La France cherche-t-elle à isoler l’Algérie comme dans les années 1990 ?

Lam campagne
RAmtane Lamamra et Emmanuel Macron. D. R.

Par Kamel M. – La campagne médiatique enragée contre le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, suite à sa tournée européenne et asiatique, est-elle symptomatique d’une volonté de la France d’isoler l’Algérie sur la scène internationale comme elle l’a fait durant la décennie noire ?

Force est de constater que les médias et les activistes sur les réseaux sociaux qui s’acharnent contre Ramtane Lamamra sont tous proches des cercles français. Le dernier support en date à «décrypter» la mission du ministre des Affaires étrangères à Rome, Berlin, Moscou et Pékin est Jeune Afrique qui interprète cette tournée comme un indice de «l’échec de la solution politique» en Algérie. Le magazine français rejoint les relais médiatiques qui laissent entendre – insidieusement ou ouvertement – que le pouvoir cherche des soutiens auprès des partenaires étrangers.

Cette levée de boucliers semble trouver son origine dans le fait que Ramtane Lamamra n’ait pas inclus Paris dans son périple. La France serait ainsi perdante sur les deux fronts : les manifestants rejettent toute ingérence étrangère et le pouvoir tourne le dos à l’ancienne puissance coloniale.

Ces attaques qui cachent mal des tentatives d’isoler l’Algérie sur la scène internationale ne sont pas sans rappeler les manœuvres du Parti socialiste français dans les années 1990 qui avaient fini par mettre l’Algérie en quarantaine après le détournement de l’Airbus d’Air France. Beaucoup d’indices révèlent que cette action terroriste pourrait avoir été commanditée par la DGSE, le service d’espionnage français, pour faire fuir toutes les compagnies aériennes étrangères. L’effet fut immédiat et seuls quelques pays avaient choisi de ne pas suivre la France.

Parallèlement à cette opération diabolique, l’ancien ministre de l’Intérieur durant la colonisation avait décrété un embargo sur les armes pour empêcher les services de sécurité algériens de faire face aux groupes islamistes armés. Dans le même temps, la machine du «qui tue qui» avait été mise en branle pour discréditer l’armée algérienne, accusée d’être derrière les massacres des populations. Le régime de François Mitterrand absolvait ainsi les terroristes de leurs crimes qu’il imputait à l’institution militaire.

Aujourd’hui, le contexte a changé et la nature des manœuvres aussi. Elles sont moins violentes et se traduisent par des actions souterraines conduites par plusieurs canaux, dont des relais – connus – en Algérie même.

K. M.

Comment (112)

    EL Che
    24 mars 2019 - 6 h 22 min

    Laissons les sentiments de cote , tout le monde revendique la Démocratie et la liberté ! la question qui s’impose ! la Démocratie existe elle vraiment !? En France !? aux Etats Unies !? Ailleurs la Réponse est claire et net NON /NIET
    Les contestations violentes qui dure depuis des Mois en France sont la preuve de l’absence de la démocratie et démontre la main mise d une Oligarchie Politico Financière qui mene le Cirque électorale zaama démocratique et cela depuis 1789 ! la meme chose aux USA c est le deep state Oligarchie militaro industrielle qui mene la barque électorale et chavire son pouvoir entre les démocrates et Républicains et qui au fond sont 2 faces de la meme piece !
    ET ALORS !? Et Bien le contrat sociale de Rousseau a bien ratifie l’utopie de la démocratie  » Tout les Hommes sont Nées Libres mais partout ils sont sous les Fers  » Bonne Nuit et faites de beaux rêves la revolution ne sera pas televise

    Anonyme
    23 mars 2019 - 19 h 07 min

    Bouteflika est le principal responsable de cette situation qui étrangle l’Algérie, une fois qu’il avait pris le pouvoir en 1999 son idée a toujours été de ne jamais le quitter comme si rien ne pouvait lui arriver. La crise à laquelle nous assistons actuellement n’est pas venue toute seule, la mauvaise gouvernance de l’équipe de Bouteflika avec son lot de corruption à tous les niveaux de l’État ont fini par mettre le peuple en colère. Toutes les manipulations qu’ils pourront entreprendre en envoyant des émissaires à l’étranger ne suffiront pas à détourner le peuple de son combat détruire le système gangréneux afin de construire un pays qui perdu ses repères par une mauvaise gestion.

