Démystification du berbérisme (I)

Par Mesloub Khider – Il est communément reconnu que le berbérisme est né à l’étranger, et avec le soutien de la main invisible de l’étranger, avant d’essaimer en Kabylie. En outre, le berbérisme a toujours été l’apanage de la petite bourgeoisie intellectuelle francophone.

Dès l’époque de la lutte de libération nationale, cette frange de l’avant-garde des révolutionnaires algériens a voulu placer son combat sous les auspices de la spécificité culturelle berbère de l’Algérie. Animée par un esprit laïque inculqué par l’école française, souvent d’obédience communiste (stalinienne), elle s’est érigée contre l’orientation arabo-islamique impulsée au mouvement de libération nationale par la majorité des membres de l’organisation anticolonialiste.

Vaincue au cours des années 1940, puis totalement effacée de la scène politique au cours des années de la guerre de libération 54/62, la revendication berbériste refait surface au lendemain de l’indépendance. Portée par une minorité d’intellectuels établis en France et au Canada, la question berbériste prendra une dimension politique affirmée, notamment par la création de l’académie berbère.

Issus majoritairement de la Kabylie, ses principaux animateurs s’attelleront dès lors à élaborer une construction historique de l’Algérie totalement mythifiée. Ces berbéristes s’ingénieront à écrire l’histoire de l’Algérie sur des fondements entièrement falsifiés. Alors que tous les authentiques historiens s’accordent sur l’absence de l’existence d’un royaume uni et pérenne en Algérie, pays à l’époque éclaté en de multiples tribus constamment en guerre entre elles ; les berbéristes s’échinent à tresser des légendes sur cette période antique présentée comme glorieuse pour les Berbères.

Ces berbéristes kabyles n’hésitent pas non plus à accaparer l’histoire des rois (souvent romanisés) berbères. Qui, soit dit en passant, souvent ont réprimé les soulèvements des paysans berbères, acculés à la révolte du fait de la politique d’expropriation des terres et d’exploitation forcenée appliquée par les classes dominantes romano-berbères de l’époque.

Ainsi, au cours de ces dernières décennies postindépendance, une histoire berbérisée à outrance de l’Algérie a tenté de supplanter l’histoire officielle arabisée, tout aussi tronquée, en vue de justifier la revendication identitaire kabyle. Certes, la revendication linguistique berbère est légitime, mais elle ne doit pas justifier la falsification de l’histoire de l’Algérie, et au-delà, du Maghreb, par les partisans de l’amazighité.

De toute évidence, nous avons assisté à un véritable hold-up historique perpétré par les berbéristes. Dans leur entreprise de récupération chauvine, ils se sont livrés à une construction idéologique d’un récit historique berbériste totalement mythifié. Pour appuyer leur mystification, ils n’hésitent pas à user et abuser d’anachronismes.

Ainsi, ils appliquent sans vergogne des schémas de pensée contemporains à des réalités historiques antiques. Ainsi, parmi les plus grandes mystifications figure cet usage historique de la traduction du vocable «Amazigh» sous le nom «d’homme libre», en lui accolant une connotation politique contemporaine inappropriée et illégitime.

En effet, contrairement à la définition habituelle énoncée par les berbéristes, le terme Amazigh, s’il signifie bien «homme libre», ne peut pas être apparenté à l’expression actuelle moderne à l’évocation politique prononcée. Historiquement, il est établi anthropologiquement que les anciennes sociétés tribales, tels les Berbères, se désignaient, pour se différencier d’autres tribus ennemies aptes à être donc soumises, par le terme «d’hommes libres». «Hommes libres», par opposition aux autres hommes des autres tribus susceptibles d’être attaqués, soumis, dominés, réduits à l’esclavage, voire mangés.

Ce vocable ne peut donc pas être associé aux définitions contemporaines chargées d’une dimension politique puisée dans les sociétés démocratiques occidentales. Il n’a pas la valeur de l’acception moderne, théorisée par les philosophes et les législateurs contemporains occidentaux. En effet, dans son acception large, l’appellation moderne d’homme libre renvoie au concept de citoyen libre né avec les Révolutions française et américaine.

L’expression renferme cette dimension politique de l’homme inaliénable, aucunement soumis à une divinité ni à un pouvoir royal absolutiste. Affranchi de toute sujétion aux pouvoirs religieux et politiques, l’homme citoyen affirme ainsi sa liberté de gouvernance dans une société démocratique. On est loin de la définition anthropologique millénaire tribale.

Pourtant, la majorité des Kabyles, par ignorance historique, accordent encore aujourd’hui au vocable Amazigh la signification anachronique d’homme libre associé à sa définition moderne politique.

M. K.
(Suivra)

N. B. : Pour parer à toute accusation, je proclame que je suis algérien, kabyle originaire d’Aïn El-Hammam (ex-Michelet), fils de moudjahid et affilié à aucun parti politique ni inféodé à aucune secte religieuse. Dans le cadre du débat historique démocratique, considérez seulement qu’il s’agit, là, d’un point de vue, en l’espèce le mien. J’ai rédigé ma contribution en homme libre.

Comment (92)

    Abdelrahmane
    25 avril 2017 - 18 h 14 min

    @ anon nime:je suis convaincu
    @ anon nime:je suis convaincu, profondément convaincu de mon arabité, de par ma langue maternelle, ma culture familiale et sociale et ma civilisation d’appartenance, et celle de mon milieu d’origine, je suis un être humain monsieur, pas un fossile, je me base sur mon présent (et mon passé récent) pour me définir, comme tu le fais d’ailleurs toi. Toi, est ce que tu as attendu les résultats de ton test adn pour te déterminer en tant que kabyle ? Ou bien tu l’as fait au constat de ta langue maternelle, ta culture tribale, ta tribu et ton origine géographique PRÉSENTE ? Quant à moi, j’aurais été fier très fier d’être berbère si mon présent (et mon passé récent) le confirmait. mais d’une berberité apaisée, pacifique et conviviale comme celle du chaoui, du targui ou du mozabite, pas comme la votre makiste, rcdiste, une berberité tribaliste, sectariste, régionaliste, raciste, arabophobe, islamophobe, voire même algérophobe (rappelle toi comme vous dites ânegériens), votre berberité qui crie « vive les juifs, vive israhell », qui organise des repas publics de dé-jeûneurs les premiers jours de chaque ramadhan, celle qui abhorre les arabes,la langue arabe et tous ce qui est arabes malgré les bienfaits que vous ont apportés les arabes à leur arrivée en Afrique du nord.

    9
    2
    Anonymous
    25 avril 2017 - 5 h 51 min

    Tous les peuples de la terre
    Tous les peuples de la terre sont égaux dans leur humanité, différents dans leur culture. Donc pas d’échelle de valeurs.
    Se revendiquer d’une autre identité sue la sienne relève de l’ aliénation ou de l’ignorance.

    La majorité pour ne pas dire la totalité des habitants d’Afrique du Nord sont Berbères et ça c’est une réalité scientifique objective qu’on le veuille ou non.

    Je suis convaincus que dans quelques dizaines d’années quand l’algérien se sera libéré des poids de l’idéologie actuelle et de celle de la religions et qu’il aura acquis son autonomie intellectuelle, il récupèrera sa fierté d’être ce qui il est réellement. Et du coup il se débarrasseras de cette schizophrénie source de toutes les violences.

    Cordialement

    2
    6
      Abdelrahmane
      25 avril 2017 - 17 h 53 min

      A VOUS SUIVRE, à suivre votre
      A VOUS SUIVRE, à suivre votre propagande kabyliste, vous allez nous dire dans 50 ans que ce n’est pas la france qui a remporté la coupe du monde en 1998 mais la kabylie puisque c’est un certain zidane, un kabyle qui a été l’artisan de cette victoire en coupe du monde et qu’il n y avait dans l’équipe de france aucun (ou presque) français de souche. Donc pour vous dans 50 ans c’est vous les champions du monde de football en 1998 et non pas la france.

      4
      2
        Anonymous
        26 avril 2017 - 5 h 38 min

        La nationalité est un concept
        La nationalité est un concept administratif. Zidane est bien Français mais il demeurera Kabyle et il n’y pourra rien. Tout comme Thierry Henry est français mais restera Martiniquais.
        Le raisonnement est simple.

        1
        4
          Enzo
          28 avril 2017 - 7 h 28 min

          Zidane et ses ascendants
          Zidane et ses ascendants portent des noms et prenoms arabes ses enfants des prenoms europeens (luca,enzo,theo) pas de massinissa ni yugurtha,ou est alors le kabyle?????

          Abdelrahmane
          28 avril 2017 - 9 h 51 min

          oui mais pour les berberistes
          oui mais pour les berberistes kabylistes, juste par ce que zidane est originaire de la région de bejaia (malgré la remarque pertinente que tu viens de faire) il est donc kabyle et grâce à son rôle dans la victoire de la france en coupe du monde de football en 1998, çà leur donne le droit de considérer dans 5 décennies, pour booster leur propagande berberiste kabyliste, que c’est la kabylie qui a remporté la coupe du monde de football en 1998.

          3
          1
    Anonymous
    24 avril 2017 - 19 h 25 min

    Les arabes ne parlent pas de
    Les arabes ne parlent pas de vous et ne vous ont rien demandé , c’est du fascisme gratuit ça.

    2
    2
    Abbdelrahmane
    24 avril 2017 - 16 h 34 min

    adbelnour 24 apr 2017 -14:44.
    adbelnour 24 apr 2017 -14:44. En attendant de trouver le temps et la disponibilité pour répondre à ton post dans les heures ou jours à venir, tu pourrais peut-être répondre à cette question fondamentale et essentielle mais de façon académique en puisant dans les sciences humaines, sans y mêler la religion : puisque vous dites que vous êtes 95% du peuple algérien et que les arabes ne représentent que 4% (c’est vous qui le dites), comment et pourquoi alors ces 4% d’arabes ont pu réaliser l’exploit et l’accomplissement extraordinaires d’arabiser ces 95% de berberes qui ont (aujourd’hui selon vous) comme langue maternelle l’arabe et ceux qui l’ont comme deuxième langue, ces 4% d’arabes qui ont pu dominer par leur langue ces 14 derniers siècles ? ne mêlez surtout pas la religion, elle n’a rien à y avoir. comment et pourquoi ces arabes n’ont pas pu réaliser ce même exploit extraordinaire ailleurs où ils sont allés, en iran, en turquie, en inde, au pakistan, en afghanistan, en indonésie, au bangladesh, en chine, au kazakhstan, dans le caucase, en afrique subsaharienne…pourquoi et comment ? svp, pas de recours à la religion, çà n’explique pas tout.

