Bensalah renouvelle son allégeance au vice-ministre de la Défense

Bensalah chef de l’Etat
Abdelkader Bensalah. D. R.

Par Saïd N. Le chef de l’Etat intérimaire a renouvelé, lundi, sa pleine adhésion à toutes les démarches politiques imposées par Gaïd-Salah, principal obstacle à une sortie de crise qui secoue le pays. Il a, ainsi, appelé «toutes les bonnes volontés parmi les forces politiques, les acteurs de la société civile et les personnalités nationales à contribuer à la réunion des conditions appropriées et à faire avancer le processus de dialogue pour atteindre rapidement ses objectifs», a-t-il indiqué dans son message à l’occasion de la commémoration de la Journée nationale du moudjahid.

Reprenant quasi littéralement les concepts usités par le chef d’état-major dans ses multiples discours, le chef de l’Etat a affirmé que «ce dialogue est national, sérieux, élargi et sans exclusion en tant que voie garantissant au peuple algérien le droit de choisir le président de la République, le plus rapidement possible, une fois instaurée la confiance en les mécanismes assurant la régularité et la transparence de l’élection présidentielle».

Pour mieux afficher son allégeance, Abdelkader Bensalah n’a pas manqué, par la même occasion, de rendre hommage au haut commandement de l’ANP pour «son engagement dévoué en faveur de notre peuple en cette période décisive de son histoire ainsi que pour son attachement sincère à la préservation du caractère constitutionnel de l’Etat et sa pérennité».

Réduit à un rôle d’exécutant sans prérogatives et à produire épisodiquement des discours de circonstance, sans reliefs et servis dans une langue de bois dont il sait faire bon usage, Bensalah n’en use pas moins de son pouvoir régalien pour limoger ou nommer jusque des ministres. Ce qui prouve qu’en théorie il a aussi le pouvoir de congédier le Premier ministre, Noureddine Bedoui, dont le maintien à son poste reste à ce jour inexpliqué, et de nommer en même temps un nouveau gouvernement avec de nouveaux ministres, voire aussi avec un nouveau vice-ministre de la Défense nationale. Ce qui revient à dire que ce n’est pas la Constitution qui l’aurait empêché de le faire, mais bien le pouvoir de fait qui lui dicte la démarche à suivre.

S. N.

Comment (59)

    Anonyme
    21 août 2019 - 6 h 58 min

    C’est la mafia des voitures importées qui risque de voir le jour.
    Le trafique de voiture risque de tisser ses réseaux à l’échelle nationale et internationale.
    Réfléchissez avant de prendre vos décisions. L’Algérie n’a pas besoin d’une autre mafia de l’import.

    12
    2
    Brahms
    21 août 2019 - 6 h 27 min

    Les citoyens veulent du changement mais eux – mêmes ont – ils un bon comportement chaque jour dans la société ? Mettre la faute sur les autres c’est très facile mais si la Justice et les magistrats avaient fait leur boulot bien avant, on n’en serait pas là, aujourd’hui.
    Comment peut on laisser des gens volaient de la sorte pour ensuite se plaindre à postériori ? Surveillez votre pays, travaillez – le en étant de bonne foi, en ayant de la sincérité, des valeurs et des principes et tout ira pour le mieux. Bouteflika était une imposture, il a conduit le pays dans une impasse en se prenant pour Napoléon Bonaparte le tout, en jouant à la star. Le château de sable construit par Bouteflika sur 20 ans a démontré un vaste réseau d’escroquerie, de corruption, d’abus de pouvoir, de détournements de fonds publics. Les raisons étaient connues : En 1978, à la mort de Houari Boumediene, Bouteflika s’était sauvé à l’étranger avec la recette du pays donc quand il fût installer Président en 1999, cela a donné aux autres un motif valable de pouvoir voler comme lui en étant sûr et certain de n’être jamais poursuivi en justice. Seulement dans cette aventure de rapine, les voleurs étaient tous très gourmand
    ce qui les a tous trahis. Volez a été facile mais rendre l’argent ou rembourser ce sera très difficile pour eux.

