Ennemis idéologiques

ennemis idéologiques
Les formations politiques islamistes ont investi des créneaux dévastateurs pour la cohésion nationale. PPAgency

Par Bachir Medjahed – Alors qu’on commençait à espérer qu’avec le plein avènement du Hirak le regard allait désormais pointer l’avenir et montrer le chemin que devrait emprunter une nouvelle pensée stratégique, voilà qu’est annoncé le retour des ennemis idéologiques.

Les visions qui ont accompagné ce retour ont d’autant assombri les lectures qu’on peut en faire qu’elles sont produites par les mêmes acteurs des années 1990. Trois raisons expliqueraient ce retour.

D’abord, il ne s’agit pas d’un retour non programmé mais d’une pause stratégique qui «guette» une opportunité ; ici, le référendum sur la Constitution. Les idéologies qui sont mutuellement mortelles et qui rendent impensables les alternances sont maintenues en l’état depuis leurs dernières meurtrières confrontations.

Ensuite, bien que fut entretenue l’idée de la mise en œuvre d’une politique de déradicalisation de ceux qui ont été exposés à un endoctrinement, il ne fut rien de tout cela et on s’est contenté d’une réconciliation nationale qui a épargné les idéologies.

Enfin, il est apparu nettement que les formations politiques aux idéologies traditionnellement islamistes ont investi également des créneaux dévastateurs pour les cohésions nationales et les plus susceptibles de créer de nouvelles confrontations violentes.

Comment appeler un parti islamiste qui se revendique exclusivement arabo-musulman, qui veut chasser du champ politique tous les partis laïcs et occidentalisés, qui ne veut d’aucune autre religion que l’islam en Algérie, qui affirme son exigence du rejet de la Constitution de la langue tamazight, qui destine la femme à la procréation, qui crée une milice des mœurs et, pour terminer, qui tient à ce que le conseil des ouléma soit au-dessus des institutions pour vérifier la conformité des décrets et lois à la charia ?

B. M.

Comment (18)

    bac
    29 octobre 2020 - 14 h 10 min

    Ce n’est pas unarticle c’est un pamphlet contre la religion des algériens.

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 14 h 14 min

    je suis étonné que aucun commentateur n’a fait le rapprochement avec un autre programme politique décrit dans cet édito, est déja appliqué a partir de …….JANVIER 33 dans un certain pays ;;;; ou furent interdits, les partis politiques ,les organisations syndicales, suppression de toutes les libertés etc, etc;, et ,les femmes invitées a rester a la maison pour seulement procréer, en ajoutant la politique de haine pour tous les autres peuples !! …… bien sur ,toutes ces similitudes ,ne sont que pures coincidences,avec le projet d’un autre parti

    Sur le Hirak Algérien
    18 octobre 2020 - 16 h 10 min

    Le Hirak c’est la PRIMAUTE du CITOYEN Sur les Appartenances Religieuses, Partisanes, Tribales ou linguistiques.
    Le Hirak, c’est l’expression Nationale de l’Union CITOYENNE dans la diversité .
    Le Hirak n’est pas le problème, et ce n’est pas le Passe, le Hirak c’est l’AVENIR et la Solution.
    D’abord Citoyen.
    Vive les Citoyennes et le Citoyens AlgerIens, unis, solidaires et Pacifiques.
    Tahya ElDjazair

    Djamel
    18 octobre 2020 - 13 h 39 min

    Je suis arabe et non berbere , Je viens de recevoir les resultats de l’analyse de mon ADN qui prouvent sans
    l’ombre d’un doute que mon origine ethnique et berbere .
    Mes ailleux sont tous de la meme region ( Nord – Constantinois) . Ils ne sont jamais deplace et il ni ya aucun apport genetique qui vient d’ailleurs . Je suis a 100% nord-constantinois depuis des siecles .
    Cela veut dire que je suis d’origine Amazigh a 100% et que je suis arabe arabe culturellement et non ethniquement .
    Cette verite doit concerner 95% des algeriens .Il faut que les islamo-salafistes de Djaballah et Makri se taisent ou bien retournent chez leurs maitres en arabie .