    4
    1
      Anonymous
      25 avril 2017 - 17 h 01 min

      Pour les 4%, poses la
      Pour les 4%, poses la question à IBN-KHALDOUN et le GEOGRAPHIC INSTITUTE.
      Pour l’arabisation, depuis 62 c’est par la force, en 183n0 la politique de fafa et avant devant la foi sincère et la naiveté de nos ancêtre c’est « la langue du paradis, du qoran, … »
      Et puis en tant qu’algérien, à ce jour, ENHABOU TAA ELHIQ.

        Abdelrahmane
        25 avril 2017 - 20 h 22 min

        ibn khaldoun n’a jamais donné
        ibn khaldoun n’a jamais donné de chiffres statistiques. le projet génographique ne parle nul part de berberes et d’arabes mais de méditerranéens (originaires d’orient et de l’ouest du croissant fertile çàd syrie, liban palestine), et parle de sud-ouest asiatique venus pas exclusivement de péninsule arabique mais de populations venues de l’Est du croissant fertile (donc mesopotamie), du caucase et de peninsule arabique et yemen. et voius les berberistes kabylistes vous l’avez tronqué, manipulé, trituré et détourné à votre convenance et profit mais sans succès et sans réussite puisque la vérité finit toujours par éclore. En tous cas, çà ne répond pas à la question: » puisque vous dites que vous êtes 95% du peuple algérien et que les arabes ne représentent que 4% (c’est vous qui le dites), comment, pourquoi et par quel miracle alors ces 4% d’arabes ont pu réaliser l’exploit et l’accomplissement extraordinaires d’arabiser ces 95% de berberes (selon vous) qui ont aujourd’hui comme langue maternelle l’arabe ‘(mais sont berberes selon vous toujours) et ceux qui l’ont comme deuxième langue, ces 4% d’arabes qui ont pu dominer par leur langue ces 14 derniers siècles ? comment et pourquoi ces arabes n’ont pas pu réaliser ce même exploit extraordinaire ailleurs où ils sont allés, en iran, en turquie, en inde, au pakistan, en afghanistan, en indonésie, au bangladesh, en chine, au kazakhstan, dans le caucase, en afrique subsaharienne…pourquoi et comment. voilà la question, répondez au lieu de vous dérober. vous lancez des défis mais vous fuyez au moindre contre-défi.

          Hello
          26 avril 2017 - 19 h 00 min

          Tu oses parler alors que tu
          Tu oses parler alors que tu ne sais ni lire ni comprendre un texte.
          Il va falloir que tu demande des compte au pouvoir qui t’a mis dans cet état.

          Abdelrahmane
          26 avril 2017 - 21 h 05 min

          @ hello 26 apr 2017 – 20:00.
          @ hello 26 apr 2017 – 20:00. je cite : »Il va falloir que tu demande des compte au pouvoir qui t’a mis dans cet état. »réponse: par ce que toi tu sais lire et écrire ?! Tu devrais auparavant savoir conjuguer en français : en français on met un « S » à la fin du verbe au présent à la deuxième personne du singulier—-. On dit tu demande(S) des compte(S), pas tu demande() des compte(*). Allez, ce soir, grâce à moi, tu dormiras moins bête. HAHAHAHAHA !! Bien sûr, l’hurluberlu va dire qu’il n’a pas relu son laïus, pour justifier sa bourde.,

    Abdennour
    24 avril 2017 - 13 h 44 min

    @ abdelrahmane

    @ abdelrahmane

    Mon frère Abdelrahmane tu commences à blasphémer, Rabi Yeghfarlek. Dans ton chauvinisme tu ignore la science, déforme la problèmatique et t’aventures sur un terrain blasphématoire. Tu compares les peuples islamisés qui ont combattu sur les terrains de bataille et celui de la science au nom de Dieu Soubhanou et sous la bannière de l’Islam aux gaulois qui ont combattu sous la bannière romaine. Si on avaient demandé aux peuples à islamiser de combattre sous la bannière arabe aucun homme n’aurait bougé le petit doigt, bien plus, nous autres amazighs connus pour avoir booster tous les empires conquérants dehors vous aurait renvoyé en arabie.
    Nous avons combattu pour Dieu et l’Islam et avons fondé une civilisation musulmane dont les orientalistes puis les arabes ont repris à leur compte. C’est comme si on attribuait la civilisation judéo-chrétienne aux romains, anglais ou carrément les amerloques.
    Sur un autre registre, arrêter d’être hors sujet. On vous dit seulement que nous sommes ethniquement essentiellement amazigh, linguistiquement bilingue avec, aujourd’hui, une prépondérance arabophone et que nous ne devons renier ni nos races, ni nos langues qui elles d’ailleurs se sont formidablement épousées et devons recentrer nos référentiels qui est ni à l’est ni à l’ouest mais le puisez des racines de notre nation. Nous sommes tous algériens, musulmans et ce citoyen algérien doit connaitre son histoire sans falsification, ni négationnisme.
    Laissons aux historiens et aux scientifiques le soin de réaffirmer ces référants identitaires en dehors des idéologies et des interférences de l’orient et de l’occident qui nous sont étrangers.
    Je te rappelle enfin ces vérités traduites du Saint Coran : « Nous avons fait dela diversité de vos langues un signe (aya) » et « appelez les par leurs pères », etc.

    1
    3
    Anonymous
    24 avril 2017 - 9 h 36 min

    Juste pour vous dire que le
    Juste pour vous dire que le Prophète Mohammed salat oua essalam aelih n’a rien à voir dans vos querelles. Bonne journée à tous.

      AMr
      24 avril 2017 - 11 h 34 min

      Le hold up des berbéristes n
      Le hold up des berbéristes n’est que la réplique à un autre hold up des arabo baathistes qui ont falsifié l’histoire du pays et du monde, sans parler des islamistes qui prédisent l’enfer et le purgatoire à tous ceux qui ne pensent pas comme eux.
      N’en déplaise à certains esprits fermés, les régions berbérophones, et elles ne se limitent pas simplement à la Kabylie, sont les premières à s’opposer à tout occupant quel qu’il soit, et , originaire de Kabylie, je ne connais pas de village Kabyle qui n’a pas sa mosquée, et ce, bien avant l’arrivée du wahabisme et de ses barbus!

      1
      4
    Abdel Aziz
    24 avril 2017 - 8 h 06 min

    L Indonésie le plus grand
    L Indonésie le plus grand Pays Musulmans ….Mais Pas Arabe ….et il ne parle pas Arabe ….

      Kaddour
      24 avril 2017 - 9 h 33 min

      Dites-moi qu’est-ce qui vous
      Dites-moi qu’est-ce qui vous dérange le plus dans la langue arabe? Les Indonésiens ne sont pas arabe mais maîtrise la langue arabe lorsqu’il s’agit de psalmodier le Coran ou lorsqu’il s’agit d’invoquer Allah et de faire la prière en récitant des Sourates coraniques. Où est le mal de connaître la langue arabe ou même tout autre langue.

        lakhdar
        24 avril 2017 - 12 h 50 min

        HACHA LILLAH personne ne dit
        HACHA LILLAH personne ne dit le contraire, c’est la langue du coran et c’est ça qui en fait une langue universelle, sinon elle serait confinée au hijaz. Les berbères sont partis plus loin que tout autre peuple islamisé puisqu’ils la maîtrisent parfaitement et 80% on en fait leur langue maternelle. On est contre nier notre race et dire qu’on est arabe comme nous l’impose la dictature avec son algerie arabe et son maghreb arabe, alors que musulmane est la seule vérité. Nos émigré sont francophones mais ne nient pas leur race, messi parle espagnol mais ne nie pas sa race, c’est ça la question et non la langue. Par contre les 4% d’arabes d’origine même s’ils se sont noyé dans l’océan amazigh et se sont dilué dans notre peuple ça nous dérangent pas qu’ls se disenr arabes dans une algérie unis par le sang amazigh dans son écrasante majorité.

          Anonymous
          24 avril 2017 - 13 h 32 min

          Les 4 % d’Arabes que vous
          Les 4 % d’Arabes que vous mentionnez ayant pris refuge chez « vous » ça fait des siècles et des siècles qui sont dilués dans l’Algérie., faisant partie de plusieurs tribus dans toute l’Algérie. Soit…

    Abdel aziz
    24 avril 2017 - 8 h 01 min

    Juste simplement nous sommes
    Juste simplement nous sommes des êtres Humains et nous cherchons le Bonheur pour nos Enfants mais aussi une identité qui Nous Rassembles pour créer toutes les conditions pour un Un Bonheur Partagés entre Nous ….Donc Quand les Romains sont venus ils ont combattus …Qui …Qui les a Repousser qui a continuer a vouloir être Libre pour que d ‘autres arrivent et nous Combattent Encore nous avons Combattu Encore mais nous avons fait des Alliances pour Redevenir LIBRE ….Nous Sommes Actuellement dans un Autre Combat pour Rester Libre Économiquement a NOUS de faire le Nécessaires Pour Rester LIBRE …..

    Abdelrahmane
    23 avril 2017 - 20 h 12 min

    @ ayweel 20 apr 2017 – 03:05
    @ ayweel 20 apr 2017 – 03:05, je te cite: »en tant qu’algérien avant tout et ensuite en tant qu’arabe puisque tu es née chez nous, en contre partie on souhaiterait bien que tu fasses de même , de respecter l’algerien qui se dit berbère et non arabe et de ne pas le forcer à s’identifier aux arabes au nom de l’islam. »…1)..NÉ CHEZ TOI ?! NON monsieur ! Né chez moi dans mon pays, dans ma patrie. Après plus de 3500 ans de présence sur cette terre bénie d’Afrique du nord (pour les puniques arabisés) et bientôt 14 siècles (pour les précurseurs et pionniers arabes de la conquête islamique), et plus de 1000 ans (pour les beni hilllel), plus de 500 ans (pour les réfugiés andalous), après tous ce temps de présence dans notre patrie, tu continues à me considérer comme étranger né chez toi ????!!!! Honte à toi, tu ignores beaucoup de choses. Et les francs en france venus de germanie au 5° siècle et qui ont fait l’identité de la france, ils sont chez eux ou chez les gaulois ? et les angles et les saxons venus de germanie ayant envahi l’angleterre au début du 5° siècle, ils sont nés chez eux en angleterre ou nés chez les celtes ? Et les turcs venus en anatolie il y a à peine 9 siècles du lointain turkmenistan à l’extrême Est de l’Asie à la frontière chinoise et qui ont fait l’identité de la turquie actuelle, ils sont nés chez eux en turquie ou chez les autres anatoliens grecs ou byzantins ? Et les européens en amerique venus d’europe il y a à peine 5 siècles, ils sont chez eux en amerique ou nés chez les amerindiens ?? Et les slaves venus de scandinavie, en europe centrale et orientale, ils sont nés chez eux ou chez des étrangers ? et je peux te citer des dizaines d’autres cas similaires, tels les perses en iran, et d’autres si tu veux. un peu de respect t’attirera le respect. Et les berberes eux-mêmes pour une grande partie venus du yemen et d’orient, ils sont nés chez eux ou chez les populations négroïdes venues de somalie il y a plus de 100000 ans ? Allons monsieur réveillez vous, un peu de respect. 2) pour le respect et la reconnaissance des autres algériens non-arabes tels les kabyles, chaouis, mozabites et touaregs, je les reconnais, je reconnais leur berberité et respecte leur différence et leur spécificité. je vois que c’est vous plutôt qui ne nous respectez pas, qui ne nous reconnaissez pas

