Pendant qu’Erdogan appâte ses relais en Algérie : EuroMed Droits dénonce

Erdo EuroMed
Recep Tayyip Erdogan, le président de la Turquie. D. R.

Par Kamel M. – EuroMed Droits a dénoncé, dans une déclaration adressée à l’Union européenne à la veille du Conseil d’association qui examinera les relations bilatérales UE-Turquie, prévu ce 15 mars, les atteintes aux droits de l’Homme par le régime islamiste d’Ankara.

«Depuis la levée de l’état d’urgence en Turquie en juillet 2018, l’espace réservé aux organisations de la société civile dans le pays s’est de plus en plus rétréci et les défenseurs des droits humains ont été soumis à une pression constante du gouvernement turc», souligne l’organisation, qui fustige une «définition vague du terrorisme (…) constamment exploitée par la justice turque pour cibler les défenseurs des droits humains et les voix dissidentes pacifiques, les accusant d’être membres d’une organisation terroriste et de propagande pour une organisation terroriste».

EuroMed Droits exhorte les dirigeants européens à «exprimer leur inquiétude face à la situation des droits humains en Turquie, comme ça a été le cas lors de la 40e session du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies» et leur demande de «rappeler que les défenseurs des droits humains sont des alliés naturels et indispensables dans la promotion des droits humains et de la démocratisation dans leurs pays, comme indiqué dans les orientations de l’Union européenne concernant les défenseurs des droits de l’Homme».

L’organisation demande au gouvernement turc d’abandonner «inconditionnellement» les poursuites judiciaires engagées pour des motifs politiques, de libérer «sans délai» les milliers de citoyens injustement emprisonnés et victimes de harcèlement judiciaire pour l’exercice légitime de leurs libertés fondamentales et de mettre fin au harcèlement judiciaire des signataires de la pétition «Academics for Peace», un groupe de plus de 2 000 personnes qui soutiennent la paix dans le sud-est de la Turquie.

Le régime dictatorial d’Ankara, dirigé d’une main de fer par Recep Tayyip Erdogan, compte des adeptes en Algérie dont certains siègent au Parlement. Des médias arabophones inféodés à l’AKP assurent également une large propagande au profit du pouvoir turc connu pour son ambition totalitariste sans borne.

K. M.

Comment (16)

    Moos
    19 mars 2019 - 3 h 25 min

    ATTENTION ce qu’il faut savoir.
    L’Algérie était sous protectorat Turc et non sous occupations .Les frontières de l’Algérie n’était pas comme ceux d’aujourd’hui.
    L’Algérie etait sous occupations française ensuite . Arraché sous le protectorat Turc les frontières redessinés. L’histoire de l’Algérie avec les Turcs trafiqués pour attiser le feu entre les 2 peuples afin de faire main basse sur toute les richesses naturelles avec de nombreux calife algérien complice avec la france.

    Anonyme
    16 mars 2019 - 15 h 42 min

    Notre « histoire commune » qu’on nous avance avec les turcs les glorifie eux, pas les algériens qui ont été abusés. Trois siècles de harems sous la contrainte et de lourds impôts sur de pauvres gens, quel type de relation peut exister avec ce pays ? Nous gagnerions plutôt à renforcer nos relations avec des pays comme la Corée du Sud, Singapour… Fuyons comme la peste les organisations-pièges des pays islamiques, arabes, africaines et autres pactes-pièges sur les migrations. Après tout nous avons lutté pendant des siècles pour notre liberté. Soyons indépendants réellement et neutres comme la Suisse dont la santé économique est due justement à sa neutralité.

