Zeghmati de retour à la Cour d’Alger : fin de l’impunité pour Chakib Khelil ?

Khelil Zeghmati
Chakib Khelil. New Press

Par R. Mahmoudi – Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, a nommé, ce jeudi, Belkacem Zeghmati nouveau procureur de la Cour d’Alger, en remplacement de Benketir Benaïssa.

Cette nomination, à l’heure où les convocations et comparutions d’anciens responsables devant la justice battent leur plein, laisse penser que les autorités politiques veulent donner un coup de fouet aux affaires en cours.

Belkacem Zeghmati s’est illustré en août 2013 pour avoir émis des mandats d’arrêt contre l’ex-ministre de l’Energie Chakib Khelil, son épouse, ses deux enfants, ainsi que le neveu de l’ancien ministre des Affaires étrangères Mohamed Bedjaoui, Farid Bedjaoui et quatre autres personnes avant d’être démis de ses fonctions en avril 2016.

Les décisions avaient été lancées par la justice dans le cadre de l’affaire Sonatrach qui connaîtra d’autres rebondissements. Le procureur général de l’époque, Belkacem Zeghmati, avait déclaré, au moment de l’annonce de l’émission des mandats d’arrêt que «seulement trois pays, la France, l’Italie et la Suisse, ont affiché leur volonté de coopérer avec la justice algérienne dans cette affaire».

Entretemps, Chakib Khelil réapparaît en Algérie et entame une tournée des zaouïas, sans être inquiété, avant de se lancer dans un cycle de conférences à travers plusieurs universités du pays.

Le retour de Belkacem Zeghmati à son poste de procureur de la Cour d’Alger signifie-t-il la fin de l’impunité pour l’ex-ministre de l’Energie Chakib Khelil et sa prochaine convocation par la justice ?

R. M.

Comment (37)

    Lghoul
    18 mai 2019 - 8 h 16 min

    Ce chekib doit etre juge comme tous les autres avec ou sans le retour de X ou de Y. S’il est coupable, une autre lecon et une evidence nous viennent de lui: Comment il instrumentalise la religion et la superstition a travers les zaouias pour voler et aussi pour se laver de la corruption. En fait les zaouias sont le camouflage profond des francs macons. Imaginez une mafia qui se reunit secetement dans une arriere salle d’une mosquee. Et il croyait qu’il deviendrait president pour remplacer son ami d’enfance. ouyahia et surtout saidani nous disaient qu’il etait le « meilleur ministre » qu’a eu l’Algerie depuis son independence. Tous les chemins menent donc aux coffres de sonatrach. Il doit etre aussi les yeux et les oreilles de ses beaux parents, sa femme etant apparemment palestinienne. Comment noyauter les foules chaque vendredi et meme prendre le film de ce qui passe et se dit ? En brandissant le drapeau palestinien. Je dirai que 40% de fes drapeaux et de ceux qui les brandissent ne sont pas palestiniens ni leurs supporters. Si j’etais policier en civil, je filmerai ces gens car on ne sait jamais. .. Les zaouias, la Palestine et le tour est joue. Ils connaissent nos sentiments et nos faiblesses.

    3
    1
    Mohamed R.
    17 mai 2019 - 22 h 08 min

    Tout le monde semble ou fait semblant d’oublier la déclaration péremptoire d’Ouyahia :  » Chakib Khelil a été blanchi par la justice algérienne ». Il nous qu’il vienne aujourd’hui nous dire quel juge algérien l’a déclaré innocent et qu’il nous donne le numéro et la date de cet arrêt, ou bien il avoue qu’il a encore une fois menti au peuple algérien, et il doit payer pour cet énième mensonge..