    2
    7
    krim
    21 août 2019 - 0 h 33 min

    Allons vers le véhicule électrique , cessons d’être la poubelle de ces pays qui déstockent leurs moteurs polluants pour assainir leur atmosphère et améliorer le cadre de vie de leurs citoyens; alors que nous importons les rebuts des mécaniques à l’origine de la pollution et des maladies respiratoires chroniques

    17
    3
    L'Emir Abdelkader
    20 août 2019 - 20 h 32 min

    Les Marocains de la France on pris le pouvoir en Algérie et sous notre nez depuis plus de 20 ans et dans chaque postes stratégiques du plus petit poste au plus grand. Attendez vous dans quelque temps l’ouverture de la débauche, de la drogue, pédo-criminalité etc… à ciel ouvert, de la supression de nos codes, valeurs, cultures, morale etc…par l’ouverture de la frontières, en espérent que je me trompe.

    3
    12
    Anonyme
    20 août 2019 - 20 h 20 min

    On veut un ALGERIEN comme président !!!!

    5
    5
    Tour à Tour
    20 août 2019 - 19 h 18 min

    L’union sacrée des nouveaux rab Dzair,le perdant est toujours le peuple sans général,ni responsable

    6
    5
    Sofiane Mehnaoui
    20 août 2019 - 17 h 37 min

    L’organisation nationale des moudjahidines a demandé aujourd’hui le retrait du sigle Fln au parti du Fln.C’est du grand n’importe quoi! il n’y a pas que le Fln qui doit disparaître même le Rnd y compris toutes les organisations satellitaires Onm, unja, unfa, unpa, organisation des fils de chahid, ugta et j’en passe car ils font partie de la bande à qui le mouvement populaire demande de partir.Yetnehaw Gâa c’est une obligation!!!!

    19
    7
      Anonyme
      20 août 2019 - 19 h 19 min

      tu as raisou, il faut laisser juste les organisations de la barbe salafiste et de Belhamar. Et puis on se tiendra par les barbichettes pour développer le pays .

      6
      2
    LE DUC D'ALGER
    20 août 2019 - 17 h 11 min

    Un président illégitime;un premier Ministre de meme;un président de conseil constitutionnel;kif-kif;une Assemlée Populaire Nationale,élus avec Chkara,un Sénat choisis par des corrompus;une justice aux enchères,voila le résultat d’environs huit ans de guerre et de souffrance,qui dit mieux nous avons battu tout les records mais malheureusement que du mal pour le peuple Algérien et l’humanité entière

    21
    13
    LE NAIF
    20 août 2019 - 17 h 03 min

    Cent trente deux de lutte et de souffrance,plus d’un quart d’une population innocente sacrifiée,plus cinq sept ans de misère et d’injustice,pour que des voisins Marocains prennent les commandes,un colon peut caché un autre,c’est le sort d’un peuple qui fait confiance au premier venu

    16
    20
      TAYEB EL DJILLALI
      20 août 2019 - 20 h 13 min

      ben bella bouteflika bensalah louh sont des marocains,tliba et gaid salah et saidani sont d origine tunisienne et ils se retrouvent a la tete des postes de gouvernance dans notre pays. NEZZAR ET BOUREGAA BENHADDID SONT MENACES DE MORT PAR CES PERSONNAGES ETRANGERS ET PROSAIQUES ABOU RAB OU VA L ALGERIE

      3
      7
      Jean-Boucane
      20 août 2019 - 22 h 16 min

      Tu penses vraiment que Bensalah dirige? Ils mettent des marocains en première ligne car c’est des serpieres qui sont contrôlables vu qu’ils n’ont pas d’attaches.. mais derrière c’est bien des algériens mais ils ne vont jamais coopter un vrai algérien de peur que ce dernier se retourne contre eux!!!

      2
      4
    Seuls-dans-la-nuit
    20 août 2019 - 16 h 07 min

    Bensalah et Gaïd Salah n’ont pas eu comme ils l’escomptaient les grâces du peuple algérien et son soutien, bien au contraire un rejet « franc et massif », ils se consolent comme ils peuvent, comme ils croient et surtout comme ils se sentent obligés de le faire. Quelle belle occasion que le 20 août pour produire une pièce de théâtre où le comique est aussi bien rendu par les deux têtes d’affiche que par les figurants colonels et généraux vautrés dans les fauteuils, aux regards moqueurs, faussement sérieux.
    Thème de la comédie ? Déclarations d’amour mutuelles pour se rassurer tout en faisant semblant d’ignorer ce que le peuple veut et réclame depuis 6 mois. Comme personne ne veut d’eux, ils se font publiquement des mamours presque incestes pour se consoler, sous l’œil observateur de l’inévitable « troisième homme du couple », Karim Younès, et les rires des Algériens.

