Connexion internet : le rétablissement retardé à 2h du matin

46% de la population de plus de 15 ans surfent quotidiennement sur internet. D. R.

Le rétablissement de la connexion internet, annoncé pour 1h du matin, a été retardé à 2h du matin en raison «des complications techniques» rencontrées lors de la fusion par l’équipe italienne du câble de fibre optique sous-marin, a annoncé ce samedi Algérie Télécom (AT) dans un communiqué, relevant qu’elle s’engage à rembourser ses clients à la hauteur de la durée des perturbations.

«Dès lors, nos équipes ont effectué les tests et les réajustements nécessaires pour garantir la fonctionnalité du câble et la précision des fusions du câble de fibre optique sous-marin réalisées», a expliqué l’entreprise, soulignant que «les tests se sont finalement avérés concluants tôt ce matin où la connexion internet a été rétablie pendant une durée d’heure, entre 7h40 et 9h». Toutefois, «l’alimentation du câble en énergie doit être interrompue pendant que l’équipe à bord du navire procède à la couverture de la jonction pour sécuriser les brins de fibre optique fusionnée», a expliqué AT.

Le chef de mission prévoit une durée de «6 à 7 heures» pour s’y faire, a-t-elle noté, précisant que pendant ce temps, «nos équipes continuent à veiller à l’optimisation et la sécurisation du trafic dans le même schéma tracé hier». Algérie Télécom a tenu à présenter ses «excuses» à ses «aimables» clients pour les «désagréments» causés par la sécurisation du câble sous-marin SMW4.

Pour rappel, le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication avait annoncé mardi dernier que le trafic internet sur le câble sous-marin d’Annaba, qui a subi le 6 mars dernier des dommages suite à des intempéries, sera interrompu vendredi entre 1h et 18h afin de procéder à son transfert vers de nouveaux branchements.

Plus de 13 millions d’Algériens surfent chaque jour sur internet

Plus de 13 millions d’Algériens surfent chaque jour sur internet, selon une enquête sur internet et les réseaux sociaux en Algérie effectuée durant le mois de février 2017 par la société spécialisée IMMAR Research & Onsultancy. Au total, 13,10 millions d’Algériens âgés de 15 ans et plus surfent chaque jour sur internet, soit 46% de cette frange de la population, et environ 10,82 millions d’Algériens de cette catégorie d’âge fréquentent quotidiennement les réseaux sociaux, soit 38% de la population, selon l’enquête réalisée entre le 2 février et le 1er mars sur un échantillon de 3 000 individus représentant une population de plus de 28,44 millions d’hommes et de femmes âgés de 15 ans et plus résidant dans les milieux urbain et rural et répartis sur tout le territoire national.

Au niveau régional, cette pratique est assez homogène, souligne IMMAR Research & Onsultancy qui relève une prééminence de la région est (49%), suivie du centre (46%) et des régions ouest et sud (44% chacune). IMMAR Research & Onsultancy qualifie, en outre, internet de «média des jeunes» tant le critère d’âge est déterminant des comportements vis-à-vis de ce nouveau média, notant que 77% des 15-24 ans, 55% des 25-34 ans, 32% des 35-44 ans, 21% des 45-54 ans et 17% des 55 ans et plus surfent chaque jour sur internet. Selon l’enquête, 50% des urbains accèdent quotidiennement à internet, contre seulement 29% des ruraux.

Facebook, le plus fréquenté

Facebook est le réseau social le plus fréquenté en Algérie, avec plus de 9,7 millions de visites par jour. Quatre sites internet, 3 internationaux et 1 algérien, tiennent le haut du classement des sites visités chaque jour en Algérie, souligne IMMAR Research & Onsultancy, qui relève que Facebook est le réseau social le plus fréquenté avec plus de 9,7 millions d’Algériens de 15 ans et plus qui visitent quotidiennement ce site. Ils sont plus de 3,7 millions d’Algériens de 15 ans et plus à aller chaque jour sur Youtube, plus de 500 000 sur Google et Instagram et plus de 300 000 sur le site algérien Ouedkniss spécialisé dans la vente sur internet.

