du système.

      14
      1
        bessah
        12 mars 2019 - 20 h 23 min

        merci pour ses information, je veux plus d’information sur son géniteur car j’ai lu que ça fut un kayed donc harki, mais je ne sais pas si c’est vrai ou pas.

      Anonyme
      12 mars 2019 - 0 h 50 min

      Il travaille plus pour les pays du golf que pour son pays d’origine. Il n’a rien fait de bons pour les Irakiens ou les Syriens.

      8
      1
    Lghoul
    11 mars 2019 - 19 h 30 min

    Un envoye special des monarchies du golf venir par surprise, fouiner dans nos affaires internes. Il est leurs oreilles et leurs yeux.

    13
    1
    Lghoul
    11 mars 2019 - 18 h 51 min

    Ce type est le porte parole, les yeux et les oreilles des monarchies du golf. Il passe son temps chez son gendre, le frere du roi de jordanie en menant une vie de roi. Alors fermons nos yeux et imaginons une barbecue a eilat… Et il vient pourquoi ? Pour aider a bloquer independence du peuple d’Algerie. Retourne a tes mechouis avec netanyahou c’est mieux pour toi. Personne ne pourra plus nous tromper !

    17
    1
    ripper
    11 mars 2019 - 18 h 39 min

    Je préfère l’autre Brahimi, Ahmed Taleb.
    Lakhdar nous a déjà menti, il est de la même lignée que Hollande et son alacrité.

    12
    2
    Un Seul Héros, Le Peuple
    11 mars 2019 - 17 h 42 min

    Aucuns de ces épouvantails du sérail ne mérite de gouverner un peuple aussi grandiose.

    16
    1
    SaidZ
    11 mars 2019 - 17 h 18 min

    On ne fait pas du neuf avec du vieux!
    La population de l’Algérie est composée de 70% de jeunes, c’est à eux de prendre les destinés de notre cher pays. Confiance, confiance, ils sont compétents et intelligents. Ils ne présentent aucun risque d’échouer.Ces gens là de haut de leurs 80 ans passés qui s’accrochent au pouvoir tellement qu’ils ne travaillent pas.Pensez-vous qu’un travailleur, je veux dire un bosseur, voudra encore bosser au delà de 67 ans!?

    20
    1
    Anonyme
    11 mars 2019 - 17 h 06 min

    El pueblo unido jamas sera vencido !

    10
    Chaoui Ou Zien
    11 mars 2019 - 15 h 53 min

    Moussa el hadj (Brahimi) a la rescousse de el hadj moussa (Bouteflika et son clan) bien que le peuple a travers des manifestation civilisees, grandioses et sans equivoque a rendu son verdict. Il ne veut plus de ce systeme. En fait, il ne veut qu’une petite chose de son armee. Une chose qui est pourtant loin d’etre dramatique. Qu’elle signale, comme son aine l’ALN, qu’elle est issue du peuple et donc avec le peuple en signifiant clairement son eloignement de ce systeme honi tout en avertissant les ennemis de l’interieur (fondamentalistes tapis dans l’ombre pres a detourner ces manifestations a leur profit comme ils l’ont fait en 88 et les naturalises qui ont servi de grain de sable dans les rouages de notre economie) et de l’exterieur (on sait tous qui ils sont) qu’elle demeure vigilante. Sans le support de l’ANP, ce systeme tombera de lui meme au bout d’une petite semaine comme un fruit tellement mur au point d’etre pourri de l’interieur comme de l’exterieur.

    18
    1
    Tin-Hinane
    11 mars 2019 - 15 h 48 min

    Lakhdar Brahimi il n’y a vraiment personne d’autre à proposer ? comme le fait si bien remarquer l’article cet homme a passé plus de temps à l’étranger qu’en Algérie et toujours dans l’article il est vrai aussi que c’est un homme de l’ONU. Rappelons nous sa prestation en Syrie, il voulait faire plier Bachar Al Assad au nom de l’ONU. Je ne crois pas du tout que ce soit l’homme de la situation à moins qu’il ne nous soit imposé de force.

    21
    1
      Chahid
      11 mars 2019 - 22 h 59 min

      La force c’est le peuple.