    8
    2
    Felfel Har
    17 mai 2019 - 20 h 10 min

    Sur la photo, CK semble regarder la tuile qui va lui tomber sur la tête et ses zaouïas ne pourront rien pour lui. Il doit payer pour s’être sucré sur le dos du pays et surtout pour s’être montré arrogant et provocateur, comme s’il était intouchable et invulnérable. La justice du peuple l’a rattrapé!
    Pour avoir la vie sauve, il gagnerait à demander pardon au peuple et à restituer au peuple tout ce qu’il a indûment pris au pays pour s’offrir des propriétés à Baltimore, dans le Maryland et au Texas sans compter ce qu’il a mis à l’abri dans des comptes off-shore.
    Que Dahmane El Harrachi me pardonne de modifier sa célèbre chanson: « Ya sarrek wintahreb, trouh ta3ya outwali, chal nedmou ennsass el medjounine, kablek ou kabl Abdelka El -Mali »!

    7
    1
    C Simple !
    17 mai 2019 - 18 h 31 min

    Et bientôt on apprendra que Toufik est transféré au tribunal de Sidi M’hamed pour être poursuivi par Zaghmati !
    Histoire de « simplifier » encore plus les choses.
    Ils vont nous rendre fous avant le 4 juillet, on va tous pointer chez le psy.

    Samir
    17 mai 2019 - 15 h 44 min

    Trop tard ! Le chouchou des zaouias a quitté ces lieux de tahara est est allé se réfugier dans des églises ou des synagogues
    Il faut croire que ces affaires Sonatrach à tiroirs éclaboussent tellement de monde en haut lieux que personne n’a intérêt à ce qu’un procès ait jamais lieu…

    12
    1
    صالح/ الجزائر
    17 mai 2019 - 15 h 14 min

    Puisque il y a le scandale Sonatrach/Saipem il y a automatiquement un ou plusieurs fautifs . On nous a désigné comme tels l’ancien ministre de la Justice, et l’ancien procureur de la Cour d’Alger , tout en laissant l’ancien ministre de l’Energie partir vers le pays qui n’avait pas affiché sa volonté de coopérer avec la justice algérienne dans cette affaire , et en laissant aussi l’ancien secrétaire général du FLN chanter l’ancien Rab Dzayer , et faire du chantage ci-dessous :
    « N’est-ce pas, Si Amar, vous qui êtes venu, le jour même de votre installation à la tête du FLN, me proposer amicalement de préserver mon poste de ministre de la Justice en m’engageant à extirper Chakib Khelil de l’affaire Sonatrach 2 ‘comme on extirpe un cheveu de la pâte’ (selon votre expression). Ma réponse fut, vous le savez, de fermer mon portable jusqu’après la fête de l’Aïd El-Adha, c’est-à-dire bien longtemps après le remaniement ministériel ».
    Si l’ancien procureur a été rétabli dans son poste c’est qu’il n’était pas dans l’erreur . On doit , en conséquence , pour réparer l’injustice , non seulement désigner mais convoquer les vrais coupables pour payer leurs dettes envers le peuple algérien .

    12
    Tout ça ! c'est du cinéma.
    17 mai 2019 - 15 h 11 min

    On a arrêté des gens inoffensifs avec un tapage monstrueux pendant que le coeur du réacteur « CORRUPTION » a été laissé en liberté (Khelil et Bouchouareb pour ne nommer que ceux-là…).
    Le anges gardiens du système veillent sur ceux qui s’emploient à effacer les preuves et arranger d’éventuelles exfiltrations de certains gros poisons. Par ailleurs, tenter de discréditer le Hirak pour l’affaiblir et sait-on jamais, démarrer avec la même équipe qui gagne la 2è République à la place du kalife (le Hirak).
    étonnant retournement, n’est-ce pas ? Du travail de Pro !
    Quant-à M. Zeghmati, comme lot de consolation, on lui redonnera ces affaires à suivre en contumace.
    L’Algérie, comme d’habitude, prendra son mal en patience, après 57 ans d’attente, 1 ou 2 ans de plus c’est rien. Si seulement toute cette faune se décide à préparer ses valises !!!!!!!!!!!!!!!!

