Niqab et pédagogie

niqab
Nouria Benghebrit risque de subir encore les foudres des intégristes. New Press

Par Kamel Moulfi – Une élève peut-elle entrer en classe dans une tenue vestimentaire qui couvre jusqu’à son visage, de telle façon qu’elle ne soit pas identifiable ? Le port du niqab, car c’est de cela qu’il s’agit, est une pratique courante dans nos écoles et il semble que la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, soit bien décidée à y mettre fin. C’est une sage décision qui mérite les encouragements de tous : parents d’élèves, personnel du secteur de l’enseignement, société civile et classe politique. Car c’est un combat rude et courageux qu’elle s’apprête à mener contre les intégristes, pour extirper des établissements scolaires, écoles primaires et collèges, cet accoutrement imposé aux enfants qui n’est dicté ni par une quelconque prescription religieuse ni inspiré de nos traditions vestimentaires ancestrales.

La ministre de l’Education nationale se doit d’être encouragée, d’autant plus qu’elle est déjà engagée dans la bataille de la qualité de l’enseignement, qualifiée par certains de «mission impossible» sachant les retards qu’il faut rattraper dans un contexte dominé par la course à l’argent facile et qui n’incite donc pas à l’effort scolaire, comme l’a démontré la tendance à la triche massive au bac avec l’utilisation des technologies de l’information et de la communication les plus récentes pour déjouer la surveillance.

On sait que le premier obstacle à la bataille de la qualité de l’enseignement est érigé par les milieux rétrogrades, indifférents à la dimension pédagogique qui est l’élément central de l’école. Or, la principale préoccupation des parents est dans la préparation de leurs enfants à la réussite dans leur scolarité et, plus tard, à une bonne insertion dans la société et dans la vie professionnelle. Les dépenses qu’ils consacrent aux cours de soutien le prouvent. Comme le prouve le mouvement de bénévolat qui s’est créé chez des enseignants pour faire bénéficier gratuitement de ce soutien scolaire précieux les élèves des familles dépourvues de moyens financiers et qui ne peuvent pas payer les cours supplémentaires.

K. M.

Comment (54)

    Salim31
    22 septembre 2017 - 22 h 29 min

    Le nikab n est pas un habit c est un uniforme inventer pendant la guerre de syrie qui symbolise l apartenance a NOSRA ET en suite daech puis _cetta accoutrement fait partie de la propagation de la culture DAECHIENNE a travers l habillement _le chant religieux _les prenoms _
    l enseignement aux enfants a adorer le paradis et detester la vie (futur kamikaze ) …..l etat algerien doit stopper ca _ mme benghabrite seul face a une armee d islamiste ne peut rien faire ! Tout le monde doit l aider _nous devons demasquer ce complot et le combattre avant que soit trop tard .




    12



    1
    Mohamed El Maadi
    22 septembre 2017 - 15 h 08 min

    Tout ce qui ne s’apparente pas a la culture algérienne poubelle .Vous savez j’ai un tableau a la maison de femme en haïk ( il ne vaut rien financièrement ) et a chaque fois que je le regarde je pense a la guerre de libération ,C’est tellement prenant dans mon esprit que j’imagine des scènes de la bataille d’Alger .Je ne sais pas comment l’expliquer mais ce haïk est lié a la libération de ce pays et quand je vois le pays en train de se kabouliser je ressent une colère .Des hommes et des femmes se sont battue et vous que faite vous au pays ? vous nous poignarder dans le dos en vous colonisant vous même avec des fripes de gens qui veulent nous asservir .




    13



    0
    MELLO
    22 septembre 2017 - 14 h 36 min

    Autant de commentaires pour un sujet aussi clair, aussi limpide que cette mesure prise pour le développement de l’école. En effet, l’école est un lieu du savoir , le savoir universel et non une medersa où les élèves portent des tenus adéquates. L’école, après la famille, reste un lieu d’éducation où l’enfant se doit de se préparer à affronter le monde , pas seulement son milieu de naissance. Cette décision, de réglementation des tenues vestimentaires, doit faire objet d’une loi , ce qui soulagerait cette pression inutile sur la ministre. Que tous ces porteurs de kamis ou autres nikabs , se doivent faire la part des choses pour comprendre que l’école est républicaine et qu’en ce sens l’Algérie n’est pas une république islamique et ne le sera pas.




    13



    2
    Les Égarés.
    22 septembre 2017 - 11 h 49 min

    @Ali…. arrête de dire des bêtises sans queue ni tête ….Va sans valeurs ni morale , vivre dans un camp de nudistes , comme un animal !…. Jeans troué , serré , mini jupe on te les laisse , nous nous parlons valeurs morales , Religion dénaturé par le Wahabisme , Nikab hors Islam…et apportons un soutien à Mme la Ministre pour son programme .




