Le mal est fait

Par R. Mahmoudi – Chargé par le chef de l’Etat de veiller à l’application des mesures annoncées pour rétablir l’ordre et la sécurité à Ghardaïa, après la tragédie d’hier, le Premier ministre a réitéré «la détermination de l’Etat et toutes les institutions» à faire face, dit-il, aux fauteurs de troubles, et ce, par l’application «stricte» de la loi pour leurs atteintes à la sécurité des personnes et de leurs biens. Un discours ressassé depuis plusieurs mois, sans qu’aucune avancée n’ait été enregistrée sur le terrain. Au contraire, la situation n’a fait que s’envenimer. Or, ce qui était attendu du gouvernement en ces moments difficiles, ce sont des mesures concrètes, fortes, courageuses, décisives et susceptibles de rétablir la confiance dangereusement rompue dans cette région du pays, entre la population et les pouvoirs publics censés assurer sa protection. Car, si c’est seulement à partir de maintenant que l’Etat va commencer à devenir plus strict dans l’application de la loi, parce qu’il y a eu autant de morts, on ne sait pas quand la situation pourra être assainie et quand la paix reviendra enfin dans la paisible oasis du M’zab. Il fallait y penser avant, pour éviter l’hécatombe de ce triste mercredi. C’était pourtant facile d’anticiper les événements, puisque toute l’opinion était déjà avertie, depuis quelques semaines, de cette grave escalade de la violence, doublée d’une menace terroriste latente. Il y a longtemps que l’armée aurait dû être chargée du rétablissement de l’ordre dans cette région. Sa présence était surtout nécessaire pour parer à tout risque d’intrusion de groupes armés qui pourraient y trouver un terrain propice. Pour le reste, c’est-à-dire tout ce qui a trait à la préservation de la cohésion sociale, au dialogue intercommunautaire, à la neutralisation des facteurs de discorde, nombreux et complexes, aux poursuites envisagées contre les fauteurs de troubles, il appartient au gouvernement et aux forces politiques de s’y atteler sans perdre une seconde de plus. S’il n’est pas déjà trop tard.
R. M.

Comment (37)

    Anonyme
    10 juillet 2015 - 8 h 44 min

    L’ANP est la clé du problème
    L’ANP est la clé du problème puisque c’est elle qui cautionne le président et le maintient au pouvoir grâce à la soumission de son chef -adjoint à Said véritable maitre du bled approuvé par le DRS.tous les maux politiques de l’Algérie viennent l’armée(exception faite de l’époque ou le généralissime Khaled Nezzar que dieu lui accorde santé et longue vie!!!!




    0



    0
    Anonymous
    10 juillet 2015 - 0 h 21 min

    @ AP: Merci d’avoir laissé le
    @ AP: Merci d’avoir laissé le message de
    Anonyme (non vérifié) | 9. juillet 2015 – 18:58.
    Il traduit la rage et la révolte que nous inspirent ces massacres dans une région réputée par son hospitalité et sa population par son désir de coexistence légendaire. Quel est le village algérien où il n’y a pas des commerçants mozabites. A-t-on oublié que cette région nous adonné Moufdi Zakaria dont les poèmes écrits pendant la guerre de libération, le furent avec une plume trempée dans le sang de chouhada. A-t-on oublié que cette région nous a donné le vénéré cheikh Bayoud le leader spirituel qui dès les premiers mois de la lutte armée, opposa une fin de non-recevoir à la France qui comptait sur son appui pour promouvoir sa solution de donner l’indépendance au Nord sans le Sahara?