    2
    2
    Vroum Vroum 😤..
    16 mars 2019 - 2 h 57 min

    L’idole Erdogan des Islamistes Frères Musulman , en 2016 se rend à Washington et y rencontre pour une réconciliation entre Israël et la Turquie : AIPAC Looby Sioniste Israël , B’nay Brit ,… pour un rapprochement entre alliés des USA…
    Vous comprendrez pourquoi la Syrie est bombardé par Israël et les Soldats Turcs occupent le nord de la Syrie , des milliers d’islamistes Frères Musulman du Djihad sont rentrés en Syrie par la Turquie Erdogan le Frere Musulman allié et membre de L’Otan sioniste . .Le Couple Islamistes Frères Musulman du Djihad et Sionisme Israël Otan Usa Gb…et Erdogan fait son cinéma pour la Palestine !!.. Ghanouchi l’islamiste bras droit de Qardawi s’est aussi rendu à Washington pour recevoir un Prix décerné par le Looby Sioniste WINEP une Branche de l’Aipac sioniste qui contrôle le Pouvoir US , pas un Candidat à la Présidence des USA n’a manqué de faire un Discours d’allégeance au Congrès AIPAC Israël … Même Ghanouchi Enahda le Frere Musulman a fait sont discours devant un Parterre de Personnalités Sionistes AIPAC , le Criminel de guerre en Irak et Vice Président de Bush , Dick Chesnay y a reçu un Prix par Winep..BHL aussi.. . A rappeler qu’un Tribunal Pénal de Kuala Lumpur Capital de Malaisie a condamné pour Crimes de Guerre et Contre l’humanité Bush , Blair et Dick Chesnay pour leurs Crimes en Irak sur le mensonge ADM dont le menteur Général Collins Pixel présenta à la Tribune de l’ONU une fiolle rempli de plâtre ou farine en disant voici l’Antrax fabriqué par l’Irak !!… A preciser que les Dossiers de Condamnation de Criminels de guerre de Bush , Blair , Chesnay ont ete transmis à l ‘ONU pour etre jugé par le TPI tribunal penal international .. Voici ou Erdogan et Ghanouchi les Dirigeants Freres Musulmans on côtoyé chez WINEP a Washington…Tout cela est verifiable avec des sources..Agoravox , Alterinfo , The times of Israël…et d’autres ..Résistance 71..ect.. On peut dire l’Alliance objective et stratégique entre les Frères Musulman et le Sionisme Occidental.

    4
    3
    Khames Rodriguez
    15 mars 2019 - 20 h 16 min

    Gueule qui ramène la guerre. DEHORS!

    Felfel Har
    15 mars 2019 - 13 h 33 min

    La Turquie de Merdogan n’a pas intérêt à s’immiscer dans les affaires algériennes car elle risque de voir lui revenir à la face un rappel de son génocide en Algérie. Ce qui la disqualifie en tant que promotrice des droits de l’homme, de justice comme la France coloniale d’hier et d’aujourd’hui.
    Comme les Arméniens, nous nous organiserions pour la traduire (enfin) devant les tribunaux compétents, ce qui aurait dû être fait par l’Algérie depuis longtemps. Ses suppôts et ses relais, agenouillés au pied du « Pacha », seront accusés de complicité, à juste titre.

    15
    8
    selma
    15 mars 2019 - 13 h 24 min

    Il faut se méfier du corsaire politique Erdogan, il n’y a pas plus dangereux que celui qui a trahi son ami et voisin Bachar pour se prodtituer à l’OTAN, au Qatar et à ses suzerains de Tel Aviv

    20
    7
    Messaouda
    15 mars 2019 - 13 h 22 min

    Effectivement ceux qui rêvent des turcs et de « l’empire ottoman » ignorent l’histoire de l’Algérie et des Algériens amazigh. Rappelons à ces « gens » que la présence ottomane a été combattue depuis le début et que ces « braveer » janissaires ont fui dès les premières attaques de l’armée française contre l’Algérie et que ce sont des Algériens authentiques qui ont combattu les espagnols et des Algériens authentiques qui ont résisté et combattu l’armée française depuis 1830 jusqu’à 1962. Aucun de ceux qui ont été jugés, condamnés, exécutés, bannis en Calédonie n’a un nom turc ou ottoman. Mokrani, Abdelkader ben Mahieddine, pour ne citer que ces deux combattants parmi des milliers d’autres, sont des noms algériens amazigh et non des noms turcs ou ottomans. Donc aujourd’hui que les turcs s’occupent de la Turquie et que ceux qui, en Algérie, rêvent de l’empire ottoman ou font la courbette au lazo-turc merdogan, ils n’ont qu’à émigrer à Istanbul ou à Izmir !

    19
    6
    Lilia
    15 mars 2019 - 12 h 52 min

    On dirait que c’est vous qui faites de la propagande. Les parlementaires algériens sont à peine capable de formuler une opinion sur les affaires internes, maintenant vous prétendez qu’ils en ont une sur la Turquie. Des fois on se demande ce que vous mijotez exactement vous journalistes.