      Ils ne peuvent pas
      18 octobre 2020 - 14 h 42 min

      Retourner dans un endroit d’ou ils ne sont jamais venu…
      Par contre, ils peuvent revenir a l’Islam d’Afrique du Nord et reconnaitre ses spécificités, De Tolerance et d’Ouverture sur le Monde et de promotion des femmes er de la Science et faire une Analyse critique et Discuter de l’Apport de Nos maitres Soufis, ibn arabi, djillali, et d’autres intellectuels plus contemporains comme Bennabi et Arkoun, mustapha Cherif et définir notre Vision de l’Islam Algérien Dans la Société du 21 eme Siècle.

      Tassadane
      22 octobre 2020 - 10 h 14 min

      Vous avez de la chance de n’avoir pas pu subir (vos parents et grands parents) la dépossession de vos terres (si vous en aviez) et forcés l’exil. Tous mes grands parents sont de Tassadane (et de la région limitrophe) mais ils ont fui sous la pression et la dépossession coloniales. Je n’ai pas fait de test ADN et je ne le fera pas et pour cause : l’histoire modifie profondément parfois la culture et la langue d’un pays. En Afrique du Nord et ailleurs dans le « monde arabe » (sauf les pays du golfe et le désert arabique) ont vu leur culture (ainsi que la langue) modifiée par les troupes arabes. Il nous faut parler d’arabophones et de berbérophones. Je parle un peu le chaoui et mes parents le parlaient parfaitement, après qu’ils soient nés en « territoire » chaoui après l’exil de mes grands parents. L’arabisation, après les phéniciens, les romains, byzantins, les vandales, les arabes, les turcs … est la langue qui s’est le mieux adaptée au pays (…). Maintenant les algériens ont attrapé le virus de l’identité, après le virus de l’islamisme … qui dit que vous êtes vraiment d’origine algérienne (même si vous avez des gênes amazighes) car les tribus amazighes ont beaucoup bougé depuis plus de mille ans dans l’espace maghrébin. Un grand chanteur constantinois a révélé en direct sur Canal-Algérie que ses arrières grands parents sont venus du Hedjaz alors que les algériens (et surtout constantinois) pensaient qu’il venait de Beni Ferghan ou d’Andalousie. S’il se trouve Djaballah (de Skikda donc nord-constantinois ) est comme vous et moi mais sa croyance fantasmée lui fait dire des bêtises sur son appartenance. Lisez-bien les aveux de certians algériens qui se disaient kabyles et certains autres se disaient arabes et qui ont trouvé des gênes dans leur ADN, une appartenance aux juifs ! Scandale ? Non ! Normal mais cela les a calmés !

    Un Algerien
    18 octobre 2020 - 4 h 58 min

    Nous la majorité silencieuse qui regardent de loin ce qui se passe en Algérie on est coincé et je dirai même otage entre la peste et le choléra qui polluent l’atmosphère ,rien de bon arrive de la secte dès salafistes et le choléra dès berbères laïcs a la benêt et le MAK.

      Troisième Voie
      18 octobre 2020 - 14 h 58 min

      Le salut de l’Algérie viendra d’une Troisième Voie, Nationaliste, Sociale, Pacifique et Démocratique , Loin des Sirènes de l’Islam sectaire et des essentialismes tribaux ou ethnico- linguistes.
      L’Espace est réduit , mais le Peuple doit Rompre avec les idées du Passe, y-compris les résidus de l’Islamisme des années 80 et 90 et accepter la Primauté du Citoyen sur le religieux.
      D’abord Citoyen, ensuite Musulman dans cet Ordre !
      Nous n’avons pas le Temps d’attendre…

    Karim
    17 octobre 2020 - 19 h 41 min

    @Les Islamistes…16 octobre 2020 – 11 h 27 min
    Bien dit. C’est en effet le portrait craché de cette vermine verte qui n’a de raison de vivre qu’à travers la déformation permanente des vraies valeurs de l’islam.

    Abou Stroff
    17 octobre 2020 - 8 h 10 min

    je pense que nous sommes dans une LUTTE A MORT entre deux projets de société et qu’il n’y a, aucun compromis possible entre le monde ancien (défendu essentiellement par la vermine islamiste secondée par les couches dominant le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation) qui ne veut pas mourir et le monde nouveau (qui repose sur le travail lequel engendre et la société civile et le citoyen) qui ne parvient pas encore à naître.
    j’ajoute que les partisans du monde ancien ne font que retarder le moment de leur défaite. en effet, si nous faisons abstraction de la fixation maladive de la vermine islamiste sur le sexe, en général et la femme, en particulier, la dite vermine qui représente le monde ancien, ne propose RIEN d’orignal.

