Hommage au moudjahid Noureddine Kacem dit Bouamama décédé à Oran

Bouamama Kacem
Le moudjahid Bouamama (debout à droite) avec les colonels Boumediene et Lotfi. D. R.

Le moudjahid Noureddine Kacem, connu sous son nom de guerre Bouamama, nous a quittés ce vendredi à l’âge de 87 ans. Le défunt est né le 9 avril 1934 à Aïn El-Hadjar, dans la wilaya de Saïda. Il a rejoint les rangs de l’Armée de libération nationale (ALN) en 1956, depuis Tessala, Wilaya V historique, zone 5, en qualité de chef de section, puis d’officier instructeur à Kebdani, sur instruction du commandant Ferraj, sous l’autorité du chahid Larbi Ben M’hidi.

Après l’indépendance, le défunt fut nommé chef de daïra à Tighennif. Il occupera le poste de directeur des Douanes algériennes à Oran de 1965 à 1970, avant de rallier la compagnie pétrolière nationale Sonatrach où il dirigera les relations et le commerce extérieurs dès la nationalisation des hydrocarbures. Il sera, par la suite, nommé directeur de la région ouest au sein de la même société. Dans les années 1990, et vu ses brillants états de service, il se verra confier la fonction de chargé de mission auprès du gouvernement.

Le défunt a été admis à la retraite dans les années 2000 en qualité de cadre de la nation.

C’est avec une grande tristesse que ses compagnons d’armes ont appris la nouvelle du décès de ce combattant de la première heure qui a affronté l’armée coloniale avec courage et bravoure aux côtés de Houari Boumediene, du colonel Lotfi et du capitaine Zerguini, entre autres (voir photo). «C’est pour moi une triste nouvelle qui m’endeuille au plus profond de moi, lui qui fut pour moi un grand frère que j’apprécie énormément et ce, depuis les écoles de Miliana et de Koléa, en passant par Strasbourg, puis l’ALN et tout au long de l’indépendance», témoigne un moudjahid qui a eu à le connaître durant la Guerre de libération nationale et même avant. «Je garde de lui le souvenir de l’homme intègre et foncièrement patriote», a-t-il souligné.

H. A.

Comment (7)

    Anonyme
    11 octobre 2021 - 21 h 27 min

    Allah y rhamo.

    N'oublions jamais nos anciens
    11 octobre 2021 - 12 h 10 min

    ALLAH YARHAMOU
    Ce valeureux et honorable patriote.
    Nous sommes bi idn illah la relève

    Chaoui
    10 octobre 2021 - 19 h 28 min

    Les Héros sont éternels !
    On ne meurt jamais tout à fait quand on se bat pour sa terre, son Pays, son Peuple !
    Le corps de Si Bouamama peut bien disparaître, son âme, elle, nous habite et se perpétue en nous, dans nos cœurs et nos pensées, comme celles de tous nos valeureux Chahadas et défunts Moudjahid.
    Repose en Paix Si Bouamama !
    Le flambeau de notre liberté est passé entre les mains de tes enfants, de tes frères et tous les Algériens.

    Raïna
    10 octobre 2021 - 19 h 18 min

    La ila wa la ila rajihoun
    Allah y rahmou
    Condoléances à sa famille et ses proches.

    Hocine-Nasser Bouabsa
    10 octobre 2021 - 18 h 26 min

    Je m’incline à la mémoire de ce grand patriote et présente mes profondes et sincères condoléances à sa famille.

    « A Dieu nous appartenons et a lui nous retournerons. »

    Elephant Man
    10 octobre 2021 - 17 h 56 min

    Allah Yarhmou

    Eva
    10 octobre 2021 - 17 h 06 min

    Que la paix de son âme courageuse l’accompagne. Que Dieu la recueille.
    🙏💟

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.