    Anonyme
    11 mars 2019 - 15 h 47 min

    Zitout l’imposteur

    Il veut faire un téléthon sur YouTube.
    Il demande de l’argent aux Algériens pour acheter un micro qui ne coute rien.
    Comme si l’argent des Qataris ne lui suffisait pas.

    Au moins il a reconnu son appartenance à RACHAD.

    10
    6
    Mahboul
    11 mars 2019 - 15 h 44 min

    Pas credible du tout…incompetent ‘…il n a jamais regle un probleme…tout juste bon a etre le larbin des moyens orientaux…..et encore je suis indulgent pour ce viellard….n

    18
    1
    ALI
    11 mars 2019 - 15 h 09 min

    SINCEREMENT PEUT-ON FAIRE CONFIANCE A QUELQU’UN QUI EST UN AMI « INTIME » DU MAKHZEN ET QUI N’A JAMAIS DE SA VIE DENONCE LA COLONISATION DU SAHARA OCCIDENTAL ?

    28
    4
      Anonyme
      11 mars 2019 - 15 h 30 min

      Et manifestement, Bouteflika semble lui faire entièrement confiance !
      C’est d’ailleurs à se demander pourquoi au juste.

      18
    Blida
    11 mars 2019 - 14 h 49 min

    Encore les mêmes réflexes consistant à faire revenir des anciens largement rattrapés par l’âge et usés par ce même système.

    M. Ibrahimi jouit d’un bon respect mais il a lourdement fait partie de même système !

    On veut du sang frais avec un nouveau regard sur le monde.

    21
    2
    Anonyme Dz
    11 mars 2019 - 13 h 52 min

    Lakhdar Brahimi est connu pour etre un agent des feodales Monarchies arabes (pays du Golfe, Jordanie, Maroc),

    34
    4
      Othmane
      11 mars 2019 - 14 h 53 min

      @Anonyme Dz.
      Et il est pour l’ouverture des frontieres avec le voisin de l’Ouest du moment que ses enfants et petit-enfants ne vivent pas en Algérie et donc ne sont pas exposés a la guerre narcotique que mene le roitelet M6 contre la jeunesse algérienne.

      21
      2
    On n'en veut pas de Brahimi !
    11 mars 2019 - 13 h 00 min

    Monsieur Kamel M. auteur de l’article , Lakhdar Brahimi ne jouera ni un rôle central dans la sortie de crise ni ammi ali ! Il est juste venu rester au chevet de son fidèle ami qu’il idolâtre ! Le peuple algérien n’a pas besoin de Lakhdar Brahimi pour régler ses problèmes car il a des Lakhdar Brahimi à profusion dans le pays pour faire sortir le pays de la crise ! C’est un homme du pouvoir, du sérail. Lakhdar Brahimi n’a jamais combattu dans son propre pays pour les libertés, la démocratie et l’Etat de droit. Donc il n’est pas l’homme de la situation ! Il est l’homme de la situation pour d’autres pays pas le notre !

    24
    2
    Lghoul
    11 mars 2019 - 11 h 10 min

    Comment des gens qui ne vivent pas en Algérie depuis maintenant des décennies puissent apporter en 2019 quelque chose de positif pour le peuple ? A mins qu’il fait parti des services de secours. Est ce qu’un khlelil qui n’a vécu qu’une petite décennie en Algérie quand il était au sommet de sonatrach, 1,2, … infini ou bouchouareb qui est retourné chez lui une fois sa mission finie puissent apporter quoi que ce soit ? Pour ce qui est de Brahimi, le beau père du frangin du roi abdellah de jordanaie, penseriez vous qu’il échangerait une vie de roi dans la court du roi contre des problèmes de notre pauvre populasse ? Il fut un temps ou les algériens font de l’argent ailleurs et reviennent vivre et investir en Algérie mais la nouvelle frange de nouveaux algériens, ceux qui adorent se couvrir les épaules du drapeau national pour paraitre plus nationalistes que tous les nationalistes de 1954, tels les drebki et les adeptes des panama papers font de l’argent en Algérie et partent vivre ailleurs. Alors messieurs-dames, seul le peuple, celui qui sort tous les vendredi dans la rue connait ses vrais problèmes et ses douleurs. Tous ces gens qui arrivent et repartent ne pourront jamais ressentir la douleur a notre place, par procuration, car on la vit sur place.

