Honni par les citoyens, ignoré par les décideurs actuels : la fin du FLN ?

Djemaï FLN
Mohamed Djemaï. D. R.

Par Houari A. Après le dernier coup de boutoir qui lui a été asséné par le secrétaire général d’une organisation, l’ONM, qui fut jadis l’un de ses démembrements organiques, le FLN ne trouve plus aucun appui pour redorer son blason et revenir sur scène, nonobstant le soutien dont l’assurent les tenants du pouvoir actuel et toutes les manœuvres discursives de son secrétaire général par intérim, Mohamed Djemaï, pour se rapprocher des revendications populaires et oser quelques gestes tout à fait démagogiques pour donner l’impression d’avoir fait sa mue.

Honni par la rue, rejeté et ignoré par l’instance de dialogue conduite par Karim Younès –qui est pourtant un enfant du FLN – et aujourd’hui voué aux gémonies par les moudjahidine qui demandent à le mettre au musée en tant que patrimoine historique commun à tous les Algériens, l’ex-parti unique sait qu’il lutte pour sa survie mais veut résister encore. D’où l’idée qui commence à germer dans les rangs de cet appareil politique, qui est, selon des sources concordantes, de réfléchir à créer un nouveau parti sur ses décombres, une sorte de «néo-FLN» qui prendra des allures d’un parti moderne, soluble dans la démocratie.

Pour les jeunes loups du parti, dont fait partie l’actuel secrétaire général qui s’est vu propulser à ce poste toujours si convoité grâce à sa proximité clanique ou maffieuse avec le pouvoir en place, c’est l’occasion à ne pas rater pour déloger la vieille garde représentée encore par quelques apparatchiks embusqués au bureau politique et au comité central.

Cela dit, une dissolution du parti majoritaire dans la conjoncture actuelle ne peut être envisagée sans qu’il y ait une décantation à l’intérieur des instances de direction du parti ; une décantation qui laissera émerger une nouvelle élite crédible et capable d’assurer une transmutation salutaire d’un parti aussi tentaculaire que le FLN.

H. A.

Comment (15)

    Anonyme
    23 août 2019 - 12 h 50 min

    Vivement la fin de ce pseudo parti imposteur, squatteur du sigle FLN et qui n’est en fait qu’un éternel comité de soutien à tous les malfrats qui ont saccagé le pays depuis les 2 décennies de règne d’un tyranneau mégalomane qui n’avait pour programme que la destruction du pays et la mort de son peuple.

    Oui aux Moudjahidines Non et Non au FLN.
    22 août 2019 - 22 h 16 min

    Oui aux Moudjahidines Non et Non au FLN.

    Vroum Vroum 😤..
    22 août 2019 - 20 h 50 min

    Le FLN est la vitrine du Système qui a échoué . .Donc à dégager .

    5
    1
    icialG
    22 août 2019 - 18 h 44 min

    QUI C EST QUI TON PROTECTEUR ? qui que ce soit il n y a plus pour longtemps alors profite ,,tu a beau gigoter dans tout les sens tu doit sentir le sol se défiler sous tes pieds
    tu peut sortir ce qui te reste de griffes ça va bien avec ta …

    Djemel
    22 août 2019 - 16 h 03 min

    L’auteur de l’article a ignoré les effets de la contamination. Même en changeant les personnes, la culture du FLN restera. Il doit disparaitre.

    meziane
    22 août 2019 - 14 h 21 min

    Djemai doit d’abord démentir toutes les accusations et casseroles qu’il traîne avant de dire quoi que ce soit d’autres surtout pas s’attaquer à ses aînés grâce auxquels il est en train de mener une vie royale. Ahcham chouya ââla âârdhak, ya makhlouq ellah.
    Le parti FLN (et non le FLN qui est violé par des opportunistes affairistes, voleurs etc…) n’a pas de militant mais des nervis à la cause du plus fort du moment. Si militants, il y a ils doivent le quitter et rejoindre d’autres partis dignes de ce nom ou créer le leur. La place de ce parti est à la poubelle de l’histoire pour rendre ses lettres de noblesse au FLN de nos parents et grands parents qui doit rester un symbole d’inspiration à ne jamais manipuler ou salir. De toute les manières même s’il n’est pas supprimer par les pouvoirs publics, il est gommé par le peuple.

