Karim Tabbou hué par les manifestants après son appel au général Gaïd-Salah

Tabbou manifestants
Karim Tabbou est devenu persona non grata. D. R.

Par Saïd N. Après s’en être pris successivement à Ali Ghediri, Abdallah Djaballah, Louisa Hanoune, Saïd Sadi, Rachid Nekkaz et à Mokrane Aït-Larbi, les manifestants viennent de chasser de la rue, à Alger, Karim Tabbou, qu’on disait pourtant très populaire et ayant la caution du mouvement de contestation pour le représenter dignement aux côtés de quatre ou cinq autres figures de l’opposition dont les noms étaient hypermédiatisés dès le début des manifestations.

Selon une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux, l’ex-premier secrétaire du FFS s’est vu humilié et violemment chahuté lors de la marche du vendredi par des jeunes manifestants qui lui demandaient rageusement de «dégager». Une voix lui reprochait clairement d’être un «affidé de Toufik et de Rebrab». Ces réactions semblent liées à l’intervention de Tabbou, diffusée la veille, dans laquelle il avait appelé le chef d’état-major de l’ANP à démissionner.

Ces images où l’on voit l’ex-enfant terrible du FFS contraint de quitter la marche sous les cris vindicatifs de certains manifestants ont suscité des réactions partagées sur les réseaux sociaux. Certains commentateurs se disent sceptiques sur l’avenir du mouvement après ces attaques contre des opposants, d’autres ont, au contraire, applaudi la réaction des manifestants qui, pour eux, «viennent une nouvelle fois démontrer que personne ne peut les duper ni les récupérer et qu’ils sont informés de tout». D’autres encore estiment que ces «dérives» sont le résultat de l’inorganisation du mouvement.

Se sentant rejetés par un mouvement qu’ils avaient pourtant rejoint avec armes et bagages, et dont ils aspiraient à être les guides, ces opposants quittent, en effet, un à un la scène publique pour se replier qui dans son fief régional, qui dans les bureaux de son siège. Il ne reste plus pratiquement dans la rue que Mustapha Bouchachi, Zoubida Assoul, Soufiane Djilali et Mohcine Belabbas.

S. N.

Comment (105)

    UMERI
    21 avril 2019 - 21 h 08 min

    Pour certains, écrire une lettre au chef d’Etat Major, constitue un blasphème, alors que dans tout pays qui se respecte, un citoyen jouissant de ses droits civiques, a le droit d’écrire au président de la République,ou a une quelconque autorité, en cas de nécessité. Ors, en cette période cruciale, chacun et chacune, conscients de la gravité de la situation, doit apporter sa contribution, en proposant des solutions, tendant a répondre positivement, aux revendications légitimes du peuple algérien.En vérité, ceux qui s’acharnent sous couvert de citoyens innocent, contre des opposants, ne veulent pas que le régime qui les a bien servit tombe.Il faut être vigilant, en se méfiant des inconnus infiltrés parmi la population.

    6
    7
      Anonyme
      22 avril 2019 - 9 h 28 min

      Les revendications légitimes, tout le monde en possède !
      Maintenant, Je suis curieux de connaitre les réelles intentions qui se cachent derrière la phrase, « le régime doit tomber »
      Est-ce la faillite de toutes les institutions algériennes qui est recherchée ? Y a t-il une volonté pour certains de mener l’Algérie vers une syrianisation ? J’espère que non !
      Dites-vous bien que le chef de l’Etat Major n’est pas le président de la république,en cette période de crise politique, Il est le verrou sécuritaire de l’Algérie.
      Aux états-unis l’armée est respectée (y compris les tortionnaires d’abou ghraib), en France, l’armée s’appelle la grande muette. Et chez les pays de L’OTAN c’est kif kif.
      Ceux qui veulent voir un président élu démocratiquement, doivent un jour ou l’autre passer par les urnes. le reste, c’est pour les blablateurs…

