ll invite Erdogan et se rendra au Caire : l’étranger consacre Tebboune Président

Tebboune Le Caire
Abdelmadjid Tebboune en compagnie de Fayaz El-Sarraj. D. R.

Par Mohamed K. – Le successeur d’Abdelaziz Bouteflika devrait se rendre en Egypte à l’invitation du président Abdelfattah Al-Sissi. Le Caire pourrait être la première sortie officielle du nouveau locataire du palais d’El-Mouradia hors du pays. Une sortie qui le confirmerait définitivement dans sa fonction de chef de l’Etat. La date de cette visite n’a pas été fixée, pas plus que celle que le Président turc s’apprête à effectuer dans notre pays, à l’invitation de son homologue algérien. Une invitation à laquelle Recep Tayyip Erdogan aurait répondu favorablement.

La crise libyenne a précipité les choses et levé les réticences que les capitales étrangères pouvaient encore avoir à l’égard d’Abdelmadjid Tebboune dont l’arrivée au pouvoir est contestée par le Mouvement de contestation populaire qui en est à son 47e vendredi de manifestations ce vendredi. Et le Mouvement est loin de s’essouffler. Mais la menace d’escalade qui avait fait craindre une intervention militaire étrangère en Libye a fait se tourner les principaux protagonistes dans le conflit libyen à nouveau vers l’Algérie, considérée sans doute comme le seul pays capable de faire se rasseoir les frères-ennemis autour de la table des négociations, comme elle l’avait déjà fait avec succès auparavant à Alger.

Aujourd’hui, les partenaires étrangers de l’Algérie se retrouvent devant une situation délicate qui fait qu’ils ne peuvent demeurer sans interlocuteur en Algérie. Et le président par intérim Abdelkader Bensalah ne présentait pas les garanties suffisantes pour parler au nom d’une Algérie dépourvue d’un chef d’Etat et soumise au diktat d’un militaire qui occupait la scène politique nationale de façon aussi violente qu’ostentatoire et rendait toute discussion avec les autorités algériennes impossible au vu de la gêne que cela induisait par rapport aux opinions publiques des démocraties occidentales qui soutiennent le Hirak algérien.

Bien que contestée, la présidentielle du 12 décembre dernier a offert à ces partenaires l’occasion de trouver un vis-à-vis avec lequel ils pourront enfin traiter les dossiers dans lesquels l’implication de l’Algérie est impérative. Il en est ainsi donc du conflit libyen au sujet duquel Berlin organise une conférence internationale à laquelle l’Algérie a fini par être conviée après avoir été écartée dans un premier temps. La chancelière allemande Angela Merkel ayant reçu cinq sur cinq la sérieuse mise en garde d’Abdelmadjid Tebboune et, à travers lui, de l’armée algérienne, dès son investiture.

Le nouveau Président s’est débarrassé du problème de la représentativité internationale et s’emploie à assoir sa légitimité à travers le dialogue qu’il est en train de mettre en place. Des personnalités politiques respectées ont déjà accepté de le rencontrer, des partis politiques de l’opposition ont fait part de leur disponibilité à l’écouter, en posant comme préalable la condition d’être écoutés à leur tour. Il reste à convaincre le Hirak à adhérer à sa démarche. En sera-t-il capable ?

M. K.

 

Comment (25)

    Mounir Sari
    11 janvier 2020 - 9 h 35 min

    @Vroum Vroum: Ni tes militaires ripoux et voleurs, ni tes services de renseignement qui tuent, qui exilent leurs compatriotes ne pourront rien faire contre la révolution populaire.Tu es une mouche électronique qui mange avec les loups la nuit et qui pleurent avec le berger la journée.Qui de nous 2 est islamiste? celui qui soutient le Hezbollah et nasralah comme toi où celui qui milite pour la démocratie et les droits de l’homme? Il faut arrêter tes idées saugrenus et demande à tes copains karimdz et kahinadz de nous fouttre la paix une bonne fois pour toute!!!

    5
    7
    Vroum Vroum 😤..
    11 janvier 2020 - 0 h 15 min

    Oh la Chèvre Mounir Sari , va raconter tes salades sur Almaghribya de Zitout ex Fis et Rachad de Dhina ex FIS Armée Islamique du Salut Terrorisme Decenie Noire ..ou bien à Ferhat Mehani à Tel-Aviv… Tu es un Islamiste /Makistes qui rame pour Erdogan Turquie Frères islamiste ou Ferhat Mehani .. toi et Vendredire , Sarazzin… Va dire à tes chef Zitout et Dhina ou Ferhat Mehani à Tel-Aviv que les Algériens refusent le Chaos dans le Pays …Sèche tes larmes de crocodile .

