Mohamed Djemaï : «Il y a un plan étudié pour démanteler le FLN»

FLN Djemaï
Mohamed Djemaï et l'ex-président de l'APN. D. R.

Houari A. – Le secrétaire général intérimaire du FLN, Mohamed Djemaï, ne cache plus sa crainte de voir son parti exclu du dialogue, envisagé prochainement, après la mise en place du panel de personnalités appelé à le diriger. «Il y a un plan étudié pour exclure le FLN du dialogue, au prétexte que c’était le parti au pouvoir», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, jeudi, en marge de la réunion du comité central de son parti.

Si Mohamed Djemaï ne dit pas qui est derrière ce plan destiné, d’après lui, à «démanteler» son parti, sa déclaration paraît toutefois démagogique, puisque la nouvelle direction du FLN et lui-même ont été imposés par les actuels décideurs dans les conditions que tout le monde connaît et qui ressemblent à celles qui avaient ramené tous ses prédécesseurs à la tête du parti. Donc, à qui fait-il allusion, en pointant des «parties qui cherchent à éliminer le FLN et à le couper de son peuple» ?

Se sachant rejeté par les citoyens et désigné comme faisant partie du système disqualifié, le FLN tente de se disculper de la gestion des affaires du pays, en rejetant la responsabilité sur son allié traditionnel, le RND, qu’il accuse d’avoir usurpé le pouvoir dès les élections législatives de 1997. Or, les deux parties se retrouvent toujours dans la même situation qui les oblige à renouveler honteusement leur allégeance aux tenants actuels du pouvoir, représenté officiellement par le chef d’Etat intérimaire, Abdelkader Bensalah, sans avoir aucune garantie d’un retour d’ascenseur.

Le patron désigné du FLN a promis, à la même occasion, de reconstruire son parti sur des bases saines, «loin des injonctions externes», et de l’ouvrir à tous les militants exclus ou marginalisés. Mais à la vue de la liste des nouveaux membres du bureau politique entérinée par le comité central, composée d’anciennes figures largement impliquées dans la gestion du parti à l’époque d’Amar Saïdani et de Djamel Ould-Abbès, on se rend compte rapidement que le FLN, à l’image du système avec lequel il se confond, est réellement incapable de se renouveler.

H. A.          

Comment (46)

    bozscags
    28 juillet 2019 - 12 h 02 min

    il faut dissoudre ce parti et le mettre au musée idem pour le rnd arrêtons cette mascarade.

    Kaci
    27 juillet 2019 - 11 h 53 min

    Lorsqu’il s’est rendu compte que tout le peuple algérien ne veut plus du FLN spoliateur d’après 1962 et que tous les jours il dévoile ses frasques… Djemaï joue madame soleil avec son : «Il y a un plan étudié pour démanteler le FLN». Si le FLN d’après 1962 est démantelé c’est par la faute de ses responsables qui ont fait tout le contraire du FLN libérateur d’avant 1962. Au lieu de t’incliner devant un cadre, crache dessus et écoute la voix du peuple. C’est fini srika, maintenant c’est l’heure de payer.

    Samir
    27 juillet 2019 - 9 h 09 min

    Biensur ce parti de voyous corrompus opportunistes doit être démantelé de A à Z …

    Ali
    27 juillet 2019 - 7 h 05 min

    Ce partie est devenu un repère de criminel, de ce fait il n’a plus aucun avenir dans l’Algerir de demain.

    6
    1
    صالح/ الجزائر
    27 juillet 2019 - 6 h 50 min

    Le FLN de Belkhadem , de Saadani , de Bouchareb et de Djemaï n’a plus de raison d’être.

    gaci
    27 juillet 2019 - 0 h 13 min

    il devrait même pas exister ce parti, il est encore là, c’est une honte pour ses adhérents, il libère quel front ? c’est comme le ministère des moudjahidines, à quoi il sert, à rien, faites comme le foot, ramener les binationaux pour diriger l’Algérie, des gens compétents, qui ont le savoir faire, des diplômes, des cerveaux qui sont éparpillés dans le monde, arrêter de jouer avec des dinettes comme des petits enfants, quand je vois ces députés qui ne savent même s’assoir sur un fauteuil et qui se remplissent les poches, et devant DIEU, la responsabilités, c’est un lourd fardeau, enfin je souhaite de tout mon coeur que mon pays ALGERIE redevient comme les années de bonheur qu’on a vécu avant, et que ces jeunes sont un atout pour ce pays, pas les droguer et les aveugler par le foot.