    8
    3
    Seuls-dans-la-nuit.
    20 août 2019 - 16 h 05 min

    Bensalah et Gaïd Salah n’ont pas eu comme ils l’escomptaient les grâces du peuple algérien et son soutien, bien au contraire un rejet « franc et massif », ils se consolent comme ils peuvent, comme ils croient et surtout comme ils se sentent obligés de le faire. Quelle belle occasion que le 20 août pour produire une pièce de théâtre où le comique est aussi bien rendu par les deux têtes d’affiche que par les figurants colonels et généraux vautrés dans les fauteuils, aux regards moqueurs, faussement sérieux.
    Thème de la comédie ? Déclarations d’amour mutuelles pour se rassurer tout en faisant semblant d’ignorer ce que le peuple veut et réclame depuis 6 mois. Comme personne ne veut d’eux, ils se font publiquement des mamours presque incestes pour se consoler, sous l’œil observateur de l’inévitable « troisième homme du couple », Karim Younès, et les rires des Algériens.

    10
    5
      Anonyme
      20 août 2019 - 17 h 03 min

      Karim Younès a déclaré « notre dialogue ….. ou le déluge « !. Le notre implicitement c’est celui de Gaid Salah et le déluge c’est justement ce qui démange ce dernier depuis son intronisation d’obscur vice ministre de la défense à celui de président ,de sortir les chars et canarder la foule.Pour peu qu’on y prête une oreille attentive ,c’est ce qu’il prônait depuis le début du Hirak mais avait du faire du rétropédalage suite au refus péremptoire d’officiers ,sous officiers et homme de troupe de l’ANP de ne pas se lancer ou être associé à cette boucherie.

      13
      4
    Sofiane Mehnaoui
    20 août 2019 - 16 h 03 min

    Bensalah est une potiche aux mains du nouveau Sissi Algérien Gaid Salah.Il le manipule à sa guise.Gaid Salah est le chef de la bande.Sa place est aux côtés de ceux qu’il a emprisonnés à la prison d’El harrach.Il a partagé le pouvoir avec son ami intime Bouteflika pendant 15 ans.Il a soutenu tous les mandats de Bouteflika.Il ne cédera jamais le pouvoir aux civils car il a peur de subir le même sort que le reste de la bande qui se trouve derrière les barreaux à la prison d’El Harrach.Comment peut-on expliquer que presque tout le monde est en prison sauf Tliba et Saidani qui font des affaires dans le BTP avec Adel le fils du nouveau dictateur Algérien?La justice Algérienne aux ordres n’a pas oublié Tliba et Saidani mais tout simplement Gaid Salah a demandé de les épargner.Tliba est surnommé l’emir du Qatar de Anbaba.Il est le premier à avoir appelé Bouteflika pour se présenter à un cinquième mandat, ce qui lui a valu d’être présenté au conseil de discipline par Jamel Ould Abbas un autre grand laudateur de l’ancien système.Tliba est toujours intouchable.;;;

    15
    6
    Wlid Lebled
    20 août 2019 - 14 h 34 min

    … est ce qu’ils (APN, Senat, Ministres, DRS etc..) méritent de les appeler messieurs? Est ce que le peuple pense qu’il a un gouvernement digne de l’être depuis 1962? Est ce que le peuple souhaite reconduire ces mêmes têtes au gouvernement? Toutes les réponses sont NON, mais ces voyous résistent et jouent à l’usure. Alors la solution n’est rien d’autre que la GRÈVE GÉNÉRALE, c’est à dire leur couper les vivres. Une grève générale ouvrira grandes les portes de négociation. On ne négocie jamais quand on est faible! la grève est l’outil et l’épée de Damoclès sur la tête des deux Salah et là le hirak (le peuple) sera finalement respecté. Non de Dieu 45 millions d’habitants vomissent ces gens là et ils refusent l’appel pour une 2eme république ? Vive le peuple Algérien, grande vie au hirak.

    17
    17
    DYHIA-DZ
    20 août 2019 - 13 h 57 min

    Anonyme @
    20 août 2019 – 12 h 36 min
    Je suis juste une simple citoyenne comme les 40 millions d’Algériens…qui se posent des questions. L’avenir de l’Algérie concerne tout le peuple Algérien qui veut voir l’Algérie sur la bonne voie du développement économique.

