Le chanteur Marcel Khalifa au peuple algérien : «De tout cœur avec vous !»

chanteur Khalifa
Marcel Khalifa. D. R.

Par Houari A. – Le chanteur engagé libanais Marcel Khalifa a appelé le peuple algérien à «aller de l’avant» dans son combat. «Je salue l’Algérie et le peuple algérien du fond du cœur», a déclaré le chanteur dans un court message vidéo enregistré et posté sur Facebook.

Marcel Khalifa a tenu à rappeler que son tout premier concert hors de son pays, il l’a animé en Algérie en 1977. «J’ai visité toute l’Algérie et j’ai été jusque dans les régions les plus reculées», a-t-il dit, en encourageant les Algériens dont il «salue le combat permanent» à poursuivre leur mouvement populaire.

Marcel Khalifa est connu pour ses critiques acerbes à l’encontre des régimes arabes : «Nos lendemains sont incertains. D’autres ont franchi la galaxie et nous sommes encore à scruter l’astre le plus proche. L’avenir est devenu un mot embarrassant. Nous vivons sous le joug de régimes qui n’ont jamais été capables d’assurer l’avenir des gens. Il n’est pas sage de parler d’avenir alors que nous vivons dans le passé. L’éducation, la santé et la culture sont devenues des projets commerciaux que les responsables veulent privatiser. Nous sommes privés du droit de recherche, de travail et de production. Nous ne sommes pas en contact avec le monde moderne», a-t-il dit. Pour lui, «la liberté, la démocratie et le pain sont les choses qui manquent dans notre région».

Fervent partisan de la cause palestinienne, un attachement qu’il partage avec le peuple algérien, Marcel Khalifa a expliqué que quand, jeune, il passait dans les camps des réfugiés palestiniens à Beyrouth, il avait décidé d’«en apprendre plus à propos des Palestiniens» et d’«apprendre comment ils avaient perdu leurs terres et leurs droits en Palestine». «Je devins un soutien car leur cause en était une juste. Jusqu’à maintenant, je n’ai jamais hésité à faire n’importe quoi pour montrer ma sympathie pour cette grande cause», a-t-il soutenu.

Aujourd’hui, c’est aussi envers le Hirak algérien qu’il a tenu à exprimer sa sympathie à partir du pays des Cèdres, lui aussi en pleine révolution pacifique.

H. A.

Comment (23)

    Tinhinane-DZ
    6 novembre 2019 - 20 h 57 min

    Marcel Khalifa, ce brave homme qui a combattu l’injustice et le colonialisme sous toutes ses formes !
    Son nom nous fait voyager dans le temps des années lumières de l’Algérie et son peuple.
    En Bref:
    – L’époque où l’Algérien était fier d’être Algérien
    – L’époque où l’Algérien était plus que fier de la révolution de ses parents et ses grands parents
    -L’époque où l’Algérien était digne et portait sa patrie dans son cœur ( et non pas dans sa poche)
    – L’époque où l’Algérien était juste musulman modéré et non intégriste
    – L’époque où l’imam était beau et gentil… avec sa barbichette blanche bien soignée qui déborde de sagesse de ses ancêtres.
    – L’époque où aucun pays n’osait piller ce qui est Algérien
    -L’époque où les pays du Golf n’avaient aucun pied sur cette terre des nobles Chouhadas.
    -L’époque de la dignité et de la fierté !!!!!!!!!!!!

    Que s’est -il passé depuis ??

    8
    6
    Felfel Har
    6 novembre 2019 - 17 h 59 min

    Qui n’a pas chanté « mounadhiloune billa 3anouane, mounadhiloune bi ayi makane… »? C’était l’époque on se distinguait pas un sens sens élevé de l’honneur, du patriotisme et de la solidarité avec les peuples opprimés qui luttaient pour leur liberté.
    Autres temps, autres moeurs! Aujourd’hui, les régimes arabes ont sacrifié leurs frères en les abandonnant à leur bourreau et en pactisant avec leur ennemi. Des régimes militaires qui se sont mis en place en confisquant la victoire des peuples dans leur lutte pour leur indépendance, se comportent comme de vrais occupants, de vrais colons, d’authentiques despotes. Ils ont hérité de la puissance coloniale la même philosophie et les mêmes méthodes d’utilisation de la force. Leur a-t- elle servi?
    Le peuple algérien qui en a vu d’autres, leur réserve une surprise; ce qui a été fait à la France peut être réédité. Ce n’est qu’une question de temps! GS et ses sbires n’ont pas encore compris que ce peuple qu’ils méprisent, en faisant preuve de patience, n’était pas faible ni timoré. Il saura relever le défi. On a souvent dit que le silence d’un peuple présageait sa colère.

    109
    11
    Tin-Hinane
    6 novembre 2019 - 17 h 21 min

    Voilà un soutient qui fait chaud au coeur, merci Marcel Khalifa nous t’aimons et t’admirons depuis des années et ni toi ni nous n’avons changé et c’est bien pour cela que les ennemis des peuples sont aujourd’hui en mauvaise posture. Ils ont cru que nous étions tous morts écrabouillés sous leur morgue et mis en pièces par leur corruption. Ils nous ont trompé, volé, tué, nous ont fait vivre l’horreur mais nous ne sommes pas tous morts, nous sommes encore là avec les hommes de bien, les hommes d’honneur comme toi Marcel Khalifa, et nous seront toujours là hasta la victoria !

