Niqab et pédagogie

niqab
Nouria Benghebrit risque de subir encore les foudres des intégristes. New Press

Par Kamel Moulfi – Une élève peut-elle entrer en classe dans une tenue vestimentaire qui couvre jusqu’à son visage, de telle façon qu’elle ne soit pas identifiable ? Le port du niqab, car c’est de cela qu’il s’agit, est une pratique courante dans nos écoles et il semble que la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, soit bien décidée à y mettre fin. C’est une sage décision qui mérite les encouragements de tous : parents d’élèves, personnel du secteur de l’enseignement, société civile et classe politique. Car c’est un combat rude et courageux qu’elle s’apprête à mener contre les intégristes, pour extirper des établissements scolaires, écoles primaires et collèges, cet accoutrement imposé aux enfants qui n’est dicté ni par une quelconque prescription religieuse ni inspiré de nos traditions vestimentaires ancestrales.

La ministre de l’Education nationale se doit d’être encouragée, d’autant plus qu’elle est déjà engagée dans la bataille de la qualité de l’enseignement, qualifiée par certains de «mission impossible» sachant les retards qu’il faut rattraper dans un contexte dominé par la course à l’argent facile et qui n’incite donc pas à l’effort scolaire, comme l’a démontré la tendance à la triche massive au bac avec l’utilisation des technologies de l’information et de la communication les plus récentes pour déjouer la surveillance.

On sait que le premier obstacle à la bataille de la qualité de l’enseignement est érigé par les milieux rétrogrades, indifférents à la dimension pédagogique qui est l’élément central de l’école. Or, la principale préoccupation des parents est dans la préparation de leurs enfants à la réussite dans leur scolarité et, plus tard, à une bonne insertion dans la société et dans la vie professionnelle. Les dépenses qu’ils consacrent aux cours de soutien le prouvent. Comme le prouve le mouvement de bénévolat qui s’est créé chez des enseignants pour faire bénéficier gratuitement de ce soutien scolaire précieux les élèves des familles dépourvues de moyens financiers et qui ne peuvent pas payer les cours supplémentaires.

K. M.

Comment (54)

    Salim31
    22 septembre 2017 - 22 h 29 min

    Le nikab n est pas un habit c est un uniforme inventer pendant la guerre de syrie qui symbolise l apartenance a NOSRA ET en suite daech puis _cetta accoutrement fait partie de la propagation de la culture DAECHIENNE a travers l habillement _le chant religieux _les prenoms _
    l enseignement aux enfants a adorer le paradis et detester la vie (futur kamikaze ) …..l etat algerien doit stopper ca _ mme benghabrite seul face a une armee d islamiste ne peut rien faire ! Tout le monde doit l aider _nous devons demasquer ce complot et le combattre avant que soit trop tard .

    12
    1
    Mohamed El Maadi
    22 septembre 2017 - 15 h 08 min

    Tout ce qui ne s’apparente pas a la culture algérienne poubelle .Vous savez j’ai un tableau a la maison de femme en haïk ( il ne vaut rien financièrement ) et a chaque fois que je le regarde je pense a la guerre de libération ,C’est tellement prenant dans mon esprit que j’imagine des scènes de la bataille d’Alger .Je ne sais pas comment l’expliquer mais ce haïk est lié a la libération de ce pays et quand je vois le pays en train de se kabouliser je ressent une colère .Des hommes et des femmes se sont battue et vous que faite vous au pays ? vous nous poignarder dans le dos en vous colonisant vous même avec des fripes de gens qui veulent nous asservir .