    Le problème:
    Il y’a eu beaucoup d’argent dépensé dans des projets, mais sans résultats. En Algérien, on dit yallah Liquidi.
    Il est temps de faire appel à la matière grise Algérienne propre, pour gérer les projets en Algérie. Il ne fallait pas perdre tant d’argent dans le montage des voitures, pour créer de l’emploi ailleurs…Il fallait investir pour fabriquer ces voitures en Algérie…et bien sûr accompagné d’une filiale pour les pieces détachées.. Voilà la solution. Il faut chercher l’indépendance économique = vision à long terme.

    24
    8
    Felfel Har
    20 août 2019 - 13 h 37 min

    Nous aurions tort de considérer que le 5ème mandat est aboli avec le retrait (volontaire?) de Bouteflika. Il s’est réincarné avec sa bénédiction sous la conduite de Bensalah et de tout le gouvernement Bédoui (dont tous les ministres y compris GS) ont été sélectionnés par Frère Said. Tout se passe comme si une partie de la 3aciba gérait le pays pour le compte de l’autre en attendant que le Hirak s’épuise en longues marches hebdomadaires épuisantes et en débats stériles du panel et des autres instances dites de coordination.
    Dans les monarchies médiévales aux cris « Le roi est mort », la foule répond « vive le roi »! Autrement dit comme le clame Hakim Laalem, notre cher fumeur de thé « Le cauchemar continue ».

    16
    7
    DYHIA-DZ
    20 août 2019 - 12 h 03 min

    M. Bensallah,

    Nous aimerions savoir pourquoi votre ministre du commerce, Said Djellab, fait de l’importation des voitures d’occasion son projet de l’année, c’est intriguant ??. Allez-vous renouer aussi avec l’importation des abats de reptiles et les verre de terre ?? On ne ferme pas les entreprises de Tahkout et les autres , pour aller à l’importation. C’est quoi ce bricolage ??? On ne va pas régler le problème de la corruption généralisée par de l’imploration…C’est illogique.
    En tout cas, vos ministres manquent de vision économique pour l’Algérie. Le marché de l’ informel jonche les rues ?? C’est ca notre future économie.On a l’impression qu’on recule à la vitesse de la lumière.

    32
    13
      DYHIA-DZ
      20 août 2019 - 12 h 33 min

      Lire:
      On ne va pas régler le problème de la corruption généralisée par de l’importation…C’est illogique.

      8
      10
      Anonyme
      20 août 2019 - 12 h 36 min

      Bonjour,

      Vous proposez quoi comme alternative crédible. Je pense que vous ne faite pas partie de ces simples commentateurs/consommateurs, qui grèvent le pays bien plus qu’ils ne se l’imaginent.

      Merci pour votre ( vos) réponse (s)

      3
      18
        Anonyme
        20 août 2019 - 14 h 54 min

        Et quelle est votre alternative ? si ce n’est le renouvellement du bail de 57 ans, cette fois ci avec les enfants de la 3issaba. Non merci! Ce peuple a plus que donné.

        11
        5
    Anonyme
    20 août 2019 - 11 h 48 min

    Le 5eme mandat est assuré par Ben Salah.

    20
    5
    Fis de Chahid
    20 août 2019 - 11 h 34 min

    Monsieur,Bensalah je vous prie de bien vouloir de ne plus parler des Chahid;ni des vrais Moudjahid,ni vous ni vos amis du clan d’Oujda,car vous avez trahi le serment faites a ces Chahid,qu’avez-vous réaliser de valable dans ce pays,a part de le pilier pire que l’ex occupant;vous devriez etres fier,vous et votre chef Bouteflika;vous avez rendu le plus riche pays du continent Africain le plus pauvre;le plus beau devenu le plus sale;et vous avez battu tout les record, corruption,injustice,trahison,pillage;votre roi préféré M6 est très content de votre travaille réalisé,vous l’emportez pas avec vous Amène

