52e marche des étudiants : forte mobilisation et tension avant le 22 février

52e mardi étudiants
Marche des étudiants à Tizi Ouzou. Acte 52

Par Mounir Serraï – Les étudiants ont fait une véritable démonstration de force à Alger. Fortement mobilisés en ce 52e mardi de marche à travers plusieurs villes du pays mais surtout dans la capitale, les étudiants ont donné un avant-goût de ce que sera la marche du vendredi prochain, à la veille de la célébration d’une année du Hirak.

Soutenus par beaucoup de citoyens, les étudiants ont réitéré leur détermination à aller jusqu’au bout des revendications exprimées par le Mouvement populaire pacifique du 22 février. «Koulna issaba trouh, ya h’na ya n’touma (on a dit le gang va partir, c’est vous ou nous)», «Système dégage» scandaient les étudiants qui ont changé, cette fois-ci, d’itinéraire.

Leur marche a commencé comme d’habitude de la place des Martyrs. Au milieu du parcours, et face à un dispositif sécuritaire impressionnant dressé au niveau du Square Port Saïd, les étudiants ont pris la route du front de mer pour reprendre difficilement le boulevard Asselah-Hocine et continue le chemin jusqu’à la Faculté centrale. Les étudiants ont vivement dénoncé la poursuite de la répression et le harcèlement contre les manifestants pacifiques. «Nous sommes persécutés et malmenés par les services de sécurité. Où sont les droits et les libertés dont parle le président Tebboune ? Où sont la démocratie et la nouvelle République qu’il a promises ?», a fulminé un étudiant qui ne voit aucun signe de changement depuis l’arrivée du nouveau président à El-Mouradia.

«On ne demande pas d’améliorer le système politique qui est à l’origine des crises successives depuis 1962 mais son département est en démantèlement total pour construire une nouvelle République sur de véritables bases démocratiques», lance un autre étudiant devant la Faculté centrale. Les étudiants refusent ainsi de croire aux réformes engagées ou promises par le pouvoir.

Menus de pancartes à l’effigie de détenus politiques, à l’instar de Karim Tabbou, de Fodhil Boumala et d’Abdelwahab Fersaoui, les étudiants ont appelé à un «processus constituant» pour l’avènement d’une Algérie démocratique. Les étudiants ont dénoncé dans ce sillage les poursuites d’intimidation et du harcèlement contre les manifestants pacifiques à travers l’ensemble du territoire national. Les étudiants ont également dénoncé le double langage du pouvoir qui prône, d’un côté, l’apaisement par la remise en liberté de détenus du Hirak et, d’un autre, il continue les arrestations et les interpellations «abusives».

Ils ont aussi réclamé la libération de tous les détenus du Hirak et d’opinion. «Echaâb houwa li yeqarrar, dawla madania (c’est le peuple qui décide, un Etat civil», «Y amen ach yamen ach, issaba fel Harrach (qui vivra verra, la bande à El-Harrach», «Nous avons le droit à l’expression libre», «Nous avons le droit de décider de notre sort», «Le pouvoir, c’est le peuple» sont autant de slogans scandés durant cette marche.

La mobilisation a été également forte Boumerdès, Tizi Ouzou, Béjaïa, Constantine, Oran, Sétif, Annaba et Bouira. Les étudiants ont appelé à une plus forte mobilisation le vendredi prochain et à participer massivement aux marches de samedi pour célébrer la première année du Hirak.

M. S.

Comment (5)

    thamourth
    18 février 2020 - 21 h 01 min

    C’est quand même bizarre ces déambulations sans but ni objectif.
    Des slogans vides de sens, des marches sans buts, des citoyens drainés comme un troupeau, où va l’Algérie ???

    6
    25
      Anonyme
      19 février 2020 - 8 h 10 min

      @Tamurt uharki Tu dis « des slogans vides de sens »?? Par exemple « Y’en a marre des généraux » tu ne sais pas ce que c’est? « 58 ans baraket » tu n’a pas compris? « Président M’zouar, djabouh laâskar » tu n’a toujours pas compris? « Chaab yourid listiqlal » tu ne comprends toujours pas? Alors je vais te les résumer… il en ont marre que tu sois toujours au pouvoir et marre qu’ils ne puissent pas voter eux-mêmes pour choisir leur président, marre que l’armée vote à leur place!! Là je crois que je ne peux pas faire plus simple!!

      16
      10
        thamourth
        19 février 2020 - 13 h 17 min

        Si chacun des manifestants plantait un arbre, l’Algérie lutterait efficacement contre l’avancée du désert.
        Mais comme ils sont occupés à reproduire les slogans des laboratoires du colon, le désert avancera.
        « Y en a marre des généraux », où sont ces généraux au gouvernement ? « 58 ans baraket » parce qu’avant, sous le ciel colonial, c’était beaucoup mieux, « Président M’zouar, djabouh laaskar », parce que dans les pays européens, américains, asiatiques, … leurs armées font juste des danses du ventre, « chaab yourid listiqlal » alors il n y a qu’à aller vivre sous les képis de Tel Aviv, ou rejoindre le colon pour le servir comme vos ancêtres: une insulte à la mémoire des martyres algériens;
        Acchaab ne veut plus de manipulations. Un hirak qui nettoie pas les rues des néoharkis, des agents de la NED, d’Otpor, d’Open House, des agents de notre ami le roitelet et du régime de Tel Aviv, ira droit dans le mur. Le hirak qui ne regarde pas ce qui se passe aux frontières et autour de l’Algérie, est un hirak qui sera une arme de destruction du peuple.

        4
        15
          Vroum Vroum 😤..
          21 février 2020 - 7 h 43 min

          Oh Annonyme 8h10…. tu viens en Annonyme , tu insulte notre Armée Nationale ANP , je déteste notre ANP et Président quel qu’il soit , moi je te dis pas touché à notre , tous les Algériens aiment leur ANP , c’est des Enfants Algérien qui sont l’ANP , , et toi va t’occuper de tes salades , retourne chez Ton Président Zitout ex Fis Ais ou ton Président Ferhat Mehani à Tel-Aviv . . Oubli nôtre ANP . J’ai aucune confiance en toi @Annonyme , je te connais pas , par Contre j’ai confiance en notre ANP et je la connais tre bien puisque j’y suis resté 2 ans ! C’est notre rampart contre les rapaces de ton genre #Annonyme .

        Vroum Vroum ..
        22 février 2020 - 7 h 18 min

        Toi « Annonyme  » le caméléon, tu cherches à pousser jusqu’à la déstabilisation insurection armée si possible . C’est ton objectif , ta mission espèce de.faux Algérien ou Vendu de chez Ferhat Mehani à Tel-Aviv ou un Islamistes FIS AIS ou un Israélien.. .Alors va pleurer tes larmes de crocodile ailleurs ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.