    7
    1
    Felfel Har
    26 juillet 2019 - 22 h 58 min

    Eureka! Djemaï vient de découvrir qu’il y a un plan pour faire disparaître le FLN. Et pourtant cela fait un bail que le peuple n’en veut plus car il ne le représente pas. Il est plus proche des beggarine, des biznassia et de la mafia politico-financière que de ceux dont il prétend défendre les intérêts.
    Il est plus que temps de l’euthanasier. Il appartiendra au peuple, en application de la nouvelle constitution, de créer un parti réellement démocratique et populaire qui le représentera au sein des différentes institutions du pays.

    7
    2
    K. DZ
    26 juillet 2019 - 17 h 15 min

    Si plan il ya, sache mr Djemai que tu en est, avec les tliba, Saadani, et belkhadem, les outils de ce démantèlement, vous vous en êtes très bien débrouillés pour batardiser un prestigieux symbole. Il ne vous reste qu’une chose à faire : VOUS FAIRE OUBLIER.

    23
    2
    Selecto
    26 juillet 2019 - 15 h 51 min

    Au risque de tomber dans le nihilisme politique aucun parti du pouvoir ou de l’opposition ne méritent la confiance du peuple, seuls l’ANP et les citoyens non structurés dans ces partis méritent de discuter de l’avenir de l’Algérie.
    Par exemple Mme Abbou qui ne fait partie d’aucun parti politique je la verrais bien future ministre la justice.

    12
    28
    MARC
    26 juillet 2019 - 15 h 14 min

    Si on fait disparaître le FLN, ses machins vont tous se redéployer sur d’autres
    partis. La solution? qu’ils restent la où ils sont avec obligation de trouver un autre nom , comme par exemple « les vautours »

    31
    1
    FELLAG
    26 juillet 2019 - 15 h 13 min

    Faillite et Liquidation de la Nation Algérienne, (FLN) d’où vient il ce Mr Djemai, son passer et le passé de ses parents, comment en très peut de temps il est devenu un grand patron, que de viennent ils nos patrons d’après l’indépendance tous en faillite sauf ceux qui ont voulu gagner l’argent Haram, à ma connaissance Mr Djemai est un ami intime de Messieurs, Amar Saidani le Parisien voleur de nos agriculteurs, et Mr Tliba le patron de la ville d’Annaba, Benkhlifa ex Président APN et ses affaires louches, deux poids deux mesures et le plus fort à toujours raison, c’est les règles de la jungle ou fait si pour quand notre vraie indépendance

    25
    1
    Kenza
    26 juillet 2019 - 15 h 04 min

    Effectivement, le peuple a un plan de démantèlement d’une filière d’escrocs, de trabendistes , de faux moudjahidine, de trafic de cocaïne, de trafic de devises et fraude fiscale, de voleurs, de traîtres, de harki, d’imposteurs, d’usurpateurs…qui ont spolié le sigle du FLN depuis 62.

    35
    1
    Merguez
    26 juillet 2019 - 14 h 49 min

    FLN au musee, FFLN, le premier “F” pour “faux”, a el harrach.