      rachid
      24 avril 2017 - 13 h 03 min

      Et avec la politique de ton
      Et avec la politique de ton gouvernement dans la siècle tu reconnaitra la berbérité des 0% d’algériens qui parleront encore berbère. Sache que quand la france est arrivé 60% des algérien parlaient encore berbère. En 1962 plus du 1/3 parlaient encore dont les monts de chréa, de médéa etc., aujourd’hui 15 à 20% . Le problème c’est que toi même je pari qu’il y a quelques siècles tes ancêtres parlaient berbère. Il faut arrêter cette politique de tayhoudite et différencier la race et les langues. Et même la langue si ce n’était pas cette politique d’apartheid elle n’aurait pas régressé comme aujourd’hui. Nous sommes un peuple amazigh, islamisé et avons adopté la langue de l’islam, c’est ça la vérité. Que vous faut-il de plus que la science pour vous prouver que vos ancêtres sont amazighs (pour 90% des maghrébins)..

        Abdelrahmane
        24 avril 2017 - 14 h 10 min

        @ rachid. Non monsieur, ce
        @ rachid. Non monsieur, ce qui me détermine c’est ma langue maternelle que j’ai apprise déjà dans le ventre de ma mère, la culture que j’adopte et pratique et que je tire de ma famille, mon (premier) milieu social, ma ville et région d’origine, la civilisation d’appartenance et de référence. Trois éléments qui se retrouvent depuis14 siècles dans ma famille, mon patelin sur des centaines de km à la ronde. Quant à tes émigrés en france, dans 14 siècles, est-ce-qu’ils resteront magrébins, algériens, africains ? Oh que non, déjà aujourd’hui à la première génération ils se disent français, en ajoutant toutefois d’origine algérienne. Alors qu’est ce que ce serait de nous après 14 siècles d’arabité (langue, culture, civilisation, histoire, traditions, noms, prénoms, coutumes, costumes, habits, cuisine) et surtout et surtout notre patrimoine local autochtone et autonome, fruit et produit du génie et du vécu de nos ancêtres réalisés ici-même dans notre patrie, cette terre benie d’Algérie. Parle pour toi monsieur, comme moi je parle de moi et des 85% d’algériens comme moi qui ont pour langue maternelle l’arabe, la culture et patrimoine (local) arabes et la civilisation arabe musulmane. Respecte mon choix et mes convictions comme moi je respecte ton choix (tant que tu respectes le mien). je suis arabe malgré toi, malgré la f rance coloniale, malgré le fln, malgré le pouvoir, malgré le monde entier, c’est mon choix et ma conviction intime et profonde que je partage avec des dizaines de millions de mes concitoyens, et celui qui n’est pas content, il y a l’océan atlantique, qu’il y plonge et boit toute son eau.

          VS_ELKV_J
          25 avril 2017 - 7 h 35 min

          Cela s’appelle Schizophrénie
          Cela s’appelle Schizophrénie mon ami, renseignes toi.

    Mouhouche
    23 avril 2017 - 16 h 17 min

    Assez étonné de cette
    Assez étonné de cette propension troublante à donner de la Kabylie l’image d’une région arriérée à tendance tribale, je n’ai pas manqué de noter cette réponse du chercheur en sociologie politique Nacer Djabi, pour une interview au journal El Watan du jour, en lien avec les élections législatives prochaines. (assez instructif)

    A la question du journaliste : La sociologie électorale est-elle homogène au plan national ou bien se détermine-t-elle par des particularités régionales ?
    Effectivement, il existe ce qu’on pourrait appeler des élections à l’algérienne qui produisent une carte politique nationale avec des spécificités régionales. Elle se décline différemment de la Kabylie aux Hauts-Plateaux, du Sahara aux grandes villes. Chacune de ces régions a ses particularités démographiques et sa profondeur politique en interaction sous des formes diverses avec les élections en termes de taux de participation et de qualité des votes.
    La Kabylie est connue depuis l’indépendance pour une participation faible aux élections nationales et aux référendums. Plus fortement structurée et mieux encadrée politiquement, son suffrage est ciblé. Il va souvent vers les partis les mieux implantés dans cette région, comme le FFS et le RCD, mais dans une moindre mesure pour d’autres partis et candidats. Ce que l’on peut aussi observer en Kabylie, c’est la surveillance stricte et un contrôle ferme du scrutin par les électeurs.
    Cela ne laisse aucune marge de manœuvre à l’administration pour frauder. Les résultats des élections jouissent d’une grande crédibilité. Dans la région des Hauts-Plateaux et le Grand-Sud, les élections se caractérisent par un taux élevé de la participation en raison du rôle des tribus et des clans qui est déterminant. Un phénomène sociologique très fort qu’on peut observer à Djelfa, Laghouat, M’sila, El Bayadh… Dans ces régions, l’électeur fonde son choix électoral sur l’appartenance tribale. Il vote pour le candidat de son clan d’abord, l’appartenance partisane et les programmes sont de moindre effet.

    Abdelrahmane
    23 avril 2017 - 10 h 53 min

    @ momo 23 apr 2017 09:59. je
    @ momo 23 apr 2017 09:59. je te cite: »Citez moi un seul arabe qui a contribué à cette civilisation. C’est intégralement l’oeuvre des peuples islamisés ». 1) A VOUS SUIVRE et votre propagande kabyliste, vous allez nous dire dans 50 ans que ce n’est pas la france qui a remporté la coupe du monde en 1998 mais la kabylie puisque c’est zidane le kabyle qui a été l’artisan de cette victoire en coupe du monde et qu’il n y avait dans l’équipe gagnante aucun (ou presque) français de souche. Donc pour vous dans 50 ans c’est vous les champions du monde de football en 1998 et non pas la france. 2) figure toi, monsieur, que la civilisation arabe musulmane a démarré de la péninsule arabique (et son père-fondateur symbole et premier le prophète mohamed était un arabe), sous un commandement arabe, des précurseurs arabes, des pionniers arabes, des soldats arabes, et quand elle a institué le califat c’était un califat de famille arabe. si d’autres peuples, d’autres races et d’autres backgrounds ont rejoint l’entreprise civilisationnelle grandiose et prestigieuse, c’est GRACE à la TOLÉRANCE, la MAGNANIMITÉ et l’OUVERTURE des ARABES. Magnanimité, tolérance et ouverture arabes qui ont permis à taraq ibn ziad le berbere (d’autres sources disent que c’est un punique) de commander l’expédition ARABE en espagne. 3) pour les savants et lettrés arabes qui ont marqué la civilisation arabe musulmane, va consulter Google et les manuels d’histoire dans les grandes bibliothèques mondiales, de new-york à paris, tokyo, londres. en attendant je te cite des noms que tu iras verifier sur google: a)Abū Yūsuf Yaʿqūb ibn Isḥāq al-Kindī , b) Al Mas3udi, les Frères Banou Moussa, c) Abu Muhammad Ibn al-Baitar (ou Abu Muhammad Abdallah Ibn Ahmad Ibn al-Baitar Dhiya al-Din al-Malaqi) (ابن البيطار) un médecin et botaniste arabe, d) Ala-al-din abu Al-Hassan Ali ibn Abi-Hazm al-Qarshi al-Dimashqi (علاء el دين أبو الحسن عليّ بن أبي حزم القرشي الدمشقي) (1210-1288), e) plus connu sous le nom Ibn Nafis (ابن النفيس), était un médecin arabe.Originaire de Damas, f)Moheïddine Ibn ’Arabî (محي الدين بن عربي), ou Mohyiddîn Abu Bakr Mohammad Ibn Alî Ibn ’Arabî al-Hâtimî, d’origine arabe plus connu sous son seul nom de Ibn ’Arabî (né le 7 août 1165, à Murcie, en al-Andalûs, g) Ibn Khaldoun, en arabe ابن خلدون (ibn khldoun), de son nom complet Abou Zeid Abd ur-Rahman Bin Mohamad Bin Khaldoun al-Hadrami. il y en a d ‘autres, des dizaines mais restons-en là. 4) en 43 avant jc, les romains sous les ordres de l’empereur romain claude, ont conquis l’angleterre à par la manche et en partance de la gaule avec un très fort contingent de soldats gaulois, puisqu’ils ne pouvaient aller jusqu’à rome pour lever leurs troupes cette conquête, tu l’appelles comment : la conquête romaine de l’angleterre ou la conquête gauloise de l’angleterre ??????

    Abdelrahmane
    23 avril 2017 - 7 h 22 min

    @ cheikh kebab 21 apr 2017
    @ cheikh kebab 21 apr 2017 -21:17. OUI et OUI, je suis fier d’être un arabe algérien, par ce que çà me valorise, çà me donne une visibilité, çà me donne un profilremarquaable et me fait héritier d’une civilisation grandiose et prestigieuse qui a marqué l’histoire humaine et apporté à l’humanité de grands événements et des bouleversements fulgurants et a régné sur le monde pendant plus de 8 siècles, par ce que çà reflète mon identité linguistique, culturelle et civilisationnelle et historique, c’est l’identité des mes parents, grands-parents, aïeux et ancêtres depuis bientôt 14 siècles, c’est l’identité de mon quartier e naissance, de mon patelin d’origine et des alentours sur des CENTAINES de km sans discontinuité et sans enclavements, c’est une identité transnationale qui ne contredit pas et n’est pas en port à faux avec mon allégeance et mon appartenance nationales, c’est une donnée géopolitique planétaire qui me met en empathie, en sympathie et solidarité avec d’autres peuples dans d’autres pays et çà me donne une impression de compagnie et non de solitude. voilà monsieur, çà c’est pour moi et çà ne semble pas valoir pour toi, alors à la bonne heure, je fais mon choix tu dois le respecter, tu fais ton choix et je le respecte (pour vu et à condition que tu respecte le mien).

      momo
      23 avril 2017 - 8 h 59 min

      Citez moi un seul arabe qui a
      Citez moi un seul arabe qui a contribué à cette civilisation. C’est intégralement l’oeuvre des peuples islamisés. Et le perle de cette civilisation est l’Andalousie offerte à l’Islam par les Amazigh.
      Quant à toutes ces races qui ont occupés cette terre c’est la théorie de la france coloniale qui voulait s’approprier ce pays et se donner bonne conscience. Pour tob information est après lbn Khaldoun, la génétique confirme que cette terre compte 88% d’amazigh, 5% d’européen, 4% d’arabe et 3% de noirs africains.

