Des observateurs alertent : «Attention aux collusions secrètes du pouvoir !»

Chouchène tenants du pouvoir
Le félon Ahmed Chouchène, sympathisant du FIS et pro-Gaïd Salah. D. R.

Par Nabil D. – Des observateurs avertis sont convaincus que les tenants du pouvoir actuels ont passé un deal avec les résidus de l’ex-parti extrémiste FIS, toujours aussi actifs et aussi nocifs. Pour ces analystes qui suivent l’actualité nationale de très près, le commandement de l’armée s’acoquine avec cette mouvance pour détourner le Hirak et refaire le coup d’Octobre 1988, en adoubant les islamistes extrémistes pour faire dévier le Mouvement de contestation populaire de son caractère républicain et démocratique.

Ces observateurs s’interrogent sur l’existence de tractations secrètes avec les activistes de Rachad, une organisation satellite du FIS dirigée par Mourad D’hina, et d’autres éléments de ce parti dissous installés en Europe. Acculé, le pouvoir cherche des échappatoires, notamment à travers des liaisons avec des cercles dont il espère qu’ils l’aideront à se maintenir face à la révolte qui va en grandissant, de semaine en semaine, et qui va atteindre son summum à l’approche de l’élection présidentielle imposée par l’armée pour le 12 décembre prochain.

Les tenants du pouvoir n’en sont pas à leur première alliance avec les reliques du FIS. Les prémices de cette collusion dangereuse pour le pays ont commencé à apparaître dès la tentative de récupération du Hirak par les tenants actuels du pouvoir au lendemain de la démission forcée de Bouteflika. Les premiers slogans visant à diviser le peuple avaient été brandis par des agents de Gaïd-Salah pour contrer la revendication amazighe, partagée par l’ensemble du peuple lors des manifestations qui ont commencé le 22 février dernier. C’est ainsi que les résidus du système avaient mis en avant la fameuse «badissiya», allusion à la primauté de l’arabité sur l’identité amazighe revendiquée non plus par une seule région du pays mais par l’ensemble des citoyens, tout en demeurant fidèles au serment de Novembre et à une Algérie une et indivisible.

Cette orchestration diabolique, qui était de toute évidence vouée à l’échec, dénotait déjà les velléités malveillantes des tenants du pouvoir qui, parallèlement à cette perfidie, actionnaient les relais islamistes extrémistes – exit les partis modérés qui ont fait corps avec le peuple, à l’instar du MSP de Mokri et du FJD d’Abdallah Djaballah – pour phagocyter le Hirak et provoquer une scission en son sein. Ce fut un coup d’épée dans l’eau.

N. D.

 

Comment (15)

    Anonyme
    16 novembre 2019 - 15 h 41 min

    Allo, allo Elephant-Man ???
    Un petit commentaire, pour essayer de détourner le sujet gênant pour ton maïtre ????

    91
    13
    HOUMTY
    16 novembre 2019 - 15 h 27 min

    SALAM L’KHAWA…. Ces  »CHIENS » ils sont prêt a tout, pour gardé le pouvoir, vendre les richesses de la mére Patrie, au detriment du peuple et de la mémoire de nos chouhadas  » rahimahoum ALLAH  » et surtout pactisé avec le diable, les enciens boucher du f.i.s et autre mouvance obscure qui veulent réduire L’ALGERIE a feu et a sang.. Qu’ALLAH le tous puissant vous punisse vous et vos ascendant vous n’étes que de sous-homme sans vergogne et indigne d’avoir vos passeport  » ALGERIENS  » . Le peuple vaincra incha ALLAH wallah wallah wallah vous le payerai sur terre ou l’youm l’kiyama.. T’ahya L’djazaïr… …. VIVE nos soldat qui protégent nos frontiéres et vive le noble peuple ALGERIEN ainsi que le HIRAK et pour le 12 Decembre  » NO VOTE  »

    89
    16
    🌼 La bête immonde
    16 novembre 2019 - 15 h 12 min

    J’ai apprécié presque la totalité des commentaires sur ce sujet, cependant ne jamais oublier que le phénix peut renaître de ses cendres. Ce n’est pas les idées les plus machiavéliques qui leurs manques. Dès leurs naissances, ils sont nourris du lait de la haine et tétés les mamelles des frères musulmans, des salafistes, wahhabites … et n’ont qu’un but le mal et la destruction.