    4
    14
    Mounir Sari
    10 janvier 2020 - 21 h 06 min

    @Vroum Vroum: Tu es un …. un KDS. Nous mettrons tout en œuvre pour éliminer tous les KDS, les traitres et toutes les mouches électroniques de ton genre qui cassent le hirak et réduire au maximum votre nuisance sur la révolution du sourire.Tu n’es pas gêné d’insulter les millions d’Algériens qui sortent dans les rues depuis bientôt 11 mois et qui aspirent juste à une vie meilleure? C’est à cause des gens comme toi, que le dictateur Bouteflika est resté 20 ans au pouvoir!!!!

    12
    9
      Anonyme
      11 janvier 2020 - 2 h 30 min

      Tu es un esclave deS demokhraties étrangères
      Tu es démasqué, cache toi vite !

      3
      8
    Souk-Ahras
    10 janvier 2020 - 18 h 55 min

    Erdogan ! Al Sissi ! deux parmi les nombreuses figures de l’orientalisme en dégénérescence totalitaire.
    D’un côté, un Sultan autoproclamé qui pleurniche devant le rejet catégorique de sa demande de « carte » de résident en Communauté Européenne, ensemble géographique où il se dit clairement que 95 millions de musulmans pèseront trop lourd sur la balance des libertés démocratiques ; de l’autre, un Pharaon « dé-Sphinxé » ayant vendu son âme au sionisme international moyennant contribution annuelle en dollars US sonnants et trébuchants.
    Deux maîtres chanteurs, donc, dissonants, jouant chacun une partition en ut majeur où kébab et falafel ponctuent le tempo, et dont aucun des deux, ne disposant de suffisamment de « coffre » n’est capable d’en atteindre la « hauteur ».
    Tandis que l’un pense et rêve à l’empire de la défunte Porte Sublime comme Calife, l’autre clame la grandeur passée d’une Oum Ed’dounia qui ne trouve d’écho qu’à l’intérieur d’elle-même ; allant jusqu’à abjurer le Sphinx, symbole et gardien de la puissance d’antan de Pharaon, qui, à toutes les questions qui lui ont été posées hier et aujourd’hui n’a jamais répondu, a figé, dès son apparition, son regard résolument et définitivement tourné vers…. l’Est. À l’inconvenance des projections territoriales du maréchal.

    Tebboune, qui n’est pas mon président de « tout de suite », mais qui pourrait le devenir une fois qu’il aura démissionné tous les résidus boutéflikiens dont il fait lui-même partie, invite le premier à venir boire le thé à Alger en faisant une halte à Sidi Fredj, histoire de le rappeler au bon souvenir de sa passée traîtrise ; et se fait inviter par le second auquel il portera des qtaïfs au miel d’acacias des Aurés, histoire, là aussi, de rappeler au bon souvenir du micro-Pharaon, que les avions algériens avaient assuré, un certain Yom Kippour, des longs mois durant, la protection aérienne du Caire.
    Il n’y a là aucune relation de maître à élève. Du tout ! Les salamalecs c’est pour une autre fois ! Et les accolades cacheront mal la fermeté algérienne sur le dossier libyen en cours de traitement qui durera le temps que le complexe militaro-industriel US jugera bon. C’est juste une mise au point claire nette et précise. C’est, faut-il le reconnaître (on va me tirer dessus mais j’ai un gilet pare-balle), une démarche de politique étrangère bien maîtrisée de Boukadoum, le bien nommé ; de la haute voltige géopolitique ; une démonstration de la force tranquille algérienne. Histoire de leur faire comprendre qu’ils sont, eux deux et déjà, sous les radars et dans les écrans de surveillance de nos forces armées ; et que si « on » veut passer nos frontières, c’est seulement en qualité de touriste soumis à visa qu’on peut le faire. Non mais !