    10



    1
    Anonyme
    22 septembre 2017 - 8 h 33 min

    Pourquoi ne pas faire au plus simple. Si Allah à prescrit le Niqab à travers le noble Coran, Nous devons nous y conformer.
    Si ce n’est pas le cas nous ne devons pas inventer des choses en disant que ça provient de Allah, c’est un très grave péché.
    Et en plus la ministre veut sécuriser les enfants par ces temps de danger international par des mesures de sécurités en permettant de contrôler qui se cache sous ce masque de tissu.
    En temps de conflits toutes les précautions sont nécessaires et utiles pour nôtre intérêt à tous.
    L’islam n’est pas attaqué ou mis en cause dans cette décision.




    12



    0
    Les Égarés.
    22 septembre 2017 - 4 h 16 min

    @Annonyme 21 sept 14h45…je te vois barbu, Kamis, crane rasé et Le Nikab ou Jilbab noir, Jamais de couleurs… le Wahabite de service en tenu réglementaire ….pro daesh, Doula Islamya, … Croyance Anthropomorphiste qui croit que Allah est une Personne qui s’assoit , descend , a des mains selon vos Gourou Ibn Taymiya et Ibn Abdelwahab … Livres : Al Manjah et Tabliss Al Jahmya (Ibn Taymiya)….Les Wahabites croient véritablement qu’Allah est une Personne , un Humain , ..lisez les livres Al Manjah et Tabliss Al Jahmya de leur « Cheiykhou Al Islam » Ibn Taymiya…
    Alors oui Mr Annonyme, restez entre vous, Secte Wahabite , vos pauvres Enfants condamnés à l’obscurantisme, Nikab, crane rasé et Kamis réglementaire… et surtout arrêtez de Polluer…. comme les Koffars. .des Mouchabihines , des Associateur. Restez entre vous et ne polluez pas l’islam…
    Lisez Ibn Taymiya et son Navet , le livre Tabliss Al Jahmya… »Allah , une Personne avec de longs cheveux bouclés , jeune , debout dans un lieu vert….Livre Al Manjah., ».Allah descend monte et s’assoit si il le veut ,…car rien textuellement ne prouve le contraire.. »… pour cela que Ibn Taymiya passa de longues années en Prison, il fut un Égaré qui Égara de pauvres Bougres ignorants incultes comme les Wahabites du Salaf au Kamis crane rasé et Nikab noir.




    10



    0
    Cheikh kebab
    21 septembre 2017 - 22 h 24 min

    Nous sommes situés exactement à notre calendrier: moyen âge ! Pauvres arabomusulmans que nous sommes ,on n’est pas sortis de l’auberge!! Nous sommes condamnés à être des colonisés! 1436/2017!




    10



    1
    ZORO
    21 septembre 2017 - 21 h 20 min

    Reponse a ABOUSTROF 21SEPT 13h25. Quand ca t arrange ,tu fais l eloge de L ANP ,mais tu dis toujours que son chef supreme est un MARABOUNTA !!! Hypocrite respect que tu as pour cette institution!!!!SIGNE.ZORO..Z




    8



    7
      Algérie Authentique
      22 septembre 2017 - 9 h 46 min

      zoro tu as une qualité : tu es transparent et ça c’est bien parce qu’on peut facilement dresser ton portrait : tu es pour l’arabisation, contre le multilinguisme, tu es pour la salafisation, contre l’islam de nos ainés, tu es pour le « maghreb des peuples » et contre la souveraineté nationale. tu n’as franchement rien à faire parmi nous, je te conseille d’aller hanter les sites marocains, je trouve qu’ils te correspondent plus ! ici tu n’arriveras à convaincre ni à intimider personne, c’est perdu d’avance pour toi !




      9



      0
        Zoro
        22 septembre 2017 - 21 h 00 min

        @ AUTANT D TIC: Zoro procéde a rectification :je suis pour multilinguisme ARABE. ANGLAIS
        FRANÇAIS. Je suis pour l islam que j ai vécu avec mes parents (simple et tolérant ).je suis pour la souveraineté nationale compatible avec un espa
        ce maghrébin qui nous rendrait plus fort.
        MORALITÉ DE L HISTOIRE :C est moi Zoro l algerien qui vous salue bien!!!!




        2



        2
    Les Égarés.
    21 septembre 2017 - 21 h 18 min

    Le Mufti d’Arabie Hamad Zayni Dahlan (1873…1959 ) écrit dans un de livres sur le Wahabisme :… déclaré Égarés ,Khawaridj , Dangereux pour l’Islam…à cause de leurs Croyance , et massacre d’autres Musulmans refusant leur croyance Égarés Khawaridj ..cela se passa lors de la conquête de l’Arabie par les Ikhwans Wahabites , ils massacrerent , les hommes , les Femmes , Enfants , même nouveaux nés..brulerent les livres , entrèrent dans les Mosquées, Maisons pour tuer les Musulmans soit disant Associateurs …sur les conseils du gourou Ibn Abdelaziz et Ibn Saoud….Lisez Le Mufti d’Arabie Hamad Zayni Dahlan sur le Wahabisme…lisez !




