Pourquoi Tebboune se réfère aux ténors politiques et se détourne de ses «alliés»

Ibrahimi Tebboune
Abdelmadjid Tebboune a consulté Taleb Ibrahimi, ici avec Ali Benflis. PPAgency

Par Abdelkader S. – Abdelmadjid Tebboune marque des points. Incontestablement. «Si beaucoup de choses restent encore à faire, le successeur de Bouteflika est en train de prouver qu’il veut aller vers le changement en s’appuyant sur des grands noms de la politique», indiquent des sources informées. «Le nouveau Président a pris ses fonctions et a commencé à traiter de questions internationales d’une extrême importance et à discuter avec ses homologues étrangers. Il est donc reconnu par la communauté internationale, et rien ne pourra changer cet état de fait», relèvent nos sources qui appellent à «créer une synergie pour réussir à dépasser la crise politique interne, créée par l’ancien vice-ministre de la Défense qui a laissé derrière lui une situation inextricable».

Pour nos sources, «le seul moyen de dépasser cette crise est d’aboutir à un compromis, de sorte à partager le pouvoir entre ceux qui ont adhéré au coup de force de Gaïd-Salah et les opposants à celui-ci, eux-mêmes divisés sur la suite à donner à l’appel au dialogue lancé par le nouveau chef de l’Etat et les premières mesures d’apaisement que celui-ci a prises pour convaincre l’opinion de sa volonté de se rapprocher du Hirak, des partis de l’opposition et des personnalités politiques qui avaient appelé à annuler la présidentielle du 12 décembre».

«Abdelmadjid Tebboune a fait de ses consultations avec les personnalités politiques expérimentées une priorité et il a concentré son choix sur les anciens ministres qui ont rejeté le processus électoral du 12 décembre. Un signe positif qui montre bien que le nouveau Président ne veut pas s’encombrer des brebis galeuses qui ont tenté de semer la discorde durant le long chemin qui a conduit à la présidentielle controversée et qui semblaient soutenir sa candidature», notent nos sources. «Cependant, il s’avère que Tebboune a non seulement tourné le dos à ces instigateurs de la haine et du racisme, mais a carrément décidé de les combattre», ajoutent nos sources qui entrevoient dans les consultations marathoniennes entamées par le nouveau locataire du palais d’El-Mouradia «les signes d’une composition future qui devrait donner naissance à un gouvernement d’union nationale et à des institutions représentatives, à condition qu’il réussisse à faire admettre que le salut pour le pays réside dans la participation effective de la majorité des citoyens à la chose politique afin d’éviter que les erreurs du passé ne se reproduisent».

«Enfant du système, Tebboune connaît mieux que quiconque les desseins intéressés qui motivent une bonne partie de ceux qui l’ont soutenu avec zèle. Il sait à quel point ils sont prêts à tourner casaque au moindre changement, et qu’il ne peut pas leur faire confiance dans l’exécution de la mission qu’il s’est fixée», concluent nos sources.

A. S.

Comment (40)

    SaidZ
    15 janvier 2020 - 12 h 21 min

    « Il vaut mieux s’adresser à Dieu qu’à ses saints ». C’est bien de rencontrer des personnalités pour discuter et échanger sur l’actualité et le futur mais est ce que ces personnalités ont une base populaire? ont-ils un parti politique? ils étaient où avant la « fatidique » date du 22? sont-ils des militants au service des citoyens qui vivent la hogra et mal vie sociale?
    benbitour, hamrouche, taleb el ibrahim, quel trois!, mais où va l’Algérie? messieurs du cabinet noir, faites un tour à el harache, koléa et blida pour rencontrer des militants intègres de tous les jours, descendez pour sillonner quelques rues d’alger les mardis et vendredis, après tout beb eloued , el qsba ne sont qu’à quelques centaines de mètres de club des pins non!?