    4
    6
    TnT
    10 janvier 2020 - 17 h 38 min

    La Lybie de facto divise’e en 2, Est-Ouest. Et quand je dis Lybie, je veux dire, ses ressources. Vous croyez qu’il y aura affrontement? Absolument pas ! Pire encore pour abdelmajid al-khorti, c’est que le petrole et gaz Lybien va couler a flots sans controle aucun. Les Americains et Russes innondant deja le marche’, la demande sera encore moindre… et le prix va faire la sieste a $50/baril. Les musulmans turc ou egyptiens vont se faire la guerre? Mais ca va oui? Absolument pas !!! Leur demander de se reunir – Mais ils l’ont deja fait ! Ils se sont presse’ avant que la nouveau place’ d’alger ne securise le soutien de Franca… ou n’arrive a faire causer al-saraj et le general bidule. On a des 2 cote’s des milices dites islamistes ou je ne sais quoi, brefs des mercenaires de partout, sur-arme’s de telle sorte a creer un equilibre permanent, c.a.d. aucune partie ne derange l’autre et que le travail continue.
    Comme dit le proverbe, la poule fait des oeufs et le coq a mal …

    Vroum Vroum 😤..
    10 janvier 2020 - 15 h 25 min

    Faudrait être Aveugle pour ne pas voir la réalité , le Président de la République Algérienne est Mr Teboune qui est un bon Patriote , par contre celui qui cri « illégitime » ne cherche qu’une seule chose , la Destitution du Président de la République Algérienne par le Renversement de l’Etat Algérien . . L’ Algérie est reste 10 mois de crise , sans Président ni Gouvernement , si ce n’est notre ANP qui a comblé le vide , pour eviter l’effondrement de la République Algérienne , de l’Etat Algérien … Donc la Géopolitique au Frontières , l’instabilité intérieure , sachant que depuis 2014 l’Algérie fesait du sur place , en plus de l’année 2019 à l’arrêt , Économie au rouge , tout cela est très dangereux pour un Pays comme l’Algérie avec son potentiel Énergétique et position Stratégique , en raison de tout celà il était urgent d’avoir un Président de la République Algérienne et son Nouveau Gouvernement , et ça tous les Experts Économique , Géopolitique et Géostratégie avec honnêteté auraient conseillé une Stabilité au niveau Exécutif comme interlocuteur sur le Monde Extérieur . Il faut aussi préciser que le fait d’avoir un Président de la République Algérienne à contrecarrer les plans de ceux qui justement l’instabilité intérieure Algérienne arrangeait , on les voit très déçus sur le Forum car ils reflètent exactement le plan ourdi par certaines Puissances Étrangère qui tablaient sur une instabilité très longue dans le temps . . Alors séchez vos larmes , et ouvrez bien les Yeux.. Le Président de la République Algérienne est bien là où il doit être, à la Tête de l’Etat Algérien et in Cha Allah , l’Algérie va réussir , c’est ce que je lui souhaite . .Moi mon Candidat était le Général Ali Ghediri , mais pour l’Etat Algérien je souhaite réussite au nouveau Président Teboune et son nouveau Gouvernement , par conséquent réussite pour l’Algérie . . A ceux qui espéraient un Vide Institutionnel et déstabilisation , je leur dit , c’est Raté , sechez vos larmes .

    12
    43
    Elephant Man
    10 janvier 2020 - 14 h 31 min

    Les réunions tripartites sur la Libye avec Algérie Tunisie Égypte ne sont pas une nouveauté et la dernière avait eu lieu à Alger.

    4
    22
      Haut Niveau
      10 janvier 2020 - 18 h 42 min

      Justement, c’est l’incompétence qu’on critique, il faut combien de réunions de ce genre pour « régler » le problème ? Avec ce genre de « Pouvoirs », jamais !!! Qu’ils règlent d’abord leurs problèmes internes puis (peut-être) on verra.

      4
      5
    Tartuffe
    10 janvier 2020 - 14 h 19 min

    Une hallucination de plus ! Encore et toujours !
    Dans les pays démocratiques, c’est le peuple qui consacre et délégue le pouvoir. Chez nous, la reconnaissance et la consécration doivent venir de l’étranger, de l’extérieur, de là bas et ipicitou. Cachez-moi ce peuple que je ne saurais voir ! On frétille, on s’excite puis on pousse des cris de joie au moindre frémissement parvenant des oracles occidentaux ! Qu’il aille au diable ce peuple composé de marcheurs frénétiques et de bouseux vendredistes ! Avons-nous jamais eu besoin de son assentiment, de sa reconnaissance et surtout de sa consécration. Que nenni ! Nous avons juste besoin d’une complicité bienveillante, blonde aux yeux bleus de préférence. Celles avec des yeux bridés est également la bienvenue. Au pire, nous nous accommoderons de quelques danseurs du ventre, spécialistes de l’à-plat-ventrisme et grands bouffeurs de fèves devant l’Eternel. Cachez-nous ce peuple pour lequel aucune solidarité étrangère n’a été témoignée, ce peuple qui continue à battre les pavés dans l’indifférence générale des capitales étrangères promptes à saluer la gabegie, la flibuste et surtout la vassalité des nouveaux maitres d’Alger. Reconnaissance et consécration dites-vous ! Chacun les trouve là où elles lui ont été conférées ! Le reste c’est du pipi de chat.