    KIF KIF ^^
    22 août 2019 - 13 h 23 min

    Que reste-il a ce pays,lorsque des intrus voyous et malhonnète s’emparent de la vie de quarante millions de personnes innocentes

    11
    LE DUC D'ALGER
    22 août 2019 - 11 h 19 min

    Le parti prestigieux de nos parents et grands parents aux mains des corrompus ….;c’est une insulte a nos libérateurs et un compliment a leurs ennemis alliés des colons;l’affairisme et l’opportunisme qui l’emporte sur l’amour de la patrie et son peuple;une personne de pure souche d’une famille respectable,ne pourra jamais faire autant de mal à un parti qui représente le monde révolutionnaire,un rat reste un rat et une taupe de meme

    10
    Amazighkan
    22 août 2019 - 11 h 17 min

    Il a une g…. d’un voyou, Yalatif ! Il est de la graine de ses récents prédécesseurs le drabki ou bouchareb. Sa place est dans une Kasma à Aïn machin et encore.

    Brahms
    22 août 2019 - 10 h 07 min

    Ce nouveau Président du FLN appel des militants pour meubler la pièce, à écouter ses discours de Blabla – Blabli et à la fin de la réunion, vous constaterez que ses ragots ne vous mettront pas de steak dans l’assiette. Enfin, l’ancien Président du FLN avait quant à lui, racler le tiroir – caisse du budget de l’agriculture pour embarquer 300 millions d’euros avec lui puis bye bye avec femme et enfants (6), direction la France. Or, les agriculteurs attendent toujours de l’eau, des puits, un réseau d’eau moderne, assainissement, terrain viabilisé pour monter des projets mais comme l’ancien Président du FLN a pris le magot, il n’y a plus d’argent pour entamer les travaux. Voilà, le bilan de ces charlatans et de ces voleurs sans vergogne ne pensant qu’à voler à + de 50 ans pour frimer et pour bomber le torse devant les citoyens.

    La maison du voleur est toujours petite et tôt ou tard, tout s’écroulera comme un château de cartes (le Haram ne devenant jamais Hallal).

    Vous n’êtes plus crédible, Messieurs du FLN, partez à tout jamais

    17
    2
    ABOU NOUASS
    22 août 2019 - 9 h 58 min

    Le fln fait partie du passé maintenant , à cause de tout ce pillage du pays réalisé par ces harkis parachutés d’Oujda sous l’oeil bienveillant de De Gaulle.

    Il sera à jamais envoyé au musée de l’histoire pour ne plus, malheureusement ,être même prononcé dans les discussions.

    Regardons droit devant pour reconstruire ce pays ravagé par ces vautours qui n’ont jamais été de vrais algériens dignes de ce nom.

    Secouons nous et chassons ces imposteurs qui nous polluent la vie.

    La révolution vaincra malgré l’intrusion de ces  » MORPIONS ELECTRONIQUES  » qui essaient de parasiter la rue.

    GAID ira en prison bientôt !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    19
    2
    57
    22 août 2019 - 9 h 14 min

    tu peut garder le f l n si tu veut on t en fait cadeau mais on garde le budget et récupère les locaux pour les hôpitaux les écoles les logements et autres cas plus indispensables que d engraisser,,,, les,,,,, marioles

    17
    3
    Anonyme
    22 août 2019 - 8 h 28 min

    Le sigle du fln au musée….mais tout les voleurs et les chiyatine du fln à El harrach. Il n est pas question qu il fasse un nouveau parti avec leur culture de bandits.

    15
    2
    Anonyme
    22 août 2019 - 7 h 44 min

    LE SIGLE FLN.TE DONNE ENVIE DE VOMIR.DÉGAGER POINT BARRE.VOUS AVEZ TOUS DES COMPTES A RENDRE .PILLEUR DU PAYS.EL HARRACH VOUS ATTEND BANDE DE SALE HARKIS.

    21
    2
    Anonyme
    22 août 2019 - 6 h 53 min

     »Pour les jeunes loups du parti … »
    Tout a été dit.

    12
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.