    Vroum Vroum 😤..
    15 janvier 2020 - 4 h 23 min

    Finalement du Hirak il ne sortira plus rien , sinon ça ce saurait , du Hirak des Premiers mois , il ne reste plus grand chose à part les Slogans vides de sens , après avoir été bénéfique ce qui reste du Hirak authentique se perd dans la foule qui devient un boulet pour l’Economie , car l’Algérie ne produit rien à part le Pétrole Gaz , aucune valeur ajoutée . . Donc avec ce panier en plus d’un Hirak vide de sens au bout de bientôt un an , l’Algérie économiquement se traîne et plutôt que de s’unir certains continuent tête baissée contre le vent , quoique le nouveau Président fait , c’est pas bon , « illégitime  » , c’est un vieux , tous les mêmes  » !!.. Le Président Teboune essai de trouver des solutions , trouver une autre voie , et personne ne peut destituer le Président , la place est deja prise . . Maintenant c’est le Hirak qui devient un problème , car il refuse de se transformer en force constructive , il est pris en otage par lui même et il faudra bien arreter un jour . . Je l’ai dit et redis , la seule voie existante pour le Président est de suivre les revendications légitime du Hirak authentique du debut et c’est ce que fait le Président Teboune , lui ou un autre , c’est la seule voie possible . .Le Hirak à fait son travail , maintenant faut laisser le Président faire le sien , conclure les revendications légitime du Hirak authentique du debut . . Et les « Yatnahaw Gaa  » devraient s’appliquer leur slogan à eux mêmes .Et personnellement je dis que après avoir durant son mandat relever et relancer l’économie Algérienne , le Président Teboune devra préparer la Jeune génération de Cadres et aussi dans l’ANP à prendre les Commandes du Pays avec bien sur des Senior pour accompagner la Jeune relève . . Sinon actuellement l’urgence est à la Stabilité , l’Unite et relancer le Pays Économiquement en prévision de la Jeune génération de Cadres aux commandes et aussi dans l’ANP pour le futur proche .

    5
    35
      Anonyme
      15 janvier 2020 - 9 h 04 min

      @Vroum ça fait 6 mois que tu dis que le Hirak est fini…elle est lonnnnnnnngue cette fin…

      29
      3
        Anonyme
        15 janvier 2020 - 9 h 39 min

        Et cela fait 11 mois que le hirak dit yetnahaw ga3, elle est encore plus longue cette attente de yetnagaw ga3 et ça n’a pas l’air de converger vers yetnahaw ga3.

        1
        21
          Anonyme
          15 janvier 2020 - 13 h 14 min

          On est pas pressés, on attend depuis 58 ans on est pas à une année près…

          14
          1
          Anonyme
          15 janvier 2020 - 18 h 46 min

          Et donc vous attendrez bien 58 autres années sans problème et sans être pressés.

          2
          13
          Anonyme
          15 janvier 2020 - 19 h 43 min

          58 ou 120 ça nous regarde, ce n’est plus ton problème. Si tu penses qu’on a perdu le match pourquoi tu restes dans les tribunes??

          14
          1
          Anonyme
          15 janvier 2020 - 21 h 23 min

          C’est juste un constat. Un constat sur ce qui se passe sur le terrain. Et comme je suis algérien et que cela se passe sur un terrain de mon pays j’ai le droit d’émettre un avis et de le répéter si j’en ai envie et personne n’a le droit de me l’interdire.

          1
          11
    Tebboune fait de l'entre-soi !
    14 janvier 2020 - 21 h 24 min

    Tous les canassons sur le retour qu’il rencontre ont largement saturé le paysage politique algérien depuis 1962 !!!
    Le vrai problème, mais aigu ! C’est la Nomenklotura qui a fait mains basses sur l’Algérie et qui continue de rester sourde et aveugle à la misère du peuple algérien ! Elle ne sait pas quoi inventer, pour rempiler, encore…et encore…!!!
    Si vous voulez un vrai dialogue, c’est avec les algériens qu’il faut l’avoir en cessant les arrestations, en libérant les prisonniers d’opinions et en créant les conditions de liberté pour tous pour que le peuple puisse s’organiser en élisant ses représentants librement. Lâcher donc les baskettes au peuple et notamment aux jeunes qui étouffent !!!