    0



    0
    Anonyme
    10 juillet 2015 - 0 h 10 min

    @ Augustin n’taghast (non
    @ Augustin n’taghast (non vérifié) | 9. juillet 2015 – 11:55
    Tu notes que
    ==A l’occasion de la fête de l’Indépendance:l’Etusa (ex-RSTA) a orné ses bus avec la photo du Président Bouteflika.==
    T’as rien vu mon frère! lors de l’inauguration, l’année dernière, de la Grande Mosquée AbdelHamid BenBadis d’Oran et alors que tout le monde s’attendait à ce que la protrait du fondateur des Oulémas ornât la façade de l’imposant lieu de culte, les Oranais furent sidérés de découvrir le portrait de 10 mètres de hauteur de fakhamatou, déployé sur toute la façade. Beraucoup firent part de leur indignation qu’un lieu de culte de Dieu fût utilisé pour le culte de…la personnalité




    0



    0
    Anonyme
    10 juillet 2015 - 0 h 02 min

    Un proverbe bien de chez
    Un proverbe bien de chez nous, et même s’il est trivial, ne dit pas autre chose que le titre de l’article:
    =ki hazket, jamlet rajliha==




    0



    0
    Laetizia
    9 juillet 2015 - 21 h 31 min

    Par zyriab (non vérifié) | 9.
    Par zyriab (non vérifié) | 9. juillet 2015 – 10:13
    il y a malheureusement cette hécatombe du mzab et je trouve normal de s’attarder sur cela : 22 personnes ont trouvé la mort combien de familles endeuillées et brisées à jamais? sans que les autorités chargées du maintien de l’ordre ne rendent de comptes suite à leur incompétence criminelle! Toute l’Algérie est solidaire mais impuissante? nous espérons un dénouement rapide et définitif de cette crise obscure qui n’a que trop duré!
    mais il y a, comme tu le rappelles, l’espoir de voir le monde se libérer du joug des us-sionnistes! j’ai aussi fait remarquer à AP son parti pris contraire au bon sens et à la déontologie et sa non couverture de certains faits majeurs mondiaux et locaux susceptibles d’infléchir nos opinions respectives et d’amener quelque éventuelle retombées positives par nos débats.
    paix aux victimes de l’obscurantisme!




    0



    0
    marabounta
    9 juillet 2015 - 19 h 16 min

    le pouvoir est en fin de vie
    le pouvoir est en fin de vie ce n’est pas l’Algérie qui est en fin de vie,
    le pouvoir n’as plus de légitimité depuis 1988, avant il avait une certaine légitimité dite historique
    ce qu’il pensait, il y a une déliquescence une absurdité, une mafia, ce pays mes chers frères nous sommes rien dans le concert des nations, ça fait mal de le dire mais il faut en avoir le courage, le pouvoir est entrain de dresser les algériens contre d’autres algériens, ils sont prêt a tout ces voyous pour conserver la rente, le problème c’est que le magot a fendu suite a la dégringole du prix du pétrole, les prédateurs de l’étranger en complicité avec ce pouvoir qui est prêt a toutes compromissions pour se maintenir, quand je dis le pouvoir ce n’est boutef et sa suite, il n’est que la partie visible,
    c’est tout le pouvoir, les forces occultes etc…




    0



    0
    Anonyme
    9 juillet 2015 - 19 h 07 min

    En 2001, les services de
    En 2001, les services de sécurité avaient réussi à stopper quelques trois millions de marcheurs kabyles, venus de Béjaia, Tizi-Ouzou et Bouira à Alger pour dénoncer les assassinats commis dans l’impunité totale par la gendarmerie algérienne en Kabylie. Une répression féroce s’en est suivie dans les rues d’Alger même.
    Aujourd’hui, la vallée du M’zab compte ses morts dans un silence assourdissant du gouvernement qui n’a rien vu, rien entendu et n’a douté de rien.
    Autrement, serait-ce croyable qu’un Etat qui a réussi à stopper trois millions de manifestants soit incapable de mettre hors d’état de nuire une clique de quelques voyous de la pire espèce qui sèment le trouble et la haine jusqu’à provoquer la mort de plusieurs dizaines de jeunes Mozabites, dans l’impunité totale et sous les yeux des services de sécurité ? Comment expliquer l’incapacité ces fonctionnaires de sécurité devenus spectateurs ? En haut-lieu, manifestement les calculs sont au laisser-faire.