    51
    3
    Sindra
    11 mars 2019 - 10 h 49 min

    J’espère que le peuple va devancer le pouvoir pour lui faire savoir qu’aucun de ces personnages recyclés ne serait acceptable, et ce avant que leurs noms ne soient proposés.

    55
    1
      Sindra
      12 mars 2019 - 1 h 35 min

      Et voila ça s’est arrive et c’est ce que craignait! Néanmoins, j’espère que les manifestations continueront parce que de près, cette dernière lettre de renoncement est encore pire que la précédente parce que le pouvoir garde toujours les mêmes prérogatives et ce sans passer par les élections ou ils ne pouvaient plus faire campagne ouvertement, et où il y avait encore une possibilité pour le Conseil Constitutionnel de rejeter la candidature de fakhamatahou.

    Quelqu'un
    11 mars 2019 - 10 h 46 min

    l’alternative ne doit pas être un jeune qui ne connait rien à la politique. S’ils sont des dinosaures, il le sont aussi dans la politique. Bref, le changement stratégique dans la région du SAHEL, et les mouvements géostratégique sioniste dans cette région exigent des personnes de deux catégories: les anciens (pour la sagesse et la stratégie directrice) et les jeunes (pour la persévérance à long terme de ces stratégies). ce compromis serait une nécessité si nous souhaitons une stabilité externe et aussi interne. il ne faut pas oublier, les changement géostratégique et politique dans notre région, en plus de l’instabilité interne risque de déstabilisé nos frères aux frontières qui mentent la garde jour et nuit pour que le peuple réclame ces droit avec toutes ces manifestations pacifiques. Mais l’instabilité interne du pays risque de faire chuter le niveau de vigilance de nos frères. De plus, le système en lui même ne peux pas changé comme ça facilement, mais le fonctionnement: oui, les procédures: oui, les personnes : oui. Un système est une système, en Algérie, en France, aux états Unis,… Sauf que les procédures, l’exécutif, la Justice,… sont les piliers d’une « Nation ». Nous devrions faire la différence entre l’état et la Nation, et il faut que L’Algérie pense à un système où la transition politique soit le plus fluide possible afin d’éviter les conflits identiques à la situation actuelle.

    15
    45
      Lghoul
      11 mars 2019 - 13 h 49 min

      Pourquoi les jeunes ne connaissent pas la politique ? Est ce une science « d’héritage historique » ou quelque chose de si spécial que seuls les vieux en pourraient faire ? Pensez vous que ceux qui nous commandent font de la politique ? Franchement en dehors de détourner notre argent que savent ils faire d’autre ? En dehors de pieger le peuple, lui ,mettre des batons dans les roues que font ils de bon ? Si c’est cela la politique des ghoul, tliba, ouyahia et des sidi said, je prefere voir une vieille de 105 ans prendre les devants. Elle sera plus honnete qu’eux. Sinon, en 20 ans de règne sans partage, de ces « politiciens », en quoi ont ils transformé la position de l’Algérie dans le monde ? Qu’ont ils fait si ce n’est nous transformer en risée du monde ? Ce que tous ces grabataires ne voient pas est que les temps ont changé et que le peuple algérien n’a plus besoin de TUTEUR. Un peuple dont la population avoisine les 70% de moins de 40 ans n’a pas besoin de vieux pour faire marcher le pays. Ces vieux doivent tous prendre leur retraite et nous foutre la paix. C’est a eux d’évoluer et de comprendre cette jeunesse car on n’est plus en 62 !

      17
      3
    Salim Samai
    11 mars 2019 - 8 h 30 min

    Very fair! Inshallah! Il y a plein d´INDEPENDANTS et de Consciences LIBRES!
    Les sytemes achetent TOUT & TOUS! Mais il y a toujours des exceptions!

