Communiqué de SLC à ses clients et à ses distributeurs

Chers clients, chers distributeurs,

Nous avons le regret de vous informer que, à l’encontre de la réglementation et des lois en vigueur, des règles d’éthique commerciale, du bon sens et de l’intérêt des clients, nous sommes aujourd’hui devant une menace très imminente de coupure totale de service.

Cette menace émane d’Algérie Télécom, dans ce qui s’apparente à une mesure éminemment politique, et qui, malgré nos multiples courriers de sollicitation aux plus hautes instances de l’Etat, a décidé de passer outre la loi et la réglementation. Algérie Télécom menace de procéder à la coupure de notre lien de secours, après avoir coupé unilatéralement, depuis jeudi 18 juillet, notre lien principal.

Les dispositions de la loi en vigueur ainsi que les conditions de notre cahier des charges stipulent pourtant très clairement une obligation de continuité de service assurée par l’Autorité de régulation en charge de notre secteur (l’ARPCE), que nous avons sollicitée, en vain, à de multiples reprises.

Nous n’avons ménagé aucun effort pour expliquer aussi bien à l’ARPCE, aux services du Premier ministère qu’aux services de Monsieur le chef de l’Etat l’étendue de notre réseau, le nombre important de nos clients et l’importance des services que nous fournissons aux entreprises les plus stratégiques du pays. Nous avons également porté ce litige kafkaïen devant les tribunaux et le Conseil d’Etat mais, semble-t-il, la décision politique a été prise en totale violation des lois de la République.

La coupure de service programmée dans les semaines, voire les jours à venir perturbera des entreprises de tous les secteurs d’activité que nous avons eu l’honneur de servir 15 années durant, et parmi lesquelles il est compté les plus sensibles du pays. Ces entreprises, celles servies par nos distributeurs, des ambassades, des banques et des compagnies aériennes et pétrolières subiront pendant plusieurs semaines, et dans certains cas plusieurs mois, une rupture totale des communications qui perturberont le quotidien de dizaines de milliers d’employés, ceux de SLC y compris.

Il est à déplorer l’amalgame fait par Algérie Télécom et par ses donneurs d’ordres entre l’actualité qui concerne la personne des propriétaires et SLC en tant qu’entreprise. Nous subissons depuis près d’un mois d’énormes pressions qui ne trouvent leur origine ni dans des problèmes techniques ni dans des questions financières.

Il est de notre responsabilité de vous informer de cette grave violation de la loi et vous encourageons vivement à prendre vos dispositions pour assurer une continuité de vos activités, puisqu’il semble évident aujourd’hui que l’ARPCE renonce à ses obligations stipulées dans l’article 137 de la loi 18-04 régissant le secteur des communications électroniques.

Nous continuerons à faire tout ce qui est en notre possible pour vous maintenir connectés, malgré les charges pénales confectionnées par l’ARPCE et le ministère de tutelle. Nous demeurons mobilisés pour vous offrir le support nécessaire pour que vous puissiez substituer nos services de la manière la plus transparente et la plus rapide possible.

Face à l’arbitraire, et devant ce malheureux épilogue prévisible, il ne nous reste plus qu’à vous remercier pour votre fidélité, en espérant l’avènement prompt d’une nouvelle direction pour le pays qui rétablira le droit.

Comment (18)

    Anonyme
    3 août 2019 - 14 h 27 min

    quant une entreprise ne défend pas les droits des autres personnes morales ou physiques lorsqu’elles subissent l’arbitraire, elle ne trouvera personne pour s’apitoyer sur son sort, si elle subit elle-même le diktat des chikours du moment…

    Anonyme
    1 août 2019 - 16 h 45 min

    Rien n’a changé. Ils n’aiment pas ceux qui sont libres et compétents.
    Ils aiment les hommes aux — %.

    2
    1
    S'il vous plait
    31 juillet 2019 - 22 h 35 min

    S’il vous plait, ne me dite pas que les blocages d’IP des hébergeurs web, Algérie Télécom y est pour quelque chose … !!!!

    5
    1
    Employé
    30 juillet 2019 - 23 h 46 min

    Ya près de 200 employés Victimes de cette guerre de clan comme quelqu’un la dit Dégâts Collatéral la plus part des commerciaux qui n ont cessé d aller chercher ces clients qui avais besoin d aller chercher un alier fiable pour les accompagner et leur proposer le meilleurs services possible et aussi les meilleurs techniciens et ingénieurs du domaine qui se battait tout les jour pour que la société restait le leader incontournable dans ce qu en fraiser
    On est là ont a etait au début de cette histoire on y restera jusqu’à la fin
    #Japs

    18
    6
    Anonyme
    30 juillet 2019 - 21 h 12 min

    Comme d habitude et comme dit l autre ..rien ne change …rien ne change… on bloque tout devant les gens qui travaille dur pour faire leur vie..que ce soit SLC ou autre ..cette issaba et ses relais font tout pour casser l homme qui innove ..sue..et travaille avec sa tête… même s il y a irrégularités ou quoi que ce soit..pourquoi ne pas se prendre aux hommes et pas à l entité slc. Quel cauchemar pour les dirigeant de slc. Je suis attristé de voir la issaba s attaquer à quelque chose qui fonctionne et emploi des gens. La issaba n’as jamais bien fait quoique ce soit…ils sont là pour saboter tout algérien travailleur. Je demande à slc de ne pas baisser les mains..combattez les et surtout ne jeter pas l éponge…ils sont faible et ne peuvent pas vous faire mal.. ils sont tous corrompu et incompétent diriger par des incompétents et illettré…comme capitaine Garcia. Vous gagnerez faite la guerre à quiconque qui veut vous arrêter …allez y vous gagnerez…

    33
    12
    Anonyme
    30 juillet 2019 - 10 h 56 min

    Et si on nous expliquait un peu les tenants et les aboutissants de cette affaire avant de dénoncer… les complots ourdis.