    12
    9
    Le Chant Des Cygnes
    10 janvier 2020 - 11 h 08 min

    Le président désigné va partir en Egypte, une aubaine si il pouvait remplir son avion avec les Faroun, Tamazirt et tous les autres corrompus pour les laisser en cadeau à Al Sissi en reconnaissance et en remerciement pour tous les cordonniers et maçons égyptiens qui sont venus soit disant instruire nos enfants après l’indépendance. Pour que ce dictateur puisse apprécier de visu les résultats de leurs soit disant aide payer à coup de milliards de dollars et surtout par de nombreuses vies pendant la guerre de Kippour.

    24
    8
    Sansylo
    10 janvier 2020 - 11 h 02 min

    A chacun ses partenaires, ses fréquentations et ses amis.

    7
    8
    Anonyme
    10 janvier 2020 - 10 h 46 min

    Encore l Egypte qui va nous dicter notre position!!!
    Ce pays nous a fait assez de mal dans notre histoire passée et récente ,comment peut on lui faire encore confiance ???
    SVP éloignez nous des mangeurs de foul qui se prennent pour le nombril du monde!!!!
    A chaque fois qu on se fait amis avec eux ils nous font reculer de quelques siècles!!!
    Non Non Monsieur Tebboune, allez n importe où même en Israël si vous voulez mais pas chez les égyptiens !!!!
    Aucun accord avec eux SVP!!!!

    17
    10
    Anonyme
    10 janvier 2020 - 10 h 35 min

    Il y’ une différence entre une « Reconnaissance » et admettre par le « Politiquement correct » un « Président ».
    A l’ONU il y’a autant d’élus « Démocratiques » que de « Dictateurs » et toute intervention est considérée comme ingérence dans la souveraineté d’un Etat. Quelle que soit le mécanisme et la qualité d’une élection Présidentielle , le reste du monde est contraint de l’admettre comme « Interlocuteur » ou « porte parole » sauf s’il y’a crime contre l’humanité, là c’est au contraire le TPI.

    J’apprécie votre angle de vue Mr Mohamed K. par :
    – l’étranger « consacre » Tebboune Président : « Consacrer » ne pas avoir le choix.
    – … Le successeur d’Abdelaziz Bouteflika devrait …
    – … la première sortie officielle du nouveau locataire du palais d’El-Mouradia …
    – … avoir à l’égard d’Abdelmadjid Tebboune …
    La seule fois ou vous avez écrit le mot « Président » c’est justement pour sous entendre qu’il ne l’est pas.

    Bien entendu, le pouvoir considère toujours le peuple « d’assisté », va travestir ce passage obligé international en « respect au pseudo président » et déguiser ce ballet de vas et vient indispensable en « excellentes relations diplomatiques ».

    Tous mes remerciements pour votre clairvoyance.

    8
    7
    Fettou
    10 janvier 2020 - 10 h 35 min

    Bonjour :
    La diplomatie souterraine algérienne fonctionne à merveille quand ça concerne la survie du système et je me demande si ce n’est pas lamamra & co qui sont à la manœuvre cette effervescence sur la scène libyenne a 3 semaines de la nomination de Tebboune à la tête du pays me laisse perplexe et je me demande si tout ce brouhaha n’a pas été provoqué exprès par l’islamiste d’Ankara et la junte militaire égyptienne pour venir au secours d’un boutesrika bis mal élu afin de lui donner une certaine légitimité et au retour lui imposer la marche à suivre pour éviter au cas où la révolution réussisse contamine leurs régimes respectifs .

    6
    6
    Fellag
    10 janvier 2020 - 10 h 23 min

    Dis-moi ce que tu fréquente et je te dirais qui es-tu, un fraudeur invité par son homologue fraudeur, aller chez le le dictateur Sissi, cela veut dire qu’on est sûr la même longueur d’onde, si l’Algérie était respectée c’est à Sissi de venir chez nous et pas à nous d’aller le voir, le maître convoque son élève

    42
    19
    Lghoul
    10 janvier 2020 - 10 h 20 min

    C’est entre cousins qu’on se prête le magasin. Un illégitime-dictateur égyptien invitant un autre frangin illégitime algérien qui s’est fait élire en cachette entre amis et serpilières. C’est ainsi qu’ils font grossir leurs rangs. C’est ce qu’on pourra appeller « La solidarité entre illégitimes ».