    La tache est simple: Etat de Droit/ORGANISATION de l´État, de ses Institutions, d´une Justice/Controle independants et de la Transmission du Pouvoir!
    On n´invente pas encore une ROUE qui deja existe! Il y a des etats et des modeles ou ca fonctionne! Copions!

    11
    Blakel
    11 mars 2019 - 7 h 58 min

    Ils n’ont pas été capable de trouver mieux, que ce vieux dinosaure inféodé aux monarchies du Golfe, et à la famille Bouteflika ??

    40
    8
    Jazayria
    11 mars 2019 - 7 h 56 min

    Tous ces vieux dinosaures doivent partir, ils n’ont plus rien à faire au gouvernement. On ne fait pas une bonne marmite avec de vieux os ! Il nous faut du sang neuf illico presto !

    31
    5
    Zad
    11 mars 2019 - 7 h 44 min

    Je serai le premier a sortir dans la rue si ce marocain est nommé…

    29
    9
    etarikh ma yarhamche
    11 mars 2019 - 7 h 08 min

    L’histoire est un éternel recommencement. L’Algérie, à la veille de son indépendance fut la proie de milliers de »révolutionnaires » de la dernière heure infiltrés dans ses rangs, et qui sont pour la plupart au pouvoir.. Ce vieux cheval de retour procède du même scénario; la récupération. Pourtant il y a quelques mois il affirmait modicus que le Président « tait très lucide et allait bien »…

    27
    4
    Anonyme
    11 mars 2019 - 4 h 27 min

    Laissez moi rire.
    C’est lui leur El-Mahdi el-Mountader.

    NON NO NET NEIN
    Surtout pas ce BRAHIMI.

    57
    5
    Ayweel
    11 mars 2019 - 3 h 04 min

    Là où ce monsieur met son pied c’est la guerre civile qui s’en suit; l’exemple étant l’irak, la Syrie et l’Afghanistan. il n’a rien à voir avec l’Algérie au contraire c’est l’Algérie qui lui a donné tout, c’est au nom de l’Algérie qu’il a pu se faire un nom.. qu’il aille hiberner dans les palais de son beau fils, le prince de Jordanie… quelqu’un d’honnête aurait dit la vérité à bouteflika en 2014 pour le 4ieme mandat, lui au contraire il a cautionné sa candidature. peuple mefiez vous des moujahidines de 19 mars 2019 ils sont pire que les moujahidines de 19 mars 1962 . .

    62
    5
    firmus
    11 mars 2019 - 2 h 32 min

    Je le répète,il faut que la grève serve à ce qu’ il est le maximum de manifestants, du fait qu’ ils ne travaillerons pas, ils seront dans la rue, c’ est sa seule vocation. 1 millions de manifestations hors grève, il faut arriver à 2 millions ou plus de manifestants en période de grève. Ainsi le pouvoir en place redoutera les grèves car qui dit grève, dit nombre plus massif de manifestants qu’ en hors grève, ce que ne veulent pas ces bouteflikistes. il ne faut pas que ce mouvement et cet élan se refroidisse. Il faut lancer un appel massif pour mercredi ou jeudi en période de grève pour mobiliser le maximum de personnes..

    15
    11
    Nationfirst
    11 mars 2019 - 2 h 25 min

    Pourquoi pas si son rôle est celui de médiateur sans prérogatives pour diriger la suite.
    Quant aux internautes qui pensent que parce qu’on va mettre des « jeunes » l’Algérie ira mieux, moi je pense qu’il faut une mixité de toutes les compétences. Les jeunes sont indispensable mais les séniors apportent leur expérience. Une société de vieux comme l’Algérie actuelle ne peut pas fonctionner. Un Parlement de jeunes inconnus avec un Président jeune comme la France ne solutionne rien. Le meilleur exemple est celui des USA ou de la Grande Bretagne. Des jeunes et des vieux comme la société. Il ne faut exclure personne

    15
    23
    rabah
    11 mars 2019 - 2 h 17 min

    Il n’a absolument aucun rôle à jouer.
    Game over.

    32
    5
    Anonyme
    11 mars 2019 - 2 h 12 min

    Lakhdar Brahimi ?!
    Et je présume que ce choix n’a pas du tout été soufflé par fakhamatouhoum, n’est-ce pas ?
    Bien sûr que non ! Mais alors, ce ne serait pas plutôt les émiratis qui nous auraient sorti ce nom d’une de leur poche-surprise ?!

