Notre voisin plagiaire

Maroc Bourita
Nasser Bourita. D. R.

Par Rabah Larbi – Par-delà le fait de commander maladroitement une interview dans la dernière livraison de Jeune Afrique, un média connu pour être un outil de propagande du Makhzen, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, devrait avoir honte pour avoir systématiquement et servilement triché en reprenant à son compte une sémantique diplomatique connue et reconnue, depuis des lustres, comme étant algérienne.

Au-delà, encore une fois, des non-dits de cette fausse interview, dans laquelle le sieur Soudan s’emmêle les pinceaux et rate la sortie médiatique impromptue du chef de la diplomatie marocaine, qui a commis une erreur indélébile, en oubliant qu’en matière de communication diplomatique, et en dépit de l’alternance des acteurs, toutes les voix «autorisées» algériennes s’expriment suivant l’importance de l’actualité et à travers les mêmes valeurs systémiques. Il en a toujours été ainsi depuis Novembre 54.

Aucune voix ne s’écarte des positions structurelles de l’Algérie sur aucun des dossiers fondamentaux, d’où la clarté des positions et l’absence des cafouillages. Loin de la polémique et de la calomnie, nous présentons à Bourita les faits et rien que les faits.

Qu’il sache que «l’Algérie est un partenaire pourvoyeur de sécurité et de stabilité» est une formule chère à notre ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. C’est son label, sa propriété intellectuelle. Dans ce cas précis, Bourita n’a fait que se l’approprier arbitrairement en substituant le mot «Maroc» à «Algérie».

Idem pour «le Maroc est un acteur de premier plan du Forum global de lutte contre le terrorisme», une autre formule calquée au mot près sur celle de l’ancien ministre Abdelkader Messahel, parlant de l’Algérie, évidemment. Bourita a eu, dans ce cas également, recours au même plagiat éhonté.

Ces déclarations de Bourita, irrespectueuses sur le plan éthique, ne valent pas plus que toutes les précédentes, aussi serviles et délibérées les unes que les autres, et dont, un jour proche, nous publierons une liste exhaustive.

Ces déclarations présentent grandement l’image caractéristique d’une démarche de violation de la propriété intellectuelle. Une source diplomatique, qui connaît bien Nasser Bourita, nous révèle que ce dernier ne se soucie guère des considérations morales.

Dans cette interview, et malgré quelques écueils, le ministre Bourita s’est inspiré un peu de ses lectures dans la construction de ses phrases, mais l’analyse du contenu a permis de repérer rapidement les similitudes puisées des valeurs algériennes.

R. L.

Comment (11)

    Ils ont tous perdu la Boussole !
    24 juillet 2021 - 19 h 33 min

    – Barouita imite Lamamra
    – Le Maroc porte Plainte contre le Makhzen
    – Ferhat le MAKISTE vit une Lune de Miel avec un sultan du Maroc, Commandeur des Croyants Arabo-islamiste…sic
    – La Société NSO qui vend PEGASUS prône la LIBERTÉ et le Droit à la VIE PRIVÉE et veut nous convaincre que c’est juste un Réseau Social pour Dictateurs Du Tiers Monde.
    – Hammouchi Espionne son Roi et le Président Macron
    – Le MAE Français Dénonce et Squarcini leur Acien patron des Services Intérieurs Défend Hammouchi et le Makhzen.
    – RACHAD et les partis du PAD accusent le DRS de n’avoir pas fait mieux que la CIA
    – RSF accuse l’Algérie
    …AU SECOURS !
    …Heureusement qu’il y a un ADULTE dans la MAISON: LAMAMRA doit Remettre de l’ORDRE parce que tout le Monde part en Vrille là..

    Un Esclave essaie toujours d’imiter son Maître
    24 juillet 2021 - 14 h 21 min

    C’est Normal !

    Les SEIGNEURS et les ESCLAVES
    24 juillet 2021 - 14 h 00 min

    On ne COMPARE pas un PEUPLE FIER et de SEIGNEURS avec une Peuple d’ESCLAVES D’un ROI SOUMIS.
    ….
    Le PEGASUS, le MÉGAPHONE des Medias aux Ordres ou les GESTICULATIONS du MAKHZEN, n’y Changeront RIEN!