    11
    2
    Tin-Hinane
    17 mai 2019 - 14 h 22 min

    Oh le Khelil doit être déjà barré, il n’allait pas attendre la suite des évènements il a sûrement préféré prendre ses jambes à son coup, et surtout qu’il ne revienne plus lui et ses semblables. Je ne comprendrais jamais les traîtres, je ne sais pas comment ils fonctionnent, leur mentalité, qu’est qui les motive dans un premier temps, quels sont les élèments premiers qui déclenchent l’acte de trahison, comment se sentent ils une fois qu’ils sont tombés dans la trahison, quels bénéfices ou quelle satisfaction en retirent ils, à part l’argent bien-sûr mais l’argent n’est pas tout (on le voit avec Judas et ses 30 deniers il fini quand par se pendre!). Je n’arrive pas à comprendre qu’on prenne position contre les siens. Se rendent ils seulement compte de ce qu’ils font, se rendent ils compte qu’ils sont déviants, ont ils seulement une conscience?… La Trahison est un vrai fléau.
    Que dieu nous protège!

    12
    1
    Digage!
    17 mai 2019 - 10 h 45 min

    « On » a viré Zeghmat car sois-disant il travaillait avec Toufik et a monté de toutes pièces le dossier Sonatrach sur Khellil. Ça c’est la version du Drabki, Ouyahia et toute la presse cachisriste de l’époque.
    « On » a mis Toufik en prison.
    « On » remet Zaghmati à son poste.

    Je suis perdu là ! Help svp aidez moi à comprendre la logique de ce micmac !

    24
    Damane
    17 mai 2019 - 10 h 20 min

    Seul toufik pourra mettre Chakib Khelil en prison, mais ce tnoufik est déjà lui même accroupi dans la prison.

    le dossier de chakib khelil est vide, et ce mr zeghmati va reconnaître qu’il a agit sous pression de toufik..

    4
    27
    Blakel
    17 mai 2019 - 6 h 08 min

    Il se dit que Chakib Khelil aurait déjà quitté le territoire algérien. Si c’est le cas, c’est incroyable que personne n’ait émis d’ISTN, depuis le temps qu’une opération main propre était censée avoir été décidée. Certaines ISTN à l’encontre de certains oligarques ont été émises il y a plusieurs semaines de cela. Et pour Chakib, rien ????

    33
    2
    Brahms
    17 mai 2019 - 4 h 24 min

    Il faut arrêter le théâtre, il faut passer à l’action via des juges d’instruction et mettre sous séquestre tous ses biens et fonds volés. Un voleur restera toujours un voleur, les mauvaises habitudes se gardent toujours. Ce Chakib a vendu à Anadarko 260 000 barils de pétrole à 70 dollars le baril et ce, chaque jour, jusqu’à 2037. Il faut donc être complètement maboule pour monter une telle escroquerie. Si la justice algérienne a peur de lui ou ne fait rien, elle perdra en crédibilité et le pays sera considéré comme un moulin à vent, un pays de Mickey où n’importe qui, pourra faire selon ses propres règles.

    38
    4
    mahboul
    17 mai 2019 - 0 h 30 min

    relisez la presse de la periode ou zoghmati avait ete limogé vous releverez qu il avait ete accusé d etre l homme de main d un certain général aujourd’hui en disgrace….

    27
    7
    mahboul
    17 mai 2019 - 0 h 24 min

    zoro est de retour. la justice est au dessus des questions de personnes..celui qui a commis un delit ou crime doit payer sanstenir compte du procureur qui n n’agit pas pour son compte personnel ou pour son ego mais pour la société. la justice n est ni une affaire de vengeance ni un règlement de compte. .com..