    26
    2
    Anonyme
    26 juillet 2019 - 14 h 30 min

    Mohamed Djemaï : «Il y a un plan étudié pour démanteler le FLN»
    Une tactique, et une stratégie de préparation au retour du parti corrompu
    Et tremplin de l’incurie, et de la faillite morale, des bonnes valeurs
    De gouvernance, avant d’etre une faillite économique, et financière du pays
    Le parti du FLN impopulaire, cherche,à nouveau, par tout les moyens, illégales , Et illégitimes, y compris
    A tromper, et à se diluer, pour monter la mouvance démocratique, et de justice Du « Hirak »
    Le FLN impopulaire, et mafieux, prépare, par la ruse, et la tromperie
    Son retour à la scène politique, profitant de la faiblesse
    De l’opposition démocratique, et du vide constitutionnel, et politique actuels
    C’est un parti FLN grand opportuniste, qui fait parti de la « contre révolution » Secrète, et sournoise qui détient encore les coulisses, et les rouages secrets Du pouvoir parallèle, et secret dans les institutions corrompues de l’état
    Le peuple algérien, et ses élites, et intellectuels compétents, crédibles, Honnetes, intègres, modérés, réservés, sages, et vigilants doivent se méfier
    Des actions, et des agissements calculées, douteuses, et planifiées
    Des « Barons », et des « Gros Bonnets » corrompus de la politique machiavélique
    Le FLN , le RND, le MPA, TADJ, l’ONM, l’UGTA Trotskyste, l’UNPA, l’UNFA
    L’UNJA, et autre micros partis impopulaires, doivent etre assainis, réformés, Restructurés,radicalement, et totalement où interdits, et disparaitre,
    Encore mieux, de la scène politique empoisonnée, Intoxiquée, et polluée algérienne, par
    L’incurie, les magouilles, et la corruption généralisées, et systématiques
    Des institutions du pays (1999-2019)

    33
    2
    3atef
    26 juillet 2019 - 13 h 52 min

    Chers TOUS si l’URGENCE de mettre le PFLN/RND au musée est une étape de rupture que les Algériens clament et reclament depuis le 22 février il y a plus urgent encore c’est de mettre au REBU tous ceux et celles ( bagarras chkariste, kachiristes civils et/ou militaires, hafafettes -sauf respect à celles authentiques-) qui ont utilisent le logo PFLN/RND comme une marque déposée avec copyright à leur faveur…!!
    Quand au DIALOGUE les Algériens n’ont pas besoin de TUTEUR et l’initiative en cours demeure un avènement uniquement pour les adeptes du MONOLOGUE…le pouvoir actuel est rappelons-le hors constitution sa mission a pris FIN le 09 juillet 2019…si dialogue ( ne pas confondre avec négociation) il y a!! ce sera entre le pouvoir réel MILITAIRE et le peuple ALGÉRIEN (article 7 et 8)
    gloir à nos chouhadas et moudjahids de le 1ère heure

    22
    1
    Mimi
    26 juillet 2019 - 13 h 28 min

    Le FLN post indépendance n’est pas celui qui a libéré le pays! il traine des traitres, des corrompus et des assoiffés de pouvoir alors au Musée et que les autres partis disparaissent car leurs hommes et femmes ont les mêmes objectifs celui de s’enrichir sur le dos du peuple. Même la majeur des associations et syndicats en particulier l’UGTA servent leurs propres intérêts. Pour revenir à l’UGTA qui s’est accaparé les entreprises publiques depuis les années 80 et brisé l’économie du pays devrait aller au Musée pour rendre hommage à Aissat Idir allah yerhamou.

    22
    Pr Nadji Khaoua
    26 juillet 2019 - 13 h 01 min

    Depuis quand et dans quel pays moderne ou aspirant a construire un État Moderne, défini par la suprématie de la Loi sur tout individu, l’Histoire Nationale est monopolisee au bénéfice d’un parti ou d’un groupe quelconque ?
    Plus grave actuellement en Algérie, depuis
    quand des personnes soupçonnées depuis
    des années d’exercer des activités illégales
    tel que l’économie informelle, le blanchiment de capitaux, les fuites fiscales, le deli d’initié, les divers formes de crimes économiques et financiers, s’accaparent tout un parti politique et exercent un entrisme criminel dans les plus hautes institutions parlementaires et sénatoriales d’un pays aspirant à la respectabilité et à une évolution moderne ?
    A mon sens, tout individu et responsable parlementaire, sénatoriale ou partisan qui actuellement participe à ce que cette situation incongrue et hautement dommageable pour l’Algérie, porte une Grande responsabilite et est ni plus ni moins, complice des soupçonnés coupables ayant squatter la direction de ce parti politique, lui même squattant l’histoire commune du 1er Novembre 1954.
    C’est un crime contre notre histoire commune que cette situation puisse continuer.
    Vivement que nos décideurs centraux en charge de l’État
    1 – Actionnent la Justice contre les soupçonnés de crimes économiques depuis de longues annees.
    2 – Introduisent un changement radical porte par une Nouvelle Constitution qui interdirait la création de partis politiques avec les lettres FLN et avec comme base programmatique la religion.

