Le Comité pour la libération des détenus aux juges : «Seuls vos intérêts personnels vous animent»

Détenus Comité
Un appel pour un sit-in ce mardi en soutien à tous les détenus d'opinion. AP

Mounir Serraï Le Comité national pour la libération des détenus politiques (CNLD) réagit à la grève illimitée des magistrats entamée aujourd’hui.

Ce Comité souligne d’emblée que «le mardi 29 octobre sera le 130e jour de détention arbitraire des premiers manifestants arrêtés le vendredi 21 juin». Il se demande ainsi si ce mouvement de grève est de nature à libérer les juges. «Jugés le mardi 22 octobre au tribunal de Sidi M’hamed (6 détenus), et mercredi 23 octobre pour les 5 détenus du tribunal de Bab El-Oued (Bainem), les verdicts sont attendus pour le mardi 29 octobre et mercredi 30 octobre successivement», précise le CNLD qui estime que «les magistrats qui entament leur grève aujourd’hui, dimanche 27 octobre, à la veille de ces verdicts tant attendus par le monde entier et à la veille de la marche du 1er novembre, ne semblent pas inquiétés de la situation des centaines de détenus et leurs familles, mais s’inquiètent plutôt de l’avenir de leurs propres familles et, évidemment, des revendications sociales et matérielles». Le CNLD espère que les jours à venir vont démentir son constat et que ce mouvement s’avère réellement dédié à l’indépendance de la justice.

Ainsi, et afin de maintenir la pression, il appelle la société civile et toutes les forces vives du pays à «rejoindre massivement le sit-in qui se tiendra le mardi 29 octobre, à partir de 9 h, devant le tribunal de Sidi M’hamed pour soutenir les détenus d’opinion et politiques et leurs familles».

Le CNLD réaffirme «l’exigence populaire qui est la libération de tous les détenus d’opinion et le changement radical du système pour l’édification d’une Algérie libre et démocratique».

M. S.

Comment (11)

    Amazighkan
    29 octobre 2019 - 16 h 08 min

    Un peu de discernement, ne mettez pas tout le monde dans la poubelle. Le juge de Annaba a libéré le porteur du drapeau Amazigh sans le condamner et lui a même permis de récupérer son drapeau. Mais c’est vrai qu’une hirondelle ne fait pas le printemps. La plupart des juges ont un passé et un présent qui ne les honorent pas et cela ils le savent très bien alors ils pensent qu’ils sont à l’abri en étant solidaires du pouvoir actuel. C’est aussi valable pour les policiers, gendarmes et leurs suppletifs civils qui font du zèle pour freiner et casser le mouvement pacifique mais résolu des manifestants qui veulent libérer le pays des maquereaux.

    Vroum Vroum 😤..
    28 octobre 2019 - 18 h 49 min

    Précision..Titre : Le Fils de Gaid Sallah – YouTube . Durée 12mn40…par Derka .
    J’arrive pas à réaliser que pendant que l’Algérie va mal , le Fils de Gaid s’amuse au riche en France , si c’est vrai et authentique alors on aura tout vu . .le Hirak est une Bénédiction pour l’Algérie nouvelle.. Pour moi celui qui mérite d’être Prèsident de l’Algérie est le Commandant Bouregaa . . Gaid Sallah est un imposteur et devra lui et ces Complices rendre des Comptes.. Ils se sont enrichis et s’epargnent la Prison en envoyant d’autres à leurs Places . . Visionnez la Vidéo YouTube ‘le Fils de Gaid Sallah ‘ et si quelqu’un peut authentifier la Vidéo !.. Je n’oublie pas la remarque du Général Nezar « Gaid Sallah a un Pois chiche en place du Cerveau  » , je réalise à quel point il à dit vrai vu la situation actuelle en Algérie depuis que Gaid Sallah est Roi .