    34
    16
    azul
    16 novembre 2019 - 12 h 00 min

    tu as une belle maison le résidu,assassin!
    tu la entretien bien,avec l argent du pouvoir

    65
    7
      Hot dog
      16 novembre 2019 - 15 h 07 min

      Il est moins riche que said et moins lâche que ferhat.le rcd et le fis sont une pièce avec deux faces, integristes et haineux ! ….

      22
      105
      Mirroir.
      16 novembre 2019 - 21 h 37 min

      Toi aussi tu mène la belle vie au frais du maître.le seul homme dur c’est celui qui est sortis un certsib 22 février 2019 sur le terrain.les gens bla bla bla comme toi et ce c… de chouchane y’en a beaucoup!désolé pour mon français c’est la seul langue que tu comprends même la derdja du bled tu la comprend avec dès gestes(accent)

      1
      17
    Radio-Vérité
    16 novembre 2019 - 11 h 40 min

    Le FLN-RNDc’est les petits frères du FIS;renseignez vous sur une majorité de députés appartenant aux partis FLN-RND;se sont d’ex adhérents du parti FIS,et d’ailleurs d’ou vient-il ce Mr Chouchène islamiste malgré lui,c’est un ex militaire amateur …et les magouilles de tout genre;ainsi Mr D’hina et les autres terroristes réfugiés en Europe en particulier ceux de la Grande Bretagne,Belgique,Allemagne et la France,tous sans exception collaborent avec les services secret du pays d’accueil;et certains meme avec notre ennemi juré le Maroc en Belgique en particulier,le Vrai Islam et la politique ne sont pas compatible;sauf le nouveau islam inventé par des d’ex collabos,de voyous,des bons à rien,bras cassé et grande gueule,tout les ex émirs repenti se sont devenus des grands hommes d’affaires,c’est comme la guerre de l’indépendance les vrais combattants honnète sont sacrifiés aux détriments des laches collabos

    61
    31
    Anonyme
    16 novembre 2019 - 11 h 35 min

    Mais les islamistes sont déjà dans le gouvernement, la plupart ont des taches noires sur le front!!!
    Ex: Zeghmati, Charfi ,etc.
    Il faut se méfier comme du feu de RACHAD dont les éléments se présentent bien propres mais dont les idées sont très arabo islamistes.

    76
    25
      SaidZ
      16 novembre 2019 - 13 h 31 min

      Bien que je suis très loin de rachad dont je ne partage pas grand chose. Je dirais qu’il ne faudrait se méfier que de ce pouvoir mafieux, seul lui, incarne tous les maux de ce monde. aujourd’hui, le peuple est uni et s’informe à travers les réseaux sociaux, fini le temps où l’information était sous contrôle de l’entv qui a semé de la haine dans notre société.

      49
      17
    Omar ELkhayamm
    16 novembre 2019 - 10 h 01 min

    …l’islamisme Algérien si tant est qu’il existe reste ulra-minoritaire combien pèserait-il 5% à 10% tout au plus !! La vrai menace et le vrai PÉRIL pour notre pays ce sont ceux qui se partagent la RENTE depuis 57ans et qui aujourd’hui ACCULÉS quand il ne sont pas en FUITE!!
    cherchent à sauver leurs casquettes et treillis…parlons-en …

    48
    17
      azul
      16 novembre 2019 - 13 h 14 min

      @ ommar
      tu as reconnu que ton parti est mort

      34
      10
        Omar Khayyam
        16 novembre 2019 - 17 h 29 min

        To azul
        Une réaction d’un adepte de la mangeoire je le prends en tant que tel…
        Fraternellement

        10
        15
    57
    16 novembre 2019 - 9 h 12 min

    vous nous apprenez rien monsieur tout sait que les résidus et leur chef sont des fourbes on s en méfie comme de la peste et peut être comme de la choléra aussi ,,on est jamais assez prudent

    48
    15
      57
      16 novembre 2019 - 12 h 39 min

      skuz faut lire ; LE choléra

      22
      14
    ABOU NOUASS
    16 novembre 2019 - 8 h 56 min

    Les islamistes peuvent gigoter à longueur de vendredis et mardis , ils sont grillés et connus pour leur versatilité .

    Ils n’ont aucun pouvoir d’influence sur la Révolution du sourire au vu de leur passé que l’on ne peut oublier.

    Leurs slogans , c’est du prêche dans le désert.

    63
    20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.