    21
    5
    Anonyme
    17 mai 2019 - 0 h 17 min

    et bien zut on a perdu un candidat a la présidence

    17
    Anonimaoui
    17 mai 2019 - 0 h 15 min

    J’espère que M Zeghmati va immédiatement reprendre l’affaire Chakib Khalil et relancer ces mandats d’arrêt interntionaux contre Chakib et ses complices en respectant les règles et procédures cette fois.
    Mais ce qui me taraude l’esprit c’est ce Bensalah qui a chamboulé toutes les institutions sensibles et stratégiques alors qu’il n’assure qu’un intérim pendant 3mois et surtout rejeté par le mouvement populaire lui et tout le système en place. Ces limogeages, désignations et permutations de hauts responsables de l’état me laissent supposer que les tenants réels du pouvoir n’envisagent pas une prochaine alternance qui se fera par les urnes. Ils s’installent dans le temps pour au moins une petite décennie.

    28
    4
    Kouder Belala
    17 mai 2019 - 0 h 00 min

    A SE DEMANDER PARFOIS A QUEL RÔLE JOUE CES ZAOUIAS POUR SE PERMETTRE D’ABSOUDRE DANS UNE TOURNÉE « FI BILED » CE CORROMPUS POUR SE METTRE A LA VINDICTE POPULAIRE SUR LEUR DOS. ET DIRE QUE CES GENS Là ; SOIS DISONS REPRÉSENTENT L’ÉTIQUE ET SURTOUT L’ISLAM RELIGIEUX???? A NE RIEN COMPRENDRE Où CES GENS Là ONT MIS CETTE NOBLE INSTITUTION DU WAKFS AU YEUX DE NOTRE PEUPLE DANS DE MAUVAIS DRAPS!!!!UNE CHOSE EST SURE, UN BON LESSIVAGE DOIT IMPÉRATIVEMENT PASSER PAR Là POUR REDONNER LEUR BLASON TERNIS!!!!

    57
    3
    midway
    16 mai 2019 - 23 h 51 min

    Et comme par magie,khelil a déjà quitté le territoire.

    23
    2
    Argentroi
    16 mai 2019 - 23 h 51 min

    Belkacem Zeghmati, ancien procureur général près la cour d’Alger, a été déjà réhabilité par Bouteflika en 2016. Il est resté 14 mois sans poste puis il a été nommé en tant que procureur général adjoint près la Cour suprême. Donc en revenant à son poste d’origine, il a été simplement rétrogradé. A son nouveau poste, il ne peut mette en accusation Chakib Khellil ou un quelconque ministre sans s’en remettre à sa hiérarchie qui est la cour suprême et ce, selon les dispositions du code de procédure pénale dans son article 573 qu’il a allégrement foulé des pieds auparavant sous les injonctions et le diktat de Toufik quand ce dernier était au summum de sa puissance.
    Que les réseaux de Toufik ne jubilent pas de joie car, malheureusement pour leur gourou, l’affaire Chakib Khellil est susceptible d’être retenue par le magistrat instructeur militaire comme élément à charge au dossier de Toufik si par malheur Zeghmati allait prononcer lui-même, cette fois-ci et contre toute attente, un non-lieu en faveur de Chakib Khellil.
    Ainsi la démonstration sera faite que Toufik manipulait tout un état et tout un pays dans le seul but était de déstabiliser Sonatrach pour la démembrer et la privatiser par la suite quand il sera devenu caudillo. Cela se fera, et on a eu déjà les prémices sur la Toile, sous le couvert fallacieux de lutter contre le système rentier désigné comme seul obstacle à la démocratie ainsi qu’à l’instauration et au développement d’un système productif que la bourgeoisie nationale en sera l’initiateur comme aiment le répéter les thuriféraires cévitalistes.
    Cela est d’un point de vue théorique et historique assez juste si ce n’était le nœud gordien de la non formation de la bourgeoisie nationale en Algérie. Mais les officines en charge de cette mystification nous ont trouvé la parade en nous affirmant qu’en Algérie, et contrairement à l’histoire du développement du capitalisme de par le monde, la bourgeoisie nationale existe belle et bien et elle est incarnée par un seul homme ! Toute une classe sociale qui a mis des siècles pour se former en Angleterre ou autre n’a mis en Algérie que quelques années et qui s’incarne de surcroit en un seul homme. C’est à enseigner dans les universités du monde entier !