    24
    6
      Ayweel
      20 août 2019 - 16 h 26 min

      C’est pas au peuple qu’il fallait s’adresser, mais c’est à vous même qu’il fallait le faire. Regardez vous dans un miroir et vous allez voir un bensallah qui s’est transformé en un benfassad. Votre maître bouteflika a tellement voulu la chaise et dieu lui exauça ses voeux et le colla à une chaise roulante, et vous depuis votre retour de formation bathiste en Syrie, dans les années 70, vous avez passé votre temps dans les couloirs administratifs à brosser et à passer d’un maître à un autre dans le but de grimper quelques marches du pouvoir. Du FLN vous sauter au RND COMME Un singe qui saute d’une branche à une autre à la recherche de nourriture. Vous avez mangé dans toutes les sauces, vous vous êtes sucré sur les dos du peuple algérien, vous avez servi elissaba de bouteflika et ce depuis 1999, et sans scrupule ouala hachma, du perchoir du sénat, comme un corbeau, dans un discours plein de louanges à ton maître, tu défendais le cinquième mandat et les oeuvres réalisées par ton maître durant ses vingt années au pouvoir, et sans scrupule, tu as considéré ceux qui sont contre le cinquième mandat comme des traîtres. Rappel toi, c’était quelques semaines avant la révolution du 22 , rappelez vous….. et aujourd’hui tu t’adresses au peuple du 22 février. Aiez au moins la sagesse en vous regardant dans le miroir et de vous voir et de voir le résultat de la nature sur votre physique et de dire que finalement on peut rien faire contre la nature et contre le rouleau compresseur de l’histoire, Aiez la sagesse de dire je me retire et laisser la place à une autre personne, parce que vous faites partie d’ elissaba. N’oubliez pas que vous étiez le promoteur du cinquième mandat.

      10
      7
      Un ton au dessous SVP.
      20 août 2019 - 17 h 19 min

      @ : Fis De Chahid
      20 août 2019 – 11 h 34 min
      Que ton papa est un Chahid Allah yarhamou.
      Cela ne fait pas de toi un Chahid.
      Nous avons plusieurs vu que les rejetons de Chahid où de moudjahid étaient des vendus de la pire espèce.
      Être Chahid n’est pas génétiques.
      ……….

      8
      6
        Fis De Chahid
        20 août 2019 - 17 h 52 min

        Un Ton de fils de Harki 17h19,nuance fils de harki,je n’ai jamais utilisé la mémoire de mon père,bien le contraire,j’ai passé une pire enfance,presque n’est père ni mère;je n’ai pas aussi profité ni de mon enfance,ni de mon adolescence; je n’ai jamais été a l’école comme toi et tes maitres qui dirigent le pays a ce moment;j’ai quitté ton pays a l’age de 19 ans;et j’en ai pas envie d’y revenir,parce que mon père est mort pour rien ou presque juste pour des harkis comme toi reprennent le pouvoir,alors c’est ton pays qui profite de moi et non moi,profite bien tu n’auras pas pour longtemps,sans rancune l’ennemi d’hier

        5
        3
          Un ton au dessous SVP
          21 août 2019 - 1 h 42 min

          @ : Fis De Chahid
          20 août 2019 – 17 h 52 min
          Je te rappelle que je n’ai pas manquer de respect à ton défunt papa.
          ALLAH YARHAMOU.
          Cependant toi tu a insulté mon défunt papa.
          ALLAH YARHAMOU.
          Et tu m’insulte aussi.
          Je n’ai pourtant fait remarquer qu’une réalité.
          Nombreux en algerie ont dans leurs familles des parents frères où soeurs des Chahid où moudjahid tomber en martyrs.
          Et aujourd’hui certains d’entre leurs progénitures se rendre coupables des pires méfaits.
          Regardez ce qu’ils ont fait de l’Algérie et subir à son peuple.
          Mais vous vous êtes senti visé et vous m’avez grandement offensé.
          Je vous pardonne pour ce qui me concerne.
          S’agissant de mon défunt père ALLAH YARHAMOU je ne sais quoi vous dire.
          Il se peux même qu’ils étaient dans le maquis ensembles NOS PARENTS.
          Je tâcherai d’être plus explicite dans mes commentaires afin d’éviter se genre de situation.
          P.S Je déteste l’ancien système celui né après l’indépendance.

