Un ex-ministre accuse un journal de lui faire endosser de fausses accusations

Mermouri coups
Hacene Mermouri, ex-ministre du Tourisme.D. R.

Par R. Mahmoudi – Les attaques ciblant l’ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia s’intensifient et prennent depuis quelques jours la forme de campagne synchronisée où tous les coups semblent permis pour le dénigrer et le charger des pires accusations. Après les coups de boutoir que lui ont assénés ses amis et alliés politiques, certains titres de la presse écrite ont pris le relais pour essayer de le clouer au pilori, en usant parfois de procédés peu chevaleresques.

C’est le cas d’un journal peu connu sur la scène médiatique, El-Djadid El-Yawmi, qui a carrément inventé une interview avec l’ex-ministre du Tourisme Hacene Mermouri, dans laquelle celui-ci dit avoir été évincé du gouvernement par Ahmed Ouyahia pour avoir refusé de céder l’hôtel Erriadh à un des proches de son ancien chef.

L’entretien est annoncé en Une de l’édition de ce mardi 26 mars, déjà mise en ligne peu avant minuit. En quelques minutes, l’information a fait le tour de la Toile. L’ex-ministre en question a vite fait de publier un message sur sa page Facebook dans le quel il dément formellement avoir accordé d’interview à ce quotidien.

Dans l’entretien imaginé, l’ex-ministre du Tourisme dit s’être opposé à la signature d’une opération de vente de l’hôtel public Erriadh, situé dans la wilaya de Tipaza, à un dinar symbolique au profit d’un ami à Ahmed Ouyahia. Suite à quoi, l’ex-Premier ministre a sévi contre lui en le faisant débarquer du gouvernement séance tenante.

Plus grave encore, Hacene Mermouri accuse Ouyahia, selon cette interview «exclusive», d’avoir «instrumentalisé» la présidence de la République pour faire signer une décision de cession dudit établissement hôtelier au profit de la personne désignée comme étant un «proche ami», en violation de toutes les lois en vigueur.

R. M.

Comment (10)

    Maz
    26 mars 2019 - 13 h 55 min

    Face a deux  » verites » seul la Direction Nationale des Domaines peut trancher s il y a eu transaction ou non et a quelle valeur.

    Tin-Hinane
    26 mars 2019 - 13 h 52 min

    Il est clair que nous aurons droit à tout et son contraire en ce moment, le vrai, le faux, le vrai faux et le faux vrai. Nous sommes dans la rue, nous célébrons enfin notre victoire, 20 ans après, mais il n’est jamais trop tard pour la victoire. Ce qui a été fait a été fait il s’agit maintenant de construire et reconstruire ce qui a été détruit par les félons et les traitres.

    28
    Anonyme
    26 mars 2019 - 12 h 50 min

    LES TRUANDS MENTENT AUTOMATIQUEMENT ,A FORCE MÊME S ILS DISENT LA VÉRITÉ ON NE LES CROIT PAS

    7
    19
    Mosaïque
    26 mars 2019 - 11 h 15 min

    Le concept de « Fake News » a fait son apparition lors des élections américaines de novembre 2016 (Election Day).

    Nous concernant, progressivement et petit à petit, les éléments de cet immense puzzle se mettent en place pour nous montrer l’ampleur de la plus majestueuse des « duperies ». Et l’essentiel n’est pas encore dit !

    Peut-être aussi, une « signature supplémentaire » des commanditaires de cette campagne ?
    Quant aux honorables et innocentes plumes…

    26
    1
    Anonyme
    26 mars 2019 - 10 h 04 min

    Il va falloir être très vigilant en cette période de règlement de comptes pour distinguer le vrai du faux. Seules les plaintes déposé en justice sont plus ou moins crédibles.

    31
    Anonimaoui
    26 mars 2019 - 9 h 34 min

    Il n’y a pas de fumée sans feu. Je conseille à AP d’enquêter sur ce sujet de vente des hôtels publiques à des privés . Je suis persuadé qu’il y’a eu des passe droits et que ces biens du peuple ont fait l’objet d’une razzia de la part du clan au pouvoir et de ses annexes. Ouyahia ne doit pas être resté éloigné du festin. Moi je crois que Mermouri est soumis à des pressions ni plus ni moins.

    11
    49
    saad odhar
    26 mars 2019 - 9 h 17 min

    ça prouve que SI Ahmed hafidhahou Allah derange tous les connards ,saufs le respect, surtout nombreux parmi les nervis aigris .
    c’est un vrai seigneur Si Ahmed , il est noble , il a assumé jusqu’ à une certaine limite et il a demissionné.tant qu’il ne s’agissait que de minables qui le critiquaient , il n ‘en avait cure ,mais des qu’il s’est agit de la rue ,il est parti. l’histoire retiendra que tous les salopards t’ont aboyés comme le fait la meute de chiens batars.

    29
    22
    Qui c'est ce ministre
    26 mars 2019 - 7 h 49 min

    Ce type, Il n’a pas intérêt à réapparaître pour se faire voir, il est issu des anciennes cliques. Moi personnellement je n’ai jamais vu ce sinistre.

    11
    55
      Argentroi
      26 mars 2019 - 8 h 52 min

      Qu’est ce qu’on s’en fout que tu le connaisses ou non du moment qu’il te livre un fait précis que tu peux aisément vérifier.
      Ceux qui veulent empêcher le grand déballage veulent en vérité canaliser ce mouvement populaire naissant suivant que ce qui est inscrit seulement sur leurs tablettes. C’est trop tard pour eux, la machine s’est emballée !

      39
      2
    Blakel
    26 mars 2019 - 7 h 36 min

    J’espère que ces attaques ne cachent une guerre de la part de certains clans qui seraient prêts à s’allier avec les islamistes, pour se maintenir au pouvoir, contre ceux qui s’y refusent.

    54
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.