    Anonyme
    23 mars 2019 - 16 h 34 min

    il fait la gueule a cause de rupture de pétrole gratis

    Foutage de gueule !!
    23 mars 2019 - 16 h 12 min

    La France et leurs aliés n’ont pas fait que d’isolé l’Algérie elles l’assassinaient avec leurs mercennaires (Manipulés ou infiltré) dans les annés 90 !! Un secret pour personne afin que les Algériens voyant ces actes barbares qui en faite n’à rien à voir avec l’Islam puissent s’éloignés par peur et dégout de l’Islam et progressivement de devenir douteusement laïc avec tout les mots de société que l’Algérie connait progressivement = Une hausse de passe droit, Corruptions, Drogues, Alcools, sans modération touchant les plus jeune etc……… Même ceux qui nous gouvernent …

    Anonyme
    23 mars 2019 - 10 h 51 min

    Ceux qui ont fait de la guerre d’Algérie un fond de commerce tentent de mobiliser les troupes toujours avec les mêmes slogans usés.
    Ils pensent comme le font leur ténors de l’ignoble NOM et le parti des « infatigables – redresseurs et contres redresseurs » que les algériens sont dupes : il faudra bien interdire toutes ces entités parasites de la nations qui sont mille fois pire que tous les envahisseurs réunis qu’a connu cette terre.

    6
    10
      Anonyme
      23 mars 2019 - 13 h 17 min

      Et ceux qui ont fait de la religion une entreprise lucrative, qu’en pensez vous ?????????

    Kahina-DZ
    23 mars 2019 - 10 h 08 min

    [email protected]

    SVP, arrêtez de jouer à la patriote plus que les autres.
    Les islamistes sont contre la Russie, car elle a soutenu le peuple Syrien et a sauvé la Syrie des Griffes Qataro-sionistes. Autrement dit, la Russie a mis à l’échec DAECH = les soldats de ceux qui ont voulu se partager la Syrie. Les islamistes sont du camp de DAECH.
    Nous n’avons pas droit à l’erreur. Il s’agit de l’Algérie.
    En plus, il faut chercher à comprendre qui gère la politique extérieure Algérienne avant d’aboyer sur tout le monde. Ne restez pas dans le superficiel.

    18
      Farida
      23 mars 2019 - 16 h 47 min

      « Qui gere la politique exterieure
      algerienne » ? Les algeriens avant 1999,
      les francais et les chameliers apres 1999.

    Vroum Vroum ..
    23 mars 2019 - 7 h 53 min

    Mr Lamamra , Messahel , Brahimi , ANP, Services Sécurité , les Fonctionnaires. , le Peuple ..sont l’Algérie…critiquer la Diplomatie Mr Lamamra , Messahel..c’est aveugler l’Algérie . .On s’en fou des critiques , langues de Viperes en Kamis , ..Les États n’ont pas d’amis mais des intérêts…L’Etat Algérie et sont Peuple savent ou est leur intérêt , unis , une même voix…

    31
    3
      Farida
      23 mars 2019 - 8 h 17 min

      Oui « ils connaissent leurs propres interets personnels » quand ils donnent a la france du gas gratuitement
      depuis 2005. Fakou, tout sera connu de ces mercenaires.

      5
      20
      Anonyme
      23 mars 2019 - 9 h 29 min

      Arrete tes pétarades, la France fait ce qu’elle veut de ce pays depuis que Bouteflika est aux commandes. quant à ton Lamamra, lorsque on brisera ce clan mafieux on le trainera en justice pour « haute trahison » et « association avec une puissance étrangère dans le but de disloquer l’Algérie et les intérêts de 40 millions d’algériens au profit du clan Bouteflikiste »

      6
      20
    Felfel Har
    22 mars 2019 - 23 h 42 min

    La France joue son jeu en prenant beaucoup de risques. A nous de prendre nos précautions pour jouer le nôtre. Attendons-la au tournant! Ceux qui seront élus à la tête de la 2ème République algérienne lui feront goûter « L’huile d’amande » (Zit ellouz en dardja de chez nous!).
    Comme la fourmi de La Fontaine, on lui dira d’aller danser ailleurs, elle qui chantait en espérant nous nuire. La vengeance est un plat qu’on savoure quand il est froid (quand il fera froid nous garderons notre gas).