          4
          4
          Fis De Chahid
          21 août 2019 - 11 h 33 min

          Un ton Au [email protected]ésolé je ne visé pas ton père ALLAH YARHMOU.je demande pardon à ton défunt père;mais lorsque tu ne connais pas la situation d’une personne essaie de limité tes critiques,c’est ma grande souffrance pendant mon enfance,qui ma donner cette rage contre ceux qui critiquent les fils de chahid;sache que ton pays l’Algérie ma rien donner,le contraire elle a confisqué le peu d’héritage laisser par mon père;et je veux rien de ce pays tant que les Harkis et les collabos le gouvernent ,encore désolé je ne savait pas que ton père est décédé

    Ali El Vérité
    20 août 2019 - 11 h 14 min

    Tourner manège,je vous aime Monsieur Gaid Salah,moi non plus Monsieur,Bensalah;l’Algérie est a nous et notre parti des faux Moudjahid,quand au peuple il a l’habitude de souffrir;nos remerciements a notre maitre Bouteflika et son clan d’Oujda d’avoir fat de nous les Maitres de ce pays

    19
    5
    LE GRAND MAROC SUR NOS TERRE
    20 août 2019 - 11 h 08 min

    Cet autre Marocain qui après avoir prêté allégeance à placé sa famille dans des postes sensible à Tlemecen comme Ali Bensalah etc….la question est de savoir ou sont les ALGÉRIENS ?????

    17
    9
    icialG
    20 août 2019 - 10 h 53 min

    ECOUTE NOUS BENSALAH ON T EN VOUDRA PAS POUR L OCCUPATION DU POSTE DE PRÉSIDENT SI TU LE QUITTE TOUT DE SUITE,, TOUT LE MONDE SAIT QUE CE N EST PAS TA FAUTE GAID T A FORCER LA MAIN ET TU CROYAIS ÊTRE UTILE A LA NATION ,C EST PAS GRAVE TOUT LE MONDE PEUT SE TROMPER VA S Y APPEL LE DIT LUI QUE TU ABDIQUE

    12
    5
      Amazighkan
      20 août 2019 - 22 h 34 min

      Bensalah est coincé si il démissionne GS le mettra de suite en prison pour motif de conspiration contre le pouvoir. A mon avis c’est Karim Younes qui doit quitter le panel de dialogue pour mettre Bensalah dans l’embarras et par ricochet GS. L’état-major doit trouver un moyen de mettre GS en retraite et commencer sérieusement le dialogue avec le Hirak pour une sortie de crise.

      2
      1
    C'est de la haute trahsion
    20 août 2019 - 10 h 44 min

    C’est de l’ordre de la haute trahison envers le hirak et des millions de citoyens qui ont trimé dur sur le goudron et l’asphalte durant plus de 6 mois sous les intempéries (chaleur saharienne, pluies, vents etc…) que d’aller à la présidentielle avec comme seule garantie une Instance « indépendante » d’organisation des élections. C’est une insulte au peuple algérien, c’est un manque de loyauté envers le hirak, c’est de la scélératesse, c’est une parjure, c’est un sacrilège que d’aller sans une période de transition digne de ce nom, que d’aller à une élection présidentielle avec la même Constitution de Bouteflika, avec ses personnels politiques, ses partis politiques et son administration toujours en place !

    14
    6
      Anonyme
      20 août 2019 - 12 h 36 min

      Dit il depuis la France…

      7
      8
    Anonyme
    20 août 2019 - 10 h 29 min

    le téléphone rouge a encore sonner
    ces discours ses directives venant d un usurpateur sont illégales ,nuls, non avenues et a l encontre de la volonté du peuple
    on ne peut pas lui demander de démissionner ni le limoger vu qu il n a pas lieu d être il peut tout juste sortir des locaux de l administration ou chasser comme un malpropre
    qu il sache plus longtemps il occupe de poste plus il s enfonce

    7
    6
    57
    20 août 2019 - 10 h 22 min

    le téléphone rouge a encore sonner
    ces discours ses directives venant d un usurpateur sont illégales ,nuls, non avenues et a l encontre de la volonté du peuple

    14
    6
    K. DZ
    20 août 2019 - 10 h 16 min

    J’ai comme l’impression que c’est exactement ce qu’avait proposé Bouteflika avant de se faire éjecter, un « dialogue sans exclusive » des bonnes volontés, personnalités etc etc etc…, pour l’élection d’un président dans la transparence.
    Alors pourquoi avoir perdu autant de temps pour revenir au point zéro ? Ou bien est-ce boutef qui tire toujours les ficelles ?

    16
    5
    Vangelis
    20 août 2019 - 10 h 03 min

    Il occupe un poste d’intérimaire ce qui ne l’empêche pas d’abuser de la fonction, sur ordre de ses mandants bien évidemment.

    Moi, je n’ai jamais compris comment des hommes se rabaissent à ce niveau, écrasant leur dignité pour servir, non pas ceux et celles qui les ont élus et portés à ces fonctions, mais bien pour leurs propres intérêts mercantiles.