    16
    45
      Blakel
      17 mai 2019 - 5 h 57 min

      Votre obsession contre Mediene et Cevital (dont le lien reste à démontrer), vous font délirer gravement. Bien sur que Chakib Khelil, est innocent. C’est pour cela qu’il s’est encore enfui. La culpabilité de son ami Farid Bedjaoui a été démontré dans l’affaire des 197 millions de dollars de pots de vin avec Saipem pour l’octroi de contrat de la part de la Sonatrach. L’associé de ce dernier dans certaines de ses sociétes (Omar Harbour) avait mandat sur certains comptes de Bedjaoui, et avait transféré de l’argent sur des comptes appartenant à la proche famille de Khelil (sa femme et ses enfants). Omar Harbour qui ne l’oublions pas avait acheté une propriété en commun avec Khelil aux USA.
      Ainsi donc la proche famille de Khelil a perçu sur ses comptes bancaires de l’argent en provenance de Bedjaoui (par l’intermédiaire de son ami Harbour), et Khelil serait innocent. En plus comme par hasard à l’époque Khelil était à la fois président de la Sonatrach et ministre de l’énergie. Donc à la fois coupable et responsable.
      Sans oublier que Khelil s’apprêtait à céder la souveraineté du sous sol algérien aux Américains, avec sa loi sur les hydrocarbures de 2005. Heureusement que certaines personnalités comme Chavez avait dénoncé cette folie.
      PS : l’ancien directeur des opérations de l’entreprise Saipem, Pietro Varone, avait indiqué aux enquêteurs que lors de sa rencontre dans un hôtel à Paris à l’époque, avec Chakib Khelil, ce dernier lui aurait dit : «Bedjaoui est comme un fils pour moi, et nos familles se connaissent depuis des années.»

      51
      2
        Argentroi
        17 mai 2019 - 11 h 07 min

        Blakel, tu ne peux pas te retenir quand on touche à ton général. Et quand on aborde ses liens avec son financier, tu cries à l’imposture.
        Sur les liens de Toufik et Rebrab, je te présente des faits indéniables comme lorsqu’en janvier 2011, on a d’abord provoqué une pénurie de sucre puis fomenté des émeutes (c’est ma grand-tante Nana qui les a organisées) pour que le lendemain Rebrab, par un coup de magie, devienne le seul fournisseur de sucre et presque aussi de l’huile. Tout cela avec l’assentiment de Bouteflika et Ouyahia bien sûr car tout baignait dans l’huile à ce moment entre Toufik et Bouteflika et Rebrab qui avait ses rentrées à la présidence dont il voulait l’accord sur le foireux projet Desertec qui l’avait subjugué au point de se lancer imprudemment avant l’heure dans la production de panneaux solaires.
        Mais tellement tu es obnubilé par tes gourous que tu ne veux pas te rendre compte de cette vérité si essentielle en Algérie et aller jusqu’à traiter les autres de paranoïaques en plein délire complotiste.
        Je ne sais pas si vraiment tu comprends l’intérêt de ces détails car c’est cela le véritable problème politique de l’Algérie : mettre le pouvoir aux mains de forces qui n’ont de compte à rendre à personne. C’est par la seule force de l’intrigue, de la mystification et de la manipulation qu’ils gouvernent sans mandat de surcroit.
        Personnellement, je m’en balance si Chakib Khellil était coupable oui ou non, condamné oui ou non si je n’entrevoyais pas une cabale montée de toutes pièces par Toufik dont les visées étaient éminemment politiques. D’ailleurs quand on te lit, on voit bien que tu brodes quand tu abordes l’affaire Chekib Khellil. Malheureusement les dés sont jetés Blakel, tu ne mènes qu’un combat de despérados !