    13
    MELLO
    22 septembre 2017 - 14 h 36 min

    Autant de commentaires pour un sujet aussi clair, aussi limpide que cette mesure prise pour le développement de l’école. En effet, l’école est un lieu du savoir , le savoir universel et non une medersa où les élèves portent des tenus adéquates. L’école, après la famille, reste un lieu d’éducation où l’enfant se doit de se préparer à affronter le monde , pas seulement son milieu de naissance. Cette décision, de réglementation des tenues vestimentaires, doit faire objet d’une loi , ce qui soulagerait cette pression inutile sur la ministre. Que tous ces porteurs de kamis ou autres nikabs , se doivent faire la part des choses pour comprendre que l’école est républicaine et qu’en ce sens l’Algérie n’est pas une république islamique et ne le sera pas.

    13
    2
    Les Égarés.
    22 septembre 2017 - 11 h 49 min

    @Ali…. arrête de dire des bêtises sans queue ni tête ….Va sans valeurs ni morale , vivre dans un camp de nudistes , comme un animal !…. Jeans troué , serré , mini jupe on te les laisse , nous nous parlons valeurs morales , Religion dénaturé par le Wahabisme , Nikab hors Islam…et apportons un soutien à Mme la Ministre pour son programme .

    10
    1
    Anonyme
    22 septembre 2017 - 8 h 33 min

    Pourquoi ne pas faire au plus simple. Si Allah à prescrit le Niqab à travers le noble Coran, Nous devons nous y conformer.
    Si ce n’est pas le cas nous ne devons pas inventer des choses en disant que ça provient de Allah, c’est un très grave péché.
    Et en plus la ministre veut sécuriser les enfants par ces temps de danger international par des mesures de sécurités en permettant de contrôler qui se cache sous ce masque de tissu.
    En temps de conflits toutes les précautions sont nécessaires et utiles pour nôtre intérêt à tous.
    L’islam n’est pas attaqué ou mis en cause dans cette décision.

    12
    Les Égarés.
    22 septembre 2017 - 4 h 16 min

    @Annonyme 21 sept 14h45…je te vois barbu, Kamis, crane rasé et Le Nikab ou Jilbab noir, Jamais de couleurs… le Wahabite de service en tenu réglementaire ….pro daesh, Doula Islamya, … Croyance Anthropomorphiste qui croit que Allah est une Personne qui s’assoit , descend , a des mains selon vos Gourou Ibn Taymiya et Ibn Abdelwahab … Livres : Al Manjah et Tabliss Al Jahmya (Ibn Taymiya)….Les Wahabites croient véritablement qu’Allah est une Personne , un Humain , ..lisez les livres Al Manjah et Tabliss Al Jahmya de leur « Cheiykhou Al Islam » Ibn Taymiya…
    Alors oui Mr Annonyme, restez entre vous, Secte Wahabite , vos pauvres Enfants condamnés à l’obscurantisme, Nikab, crane rasé et Kamis réglementaire… et surtout arrêtez de Polluer…. comme les Koffars. .des Mouchabihines , des Associateur. Restez entre vous et ne polluez pas l’islam…
    Lisez Ibn Taymiya et son Navet , le livre Tabliss Al Jahmya… »Allah , une Personne avec de longs cheveux bouclés , jeune , debout dans un lieu vert….Livre Al Manjah., ».Allah descend monte et s’assoit si il le veut ,…car rien textuellement ne prouve le contraire.. »… pour cela que Ibn Taymiya passa de longues années en Prison, il fut un Égaré qui Égara de pauvres Bougres ignorants incultes comme les Wahabites du Salaf au Kamis crane rasé et Nikab noir.

    10
    Cheikh kebab
    21 septembre 2017 - 22 h 24 min

    Nous sommes situés exactement à notre calendrier: moyen âge ! Pauvres arabomusulmans que nous sommes ,on n’est pas sortis de l’auberge!! Nous sommes condamnés à être des colonisés! 1436/2017!

