L’Italie compte sur le soutien de l’Algérie pour contrer Khalifa Haftar en Libye

Conte troupes
Giuseppe Conte. D. R.

De Rome, Mourad Rouighi – A deux semaines du début de l’avancée des troupes du maréchal autoproclamé Khalifa Haftar sur la capitale Tripoli et des violents combats qui depuis font rage entre partisans de ce dernier et les forces soutenant Fayez Al-Sarraj, Premier ministre du Gouvernement d’union nationale, le cabinet italien, prenant acte de la gravité de la situation, a décidé de réagir et d’agir, notamment en constituant un comité restreint chargé du suivi de la question libyenne et dépendant directement du président du Conseil, Giuseppe Conte.

Une approche mûrie par le feuilleton de cette soudaine escalade, qui s’est enrichi hier d’un nouvel épisode susceptible de compliquer une situation déjà hautement explosive.

En effet, des voix proches de Khalifa Haftar ont ni plus ni moins menacé l’Italie de cibler ses intérêts dans le pays si elle ne se rangeait pas aux côtés d’autres nations, «la France, l’Egypte, les Emirats arabes unis et l’Arabie Saoudite qui, elles, soutiennent cette mission réunificatrice et pacificatrice du pays».

Une douche froide pour la diplomatie italienne qui s’activait en coulisses pour aboutir à une trêve et un retrait des forces de l’Armée nationale libyenne de la ville de Tripoli et de ses environs, pour relancer le plan de paix des Nations unies et ce, dès les tout prochains jours.

Mais c’était méconnaître la volonté résolue des troupes de Khalifa Haftar qui ont bombardé, hier, un centre administratif près de Zwara, à quelques kilomètres des infrastructures de l’ENI et du site géré conjointement avec l’opérateur libyen Noc. Résultat : tollé des autorités de Rome qui dénoncent «une intention délibérée de viser la présence économique italienne dans ce pays».

Cet incident, relève le quotidien La Repubblica, n’est pas le premier du genre, puisqu’en février un autre centre situé non loin du site d’El-Feel, près de Melitah, également géré par Eni et Noc, fut bombardé par des troupes, là aussi sous l’autorité de Khalifa Haftar.

Décidée donc à réagir, l’Italie a voulu, dès hier, faire arriver trois messages aux belligérants et à leurs alliés arabes et européens (comprendre la France).

Tout d’abord, et selon des sources sûres, le Premier ministre Giuseppe Conte recevra, ce dimanche, à Rome le chef de la diplomatie qatarie, Mohammed Al-Thani, pour l’inviter à fournir un soutien substantiel au gouvernement de Fayez Al-Serraj et de coordonner avec la Turquie, autre alliée du gouvernement de Tripoli, l’octroi d’une assistance logistique et militaire pour stopper l’avancée des troupes de Haftar. Un pari risqué mais que l’Italie est bel et bien décidée à prendre.

Dans la soirée, Guiseppe Conte aura un entretien avec le vice-Premier ministre, Ahmed Maitig, dépêché par Al-Sarraj pour solliciter plus d’engagement en faveur du plan de Ghassan Salame et de la voie diplomatique.

De même, le comité restreint mis sur pied à Rome pour gérer le dossier libyen veut associer d’autres pays, dont l’Algérie, voire la Russie, pour un retour rapide à la solution négociée – une position soutenue par l’Allemagne – mettant fin aux combats, parant au risque de dégradation de la situation humanitaire et minimisant l’impact des violences sur la population civile.

Enfin, Rome est sur le point de lancer, d’un commun accord avec le Royaume-Uni, une initiative au niveau du Conseil de sécurité de l’ONU appelant à un cessez-le-feu immédiat et un retour contraignant des divers interlocuteurs libyens à la table des négociations.

Ce faisant, assure un expert, les diplomates italiens espèrent mettre en échec la tentative de passage en force du président français, Emanuel Macron, visant à occuper un rôle central et privilégié dans l’ébauche de l’avenir de la Libye, à travers ce soutien déterminé à son nouvel allié Khalifa Haftar.

M. R.

Comment (21)

    ****
    15 avril 2019 - 13 h 10 min

    Haftar = Marionnette de la CIA L’Egypte, l’arabie Saoudite soutient Haftar, Que l’ANP verouille nos frontières car ils approchent douteusement !