      3
      1
    sam le realiste
    21 avril 2019 - 1 h 55 min

    la confiance d’un peuple ne peut être donné qu’a des hommes dignes,alors que le peuple Algérien se bat pour détruire le système le plus corrompu du monde.Certains opportunistes n’hésitent pas à aller faire de la lèche à Macron le guignolo,alors que la France a fait tant de mal au pays,en participant à la prolifération de ce système,afin de se servir au passage.Et cette bande de m…sont prêt à vendre à nouveau le pays ,on souhaitant collaboré avec les mêmes protagonistes qui empêche L Algerie de devenir une grande puissance,car elle a tout pour y parvenir,mon voeux le plus cher c’est quelle devienne le porte drapeau du continent Africain pour bannir les occidentaux à jamais dans le fait de s’ingérer dans la vie politique , économique et sociale de chacun.L Afrique à les moyens de s’en sortir ,car nôtre continent posséde les plus grandes ressources au monde,hélas les vautours veulent continuer à les voler,grâce à ALLAH NOTRE CONTINENT GAGNERA LA LUTTE CONTRE LES OPPRESSEURS ET TOUS LES PEUPLES VIVRONT HEUREUX,A PART LES TRAITRES COMME MOMO6

    4
    3
    ZORO
    20 avril 2019 - 23 h 20 min

    Quand on commence a avoir trop d ennemis parmi les siens, il faut dire que la fin approche.
    Regardons plutot vers nos jeunes qui sont a l origine de ce mouvement ,ce sont eux qui mérItent de nous guider.
    SIGNEZORO…Z…

    Imazighen
    20 avril 2019 - 22 h 43 min

    A un moment il faut choisir son camp, est-ce qu’on veux que l’armée à la fin reste dans les casernes et que les civils prennent réellement le pouvoir ?
    Comme ceux qui se sont engagés à 18/16 ans contre le colonialisme, il faut que chacun de nous vois en son fort intérieur et à son niveau comment il peux contribuer à nous libérer de cette mafia qui nous gouverne, parce-que c’est facile de critiquer les opposants que de s’engager.
    Mais à chacun de nous qu’est-ce qu’on a fait pendant plus de 20 ans pour que l’Algérie avancent et comment Bouteflika a conservé le pouvoir pendant 20 ans ?

    10
    2
    Anonyme
    20 avril 2019 - 21 h 54 min

    Le peuple algérien, uni pour seul objectif, dégager le régime de Bouteflika, qui a ruiné l’ Algérie depuis 20 longues années, mais, en face, il y a un système mafieux, composé de tous ceux qui se sont servi en toute impunité et qui représente une force non négligeable. Et bien, cette force agit en souterrain au milieu des foules, en ciblant ses adversaires les plus actifs, pour faire croire qu’ils sont dangereux pour le mouvement citoyen. Il faut être vigilant, pour ne pas tomber dans leur piège.Au moment ou le peuple rejette la transition imposé par le pouvoir, Mr Bensalah, reçoit Chakib Khellil accusé de détournement, en faisant un Louh ex ministre de l’injustice, conseiller du président. Actuellement, il y a un vide constitutionnel, qu’on le veuille ou non. La transition doit être le résultat d’un consensus,avalisé par le peuple, a défaut, il faut considérer cette solution, comme une supercherie.

    11
    4
    Vroum Vroum 🤔..
    20 avril 2019 - 21 h 30 min

    Erreure automatique contre mon gré , je voulais écrit au sujet de Mr Gaid Sallah « ayant un age respectable…c’est le mot « agent » qui sorti à la place de « age »..
    Je m’excuse . . Le clavier est traître , car le sens de la phrase change complètement