    19
    5
    Anonyme
    14 janvier 2020 - 18 h 28 min

    Le président illégitime va s’appuyer peut être sur des personnalités ou des canards boiteux, il n’a pas l’ouverture d’esprit pour aller chercher ailleurs que dans son carcan de connaissances…ou il veut leur montrer que c’est lui le grand patron maintenant.
    Je suis naît dans les années 40, je n’ai absolument rien vu de positifs sortir de ces têtes. Le PHD ou (Permanent Head Damage) dans le cas qui nous concerne en particulier n’a fait qu’antagoniser certaines populations algériennes lorsqu’il était au service de Boukharouba. Aucune vision, aucune anticipation, rien que des fanfaronnades…Il connaissait très mal les gens du pays, vouloir faire un dénominateur commun avec des populations qu’il prenait pour des « fractions arithmétiques ».
    NB : le fait d’avoir un diplôme ne signifie pas avoir du « bon sens ou une vision » qu’on se le dise. Le monde a évolué depuis et il est encore beaucoup trop complexe pour ces gens du passé sans gloire en politique…nous avons tous la preuve et nous le vivons.
    Pour le lièvre, l’invitation probablement sert à le «défrusté» seulement , car il a perdu beaucoup de crédibilité de s’être fait roulé dans la farine comme une sardine…il doit en souffrir …il a été avisé, ce n’est pas parce-qu’on est des citoyens normaux qu’on manque de flair et de jugement…on voulaient son bien être CITOU (c’est tout).
    Une visite à l’histoire du pays.
    Un paragraphe tiré d’un journal qui cite Ahmed Boumendjel, qui parler au nom du FLN avant 1962 en sachant parfaitement à quoi s’en tenir .
    C’est toujours avec fermeté et lucidité qu’il défendait les idées maîtresses du FLN: « Nous ne sommes ni une jacquerie paysanne ni une rébellion citadine, mais une révolution. Il faut compter avec nos principes et notre vision des choses et abandonner les « astuces » et les « manœuvres ». Si De Gaulle (président Français de l’époque) croit avoir les choses en main, il se trompe. La décolonisation n’est pas une affaire de mots. Elle exige que les contacts soient envisagés sans arrière-pensée, dans une perspective constructive de coexistence et de coopération…» Dans toutes les phases des négociations, il a défendu sans ambiguïté le principe de la souveraineté algérienne.
    Après l’indépendance, Ahmed Boumendjel est ministre de la Reconstruction et des Travaux publics jusqu’à décembre 1964. À compter de cette date, il se tient à l’écart de la vie politique. (Il y a une cause à cela, lui était un vrai visionnaire cultivé, noyé dans la médiocrité qui perdure).
    Ce que je veux dire en résumé pour faire une comparaison :
    Le FLN disait aux Français :« Il faut compter avec nos principes et notre vision des choses et abandonner les «astuces» et les «manœuvres». Pour l’accession à notre indépendance.
    Le Hirak le dit au pouvoir actuel : :« Il faut compter avec nos principes et notre vision des choses et abandonner les «astuces» et les «manœuvres». Pour être une démocratie et non un pouvoir militaire.
    Le même pouvoir Algérien, illégitime nous ressasse depuis 1962, tout comme De Gaulle les « astuces » et les « manœuvres » et il croyait avoir les choses en main. On a vu comment les choses se sont terminées pour la France coloniale.
    Toutes les manœuvre de ce pouvoir seront vaines, question de temps, même s’ils affichent télé visuellement une sorte de sérénité envers le Hirak pour le narguer sournoisement, en lui envoyant un message subtile : arrêtez vos manifestations vos carottes sont cuites. Quant à l’invitation en Allemagne, j’ai ma petite idée, on dissertera en temps et lieu.
    Salam ou aleykoum.

    15
    6
    Le Temps
    14 janvier 2020 - 17 h 47 min

    je n ai jamais vu un dirigeant Arabe de l est a l ouest descendre au milieu du peuple ….(sauf bien sur les mascarades organisées))

    15
    5
    yaou Fa9ou
    14 janvier 2020 - 14 h 09 min

    Le pouvoir ne se donne pas ..on l`arrache.
    Yal Khaoua … les jeux semblent être fait. La même équipe d`hier gouverne aujourd’hui. Ils paraissent tous comme des clowns au yeux du peuple mais le maquillage du clown tranquillise les criminels. Les pillards on vraiment eu peur, mais pas très longtemps. Ils pensent vraiment avoir fait le bon choix d`assurer l`avenir de leur descendance avec des appartements achetés cash en Europe et au Canada que même les Canadiens ne peuvent pas se payer que sur 25 et 30 ans d`hypothèques. Le devoir de tout Algérien est lister tout ces biens mal acquis et dénoncer ce vol du peuple car on nous taisant on devient complice d`acte criminel et de trahison envers nos Chouhada. La terre brulée Algérie est devenu hostile et invivable avant même la crise économique. Qui a faillit ? pourquoi on ne juge pas ceux qui sont à l`origine de notre faillite en commençant par le cercle présidentiel.