    1
    1
    Anonyme
    14 avril 2019 - 16 h 11 min

    la Libye était un protectorat Italien, la france a poignarde l’Italie dans le dos et s’est empare de ce pays avec la complicité des arabes du moyen orient qui financent toutes ces opérations de déstabilisation , l’Italie devrait demander a l’union européenne de l’aider car la france a trahi cette « union européenne » en s’emparent d’un pays qui n’était pas du tout de son resort , he bien que l’Italie se débrouille avec la france qui lui a donne un coup de coude pour la dégager de la Libye , ce n’est pas a l’Algérie de se mouiller dans leur affaires , nos affaires sont de protéger nos frontières contre l’union du mal , aucun Algérien n’acceptera de donner sa vie pour eux , quand il y aura un nouveau president en Algérie , la premiere chose qu’il aurat a faire , c’est de quitter cette ligue arabe et revoir toutes les relations avec certains pays qui se disent ami , mais qui rêvent de nous détruire.

    28
    2
      Iwen
      15 avril 2019 - 11 h 17 min

      Les risques sont encore présent, dans la mesure ou des attentats peuvent se produire contre le peuple Algérien, et ceci est pour inciter l’Algérie à exiger un droit de poursuite contre les terroristes, qui, comme par hasard, ces terroristes, sont désignés et pointé du doigts par ces mêmes pays (OTAN)qui sont à l’origine du chaos en Lybie!

      Ainsi, pendant que l’Algérie est occupé à mettre toutes ses ressources militaires à combattre les terroristes, eux pompent les richesses de la LYBIE.

      1) l’Algérie d’un coté et de l’autre, l’armée de « maréchale » Haftar », auront surement le dernier mot sur les groupuscules et autres seigneurs de guerre qui terrorisent la population Libyenne.

      2) Une fois le calme obtenu, les mêmes(OTAN) qui verront surement dans cette opération du chaos et d’affaiblissement des deux armées, et surtout, celle de l’Algérie, un moyen sûr de s’attaquer à l’Algérie, qui est le fer de lance de remise en cause du rapport entre les Etats qui pompent sans se soucier du malheur des pays d’Afriques et qui sous prétextes qu’ils ont comme moyen de langage que la mise en chaos des pays faibles, pour leur prendre leurs biens, comme des voleurs.

      3) l’Algérie, on ne s y attaque pas comme ça, il deux façon de s y attaquer, l’une c’est de l’affaiblire, en lui demandant de venir en aide à un pays  » ami » comme l’Italie (ou un autre !) et deuxièmes façon, c’est d’inonder les réseaux sociaux de propos fallacieux contre le gouvernement et tout autres personnes qui opterait pour un autre changement de système de gestion considéré comme capable d’apporter un changement considérable et renforcerait notre pays dans le monde en terme d’économie et de défense.

      4) Eh bien, on est pas dupe, on connait tout ça, et nous savons que notre avenir est du coté de l’Afrique, c’est de là que l’Algérie puise sa force, on le voit bien que le nord, n’est que fourberie et autres mensonge et leurs réussite n’est basé que sur la violence organisé en bande(OTAN).

      Vous voulez faire peur à la France, parlez lui du FRANC CFA et la façon d y mettre fin !

      7
      1
    Iwen
    14 avril 2019 - 14 h 29 min

    Donc, la France est complice des massacres en Lybie puisque le chaos fut à son initiative, pendant que le chaos règne, elle pompe le jus de pétrole et du gaz, et bien d’autres mineries !
    Du coup, l’Italie, voudrait voit venir à son aide, l’Algérie, pour l’aider à pomper notre pays frère !

    Quel culot !

    22
    2
    El pueblo
    14 avril 2019 - 14 h 28 min

    APRES AVOIR ASSASSINER KADHAFI ET SEMER LE CHAOS EN LIBYE VOILA QU’ILS DEMANDENT L’AIDE DE L ALGERIE
    BANDE D HYPOCRITES
    L’ALGERIE DEVRAIT FAIRE ATTENTION A VOULOIR S’IMMISCER DANS LE BOURBIER LIBYEN
    ATTENTION C EST UN PIEGE

    29
    1
    Felfel Har
    14 avril 2019 - 14 h 21 min

    Un proverbe de chez nous nous apprend que  » celui qui fait un noeud avec ses mains, devra le délier avec ses dents. »L’Italie, membre de l’OTAN, a participé à la curée contre la Libye; c’est à partir de ce pays qu’ont décollé des avions qui ont bombardé et détruit la Libye.
    Si l’Italie cherchait promouvoir la paix (en fait elle cherche à préserver ses intérêts dans son ancienne colonie), elle devrait d’abord tenter de neutraliser les actions néfastes de la France dans la région en agissant au sein de l’OTAN et des Nations Unies.
    Désolés, l’Algérie a déjà fort à faire avec ses propres problèmes internes. Que l’Europe cesse de d’intervenir au Maghreb et au Sahel si elle voulait se sortir du bourbier des réfugiés qu’elle a elle-même créé!