    7
    4
    Vroum Vroum 😤..
    20 avril 2019 - 21 h 22 min

    Dans la situation actuelle , toucher Le Chef d’État Major Gaid Sallah c’est attaquer ou affaiblir l’ANP qui est la Seul à porter l’Algérie à bout de bras.. Mr Tabou à commis une grave faute Politique en s’en prenant hier ou avant hier au Chef d’État Major de l’ANP . . Apres Lui et ANP que reste -t-il encore debout !!!.. Mr Gaid , Le Chef d’État Major à promis que l’ANP est avec le Peuple.. q u’elle protégera le Peuple..donc vous voulez qu’on vous fasse des dessins pour comprendre en arrière plan . .Je fais confiance en notre ANP et Son Chef d’État Major Gaid Sallah . .Ayant un Agent respectable il ne peut que faire ce qui est bon pour l’Algérie et le Peuple avant de partir . . L’enjeu c’est directement le Pays , et pour Cela le Chef d’État Major et l’ANP ne laisserons jamais qui que se soit mettre en danger le Pays ..pour le Chef d’État Major et l’ANP savent ce qu’ils font et ce qu’il faut faire . .Seuls les QI de 14/100 ont besoin de dessins pour comprendre . . Dans son discours à Ouargla il a tout dit , de manière très claire , si on ne fait plus confiance au Chef d’État Major et l’ANP dans ces moments délicat c’est grave , l’ANP et le Chef d’État Major sont le seul pilier encore debout . .Je Pense que ça travail dur en coulisses , Mr Gaid Sallah Chef d’État Major à fait un Discours sérieux , maintenant c’est en coulisses …Ce Mr Tabou n’a pas le sens de l’Etat pour s’en prendre au Chef d’État Major… Avoir le sens de l’Etat c’est ne pas toucher à son Fonctionnement ni son Fondement , le Chef d’État Major représentant l’ANP en est un . .Au début du Hirak on pouvait donner un avis sur tout , mais à partir du moment où Mr Bouteflika est partis , je me suis dit la ligne rouge est l’ANP et le Chef d’État Major qu’on doit préserver contre toute attaques . .Mr Tabou à passer cette ligne et pour moi c’est irresponsable . . Faisons confiance en notre ANP et son État Major représenté par le Général Gaid Sallah . .Ils feront ce qui a été dit sans aucun doute . .C’est mon avis et Analyse.

    36
    14
    Algerien Pur Et Dur
    20 avril 2019 - 20 h 59 min

    Repetez apres moi et ad nauseum: notre mouvement pacifique et populaire n’est pas un mouvement hirak, n’est pas un mouvement hirak, n’est pas un mouvement hirak……

    Karamazov
    20 avril 2019 - 19 h 43 min

    Je ne vois pas où certains voudraient en venir. Si je comprends bien, il ne faut huer Tabou ou un autre 3lakhatar ils ont acquis des lettres de noblesse qui les ont sacralisés pour l’éternité

    Dans d’autres pays on hue, on enfarine, on entarte des présidents , des écrivains, des hommes politiques sans qu’on s’en offusque pus que ça. Chez nous , il faut qu’on leur voue un culte unanime sinon, c’est un blasphème.

    Le fait qu’ils aient été sifflés ne remet pas en cause ce qu’ils sont , et ce n’est pas si grave que ça. Et le fait qu’ils ne le soient pas ne signifie pas que le peuple est d’accord avec eux.

    20
    4
    ANONYME 1
    20 avril 2019 - 19 h 31 min

    Excellente réaction des manifestants, qui démontrent par là que la rue est saine et que la pourriture est face à eux.

    Aux jeunes de s’imposer clairement et proprement pour défendre leur croute et leurs droits.

    C’est à ces vieux dinosaures de s’en aller et de partir par mer à la nage puisque tous ont des biens en France qu’ils aillent vivre là bas comme des haragas. N’est-ce pas Saidani, Abbas, Sellal, Haddad, e ttant d’autres dont les noms sont cachés du public

    L’avenir des jeunes est dans le pays pas à l’étranger.