    34
    13
    Kahina-DZ
    6 novembre 2019 - 14 h 46 min

    Marcel Khalifa est aimé par les Algériens. Il fût un temps où toute l’Algérie chantaient ses chansons, même à l’école primaire. À cette époque le patriotisme et l’amour de l’Algérie étaient le premier commandement de l’Algérie.
    Une fois que les enseignants ont commencé à se présenter à l’école avec des kamiss et des claquettes en plastique , Belhamar a émergé comme le flambeau unique de la société en perdition de ses fondements.
    OUI, le bon vieux temps qui rend beaucoup d’Algériens nostalgiques de leur Algérie perdue…et se demandent pourquoi a-t-on permis la défiguration de NOTRE BELLE Algérie.
    Il faut que quelqu’un puisse un jour nous expliquer c’était quoi le fameux programme de bouteflika que tous les responsables chantaient.

    38
    15
      Lghoul
      6 novembre 2019 - 15 h 55 min

      « Il faut que quelqu’un puisse un jour nous expliquer c’était quoi le fameux programme de bouteflika que tous les responsables chantaient. » –
      Eh bien le fameux programme du président a 4 objectifs principaux: 1/ Déplumer le pays de ses richesses a travers les mercenaires, les harkis et les francs-maçons 2/ Chasser et neutraliser tous ceux et toutes celles qui pourront contribuer positivement (sans transfert de devises) au développement de l’Algérie, 3/ Endormir la jeunesse en construisant le plus grand nombre de mosquées dans le monde tout en massacrant l’école et finalement, cerise sur le gateau, 4/ Geler et détruire toutes les infrastructures sanitaires du pays, pour que les citoyens tombent malades (donc souffrent) et ne puissent jamais se soigner – car ils sont pauvres et abondonnés par l’état. En gros, le but est d’avoir une société ignarde, pauvre, malade, asservie et superstitieuse (la folie a grimpé 1000%). Ainsi, ils seront tranquilles et personne ne s’occupera de ce qu’ils font et personne ne pourra perdre une minute sur ce qui se passe ailleurs en dehors de « ce que Dieu a dit et n’a pa dit » et « ou trouver mon médicament ? », et « ou trouver mon prochain morceau de pain ».

      50
      12
        Anonyme
        6 novembre 2019 - 16 h 17 min

        @Lghoul je suis d’accord sur les grandes lignes mais se focaliser sur Bouteflika ne suffit pas. Les 16 ans de Boumedienisme et les 13 ans de Chadlisme ont rendu possible l’application de ce « programme ». S’il y avait de vraies structures étatiques en 1999 il n’aurait rien pu faire…

        45
        13
          Lghoul
          6 novembre 2019 - 17 h 10 min

          @Anonyme – C’est vrai que la chutte a commencé avant bouteflika mais c’est durant son règne de 20 ans que la désintégration presque finale des institutions et de la société s’est accélérée. Concernant ce fameux « programme du président » sur qui tout les chiyates du monde juraient comme sur le coran, – de saidani a ould abbas -, si j’étais avocat ou journaliste, je serai curieux de savoir son vrai contenu en posant la question a ould abbas qui est d’ailleurs en prison pour probablement ce « programme » et chasser le drebki a paris pour lui poser la même question. J’ajouterai une chose certaine: Avant bouteflika, l’Algérie au moins fut un pays réspécté dans le monde et personne n’osait nous rabaisser comme l’a fait par exemple un crachat de pays artificiel comme le qatar. Depuis 1999, le pays est devenu la risée du monde. Depuis le 22 février, les algériens sont fièrs d’être, de nouveau ALGERIENS (« Proud to be Algerian again »).

          44
          12
          Anonyme
          6 novembre 2019 - 19 h 42 min

          Mais, les 16 ans de Boumediène, Bouteflika était dedans. Ce qui fait pour lui : 16+20=30! Et encore ! durant la révolution, il a été envoyé à la frontière avec le Mali par mesure disciplinaire.

          70
          10
    Anonyme
    6 novembre 2019 - 11 h 58 min

    Merci frère, je me souviens de cette tournée en 77, c’était le bon vieux temps où les algériens étaient encore tolérants. A cette époque le fait que tu sois d’origine chrétienne ne comptait pas, tu était un ami de l’algerie et un soutien de la cause palestinienne, c’était suffisant pour nous. Malheureusement le pays que tu a visité a sacrément changé depuis que Boulahya est passé par là…

    55
    14
    Mounadiloun bila 3ounwan
    6 novembre 2019 - 11 h 10 min

    C’est juste un renvoi d’ascenseur, mais qui fait du bien. Il doit beaucoup à notre cher peuple, ma foi, il reconnaissant tout de même. Il a gagné beaucoup d’argent chez nous aussi, il faut le dire, en faisant ses tournées à travers tout le territoire national sous l’égide de l’UNJA (FLN)…, pendant que nos jeunes artistes très talentueux de l’époque, msaquines, sombraient dans l’oubli.