        Abdelrahmane
        23 avril 2017 - 11 h 49 min

        @ momo : 88% de berberes et 4
        @ momo : 88% de berberes et 4% d’arabes ?! alors pourquoi et comment ils ont pu arabisé 85% des algériens, même les 15% de berberophones ? comment ces 4% ont-ils pu imposer leur langue, leur culture et leur civilisation depuis 14 siècles ?? vous étiez des muets ? comment et pourquoi ces arabes n’ont-ils pas pu imposer la même chose, le même exploit en iran, en turquie, au pakistan, en afghanistan en inde, en indoneisie et partout ailleurs ?? et pour la génétique ces études ne parlent ni de berberes, ni d’arabes mais de mouvements de populations. de plus la notion moderne d’arabe transcende les races, la biologie et la génétique, tu peux trouver des arabes portant des haplogroupes E1b1b, J, R1, G ou même E1b1a, de même que tu peux trouver des kabyles portant des haplogroupes E1b1B, J et même R1. et qu’est ce que tu fais des kabyles descendants de vandales germains fuyant les byzantins à leur trousses et restés cachés dans les montagnes du jurjura et devenus berbrophones ? tu les mets kabyles ou germains ? et toi comment tu t’es determiné et senti kabyle? par la langue et la culture locale et celle de ton entourage et appartenance tribale? ou bien tu as attendu les résultats de test adn pour te déterminer ????

        Lakhdar
        23 avril 2017 - 12 h 37 min

        T’es dans le vrai momo, ils
        T’es dans le vrai momo, ils sont passés directement de l’ère de la « naqa, khaima » à l’ère du « 4×4 et gratte-ciel ». L’argent du pétrole leur a permis d’acheter tout ce qui se vend, sauf la culture. En effet, Aucun vestige de cette civilisation musulmane qu’ils se sont appropriée n’existe sur leur territoire et ce pour la simple raison que non seulement elle est l’oeuvre des peuples islamisés mais aussi que ça les a pas inspiré pour la copier chez eux, esprit bédouin oblige.

          Abdelrahmane
          23 avril 2017 - 15 h 08 min

          @ lakhdar. mais ici nous
          @ lakhdar. mais ici nous parlons d’arabes algériens, pourquoi à chaque fois qu’on évoque les rapports arabes -berberes en Algérie, vous nous sortez les saoudiens, les khalijis, les orientaux, ?! est ce apr manque d’arguments sur le sujet premier ou par ignorance ? en tous cas votre argumentation est nulle tant qu’elle s’attaquent à des gens lointains qui ne peuvent même pas vous répondre puisqu’ils ignorent jusqu’à votre existence.
          .

          Anonymous
          23 avril 2017 - 20 h 33 min

          Je ne vois pas ce que les
          Je ne vois pas ce que les bédouins d’Arabie viennent faire ici avec les Arabes Algériens.

          1
          2
    algerien
    22 avril 2017 - 2 h 20 min

    Ce même débat a été soulevé
    Ce même débat a été soulevé lors des débats sur la charte nationale en 1976 à l’époque de BOUMEDIENE.Revoyez ce qui a été retenu et inscrit dans cette charte,parce que les responsables murs de l’époque savaient que l’extrémisme dans cette affaire ne mènera qu’au chaos.Je me souviens qu’à l’époque quelqu’un a dit que personne ne peut dire quels étaient les 1ers habitants de l’Algérie.depuis que DIEU créa ADEM.Des tribus ,des peuples s’installèrent successivement en chassant d’autres jusqu’à ce que que nous nous sommes retrouvés indépendants en 1962 dans ce beau pays ou certains ne veulent pas coexister avec d’autres.Je crois que ceux la ne méritent pas cette indépendance arrachée au prix du sang par de valeureux algériens qui ne faisaient aucun calcul matériel ou autre.En France par exemple,combien il y a de races différentes qui y vivent ensemble.Aux USA,les blancs vivent avec les noirs,idem en Afrique du sud et chez nous on n’est pas contents et d’accord pour vivre ensemble alors que nous sommes là ensemble depuis des siècles et siècles.

      Anonymous
      22 avril 2017 - 5 h 50 min

      Les instigateurs de cette
      Les instigateurs de cette charte de 1976 étaient tellement « tolérants », qu’ils avaient décidé d’interdire Tamazight, et de promouvoir l’arabe classique au détriment de la darja du peuple. Le grand Mohamed BOUDIAF avait d’ailleurs critiqué cette charte nationale.

      1
      1
        Abdelrahmane
        22 avril 2017 - 8 h 12 min

        anonnimos 22 apr 2017- 06:50
        anonnimos 22 apr 2017- 06:50 . les instigateurs de cette charte n’ont rien interdit. le berbere n’a pas été inscrit tout simplement car il n y a pas de langue berbere unique et unifiée, il n y en a jamais eu. Il y a des dialectes berberes multiples, variés et non-inter-compréhensibles.

        Amazing
        22 avril 2017 - 23 h 04 min

        Le mot tamazight (homme libre
        Le mot tamazight (homme libre????¿???????) n existait pas. en 1976 il ne fut libéré que dans les années 80.

        1
        1
      algerien
      22 avril 2017 - 21 h 29 min

      J’ajoute qu’aux USA,les
      J’ajoute qu’aux USA,les blancs vivent avec les noirs alors que ni les uns ni les autres sont les 1ers habitants de cette terre,parce qu’ils ont compris qu’ils n’ont pas d’autres choix que de vivre ensemble,après tout ce qu’ils ont vécu de ségrégation raciale.C’est la mème chose en Afrique du sud.En France il y a une dizaines de langues régionales (corse,breton etc.) mais ils ont adopté qu’une seule langue,le français .

        Anonymous
        23 avril 2017 - 3 h 56 min

        En France la langue enseignée
        En France la langue enseignée dérive du latin qui avait déjà supplanté les langues celtiques sur la grande majorité du territoire français dès l’antiquité. De plus le Français enseigné à l’école est le même que celui que les gens parlent dans la vie de tous les jours, c’est leur langue maternelle et du quotidien, pas une langue de la religion.

    Anonymous
    21 avril 2017 - 12 h 11 min

    Tamazight concerne l’Algérie
    Tamazight concerne l’Algérie sauf le MAK…

    Anonymous
    21 avril 2017 - 6 h 53 min

    Si je comprends le
    Si je comprends le raisonnement du mak, la Kabylie n’a jamais été algérienne,et ne partage pas l’histoire de l’Algérie doit demander ou formuler devant l’ONU son indépendance, un peu comme l’Abkhazie ou la Crimée.

    Anonymous
    20 avril 2017 - 22 h 07 min

    Sereinement et sûrement le
    Sereinement et sûrement le coeur et l’âme de ce pays ne sera pas ébranlé d’un iota par ces inergumenes qui instrumentalise l’identité algérienne amazigh pour des calculs machiavélique et diabolique. Vive l’Algérie une et indivisible.

    Mohand Assam
    20 avril 2017 - 21 h 07 min

    Au pays des aveugles, les
    Au pays des aveugles, les borgnes sont Rois.

    Cheikh kebab
    20 avril 2017 - 15 h 49 min

    M Khider,vous avez parlé de
    M Khider,vous avez parlé de berberistes en les accusant de falsifier l’histoire,mais vous ne donnez pas votre version! Donnez la. L’Algérie est elle arabe??? Quant aux tribus,à l’epoque ancienne si Khider tous les pays étaient ainsi constitués de tribus ou mini états,ou mini territoires!! L’Amérique des indiens,c’était quoi?? La france de l’époque c’était quoi? Des contrées sous la coupe de rois de contes seigneurs….toute l’Europe. Donc vous n’amèneez rien de nouveau ou de contradictoire! L’Algérie sous abdelkader c’était quoi? Des tribus!! D’ailleurs j’amène de l’eau à ton moulin,kabyle veut dire quoi??? Moi qui ne comprend rien à l’arabe,g appris que ça vient de l’arabe kabila!!! Tu vois que tu manques beaucoup d’arguments! Puis le mot amazigh,tu reconnais que ça veut dire homme libre,c tout ce que disent les militants de la cause. Ceci dit il est établi que nous sommes à 95% d’origine amazigh,berbères numides….comme tu veux,mais nous sommes algériens et je n’ai rien à voir avec les séparatistes justement par ce que nous sommes tous amazigh d’est en ouest nord sud. Si cette question avait été réglée en reconnaissant que kabyles,chaouis,touaregs,tlemceniens béni snous,tissemsilt jijel….sont tous meme famille on n’en serait pas là à nous chamailler.

    Tangoweb54
    20 avril 2017 - 14 h 35 min

    Depuis les temps reculés l
    Depuis les temps reculés l Algérie à toujours eu comme langue nationale et populaire l Arabe, La France avez essayé durant 132 ans par tous les moyens d éradiquer cette langue mais elle n’a pas pu car l Arabe est enraciné dans les gènes de l Algérien.Malheureusement depuis l indépendance de notre certains francophone résidus de la France coloniale essaient de porter atteinte à l Arabite et par conséquent à la unité du peuple Algerien sous l’aéroport ouvert de l Amazighite.Tout le monde se rappelle qu en 1971 lorsque le President Boumediene a nationalise le petrole la France a réagit en créant 2 académies Berbères l une à Marseille et l autre à Paris
    et ceci dans le but evident de déstabiliser l Algérie.

