Nouveau rejet de la demande de liberté provisoire pour Louisa Hanoune

PT Louisa Hanoune
Le PT exige la libération de tous les détenus d'opinion. New Press

Par Mounir Serraï – Le Tribunal militaire de Blida a rejeté une nouvelle demande de remise en liberté provisoire de Louisa Hanoune, placée sous mandat de dépôt en mai dernier dans l’affaire de «complot contre l’Etat» pour laquelle sont également poursuivis Saïd Bouteflika, Mohamed Mediene et Athmane Tartag. Il s’agit de la troisième demande introduite par le collectif d’avocats, depuis l’emprisonnement de Louisa Hanoune le 9 mai dernier. Son parti de réagit à ce nouveau rejet. Dans un communiqué, le secrétariat permanent du bureau politique du PT «informe l’opinion publique que Louisa Hanoune est maintenue en détention provisoire». Le PT précise que Louisa Hanoune est «la première cheffe d’un parti à être emprisonnée pour ses positions politiques depuis la fin de la tragédie nationale».

«Détenue politique, arbitrairement arrêtée et écrouée depuis le 9 mai 2019, Louisa Hanoune entame ainsi son troisième mois en prison», souligne le secrétariat politique du PT qui poursuit sa campagne pour la libération de sa première responsable. «Comme l’ont indiqué ses avocats, la secrétaire générale du PT présente toutes les garanties pour être en liberté provisoire et rester à la disposition de la justice», assure le PT pour lequel «cette injustice doit cesser». «Aucune raison n’est valable pour justifier son maintien en détention provisoire qui devient de fait une condamnation provisoire puisque elle est privée de liberté et de ses droits politiques et civiques depuis 68 jours», rappelle le PT.

«Le maintien de Louisa Hanoune en prison s’inscrit dans la nouvelle offensive des autorités contre la démocratie et les libertés. Le maintien de Louisa Hanoune en prison tout comme celui du moudjahid Lakhdar Bouregaâ et des dizaines de détenus d’opinion annoncent un tournant dans la nouvelle ère ouverte le 9 mai dernier avec son incarcération», ajoute le PT qui assure que «le Comité national pour la libération de Louisa Hanoune se réunira incessamment pour étudier les voies et moyens pour renforcer et élargir la mobilisation sur le terrain de la démocratie pour exiger et obtenir la libération immédiate et inconditionnelle de la secrétaire générale du PT et de tous les détenus d’opinion».

M. S.

Comment (18)

    2ème république
    16 juillet 2019 - 6 h 24 min

    Détention préventive à El Harrach pour la plus part et contrôle judiciaire en restant chez lui pour Zaalane, le gendre de… Elle est belle la justice!!!

    22
    12
      MELLO
      16 juillet 2019 - 9 h 54 min

      Il n’y a pas que ….
      Le système est encore bien en équilibre stable sur ses pieds qui trainent encore , encore et encore.

      10
      6
    Kif Kif
    16 juillet 2019 - 4 h 51 min

    Dis moi ceux que tu fréquente et je te dirais qui es-tu;Louisa a magouillée,Louisa à trahie,Louisa à complotée;Louisa elle n’est pas claire;elle s’est fait manipulée par Bouteflika et son clan de traitres et d’escrocs;Louisa elle est bien à sa place avec ses meilleurs amis les traitres;c’est la malédiction de nos Chahid contre les traitres et les ingrats

    21
    8
      Anonyme
      16 juillet 2019 - 19 h 31 min

      Ça cause, ça cause et ça sait rien.
      Attention au retour de karma, rien de nos mauvaises pensées n’est perdu dans l’Univers, penses- y le jour où à ton tour tu en prendras plein la tronche.

      1
      2
    Anonyme
    15 juillet 2019 - 22 h 50 min

    La pièce de théâtre prends sa phase de tragédie ou le Gaied a mis son beau frère sous contrôle judiciaire la deuxième fois. Ben Salah lance des fausses infos, khelil convoqué, mandat de dépôt contre bouchouareb et Louh devant le juge…. Alors que les Algériens meurent à cause du but de mehrez.

    8
    15
      Anonyme
      16 juillet 2019 - 5 h 29 min

      Et?

      1
      3
    Observateur neutre
    15 juillet 2019 - 21 h 16 min

    Cette dame est pour le moins inutile. Depuis qu’elle est sur la scène politique (depuis plusieurs décennies) le pillage s’est accéléré, le flux migratoire illégal au mépris des lois a augmenté et le clan ayant pris en otage le pays s’est davantage enraciné. Laissons la justice statuer sur son cas. Nous sommes plutôt très nombreux à vouloir émerger de nouvelles figures politiques stratèges, dynamiques et compétentes, non « contaminées » par les pratiques du système.