    30
    14
    Anonyme
    14 janvier 2020 - 12 h 30 min

    Taleb Ibrahimi…personnalité politique??? Je rêve!!!! Fossoyeur de l école et de l islam algérien ,ça oui c est le dénominatif le plus indiqué …
    Il a préparé les jeunes générations à tomber dans le giron des salafistes et de tous les vices des pays du Golf!!!
    Pourquoi Tebboune va voir toutes ces vieilles carcasses qui ont échoué quand elles étaient au pouvoir et nous ont vendu à l Egypte et à l Arabie Saoudite ?On a besoin de renouvellement de la classe politique pas du recyclage des anciens !!!

    42
    8
    Sacro Saint
    14 janvier 2020 - 11 h 53 min

    On a posé le question à une nouvelle mariée : Ouike mi chekrane a thislithe (Qui a fait ton éloge) ?
    Réponse : Athe yama thahthare khalti (Ma mère en compagnie de ma tante).

    Mr Tebboune ne consultera jamais les ténors, mais ses mentors, les gens de son bord ou sa tribu d’abord.
    Le contraire m’aurais étonné, Hirak, intégrés, indépendants sérieux … Sinon on sera en démocratie !!!
    Si ces éternels ressuscités à l’occasion, sont « grands noms de la politique », moi je suis le grand Pape la planète de Véga.

    26
    9
    58 ans
    14 janvier 2020 - 11 h 24 min

    Qu es que les anciens savent que les jeunes ne savent pas de nos jours et ces les vieux qui on foutu le pays dans la m… y compris les années de braise depuis 58 ans
    en plus (au lieu de courir après les ragots) il y a des priorités comme la santé l éducation l emploi et je ne suis ni député ni ministre ni conseiller,,,,
    prend en de la graine il te reste beaucoup a apprendre Mr teboun

    25
    9
    DZA
    14 janvier 2020 - 11 h 04 min

    Même si la satisfaction des revendications du peuple est encore très en dessous des actions accomplies par Tebboune et son gouvernement, il faut reconnaître au nouveau président, un style très personnel.
    Effectivement, on perçoit une nette démarcation avec les anciennes méthodes du système, particulièrement celles qui consistaient pactiser avec tous, pour peu que ceux-ci s’y prêtent.
    Évidemment, il a compris que les partis politiques sont démystifiés depuis le 22 février 2019. Il cherche à transcender aussi bien les traditionnels partis politiques, que les hommes influents du système corrompu.

    Les vautours n’ont attendu que Tebboune leur face signe, ils ont déjà annoncé leur disponibilité et leur soutien au nouveau chef. Une tâche très difficile attend Tebboune. Il ne faut pas rêver, le démantèlement du système pourri, ne se fera pas tout de suite ni facilement.
    A-t-il compris que le meilleur allié est le peuple ?
    D’où, le choix de se concerter plutôt avec des personnalités notoirement reconnus par leurs compétences et intégrité.
    Il n’en demeure pas moins que c’est le peuple pacifique et déterminé des vendredis et des mardis, que Tebboune aura pour tâche de convaincre par la réalisation de cette Algérie nouvelle.

    26
    7
    ABDEL 1
    14 janvier 2020 - 11 h 00 min

    « le président illégitime va s’appuyer sur des personnalités » une blague ! comment peut -on quémander des conseils a des satellites du systeme qui ont pratiquement ruiné le pays,est ce n’est pas un vain mot, car selon tous les spécialistes le pays se dirige vers une crise économique sans aucune mesure,faute de ne pas avoir su développer le pays,par incompétence,par une corruption qui a fait le reste ! tous ces gens sont indignes et devraient etre tous traduits devant les tribunaux pour trahison envers le pays et en premier lieu le parrain de cette mafia !