      Anonymous
      20 avril 2017 - 23 h 15 min

      Le mensonge, toujours le
      Le mensonge, toujours le mensonge, décidemment vous les amazighophobes vous n’avez pas beaucoup de scrupules. Savez-vous au moins que c’est haram de mentir tout le temps ? Aucun rapport entre la création de l’Académie berbère, et la nationalisation du pétrole, dans la mesure où l’académie berbère a été fondée le 14 juin 1966, bien avant la nationalisation du pétrole algérien qui a eu lieu en 1971. On ne peut donc pas dire que la France a ouvert une Académie berbère pour se venger de la nationalisation du pétrole en 1971.
      Et tu fais quoi de l’Institut du Monde Arabe (IMA) ? Contrairement à l’Académie berbère qui n’était qu’une simple petite association culturelle fondée à Paris par quelques Amazighs algériens le 14 août 1966 et dissoute en 1978 (sous la pression des autorités algériennes), l’IMA lui est un institut culturel officiel, qui reçoit une subvention annuelle de 12,6 Millions d’Euros, et c’est l’Etat français qui est à l’initiative de sa création (décision prise le 26 février 1980, et inauguration le 30 novembre 1987).
      Alors c’est la cultue arabe ou la culture berbère qui est soutenue par l’Etat français ?
      AP veuillez SVP permettre la diffusion de ce droit de réponse Merci

      amari
      21 avril 2017 - 10 h 31 min

      la langue amazigh a résisté à
      la langue amazigh a résisté à toutes les dominations successives depuis des siecles , donc enfin libérée elle se développera et dépassera toutes les autres langues . les temps suivants le démontreront aux generations futures

        Abdelrahmane
        21 avril 2017 - 12 h 42 min

        Il n y a pas de langue
        Il n y a pas de langue berbere unique et unifiée, il n y’en a jamais eu. Il y a des dialectes berberes multiples, variés et non-inter-compréhensibles. C’est une réalité à laquelle il faut s’y faire.

          Anonymous
          22 avril 2017 - 8 h 36 min

          Oui je comprends ce que tu
          Oui je comprends ce que tu veux dire. La preuve c’est que les kabyles ne comprennent pas tous les dialectes berbères.

          Cheikh kebab
          22 avril 2017 - 20 h 09 min

          Ya si abderrahlane,oui la
          Ya si abderrahlane,oui la langue amazigh est constituée de dialectes,c vrai. Et l’arabe à quelle il est arrivé comme langue en Algérie??? Dis le! Est ce que l’arabe était la langue Afrique du nord avant l’islam?? Goul. Bon ça c la langue. Mais on parle d’origine des populations,les populations du Maghreb sont d’origine arabes??? Lisons ibn khaldoun. Le Sénégal,par exemple,à une majorité musulmane,dont ils arabes?? Et en plus ils ont choisi langue officielle le français!! Ils sont plus intelligents et pragmatiques que nous!! Toutes nos administrations travaillent en français mais on fait les hypocrites. Il ya langue de travail et d’enseignement scientifique et il ya langue de culture. Rien n’empêche de prendre comme langue le français comme beaucoup de pays africains,et d’autres l’anglais.

          jazairi
          23 avril 2017 - 9 h 34 min

          Entièrement d’accord avec toi
          Entièrement d’accord avec toi pour faire comme beaucoup de pays africains et prendre comme langue le français dans l’intérêt de tous ,du futur de nos enfants et de leurs descendants et pour éviter le pire,partition du pays imposée par l’étranger et tout ce qui s’en suit comme conséquences que personne ne maitrisera ou contrôlera. Notre pays est spécial par rapport aux autres pays arabes.De toutes les façons celui qui fait médecine ou certaines études supérieures,il doit le faire en français.nous avons près de 5 millions d’algériens et de français d’origine algérienne vivant en France .Il y a la proximité géographique entre les deux pays.Je m’excuse de passer du coq à l’âne pour dire que j’ai vu sur internet que Ait Ahmed a dit  » si les pieds noirs ,je dis pieds noirs pas les français,étaient restés après l’indépendance en Algérie,l’Algérie serait une puissance régionale et mème méditerranéenne »Ce qui pouvait être vrai à condition que chez nous, nous devrions le comprendre et l’ accepter et qu’aucun ne peut les toucher et ou ils vivront tranquillement chez nous.De toutes les façons,nous ne pouvons pas nous passer de ces étrangers dans le respect mutuel des uns et des autres.En 50 ans d’indépendance, nous n’avons pas réussi à décoller,heureusement qu’il y a le pétrole et le gaz qui nous fait vivre.Ce que je viens de dire ne plaira surement pas à beaucoup de gens surtout les extrémistes.C’est un avis qui à la longue ceux qui vivront diront peut être qu’ils auraient du prendre cette
          solution,s’ils aurons la liberté de le faire.

    Fethi
    20 avril 2017 - 6 h 15 min

    Pauvre Algérie

    Pauvre Algérie
    Une grande révolution pour un tel résultat
    Vraiment lamentable

    Anonymous
    20 avril 2017 - 1 h 41 min

    Non mr nous sommes musulmans
    Non mr nous sommes musulmans depuis 14 siècles et non pas arabes, comme le sont 95% des musulmans qui ne sont pas arabes. Les arabes représentent moins de 5% de musulmans, voilà la faille dans ton raisonnement. L’islam est universel il n’est pas arabe, il n’a pas d’identité arabe, lui donner une identité arabe serait lui faire outrage. Dans un verset coranique le respect des peuples et leur identités propres est sacralisé, si tu ne connais pas cela c’est que vraiment tu es un faux musulman, mais un arabiste zélé. 95% des musulmans ont accepté l’islam mais n’ont jamais accepté de renier leur identité propre comme le commande le Saint Coran. Ton raisonnement irrational provient de cet amalgame que tu fais entre islam et arabité. Vas-y refaire tes classes. AP laissez passer merci, nous avons le droit de répondre à ce texte insultant pour l’intelligence, un texte qui s’aventure sur le domaine historique concernant l’Algérie sans aucun fondement historique, mais sur un simple avis personnel qui ne devrait pas avoir lieu, l’histoire d’un peuple doit être fondée sur des faits historiques avérées et non pas sur une simple opinion. L’histoire est une science et non pas une opinion personnelle.

    Zoro
    19 avril 2017 - 23 h 05 min

    Zoro est arabe , c est parce
    Zoro est arabe , c est parce qu il le sent et qu il le veut ,il est fier de l etre. IL a des racines berberes et c est a son honneur il est algerien et c est ce qui prime.

    Abdelrahmane
    19 avril 2017 - 21 h 42 min

    C’est à ne rien comprendre
    C’est à ne rien comprendre avec ces gens-là : une fois ils nous disent que c’est napoléon avec sa françarabie qui nous a arabisés, nous les arabes algériens. une autre fois, c’est la colonisation française qui a favorisé l’arabophonie au détriment de la berberophonie, puis on impute l’arabisation des algériens au panarabisme, puis c’est michel aflak et le baathisme, puis c’est djamal abdelnasser, puis c’est le fln, puis c’est ben bella et boumediene, puis c’est l’arabisation depuis son application en 1971. puis ils nous disent : « non, vous n’êtes pas des arabes mais des arabophones, puis » vous êtes alors des berberes arabisés » (sic)…. et pourquoi pas des puniques arabisés pendant qu’on y est puisqu’il y avait aussi des puniques avant les arabes et que c’est eux qui se sont arabisés les premiers en tant que citadins et premiers contact avec les conquérants arabes musulmans.quand on leur dit que nous sommes arabes depuis bientôt 14 siècles, que nous avons notre patrimoine arabe riche, profus, endogène, autonome, implanté, enraciné aussi profondément et aussi solidement que les racines d’un baobab millénaire, un patrimoine divers et varié produit du génie de nos ancêtres, un patrimoine mille fois plus riche et plus prospère que ce qu’ils ont produit eux en 10000 ans et qu’eux-mêmes y ont puisé, ils nous disent que la langue que nous parlons la derja n’est pas de l’arabe mais un dérivé du berbere. quand on leur apporte la preuve que ce qu’il disent est faux par les preuves et les arguments, ils nous disent que les arabes d’orient, du mashrek ne nous comprennent pas et ne nous reconnaissent pas comme arabes, quand on leur dit qu’on s’en fout de leur avis à eux et celui des mashrekis et khalijis et que nous sommes arabes depuis plus de 58 générations et que nous tenons cela de nos ancêtres depuis bientôt 14 siècles, que nous sommes arabes malgré eux, malgré les mashrekis, malgré boumediene , malgré ben bella, nasser, michel aflak, le baathisme, le fln, mesali hadj, le mtld, napoléon, la françarabie, la france coloniale et qu’on s’en fout de tout et de tous, là ils s’énervent et nous disent que nous devons retourner en arabie. on leur répond que nous sommes ici enracinés autochtones depuis plus de 3500 ans pour certains d’entre nous, et depuis bientôt 14 siècles pour d’autres,depuis plus de 1000 ans pour d’autres (beni hillel), depuis plus de 5 siècles (pour les réfugiés andalous), que s’il doit y avoir des départs qu’ils le fassent eux-mêmes, quant à nous, nous sommes chez nous dans notre pays et nous défendrons notre pays et notre appartenance à notre pays. puis alors ils nous sortent la génétique et les résultats tronqués, triturés et manipulés, arbitrairement interprétés (par eux) de la génographie. en tous cas tous ce qu’ils disent entre par une oreille et sort par l’autre. nous sommes arabes algériens ou algériens arabes et que même le déluge n’y changera rien à la donne.

      Anonymous
      19 avril 2017 - 23 h 53 min

      Je sais que certaines vérités
      Je sais que certaines vérités sont dures à accepter, mais ce n’est pas une raison pour te mettre dans cet état là ! Du calme, respire un bon coup. Et surtout ne t’inquiète pas, personne ne veut t’empêcher de te sentir Arabe, tu peux même te sentir Chinois si tu veux. Evite juste de vouloir imposer ton sentiment personnel, comme une vérité absolue, à imposer à tous les Algériens.
      Merci à AP pour la liberté d’expression.

      Anonymous
      19 avril 2017 - 23 h 58 min

      Que tu le veuilles ou non tu
      Que tu le veuilles ou non tu dois accepter la science, et la science est encouragée et reconnue dans le Coran, la science est une science exacte elle ne peut pas être réfutée par qui que ce soit et encore moins par des incultes zarabes zélés. La génétique est utile pour définir l’ADN des peuples bien heureusement et malheureusement pour les fosoyeurs de la vérité, les propagandistes de faussetés, l’ADN fait foi de l’identité et les origines des peuples, il se trouve que l’ADN des peuples Nord Africains est tout à fait différent de celui des peuples arabes de la Péninsule arabique, voilà qui met en échec la prétendue arabité des peuples de l’Afrique du Nord. Quand à l’aspect civilisationnel, linguistique, culturel et j’en passe dont tu parles, ils sont à des années lumières de ceux des arabes. C’est l’ADN majoritaire d’un peuple qui définit son identité les minorités doivent s’adapter ou disparaitre et non pas s’imposer sur la majorité c’est la loi de la nature et la présence de l’identité des peuples originaires de chaque pays. Du point de vue culturelle civilisationnelle, linguistique, le peuple algérien n’a vraiment rien à voir avec ceux des arabes du point de vue linguistique, culinaires, vestimentaires, culturelle, artistique, et j’en passe et cela il faudra l’admettre et cesser de renier la civilisation authentique amazighe dont est issu le peuple algérien. Non nous ne sommes pas arabes depuis 14 siècles nous musulmans depuis 14 siècles, mais l’amazighité du peuple algérien existe depuis 10 000 ans fais tes calculs, on n’efface pas 10 000 ans d’histoire d’un peuple pour le remplacer par une identité arabe sous prétexte que l’islam est écrit en Arabe, c’est un raisonnement faux et irrationnel. L’islam n’est pas arabe, il est universel et lui donner une identité arabe, c’est de lui faire outrage. Ton raisonnement n’a aucun sens, il est tout confus.