    14
    2
    AÏT BELKACEM
    22 mars 2019 - 21 h 56 min

    Perso, j’aimerai bien voir la tronche que frarait Macron si l’Algérie décide, en réponse, de retirer TOUS les contrats à la France ! A commencer, par exemple, ceux alloués à Peugeot et Citroën pour commencer… et qui nous syphonent une masse ÉNORME de devises qui sont pour le pays, par les temps qui courent une PERTE SÈCHE !
    Il faut mâter la France en la touchant au portefeuille… OSONS !!!
    Il nous faut DÉTRUIRE la main-mise de la France sur l’Algérie… PAR TOUS LES MOYENS !!! Car c’est une véritable pieuvre qui ne nous a pas lâchés depuis 62…

    34
    5
      La Viriti
      23 mars 2019 - 10 h 15 min

      Avant de sonder combien nous coutent les installations de Peugeot et Citroen il faudrait faire un audit de combien nous a coûté l’arrivée de Renault et comment le régime de Bouteflika a tout fait pour imposer la Renault Symbol aux algérien à un prix défiant tout entendement par rapport à la pietre qualité du produit….Quand on aura les chiffres certains vont tomber par terre…Bouteflika était prêt à tout pour conserver le parrainage de ses mandats et l’impunité de ses proches…

      38
      2
    Ping pong
    22 mars 2019 - 21 h 52 min

    Parlons de l’ancien ministre des affaires étrangères, M.brahimi vient parler au Algerien (nnes) et il vit en France.Ce n’est pas un Algérien lambda, alors je ne comprend pas comment un ancien ministre vit à l’étranger, son pays ne lui plaît plus où es t’il mal à l’aise en Algérie. Pas besoin de poser la question, tout le monde connaît la réponse. Vive les Algerien(nes), sans offenser personnes je préfère boire un verre ( haram) et dire la vérité que faire (halal) la prière avec des mensonges.

    14
    1
      Sakhi
      23 mars 2019 - 9 h 44 min

      Anonyme tu as tout faux lamamra roule pour les chiens d’americainset la celebre assiciation CANVAS les algeriens devrais commencer par boycotter tous les produits francais ,le plus important est qu’une grande partie des manifestants sont des commercants qui pratisuent des marges enormes ,ne paient pas d’impots,d’autres disons travaillent dans des ADM font des affaires,des juges et des procureurs qui manifeste on se moque des gens tout monde connais comment fonctionbe la justice avez vous vu un juge ou un procureur habiter dans un f3? Prendre le bus un peu de serieux je suis pour le changement mais un changement radical le pardon terminer celui qui a fait quelque chose doit payer,exiger le remboursement integral,terminer avec le passe droit

      2
      5
    bozscags
    22 mars 2019 - 21 h 39 min

    il faut nous laisser regler nos problemes tout seul entre algeriens et chasser ces traitres qui sont a la manoeuvre .

    9
    1
    La Viriti
    22 mars 2019 - 21 h 03 min

    Merci AP d’enquêter sur la perte de souveraineté du sous sol algérien au profit des américains et des français
    Bouteflika aurait offert nos richesses durant les années 2000 avec la complicité active de Khellil…

    Nous devons connaître la vérité sur cette énième haute trahison de Bouteflika.
    Je crains que nous n’avons pas fini de découvrir l’ampleur de la trahison et des détournements de la famille Bouteflika et de leur tribu issue de part et d’autre de la frontière avec le Maroc…

    Il faut récupérer tout ce qui peu l’être et demander le séquestre des biens de toute la smala marocaine et traître qui a servi cette famille prédatrice !
    Les révélations qui voient jour sont gravissimes!

    11
    3
    Anonyme
    22 mars 2019 - 20 h 55 min

    Qui gère la politique extérieure de l’Algérie ?
    Si vous avez la bonne réponse, vous allez arrêté d’insulter M. Lamamra.

    20
    3
      Farida
      23 mars 2019 - 16 h 50 min

      La france depuis 99 pardi !

    DZDZ
    22 mars 2019 - 19 h 55 min

    Quand les islamistes disent que la Russie a soutenu la Syrie et a combattu les héros de la Syrie ( daech), je crois il faut être aveugle pour ne pas voir l’orientation de leurs intentions en insultant Lamamra.