    18
    4
    Lefghoun
    15 juillet 2019 - 18 h 44 min

    tous ceux qui ont été arrétés l’ont eté sur des preuves, des enregistrements, des videos, des documents et pas sur cous de fil comme du temps de Louh et said
    ces gens seront jugs selon les lois de la republique et croupiront en prison comme ce fut le cas pour des milliers d’algeriens a qui on a volé la jeunesse
    rappelez vous que les charges retenues contre ces gens sont tres graves dont la traitrise

    29
    11
    Clovis
    15 juillet 2019 - 17 h 00 min

    On assiste a une derive inquietante. Si dans un premier temps la vague d’arrestation des oligarques presumes voleurs semble avoir satisfait le peuple. Celle des politiques accuses de compromissions dans des affaires financieres et de detournements de biens publics a ete la aussi bien accueillie. Encore faudrait il que dans un souci de transparence et de justice le detail des chefs d’inculpations et des malversations reprochees soit rendu public. Mais la ou ca ne va plus c’est qu’on assiste a des inculpations pour des delits d’opinion qui ne justifient pas des mises en prison. Il existe d’autres moyens juridiques a utiliser eventuellement si necessaire en attendant leur eventuel jugement, en supposant qu’un jugement soit necessaire. Ou est la liberte d’expression et d’opinion ? Cette derive autoritaire est intolerable et va contre les souhaits exprimes par le peuple qui vont dans le sens de la grandeur d’une nation : democratie, liberte de la justice et de la presse, etc… il faut exiger la liberation de tous les detenus d’opinion et des jeunes et moins jeunes manifestants, les Bourega, Ghediri, louisa hanoune, et j’en oublie..c’est avec tristesse qu’on est amene a faire ce terrible constat de perte progressive du peu de justice qui existait. Ce n’est pas de cette facon que le pouvoir, contrairement a ce qu’il croit peut etre, ameliorera son image deja detestable.

    23
    28
      ZORO
      15 juillet 2019 - 18 h 25 min

      Y a t il plus grande traitrise que de vouloir diviser l Algerie en creant un drapeau sous pretexte dune culture cherie et brandie par Haftar sur ses chars et ses cannons ??? ,La forchitta a donné naissance a la fourche du diable Mehenni qui ne se dit plus Algerien et insiste sous les ordres des sions a separer la kabylie du reste du pays .
      Que veulent donc ces gens effacer le nom ALGERIE et
      reprendre LES TRIBUS ( EL KABAÏL) dont ISRAËL feraient partie???
      SIGNE.ZORO. ..Z….

      29
      70
    Que temps perdu
    15 juillet 2019 - 16 h 40 min

    Quand est ce que ces mafieux et mafieuses comprendront qu’une condamnation pour haute trahison contre un peuple qui a été affamés méprisés trahis spolié appauvri et surtout traumatisés et rendus tous malades .
    Le pire madame ce n’est pas ici le problème de comment vous allez finir vôtre vie.
    C’est devant nôtre créateur commun qu’il nous faut très sérieusement nous inquiètées.
    Alors des demandes de remises en liberté en pagaille ne serviront à rien.

    27
    15
    Bof
    15 juillet 2019 - 16 h 03 min

    Et Ali Ghediri ?? personne n’en parle, il n’a ni parti, ni journal pour le défendre.
    Depuis qu’ils l’ont arrêté, il n’est meme pas passé devant le « juge », et c’est le back out total sur lui.
    Bizarre.

    31
    17
      Kenza
      15 juillet 2019 - 19 h 13 min

      Ils le retiennent afin qu’il ne puisse pas participer à l’election présidentielle qu’ils veulent organiser à tout prix. Ils ont peur qu’il soit un candidat dangereux pour celui qu’il ont déjà choisi.

      11
      19
        ZORO
        15 juillet 2019 - 21 h 20 min

        C EST LA PLUS GRANDE BLAGUE QUE J AI ENTENDUE AU COURS DE CETTE ANNEE
        GHEDIRI PRESIDENT!!! ,
        SON SPONSOR EST EN TAULE, SON DIRECTEUR DE CAMPAGNE L A QUITTE SON CHARGE DE COMMUNICATION PLUS FUTE L A ABANDONNE DES LES PREMIERS JOURS.
        QUE LUI RESTE T IL ??
        QUE DES REGRETS POUR AVOIR CRU SES
        MANIPULATEURS!!!
        SIGNEZORO…Z…
        SIGNEZORO…Z…

        10
        11
    Digage!!
    15 juillet 2019 - 15 h 59 min

    Ça ne sert à rien de suivre des procédures et de demander à un « juge par téléphone » d’appliquer la Loi.
    Les verdicts et les décisions sont prises à l’avance et au dessus de la tête du petit juge fonctionnaire qui obéit aux « ordres venus d’en haut ».
    On aura une vraie justice quand on aura un vrai président élu par le peuple et pas une marionnette désignée par les décideurs de l’ombre.

    30
    19
    mohblida16000
    15 juillet 2019 - 15 h 37 min

    Liberez Louiza Hanoune, Bouregaa, Ali GHediri, les jeunes du Hirak…

    Halte a la dictature rampante du clan de l Est…

    Dawla Madaniya macchi KAZIRENA!!!

    37
    28
      sabrina
      15 juillet 2019 - 18 h 30 min

      Mohblida 16000 c’est vous les dictateurs vous avez la liberté total les traîtres restent en prison alors elle une traitre à la nation

      24
      14
      Observateur
      15 juillet 2019 - 20 h 03 min

      « …Halte a la dictature rampante du clan de l Est… »

      Honte à toi, les gens comme toi sont des fouteurs de la fitna…Tout le monde en Algérie reconnait qu’il y a un problème de démocratie, de mauvaise gouvernance, d’injustice… Provoquer le diable du régionalisme dans la crise actuelle, c’est comme verser l’huile sur le feu, c’est criminal…

      21
      4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.