        8
        11
          Blakel
          17 mai 2019 - 18 h 44 min

          Je n’ai pas de général. Seulement, je n’aime pas les mensonges, l’amnésie, et la politique du bouc émissaire, lorsqu’on veut dédouaner pleins de gens qui ont profité du système pour faire porter tout le chapeau sur certains (notamment Mediene ces derniers temps), c’est tout. Wakila Nta rasek khchin, j’ai déjà écrit dans des commentaires passés, que pour moi, Tewfik et Gaïd c’est un peu près la même chose, ils ont tout les deux été des piliers du système.

          4
          2
          Argentroi
          17 mai 2019 - 20 h 34 min

          Blakel, il n’y a pas pire mensonge que de dire que Toufik est un bouc émissaire et que Rebrab n’a pas profité du système.

          3
          2
    dal G ri
    16 mai 2019 - 23 h 43 min

    il n est jamais trop tard pour bien faire

    Blakel
    16 mai 2019 - 23 h 39 min

    On n’a plus de nouvelles de l’affaire Kouninef, des affaires Kouninef devrais-je dire, car il y en a tellement…. J’espère que ce ne sera pas une affaire Khalifa bis, car il y a tellement de ministères touchés en 20 ans par les différentes affaires kouninef, que j’ai du mal à imaginer que l’on va sanctionner toutes les personnes concernées (ministres, haut fonctionnaires, magistrats, officiers…). J’espère que ce ne sera pas une mascarade : quelques condamnations provisoires pour calmer le peuple, en attendant d’élire un candidat du système, et puis remise de peine et libération discrète.

    35
    1
    Zina
    16 mai 2019 - 22 h 57 min

    Excellente nouvelle ! « Le retour du Justicier » sauf que le cow-boy est parti très loin au galop rejoindre ses biens (mal?) acquis au Maryland, un endroit qu’il a coutume d’appeler « chez lui ». Gros doute qu’il revienne un jour en Algérie, à moins que ce soit les pieds devant. A croire que son périple à travers les innombrables zaouias, visant à se refaire une virginité, ne lui a été d’aucune utilité. Au-dessus de tout, il y a la puissance divine.

    34
    2
    ANONYME 1
    16 mai 2019 - 21 h 01 min

    Qu’ils fassent leur travail sans haine, sans rancune et sans règlement de comptes et le peuple sera derrière vous.

    Seule la justice doit parler.

    20
    1
    Bédouin
    16 mai 2019 - 20 h 53 min

    A mon avis Mr Louh à causer plus de mal à la nation et son peuple que Mr Chakib Ghoul et Haddad réunis, il n’existe pas plus pire que de vivre dans une nation injuste, l’injustice rend les citoyens moins patriote et indeferent à la sécurité de la nation, cela veut dire que Louh et les Bouteflika étaient des traîtres ennemis de la Nation Algérienne

    31
    UMERI
    16 mai 2019 - 20 h 53 min

    Sale temps pour les « mouches »,le procureur général Zeghmati est de retour, espérant qu’il va ouvrir le dossier Sonatrach et inculper C. Khellil, pour avoir touché un pot de vin de plusieurs millions de Dollars, de la Sté italienne.Ainsi que d’autres affaires aussi importantes les unes comme les autres, mise sous le coude, par Mister Louh, ex ministre de l’injustice.

    33
    2
    Belkacem Zeghmati nouveau procureur de la Cour d’Alger arrêté le Chakib Khelil.
    16 mai 2019 - 20 h 11 min

    Je suis certain que Chakib Khelil à dû magouiller des milliers de barils de pétrole et des tankers de gaz au rabais moyennant reversément de commissions versées sur des comptes suisse et de paradis fiscaux.
    Il faut aussi récupérer les milliards qu’il à dû faire dans les contrats qu’il a octroyé aux uns et aux autres moyennant également commissions.
    Ce type à lui seul il a dû détourner des sommes COLOSSALE et plusieurs personnes au sommet devaient en bénéficier.
    Il faut un mandat d’arrêt et d’extradition de
    Chakib Khelil en algérie.
    Il doit cracher tout les bénéficiaires de l’argent du peuple de l’état algériens détourner volé en algérie et à l’étranger par le billet d’entreprises étrangères.