    Le peuple est sincère dans ses revendications qui sont nobles, mais il y’a trop de manipulateurs prédateurs.

    48
    1
    Anonyme
    22 mars 2019 - 19 h 45 min

    La France est dans la m…e jusqu’au cou. Leurs problèmes les gilets jaunes, Mr Macaron fait tout en son pouvoir pour valider des distractions afin que les français tournent ailleurs et oublier leurs soucis.
    L’Algérie est un barrage pour les africains qui veulent rejoindre l’Europe, une Algérie déstabilisée la France sera déstabilisée également, a mon avis personnellement la France n’a aucun intérêt d’une Algérie instable.

    2
    32
    Tin-Hanane
    22 mars 2019 - 19 h 16 min

    Dans les années 90 la France n’était qu’un 2e, voir un 3e couteau contre l’Algérie, les meneurs des années noires en Algérie étaient les anglais et les américains, c’étaient eux qui menaient la danse et avec eux toute l’Europe. Les Français bien-sûr étaient partie prenante mais ils n’étaient que les supplétifs des anglo-saxons. Dans les années 90 la grande bretagne était le leader européen contre le reste du monde, ils étaient partis pour une conquête de grande envergure et qui n’était rien d’autre que la domination du monde « Masters and Commanders », telle était l’ambition du monde occidental. Nous avons tous vu ce qu’ils ont fait, au monde socialiste et au monde arabe, ils ont réussi à détruire mais ils n’ont rien conquis car le temps des conquêtes européennes est fini. Ils n’ont plus la force et la puissance d’autrefois alors ils ont essayé la ruse, faire les conquêtes par autochtones interposés, le GIA, El Qaida, Daesch, Al nosra etc… mais ça n’a pas marché, en fait la seule guerre qu’ils ont réussi dans ces années là ça a été l’explosion de la Yougoslavie.
    Alors aujourd’hui les français peuvent s’agiter jusqu’à demain ce n’est jamais que de l’agitation, ils ne peuvent rien contre l’Algérie, rien de rien.

    1
    70
    Abdallah GHEDIR
    22 mars 2019 - 18 h 19 min

    Analyse de la position de la France :
    La France, devrait être le premier partenaire économique de l’Algérie, de par la langue, et la forte communauté algérienne en France, pourtant elle subit les conséquences préjudiciables de son histoire fusionnelle.
    La France a une position délicate, entre le marteau et l’enclume.
    Le marteau c’est le pouvoir algérien qui au moindre accro politique avec la France, peut réagir avec virulence vis à vis des intérêts économiques français.
    Cela s’est déjà fait lors de différentes positions politiques françaises accueillant des réfugiés politiques algériens sur son territoire.
    Exemple de Monsieur Hocine Ait Ahmed (Allah yarahmou) à qui les autorités françaises avaient demandé (sous la pression algérienne) de ne pas critiquer l’Algérie (c’est la raison pour laquelle il était parti s’installer en Suisse).
    D’autre part, la France est engagée au Sahel et l’Algérie représente un rempart militaire important, sur laquelle l’armée française peut s’appuyer, en ayant un côté de la frontière (algérienne) sous très haute sécurité. Elle ne peut pas le négliger.
    Par ailleurs on reproche à la France d’accepter que des dirigeants algériens en poste ou non, viennent s’installer en France en acquérant soit des sociétés soit des logements, avec de l’argent ayant une grande présomption de détournement. Ces dirigeants viennent par commodité, d’une part car ils maîtrisent mieux la langue française que l’anglais et d’autres parts, il y a déjà une forte communauté de compatriotes, cela rend les choses plus avenantes.
    Imaginons maintenant que la France avait dénoncé ses investissements, le pouvoir algérien (pourtant au courant de ses opérations) démentirait formellement ses allégations. Objectivement parlant pourquoi la France prendrait elle le risque de faire capoter des contrats pour ses propres entreprises pour des choses qui ne la concerne pas directement.
    La preuve en est que, plusieurs dirigeants algériens sont propriétaires en France et cela est connu de tous, et pourtant à aucun moment le pouvoir algérien n’a réagi en poursuivant ces dirigeants.
    Si l’Algérie ne le fait pas : pourquoi la France devrait-elle le faire et faire subir des retours de bâtons disproportionnés (en terme économique pour les entreprises françaises) des autorités algériennes ? Toutefois depuis quelques temps déjà la distribution des visas aux élus algériens et à leurs familles ont déjà été dénoncés par les autorités françaises.
    Chaque pays défend ses intérêts et cela fait partie de la logique des choses.
    Maintenant il semble effectivement que l’intervention du chef de l’État français sur l’Algérie n’a pas été du goût de la population algérienne qui soupçonne un soutien au pouvoir en place. Abdallah