    33
    1
    L'Algérie défends que son territoire !
    14 avril 2019 - 12 h 41 min

    C’est l’europe d’Amérique qui a mis le feu en Lybie, c’est donc à eux de l’éteindre PAS À L’ALGÉRIE ! Renforçons nos frontières ! Car pendant les années 90 qu’ils ont créer en Algérie ils nous avaient tous laissé tombés !

    36
    1
    Bonano
    14 avril 2019 - 12 h 41 min

    Perso je m’en tape du coquillard de l’appel de ce plénipotentiaire Italien comme je m’en tape également sur le sort de la Libye.Ce n’est certainement pas les quelques centaine de 4 * 4 flambant neuf version Mad Max et quelques vieux zinc de ce pelle figue de Haftar qui vont épouvanter notre ANP.Laisser les s’étriper entre eux c’est le dernier de mes soucis .

    51
    5
      Wafi
      14 avril 2019 - 13 h 33 min

      L Algerie defenders ses frontières rien d autre…

      30
      1
    karimdz
    14 avril 2019 - 11 h 47 min

    L Italie ferait mieux pour commencer, de ne plus se rendre complice des interventions criminelles de la france, l amérique et l angleterre qui expliquent la situation actuelle que subit le peuple lybien, il est vrai de sa faute, bhl a été leur mentor.

    Ceci dit, il faut mettre un terme au projet sioniste que mène certains états du golfe qui mène un projet machiavélique, qui vise aussi notre pays.

    30
    4
      Anonyme
      16 avril 2019 - 5 h 18 min

      et la RASD

    COSA NOSTRA
    14 avril 2019 - 11 h 37 min

    M Conte; nous algériens nous sommes vos alliés contre ceux qui ne nous portent pas dans leur coeur à savoir les pays qui veulent saper vos intérêts en Libye et ceux qui veulent détruire l’Algérie en poussant ce sois-disant maréchal ferrant aux frontières de l’Algérie; parmi ces pays je cite l’égypte qui n’a même pas osé citer notre pays comme organisateur de la coupe d’Afrique dans les années 90. Je crois M Conte qu’il est temps de faire réveiller les éléments de la Cosa Nostra. les « choses » de la cosa nostra sont nos choses avant tout devant ses « faux frères » arabes pour nous ,et vos faux amis français. Je crois qu’il n’est pas juste de citer des organisations au passé sinistre ,mais quant il s’agit de vie ou de mort, la fin justifie les moyens.

    21
    4
    Brahms
    14 avril 2019 - 11 h 05 min

    Rien à bouler, qu’ils se tuent tous entre eux, on ramassera les douilles à la fin. Nicolas Sarkozy et Mr Cameron l’anglais avaient obtenu le feu vert des USA donc qu’ils se débrouillent avec leur merdier. Le but de ce conflit, partage du gâteau pétrolier, finance du colonel Kadhafi soit 360 milliards de dollars laissés dans les banques étrangères, marché de la reconstruction. L’Algérie, qu’elle arrange déjà son pays et s’occupe de son peuple au lieu d’aller gaspiller son temps et son énergie ailleurs. Par contre, si Haftar rentre en Algérie pour faire la guerre, il faudra le liquider pour être tranquille.

    36
    3
    Nord-Africain
    14 avril 2019 - 11 h 01 min

    Je ne vous cache pas mon admiration pour le Maréchal Haftar.Il fait exactement ce que je souhaite voir se faire en Libye soeur à savoir défricher cette terre laissée en jachère après l éviction et la mort de Kadhafi.J espère que le Maréchal parviendra à nettoyer le terrain et le niveler pour bientôt commencer la semence.Ce pays est tellement fatigué,meurtri,martyrisé qu il a besoin d une délivrance d urgence.Les arabes ne savent pas parvenir à des compromis,non,chacun croit détenir la vérité absolue et s il n est pas écouté place aux armes.Ils ne savent pas vivre dans la paix ces arabes,non,ils aiment ou soumettre ou être soumis.Ils adorent se débattre comme des diables dans les difficultés tels les poissons dans le filet!!Ces libyens,à défaut de les diviser en tribus de milles personnes,sont à diriger d une main de fer comme celle de Hafter.Chez les arabes on aura de paix que si une partie assujettit l autre.Le consensus,il n y en a pas chez ces créatures.Je vous le dis haut et fort:j aime le Maréchal Sissi,le Maréchal Haftar et je commence à aimer le Général Gaid salh!J aime les polices et les militaires,même s ils nous volent ils le méritent:ils nous protègent de l intérieur et de l extérieur

    10
    46
      Anonyme
      16 avril 2019 - 7 h 09 min

      Malheureusement que ça soit hafter ou les autres ,ils sont tous subordonnés à l’homme blanc du nord comme tout les arabes .