    10
    1
    ZORO
    21 septembre 2017 - 21 h 20 min

    Reponse a ABOUSTROF 21SEPT 13h25. Quand ca t arrange ,tu fais l eloge de L ANP ,mais tu dis toujours que son chef supreme est un MARABOUNTA !!! Hypocrite respect que tu as pour cette institution!!!!SIGNE.ZORO..Z

    8
    7
      Algérie Authentique
      22 septembre 2017 - 9 h 46 min

      zoro tu as une qualité : tu es transparent et ça c’est bien parce qu’on peut facilement dresser ton portrait : tu es pour l’arabisation, contre le multilinguisme, tu es pour la salafisation, contre l’islam de nos ainés, tu es pour le « maghreb des peuples » et contre la souveraineté nationale. tu n’as franchement rien à faire parmi nous, je te conseille d’aller hanter les sites marocains, je trouve qu’ils te correspondent plus ! ici tu n’arriveras à convaincre ni à intimider personne, c’est perdu d’avance pour toi !

        Zoro
        22 septembre 2017 - 21 h 00 min

        @ AUTANT D TIC: Zoro procéde a rectification :je suis pour multilinguisme ARABE. ANGLAIS
        FRANÇAIS. Je suis pour l islam que j ai vécu avec mes parents (simple et tolérant ).je suis pour la souveraineté nationale compatible avec un espa
        ce maghrébin qui nous rendrait plus fort.
        MORALITÉ DE L HISTOIRE :C est moi Zoro l algerien qui vous salue bien!!!!

        2
        2
    Les Égarés.
    21 septembre 2017 - 21 h 18 min

    Le Mufti d’Arabie Hamad Zayni Dahlan (1873…1959 ) écrit dans un de livres sur le Wahabisme :… déclaré Égarés ,Khawaridj , Dangereux pour l’Islam…à cause de leurs Croyance , et massacre d’autres Musulmans refusant leur croyance Égarés Khawaridj ..cela se passa lors de la conquête de l’Arabie par les Ikhwans Wahabites , ils massacrerent , les hommes , les Femmes , Enfants , même nouveaux nés..brulerent les livres , entrèrent dans les Mosquées, Maisons pour tuer les Musulmans soit disant Associateurs …sur les conseils du gourou Ibn Abdelaziz et Ibn Saoud….Lisez Le Mufti d’Arabie Hamad Zayni Dahlan sur le Wahabisme…lisez !

    Elkhayam
    21 septembre 2017 - 20 h 18 min

    L’islam s’est induit de plus en plus dans nos vies, privé et intime /nos médias a pénétré l’école, l’Internet… Comme l’histoire l’a déjà démontré l’islam au contact d’autres cultures, au contact de l’esprit critique ne peux survivre, il doit se radicaliser… Et si possible éliminer les éléments dérangeant.

    10
    2
    slam
    21 septembre 2017 - 19 h 32 min

    dés qu’il s’agit d’islam vous ouvrer tous vos grandes gueules mais je suis sur et certain que la plupart d’entre vous laisse leurs filles sortir presque nus jeans déchiré du haut de la cuisse mini jupe …peut être c’est ça l’islam ou est la jalousie sur notre familles vous parler des autre mais VOUS VOULEZ VIVRE COMME LES EUROPEENS ET EN MÊME TEMPS ÊTRES MUSULMAN LE JOUR DU JUGEMENT DERNIERS TOUT CE QUE VOUS AVEZ ÉCRIS ET DIS RESSORTIRA ET ON VAS VOIR LE GAGNANT DU PERDANT

    2
    24
      Zoheir
      21 septembre 2017 - 20 h 08 min

      Le jour du jugement dernier verra surtout ceux qu’on voit le jour de l’Aïd, au premier rang a la mosquée a qui a mis le plus beau burnous et qui ont plonge le pays dans les abysses de la clochardisation, malgré les milliers de milliard de dollars.

      16
      Moskosdz+Slam
      21 septembre 2017 - 20 h 39 min

      Ce n’est ni les filles en mini-jupes,ni celles avec des Jeans troués,ni les danseuses de cabarets et ni les prostituées qui ont massacrés 250.000 Algériens au non d’un pseudo djihad,mais ce sont bel et bien des barbus qui n’ont jamais quitté la mosquée.