    12
    5
    Lghoul
    30 juillet 2019 - 9 h 52 min

    Ceux qui ont pris une telle décision ne connaissent ni ce que veut dire « assaissement de risques » ni ce que veut dire la loi. Il est clair que comme toujours, le pays continue a etre pris en otage pas des imcompétents et par la médiocrité qui agissent en fonction de leurs impulsions quotidiennes. Ces gens pensent que le pouvoir c’est eux. Ces gens pensent que le pays leur appartient. Le peuple n’existe même pas pour eux; c’est juste un troupeau qu’on envoie a l’abbatoire, faire la guerre et voter pour halaliser leurs crimes politiques. Ces gens sont tellement autistes et aveugles – car ignares – qu’ils ne voient pas ce qui se passe autour d’eux. Tout ce qu’ils font est donc transitoire, c’est a dire, quelque chose qui ne dure qu’un lapse de temps. Ils ont toujours agi a la va vite mais ne savent pas que leur pouvoir, leurs hommes, leurs femmes ne sont que des passagers et que l’Algérie et son peuple vont demeurrer debouts éternellement. Ces preneurs de décisions « superficielles » sans réflection, sans penser quel impact leurs actions pourront avoir sur les autres, vont disparaitre comme ils sont arrivés: A la va vite. Le peuple mettra de l’ordre dans un pays pris en otage par toute sorte de faune de vampires et de sangsues. Il n’est que question de temps; tous ces gens répondront a leurs crimes politiques et économiques contre le peuple algérien. Il faut juste être patient sans JAMAIS rater l’objectif initial: Une Algérie de droit, libre, heureuse, prospère et unie. Plus jamais une Algérie de peur, de ruse, de divisions, de haine et de mensonges.

    31
    16
    226
    29 juillet 2019 - 23 h 23 min

    Quel est le Nom et Prenom de la personne qui a pris cette decision?Ca nous aidera nous lecteurs a comprendre ce qui ce passe.

    18
    13
    bozscags
    29 juillet 2019 - 22 h 39 min

    une autre société va prendre sa place et tout va rentrer dans l’ordre c’est juste une passation de pouvoir ainsi va l’algérie malheureusement on ne regarde pas les compétences d’une personne où d’une société on regarde juste ses relations .

    30
    10
    Karamazov
    29 juillet 2019 - 22 h 30 min

    Mon Dieu pourvu qu’ils nous laisse AP. Sinon il suffit de trouver un hébergeur dans un autre pays .

    40
    20
      Pas de panique!
      30 juillet 2019 - 12 h 52 min

      Hé, l’ami Karamazov et ses frères, redressez-vous. C’est une manœuvre politique bien calculée, elle aura un début, mais aussi une fin.

      17
      6
    uk
    29 juillet 2019 - 21 h 22 min

    à votre place j’irai émettre d’ailleurs …là où les oiseaux volent en toute liberté !

    11
    8
    C'est qui ???
    29 juillet 2019 - 20 h 28 min

    C’est qui, c’est quoi CLC ??? Elle distribue quel service ???

    22
    6
      Anonyme
      30 juillet 2019 - 23 h 38 min

      Internet tres haut debits débits appeler WIMAX

      7
      2
    MELLO
    29 juillet 2019 - 20 h 03 min

    Ainsi est faite la réglementation Algérienne élastique, suspendue au boulitiquement correct. Je souhaite vivement une Autre Algerie pour que les spécialistes en Technologie de l’information et autres spécialistes puissent s’épanouir.

    31
    12
    mohblida16000
    29 juillet 2019 - 19 h 59 min

    Et oui, le general Nezzar , que je respecte, regrettera toute sa vie pour avoir donner son feu vert a nommé GS au poste de commandant CFT en 1994 alors que general Benhadid ou autre comme Djouadi mertaient mieux le poste.

    un autre homme a aussi fait une erreur grave qui va le mener en prison pour avoir nommé GS au poste de CEM en 2004.

    des erreurs catastrophique pour notre pays.

    34
    37
      Anonyme
      29 juillet 2019 - 22 h 27 min

      En 94, Nezzar était déja en retraite.
      cherchez les poux ailleurs monsieur

      18
      19
    Chelabi
    29 juillet 2019 - 19 h 59 min

    Ne cherchez pas trop. Le haut commandement de l’ANP en veut à Nezzar. SLC en fait les frais. That’ It.

    18
    24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.