    22
    11
    Anonyme
    14 janvier 2020 - 10 h 57 min

    C’est quoi un « Ténor politique » ?? Faut-il avoir participé à la catastrophe pour mériter ce nom?? Vous parlez de personnalité « expérimentée », de quelle expérience parlez-vous?? celle de son passage chez les oulémas?? Celle de ministre de l’éducation de Boumediene ayant fait appel aux frères musulmans pour nous arabiser?? Celle de ministre sous Chadli?? A-t-on vraiment besoin de cette expérience?? Il ne pourrait pas dialoguer avec des jeunes de 20 ou 30 ans du mouvement associatif ou autre pour leur demander ou autre pour connaître leurs aspirations?? En fait ce qu’il veut c’est juste des recettes et des astuces d’hommes plus rusés, pour se maintenir au pouvoir…pour ça il s’adresse à la bonne personne!!

    30
    9
    Karamazov
    14 janvier 2020 - 10 h 40 min

    Teboune a compris tout simplement que ce n’est pas avec des zozos qui processionnent et qui vocifèrent des slogans djihadistes qu’il pourra faire avancer les choses. Il sait que le Hirak ne pourra pas produire des hommes capables de rationalisme. Si c’était le cas on l’aurait su depuis maintenant 11 mois.

    Entre ceux qui ne savent braire que des inepties après leur prière du t’hour : « la hiwar lachiwar m3a l3issabate » « on casse tout d’abord on verra comment construire après » , et « trouhou ga3 , on va se vautrer à votre place » , un retour du refoulé du koulounizi de F. Fanon qui fantasme d’expulser le colon du panorama pour se vautrer à sa place , et des personnalités qui pèsent leur poids il n’y a pas photo.

    On reprend les mêmes les et on recommence ainsi va la vie .Et pour cause , c’est la crise : le vieux ne veut pas partir le nouveau ne peut pas naitre, une société qui se shoote à la religion et à la rente ne peut pas produire les conditions de son dépassement, on vous l’a dit répété quand tous les théologiens du Hirak nous répétaient : le Hirak est fabuleux , c’est un miracle, c’est le Mahdi c’est Godot !

    Une société ne peut donner que ce qu’elle a et la nôtre n’a rien , le Hirak a chanté pendant une année des slogans et des invocations vindicatives et utopiques, il ne lui reste qu’à désenchanter maintenant .

    11
    50
      Zaatar
      14 janvier 2020 - 13 h 10 min

      On va encore tirer sur toi à boulets rouges cher Karamazov.
      Mais on va leur chanter Brassens « Saturne ».

      7
      30
        Karamazov
        14 janvier 2020 - 21 h 50 min

        Et sur toua aussi , khouya Zaatar.

        3
        17
          Dahman
          14 janvier 2020 - 22 h 36 min

          des commentaires à la c…

          5
          4
          Anonyme
          14 janvier 2020 - 23 h 48 min

          @Karamazov si Zaatar est aussi bien servi que toi c’est parce que vous êtes une même personne…

          10
          3
          Zaatar
          15 janvier 2020 - 5 h 36 min

          Ils peuvent y aller. Ils ont cependant la réalité en face d’eux , ils ne pourront que faire le constat.

          1
          10
          Anonyme
          15 janvier 2020 - 9 h 20 min

          @Zaatar alias Karamazov tu dis que le Hirak est fini mais tu en parles sur 30 messages par jour. Tu a raison, la réalité est là et tout ce que tu veux mais si tu pouvais nous foutre la paix nous les utopistes qui n’ont pas ton intelligence et ta lucidité qui voulons encore manifester ce serait gentil!! C’est trop te demander??

          10
          3
          Zaatar
          15 janvier 2020 - 9 h 47 min

          Akhla dar echra3, c’est ça la nouvelle république égalitaire que demande le hirak? Faire exactement ce qu’a fait le système qu’il veut destituer et dont il réclame le départ? Empêcher les gens de parler et de donner leur avis? Tekteb ghir enta ou djma3tek c’est ça? Les autres ils doivent vous foutre la paix comme tu dis pour que vous vous plaisiez entre vous ? Il ne doit pas y avoir d’avis contraire, c’est ça? Eh bien l’ami c’est exactement ce que nous n’arrêtons pas de dire. C’est à dire que le hirak n’aboutira à rien à cause justement de cette mentalité et c’est exactement ce que pense le système. Tu as raison de te voir en bas sur l’échelle de l’intelligence l’ami anonyme.

