Ces chiffres qui annoncent à l’avance les résultats de l’élection présidentielle

présidentielle Tebboune
Abdelmadjid Tebboune. PPAgency

Par Mounir Sarraï – Comme il fallait s’y attendre, Abdelmadjid Tebboune, longtemps ministre de Bouteflika avant de finir, pour une courte durée, Premier ministre, a été classé en tête en termes de collecte de signatures pour la candidature à la présidentielle. Cela alors qu’il est le seul des candidats «retenus» par l’instance aux destinées de laquelle préside l’autre ancien ministre de Bouteflika, Mohamed Charfi, à ne pas posséder de parti politique.

En effet, Abdelmadjid Tebboune, homme-lige du chef d’état-major qui s’accroche à cette élection malgré son rejet massif par le peuple, est suivi par l’islamiste Abdelkader Bengrina du parti El-Bina. En troisième position arrive l’ancien lièvre de Bouteflika en 2004 et 2014, suivi d’un autre lièvre du système toujours en place, Abdelaziz Belaïd. Azzedine Mihoubi du RND arrive en derrière position. Loin d’une lecture arithmétique, cette première classification renseigne d’ores et déjà sur la nature et les résultats de cette élection qui se joue dans le cercle fermé du régime.

Comme nous l’avions déjà écrit, le pouvoir a choisi son candidat et trouvé des lièvres pour donner une impression de compétition électorale, dans un contexte de crise inédite que traverse le pays. C’est un secret de Polichinelle que de dire qu’Abdelmadjid Tebboune, ancien Premier ministre, travaille avec le chef d’état-major de l’armée depuis des années pour conquérir le pouvoir. On se rappelle encore de sa nomination en juin 2017 à la tête du gouvernement en remplacement d’Abdelmalek Sellal. Sitôt désigné, il lança une série de réformes défavorables pour l’essentiel au clan des Bouteflika. On se rend compte, avec le recul, que ces réformes avaient pour seul objectif de préparer Tebboune à la conquête du pouvoir.

Après le 22 février et la chute du clan Bouteflika suite aux gigantesques manifestations populaires, et plus exactement en juillet 2019, des informations concordantes révélaient déjà à Algeriepatriotique que les tenants du pouvoir actuels misaient sur un «ancien ministre de Bouteflika» pour l’imposer comme futur président de la République. Il s’agissait bel et bien d’Abdelmadjid Tebboune. Sa candidature est perçue comme une nouvelle tentative de résurrection d’une des deux ailes qui formaient le régime et qui voudrait se maintenir au pouvoir, en perpétuant les vieilles pratiques héritées du long règne des Bouteflika.

La dernière injonction de Gaïd-Salah au ministre de la Justice d’aller «jusqu’au bout» est un signal clair sur les intentions du nouveau clan qui fait fi des manifestations de millions de citoyens et veut aller à la présidentielle pour imposer un de ses membres quelles qu’en soient les conséquences. Un message reçu 5/5 par le peuple qui l’a fait savoir à un des candidats à cette mascarade électorale, hier soir, en l’occurrence Ali Benflis qui en a entendu des vertes et des pas mûres alors qu’il essayait de pérorer devant des jeunes venus lui dire ses quatre vérités.

M. S.

Comment (25)

    Lghoul
    4 novembre 2019 - 23 h 22 min

    Comme a dit leur ex. idolatreur de tableaux en bois, le bouchareb: Ils ont le droit de rever. On a fini donc de rever et c’est a votre tour de rever pour quelques semaines.

    Ziri Warsenis
    4 novembre 2019 - 7 h 54 min

    Les deux appels d’offres internationaux lancés dernièrement pour la fourniture d’un lot de carottes bio et un autre de cachir sans gras trans, les deux certifiés avec OGM (Ordonné par Godasse Minitir), trouvent le sens de leur prochaine affectation en vue du Carnaval des animaux, non pas de Saint-Saëns, mais du gang à Godasse. Le premier pour nourrir les lièvres, particulièrement du genre Lepus Benflix, ainsi que leurs affidés lapins de garenne, lapins de clapier ou g’nayennes de partmates, sans oublier comme observateurs étrangers du cirque à Godasse, les lapins angoras et autres chinchillas en rongeurs de circonstance. Le lot de cachir est destiné aux salles où sont programmées les séances de transe  »Tahya l’gnine » à résonance bendirique, pour déifier Godasse et défier les lois de la physique, mais aussi faire pâlir le boson de Higgs devant la fakhama du prochain indu Barzidane de lui-même et de sa coterie. Bessah rahou djay n’harkoum : Tetnahaw Ga3 ! Vous ne pourrez jamais, au grand jamais arrêter un peuple décidé de marcher et de prendre son destin en main,Ngoulou Lkom alors : Au clapier ta3 El Harrach ya les grabataires et place aux jeunes !