    10
    25
      Précision
      23 mars 2019 - 0 h 37 min

      C’est la France qui accorde les mandats a Bouteflika et ton équipe des délinquants en cols blancs et passeports diplomatiques, elle accorde des papiers a leurs proches, elle cache dans ses banques les centaines de millions d’euros qu’ils ont volé du Trésor Public.

      31
      2
      Ghedir
      23 mars 2019 - 18 h 17 min

      Je ne suis malheureusement pas surpris par les réactions négatives aux observations que j’ai écrites. Contrairement à beaucoup je ne fais pas dans l’affectif, mais dans la mesure du possible je recherche l’objectivité. Analysez une nouvelle fois ce que j’ai dit et mettez vous à la place de ce pays et vous comprendrez aisément que la propagande antifrançaise est du fait du reliquat d’histoire que nous avons en commun et non d’un fait politique ou diplomatique. Certains bien sur manipulent tout ceci dans des objectifs néfastes pour notre pays. Ouvrez les yeux et arrêtez de réagir de manière viscérale.
      Les débats sont ouverts dans le respect des idées de chacun.

      1
      15
    La Viriti
    22 mars 2019 - 18 h 15 min

    Les Bouteflika et leur larbins tribaux essaient de lancer plusieurs contre feux pour créer le chaos dans la tête des algériens. Ils mélangent volontairement et tous les jours pêle mêle : les menaces extérieures, le maroc ( alors que des naturalisés sont entrés par dizaines de milliers sous Bouteflika et que 450 000 clandestins vivent sur notre sol avec la complaisance de Hamel puis Bedoui…), les islamistes….et le comble du comble de l’hypocrisie : Un pseudo rejet de la France !!!!

    Quand on sait le nombre de voyages de Said à paris depuis des années pour quémander le soutien de la France contre nos richesses ! Quand on sait dans quelles conditions iniques renault s’est implanté en Algerie à coups de milliards du trésor public algérien, quand on saura les contrats que Ould Kaadour ( il fait partie de la tribu, comme Khellil avant lui, pour veiller à la vache à lait selon les mouvements d’humeur des Bouteflika…) a signé avec Total….

    Bref, ne tombez pas dans les saillies désespérés de ces larbins qui ont déjà, de toute façon, prévue leur porte de sortie au maroc ou en France…

    Le départ du makhzen des Bouteflika, la restitution des milliards enterrés à l’étranger…Ensuite on parlera du reste.
    Notre glorieuse ANP veille sur notre sécurité, parce que ces hommes sont majoritairement constitués d’algériens et pas de naturalisés comme la troupe à Bouteflika…

    51
    33
    Mise Au Point
    22 mars 2019 - 18 h 02 min

    C’est le régime qui est déstabilisé, et c’est lui qui déstabilise le pays,en s’en allant chercher des appuis à l’étranger. L’internalisation de la crise algérienne, est très mal vue, et très mal vécue par les Algériens,et toutes les Algériennes,et les Algériens dignes de ce nom,l’ont dénoncée haut et fort lors de la marche d’aujourd’hui, et sur les
    réseaux sociaux les jours précédents.
    Même l’équipe de TF1 s’est faite massivement huée par les marcheurs sur la Grande Poste d’Alger, et les noms de Bedoui, Brahimi, Lamamra étaient associés au rejet de toute ingérence étrangère.
    Le peuple Algérien est fier,digne,mâture,uni, indivisible,et souverain. Ça, il l’a appris à ses dépens pendant la période post décennie,et pendant la décennie noire.
    Le peuple Algérien ne glissera plus jamais inchallah sur les milles et une peaux de bananes,que sorciers, et ennemis jurés de ce noble peuple, s’amusent perfidement à lui lancer sur son parcours vers la nouvelle république,et la naissance d’une véritable démocratie. Tahia Dzaïr.

