Importante saisie de kif traité à Aïn Sefra 

kif
Le narcotrafic et le narcoterrorisme s'implantent en Algérie. New Press

Une importante quantité de kif traité s’élevant à 16,5 quintaux de kif traité a été saisie samedi et dimanche à Aïn Sefra, dans la wilaya de Naâma, par un détachement de l’Armée nationale populaire(ANP) en coordination avec les garde-frontières, la Gendarmerie nationale et les services des Douanes, a annoncé dimanche le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.

«Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et suite à une embuscade tendue près de la bande frontalière dans la zone de Aïn Diss, à Aïn Sefra, wilaya de Naâma (2e RM), un détachement de l’Armée nationale populaire en coordination avec les Garde-frontières a saisi, le 18 mai, une quantité de kif traité s’élevant à 11,3 quintaux chargée sur des baudets», a précisé le MDN.

Selon la même source, trois narcotrafiquants ont été arrêtés dimanche au sud de Aïn Sefra, lors d’une embuscade tendue par un autre détachement de l’ANP en coordination avec les éléments de la Gendarmerie nationale et les services des Douanes.

Lors de cette opération, un camion chargé de 520 kilos de kif traité et un véhicule touristique, ont été également saisis. «Cette opération qui a permis de saisir un total de 16,5 quintaux de kif traité, vient s’ajouter aux multiples opérations ayant mis en échec des tentatives d’introduction et de colportage de la drogue dans le territoire national, et réitère la permanente vigilance et l’entière disposition des forces de l’ANP,  mobilisées à tous les remparts, et leur détermination à déjouer toute tentative» d’introduire ces substances toxiques.

R. N.

Comment (11)

    Anonyme
    21 mai 2019 - 2 h 17 min

    @ Chaoui ,bravo vous faites une jolie promotion à cette drogue qu’est le cannabis et puisque vous y etes et que vous semblez receuillir une forte adhesion à votre avis il vous reste qu’a demander la libre circulation entre le maroc (fournisseur imbattable) et l’Algerie pour démocratiser l’enfumage de nos esprits.

    3
    2
    Moskosdz
    20 mai 2019 - 14 h 25 min

    Seul le rétablissement de la peine de mort en dissuadera ces narcotrafiquants sans foi,ni loi.

    11
    3
    Chaoui
    20 mai 2019 - 13 h 49 min

    Le Kif est légalisé maintenant dans plus d’une vingtaine de pays et dans d’autres pays elle est prescrite sous ordonnance médicale.

    C’est une herbe qui a été fumée depuis des siècles comme le tabac, pas d’effets hallucinogène, n’incite pas ni à la violence ni à au crime.

    Concentrons nous plus, sur la cocaïne, l’alcool et les psychotropes qui sont 100 fois plus dangereux que le kif.

    60
    9
    Jean-Boucane
    20 mai 2019 - 8 h 38 min

    Avec le depart des naturalisés vous allez voir de plus en plus de saisie de drogue… que l’ANP protege l’Algerie

    6
    8
    BabElOuedAchouhadas
    20 mai 2019 - 4 h 02 min

    Notre ANP doit en URGENCE renforcer le blindage de nos frontières de l’Ouest à l’effet de juguler cette guerre narcotique que mène le Mongolien M6 contre notre jeunesse surtout quand on sait que les 100 tonnes de Haschich marocain que nos services intercepter chaque année ne représentent que 10% du volume total du Haschich marocain qui rentre en Algérie en provenance du Marokistan selon une étude sérieuse menée par une équipe de chercheurs algériens.

    11
    8
    Anonymeplus
    20 mai 2019 - 3 h 23 min

    L’immensité du territoire algérien nécessite que l’ANP utilise des drones pour balayer 24h/24h les frontières ouest d’où le poison du royaume du haschich envahi notre territoire.
    Il est criminel de laisser faire, la responsabilité de l’armée doit s’exercer pour stopper l’hémorragie, trop c’est trop !
    Je me demande où sont les analystes de l’armée ? Personne pour proposer un survol quotidien et permanent des frontières ouest avec des drones ! C’est lamentable, criminel et inconscient, au cas où le commandement de l’armée ne le saurait pas, il y va de l’avenir de la jeunesse algérienne, ceci relève directement de la sécurité nationale !!!
    Le ministère de la justice devrait lui aussi revoir les articles du code pénal concernant les trafiquants de drogue, quit à proposer les travaux forcés au sud du pays pour ces criminels, autant les faire travailler jusqu’à la fin de leurs jours.

    8
    7
    Anonyme
    20 mai 2019 - 2 h 20 min

    Il faut instaurer la peine de mort contre le trafic transfrontaliers de drogue .

    14
    4
    Le Berbère
    19 mai 2019 - 23 h 48 min

    La guerre d’opium continue contre l’Algérie et certains naïfs veulent l’ouverture des frontière coûte à coûte. J’espère que les prochains leaders de la nouvelle république algérienne se pencheront sérieusement pour régler mettre terme à cette guerre de cannabis mené contre l’Algérie.

    14
    8
    Felfel Har
    19 mai 2019 - 23 h 00 min

    Tant que nous n’aurons pas rétabli la peine de mort contre les narco-trafiquants, ces saisies se feront de plus en plus fréquentes (elles ne représentent qu’une moyenne de 10% des quantités qui circulent en Algérie). Et encore, nous pouvons nous estimer heureux depuis que la frontière ouest est soi-disant verrouillée.
    Cela donnera aussi à réflêchir à nos compatriotes de l’ouest du pays qui s’adonnent à ce genre de trafic si nocif à la santé de nos enfants. Sans leur complicité et celle des autorités de la région, rien de tel ne serait possible.

    15
    4
    Peine de mort !
    19 mai 2019 - 21 h 43 min

    Vous voulez ne plus avoir de drogue en Algérie ? Alors apliquer la peine de mort en place publique !! Si il n’est pas apliquer alors nous sommes gouverné par des traitres et ils seraient complicent !

    14
    4
    le niveau
    19 mai 2019 - 19 h 12 min

    faut saluer et remercier les douaniers pour cette saisie
    saha ftourkom
    ebki ya m6 …inchallah rien ne passe
    vive l’algerie

    15
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.