    Cet individu malade de surcroît s’accroche à un poste alors qu’il devrait jeter son tablier et dire tout haut qu’il est là de façon anticonstitutionnelle. Cela aura au moins le mérite de mettre dans l’embarras ses chefs et alliant la parole aux actes, il prouvera qu’il ne recherche qu’une sortie de crise qui n’a que trop durée par la seule faute de cet E.M qui joue avec l’avenir du pays.

    23
    5
    Zaatar
    20 août 2019 - 9 h 32 min

    Il y a des airs. Ne reconnaît-on pas H’mida ici? Moi en tous les cas je le vois, je le sens et c’est tout juste si je ne le respire pas. De toutes les façons là où tu vas dans le pays tu sentiras sa présence…sacré H’mida.

    8
    10
      Anonyme
      20 août 2019 - 11 h 13 min

      Je dirais Boutesrika.

      6
      4
        Anonyme
        20 août 2019 - 12 h 03 min

        Une constitution qui nous a imposé Boutesrika et ses 40 voleurs, aucun Algérien digne ne la reconnaît.

        6
        3
    Anonyme
    20 août 2019 - 9 h 29 min

    Pinochet Gaid et son paillasson Bensalah s’imaginent que les coups de pied au cul suivi d’une poignée de biscuits devraient largement suffire à rétablir leur ordre injuste et à rabrouer la chienlit dans sa niche. C’est purement apocalyptique que de voir ces gens mentir au plus haut niveau et continuer à espérer que nous allons adhérer au cirque électoral et à ses promesses qui n’engagent que ceux qui y croient. Que reste-t-il de l’Algérie quand la tromperie et le mépris s’y expriment au grand jour ?les Algériens ont bien compris qu’ils n’ont rien à perdre à mordre la main de ceux qui les ont dépouillé et les dérouille quand il se rebiffe !

    47
    10
    Samy
    20 août 2019 - 9 h 00 min

    Bensalah et Gaïd Salah qui ont soutenu jusqu’au bout l’incroyable 5°mandat de Bouteflika ne veulent pas d’un changement de régime et de l’avènement de la 2° République que revendique l’écrasante majorité du peuple algérien.Ils sont tous les deux des fidèles soutiens du régime de Bouteflika qui a ruiné le pays et qui avec eux continue à sévir en utilisant la force brutale et toutes les ruses dont ils usent et abusent pour retarder l’inéluctable libération du peuple du joug de leur mafia maléfique.

    27
    9
    Ubu et Ubu
    20 août 2019 - 8 h 59 min

    Bensalah tient le fusil d’assaut pointé sur les Algériens, mais c’est AGS qui appuie sur la gâchette

    17
    10
    2ème république
    20 août 2019 - 8 h 50 min

    Bensalah, Bedoui, Gaid etc…Tetnehaw, il n’y a rien à faire, ce n’est qu’une question de temps. C’est le peuple qui décide. Vous pouvez faire appel à toute votre ruse pour lui imposer des personnes par une présidentielle , une transition ou tout ce que vous voulez. Si elles ne sont sont pas intègres, elles se feront huer et insulter. Il ne laissera jamais un ministre, un député, un président etc faire une visite tranquillement. C’est ce que ne veulent pas comprendre les stratèges émiraties et leur pion

    36
    9
    ABOU NOUASS
    20 août 2019 - 8 h 26 min

    Cette tête de chouette ratatinée par le mensonge et la roublardise est tellement drôle qu’elle fait pitié.
    Quand il dit que ce dialogue est sérieux et sera élargi , j’ai envie de lui dire qu’il est trop tard pour être sérieux et que c’était donc du bla bla bla depuis 1962.

    Il est tellement … qu’il reconnaît lui même qu’ils n’ont jamais été sérieux. Un vrai clan de crocodiles !!!!!

    Et il pousse le culot plus loin en disant que Gaid Salah est sincèrement dévoué à son peuple et au respect de la Constitution.

    Quelle honte !!!!!!!!!!!!!!!

    38
    10
    Batata44dz
    20 août 2019 - 8 h 20 min

    57 ans de traitrise barakat ,pour vos discours de khawana ,choisissez une date qui ne concide pas avec un evenement executes par les braves , pour en parler meme si vous allez prendre un autre bain la ou vous etiez cachee a oujda ,l histoire retiendra vs etes des traitres khawanas .