    18
    13
    Saliha
    22 mars 2019 - 16 h 37 min

    Tous les gens qui ont fait du mal au peuple et a la patrie doievent payer.

    24
    6
    Anonyme
    22 mars 2019 - 16 h 20 min

    La France cherche-t-elle à isoler l’Algérie comme dans les années 1990 ?
    La France ne fait plus face à un système affairiste corrompu, pro-français, servile, et en faillite
    Mais à un peuple algérien civilisé, démocratique, prudent, responsable, sage, solidaire, uni, et vigilant
    La France, et c’est connu par tous, depuis allah yarhamou feu Houari Boumedienne, cherche à isoler L’Algérie Autonome, Indépendante, Socialiste, et Non Alignée (1965-1978)
    La France Néo-colonialiste cherche à affaiblir, par tout les moyens, l’Algérie, indépendante, autonome,
    Et non alignée au profit de son protégé le Maroc, à la Monarchie agressive, corrompue, médiévale, Policière,, prédatrice, et économiquement ultra-libérale
    Les dirigeants et responsables français voulaient transformer l’Algérie, en un « Protectorat » – Un comptoir commercial, un pays vassal, sous traitant du capitalisme sauvage ultra libéral français Du patronat MEDEF de la surexploitation et des surprofits
    La France compte, maintenant, sur la Monarchie Marocaine et le régime militaire dictatorial égyptien
    En attendant le ralliement de la Libye du « Maréchal ?!,… » Khalifa Haftar, une marionnette du régime dictatorial militaire égyptien et de ses Moukhabarate

    35
    7
    Bison
    22 mars 2019 - 15 h 38 min

    « Force est de constater que les médias et les activistes sur les réseaux sociaux qui s’acharnent contre Ramtane Lamamra sont tous proches des cercles français. »Par Kamel M.

    Peut-on ajouter à la liste al khabar, dans lequel un certain mohamed sidmou (محمد سيدمو) a pondu un « article » portant pour titre « les americain ont misé sur Lamamra pour introduire les Marines en Algérie » (الأمريكان راهنوا على لعمامرة لإدخال « المارينز » إلى الجـزائر), rien que ça!!!
    peut on aussi ajouter Ali Benflis, Abdelaziz Rahabi, karim tabbou…et toute la clique des frérots!! tous se sont lancés dans la surenchère: qui va casser encore plus Lammra sous couvert (d’une démarche louable) de la renonciation de « internationalisation des affaires internes de notre pays »!!
    donc les marocains, les francais, peuvent dormir tranquille, leurs pions à l’intérieur font bien le boulot!
    d’ailleurs benflis est allé jusqu’à nous révéler, comme toujours des années après, que boutef livre du gaz à la france gratuitement!!
    ils veulent peut etre que l l’algerie se coupe du monde, comme si elle doit tout arreter, figer, l’isoler pour l’offrir à erdogane bien cuite, ficelée!
    je me demande si Lamamra avait choisi de rendre visite à erdogan ou au qatar, on aurait entendu tout ce remue ménage de « patriotes offusqués, ou au contraire ils aurait applaudi des mains et des pieds… et auraient parlé de bonne initiatives, pour le bien de la oumma… comme d’hab.
    Après on s’étonne que ces meme pseudo démocrates zaama offusqués de voir leurs noms et leurs signatures sur la liste de la plateforme de Mourad Dhina!
    eux qui ont traîné et usé leurs derrières sur les plateaux de al magharibia, et ont mangé la soupe et meme reçu des cadeaux (juste des peau de banane ou des tubes de vaseline mais le mal est fait) lors de l’anniversaire la création de cette chaîné, annexe de al djazeera (le mois dernier); croyaient-ils peut etre que c’est gratuit!! il faut passer à la caisse toôt au tard!! et voila l’addition est arrivée plus vite qu’ils ne le croyaient, apposer sa signature sur une platforme de dhina!!
    les gens du ffs, notamment, depuis toujours ont fait dans la réhabilitation du fis une priorité.
    donc à tous ce beau monde, de vierges effarouchées, étonné de se retrouvé sur la liste de Dhina je leur dis, comme le proverbe:  » Qui couche avec les chiens, se lève avec des puces! » vive la république!

