L’avocat Salah Dabouz agressé à l’arme blanche par des individus encagoulés

agression Dabouz
Me Salah Dabouz. D. R.

Par Mounir Serraï L’avocat et défenseur des droits de l’Homme Me Salah Dabouz a été victime d’une agression à l’arme blanche hier, au quartier Chouahin, dans la commune de Ghardaïa. Selon son ami Kacem Soufghalem, également militant des droits de l’Homme, son agresseur lui a assené plusieurs coups de couteau.

Me Dabouz a été transféré suite à cette agression aux urgences de l’hôpital de la ville. Après les premiers soins, les médecins ont rassuré sur son état. Le pronostic vital de la victime n’est donc pas engagé, rassurent ses médecins soignants. Me Dabouz est le deuxième militant politique à subir une agression physique à l’arme blanche.

Avant lui, c’est une autre avocate de Chlef, Wassila Boughari, secrétaire nationale du RCD au mouvement associatif, qui a subi une grave agression à l’arme blanche dans son bureau.

Ces agressions ont été vivement dénoncées et condamnées par des partis politiques et des militants des droits de l’Homme.

M. S.

Comment (14)

    Anonyme
    10 septembre 2019 - 15 h 51 min

    Pour tous nos compatriotes qui connaissent l’histoire de ce régime depuis l’indépendance, cette agression n’a rien de surprenant. Il s’est passé bien pire dans le passé.
    C’est pourquoi, notre pays doit se débarrasser coute que coute de ce régime violent et autiste dont Gaid SALAH et ses complices sont la parfaite illustration.

    « Demain, ils te feront à toi, ce qu’ils ont fait à d’autres »

    24
    7
      ché
      11 septembre 2019 - 12 h 45 min

      Que peut-on attendre d’un système dirigé par un homme dont le niveau est de 2ème année élémentaire? Le pire est à venir si un AVC ne l’emporte pas, ce qui est fort probable pour quelqu’un qui peut dévorer un mouton en entier. N’étant jamais connu pour des actes de bravoure dans l’armée il est capable de se distinguer contre des civils. Ad iteṭṭef Ṛebbi tizemrin-is.

      1
      2
    VOSTAF
    10 septembre 2019 - 15 h 10 min

    Il faut s’unir et défendre les hommes de pensée contre les racailles. IL FAUT LES DEFONCER! PAS DE PLACE POUR EUX EN ALGERIE LIBRE! ON NE VA PAS LAISSER CES VOYOUS DICTER LEUR LOI QUI NOUS A PLONGER DANS UNE DECENNIE DE VIOLENCE!

    22
    4
      Anonyme
      12 septembre 2019 - 15 h 43 min

      « Il faut les defoncer »
      Dit-il tranquillement installé sur son canapé depuis la France…

    Vangelis
    10 septembre 2019 - 11 h 07 min

    Le régime a toujours agi par la violence. C’est sa marque de fabrique.

    Lorsqu’il rencontre des opposants, ils les traitent dans un premier temps de  » main de l’étranger « , puis il monte de toutes pièces des affaires afin de les emprisonner et si cela ne les dissuade pas, il envoie ses baltaguyas les agresser physiquement.

    Ces voyous, à l’image de leurs ordonnateurs, son assurés de l’impunité car protégés par le régime qui bafoue les lois et est surtout irrespectueux de la vie humaine.

    C’est pour cela et pour tant d’autres tares trainées telles des casseroles par ce régime qui n’a que trop duré en emm… les algériens qu’il doit disparaitre, effacé, mis au cachot et que ses responsables à quelque niveau qu’il soit, soit enfermés à tout jamais, peu importe dans un asile car cela relève par certains aspects de la psychiatrie, ou encore dans une prison au Sud.

    33
    4
    Anonyme
    10 septembre 2019 - 10 h 37 min

    Nous sommes tous des SALAH DABOUZ! Vous allez tous dégager d’une façon ou d’une autre et la révolution comme un ouragan vous anéantira, quoi que vous fassiez.