          1
          5
          Anonyme
          15 janvier 2020 - 14 h 32 min

          @Zaatar hahaha!!! On t’empêche de parler!!! C’est la meilleure!!! Tu es probablement le commentateur numéro 1 du site (et de loin) et tu oses dire ça?? C’est parceque tu en a trop fait qu’on te demande d’arrêter de harceler les gens qui donnent leur avis et qui sont pour la poursuite du Hirak. Tu réponds systématiquement à tous les commentateurs pro-Hirak. Insulter les gens en mettant en doute leur intelligence juste parcequ’il ne pensent pas comme toi c’est de la liberté d’expression??

          Zaatar
          15 janvier 2020 - 18 h 49 min

          On voit que ça ne vole pas très haut effectivement…

          1
          4
      Anonyme
      14 janvier 2020 - 14 h 47 min

      @Karamazov il fait quel temps à Paris? Je me demande ce que ça peut te faire qu’on « vocifère » ou pas. Tu ne veux plus lutter c’est ton droit. Il y a plein d’autres combats si tu veux te rendre utile, si tu trouves que le combat politique n’est pas pour toi. Si tu veux aider ton pays d’origine (je ne dis pas ton pays tout court) laisses-nous mener ce combat et épargnes-nous ta condescendance et tes insultes.

      40
      12
      ZORO
      14 janvier 2020 - 15 h 57 min

      Notre société n a rien dixit Qaramazov ! Pourtant elle a enfanté Qaramazov, Zatar et Aboustrof qui sont a des annees lumieres sur le vaisseau qu ils ont construit.
      SigneZORO. ..Z….

      4
      12
      Omar Khayyem
      15 janvier 2020 - 10 h 45 min

      Cher karama(ton oubjictiviti n’est pas zov cette foi ci) Et pour cause mon cher, si ce n’est (je ne dis pas n’était car cela implique fini rah oumabkach) le MOUVEMENT du 22 février 2019 NOUS; TOI et NOUS toutes et tous n’en serions pas là TODAY my friend !! LA MASSE et sa DYNAMIQUE (physique élémentaire) est un catalyseur SA-LU-TAIRE de cette TECTONIQUE SOCIALE…que nul ne peut sous-estimer…LA CRITIQUE EST AISÉE MAIS L’ART EST COMPLIQUÉ…HIRAKEMENT VOTRE

      3
      2
    Le Temps
    14 janvier 2020 - 10 h 23 min

    il faut arréter avec ce CIRQUE DES personnalités qu on nous sert A chaque fois…..puisque ils sont voisins des villas de Hydra et des residences d etat de club des pins ….ils se croisent tout les jours alors qu ils discutent entre voisins et arretez de donner plus d importances a ces donneurs de lecons recyclé du systeme.
    Allez dans les Amphi discuter avec les etudiants..les usines…le sud ..chez les chomeurs…les sy,dicats (les vrais) ….

    25
    11
    grands noms de la politique ??
    14 janvier 2020 - 10 h 19 min

    …. »le successeur de Bouteflika est en train de prouver qu’il veut aller vers le changement en s’appuyant sur des grands noms de la politique » …..

    Non mais , je rêve ou quoi ???? Pour l’instant je n’ai pas encore vu dans les coins de notre Algérie ce qu’on appelle un « grand nom de la politique » et qui n’est pas passé par le sérail et choyé par l’Etat Major ou qui ne soit pas sorti du chapeau du FLN de 62. Non, soyons sérieux 30 secondes. Tebboune est juste en train de farfouiller dans ce réservoir, ce personnel là qui est encore vivace, actif et en pleine forme combien même il est atteint par l’âge. Tout çà pour se bâtir une autre base pour régner, et donc chacun son tour, à tour de rôle ! Moi je ne crois en rien et je ne ferais jamais confiance à tout ce qui vient du pouvoir et ses affidés ! Ce pouvoir nous a volé, menti et trahi depuis 1962, je ne vois pas pourquoi il changerait !

    13
    11
    lhadi
    14 janvier 2020 - 9 h 52 min

    J’invite le président de la république à s’adresser à la nation sur sa vision politique face à ce monde qui avance, bouge, se mue alors que le système algérien n’a pas changé d’un iota.