    4
    1
    Mon opinion
    4 novembre 2019 - 6 h 45 min

    Salam,
    Il me fait penser à laurent fabius le ministre du sang contaminé qui n’a même pas écopé d’une journée de prison et protagoniste du désastre Syrien.
    Ça fait lourd sur la conscience!
    Ha! J’oubliais, les sionistes n’ont pas de conscience ni même de remords.
    israel avant tout…
    Au fait? Pourquoi autant de caméras et de journalistes autour de lui?
    Est ce que les autres candidats ont droit au même traitement?
    En tout les cas benbliss a reçu celui du peuple lors de la sortie d’un restaurant que mériterait amplement cet énergumène de t-bone que veut imposer la france.
    Oui mais benyamine t-bone a une forte escorte policière et vient de passer 5 jours en france pour un briefing ce qui n’est pas le cas du loser benbliss.

    3
    3
    Zenaty
    4 novembre 2019 - 6 h 23 min

    Pour Une Deuxième République Citoyennes et des Citoyens Responsables Nous Sommes des Patriotes depuis la nuit des Temps…… VIVE L ALGERIE AVANT TOUT Du Nord au Sud et de l Est à l’Ouest une NATION Unis…. Le peuple aura une troisième bataille à mener pour faire triompher définitivement la Révolution, celle de l’édification d’un Etat ou tout Algérien et toute Algérienne puissent y vivre librement, pour accomplir leurs désirs et leurs rêves.

    53
    1
    Zaatar
    4 novembre 2019 - 5 h 36 min

    Le scénario nous l’avons déjà écrit ici sur AP. Et tout porte à croire que c’est exactement ce qui va se dérouler. Le peuple ne veut pas de ces élections et n’ira pas voter c’est une certitude. Mieux, les manifestations vont encore s’amplifier à l’approche de la date fatidique du 12 décembre. En face, il y a ce pouvoir maléfique et têtu qui s’obstine à aller jusqu’au bout de sa logique. Il organisera le scrutin. Il fera voter des gens. Combien? Tres peu sûrement, mais il donnera des résultats truqués forcément et continuera à marcher dans sa logique. Il y aura donc un président après le 12 décembre désigné par ce pouvoir qu’on fera passer pour un élu légitime. Et on tentera de continuer le processus de légitimation de toutes les instances de l’état. Question: que va faire le peuple ? Car ici la confrontation sera inévitable. Et pour arrêter ce pouvoir, le pays doit totalement s’arrêter et il nous l’a bien fait comprendre. Quelles seront les conséquences ? Une chose est sur, ce pouvoir veut le pourrissement de la situation.

    55
    3
    Hot dog
    3 novembre 2019 - 23 h 01 min

    Ce n’est pas de la france et du Canada devant vos ordinateurs regda wat mangi que vous sauverez le pays.bande de mouches si vous aimez tant le pays descendez a Alger et montrer votre Redjla.vos enfants sont à l’abri et vous voulez envoyer les enfants dès autres mourir dans les prisons.heureusement que vous êtes espèce différente dès notres sinon je renoncerais à ma citoyenneté ! ..

    3
    58
    Anonyme
    3 novembre 2019 - 18 h 18 min

    C est le peuple Algerien qui decidera …ni la France,…ni les Emirs puants le petrole qui decideront…il n y a que la souverainete du peuple qui imposera le changement radical….du systeme politique….tous les Algeriens se leveront comme un seul homme pour mettre fin a ce cirque …a cette mascarade des generaux…et de leurs marionnettes…la greve generale avance comme une lame de fond et bloquera tout le pays..les rues seront noires de monde…et c est la rue qui decidera de l avenir de notre Algerie….la nouvelle generation sera en tete des cortege du Hirak….le peuple Algerien saura les faire degager..une fois pour toute..