    Pr Nadji Khaoua

    23
    4
    EL KHOU
    26 juillet 2019 - 13 h 01 min

    Que DIEU vous entende ya Si DJEMAI. Amine ya RAB mille fois . .

    8
    14
    Anonimaoui
    26 juillet 2019 - 11 h 20 min

    Oui ya si djemai il y a bien un plan de démantèlement du fln. La première étape de ce plan est ton installation comme sg de ce parti. Avec toi à la tête de ce parti ce sera, inchallah, la mise en bière de la secte de prédateurs et d’opportunistes de ton acabit qui a tué tout espoir de voir un jour l’Algérie libre, indépendante, prospère, moderne et démocratique.

    38
    2
    UMERI
    26 juillet 2019 - 11 h 18 min

    Men femok l’ Rabi ya si Djemai, on vous à assez vu, vous ne faites que parasiter la politique en Algérie, vous n’avez pas un gramme de patriotisme, vous êtes des indus occupant qui devez libérer le symbole de la Révolution, qui vous sert de tremplin et qui vous permet d’occuper le l’espace médiatique et de vous enrichir par la même occasion.

    35
    Cheikh
    26 juillet 2019 - 11 h 11 min

    Aucun Algérien n’est contre le Parti FLN, ils sont contre la composante actuelle les membres du bureau politique, ceux du comité central les Mouhafedhs les coordinateurs des Kasma et 90% des militants de base sont indésirables et inacceptables par 99% du peuple algérien. Alors tant que cette composante existe dans ce cher parti l’Algérie ne retrouvera pas sa stabilité polico economique.
    NOTA: Les vrais militants FLN ne sont plus dans ce parti. Il est temps de se débarrasser de ces énergumènes.

    17
    13
      brahim
      26 juillet 2019 - 12 h 06 min

      Erreur…tous les algériens sont contre ce parti d’affairistes.Inutile de préciser que ce parti n’est pas celui qui a mené la révolution de 1954.Ce parti est à mettre au musé en urgence pour le bien de l’Algérie.

      36
      1
      Gregg papy boyington
      26 juillet 2019 - 12 h 08 min

      sans blague!? aucun algérien n’est contre ce parti!?
      tu veux parier?

      24
      3
    Anonyme
    26 juillet 2019 - 10 h 59 min

    «Il y a un plan étudié pour démanteler le FLN» . Non non monsieur djemai c’est plutôt le PFLN qui a un plan pour démanteler l’Algérie .

    34
    57
    26 juillet 2019 - 10 h 50 min

    MOI JE SUIS D ACCORD POUR UNE SOLUTION DE TRANSITION SANS PARTI POLITIQUE SANS HAUTES PERSONNALITÉS SANS GAID MOI JE REMET TOUTE L ORGANISATION AUX HAUTS MAGISTRATS DE JUSTICE QUI SE PORTERONS GARANT DU BON DÉROULEMENT DU TRANSFÈRE ET DES ELECTION PRÉSIDENTIELS EN TOUTE NEUTRALITÉ EN TOUTE TRANSPARENCE A LA VU ET AU REGARD DE TOUT LES CITOYENS POUR EVITER LES PARTIS PRIS OU LES SOUPÇONS DE FAÇON A CE QU AUCUN MAGISTRAT NE DÉTIENT SEUL UN TEL DOSSIER OU L AUTRE
    MOI J Y CROIT

    5
    4
    Batata44dz
    26 juillet 2019 - 10 h 37 min

    FLN de la gloire a l’humiliation par les voyou ,qui sont nombreux !!!!! au placard sans oublier de disoudre a la prochaine nouvelle republique Algerie Algerienne le ministere des faux moudjahidine et les organisation ONEC – ONM – ONEM et tout le khorti qui suit kasma -mouhafadha ….du blanchiment de l’argent sale et detournement deniers publique au nom d’une guerre de liberation ou son independance a ete confisquee aux yeux de ces derniers sans alerter et bouger le moindre doigt ….place au savoir et valeur saines de llhumanite ….