    0



    0
    Anonyme
    9 juillet 2015 - 18 h 53 min

    Les gouvernants n’écoutent
    Les gouvernants n’écoutent pas. Ils n’écoutent ni son peuple, ni l’opposition et pourtant: »Depuis des années, le FFS n’a cessé d’alerter et de proposer des solutions aux différentes crises qui secouent cette région. En janvier 2014, après plusieurs missions d’informations sur place, le groupe parlementaire du FFS a déposé une demande de commission d’enquête parlementaire. Depuis, le FFS ne cesse de la revendiquer et de se heurter au refus et à l’indifférence des partis du pouvoir », rappelle le FFS.




    0



    0
    marabounta
    9 juillet 2015 - 18 h 40 min

    le pouvoir est en fin de vie
    le pouvoir est en fin de vie ce n’est pas l’Algérie qui est en fin de vie, le pouvoir n’as plus de légitimité depuis 1988, avant il avait une certaine légitimité dite historique ce qu’il pensait, il y a une déliquescence une absurdité, une mafia, ce pays mes chers frères nous sommes rien dans le concert des nations, ça fait mal de le dire mais il faut en avoir le courage, le pouvoir est entrain de dresser les algériens contre d’autres algériens, ils sont prêt a tout ces voyous pour conserver la rente, le problème c’est que le magot a fendu suite a la dégringole du prix du pétrole, les prédateurs de l’étranger en complicité avec ce pouvoir qui est prêt a toutes compromissions pour se maintenir, quand je dis le pouvoir ce n’est boutef et sa suite, il n’est que la partie visible, c’est tout le pouvoir, les forces occultes etc…




    0



    0
    Anonyme
    9 juillet 2015 - 18 h 22 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 9. juillet 2015 – 18:58
    Rien à ajouter, bravo pour le patriote algérien que tu es, ceux défendent Bouteflika sont des traitres qui n’ont pas une goutte de sang algérien qui coule dans leurs veines, ils devront répondre devant Dieu qui a déjà puni leur parrain Bouteflika il la cloué dans un fauteuil, il fait dans ses couches culottes, il ne sait même plus parler, il est devenu un légume, que ses proches ont maintenu pour continuer le pillage de l’Algérie, et cela tout le peuple algérien le sait, mais évite de faire subir à l’Algérie le chaos syrien, Lybien, c’est là où veulent nous les marocains Bouteflika et leur clan qu’ils soient maudits à l’éternité.




    0



    0
    Anonyme
    9 juillet 2015 - 17 h 58 min

    Je renvois : mon message
    Je renvois : mon message n’est pas passe.
    ===========
    Par raselkhit (non vérifié) | 9. juillet 2015 – 14:28

    Se poser la question Est-ce que tous ces commentaires sont dus à une seule et même personne ou à une bande bien organisée??
    ————-
    Pour mon cas, je suis seul.

    Et ces hommes d’etat (z3ama) ont franchi le rubicon.
    Depuis deux ans, Ghardaia en bave de divisions entre algeriens.
    Des teles saoudiennes font declarer par un algerien traitre que les Ibadites sont des ennemis de Dieu.
    Cette putain d’ideologie de merde du wahabisme (laissez mes propos tels qu’elles) est ennemie de la vie.
    Ces teles auraient du faire l’objet d’une plainte internationale.

    Que des types payes par l’Etat soient incapables de faire leur boulot de fonctionnaires (faire fonctionner un etat) est une faute impardonnable apres cette decennie de merde qui a casse notre pays et rendu notre peuple orphelin de ses guides naturels.

    Tu as oublie les ecarts de langage de Sellal contre les chaouis (je n’en suis pas un !).

    On passe notre temps a avoir des incapables, obnubiles par leurs poches, leur ego, leur plan de carriere.
    Alors oui je le dis tout de go.
    C’est une faute impardonnable.

    Et pour ma part je n’en resterai pas la : je me souviendrai de chacun d’eux pour les prochaines presidentielles et ils rendront leur vomi sur ce peuple qui ne cesse de souffrir sans que le moindre respect ne lui soit rendu.