    69
    16
      La Viriti
      22 mars 2019 - 17 h 50 min

      Tu peux pas dire vive la République et défendre bec et ongle depuis des années le régime makhzenien des Bouteflika…Assume ta position de larbin des fossoyeurs de l’Algérie qui ont donné notre pays à la France….Et un grand merci à Benflis d’avoir enfin dit ce qui se susurait à savoir des livraisons gratuites de gaz ( entre autre felonies) à la France contre leur parrainage direct des 3 derniers mandats de seydek Bouteflika…

      Vouloir tout mélanger entre Maroc islamistes Lamamra etc…ne fonctionne plus.
      Nous sommes très clairvoyants.
      Le départ du makhzen des Bouteflika et la restitution des milliards volés sous leur parrainage….Après on discutera du reste.
      Sous Mr Zeroual on a très bien géré tous ses aspects.

      14
      15
      Mosaïque
      22 mars 2019 - 22 h 01 min

      @Bison 22 mars 2019 – 15 h 38 min

      Effectivement, votre lecture de toutes ces gesticulations démontre une fois de plus le désarroi de toutes ces forces mal intentionnées qui rêvent de propulser l’Algérie vers l’inconnu.
      Néanmoins, le facteur temps joue contre eux. Et ils sont entrain de se démasquer tous seuls. Probablement pour se racheter une virginité auprès du peuple.
      Je peux me tromper complètement. Mais en faisant abstraction de ces politiciens politisés, les véritables amis de l’Algérie, nous les connaissons. Ce sont ses alliés indéfectibles depuis la nuit des temps.
      D’ailleurs, ces « magouilleurs » ne sont là que pour un temps. Ils seront vite remplacés par d’autres sons de cloche si leur voix n’atteint pas l’audimat escompté par leurs commanditaires.
      Le peuple est suffisamment civilisé pour faire le discernement entre le vrai et le faux. Même si cela s’avère difficile, nous arriverons à surmonter cette crise politique avec dignité.

      UN ALGÉRIEN ET FIER DE L’ÊTRE !

    TOLGA - ZAÂTCHA
    22 mars 2019 - 15 h 13 min

    L’Algérie par le biais de son vice-premier ministre et ministre des A.E. a su toucher la France là où il fallait : sa CRÉDIBILITÉ INTERNATIONALE.
    Mr. LAMAMRA en vieux routier de la REAL POLITIQUE a su décridibiliser la France en la remettant à sa juste place sur le plan international à savoir… MOINS QUE RIEN !
    Comparativement à ses deux principaux antagonistes au plan européen : L’Allemagne et la Grande Bretagne, la France ne fait plus le poids devant ces deux grandes puissance LEADERS non seulement en Europe mais également dans le monde. La France n’est absolument PLUS RIEN ! Et si Macron persiste à vouloir continuer à se dresser sur le chemin de l’Algérie… la France est dès à présent la PLUS GRANDE PERDANTE en Afrique, au moyen et proche orient ainsi qu’en Asie et en Amérique Latine où l’Algérie jouit d’un très grand prestige MORAL vu sa Révolution et ses positions franchement Tiers-mondistes.
    La France et ses affidés font fausse route en continuant de manière obstinée à s’opposer à la politique de l’Algérie surtout en ce qui concerne l’indépendance du Sahar Occidental que la France continue aveuglément de soutenir la politique coloniale du minable petit « roîtelet » de l’Ouest.
    A ce titre, la France trouvera toujours sur son chemin L’ALGÉRIE et ce quel qu’en soit le prix. Que la France se le tienne pour dit.
    L’ALGÉRIE DE PAPA C’EST TERMINÉ…

    51
    11
      Rachid
      22 mars 2019 - 16 h 34 min

      Inutile de perdre votre temps sur lui: Lamamra est considéré par tout le peuple algérien comme étant la girrouette du systeme qui voudrait halaliser le mensonge.
      Alors comment va t il faire avaler des couleuvres sur un président hors jeux, malade, inactif qui a passé 4 mandats et finir avec une Algérie RUINEE ? Je pense qu’ils répondront tous de leurs actions au peuple.