    1
    3
    Vroum Vroum 😤..
    28 octobre 2019 - 18 h 30 min

    Alors que des Détenus d’opinion sont en Prison , un Vieillard de 86 ans mis en Prison , le Général Benhadid mal de jeté en Prison , le Candidat Général Ali Ghediri jeté en Prison , enfin les Magistrats se réveils…Allez voir la Vidéo YouTube de DERKA sur un proche , (un Fils ? ) de Gaid Sallah en France qui mène une vie de riche !!.. Si quelqu’un peut authentifier la Vidéo ?

    57
    28 octobre 2019 - 13 h 28 min

    il y a mieux qu une gréve pour contrer caid il vous fallait d abord avoir l audace de faire libérer les détenus qui croupissent dans les geôles pendant que vous papoter dans les rues et bien a l écart des autres citoyens c est plus prudent
    bien sur il y pas vos proches parmi les prisonniers ,,et votre gréve risque de prolonger leurs détentions,,,, «Seuls vos intérêts personnels vous animent» d après Le Comité pour la libération des détenus aux juges ,,et je confirme

    4
    4
    Rayes Al Bahriya
    28 octobre 2019 - 6 h 47 min

    Le magistrat Algerien est jugee !
    Il a fait 4 ans de droit ….
    Toutes les autres de travers !
    Depuis 1962 , le magistrat est au service des diktateurs du moment.
    Ils seront doublement juger ..
    Devant Dieu et devant l’histoire.

    9
    6
    Anonyme
    27 octobre 2019 - 20 h 41 min

    Tout à fait d’accord avec le collectif, ces juges ne sont animés que par leur situation matérielle et leur confort social, quant au peuple, il peut attendre. Nous verrons s’ils feront grève de sentences arbitraires.

    18
    7
      Rayes Al Bahriya
      29 octobre 2019 - 15 h 10 min

      Y a 2 formes de justices en algerie depuis 1962…
      Y a l’avocat qui connait bien la loi…
      Y a l’avocat qui connait bien le juge.
      Et … pire ils font le mal …que leur enfants
      Paieront…devant l’histoire et devant Allah.

    Soldat Schweik
    27 octobre 2019 - 19 h 22 min

    Merci a la CNLD d’avoir indiqué a ces « neo-hirakistes du 19 mars » el mounbatines-kerchistes-cameleons leur veritable place dans la societé.
    Le pouvoir mafieux de la JUNTE MILITAIRE des GININARS a usé et abusé de leur lacheté pathologique pour reprimer et condamner les hommes et femmes libres du pays et maintenant il les jette comme des kleenex.
    ECHAH fikoum hadhi el bidaya mazal mazal
    Vive facebook, YouTube et les réseaux sociaux qui archive les preuves de vos turpitudes et la justice du peuple sera implacable.
    Ma yebka fi el oued ghir ehdjarou

    13
    9
    Anonyme
    27 octobre 2019 - 15 h 21 min

    Je respecte votre souffrance dans la mesure où elle n’empiète pas sur ma liberté d’expression

    2
    116
      Momo
      27 octobre 2019 - 16 h 49 min

      J’ai déjà dit que ces juges, pour la plupart d’entre eux, sont des suppôts du régime. Ils attendent toujours que le téléphone sonne avant de ‘ juger en leur âme et conscience ´. Leur grève est juste une pression sur le gouvernement pour qu’il entende leurs doléances corporatistes.
      Rappelez-vous au début du hirak, ils se sont joints au mouvement citoyen et ´scandaient : ´libérez la justice’. On les a crus. Ils nous ont bouffé crus.
      Oui, la CNLD a raison de s’en méfier et le peuple entier doit s’en méfier.
      Chat échaudé craint l’eau froide!

      32
      4
        Anonyme
        29 octobre 2019 - 16 h 38 min

        Et toi tu es le suppo de qui.
        Tu t’agites au compte de qui.
        Tu t’agites pas pour rien.
        qui va juger qui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.