    Cette histoire d'ouléma-coucous...
    16 octobre 2020 - 18 h 08 min

    …opportunistes ont déjà squatté la Révolution sans avoir jamais tiré une cartouche pour le recouvrement de l’indépendance. Tout le monde se rappelle du « pousses-toi que je m’y mette » au lendemain de l’indépendance au détriment des vrais héros nationaux dont les noms sont même effacés des manuels d’histoire. Aujourd’hui, ces mêmes coucous migrateurs rééditent le même coup de poker-menteur au détriment du HIRAK ! On est condamné à refaire les mêmes erreurs, pourquoi ?

    Karamazov
    16 octobre 2020 - 16 h 38 min

    Pourquoi idéologique? Parce qu’ils n’ont pas encore le pouvoir ? Ou est-ce parce que vous croyiez qu’ils ont renoncé à le prendre ?
    Iben nous qu’ils avancent masqués ou sous leur visage le plus hideux on appelle ça : la vermine islamiste.

    Hmed hamou
    16 octobre 2020 - 13 h 43 min

    C’est ce qui arrive quand on met les clés de son secteur névralgique, l’école, tout son système éducatif , le destin des générations futures et donc de toute une nation entre les mains d’apprentis sorciers et d’aventuriers comme la secte des frères musulmans et attendre raisonnablement qu’ils te jettent les fondations solides à même de, dans trente ans ou trente mille ans, métamorphoser Algérie, de son
    etat d’Etat du Tiers-Monde en un État à la pointe de la modernité, en gros : en Japon d’Afrique. Mais, peut être qu’on doit se montrer un Cléments avec eux (plus qu’ils ne l’étaient avec nous, avec la nation) et leur accorder une (au moins une) circonstance atténuante! Peut être que c’est à cause de la moyenne minimale exigée pour l’obtention du bac hérité de l’époque coloniale; et donc si cela n’a pas marché c’est à cause d’un bac à 10/20 (trop exigeant) ; et que peut être qu’à partir de cette année tout va changer, que tout se mettre à marchera avec un bac à 9/20…et donc des prix Nobel, à la pelle, en perspective ; ou sinon on supprimera carrément le bac, comme la si pertinemment suggéré « frère bengrina », et là c’est certain ça marchera (je vous dis pas où ou jusqu’où ça ira mais ça ira c’est certain) . On en reparlera et on fera le bilan dans 60 ans ! En attendant bonne nuit (je veut dire la nuit prochaine, si proche).

      IWEN
      16 octobre 2020 - 15 h 16 min

      Hmed Hamou
      16 octobre 2020 – 13 h 43 min

      [.. .etat d’Etat du Tiers-Monde en un État à la pointe de la modernité, en gros : en Japon d’Afrique. Mais, peut être qu’on doit se montrer un Cléments avec eux (plus qu’ils ne l’étaient avec nous, avec la nation) et leur accorder une (au moins une) circonstance atténuante! Peut être que c’est à cause de la moyenne minimale exigée pour l’obtention du bac hérité de l’époque coloniale; et donc si cela n’a pas marché c’est à cause d’un bac à 10/20 (trop exigeant) ; et que peut être qu’à partir de cette année tout va changer, que tout se mettre à marchera avec un bac à 9/20…et donc des prix Nobel, à la pelle, en perspective ; ou sinon on supprimera carrément le bac, comme la si pertinemment suggéré « frère bengrina ,.. .Etc]

      Un jour, il y a quelques années de cela, je regardais une emission de télévision, ou intervenaient sur le plateau télé, l’ambassadeur du Canadien et une journaliste le sujet de l’émission était l’émigration vers le Canada, et principalement vers le Québec .. .Etc !
      la demande de l’ambassadeur était très spécifique, elle concernait une catégorie de population si possible, blanche et Chrétienne, et surtout, la recherche devait se concentrer uniquement dans le milieu ouvrier. ..SURTOUT OUVRIER !
      Les diplômés bac plus, et les autres doctorants ne serviraient à rien, car le pays en avait suffisamment de ces personnes (cadres !) Il fallait au pays, des ouvriers, maitrisant leurs art, afin de combler le manque dans les secteurs de la construction (premier secteur, celui de la PME) en manque de personne qualifié !