    C’est PEINE PERDUE.
    ..A moins de demander HUMBLEMENT a vos MAÎTRES et Seigneurs ALGERIENS de vous PARDONNER et après, Attendre une Dizaine de GÉNÉRATIONS…

    Deadpool
    23 juillet 2021 - 20 h 18 min

    Bonjour,
    Excellent article ; Pour un mokoko sans personnalité ni histoire encore moins des faits d’armes dans l’histoire sauf les trahisons.
    les sans honneur et sans dignité esclaves médiocres de l’Ouest et l’âne de berouita mime les grands hommes.
    (…)
    Il faut expulser les sans papiers maroco d’Algérie aux plus vite car ils vont disséminés des pièces de monnaie et des babouches pourries fabriquée au Marokistan et vieillit, zehma de l’arrière grand père du glaoui sur le territoire national, de manière insidieuse. Ainsi un naïf DZ creuser un puits avec ses mêmes esclaves ouvrier et puis les esclaves crier au monde entier que les parasites ont pu fouler notre terre sacrée il y à de cela des siècles.

    Anonyme
    23 juillet 2021 - 10 h 20 min

    Mais la fierté, la fougue et la tête plus que haute , l’honneur et le vrai patriotisme ne seront jamais aux maroquis pervers!

    Elephant Man
    23 juillet 2021 - 7 h 30 min

    Effectivement et excellent article, le pillage dans toute sa splendeur et dans tout et je renvoie également à l’excellent commentaire de @ALGÉRIENNE KABYLE et excellente contribution http://www.algeriepatriotique.com/2021/07/19/ma-reponse-au-representant-du-maroc-aux-nations-unies/
    Pour reprendre notre MAE makane walou la diplomatie du mégaphone.

    Anonyme
    23 juillet 2021 - 7 h 29 min

    Ces maroki copie tout de l’Algérie millénaire

    Anonyme
    23 juillet 2021 - 6 h 50 min

    Quand une personne copie une autre, c’est que son moteur est l’envie. La deuxième personne envie la première personne. L’envie va toujours de pair avec le mépris. Quand on vous méprise, c’est pour ne pas reconnaitre qu’on vous envie. Tout ceci est bien expliqué chez deux auteurs. Un je l’ai oublié, il a écrit un livre unique. Le deuxième auteur est René Girard avec sa théorie du désir mimétique qui explique la rivalité mimétique. Comment appliquer cela au Maroc ? en mettant à jour toutes ses contradictions. Il faut que ce pays soit vu pour ce qu’il est : une usine à indignité à ciel ouvert.

    babar
    23 juillet 2021 - 5 h 32 min

    D’accord entièrement d’accord

    TOLAG ZAATCHA c’est esclaves comme
    tu la dis copie et ne font que cela a longueur de temps.
    et sans gêne est sans
    honte .comme voisin ce sont les pire du monde .il regarde et écouter et reproduisent .moi perso je les éviter des que je les voie je me cache de peur d’être reproduit le lendemain .ils nous fatigue
    Rien que pour cela j’ai hâte de rentrer dans mon pays .je dis cela car les ahl mon octroient un logement et j’ai des voisins esclaves.une horreur

    TOLGA - ZAÂTCHA
    22 juillet 2021 - 22 h 00 min

    Mais les esclaves mococos NOUS COPIENT EN TOUT. ABSOLUMENT EN TOUT… D’ailleurs, ils ne savent faire que ça.

    Ils ne sont « créatifs » que dans LE MENSONGE.

    Jugez-en par vous-mêmes :

    – Le couscous ALGÉRIEN est devenu… « marocain ».

    – Le CAFTAN ALGÉRIEN est devenu… « marocain ».

    – Le KARAKOU ALGÉRIEN est devenu… « marocain ».

    – Le BADROUN ALGÉRIEN est devenu… « marocain ».

    – Le gâteau LAÂGHRIBIA est devenu… le gâteau « marocain » – el maghribia.

    Et ainsi de suite, dans beaucoup d’autres domaines…

    Puis, un beau jour, on va se réveiller, et les esclaves mococos vont nous dire :

    L’ALGÉRIE c’est : le maroc. Sans rougir mais surtout sans hachma et plein d’aplomb avec l’indignité des GUEUX !!!

    Ce sera, le bouquet final, en somme.

    Notre malheur, réside dans le fait qu’on n’ait pas eu la chance de CHOISIR nos voisins. Et tout notre malheur réside en ce fait et dans ce hiatus historique.

      Nacer
      24 juillet 2021 - 22 h 09 min

      le RAI, la chanson « Ech chemaa » du Marhoum Messaoudi chantée par lemdjared comme du patrimoine marroki…….etc Il manque juste un jour de nous dire Emir AEK, Benbadis, Benm’hidi et autres valeureux chuhada qu’ils étaient Marroki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.