    32
    6
    Sindra
    11 mars 2019 - 1 h 16 min

    Faire appel à de vieux responsables directement ou indirectement toujours liés a ce system pourri ne doit pas être envisagé comme une solution, même partielle.

    33
    5
    Foutage de gueule !
    11 mars 2019 - 0 h 51 min

    On veut un jeune président nationaliste pas des traitres qui vende le pays ou encore moin des DINOSAURES !!!!

    31
    8
    Ben
    11 mars 2019 - 0 h 47 min

    Je peux dire seulement la sagesse mene le pays vers une issue,et croyez moi sans ce geste l’algerie va se battre contre l’inconnue.
    Esperons que le peuple commence à raisoner dans le sens de trouver un homme sage et fiable même s’il est de la vieille generation.
    Il y’a beaucoup de temps que je suis loin du pays,après la mort du Houari Boumediene j’ai étè un jeune algerien dont la vocation eté la politique,j’ai assistè au premier vote pour Chadli en 1979 je me suis prèsentè à l’urne à 7 heures et 45mn du matin pour voter car elle a été ma première fois et j’ai étè content, à l’ouverture des urnes à 8h je suis passè derrière 3 personnes pour voter ils m’ont donné une feuille blanche où il est ecrit OUI,et moi j’ai demandè aussi l’autre feuille avec NON,la rèponse èté les feuilles qui portent NON sont finis,dèjà après 4 personnes sont finis à la fin d’une discussion je me suis trouvè à l’etat majors de la SM grâce à Dieu et un certain parent j’ai ètè relâchè et après un peu de temps j’ai dis oumour Daoud ma iaoud et j’ai quittè mon pays non parceque j’avais peur d’eux,mais j’avais peur de Dieu,je n’ai pas voulu tuer mes frères pour un fauteuil même s’ils ont tort,j’ai fait une nouvelle vie depuis ce jour je ne suis pas retournè en algerie mais chaque fois qu’il y’a des problemes en algerie je pleures mes frères et mes martyres,retournant au probleme,je crois que les algeriens trouveront 2 sages pour la transition celon mon avis il y’a 2 personnes fiables,mais il faut demander à leur s’il acceptent ou non c’est Mr Mahieddine Amimour et Ramtane Laamamra mais avec le dicton de celui( baide ala zaza yassema biakleh)لبعيذ على زازة يسبح بعقله
    zaza c’est la mouchquila,moi je suis loin de la zaza ,ecoutez le son de la sagesse,parceque l’algerie à des rendez vous urgents pour le probleme du SAHARA OCCIDENTAL,il ne faut pas amuser avec ce probleme car c’est une cause stratègique pour le future de l’algerie,soyez prudent, l’histoire ne pardonnera jamais

    5
    12
    El pueblo
    11 mars 2019 - 0 h 15 min

    le clan persiste et signe
    Même si vous persistez dans votre folie pour s’accrocher au pouvoir aucun pays ne vous respectera

    24
    2
    A3ZRINE
    11 mars 2019 - 0 h 01 min

    Une fois le clan parti, une période de transition sera nécessaire pendant laquelle Brahimi pourra jouer un rôle mais il ne faut pas qu’il s’éternise.
    En parallèle, il faut balayer la scène politique de tous ces partis parasitaires y compris le FLN en le mettant au musée du peuple et surtout ne pas rater le virage de cette révolution pour éviter justement de refaire la même erreur de 62 et 88.

    12
    16
    Reda
    10 mars 2019 - 23 h 47 min

    « L’ancien diplomate, respecté par les Algériens et écouté par les chefs d’Etat des plus grandes puissances du monde. », m.e.r.d.e alors il y’a 1 mois ce gars ils jurait que Bouteflika n’est pas contesté en Algérie, en plus c’est l’un de ses plus grands fidèle.