    58
    8
    Momo
    3 novembre 2019 - 17 h 27 min

    Peu importe qui montera sur le char de l’armée pour devenir  »président’, il ne pourra pas gouverner, ne serait-ce qu’un jour. Et si, comme tous les indices montrent que Tebboune est l’heureux élu, alors, il faut qu’il se prépare à des lendemains difficiles,
    Pour rappel, Tebboune est celui qui a la faveur de la France, des Émirats et de Gaid … Mihoubi est coopté par les Émirats mais il n’a pas l’onction de la France ni celle du gros …. Les autres sont de purs lièvres dans une course à vrai dire sans coureurs .
    Tout le monde sait que Abdelmadjid Tebboune a fait, il y a quelques jours, un voyage de 5 jours en France pour recevoir ses directives du lobby qui le dirige. Tebboune n’a aucune position officielle pour être reçu par des officiels français. De plus, ce n’est pas la première fois qu’il fasse l’objet de l’attention des pouvoirs publics français. Rappelez-vous que sa disgrâce Bouteflikienne eut lieu juste après son retour de France, lorsqu’il fut reçu en grandes pompes par Macron. Saida Bouteflika pressentit qu’il lui jouait dans le dos, il le dégomma.
    Benyamin, alias Abdelmadjid, est sans l’ombre d’un doute l’homme de la France. Concernant les Émirats, son accointance avec cette bande de bédouins a commencé avec le programme de logements sociaux de Bouteflika. Des milliards de dollars sont tombés indûment dans l’escarcelle du régime émirati. Comment? en donnant les contrats aux Émiratis qui eux sous traitaient avec les chinois. Les algériens croient en fait que ce sont les chinois qui ont le marché de la construction mais en réalité ce ne sont que des sous-traitants. Alors toutes les surfacturations possibles et imaginables ont été mises en oeuvre et le maître incontesté de ces détournements subtils, c’est Benyamin Tebboune.
    À propos de son prénom, j’aimerai quand même dire que, de ma vie, je n’ai entendu un algérien, arabe, ou amazigh se prénommer Benyamin. Ce prénom est courant chez les juifs seulement. Alors, je vous laisse le loisir de douter ou pas de ses origines.
    La hasbara juive est une réalité que personne ne peut nier.

    60
    6
    Brahms
    3 novembre 2019 - 14 h 25 min

    Ce Nouveau pépé de 74 ans a été à Paris pour un rendez vous durant 05 jours avec la Franc Maçonnerie Française afin de suivre la feuille de route qui lui sera imposée quand il sera le Président de la République Algérienne et Populaire.

    Ensuite, quand il sera Président, il nous fera à coup de milliards pleins de cages à poules (H.L.M), des cités dortoirs qui seront dans 10 à 15 ans, des refuges à délinquants pour trafiquer et magouiller.

    Voilà, son programme présidentiel, des logements de types H.L.M à tous les citoyens.

    48
    7
    Anonyme
    3 novembre 2019 - 14 h 12 min

    On est arriver a un point de non-retour , LE PEUPLE rentrera chez lui a la maison , une fois ce gang illiminè et pas avant , je le jure devant ALLAH et le serment de nos VALEUREUX MARTYRES . on est pret a toutes les aventures avec ces truands de quartiers .

    52
    9
    Omar Khayyam
    3 novembre 2019 - 13 h 33 min

    Le 12/12 tombe un jeudi ! Peuple d’Algérie réitérera le 01 novembre des manifestations MONSTRES PARTOUT le monde entier verra en temps RÉEL comment leur MAHZALA d’inspiration sera NULLE ET NON AVENUE car son EXCELLENCE PEUPLE D’ALGERIE DIT NON!!!
    Elmajd à nos CHOUHADAS ET AU PEUPLE ALGÉRIEN

    45
    9
    Anonyme
    3 novembre 2019 - 13 h 18 min

    C’est Halloween, Bouteflika nous revient déguise,r pour faire peur au peuple.

    45
    10
    Cinq pour le 5ème mandat
    3 novembre 2019 - 11 h 47 min

    Comme par hasard les carpettes sont au nombre de cinq (5) , prêts pour le cinquième (5ème) mandat !

    53
    9
    57
    3 novembre 2019 - 11 h 19 min

    surtout ne pas abandonner on serre les rangs et on s accroche on ne lâche pas malgré que les urnes sont déjà bourrées ,ça veut rien dire ,, la panique les envahit il tentent le tout pour le tout, ils savent que le peuple est plus fort
    ils savent qu on a atteint le sommet du point de non retour
    A savoir de part l histoire des grands nations dans la grande majorité des cas de révolte tôt ou tard d une manière ou d une autre le peuple a eu le dernier mot
    pour ce qui concerne le hiak c est la maniéré pacifique et l union la plus réussie …

    62
    8
    daro France
    3 novembre 2019 - 11 h 05 min

    si cette mascarade venait à passer c la fin du peuple!!! Il faut qu’on trouve une solution autre que ces sorties dans la rue… faut qu’on occupe la présidence et le bâtiment du gouvernement… et chasser ces gens là

    56
    11
      anonyme
      3 novembre 2019 - 15 h 35 min

      @Daro France
      3 novembre 2019 – 11 h 05 min

      fais le chez toi en France où les gilets jaunes battent le pavé depuis un an
      Vas y envahir l’Elysée,allez chiche

      3
      42
    Anonyme
    3 novembre 2019 - 10 h 02 min

    Tetnehaw sans aucun doute!! Vous allez tous finir comme el Kadhaffi lynchés par la population

    53
    10
    Anonyme
    3 novembre 2019 - 9 h 39 min

    Depuis 8 mois ils n’ont jamais pu réunir plus de 30 personnes dans une marche mais ils quand même pu trouver plus de 100000 signatures dans au moins 25 wilayas !! Waouuu!! Et tout ça en 3 semaines avec un seul bureau de campagne à Alger avec 2 journalistes et sans avoir installé aucun bureau dans les 47 autres wilayas!! Chapeau l’artiste!! Tu mérites un 49% au 1er tour (ça fait plus sérieux vis à vis de l’étranger d’avoir 2 tours) et 78% au 2ème tour. Mabrouk Alik d’avance!!