      Ayweel
      20 avril 2017 - 2 h 05 min

      Monsieur abdelrahmane,
      Monsieur abdelrahmane, personne ne te contredit, puisque tu dis que tu es arabe, et bien on te respecte en tant qu’algérien avant tout et ensuite en tant qu’arabe puisque tu es née chez nous, en contre partie on souhaiterait bien que tu fasses de même , de respecter l’algerien qui se dit berbère et non arabe et de ne pas le forcer à s’identifier aux arabes au nom de l’islam. Heureusement que les musulmans on été chassés de l’espagne, sinon on aurait parlé de eldjmhouria elarabia elandaloussiya.

        Anonymous
        20 avril 2017 - 18 h 29 min

        Arabes, ou Berbères ou
        Arabes, ou Berbères ou Africains, l’Islam n’est pas une nationalité c’est une religion qui a façonné l’identité algérienne. On parle l’arabe bricolé parce que nous avions des dialectes differents depuis longtemps usité par nos ancêtres à côté du Tamazigh parler par les tribus locales comme les Kabyles, Chaouis, Zenetes, At Snouss, At Ouarssouss, Taghit et j’ en passe…

      Anonyme
      20 avril 2017 - 11 h 35 min

      Au fait c’est la même excuse
      Au fait c’est la même excuse des israéliens pour occuper la palestine et bientot une partie de syrie.
      Et je suis d’accord avec vous et eux.

      Rachid
      21 avril 2017 - 16 h 28 min

      QUAND ON NE SAIT PAS, ON SE
      QUAND ON NE SAIT PAS, ON SE TAIT.

      ali amar
      21 avril 2017 - 20 h 42 min

      Bravo pour votre analyse
      Bravo pour votre analyse

      Cheikh kebab
      22 avril 2017 - 20 h 17 min

      En tout cas ya pas de quoi
      En tout cas ya pas de quoi être fier d’être arabe,d’accord abder?? Wallah s’il y avait de quoi ghir je le fais arabe.

    Anonymous
    19 avril 2017 - 20 h 14 min

    DEMYSTIFICATION DE L’ARABITE
    DEMYSTIFICATION DE L’ARABITE : C’est la colonisation française qui a développé chez nous un sentiment d’arabité. C’est à cause de leurs « orientalistes » qui voulaient plaquer sur l’Algérie leur arabité fantasmée (après avoir perdu le contrôle de l’Egypte conquise par Napoléon 1er). Fantasme qui se poursuivra jusqu’à Napoléon 3, et son rêve de « royaume arabe ». Les autochtones algériens à force de se faire traiter d’Arabes par les Français, avaient finis par adopter cette dénomination. Auparavant les Algériens n’avaient nullement conscience d’appartenir à un quelconque monde arabe, qui n’existait d’ailleurs pas, puisque à l’époque la plupart des Etats arabes actuels n’existaient pas en tant que tels, c’étaient juste des provinces de l’Empire ottoman. Les Algériens se désignaient (ou s’identifiaient), à leurs parents, leurs villages, leurs tribus (ou confédérations de tribus), leur profession, ..et leur religion bien sur. Ainsi untel va se considérer comme musulman, et se désigner comme étant untel, de tel village de la tribus des Ould ceci ou Ould cela (ou des Ath ou Aït ceci ou cela dans les régions amazighophones), et exerçant telle ou telle profession. Le fait que l’orientation arabo-orientaliste ait finis par s’imposer dans le mouvement national (sous l’influence du panarabisme oriental lui même développé à l’origine par les missions françaises et anglaises au Moyen-Orient pour démanteler l’Empire ottoman) a renforcé ce mythe de l’arabité de l’Algérie.
    Cette recours abusif du qualificatif « arabe », pour nous désigner est relativement récents; Au Moyen-Age, nos ancêtres convertis à l’Islam partis à la conquête de l’Europe du Sud n’étaient pas désignés par le terme « Arabes », mais par les termes Sarrazins, ou Maures. D’ailleurs aujourd’hui encore en Espagne, on appelle les immigrés Nord-Africains « los Moros ». Et les côtes algériennes ont longtemps été appelées côtes barbaresques et jamais côtes arabes, et on parlait également de royaumes barbaresques, et jamais de royaumes arabes.
    Nous ne sommes pas le seul peuple au monde à avoir fini par adopter un qualificatif qui nous a été attribué par des conquérants extérieurs. Prenons le cas des Indiens d’Amérique (ou Amérindiens). Ils ont eux même recours à ce terme « Indiens » pour parler de l’ensemble des peuples qui peuplaient l’Amérique avant l’arrivée des Européens. Ils se désignent par « Indiens », alors que ce mot n’a jamais existé chez eux avant l’arrivée des Européens. Christophe Colomb qui pensait atteindre l’Inde par une nouvelle route par l’Ouest avait improprement qualifiés d’Indiens les premières tribus qu’il rencontra dans les iles Caraïbes. Cette qualification innapropriée a perdurée et s’est généralisées à l’ensemble des tribus d’Amérique, au point que les Indigènes eux mêmes finirent par adopter ce qualificatif d’Indien. Alors qu’avant l’arrivée des Européens, il n’existait pas, les Amérindiens se désignait exclusivement par le nom de leur tribus ou confédération de tribus (Cheyennes, Apaches, Comanches, Sioux….).
    Merci à Algérie Patriotique (et non pas intolérante j’espère) de permettre le libre débat et la confrontation des idées.

    anti-khafafich
    19 avril 2017 - 16 h 32 min

    sur conseil d’u de mes
    sur conseil d’u de mes compatriotes sur cet article, j’ai été voir sur le projet genographique, voici un lien qui donne des études genetiques sur plusieurs populations. La Tunisie, dont on prétend qu’elle serait arabe, ne compte que 4 % de gênes arabes parmi sa population, alors que dire des Algériens. qui sont situes géographiquement plus loin des arabes et qui a enfante des guerriers tels que Kahina et Axel laquelle,
    https://genographic.nationalgeographic.com/reference-populations-next-gen/====================
    nos ancetres ont adopte la langue du Coran et non les arabes. L’arnaque de l’arabite de 95% des Algeriens doit cesser immediatement, et qui pretendent etre arabes plus que les arabes c’est facile, ils n’ont qu’a déménager ailleurs. Ici c’est l’Algérie !

      Zoro
      19 avril 2017 - 23 h 40 min

      @ ANTI KHAFAFICH je te
      @ ANTI KHAFAFICH je te propose d aller passer ce test avant de le citer Comme preuve.on ne sait jamais dans cette vie.j ai vu un documentaire a ce sujet ou des noirs et des indous d apparence portaient plus de genes de race blanche.et des blancs porteurs de plus de genes de race noire. Be careful.

        momo
        20 avril 2017 - 5 h 45 min

        Ibn. Khaldoun a eu la même
        Ibn. Khaldoun a eu la même conclusion sur la minorité arabe qu’il a évalué à l’époque à 5%.
        Puisque tu es allergique à la génétique je te renvoi aux statistiques. La population des pays du hijaz et Yemen aujourd’hui est de moins de 40 millions. A supposer que c’était des bled echar et que 50% de la population Est fuit cela donne 50 autres millions à repartir sur l’Afrique et le moyen orient soit très peu sur les 200-250 millions que nous sommes. Or tout le monde sait que très peu ont quitté leurs pays. Pour nous qui sommes loin à part l’ invasion des banu hilal c’est surtout les descendant du prophète PSSL persécutés par les arabes qui se sont réfugiés chez nous. Take it easy and use your intelligence and not your feet.

          algerien
          24 avril 2017 - 1 h 37 min

          A l’époque d’Ibn Khaldoun,la
          A l’époque d’Ibn Khaldoun,la minorité arabe a été évaluée à 5%de la population dites vous.Est ce que tu peux nous le dire en nombre d’habitants pour évaluer le reste des habitants berbères comme tu le penses.En 1830 combien étions nous,1 million ,3 millions,les français le savent en occupant notre pays et ils avaient les moyens de le faire

        Anonyme
        20 avril 2017 - 12 h 39 min

        Anti khafafish a raison bien
        Anti khafafish a raison bien que je suis souvant en desaccord avec lui. Je me suis soumi a un test genetique et me suis « decouvert » a 94% nord africain. Ce test classifie les arabes comme tels pas comme nord africains. Le reste (6%) est de l’europe Sud et ouest. Un peu decu d’ailleurs parceque j’aurait bien aime m’etre decouvert a 100% NA. Je te conseille de le faire. Ce serait une tres bonne therapie pour toi et tous ceux qui doutent comme toi. Rabi essahel aalik.

    ahmed
    19 avril 2017 - 14 h 31 min

    D’abord permettez moi de vous
    D’abord permettez moi de vous dire que vous portez un nom trés respectable , respectabilité due au trés grand Mohamed Khider que dieu ait son ame. C’ est sur que c’est votre homonyme car il est a mille lieux de votre région.
    Pour vos contributions, je vous promets de lire en entier votre prochain article qui s’intitulera  » Démystification de l’algérie arabe et des berbéres arabisés par l’islam » jusque la portez-vous bien

    fatigué
    19 avril 2017 - 13 h 41 min

    Abdelrahmane (non vérifié)

    Abdelrahmane (non vérifié)
    19 Apr 2017 – 11:42

    +10-1
    @ pégasse 19 apr 2017 10:41. et qu’est ce que tu fais des arabes qui occupent les 95% du territoire national, à oran, alger, constantine, annaba, blida, tlemcen, médéa, tiaret, en somme 45 wilayas ???!!!
    ====================================================================================
    ceux que tu appelles des  » arabes  » sont en fait des « berbères arabisés » ou, si tu veux « des berbères arabophones » .