    10
    5
      Anonyme
      15 mars 2019 - 19 h 36 min

      Le temps est en train de vomir une histoire sordide jalonnee de subjugations diverses de nos ancêtres par des rapaces venus de différentes contrées. Au final, personne ne nous a fait de cadeaux. Tirons une leçon de ces faits.

      6
      1
    Anonyme
    15 mars 2019 - 11 h 06 min

    Le gouvernement turc qui avait votait contre l independance de l Algerie était laïc comme le voulait Ataturc il détestait de voir une algerie indépendante qui ferait son ressourcement et inscrire dans sa constitution l islam religion de l etat,de peur de voir son peuple revenir à sa nature musulmane .Chasser le naturel il revient au galop le peuple turc ayant compris que sa réussite ne se fera qu a travers l islam ,on le voit entrain de reussir sur ce chemin.
    Signé ZORO. ..Z….

    11
    16
    Erest
    15 mars 2019 - 10 h 35 min

    C’est complètement faux les turcs n’ont jamais violes les femmes vous dites ça juste pour déstabiliser l’algerie… Je vous rappelle que les turcs était présent en Tunisie lybie Égypte Arabie saoudite Jordanie Palestine Liban Syrie irak mais bizarrement ta eu des viols qu’en Algérie ??? Vous êtes un rajeux et un jaloux ni plus ni moins

    9
    29
      Anonyme
      15 mars 2019 - 13 h 07 min

      ils ont fait pire,ils ont utilisé les enfumades contre la population, reprises plus tard par le coloniailsme,dès 1832 !

      10
      4
      Anonyme
      15 mars 2019 - 15 h 25 min

      Ils choisissaient les plus belles filles d Algérie pour les enlever et les mettre dans le harem du sultan en Turquie.
      Ils considéraient les algériens comme des sous hommes et interdisaient le mariage entre turcs et algérien,seuls les janissaires( des enfants enlevés dans d autres pays et élevés pour faire la guerre ) avaient le droit d où le nom de koulouglis pour ces mariages mixtes.
      Ils appauvrissaient les paysans algériens en leur prélevant de très forts impôts et les laisser vivre dans une misère noire sans aucun scrupule.

      12
      3
    Anonyme
    15 mars 2019 - 10 h 34 min

    C’est complètement faux les turcs n’ont jamais violes les femmes vous dites ça juste pour déstabiliser l’algerie… Je vous rappelle que les turcs était présent en Tunisie lybie Égypte Arabie saoudite Jordanie Palestine Liban Syrie irak mais bizarrement ta eu des viols qu’en Algérie ??? Vous êtes un rajeux et un jaloux ni plus ni moins

    12
    21
    Brahms
    15 mars 2019 - 7 h 38 min

    On a été colonisé 3 siècles par les Turcs de 1515 à 1815 puis les américains ont liquidé Raïs Hamidou en 1815 amenant le colonialisme à la Française de 1830 à 1962. Ensuite, la France a pillé au Dey d’Alger 62 tonnes d’or, l’équivalent de 05 milliards d’euros, 01 million de pièces d’or, 240 tonnes d’argent, les canons de Baba Marzouk afin
    de payer ses dettes et de relancer son économie. Bien évidemment, rien n’a été rendu, preuve que nos ministres et députés sont royalement incompétent car on appel cela des (vols et des recels de bien volés). Voilà, la réalité.

    49
    5
      Anonymeplus
      15 mars 2019 - 9 h 45 min

      Sans compter les dizaines de milliers de femmes vIolées par les turcs, mais ça c’est la marque de fabrique de l’empire ottoman !!!
      Bastion 23 et la casbah sont les lieux encore vivant des crimes commis sur les femmes algériennes durant les 3 siècles …
      Et dire qu’il y a des hommes et des femmes ici qui rêvent d’une union avec la Turquie, a vomir…
      Cette même Turquie qui a voté contre l’indépendance de l’Algérie aux nations unis quand la question algérienne y était posée, il faut croire qu’il n’y a que des traîtres dans ce pays, ceux qui adorent la france qui les traite comme des moins que rien, et ceux qui sont nostalgique des violes avec barbarie commis sur les femmes autochtones par des moins que rien venus d’istanbul.
      En somme, les algériens ne connaissent pas leur histoire en plus d’être de parfait autistes et masochistes à l’extrême.

      31
      10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.