Les dossiers relatifs au mois de Ramadhan et à la saison estivale à l’étude au ministère de l’Intérieur 

Ramadhan
Salah Eddine Dahmoune, ministre de l'Intérieur. D. R.

Les préparatifs de la saison estivale 2019, l’avancement des différents projets de modernisation du secteur tant au niveau central que local et le rapport sur les objectifs du développement durable en Algérie sont à l’étude au ministère de l’Intérieur, rapporte l’agence officielle APS.

A cette occasion, le ministre a présenté «un exposé détaillé sur le degré de mise en œuvre du programme spécial Ramadhan élaboré par le ministère, comprenant le nouveau mécanisme adopté concernant les aides financières versées aux citoyens via le compte courant postal (CCP) ou les mandats postaux au lieu du couffin de Ramadhan ainsi que le suivi opérationnel à travers une base de données spéciales établie par les services du ministère».Il a été question également de «la situation des marchés de proximité, notamment ceux ouverts au début de ce mois sacré, outre le programme des activités culturelles et sportives».

A cette occasion, le ministre s’est félicité de l’adoption du nouveau mécanisme concernant les aides financières versées aux citoyens, un mécanisme qui «a pu éviter tous les aspects négatifs enregistrés précédemment dans la distribution du couffin de Ramadhan», a-t-il souligné, appelant à «la poursuite de cette dynamique en vue d’élaborer un registre national pour les nécessiteux en coordination avec les différents secteurs concernés».

Le ministre de l’Intérieur a également appelé à «suivre l’élaboration de la bourse scolaire pour la rentrée scolaire 2019-2020». Il s’est félicité également de l’ouverture des marchés de proximité qui «ont assuré les produits en quantités suffisantes, ce qui a contribué à la baisse des prix», appelant, dans ce cadre, à «adopter de nouveaux mécanismes pour la gestion et l’exploitation de ces marchés tout au long de l’année».

Pour ce qui est des préparatifs à la saison estivale 2019, M. Dahmoune a écouté un exposé sur les résultats d’inspection relatifs à l’ouverture des plages interdites à la baignade, les programmes des activités culturelles et de loisirs, l’adoption du système d’information et la situation des constructions anarchiques au niveau des plages. Le ministre a également écouté un autre exposé sur les solutions idoines pour enlever tous les obstacles qui entravent la mise en œuvre de tous les programmes tracés visant à assurer la quiétude et la sécurité aux citoyens durant la saison estivale.

A cet effet, il a souligné la nécessité de «poursuivre les efforts en vue d’assurer un service public de qualité qui répond aux attentes de nos citoyens notamment en période d’été», ajoutant que cela «ne concerne pas uniquement les wilayas côtières, mais toutes les wilayas du pays». Il a insisté, à ce propos, sur l’ouverture de «toutes les structures aux citoyens à travers le territoire national, notamment au niveau des wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux». Et d’ajouter que «84 piscines de proximité ont été réalisées par la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales, outre 930 stades de proximité avec des équipements dont le fonctionnement repose sur l’énergie renouvelable».

M. Dahmoune a insisté sur l’impératif de «contrôler et sécuriser les plages non gardées ainsi que les rivières par la Protection civile et les services de sécurité pour mettre fin aux cas de décès enregistrés l’année dernière».

R. N.

Pas de commentaires! Soyez le premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.