    9



    0
    Elkhayam
    21 septembre 2017 - 20 h 18 min

    L’islam s’est induit de plus en plus dans nos vies, privé et intime /nos médias a pénétré l’école, l’Internet… Comme l’histoire l’a déjà démontré l’islam au contact d’autres cultures, au contact de l’esprit critique ne peux survivre, il doit se radicaliser… Et si possible éliminer les éléments dérangeant.




    10



    2
    slam
    21 septembre 2017 - 19 h 32 min

    dés qu’il s’agit d’islam vous ouvrer tous vos grandes gueules mais je suis sur et certain que la plupart d’entre vous laisse leurs filles sortir presque nus jeans déchiré du haut de la cuisse mini jupe …peut être c’est ça l’islam ou est la jalousie sur notre familles vous parler des autre mais VOUS VOULEZ VIVRE COMME LES EUROPEENS ET EN MÊME TEMPS ÊTRES MUSULMAN LE JOUR DU JUGEMENT DERNIERS TOUT CE QUE VOUS AVEZ ÉCRIS ET DIS RESSORTIRA ET ON VAS VOIR LE GAGNANT DU PERDANT




    2



    24
      Zoheir
      21 septembre 2017 - 20 h 08 min

      Le jour du jugement dernier verra surtout ceux qu’on voit le jour de l’Aïd, au premier rang a la mosquée a qui a mis le plus beau burnous et qui ont plonge le pays dans les abysses de la clochardisation, malgré les milliers de milliard de dollars.




      16



      0
      Moskosdz+Slam
      21 septembre 2017 - 20 h 39 min

      Ce n’est ni les filles en mini-jupes,ni celles avec des Jeans troués,ni les danseuses de cabarets et ni les prostituées qui ont massacrés 250.000 Algériens au non d’un pseudo djihad,mais ce sont bel et bien des barbus qui n’ont jamais quitté la mosquée.




      26



      1
      Les Égarés.
      21 septembre 2017 - 21 h 06 min

      @Slam …la vérité blesse , toi le Wahabites Qui croit que Allah s’assoit , est Un Corps limité..que Allah est une Personne ayant des mains…
      T’as pas honte !!! Tu crois ce que écrit ton « Cheiykhou Al Islam » Ibn Taymiya où ton Ibn Al Baz qui dit que Allah a véritablement des mains mais on ne sait pas si il a des Doigts et la couleur…Ton Nikab viens du Wahabisme Khawaridj Saouds, Al Baz , Ibn Abdelwahab..qui propagent cette foutue Croyance et Nikab , un la Femme est interdite de conduire , aller au Docteur ou faire ces course seule , une Mère de Famille !!! …apprend l’islam , et sort de cette Secte Wahabite Anthropomorphiste , la honte pour les Musulmans….Oui nous connaissons votre Croyance Anthropomorphiste , vous croyez que Allah est une Personne , oui Tous les Musulmans doivent savoir votre vrais Croyance Wahabite Anthropomorphiste , qu’ils ne soient pas trompé par votre Barbe , Kamis et Nikab , …chers Pseudo Salafiste Wahabite dirent aux Musulmans votre Croyance … Vous ne pouvez nier tout ce que je dévoile sur votre Croyance Anthropomorphiste … vous savez que je dis la vérité sur votre Croyance…. Vous êtes démasqués , vous êtes une Secte qui trompe les Musulmans ignorants incultes…Mise Le Mufti d’Arabie Hamad Zayni Dahlan (1873/1959).
      ..les Wahabites déclaré Égarés , Khawaridj…par les savants musulmans….en 2016 Conférence Islamique de Grozny ou 200 savants et Oulémas du monde Musulmans dont Al Azhar, ont déclaré les Wahabites , le Wahabisme Khawaridj hors de la Sunna , hors de l’islam…. CHERS Pseudo Salafiste mais Wahabites vous ne tromperie plus les Musulmans derrière votre Barbe, Kamis et Nikab , parlez de votre Croyance sur Allah….ou vous avez Honte ?