    32
    AGAOUA
    26 juillet 2019 - 10 h 28 min

    Djemai et le FLN trainent des casseroles depuis belle lurette. Tous 2 doivent quitter les lieux: l’un vers el harrach et l’autre: une moitie au musee de la revolution pour la periode 1954-1962 et une autre moitie a la poubelle de l’Histoire comme continuite de la periode coloniale.

    26
    1
    57
    26 juillet 2019 - 10 h 10 min

    le FLN s est fait hors la loi dés le premier jour de l indépendance et la source de tout les malheurs et la misère de l Algérie , ça ns sert rien de vous accrocher c est fichu et vous ne ferez jamais parti de la prochain république ,sinon on considere que hirak a perdu

    29
    1
    Salahdine
    26 juillet 2019 - 10 h 01 min

    Le FLN a été créé dans des circonstances bien définies, a l’époque (comme aujourd’hui) plusieurs parties politiques parlaient beaucoup et ne faisaient rien. Le FLN est né pour rassembler toutes les forces, tous les partis pour un seul objectif qui était l’indépendance. Chose faite après un sacrifice très important du peuple Algérien. Donc le FLN a été créé pour le peuple. Est-ce que ce peuple veut maintenir le FLN?
    Depuis l’indépendance, Le FLN a passé par plusieurs étapes selon les hommes qu’ils le géraient. Le fameux article 120 est l’une des raisons qui a cassée ce parti.
    Pour moi, la FLN doit être maintenu mais il faut bien choisir des dirigeants militants qui comprennent très bien les raisons de sa fondation et ses objectifs, ils doivent oublier leurs intérêts personnels et consacrer leurs efforts pour la construction d’un état de droit selon les principes de la déclaration du 1er novembre 1954.
    Le maintien du FLN dérange la france, ses harkis et ses pions. Donc à maintenir.
    Par la même occasion je lance un appel aux jeunes afin d’y adhérer, aux vrais militants du FLN a partager leurs expériences de militantisme avec la nouvelle génération pour assurer la continuité et la survie de ce parti qui a un lien direct avec notre histoire.
    La disparition du FLN = disparition d’une partie de notre histoire= disparition du visage noir du colonialisme français. Est-ce que vous êtes d’accord pour la suppression d’une étape de notre histoire ?

    3
    41
      Anonyme
      26 juillet 2019 - 10 h 25 min

       » Est-ce que vous êtes d’accord pour la suppression d’une étape de notre histoire ? » Oui et oui des milliards de fois. Si notre histoire se limite au FLN ,que l’histoire aille au diable.

      25
      3
    Anonyme
    26 juillet 2019 - 9 h 56 min

    Le FLN après 1962 est la plaie puante de l’Algérie qui a finit par rendre malade tout le pays. Il a rassemblé tous les prédateurs ,les rentiers et les escrocs en un parti de l’infamie .Il a martyrisé le peuple algérien plus que l’OAS.

    35
    Anonyme
    26 juillet 2019 - 9 h 39 min

    Ce n’est pas un plan, c’est une nécessité vitale pour le pays que de démanteler ce parti, pris en otage par des véreux sans foi ni loi, et qui n’ont aucune légitimité!

    40
    1
    Anonyme
    26 juillet 2019 - 8 h 58 min

    Les sigles finissent quand la mémoire ne fait plus de lien. Le baath FLN a donné ce qu’il avait: le féodalisme. Il a servi les nababs et la famine-révolutionnaire. Si bien que la traitrise est plus digne du « patriotisme » mensonger.