    TARZAN
    14 avril 2019 - 10 h 56 min

    l’algérie a deux principaux clients l’Italie et les USA. nos plus importantes recettes de devises des hydrocarbures viennent de ceux deux pays. la france achète ailleurs et elle achète chez nous juste à titre symbolique. ils ne veulent pas du bien aux algériens et à l’algérie. ouvrez vos yeux. ce qui se passe en libye est un acte sauvage et totalement inhumain de la france pour chasser l’influence italienne de la libye et pour prendre leur place. ils jouent avec la vie des libyens juste pour leurs intérêts fétides et sanguinaires. ils veulent aussi cerner l’algérie à l’ouest leur pays traitre le maroc, au sud le sahel où ils maintiennent le terrorisme pour justifier leur présence, et ils veulent que la libye soit hostile à l’algérie avec ce général lâche qui est haftar. l’algérie doit coordonnées ses efforts avec l’italie et la tunisie seuls pays qui connaissent le terrain et la réalité libyenne. et aux libyens aussi de choisir leurs alliés et amis ou c’est l’algérie ou c’est la france et son passé de pays criminel et suceur de sang des pays africains. mais la france est assez maligne pour trainer vers elle l’europe. d’où la nécessité pour l’algérie d’associer les USA comme l’ont fait les Turcs au moyen orient qui sont devenus aujourd’hui une puissance absolument incontournable dans la région. aux algériens qui vont surement me répondre que les américains sont des criminels, je leur réponds que les américains ne sont pas aussi criminels que les autres pays qu’ils adorent. et les USA jouent win-win, la france joue que pour ses intérêts et les russes aussi. et que l’algérie pour s’imposer dans la région a besoin d’un alliés sûr et puissant, nous tout seul ON N’EST RIEN, ON FAIT RIEN ET ON SUBIT . donc à nous choisir entre USA, FRANCE ou RUSSIE (dont je me méfie car ils ne cherchent qu’à éliminer l’algérie du marché du gaz en europe, alors que les USA poussent l’algérie à avoir une production de gaz importante pour avoir un max de part de marché en europe),

    23
    8
      DZ
      15 avril 2019 - 13 h 46 min

      La bassesse n’a pas de limites ! La plus forte probabilité est que tu sois un rat du makhzen qui pollue et envenime ce site. Sinon, tu appartiens à la caste des néo-harkis, aplaventristes et lécheurs de bottes !!

      2
      3
        TARZAN
        15 avril 2019 - 19 h 46 min

        merci pour ta réponse, et tu me donnes la preuve que mes écrits dérangent au plus haut point le makhzen. la vérité blesse et mes écrits vous le savez sont lus par les agents de la CIA et ça vous empêche de dormir. vos mensonges se retourneront contre vous. vous prenez les gens pour des imbéciles comme vous. autre chose à qui je lèche les bottes???? détaille pour voir un peu ta logique?

    Massinissa
    14 avril 2019 - 7 h 33 min

    quand ca tourne mal pour eux , ces occidentaux demandent l’aide de l’Algérie, mais c’est eux qui l’avait créée ce Haftar, donc normalement qu’ils se débrouillent tout seul ave lui .

    43
    2
      Ping Pong
      14 avril 2019 - 10 h 39 min

      Tout à fait d’accord avec toi, mais il ne faut oublier que l’ Algérie a une frontière avec la Libye, il faut donc que tous les pays ayant une frontière avec la Libye ,doivent apporter leurs aides pour résoudre ce problème pacifiquement.

      16
      2
        Massinissa
        14 avril 2019 - 17 h 40 min

        @ Ping Pong ,
        je sais qu’on les frontières avec la Lybie, mais qu’on garde nos frontières point barre . autre chose ca nous regarde pas , parce que ce problème a été créée par la France et d’autre pays Européen, aujourd’hui le piège s’est refermé sur eux ils cherchent l’aide de l’Algérie ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.