    24
    60
    Momo
    6 novembre 2019 - 10 h 20 min

    Aux grands hommes, la patrie reconnaissante!

    38
    22
    Anonyme
    6 novembre 2019 - 9 h 35 min

    Quelqu’un qui critique (depuis longtemps) les régimes arabes ne peut être que quelqu’un de bien. Merci l’ami

    55
    18
    Omar Khayyam
    6 novembre 2019 - 9 h 26 min

    Au commandant BOURAGAA… à BOUMALA, BELARBI, TABBOU, DAOUADJI sans oublier bien évidemment NOS autres frères et sœurs…leur RELAXE est proche
    https://www.youtube.com/watch?v=8eHw2Ze25zU

    51
    13
    Omar Khayyam
    6 novembre 2019 - 9 h 20 min

    Les chansons de Marcel KHALIFA avaient bercé nos rêves les plus fous nous étions ÉTUDIANTS
    https://www.youtube.com/watch?v=K31Vsqp4PaU

    44
    15
      Che Guevara
      6 novembre 2019 - 13 h 47 min

      @ Omar Khayyam – 6 novembre 2019 – 9 h 20 min – Bonjours mon frère.

      Eh Oui !!! c’est ça la vie. Quand nous étions étudiants c’était Marcel KHALIFA qui berçait nos rêves.
      Maintenant qu’on n’est plus étudiants c’est GS qui hante nos cauchemars.

      Amitiés.

      75
      11
        Omar Khayyam
        6 novembre 2019 - 14 h 49 min

        Salut à toi Compañero
        J’ai cette chance d’être toujours entouré d’étudiants..Très loin du kabrane AGS, cependant, croie-le bien ce type et son quarteron d’incultes est une vraie NAKBA pour l’avenir du pays
        fraternellement

        69
        11
          Che Guevara
          6 novembre 2019 - 15 h 32 min

          Le Compañero te salut aussi.
          je suis de ton avis car ce soldat de plomb qui tente de voler avec ses ailes plombées mérite qu’on lui plombe le bec avant qu’il surplombe notre pays ou fasse de l’Algérie une plomberie qui fuite de partout.

          68
          10
    Chauffe Marcel, chauffe ! (J. Brel)
    6 novembre 2019 - 8 h 53 min

    Merci Marcel pour ton soutien sincère et réel avec nous les Algériens. C’est le seul qui nous est venu des pays qu’on dit frères, alors que ce sont des pays étrangers tout simplement, pour ne pas dire pays ennemis.C’est vrai qu’il y a aussi l’inoubliable Moaatz Matar, l’Egyptien.

    36
    17
    Anonyme
    6 novembre 2019 - 8 h 09 min

    Voila un soutien qui va bien emm…Elephant Man.

    55
    18
      Oulouna
      6 novembre 2019 - 15 h 10 min

      Heureusement qu’il reste un peu de personne qui dises la vérité il y a d’autres qui ferme les yeux je vous tire chapeaux bravo

      50
      11
    57 ans de junte m
    6 novembre 2019 - 8 h 08 min

    si je peut me permettre de parler au nom de mon peuple, nous apprécions le geste ,Nous t inviterons a chanter notre victoire dans la 2ême république ,,,,,,A Bientôt,,

    48
    15
      Che Guevara
      6 novembre 2019 - 10 h 12 min

      @ 57 Ans De Junte M – 6 novembre 2019 – 8 h 08 min – Bonjour mon frère.

      Bien dit, il faut inviter ce vrai Arabe qui se prend pour un faux arabe dans notre pays faux Arabe qui se prend pour vrai Arabe.

      Bien parler, il faut apprécier son geste mais aussi ses dires :
      – Il est inutile de franchir la galaxie, scruter uniquement la lune pour fêter le jour de l’an hégirien qui se balade aux quatre (04) saisons qui sert aussi de starting block au départ du Ramadan. Au point d’accrocher cet astre (en croissant) sur tous les minarets des mosquées, fusées qui ne décolleront jamais (comme il a dit lui).
      – Il n’est pas sage de parler d’avenir alors que nous vivons dans le passé, certes nous sommes en 2969 et nous vivons en l’an 1441.

      Une chose est certaine, j’ai beaucoup de respect pour cet homme et pour ta phrase : « Si je peut me permettre de parler au nom de mon peuple … »

      Amitiés.

      60
      19
        Che Guevara
        6 novembre 2019 - 16 h 10 min

        Waow !!! du calme les « dislake » des A.I.B.
        – Balade aux 4 saisons veut dire la fête l’année hégirienne peut tomber en été, en hivers, au printemps comme en automne et je n’y suis pour rien.
        – Starting Block du départ du ramadan comprendre : Départ du début du mois de ramadan. C’est « Rouyate El Hillal » qui décide, je ne fais qu’appliquer.

        Quant à 2969 et 1441 c’est les calendriers qui parlent pas moi.

        67
        12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.