    62
    9
    Anonyme
    3 novembre 2019 - 8 h 56 min

    L’armée,le FLN et tous ceux qui gravitent autour tiennent à maintenir le régime prédateur qui les sert.Ces rentiers insatiables tiennent à leurs privilèges.Ils savent que si le vent tourne s’en est fini d’eux et on les comprend un peu.Mais combien tiendront-il encore face à la déferlante du peuple qu’ils ont longtemps spolié de sa liberté et de son indépendance?

    76
    8
    Mounir Sari
    3 novembre 2019 - 8 h 21 min

    Tous les candidats retenus pour les élections de la honte du 12 décembre sont issus de l’ancien système Bouteflika, y compris les tenants du pouvoir actuel à savoir le dictateur Gaid Salah, Bensalah et Bedoui.Il s’agit bel et bien d’un cinquième mandat mais juste sans Bouteflika.
    On dit merci qui? Merci au dictateur Gaid Salah d’avoir sauvé le système de Bouteflika et d’avoir volé la victoire au hirak.

    83
    9
      @Mounir Sari
      3 novembre 2019 - 13 h 08 min

      Mihoubi est le larbin de Ouyahia.Lorqu’il etait ministre de la culture,il accordait des cachets mirobolants(en centaines de milliers d’euros )à des soit-disantes chanteuses libanaises lorsque. nos populaires artistes finissaient leurs vies dans le mépris et le dénuement le plus total,
      S’il est imposé comme president ,sa premiere décision sera de liberer et rehabiliter Ouyahia.
      Chers compatriotes,avez-vous pense de ce qu.il adviendra des détenus d’opinions,si on nous impose un president.J’en ai froid dans le dos car Ils seront jetés dans les oubliettes et le peuple dans une prison.
      Quant à Tebboune ,il faisait partie d’un plan machiavélique dont tout le monde n’y a vu que du feu.D’abord,le systeme etait persuadé que le 5ieme mandat ne pourrait ètre dirigé par Bouteflika et qu’il fallait un homme capable d’appliquer à la lettre sa feuille de route (predation des richesses et destruction du pays) .Et C’est Tebboune le candidat ideal.Ainsi le systeme a monté un bon scenario.Il a été désigné comme premier ministre et après avoir preter serment en jurant par Dieu qu’il respectera la feuille de route de Bouteflika et qu’il a fait semblant de s’attaquer à l’argent sale il fut limogé.Il a accepté sans rechigner,tout simplement pour accumuler un capital de sympathie de la part du peuple que le système comptait utiliser plus tard pour l’imposer sans difficultés comme remplacant du sinistre bouteflika.Sauf que le meme système n’as pas prevu le Hirak.Mais il l’a quand meme imposé comme candidat aux élections du 12 decembre.Et n’est ce pas qu’il a évoqué son limogeage par la Issaba pour se faire accepté par le peuple.Il fait partie de l’International sioniste et son flis n’hesitait pas à empoisonner notre jeunesse avec de la COCAINE
      Le fils du General De Gaule a rapporté dans son ouvrage qu’il vient de publier, ceci:Mon Père (Le general De Gaule ) m’a dit qu’il n’a pas laissé l’Algérie,mais a laissé ses propres enfants (de l’algérie) travailler pour la France .Tebboune,Mihoubi,ouyahia,gaid salah et ses acolytes,bensalah,bouteflika,bouchoureb,chekib khelil,benflis … ce sont de ceux-là.Ils travaillent pour la france,pour les occidentalo-sionistes ,les emiratis sionistes afin de perpetuer le neo-colonialisme predateur de nos richesses.

      66
      11
        Mounir Sari
        3 novembre 2019 - 15 h 01 min

        Je suis tout à fait d’accord avec vous

        27
        6
    Anonyme
    3 novembre 2019 - 8 h 01 min

    Personne n as signer pour ces machins. Donc, la fraude, le mensonge continue…

    71
    12
    LE DINAR ALGERIEN
    3 novembre 2019 - 5 h 51 min

    En clair, c’est le candidat du FLN qui va gagné la mascarade électorale, on n’est pas sorti de l’auberge.

    87
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.