      Abdelrahmane
      19 avril 2017 - 14 h 09 min

      @ fatigué, 19 apr2017 14:41.
      @ fatigué, 19 apr2017 14:41. « ceux que tu appelles des  » arabes  » sont en fait des « berbères arabisés » ou, si tu veux « des berbères arabophones » . ————————————— Vous êtes restés fixés et rivetés au 7° siècle, votre conception du terme « ARABE » est désuète, dépassée, caduque et inopérante. La notion d’arabe il y a 14 siècles était raciale et géographique, elle se limitait à la péninsule arabique. Mais après l’avènement de l’Islam et les bouleversements linguistiques, culturels, civilisationnels, les métissages, fusions, interactions, les migrations et apports humains dans les contrées où l’Islam a rayonné et s’est implanté, en 14 siècles la notion de « Arabe » a évolué et désigne et recouvre aujourd’hui (et depuis des siècles) des réalités linguistiques, culturelles, civilisationnelles et historiques. Il va falloir pour vous d’évoluer, de vous y faire et vous adapter à ce fait. Il va vous falloir accepter et vous habituer à l’évidence qu’il y a des arabes en Algérie au coté de kabyles, chaouis, mozabites et targuis qui vivent ensemble et qui doivent s’accepter, se respecter et se reconnaitre mutuellement et trouver des dénominateurs communs et vivre ensemble dans l’union, l’harmonie et la paix. il est inconcevable que des algériens (comme vous et AUTANT QUE VOUS) qui parlent arabe, pratiquent et adoptent une culture arabe et se réfèrent à la civilisation arabe DEPUIS DES GÉNÉRATIONS, des siècles (au moins 14), se sentent arabes, se déclarent arabes, se conçoivent arabes, vous continuez à leur dénier leur qualité d’arabes et ne leur reconnaitre que la qualité d’arabophones (qui êtes vous pour oser prétendre avoir qualité de l’imposer, à croire que c’est un ticket ou visa que vous livrez et accordez comme des maitres et citoyens de rang supérieur ou privilégié à des esclaves ou des sans-papiers en quête de votre reconnaissance), votre comportement et votre arrogance sont inacceptables et provocateurs. alors que pour vous, vous affirmez haut et fort votre kabylité ou berberité (reconnue et respectée) juste par ce que vous parlez un parler kabyle ou berbere (comme langue maternelle) et même parfois (ironie de votre logique particulière) des gens qui ne parlent aucun des parlers berberes, qui ne savent même pas tenir une conversation de plus de 15″ en berbere et qui se déclarent kabyles ou berberes, vous les reconnaissez immédiatement sans discussion en tant que tels. là vous tenez un double discours, contradictoire qui ne peut tromper personne alors que vous n’avez ni qualité académique ni statut reconnu de décideurs.

      Le Tlemcenien
      19 avril 2017 - 18 h 17 min

      saha ould bladi, une question
      saha ould bladi, une question très simple a poser a ceux qui prétendent l’arabité des Algériens à raison de 95% ou plus, ces villes existaient elles avant la venue prétendue des arabes par millions ou pas ? si oui alors quels étaient leurs poids dans le monde d’antan et naturellement ces poids devraient être comparé aux villages des bédouins qui seraient d’après, les arabisés, venus par millions pour nous soumettre avec leurs épées. Je leur rappelle que nous avons tenus tête aux pire s empires de l’époque romaine….et que les arabes n’ont même pu atteindre les fin fonds de la Syrie chrétienne. Réveillez vous, le stratagème anglo-arabe est révolu !

        Zandal
        20 avril 2017 - 20 h 15 min

        Balak les Kabyles de
        Balak les Kabyles de maintenant n’ont pas connaissance des autres Berbères comme les Zenetes , Sanhadja, Nedromi, etc…qui ont peuplés quasiment toute l’Algérie et au-delà même Maroc, Tunisie, la Libye, …Je pense que les berbères kabyles ne connaissent pas ou font une omission volontaire de l’envergure de la nation Imazighene qui dépasse leur région en étendue.

    Arezki
    19 avril 2017 - 11 h 57 min

    Le seul problème du
    Le seul problème du berbèrisme est qu’il fait croire aux naïfs qu’il n’y a qu’un seul peuple berbère. Ce qui est faux. Les terguis, les mozabites, les chawiya et les qbaylis sont des peuples différents. Il existe plusieurs peuples berbères comme il existe plusieurs peuples arabes, latins ou nordiques. Par contre le berbèrisme porte en lui des valeurs saines comme la démocratie, l’égalité et l’enracinement, donc il n’a pas vraiment besoin d’être « démystifié ». Surtout pas à la veille du 20 avril. Ce qu’il faut demystifier en urgence c’est l’arabisme, l’islamisme, le flnisme et les autres fléaux qui se sont abattu sur la pauvre Algérie. Si l’Algérie est dans l’état catastrophique que l’on connaît, ce n’est pas la faute du berbèrisme.

    Abdelrahmane
    19 avril 2017 - 10 h 25 min

    Le berberisme, à ne pas
    Le berberisme, à ne pas confondre avec la berberité qui elle est une quête légitime d’identité et d’appartenance, le berebrisme donc est un mouvement sectaire, raciste qui s’est construit sur l’arabophobie et l’islamophobie. il a été de ce fait, entouré d’un cordon sanitaire, ignoré, isolé et accueilli avec indifférence et méfiance par la majorité des berberes, particulièrement les chaouis, mozabites et targuis, voire même par les patriotes kabyles tels abane, ramdane, krim belkacem, ouamrane, amirouche et autres monuments kabyles de notre glorieuse guerre de libération nationale.

      M'Hamed BEO
      19 avril 2017 - 11 h 11 min

      N’inversez pas l’histoire
      N’inversez pas l’histoire hbibi. Avant ‘l’arabophobie’ il y eu la kabylophobie et la berberophobie qui continuent à outrance. J’ai vécu les années où parler le kabyle , càd sa langue maternelle était interdit. J’ai vécu les brimades à l’école et la Qbayli bono-bono et toutes les moqueries qui vont avec. Il ne faut pas s’étonner qu’aujourd’hui on assite à toutes sortes de replis vers soi. On a beau écrire tous les papiers qu’on veut, tant que le problème identitaire n’est pas résolu, enseigné et compris par les algériens, on restera à se regarder dans le blanc des yeux et à cultiver notre haine réciproque. Tant que ce pouvoir érige comme barrière ce déni culturel et identitaire pour perdurer, on ira inévitablement vers plus de mépris et de haine. Je ne sais pas si je vais être censuré, mais j’ai dis ce que je crois. Fraternellement.

        Abdelrahmane
        19 avril 2017 - 13 h 37 min

        @ m’hamed beo, 19 apr 2017 12
        @ m’hamed beo, 19 apr 2017 12:11. je cite : »J’ai vécu les années où parler le kabyle , càd sa langue maternelle était interdit. J’ai vécu les brimades à l’école et la Qbayli bono-bono et toutes les moqueries qui vont avec. ».. C’est faux, c’est de la victimisation. on n’a jamais interdit à quelqu’un de parler son dialecte ou son idiome local. Donne nous, cite nous des lois, arrêtés ou instructions écrites qui le stipulent. Tous ce qu’il y a eu, juste après 1962, avec l’exode post-indépendance, l’arrivée massive dans les grandes villes de gens de régions rurales et montagnardes qui ne parlaient pas l’arabe. les citadins, par méchanceté et par snobisme, raillaient et se moquaient de ces nouveaux venus. d’ailleurs les parents de ces ruraux ou montagnards conseillaient ou instruisaient leurs enfants de ne pas parler leur dialecte en public pour ne pas subir les railleries de leur camarades dans la rue ou à l’école. d’ailleurs fellag dans l’un de ses sketchs en parle. cela n’a duré que quelques années après l’indépendance, dans les années 70s on pouvait entendre parler le kabyle à Alger très fréquemment sans que cela entraine quoi que ce soit. en tous cas il n’y a pas eu de mouvements politiques, de personnalités politiques ou publiques qui ont fait des déclarations publiques explicites et affirmées anti-berberes comme ce fut le cas avec said sadi, ferhat mehenni, matoub lounés et autres dont l’anti-arabisme et l’anti-islam étaient leur fonds de commerce.

          said badji
          19 avril 2017 - 18 h 52 min

          aujourd’hui encore alors que
          aujourd’hui encore alors que tamazight est consacrée par la constitution vous dites ,je vous cite »…on a jamais interdit a quelqu’un de parler son dialecte …etc » d’abord definissez ce « on » dont surement vous faites partie ensuite il est clair ce ton meprisant vous classe parmi les racistes les plus abjects.enfin ,quand vous parlez de lois arretés et instructions vous faites semblant d’ignorer que les regles de la maffia ne sont pas ecrites..

          Abdelrahmane
          19 avril 2017 - 20 h 12 min

          @ said badji. « ON n’a jamais
          @ said badji. « ON n’a jamais interdit à quelqu’un de parler son dialecte » :va te cultiver en français avant de venir débattre avec moi aussi méchamment, aussi vulgairement. ON pronom INDÉFINI qui se réfère à une ou plusieurs personnes et qui peut vouloir dire ils, eux, les autres, ou ce qu’on veut pas nommer, ou nous. toi tu t’es fixé sur nous. c’est ton problème pas le mien. pour le reste, je n’ai pas envie de discuter avec des personnes comme toi.

    pegasse
    19 avril 2017 - 9 h 41 min

    En fait la question á poser
    En fait la question á poser est:qui est le bérbere?,pour ma part le bérbere est le kabyle,le mozabite,le targui,le chaoui,le chenoui,le zenati..etc,etant donné que ces ethnies se trouvent sur tout le territoire,donc le bérbere est tous simplement l’Algerien d’aujourd’hui,donc par extension toute l’ALGERIE,je ne vois pas pourquoi le kabyle aurait la primauté de cet identité et c’est pour cela que je revendique que l’Algerie est une est indivisible,prenons la Chine,il y’a 56 ethnies differentes est ce que pour autant ça pose un probléme,je ne le pense méme,allons plus loin,imaginons un moment que l’ALGERIE se declare kabyle est alors??,c’est ça qui va resoudre nos problémes societaux comme par miracle?,non,donc arrêtons de nous voiler la face et occupons nous de devenir de veritables citoyens,car méme nous le peuple sommes complices de ce qui nous arrive,les faits sont lá,nous savons pertinemment que le pouvoir est autiste alors arrétons de le solliciter pour un oui ou pour un non,mettons le de coté est occupons nous de regler nos problemes entre nous le peuple est agissons á notre niveau,je m’explique:nous allons tous au marché,nous constatons tous la chereté des denrées mais nous les achetons quand méme en invoquant une excuse qui ne tient pas la route, » je n’ai pas le choix,je ne vais quand méme pas mourir de faim »,la belle excuse!,si et re si j’ai le choix,je boycotte, le temps qui faut 1 semaine,10 jours,je mange des pâtes,je leur laisse leur pomme de terre pourrir sur les etals,je fais un acte citoyen pour montrer au marchand de legumes du coin que je n’ai pas a subir son diktat,je suis client et sa survie depend de moi et non le contraire,je n’attends pas que l’etat intervienne pour moi,j’agis á mon niveau,et lá vous verrez qu’ils se mettront á revoir leurs prix, et ce fleau de la chereté de la vie touche la kabylie,le m’zab,le chaoui,le chenoui,le zenati..,agissons en disant non aus citoyens comme nous,boycottons ces lascars qui nous sucent le sang en notre sein,puis par la suite vous verrez que l’impact se fera sur d’autres entités(importateurs),l’effet boule de neige se fera mecaniquement et lá le systeme sera en dreoute car l’argent est le nerf de la guerre en boycottons leurs marchandises on les fera vaciller,BOYCOTTONS leurs marchandises,inversons le rapport de force et arrêtons d’accepter comme des moutons avec notre propre argent d’aller á l’abattoir.