    33
    5
    Felfel Har
    10 mars 2019 - 23 h 29 min

    Ce Brahimi a un fil à la patte, c’est un fidèle de Bouteflika. Je ne lui fais pas confiance. Il a vécu plus souvent à l’étranger qu’en Algérie et il ne connaît pas le peuple. Lui confier les clés de la maison est trés hasardeux.
    Nous voulons de nouvelles têtes! Des jeunes surtout!

    35
    4
    Fennecdz
    10 mars 2019 - 23 h 13 min

    Un fichier doit etre créé avec le nom de tous les hommes politique et haut fonctionnaire qui se sont
    bien satisfait de ce systeme, depute sénateur wali chef de parti, d’apc etc… ainsi que leurs descendance
    leur interdisant d’occuper quel poste que ce soit dans le nouveau gouvernement.
    Sinon on recréera ce modèle honteux qui a prospéré 20 ans prenant tout un pays en otage.

    18
    1
    Larnaque
    10 mars 2019 - 23 h 06 min

    Une nouvelle classe politique «vierge» dites-vous? Alors ni Lakhdar Brahimi ni Ramtane Lamamra ne peuvent y aspirer tant ils ont pendant longtemps servi le système vomi par le peuple algérien. Ce n’est pas le moment de recycler ce personnel politique dont les seuls faits d’armes connus à ce jour n’ont consisté qu’à servir le système mafieux dont le peuple algérien ne veut plus. Quelle crise profonde de par le monde Lakhdar Brahimi a t-il réglée pour l’ONU? La Syrie? Il ne faut pas aussi oublier que Mr Lamamra a accepté la mission de justifier le 5e mandat auprès des Occidentaux. Ce faisant, comment peut-il faire partie de la solution sans se déjuger? Comme vous l’avez si bien dit, ce qu’il faut aujourd’hui c’est une nouvelle classe politique vierge au sens propre du terme et pas des recyclés qui tournent casaque et qui surfent sur la vague populaire. Honte à eux.

    20
    1
    DYHIA-DZ
    10 mars 2019 - 22 h 45 min

    Un mauvais choix sur toute la ligne.
    Il faut un comité d’hommes politique intègres Algériens n’ayant que la nationalité Algérienne.
    Il faut barrer la route à toute manipulation étrangère. Brahimi maitrise le dialecte du moyen Orient et non pas le dialecte Algérien.
    Évitez de faire appel aux personnes qui résident à l’étranger.

    44
    3
    Linguistique
    10 mars 2019 - 22 h 39 min

    … il n’y a rien à dire, on attend de voir. Comme on dit chez nous, من فمك لربي. Puisse Dieu vous, nous entendre et préserver ce pays meurtri et violenté.

    2
    5
    SAMIRA ZETCHI
    10 mars 2019 - 22 h 36 min

    Encore un octogénaire ! Décidemment, on n’est pas sorti de l’auberge…!

    Comment peut-il se faire que dans un pays aussi immense que l’ALGÉRIE, peuplé essentiellement de JEUNES….. On ne puisse pas trouver au moins UNE personne JEUNE pour nous gouverner ?

    UN MYSTÈRE, A CE JOUR, NON ÉLUCIDÉ…..

    32
    1
    Nacer
    10 mars 2019 - 22 h 33 min

    Il est le GRAND AMI DE BOUTEFLIKA, donc il va l’aider à protéger sa famille et son clan. Il nous tout le temps MENTI concernant le SANTÉ du président qu’il trouvait toujours en TRÉS bonne santé.
    On veut pas de lui.
    Il y ‘a mieux que lui/ M BOUCHACHI, Ait El ARBI, HAMROUCHE, ASSOUL

    29
    2
    Anonyme
    10 mars 2019 - 22 h 32 min

    Mais comment en est on arriver la ?
    Il ya quelques mois messahel annoncé sur la TV francaise(devant le monde entier) que l’Algérie hub d’Afrique classe pays le plus stable au monde juste après la Norvège grace a la vision d’un homme : le seul ,l’unique, la légende vivante (ou a moitié vivante ) boutef !
    tout le monde applaudissez … pourquoi un tel changement en si peu de temps ?