    C’est à vous vieilles carcasses de foutre le camp et de laisser place aux jeunes. Ils sont plus propres que vous.

    13
    4
    Tergiversation
    20 avril 2019 - 19 h 30 min

    Le problème ne réside pas, à mon avis de simple citoyen, dans le drapeau amazigh que certains algériens tiennent à exhiber avec fierté lors des marches populaires, ni dans la volonté de participation des membres de l’opposition au mouvement citoyen, dont Karim Tabou et bien d’autres qui ont dû faire face à certaines difficultés, lesquelles pourraient être crées à dessein par des courants obscurs, mais l’obstacle de taille se situe dans les tergiversations à apporter des réponses claires susceptibles de satisfaire les revendications des algériens et d’apaiser la situation aux fins de palier à tout dérapage, qui ne peut être que nuisible et néfaste à l’espoir de plus en plus grandissant nourri par la quasi majorité d’algériens à travers l’ensemble du territoire national de voir émerger, enfin, l’Algérie de demain tant attendue et souhaitée ardemment.

    15
    Tous ceux qui insultent certains leaders du Hirak...
    20 avril 2019 - 19 h 19 min

    …Ou de l’opposition sont des baltaguis ou des demeurés. Pourquoi ? Parce que le Hirak à besoin de tout le monde y compris ceux qui ont tourné leurs vestes à la dernière minute. L’erreur est humaine. Le mouvement populaire ne va pas jeter tous les gens du système en prison ; ils auront même le droit de vote et, voire, se présenter s’ils le souhaitent aux élections. Les règlements de comptes se feront dans la vérité et pas dans le mensonge comme c’est le cas maintenant. De toutes façons si les baltaguis n’étaient pas payes ils n’auraient pas agit ainsi. Expliquez-moi pourquoi ils ne disent rien quand ils voient Ould abbes sortir par la porte et revenir par la fenêtre ? Sachez messieurs les baltaguis automates du système que nous ne sommes pas encore en périodes d’élections, ce n’est pas à vous de nous forcer la main pour choisir, le peuple est libre et vous dit désormais vous êtes cernés. Il ne vous reste qu’une chose c’est de retourner votre veste avant qu’il ne soit trop tard pour vous. On va enregistrer vos adresses IP pour vous griller de toutes parts.

    10
    20
      Anonyme
      21 avril 2019 - 0 h 57 min

      @Tous Ceux Qui Insultent Certains Leaders Du Hirak…
      Votre commentaire
       » Il ne vous reste qu’une chose c’est de retourner votre veste avant qu’il ne soit trop tard pour vous. …
      Sachez une chose, le leader c’est le peuple, et surtout pas vous !
      Vous êtes dans la menace et l’intimidation, c’est grave !

      7
      1
    Alge ...rien
    20 avril 2019 - 18 h 47 min

    Les baltaguiya ont infiltrés ce site, honte à eux qu’ils se regardent dans la glace s’ils ont le courage de le faire ! qu’ils donnent leur visage au peuple pour que celui-çi essuie ses souliers avec ! vous n’etes que de nouveaux harkis ! vous trahissez un pays et un peuple sachez que c’est fini pour votre systeme de corrompus et de rapine qui commence à tomber et vous vous verrez nu devant votre larbinisme devant un peuple digne, vous n’arrivez pas à la cheville de Karim Tabou qui est un authentique fis d’Algérie! meme vos maitres du moment cracheront sur vous ! les traitres sont indignes même pour ceux qui profitent de leur traitrise !

    12
    30
      Anonyme
      20 avril 2019 - 23 h 21 min

      Les commentaires de certains sont d’une intolérance inouïe !
      C’est ça votre démocratie, introniser de force Karim Tabbou. Selon vous, tous les manifestants doivent sacraliser cet homme et lui prêter allégeance. Et si des personnes osent le huer, ils deviennent à cause du blasphème, des traitres, des baltaguiya, des saboteurs, des harkis… etc

      14
      6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.