    Ces fonctionnaires doivent leur fric a une seule chose : aux richesses naturelles de l’Algerie qui ne viennent pas de leur arrogance, mais du don de Dieu pour le peuple algerien.
    Nous avons tout pour etre une puissance pour nous-memes, pour faire de nos enfants des rois chez eux.

    On assiste a une clochardisation des potentialites de notre peuple.
    L’exil semble etre la solution pour les personnes qui peuvent partir.
    On souffle sur la braise.

    Ces politiciens sont merdiques de ne pas avoir agi en intelligence : 22 morts algeriens pour rien.
    22 personnes qui auraient pu donner leur vie et leurs forces pour le bien de l’Algerie.

    Jusqu’a quand certaines de nos elites se croiront superieures a un peuple qu’ils crachent ?
    22 personnes sont mortes. Apres une decennie ou notre peuple a ete saignee c’est impardonnable ! Inqualifiable.

    Si tout le monde pense la meme chose d’apres toi, jusqu’a ce que tu oses parler de bande qui sevit sur ce site, c’est que ta pensee est paranoiaque. Pire c’est que tu n’as pas percu la pensee commune qu’on n’en peut plus de voir notre pays et notre peuple se faire traiter comme une banque et un butin.

    Les Algeriens ne savent qu’une chose : l’armee algerienne seule est solide dans ce pays, le reste est devenu de facto un empire de butins et de fortunes personnelles.
    Les prochaines presidentielles seront terribles, rien ni personne ne pourra se cacher a l’etranger sans connaitre une reponse adaptee.

    On comprend mieux maintenant le cinema de Bouteflika, ce pleutre, simulateur, seducteur et manipulateur. L’armee a fait la connerie de sa vie en faisant appel a ce Bouteflika. C’est un imposteur, un fabuliste, un crooner.

    On comprend l’humiliation qu’il va subir dans sa chair aux yeux de tous. Ce qui lui arrive est une punition de Dieu qui le scandalise et montre son gout du pouvoir diabolique. Ce monsieur ne retardera pas l’heure de la mort. Apres il rendra des comptes. Les siens aussi.
    C’est de la merde qu’on fait subir a notre peuple.

    Si ces representants laches, interesses par leur carriere, n’aiment pas le peuple algerien, qu’ils aient la coherence de degager definitivement.

    Sinon gazez-nous tous, faites un genocide de tous les algeriens et faites de l’Algerie une colonie avec un nouveau peuple.

    Dieu vous maudisse de maltraiter le peuple algerien a ce point.
    Dieu vous maudisse de jouer avec le feu.
    Dieu vous maudisse d’avoir ote la vie de 22 personnes par votre incompetence crasse.
    Dieu vous maudisse de briser notre peuple qui n’arrete pas de souffrir dans un pays richissime.

    J’espere qu’on laissera mon message tel quel.
    22 algeriens sont morts en plein ramadan apres deux annees de tensions, si vous ne savez pas faire votre boulot, degagez.

    Jusqu’a quand trouvera-t-on normal de mourir comme des chiens.
    Chaambas, mozabites,je m’en fous des qualificatifs : des algeriens meurent pour rien.

    Jusqu’ou notre lachete va t-elle descendre ?
    Said Bouteflika doit se preparer a trouver un autre travail. On ne veut pas de la decadence qu’il nous prepare. On ne veut pas que notre pays devienne plus encore un bordel.

    3ayb 3alikoum,
    da3wet char li dirto fi bledna,
    fi adh Ramdhan Allah y mesakhkom.
    Qatalto chaa3bna.




    0



    0
    Anonyme
    9 juillet 2015 - 17 h 40 min

    A LA CLIQUE DES MAROCAINS AU
    A LA CLIQUE DES MAROCAINS AU POUVOIR : DEHORS !
    (…), (…), VOLEURS.
    DEGAGEZ DE CHEZ NOUS.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.