      Je m’arrête là, pour le rappel !

      Finalement, ce qui manque, en Algérie, ce n’est pas des BAC +, mais des ouvriers connaissant et maitrisant leurs ART ! chose qui se fait rare.
      En Algérie, trois mois dans un centre de formation et vous voilà formé à un métier, que vous le maitrisez ou pas, ce n’est pas grave, le plus important, est que les trois mois ont servit à la découverte du métier et à faire de vous un professionnel averti ! Contrairement au xpays du nord de la méditerranée, qui eux, c’est un minimum de 9 mois pour avoir les connaissances de base et ceci est vérifiable qu’un individu, c’est pratiquement une année pour lui faire découvrir le métier, lui enseigner les bases, et le tester dans un environnement professionnel et enfin le défier par un examen, si toute fois ce dernier obtient son examen, il sera considéré comme compétitif, rajoutez à celà, la possibilité, pour le stagiaire de voir venir et de pouvoir affiner son projet de création d’entreprise, si ce dernier a de l’ambition.
      En parlant d’ambition, .. .l’AMBITION, c’est la capacité de se projeter dans le futur, et on voit, au final, sur quoi elle repose !

    IWEN
    16 octobre 2020 - 12 h 40 min

    [Ennemis idéologiques
    octobre 16, 2020 – 9:50

    .. .. Comment appeler un parti islamiste qui se revendique exclusivement arabo-musulman, qui veut **chasser du champ politique tous les partis laïcs et occidentalisés**, qui ne veut d’aucune autre religion que l’islam en Algérie, qui affirme son exigence du rejet de la Constitution de la langue tamazight, qui destine la femme à la procréation.. .]

    Personnellement, je suis d’accord avec le fait que les femme doivent, comme en occident devenir une marchandise comme une autre, cependant, il faut lui réserver à défaut d’un lieux comme dans un magasin ou une grande surface, un autre lieux comme, les sites pour adultes, car il faut en limiter l’accès à ce type de site, à partir d’un certain âge.. . de la majorité par exemple !
    Je suis pour une société  » laïc » ou, il sera possible de marier les personnes de même race (c’est dans la nouvelle constitution) et du même genre entre eux. au diable la moralité et les religions moralistes et quiconque contrevient à ces principes de base, se verra déchoir (c’est dans la proposition de constitution de 2020) de sa nationalité Algérienne!! Autrement dit l’Algérie abandonnera ses enfants, même les plus terribles d’entre eux, on fera d’eux des apatrides.. .!!

    Et ceci n’est qu’un début, je vous fais grâce du reste !
    Je ne sais pas qui a écrit cet article, mais il a été irresponsable, dans ses écrits. .. Réponse du berger à la bergère !

    Algérie patriotique.. .Vous pouvez censurer, si vous voulez !

      Que cherche un islamiste dans la constitution
      16 octobre 2020 - 17 h 28 min

      La place des Femmes, la mention des femmes.
      La Place de la langue arabe Et le Coran.
      Tout le reste…ils s’en fichent.
      Ce sont les 2 seuls sujets qui les intéressent.
      C’est cela nos soit-disants Islamistes..
      La science, la démocratie , les institutions, c’est pas interessant pour ces gardiens de la Vertu. C’est a se demander Comment on faisait quand ils n’existaient pas

    loklan
    16 octobre 2020 - 12 h 06 min

    Pour contrer un parti islamiste qui se revendique exclusivement arabo-musulman il faut créer un autre parti islamiste qui se revendique exclusivement berbero- musulman, ce qu’ est l’ Algérie d’ ailleurs. Toutes les dynasties musulmanes Algériennes sont toutes berbères toutes ! Donc ya djaballa que ce soit la Numidie antique ou l’ histoire musulmane d’ époque médiéval, tout cela est berbere, (…)

    Les islamistes...
    16 octobre 2020 - 11 h 27 min

    Sont comme des passagers clandestins, caches a l’arrière d’un Semi-remorque des luttes Démocratiques et d’emancipation, mais qui veut prendre la place du Conducteur, des que la Frontière vers une nouvelle société est passée….
    Malheureusement, ces parasites qui deviennent chauffeurs de Camion, mène le Véhicule dans le Fosse et finissent par faire Demi-Tour vers l’Autoritarisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.