      Abdelrahmane
      19 avril 2017 - 10 h 42 min

      @ pégasse 19 apr 2017 10:41.
      @ pégasse 19 apr 2017 10:41. et qu’est ce que tu fais des arabes qui occupent les 95% du territoire national, à oran, alger, constantine, annaba, blida, tlemcen, médéa, tiaret, en somme 45 wilayas ???!!!

        Anonymous
        19 avril 2017 - 13 h 29 min

        Tu confonds «arabes et
        Tu confonds «arabes et arabophones» il n’y a pas d’arabes en Algérie il y a un seul peuple avec une identité homogène amazighe de l’Est à l’Ouest, et du Nord au Sud du pays, et cela personne surtout les faussaires de l’histoire ne pourront le renier. Les arabophones en Algérie sont d’authentiques amazighes, ils ne sont pas arabes ethniquement, tout comme ceux qui s’expriment en français’ ils ne sont pas français, ou dans une autres langues étrangères en anglais ils ne sont pas anglais et ainsi de suite,, ils demeureront algériens amazighes, même si ils s’expriment en langue étrangères. Le diaclecte arabophone algérien n’a rien à voir avec la langue arabe

          Abdelrahmane
          19 avril 2017 - 13 h 54 min

          @ anonime, 19 apr 2017- 14:29
          @ anonime, 19 apr 2017- 14:29. « Tu confonds «arabes et arabophones» il n’y a pas d’arabes en Algérie il y a un seul peuple avec une identité homogène amazighe de l’Est à l’Ouest, et du Nord au Sud du pays ». ?NON, monsieur, tu te trompes, en Algérie il y a des arabe, des kabyles, des chaouis, des mozabites et des targuis, c’est une réalité » aussi claire que le soleil en plein été à midi. que cela te plaise ou pas, que tu sois d’accord ou pas, la réalité est la réalité. des gens qui depuis bientôt 14 siècles parlent l’arabe, se conduisent selon les modèles de la culture arabe, se réfèrent à la culture arabe musulmane, se targuent et sont fiers de leur patrimoine local, endogène, « autochtonisé » (c’est à dire devenu autochtone et autonome par rapport à l’orient) sur une étendue vaste du pays, qui ont conscience de leur communauté, de leurs dénominateurs communs, de leur cohésion et leur esprit de corps, et qui….ne parlent même pas un traitre mot de berbere, si tu continues à les considérer (arbitrairement et unilatéralement) comme arabophones et non pas arabes (après 14 siècles) c’est que tu n’as rien compris à l’histoire, la sociologie et la géographie, et tu fais un tort (prémédité et malveillant) à ces gens..

          abdou al qoraichi
          19 avril 2017 - 15 h 28 min

          @Abdelrahmane

          @Abdelrahmane

          Tu as raison mon frère . Va sur google et tape : arabes + projet genographique..

          Abdelrahmane
          19 avril 2017 - 16 h 57 min

          @ abdou el-qoraichi , la
          @ abdou el-qoraichi , la notion d’arabe est une notion linguistique, culturelle, civilisationnelle et historique, elle ne peut être saisie par la génétique, ni par la racialité. tu peux trouver des arabes qui présentent des profils génétiques différents, E1b1b ou J ou même G ou R1. de même que tu peux trouver des kabyles qui présentent des profils génétiques différents, E1b1b ou même J (le supposé arabe ) et même souvent R1 et ils se déclarent berbères kabyles du seu lfait qu’ils parlent kabyle, ont un ascendant kabyle ou sont originaires de la région kabyle (sans attendre les résultats du test génétique). et cela est accepté ipso facto, pourquoi le kabyle est berbere kabyle sur simple profession de foi, alors que l’arabe doit présenter une preuve, un test adn J ? en vertu de quelle logique que vous voulez nous imposer ? de plus le projet génographique dont tu parles, ne mentionne nul part les arabes, les berberes ou les vikings, ils parlent de méditerranéens que le projet définit ainsi:  » This component is likely the signal of the Neolithic population expansion from the Middle East, beginning around 8,000 years ago, likely from the western part of the Fertile Crescent… ». il parle aussi de sud ouest asiatique que les berberistes ont interprété arbitrairement comme (exclusivement) la péninsule arabe, alors qu’il peut aussi englober le caucase,le croissant fertile et la mésopotamie et leprojet génographique definit ainsi : »‘the Mediterranean component, it was likely spread during the Neolithic expansion, perhaps from the eastern part of the Fertile Crescent. Individuals with heavy European influence in their ancestry will show traces of this because all Europeans have mixed with people from Southwest Asia over tens of thousands of years…. ». Alors arrêtez vos inepties, la génétique ne définit pas les ethnies mais renseigne sur les mouvements de populations sur des milliers d’années.

          Anonymous
          19 avril 2017 - 20 h 13 min

          Vas y te désintoxiquer et
          Vas y te désintoxiquer et cesse avec ton lavage de cerveau arabo islamiste qui ne prendra pas dans les esprits éclairés qui sont fiers de leur identité authentique millénaires, qu’ils n’associent aucunement aux bédouins féodaux arabes primitifs, d’autant plus que leurs contrées désertiques il n’y a aucune trace de civilisation. Ces bédouins féodaux auxquels tu tentes d’associer le peuple amazighe algérien, vivaient encore dans les tentes dans une misère noire, jusqu’aux années 1970, avant la grande découverte du pétrole. Les arabes ont été chassés d’Afrique du Nord, comme ce fut le cas pour les romains, les turques, les français aucun de ces peuples n’a pu s’installer durablement sur la terre des hommes libres amazighe, des terres amazighes qu’ils sont venus dévaster comme des sauterelles sur un champ de blé, tel que le décrit Ibn Khaldoun. Le peuple algérien a sa propre identité il ne l’échangera pour rien au monde pour celle des bédouins. Ose dire à un chinois qu’il n’est pas chinois, ou un indien qu’il n’est pas indien, tu les insulteras, comme tu le fais envers le peuple algérien amazighe de souche la génétique et l’histoire sont là pour le prouver.

          Anonymous
          19 avril 2017 - 20 h 58 min

          Que tu le veuilles ou non tu
          Que tu le veuilles ou non tu dois accepter la science, et la science est encouragée et reconnue dans le Coran, la science est une science exacte elle ne peut pas être réfutée par qui que ce soit et encore moins par des incultes zarabes zélés. La génétique est utile pour définir l’ADN des peuples bien heureusement et malheureusement pour les fosoyeurs de la vérité, les propagandistes de faussetés, l’ADN fait foi de l’identité et les origines des peuples, il se trouve que l’ADN des peuples Nord Africains est tout à fait différent de celui des peuples arabes de la Péninsule arabique, voilà qui met en échec la prétendue arabité des peuples de l’Afrique du Nord. Quand à l’aspect civilisationnel, linguistique, culturel et j’en passe dont tu parles, ils sont à des années lumières de ceux des arabes. C’est l’ADN majoritaire d’un peuple qui définit son identité les minorités doivent s’adapter ou disparaitre et non pas s’imposer sur la majorité c’est la loi de la nature et la présence de l’identité des peuples originaires de chaque pays. Du point de vue culturelle civilisationnelle, linguistique, le peuple algérien n’a vraiment rien à voir avec ceux des arabes du point de vue linguistique, culinaires, vestimentaires, culturelle, artistique, et j’en passe et cela il faudra l’admettre et cesser de renier la civilisation authentique amazighe dont est issu le peuple algérien. Merci de publier.

          Anonymous
          19 avril 2017 - 21 h 22 min

          Ce poste est adressé a
          Ce poste est adressé a Abderahmane 17h57

          anti-zarbikos
          19 avril 2017 - 20 h 19 min

          il est clair que les zarabes
          il est clair que les zarabes sont civilisés, il n’y a qu’à voir leurs vestiges actuellement en Syrie multimillénaire où tes zarabes n’arrêtent pas de raser tout ce qui est civilisationnel au sens propre du mot. Le peuple Algérien refuse d’être taxé d’arabe, alors cache toi !

        fatigué
        19 avril 2017 - 13 h 37 min

        Abdelrahmane (non vérifié)

        Abdelrahmane (non vérifié)
        19 Apr 2017 – 11:42

        +10-1
        @ pégasse 19 apr 2017 10:41. et qu’est ce que tu fais des arabes qui occupent les 95% du territoire national, à oran, alger, constantine, annaba, blida, tlemcen, médéa, tiaret, en somme 45 wilayas ???!!!
        ====================================================================================
        ceux que tu appelles des  » arabes  » sont en fait des « berbères arabisés » ou, si tu veux « des berbères arabophones » .

    Mouhouche
    19 avril 2017 - 9 h 29 min

    Je suis trés heureux de lire
    Je suis trés heureux de lire une contribution aussi VRAIE d’un VRAI kabyle. Faut pas désespérer, il en reste quelques un.

    Bensalam
    19 avril 2017 - 9 h 02 min

    Bravo, Mesloub Khider, pour
    Bravo, Mesloub Khider, pour votre brillant article et la sincérité qui s’y dégage.
    Sur la question du berbérisme, prière le recueil d’articles d’Amar Ouzeguène, « Amar Ouzeguène, le révolutionnaire heureux », publié en 2016, par les Editions Alem El Afkar, avec une excellente préface de Mohamed Said.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.