Des centaines de délinquants arrêtés en une nuit à Tipasa et Alger

La Gendarmerie nationale a effectué, dans la nuit de samedi à dimanche, plusieurs descentes et opérations coup-de-poing dans les wilayas de Tipasa et d’Alger. Ces sorties nocturnes, qui s’inscrivent dans le cadre du plan spécial de sécurité déployé à l’occasion du mois du Ramadhan, ont permis le démantèlement de 40 bandes de malfaiteurs dans le Chenoua et la neutralisation de noyaux de délinquants dans la capitale. Selon notre source, 126 délinquants, dont une dizaine récemment sortis de prison dans le cadre de la grâce présidentielle, ont été interpellés. Les identifications opérées au niveau des barrages de contrôle, dressés dans la capitale, ont permis l’interpellation de 403 individus recherchés par les services de sécurité et la justice, et la récupération de 31 véhicules volés. La mobilisation des SSI (section de sécurité et d’intervention) a contribué à maîtriser les noyaux de délinquants où armes, drogue, fausse monnaie font bon ménage en ce mois sacré. Les gendarmes ont mis la main, ainsi, sur une vingtaine de dealers et de consommateurs de drogue, et des immigrés clandestins ont été appréhendés en flagrant délit pour trafic de fausse monnaie en devises et en dinar algérien. Dans la lancée, indique notre source, un grand réseau aux multiples ramifications, basé au Maroc et en Tunisie, a été démantelé par les gendarmes qui ont opéré suite aux renseignements faisant état de sabotage des réseaux électrique et téléphonique. Lors de cette descente, les gendarmes ont révélé avoir récupéré 46 tonnes de cuivre conditionnés sous formes de plaquettes. Aux portes de la capitale, notamment à Zeralda, Birtouta, Réghaïa, Douéra, Rouiba, les unités relevant du groupement territorial de la gendarmerie d’Alger ont réussi à neutraliser 14 gangs en un temps record, tous spécialisés dans les batailles rangées. Des sabres, des gourdins, des bombes lacrymogènes et des couteaux ont été saisis. Raison pour laquelle la GN a renforcé ce dispositif avec 185 patrouilles, 72 barrages fixes et mobiles et les escortes de train en ce mois sacré. Le dispositif, basé sur la présence en continu des éléments de la gendarmerie sur le terrain, cible les mosquées, les lieux de détente et de rassemblement, les plages, les axes routiers et les marchés. La nuit, des renforts sont mobilisés afin de sécuriser les milliers de familles qui veillent jusqu’à 2h ou 3h du matin. Selon un bilan exhaustif communiqué par le chef d’état-major du groupement de Gendarmerie nationale, 1 100 individus ont été interpellés depuis janvier dernier et présentés devant la justice ; 446 ont été écroués. Au plan de la sécurité routière, les dispositifs mis en place, dont les radars, les caméras de surveillance, le numéro vert 10-55, ont abouti au retrait 12 661 permis de conduire à Alger, soit une moyenne quotidienne de 70 retraits.
Yanis B.
 

Commentaires

    Anonyme
    29 juillet 2012 - 13 h 01 min

    Une bonne chose de faite !
    Une bonne chose de faite !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.