    36
    9
    3atef
    10 septembre 2019 - 9 h 31 min

    MAITRE DABOUZ en homme de lois et vaillant défenseur des droits humains est de cette génération d’HOMMES qui manient le verbe comme un glaive , qui trempe sa plume dans le vitriol pour dire et écrire TOUTE LA LAIDEUR de ce régime NÉOCOLONIAL INDIGENT, MISÉRABLE qui fait dans le trabendisme, le chkarisme, et le cachirisme son programme économique!!La cocaïne et le hachichisme son programme culturel !!La répression , l’intimidation par la violence son programme politique!! A ce régime INCULTE et VENTRIPOTENT, NOUS DISONS: NOUS SOMMES 42 MILLIONS DE FEKHAR, DABOUZ, BOURAGAA… et bien d’autres et QUE LE COMPTE à REBOURS est en mode ON !! VOS JOURS SONT COMPTÉS…!!!
    gloire à NOS CHOUHADAS et au PEUPLE ALGERIEN

    43
    4
    Ça commence à craindre vraiment.
    10 septembre 2019 - 8 h 52 min

    Ça y est nous y sommes.
    Les oppositions exprimées par les différentes franges du peuple .
    Vont commencer à exprimer leurs désaccords sur leurs choix que veulent pour leurs pays par la violence et les règlements de comptes.
    Ça nous rappelle la décennie noir sanglante.
    Et quand les 77 milliards de dollars qu’il reste à l’Algérie seront épuisés .
    Le « Qui tu qui » !!!! risque de resurgir à nouveau.
    ALLA Y STOR

    19
    8
    Anonyme
    10 septembre 2019 - 8 h 40 min

    Voilà le résultat de l’incitation à la haine. A force de bourrer le crâne des algériens en accusant et en traitant de tous les noms tous les opposants sur les chaînes et sur les journaux de l’état, certains passent à l’acte. Bon rétablissement à Maitre Dabouz, courage, l’heure de l’indépendance approche mon frère

    39
    4
    Anonyme
    10 septembre 2019 - 8 h 10 min

    Il n’y a pas l’ombre d’un doute que ce sont ceux qui mettent en prison des innocents,qui empêchent les partis et les associations de seulement se réunir,qui bloquent les routes d’accès à la capitale etc…qui sont responsables de ces attaques contre ces avocats.Faut-il rappeler que le Dr Fekhar est mort en prison faute de soins?Ce régime veut museler les forces du changement pour continuer sa terrible rapine quitte à faire de l’Algérie un pays de non droit et une immense prison à ciel ouvert.

    26
    7
    Lghoul
    10 septembre 2019 - 7 h 40 min

    Quand ils sont a court d’arguments, ils ont utilisent la violence. La médiocrité et les incompétents ne peuvent cacher leur ignorance et leur bassesse que par la force et la violence. Mais ils ne pourront JAMAIS changer leur situation d’un iota car le peuple est determiné a leur coller dessus comme du patex jusqu’a ce qu’ils prennent la fuite a jamais.

    22
    4
    ABOU NOUASS
    10 septembre 2019 - 5 h 49 min

    Les cachiristes sont sortis!
    Ces troisièmes couteaux d’El gaÎd ont osé attaqué un paisible citoyen (Salah Dabouze) pour son militantisme pour les droits de l’Homme
    Voici donc le vrai visage hideux de cette troupe de généraux aux abois, lesquels, sentant le vent tourner sérieusement , réagissent avec l’intimidation , semant la terreur, pour taire la révolution.

    Et hier , lundi après midi, ils ont commencé à barricader les rues sensibles d’Alger pour empêcher les étudiants de manifester ce mardi .

    Le peuple doit continuer avec silmia , avec détermination ,sans répondre aux provocations , mais aussi
    sans exposer leur vie face à ces baltaguias indignes de ce pays qui saura distinguer, le jour J, le bon grain de l’ivraie.

    Quand à Gaid salah et ses sbires, le jour des comptes est très proches.

    51
    13
      Rezki
      10 septembre 2019 - 6 h 56 min

      Donner son avis sur les agressions OK, parler d’agressions sur des personnes faisant de la politique OK, mais comment tu trouves directement le coupable en lisant seulement l’article? Je ne suis ni pour ni contre Gaid Salah

      17
      56
        Certains n'aiment la vérité
        10 septembre 2019 - 14 h 29 min

        N’insistez avec ceux qui n’aiment que l’embrouille, la violence et l’instabilité.
        Ce debouzze n’est pas si innocent que ça, Je ne connais ni de près ni de loin ces hommes et ces femmes qui se battent pour juste s’approcher des caisses et de l’argent du peuple, debouzze et le reste.

        5
        22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.