      12
      27
        Rahim
        22 mars 2019 - 20 h 28 min

        Contrairement à vous, les Algériens ne pensnet pas que Monsieur LAMAMRA soit la « …la girrouette du systeme… »
        comme vous le prétendez dans votre écrit.
        Bien au contraire ! Les Algériens pensent sincèrement que Monsieur LAMAMRA est un très grand danger pour votre « monarchie » à deux sous… n’est-ce pas ? Ce Monsieur vous donnera encore et encore de terribles nuits blanches…
        VIVE Monsieur LAMAMRA ! DIPLOMATE TRÈS CHEVRONNÉ ET ENNEMI VISCÉRAL DE VOTRE MINUS « roîtelet ». Hhhhhhhhhhhhh……

        9
        4
    Med Hangal
    22 mars 2019 - 15 h 06 min

    Il faut retenir et en une seule phrase:la France n’a pas terminé encore sa guerre d’Algérie.

    37
    4
      Mounir
      22 mars 2019 - 15 h 35 min

      La France PERDRA, contre L’ALGÉRIE, sa deuxième guerre ainsi que toutes celles qui suivront comme d’hab…..
      De toutes les manières et quelque soit « X » la France est TOUJOURS PERDANTE contre L’ALGÉRIE.

      34
      1
    La France, La main de l'étranger etc...
    22 mars 2019 - 15 h 01 min

    … Le régime use et abuse de ces formules toutes faites, à sa convenance. Quand Macron avait salué la feuille de route de Bouteflika, c’était naturel pour vous ? Oui, Lamamra a eu tout faux de jouer les mercenaires pour aller quémander au nom du régime à bout de souffle, la main de l’étranger qu’il stigmatisait naguère ! Un peu de dignité pour notre peuple admirable. Il mérite mieux que ça.

    26
    30
      Gilet jaune
      22 mars 2019 - 15 h 59 min

      a ma connaissance c’est macron qui avait effectué sn1er voyage était en Algérie pour que Bouteflika soutient sa candidature a la présidentielle francaise et non pas le contraire.
      si tu es un raton frenchy, occupes toi ou mêles toi de tes gilets jaunes qui chaque samedi saccagent paris, dont bientôt elle deviendras tripoli ou Kaboul.
      le peuple Algérien resteras digne et admirable avec ou sans l’ingérence de la France et autres satellites wahhabo-makhnézo-sionsiste.

      23
      2
    ahmedine
    22 mars 2019 - 14 h 39 min

    non , Ramtane avait pour mission de rassurer nos partenaires . il leur a expliqué tout bonnement que le sursaut populaire etait centré uniquement sur la corruption et qu’il n’ aurait auun renversement des relations de l’algerie avec ses alliés stratégiques ou commerciaux ! Ramtane , on connait c’est un vrai nationaliste !

    50
    15
      Naturalisé
      22 mars 2019 - 15 h 19 min

      Les rassures seulement contre la corruption ? Ce n’est pas la revendication du peuple qui est le départ de Bouteflika et tout ses voleurs et repris de justice comme Chakib Khelil, Ould Kadour et bien d’autres.
      Tant que Bouteflika est là la corruption sera là car c’est le fondement même et la colonne vertébrale de son régime.

      18
      17
        Droit Au But
        22 mars 2019 - 17 h 05 min

        La vérité c’est que l’émergence d’une véritable démocratie revendiquée haut et fort par la voix du peuple, et érigée par les propres enfants de
        l’Algérie dérange,et en haut lieu la France, et les monarchies du Golfe, et plus particulièrement les Émirats AU. C’est en ces lieux que la matrone veille jalousement sur la poule aux œufs d’or,au point de pousser sa velléité à vouloir nous téléguider,pour ne pas dire imposer, une impératrice Sissi à l’Égyptienne.
        À l’évidence, toute démocratie naissante, se poserait en ennemi mortel pour l’axe Dubaï- Abou Dhabi-Riyad. Quand à Macron, une démocratie en Algérie, l’obligerait de facto à remettre les Accords d’Évian sur la table. Pourquoi existe t- il 2 copies de ces mêmes Accords, selon les historiens? Une copie est algérienne, et l’autre française. Néanmoins, les 2 copies précisent clairement une feuille de route à suivre, dans le cadre de la coopération Algérie française, et les hydrocarbures y occupent la part du lion, mais de manière claire et prédéfinie. C’est pas pour rien que les langues se délient, et que l’un des slogans favori des manifestants se résume avec humour,en ces quelques mots:
        « Macron, prépare du bois pour te réchauffer l’hiver prochain ».

        9
        9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.