Prime du sud : les syndicats maintiennent leur grève

Pas de trêve ! Les sept syndicats qui réclament la revalorisation de la prime de zone maintiennent leur grève hebdomadaire pour la quatrième semaine de suite. Au terme d'une réunion qui a duré plusieurs heures, aujourd’hui à Laghouat, les sept syndicats ont opté pour la poursuite de la protestation afin de faire pression sur le gouvernement, appelé à accélérer la mise en application de cette revalorisation promise par le ministre du Travail, Tayeb Louh. Ce dernier s’était exprimé au nom du gouvernement. Mais la promesse verbale n’est pas suffisante pour ces syndicats pour renoncer à leurs actions revendicatives. Cette fronde est menée par à la fois le Syndicat national des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Snapest), l’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation (Unpef), le Conseil national des enseignants du supérieur (Cnes), le Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), du Syndicat algérien des paramédicaux (SAP), le Syndicat national autonome du personnel de l’administration publique (Snapap) et le Conseil des lycées d’Algérie (CLA). Ils disent avoir minutieusement examiné les propos du ministre du Travail et sont arrivés à la conclusion que rien n’est encore clair. Le ministre avait en effet assuré qu’un groupe de travail ministériel s'attelait actuellement à l'augmentation de la prime du sud. Cette commission est en phase d'élaboration de l’augmentation de la prime sur la base des salaires de 2008 au lieu de ceux de 1995, suite à la révision du statut de la Fonction publique. Ce travail, d’après lui, devra être achevé prochainement. Mais il n’a avancé aucune date. Aussi, les sept syndicats observeront à nouveau une grève de quatre jours à compter de lundi dans les wilayas du Sud.
Sonia B.
 

Comment (2)

    abdelali
    24 août 2013 - 6 h 28 min

    la prime du sud vient enfin
    la prime du sud vient enfin d’être légitimée comme dit le vieux dicton ‘il faut rendre à César ce qui appartient à César’ Cette prime nous a été volée depuis exactement 2002. Nous prions donc à ce que l’autorité ministérielle dégage une enveloppe pour nous régler nos rappels depuis la date sus-citée. bon nombre de retraités concernés espèrent percevoir leur droit spoliés.




    0



    0
    00213
    5 mai 2013 - 10 h 44 min

    Sud par ici sud par là ? Il
    Sud par ici sud par là ? Il est temps de neutraliser ce petit groupuscule.
    .
    Tout est planifié :
    La première phase a commencé d’Avril 2012 à Avril 2013 (Mali – In Anemas – Scandales financiers… )
    Nous sommes actuellement dans la seconde phase qui va aller jusqu’aux élections présidentielles.
    Puis viendra la troisième, la contestation de l’élection (prévisible et alimentée depuis l’étranger) qui durera environ 1 an.
    .
    Si on passe cette tempête : L’Algérie deviendra définitivement un pays stable et un acteur clé dans le monde.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.