    17
    1
    Chaoui
    10 mars 2019 - 22 h 27 min

    Arretez de nous berner, vous dites Lakhdar Ibrahime est quelqu’un de respecté et écouter par les Algériens. C’est faut , ce monsieur est un véritable fasciste pire que Bouteflika, c’est un voleur un corrompu lui aussi.
    Drole de diplomate qu’est ce qu’il a fait pendant toute sa mission il n’a régler aucun conflit.
    Non le peuple rejette toute la caste qui a fait de l’Algérie un pays de pauvre, d’analphabètes en plus sa femme est une étrangère en plus. mais pour la seule et unique raison c’est quelqu’un du régime et qui court qu’après ses interets personnel et il a manger dans les memes casseroles de 1962 à ce jours meme loin du pays ou il se la coule douce il continu de profiter de la rente pétrolière.
    Il lui font appel pour les protéger devant la justice internationale et pourquoi pas faire disparaitre toutes trace qui peut les impliquer dans les sales besognes de 1962 à ce jours personne n’ont veut de cet homme ni de Lamamra ni d’aucun de ce système.

    24
    Anonyme Utile
    10 mars 2019 - 22 h 21 min

    Lakhdar Brahimi pourrait jouer un rôle central dans les jours à venir, dites-vous ?
    Lakhdar Brahimi est un clone parfait de Bouteflika, qui permet à ce système vomi et rejeté par le peuple Algérien, de se régénérer et reprendre le pillage du pays, comme avant, comme si rien ne s’est passé.

    Je rappelle que Mr Brahimi est lié directement au roi de Jordanie. Il est également très proches des monarchies féodales du golfe (Les émirats arabes unis, l’arabie saoudite tayehoudite,le qatar et surtout la narco monarchie marocaine. Mr Brahimi a des positions contre les intérêts de l’Algérie. Il a plaidé pour l’ouverture des frontièresavec le Maroc pour saigner doublement l’économie Algérienne et ouvrir le pays à la drogue qui vient du Maroc et détruire notre jeunesse.Mr Brahimi a pris des positions contre le peuple frère Sahraoui.
    Mr Brahimi est très proche de la France officielle et les USA, exactement comme Mr Bouteflika, donc favorable au pillage de nos ressources et au blocage de notre développement au profit de la France officielle et les pays occidentaux, exactement comme Mr Bouteflika, que le peuple Algérien vient de rejeter à juste titre. Ce sont les faits.
    Conclusion : Mr Brahimi est le cheval de Troie de nos pires ennemis, qui permettra à ce système de Bouteflika et du clan d’oyjda de se régénérer, à nouveau.
    Donc ATTENTION, ATTENTION ET ATTENTION à ce cheval de Troie des occidentaux et des monarchies arabes rétrogrades, qu’est Mr Brahimi.
    Il ne jouera aucun rôle. Le peuple Algérien n’a pas besoin des clones de Bouteflika, issus de son clan mafieux et prédateur.

    27
    2
    Zaktof
    10 mars 2019 - 22 h 20 min

    Ni Lakhdar ni Ramtane.tous les meme , ils ont pérennisé ce système en sachant qu il se moquait du peuple et faisait comme bon lui semble .l humiliation a assez duré.

    15
    4
    Amokrane
    10 mars 2019 - 22 h 05 min

    VOUS CROYEZ VRAIMENT QUE CE MONSIEUR EST L´HOMME DE LA SITUATION ACTUELLE IL A VISITER BOUTEFLIKA PLUSIEURS FOIS ET IL NOUS A DIS QU´´IL ETAIT EN BONNE SANTE ALORS LE PRESIDENT ETAIT TRES MALADE COMMENT VOULEZ VOUS QU´ON VAL LE CROIRE MAINTENANT AZUL.

    19
    Anonyme
    10 mars 2019 - 21 h 16 min

    Les recyclages commencent

    14
    1
    anonyme
    10 mars 2019 - 21 h 02 min

    le peuple ne sera réconcilié avec ses constitutions qu’avec la disparition de ce clan mafieux
    Nous marcherons s’il le faut chaque jour

    68
    7
      Anonyme
      10 mars 2019 - 21 h 23 min

      PS/ lire institutions au lieu de constitutions

      4
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.