    28
    8
    ben
    20 août 2019 - 7 h 57 min

    BLA BLA BLA
    NOUS AVONS RECONNUS UN SEUL GOUVERNEMENT PROVISOIRE LE GPRA .
    BENSALAH ET SON GOUVERNEMENT FANTOCHE NE SONT PAS RECONNUS PAR LE PEUPLE

    32
    10
      Droits Humains
      20 août 2019 - 8 h 29 min

      C’est toi qui est reconnu par le peuple et qui est désigné par ce même peuple pour parler en son nom.

      8
      41
        Abdel 1
        20 août 2019 - 9 h 56 min

        Il ya que les naifs qui ne savaient pas que mr Happy et gs ont le meme projet,sauver le systeme en elisant un president a leurs bottes pour les proteger et continuer a beneficier de la rente.

        23
        4
    Anonyme
    20 août 2019 - 7 h 53 min

    Qu il fasse ce qu’il veut … mais le résultat sera le meme…ils dégageront tous et éliront domicile à El harrach epicitou. Ils ont tous la tête de traître. Nous autres algériens auront le dernier mot… pas ces faux algériens …. mais ou es passer tliba, talai, saidani etc… pourquoi tout ces gens à El harrach ne sont pas juger direct à la télévision pour que le peuple est témoins et que cela serve comme exemple au génération future. Mais qui téléguide ce bensalah le faux président par intérim. Son intérim était terminer le 9 juillet 2019. Que fait-il à ce jour à El mouradia. Septembre sonne la fin de cette mascarade. Autre chose la seul façon d éliminer la corruption, le trafique, la magouille, la traîtrise, le mensonge, le vol etc..il faut que le fln rnd etc soient éliminer de la scène national…. s ils restent on es foutue

    30
    8
      Anonyme
      20 août 2019 - 8 h 04 min

      Ou sont said bouteflika, hamel, louh, kouninef, tewfik,haddad,etc…etc…Ou sont ceux devant lesquels beaucoup se couchaient comme des p… et en silence durant 20 ans ?
      Vous étiez ou durant les 20 dernières années ?

      20
      8
        Anonyme
        20 août 2019 - 15 h 39 min

        Ou étais tu toi … durant les 20 années passées..hein! Tu etais complice avec les criminels ou bien tu ferais la courbette pour progresser dans ta miserable carrières…dis la vérités.. toi aussi au poteau.

        2
        3
    Anonyme
    20 août 2019 - 7 h 19 min

    Les hyènes vont elles appelées à la guerre civile ? En tous les cas, les makistes, les laicards francophiles et islamophobes et les services franco marocains le souhaitent ardemment !

    15
    63
      Anonyme
      20 août 2019 - 8 h 44 min

      @Anonyme 20 août 2019-7h19min,mais qui appelle à la guerre civile?Vous ne voulez pas comprendre que le peuple algérien est décidé à recouvrer sa liberté et son indépendance confisquées par une mafia qui a remplacé les colons dés 1962.On le voit à vos réactions de panique à l’idée de perdre vos privilèges éhontés.Vos ruses allant du régionalisme à l’utilisation sans limite de la religion ne marchent plus car ce peuple a compris votre jeu sordide et ne vous lâchera pas jusqu’à l’atteinte pleine et entière de ses objectifs.

      32
      10
    Zenaty
    20 août 2019 - 6 h 56 min

    Normal pour un Président Intérimaire, il reste dans le rôle Régalien, sur les Rails de la constitution , Maintenant ils faut que le Système passe le Relais à des Technocrates et des Citoyennes et des Citoyens Capables de rester neutres et qu ils n auront pas le droits de ce présenter à la Candidature Présidentielle. Et aussi que les futurs Candidats approuvé et respect l Alternances du Pouvoir d’eux Mandats de 5 ans, et une déclaration de leurs biens et revenus sur la places publics.. VIVE L ALGERIE L ALGÉRIE AVANT TOUT..

    23
    9
      ABDEL 1
      20 août 2019 - 10 h 26 min

      de quelle constitution vous parlez ?? MR »HAPPY » et GS,sont les complices de la destruction de cette CONSTITUTION,transformée en chiffon par leur chef, reduit a un etat comateux, afin de rester au pouvoir et présider sans honte,le plus grand pays d’afrique avec un peuple spectateur de ette mascarade unique dans le monde !!

      18
      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.