    44
    4
    ELKHOU
    16 mai 2019 - 19 h 57 min

    Il faut espérer que Chakib KHELLIL reprendra incessamment ses conférences dans les universités et ses tournées dans les zaouaïas. Nous avons tellement appris de lui qu’il nous manque terriblement. C’ était paraît il un excellent ministre selon Ammar SAIDANI dont le FLN garde d’excellents souvenirs en raison de sa probité.

    5
    27
    La Viriti
    16 mai 2019 - 19 h 53 min

    Khellil devant un tribunal !!!! Le peuple algérien l’attend depuis des années !!
    Que vont donc pouvoir trouver à redire la petite meute focalisée sur Gaid Salah??

    Said en taule….Khellil probablement…Sans compter hizb franssa décapité ( si si c’est pas une vue d’esprit que de parler de hizb franssa…).
    Ça avance bien. Reste à annuler les élections du 4 juillet ( ça va couper l’herbe sous le pied de ses morpions qui le suivent en dépit de toute objectivité…)

    9
    52
      Toronto
      17 mai 2019 - 11 h 23 min

      @la Viriti

      Visiblement les relais de Khellil et de « Hiz Franssa Vs Gaid » n’aiment pas trop ce que tu écris. Ils ont actionné la machine à « pouces vers le bas »…;)

      4
      8
    Abou Muppet Show
    16 mai 2019 - 19 h 47 min

    Moua je dis que Gaid fait du bon boulot…Malgré le fait que certains aiment lui tomber dessus, il fait du bon taffe avec sa rente et sa marabunta…Nous tubes digestifs on est ébahis de voir comment en 2 mois il a mouliné la plupart des fossoyeurs de l’Algérie…Et j’espère qu’il ira jusqu’au bout parce que c’est pas avec ses detracteurs qu’on aurait vu Said derrière les barreaux….Oooo que non!
    En plus 3ammi Gaid vient d’être dédouaner par l’avocat de Benhadid qui encourage même 3ammi de poursuivre son boulot…arf…sale temps pour les Abou Muppet Show…

    En plus 3ammi Gaid est honni par la France et le Maroc. …C’est un bon 3ammi pour l’Algérie et y a pas grand monde pour faire le taffe.
    Bon bien sûr une fois le taffe fini il passera la main…Mais je le préfère à ses detracteurs très souvent lâches durant 20 ans…Qui a ramené Bouteflika ? Toufikus…

    Vamos Algeria! Vamos Gaid!

    15
    83
      Anonyme
      17 mai 2019 - 5 h 08 min

      Donc quand c’est des bonnes arrestations c’est forcément grâce à Gaïd, et quand ces des mauvaises arrestations (type benahdid), ce n’est pas à cause de Gaïd. La farce continue.

      38
      5
      Toronto
      17 mai 2019 - 11 h 21 min

      @Abou Muppet Show

      Au regard du nombre de pouces vers le bas, tu as du fâcher quelqu’un avec tes propos…:)
      Ou du moins tu as toucher dans le mile et là ou cela fait mal…Well done dude !

      7
      8
    Anonyme
    16 mai 2019 - 19 h 36 min

    Très bonne nouvelle. Chakib Khelil doit être extradé et rendre au peuple Algérien les 198 millions de dollars qu’il lui a volé. C’est le minimum à récupérer. Une étude plus poussée révèlera l’ampleur des sommes colossales ( de loin supérieures à ces 198 millions de dollars ) que lui et sa famille ont dérobé au peuple Algérien.

    68
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.