    Pour intérioriser le changement, en faire une valeur, il se doit d’oeuvrer pour une vision politique qui engagera le pays dans la voie d’une transformation sociale profonde permettant l’essor national et fera du bonheur une idée neuve.

    Cette vision politique ne peut naître que par l’intégration d’un triple héritage :

    1/ Celui du libéralisme politique – protection de la liberté individuelle, tolérance, distinction entre société civile et Etat, place du marché, etc.

    
2/ Celui du républicanisme – recherche du « bien commun » , rôle clé du civisme, complémentarité entre liberté et égalité.

    
3/ Et enfin, indissociable du mouvement ouvrier, celui du socialisme – exigence de dépasser ou du moins de réguler collectivement le capitalisme selon un idéal de justice.

    
Renouant avec la tradition socialiste et républicaine, le socialisme libéral qui désigne souvent un libéralisme économique à sensibilité sociale adapté au capitalisme actuel, vise à rendre effectives la citoyenneté et la solidarité, dans une relation critique aux principes du libéralisme économique.

    À partir de cette vision naîtra le programme qui offrira la perspective claire et cohérente d’un changement profond, correspondant aux aspirations des travailleurs manuels et intellectuels, des démocrates, de l’ensemble du peuple algérien et aux intérêts les plus élevés de la nation algérienne.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])


    7
    19
    Mhand
    14 janvier 2020 - 9 h 25 min

    tant que les représentants du hirak seront toujours otages du régime voyous, il n’y aura pas de changement.

    25
    10
      Le Temps
      14 janvier 2020 - 10 h 15 min

      c est qui les representants du HIRAK,,,???

      5
      19
        Haut Niveau
        14 janvier 2020 - 13 h 49 min

        C’est les hommes et les femmes dès qu’ils lèvent un peu la tête, ils se retrouvent à El Harrach.
        C’est ceux qu’on a privé depuis l’indépendance la liberté d’expression, avec intimidations .
        Ceux qui doivent se réunir clandestinement a qui on refusé de les reconnaître et leurs donner des salles de réunion, sous peine de prison.
        Ceux qui militent pacifiquement dans la rue et dans l’ombre avec la peur au ventre d’être taxé de « complot contre l’Etat.
        Ceux qui prononcent tout haut ou écrivent dans les réseaux sociaux, les médias … leurs mécontentement, se voient devant le juge.
        Ceux … etc etc.

        16
        6
        Anonyme
        14 janvier 2020 - 14 h 06 min

        On peut trouver treize (13) à la douzaine dans chaque région de toute l’Algérie, Il faut seulement les laisser se manifester sans menaces pour eux et leurs proches.
        Fais-moi confiance un étalage de produits de bonne qualité. C’est pas la camelote des 2 en 1 du Pouvoir .

        11
        6
    Sarrazin
    14 janvier 2020 - 9 h 13 min

    Faux pas rêver…les loups, les ogres, les requins, les chacals, etc…sont encore là. Leur présence nuira à toute démarche d évolution du système politique vers une nouvelle république, dotée d une nouvelle constitution.
    La réunification nationale ,de tous les citoyens , ne se fera que si elle réponde aux aspirations de changement prônées par le peuple.
    Sachez’ comme dit le proverbe que…  « .le menteur n’est jamais écouté même en disant la vérité…. »
    Pour preuve, les prisonniers d opinion ne sont pas libérés, l assemblée n’est pas dissoute, les élus sont toujours actifs, la police multiplie la répression et les arrestations avec brutalité, Alger est toujours en État de siège, la justice n’est pas indépendante du pouvoir…etc….et les internautes du pouvoir distillent toujours leur venin sur les réseaux….
    A bon entendeur…..

    24
    10
    Pepone
    14 janvier 2020 - 8 h 47 min

    Pour monsieur Tebboune c’est la continuité, il copie sur la politique de Bouteflika et il essaie d’acheter tout le monde du voyou du Souk à l’imam de la grande mosquée, ne rêver pas trop nous sommes encore sous la main mise de l’issaba, que est-ce qui a changé rien, l’assemblée des corrupteurs elle est maintenue, le sénat des voyous de même, président du conseil constitutionnel Kif Kif,bientôt une nouvelle constitution serpillière, comme il a dit Ouyahia pour que le peuple vous suit, il faut l’affamé

    26
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.