    32
    17
    Mounir Sari
    10 janvier 2020 - 10 h 07 min

    Aucune importance si les étrangers considèrent Tebboune comme président.Le plus important c’est que Tebboune est considéré comme un président illégitime aux yeux de son propre peuple!!!!

    33
    24
    Elephant Man
    10 janvier 2020 - 10 h 00 min

    Qui a eu intérêt à évincer l’Algérie des négociations….alors que des avancées diplomatiques au niveau Libyen avaient été réalisées par l’Algérie notamment.
    Un bourbier à l’Irakienne bis sciemment entretenu, à qui profite le crime comme toujours …
    Bizarrement y’a plus de BHL à Benghazi pour la démocratie….il doit sûrement se prélasser dans sa villa de marrakech l’unique démocratie de la région si l’on en croit la racaille Sarkozy….

    122
    34
    Socrate
    10 janvier 2020 - 9 h 56 min

    Le général Sissi est aussi mal « élu » que le président algérien. Ce sont des conversations entre « hommes forts » pour ne pas dire dictateurs. Le manque de légitimité de l’un ne peut racheter celle de l’autre.

    31
    20
      Heidegger Alias Elephant Man
      10 janvier 2020 - 10 h 10 min

      @Socrate version sioniste
      CHARITÉ BIEN ORDONNÉE COMMENCE PAR SOI-MÊME !!
      Ce qui vous intéresse c’est de pouvoir continuer à piller les richesses souterraines libyennes pour assurer votre train de vie et votre vie de luxe ….françafrique néocolonialisme …. Magnifique démocratie OTANazienne dont ont hérité les Libyens !
      Quelle légitimité ont les pays ayant sciemment assassiné le Guide le Colonel Kadhafi Allah Yarhmou et provoqué le chaos libyen et par extension sahélien vague d’immigration subsaharienne procédés sionistes de déstabilisation de pays …dont l’Algérie est en 1ère ligne..ils n’en ont AUCUNE LÉGITIMITÉ ces dictateurs habillés de burka démocratique pour reprendre @Droits Humains !!!
      Je vous renvoie au commentaire de @Karamazov

      14
      27
    Flic Flac
    10 janvier 2020 - 9 h 52 min

    Il y a péril en la demeure avec le problème libyens, qui est un alibis pour que les puissances militaires étrangères ramène toute une panoplie d’armement aux frontières algériennes, dans la perspective d’abord de la déstabilisée en se servant du Hirak, en y commettant des bavures par un noyautage de l’intérieur, ceux ci, servants à prétexte pour durcir le ton, et enfin exigé en imposant une intervention sous couvert de l’OTAN et l’aval de l’ONU, une intervention militaire pour instaurer la paix civile en Algérie, et de ce faite joindre l’utile à l’agréable pour y rester pour de bon .
    Et le tour de passe passe est joué, ils se frotteront les mains, en pensants aux richesses qu’ils vont spoliés sans modération.
    A vous de voir !!!

    107
    29
    Karamazov
    10 janvier 2020 - 9 h 37 min

    Des chef d’Etat bien élu s il y en a combien sur la planète? Le monde devrait-il attendre que le Hirak agrée pour intervenir alors qu’il y a le feu ?
    Si vous croyez que c’est avec le Hirak qu’ils régleront ce problème, c’est que vous êtes tordus !

    22
    29
      Farida
      10 janvier 2020 - 11 h 14 min

      Au moins chez les autres on a vu les gens voter et vu les urnes. On a aussi vu des citoyens compter les votes. Et chez ton président, as tu vu tout ceci ? M?YSTERE. Alors FAKOU car ca ne marche pas.

      10
      13
      Haut Niveau
      10 janvier 2020 - 19 h 47 min

      Il faut vraiment avoir l’esprit tordu pour colporter des bêtises pareilles. Le Hirak n’a jamais eu l’idée de se substituer à qui que ce soit. il réclame une 2eme république pour le représenter dignement et non par un pouvoir de vieilles branches asséchées par l’ignorance et intellectuellement stériles.
      Et pourtant c’est clair comme de l’eau de roche !!!

      4
      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.