S’agissant de l’utilisation quotidienne d’internet, les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Linkedin) se taillent la part du lion en termes de fréquentation en Algérie avec 82% du nombre d’utilisateurs, suivis par ceux qui effectuent des recherches (24% d’utilisateurs). La fréquentation des sites de divertissement (jeux, musique, radio, films, vidéos, télévision, Youtube…) représente 21% des utilisateurs d’internet, alors que ceux qui communiquent par vidéoconférence comme Skype, Viber et WhatsApp représentent 11%.

9% des internautes effectuent, quant à eux, des recherches pour des besoins professionnels, 7% lisent la presse quotidienne en ligne, 4% consultent leurs messageries et envoient des e-mails, 4% téléchargent des films, musiques et jeux, 2% suivent et téléchargent des cours en ligne et 2% téléchargent des logiciels. Concernant la fréquentation journalière moyenne des réseaux sociaux selon le sexe et l’âge notamment, IMMAR Research & Onsultancy affirme que les réseaux sociaux ont définitivement intégré le quotidien des Algériens. Chaque jour, 38% des Algériens de 15 ans et plus vont sur les réseaux sociaux, selon l’enquête, qui relève, néanmoins, que la fréquentation de ce nouveau média est loin d’être homogène au sein des différentes catégories de la société algérienne.

Les réseaux sociaux attirent chaque jour 49% des hommes et seulement 28% des femmes, et 41% des urbains et seulement 24% des ruraux, précise la même source. «Le clivage générationnel marque de façon encore plus profonde la relation des Algériens avec ce nouveau média : 71% des 15-24 ans, 46% des 25-34 ans, 22% des 35-44 ans et seulement 12% des 45-54 ans ou 8% des 55 ans et plus pratiquent chaque jour le rituel des réseaux sociaux», note-t-on. 77% des internautes se connectent via des Smartphones.

L’enquête d’IMMAR Research & Onsultancy estime, par ailleurs, que 77% des internautes se connectent à internet via leur Smartphone contre 18% depuis leur lap-top, 9% de leur PC de bureau et 5% par la tablette, alors que la Smart TV (télévision connectée) et la console de jeux représentent moins d’1% des connexions. Il est enregistré aussi que 82% des internautes se connectent depuis leur maison, 16% depuis leur lieu de travail, 2% au wifi public gratuit, 2% au cybercafé et 14% d’autres endroits (voisins, parents, amis).

Pour accéder au web, 49% des internautes utilisent l’ADSL (Haut débit filaire), 41% la 3G mobile, 11% la 4G LTE, 4% la 4G mobile et 2% la 2G. IMMAR Research & Onsultancy note, par ailleurs, que plus de 13,3 millions d’Algériens de 15 ans et plus possèdent un Smartphone, soit 47% de la population de cette catégorie d’âge dont 50% sont des femmes et 44% des hommes. Il précise que les plus jeunes sont de loin les mieux équipés, ajoutant que 69% des 15-24 ans et 60% des 25-34 ans ont déclaré posséder un Smartphone, alors qu’ils ne sont que 38% des 35-44 ans, 26% des 45-54 ans et seulement 16% des 55 ans et plus. «Ces disparités se traduisent dans quasiment les mêmes proportions sur le plan de l’accès à internet et la fréquentation des réseaux sociaux», explique cette source, qui estime que 48% des 15 ans et plus possèdent un Smartphone dans la région centre, 51% à l’est et 43% à l’ouest et dans le sud. Le Smartphone connaît une pénétration de 50% chez les populations urbaines âgées de 15 ans et plus et seulement 33% chez les ruraux de la même classe d’âge, ajoute IMMA.

R. N.

Comment (2)

    anonyme
    15 avril 2017 - 21 h 29 min

    JE NE COMPRENDS PAS CET
    JE NE COMPRENDS PAS CET ENGOUEMENT DES GENS POUR CE SITE DEBILISSIME DU NOM DE FACE DE BOUC????




    0



    0
    oui mais ?
    15 avril 2017 - 13 h 51 min

    oui mais : svp , en termes
    oui mais : svp , en termes clairs , ça sera rétablie àquel heure ? car là on a plutot l’impression que ces travaux font dans le selectif genre : tu peux te connecter à certains sites .;.mais youtube et facebook ….les gars ont peu être mal soudés les cables de facebook ??? non ??




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.