    25
    1
    Mouloud
    26 juillet 2019 - 8 h 48 min

    Tous les partis seront dissous..rnd..fln..islam istes..etcc….pas la peine de gigoter mon pote.. vous n existez plus sur la carte akgerie..le hirak dixit!

    30
    2
      étonné
      26 juillet 2019 - 18 h 30 min

      ça sent l’odeur puante de la main de la ISSABA qui veut bruler tout après son passage.
      Tout dissoudre et repartir de zéro!! à qui profite ces appels récurrents si ce n’est aux restes de la ISSABA.

      4
      2
    YENAMAR
    26 juillet 2019 - 8 h 45 min

    Qu’ils rretent de nous chauffer les oreilles ,le FLN s’est terminé en 1962 , aprés ce n’est que de la racaille qui a usurpé ce sigle prestigieux pour qu’ils se remplissent les poches les SAIDANI un pompiste et drebki à la tete du FLN et de l’APN l’Algerie est tombée bien bas pour en etre arrivée à cette solution le OUILD ABBAS qui avec son fils vendait les places de MOUHAFED et encore et encore BASTA plus de place aux voleurs

    36
    1
    Anonyme
    26 juillet 2019 - 8 h 43 min

    Le FLN authentique ainsi que l’ALN ( mission accomplie) sont entrés au musée de l’histoire le 03 juillet 1962. Des imposteurs se sont depuis cette date emparés du prestigieux sigle à des fins de règne sans partage (pouvoir absolu et rente à vie) au détriment de tout un pays et de tout un peuple.
    Octobre 1988 a sonné le glas de ce parti unique squatteur de la légitimité populaire, mais cela ne l’a pas empêché de jouer encore les prolongations jusqu’au 26 décembre 1991 où le peuple l’a encore éconduit , ne lui accordant que 15 sièges, sur un total de plus de 400, au parlement.
    Depuis , le pouvoir qui lui a donné un frère cloné sur lui ( l’ex-parti unique) n’a pas cessé de le maintenir en vie par la fraude électorale massive, la compromission, la corruption et la « chkara ».
    Depuis le 22 février 2019, le peuple ( entre 10 et 20 millions de personnes) chaque vendredi réclame la disparition pure et simple de ces 2 symboles honnis du pouvoir bouteflikien. VOX POPULI VOX DEI !

    32
    Anonyme
    26 juillet 2019 - 8 h 31 min

    Il nous faut un plan bien étudié pour vous envoyer à El-harrach.

    32
    Bahaeddine
    26 juillet 2019 - 7 h 52 min

    La seule démarche salutaire qui reste pour préserver l’âme historique du FLN : MUSEE

    38
    Anonyme
    26 juillet 2019 - 7 h 47 min

    Ces pourris sont divisés par une seule chose, changer de nom ou pas, mais pour le reste ils sont d’accord sur tout

    29
    1
    Fa Kou
    26 juillet 2019 - 7 h 42 min

    Plus vite le démantèlement , plus vite l’ Algerie se portera mieux .
    Vive le FLN d’avant 1962 .

    35
    DJILLO
    26 juillet 2019 - 7 h 42 min

    FLN rentre au musee et Djemai rentre a El Harrach rejoindre ses mentors.

    33
    Anonyme
    26 juillet 2019 - 7 h 40 min

    Le parti de Djemaî ne chantait il pas la gloire de la mise à sac de l’argent publique mené par la bande qui croupit à El harrach ?

    26
    1
    Massinissa
    26 juillet 2019 - 7 h 34 min

    on dirait que le FLN lui appartient, vraiment c’est du n’importe quoi

    28
    Anonyme
    26 juillet 2019 - 7 h 26 min

    LE FLN . AU PLACARD LES PILLEURS TOUS A ELHARRACH

    30
    Anonyme
    26 juillet 2019 - 7 h 13 min

    Je redis….algériens et algériennes le fln au musée et toute la mafia du fln à El harrach. Pour le rnd il faut qu il soit dissolue et sa mafia mise à El harrach. L equation est simple. Ce demain est un contrebande qui vends illégalement le mazout en Tunisie…ainsi que la drogue. Il est associer de tlaibale gros fût de patates 🥔.

    31

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.