L’Afrique aura sa zone de libre-échange d’ici la fin de l’année

Afrique zone de libre-échange
Albert Muchanga, commissaire au commerce et à l'industrie de l'UA. D. R.

Le commissaire au commerce et à l’industrie de l’Union africaine (UA), Albert Muchanga, a annoncé ce samedi à Addis-Abeba qu’une zone africaine de libre-échange sera créée d’ici la fin de l’année en cours. Animant une conférence de presse en marge de la 31e session du Conseil exécutif de l’UA, il s’est dit confiant dans la création de cette zone africaine de libre-échange, «un marché intégré et commercialement à la fin de cette année».

Le responsable africain a expliqué que le continent africain est situé «au bon endroit et à la cible» pour réaliser les objectifs majeurs du Pacte phare de la zone de libre-échange, assurant que le bloc panafricain aspire à créer un marché continental unique pour les biens et services, avec la libre circulation des personnes et des capitaux.

Muchanga a estimé que cette zone permettra de booster le commerce interafricain et d’offrir de «nouvelles opportunités» de progrès à l’Afrique, ajoutant que cette démarche est en train de s’accomplir grâce à la forte volonté politique des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’UA. Il a annoncé, par ailleurs, l’intention de l’organisation panafricaine de doubler le volume actuel du commerce interafricain de 14 à 28% d’ici 2021, dans le cadre du projet de la zone de libre-échange continental (ZLE), qualifiant toutefois de «très bas» le volume commercial actuel entre les pays africains.

Cette 31e session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA a débuté ses travaux vendredi, avec la participation des ministres des Affaire étrangères, préparatoire au 29e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA prévu les 3 et 4 juillet.

R. I.

Comment (4)

    zaatar
    2 juillet 2017 - 15 h 08 min

    Et qu’est ce qu’on va s’échanger entre africains dans cette zone de libre échange? A priori des cacahuètes et des pastèques…et des diarrhées en vue.




    0



    0
    Vangelis
    2 juillet 2017 - 10 h 56 min

    Avec sa bureaucratie et son système centralisé, l’Algérie va encore rater son entrée dans cette zone de libre échanges d’une part parce qu’elle est coutumière des réflexions qui s’éternisent et d’autre part parce qu’elle n’a pas grand chose à vendre en dehors des hydrocarbures.

    A ce propos, on n’entend plus parler de Haddad et de son FCE. Et pourtant le monde continue à tourner, des inventions et des progrès sont enregistrés mais en Algérie sommeil profond surtout au sommet à décharge du pays puisque le raïs est hémiplégique et personne n’ose changer les choses, laissant encore et encore les évènements passer sous le nez de l’Algérie mal ou pas du tout représentée de par le monde.




    0



    0
    séhab
    1 juillet 2017 - 17 h 54 min

    j’ai dis dans mon précédent commentaire

    (est-ce-que le présidant bouteflika sera parmi les présidents africains
    pourquoi vous m’avez censurer?




    0



    0
    séhab
    1 juillet 2017 - 17 h 46 min

    Cette 31e session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA a débuté ses travaux vendredi, avec la participation des ministres des Affaire étrangères, préparatoire au 29e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA prévu les 3 et 4 juillet.)))

    <>>




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.