      9



      1
      ali
      21 septembre 2017 - 23 h 49 min

      Quelles sont les preuves que tu as pour nous dire quAllah avec l islam interdit de porter des jeans ou des minijupes???
      Allah nous a créée tout nu,c est les hommes, pour se protéger des aleas climatiques, qui se sont couverts , chacun selon la région où ils habitent.
      On nait nu et on meurt nu,tout le reste est du bla bla…




      6



      1
    DZ Lander
    21 septembre 2017 - 19 h 01 min

    Alors que la plupart de nos concitoyens ne s’en soucient même pas, le projet de société des islamo-ultra-conservateurs ne devrait pourtant être un secret pour personne, ne serait-ce de par la dangerosité qui en émane pour notre pays : car il s’agit, pour ceux qui en doutent encore, de faire de l’Algérien du futur un croyant «taillable et corvéable» à merci, de surcroit docile dans son enfermement culturel ; bref, un «clone» soumis jusqu’à l’overdose dans son nouvel entendement cultuel ; bien entendu sans la lettre  » r  » qui, entre-temps, aura sauté allègrement… Il y a donc là deux projets de société antinomiques qui s’affrontent sans merci depuis les premières années de l’indépendance de notre pays. Pourquoi projets antinomiques ? Pour la simple raison qu’ils sont aux antipodes l’un et l’autre : l’un est obscurantiste et rétrograde à souhait ; et l’autre, républicain et algérianisant. L’un, œuvrant pour la «Dawla islamiya» de l’ex.Fis dissous et l’autre, pour une Algérie républicaine enfin adossée à un Etat de droit fort, pérenne. Où l’enfant scolarisé est appelé à devenir une citoyen accompli, responsable, en phase avec son époque, bien entendu nonobstant la couleur de sa croyance religieuse, laquelle ne peut relever que du domaine strictement privé… Et où se situe le terrain d’affrontement de ces deux projets de société ? Ni dans les maquis du terrorisme d’avant 1990 bien sûr, car le terrorisme islamiste a commencé bien avant cette année là. Ni même au sein de la société civile en devenir, laquelle, avant le détournement de sa conscience nationale par les sinistres membres de cette mouvance, avait alors d’autres aspirations sociétales bien plus nobles… Or, quand bien même la mouvance islamo-ultra-conservatrice a perdu de façon cinglante la guerre par les armes contre l’Algérie républicaine, il lui restait malgré tout, paradoxalement «gràce» à la politique dite de réconciliation nationale, une sortie de secours plutot «réhabilitante», et quelle sortie ! Rebondir en forgeant à son profit exclusif «l’apanage» fictif d’un secteur -celui de l’Education nationale-, lequel, en plus de présenter la particularité d’être non souverain, est d’autant plus sensible qu’il doit asseoir, dans la durée, un projet de société fiable, viable, crédible : un projet qui réponde de façon idoine aux aspirations des Algériens. Dans une première phase donc, il n’était pas encore question de soumettre l’école au diktat islamiste, ni de vouloir, à travers les premières tentatives d’instauration de l’éducation islamique -éducation islamiste en réalité- transformer la société dans l’immédiat, à l’image même de cette mouvance islamo-ultra-conservatrice… Comme il fallait s’en douter, il y a là un terrain rêvé où, selon les membres de cette mouvance, il est encore possible, particulièrement en raison du manque républicain de vigilance, de procéder tout autrement : c’est ainsi qu’il est toujours question de faire de l’école un «Cheval de Troie» lequel, à long terme, permettrait d’ «investir» la société selon leur propre «feuille de route». Pour ce faire, Il leur faudra procéder de façon subreptice, sans trop de précipitation ; bref, il s’agit aujourd’hui, pour les membres de cette mouvance, de créer et d’élargir la brèche en procédant graduellement, discrètement dans un premier temps, tout en prenant bien soin d’agir de façon méthodique, voire clandestine dans de nombreux cas. Le but de cette démarche o combien dangereuse pour le pays étant de faire inscrire à terme l’action funeste de ces membres dans la durée et tout cela, avec une finalité bien précise : inoculer et répandre graduellement le virus vert salafiste afin de mettre à genoux le peuple algérien, le «cloner» pour ainsi dire à leur image et, à terme, le soumettre littéralement, jusqu’au déni de soi identitaire, à ces anciens dealers de drogue, entre-temps devenus nouveaux «dealers» de Dieu…Résultat des courses : nous assistons médusés, aujourd’hui, à une véritable pandémie verte à travers le territoire national et ce, sans que les pouvoirs publics concernés ne réagissent énergiquement dans le but d’y mettre fin. Les impositions criantes du niqab à l’école et de la «bismala» dans les manuels scolaires profanes font partie, en effet, de ces tentatives récurrentes de répandre le virus vert salafiste au sein de la société algérienne. En définitive, l’équation est simple : tant que le pouvoir les laissera agir à leur guise, les membres de cette funeste mouvance verte se feront forts de poursuivre leur démarche aux effets dévastateurs dans notre pays et ce, jusqu’à sa néantisation. J’espère que mon message sera bien reçu par les citoyens.




    10



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.