      26
      1
      Les Égarés.
      21 septembre 2017 - 21 h 06 min

      @Slam …la vérité blesse , toi le Wahabites Qui croit que Allah s’assoit , est Un Corps limité..que Allah est une Personne ayant des mains…
      T’as pas honte !!! Tu crois ce que écrit ton « Cheiykhou Al Islam » Ibn Taymiya où ton Ibn Al Baz qui dit que Allah a véritablement des mains mais on ne sait pas si il a des Doigts et la couleur…Ton Nikab viens du Wahabisme Khawaridj Saouds, Al Baz , Ibn Abdelwahab..qui propagent cette foutue Croyance et Nikab , un la Femme est interdite de conduire , aller au Docteur ou faire ces course seule , une Mère de Famille !!! …apprend l’islam , et sort de cette Secte Wahabite Anthropomorphiste , la honte pour les Musulmans….Oui nous connaissons votre Croyance Anthropomorphiste , vous croyez que Allah est une Personne , oui Tous les Musulmans doivent savoir votre vrais Croyance Wahabite Anthropomorphiste , qu’ils ne soient pas trompé par votre Barbe , Kamis et Nikab , …chers Pseudo Salafiste Wahabite dirent aux Musulmans votre Croyance … Vous ne pouvez nier tout ce que je dévoile sur votre Croyance Anthropomorphiste … vous savez que je dis la vérité sur votre Croyance…. Vous êtes démasqués , vous êtes une Secte qui trompe les Musulmans ignorants incultes…Mise Le Mufti d’Arabie Hamad Zayni Dahlan (1873/1959).
      ..les Wahabites déclaré Égarés , Khawaridj…par les savants musulmans….en 2016 Conférence Islamique de Grozny ou 200 savants et Oulémas du monde Musulmans dont Al Azhar, ont déclaré les Wahabites , le Wahabisme Khawaridj hors de la Sunna , hors de l’islam…. CHERS Pseudo Salafiste mais Wahabites vous ne tromperie plus les Musulmans derrière votre Barbe, Kamis et Nikab , parlez de votre Croyance sur Allah….ou vous avez Honte ?

      9
      1
      ali
      21 septembre 2017 - 23 h 49 min

      Quelles sont les preuves que tu as pour nous dire quAllah avec l islam interdit de porter des jeans ou des minijupes???
      Allah nous a créée tout nu,c est les hommes, pour se protéger des aleas climatiques, qui se sont couverts , chacun selon la région où ils habitent.
      On nait nu et on meurt nu,tout le reste est du bla bla…

      6
      1
    DZ Lander
    21 septembre 2017 - 19 h 01 min

    Alors que la plupart de nos concitoyens ne s’en soucient même pas, le projet de société des islamo-ultra-conservateurs ne devrait pourtant être un secret pour personne, ne serait-ce de par la dangerosité qui en émane pour notre pays : car il s’agit, pour ceux qui en doutent encore, de faire de l’Algérien du futur un croyant «taillable et corvéable» à merci, de surcroit docile dans son enfermement culturel ; bref, un «clone» soumis jusqu’à l’overdose dans son nouvel entendement cultuel ; bien entendu sans la lettre  » r  » qui, entre-temps, aura sauté allègrement… Il y a donc là deux projets de société antinomiques qui s’affrontent sans merci depuis les premières années de l’indépendance de notre pays. Pourquoi projets antinomiques ? Pour la simple raison qu’ils sont aux antipodes l’un et l’autre : l’un est obscurantiste et rétrograde à souhait ; et l’autre, républicain et algérianisant. L’un, œuvrant pour la «Dawla islamiya» de l’ex.Fis dissous et l’autre, pour une Algérie républicaine enfin adossée à un Etat de droit fort, pérenne. Où l’enfant scolarisé est appelé à devenir une citoyen accompli, responsable, en phase avec son époque, bien entendu nonobstant la couleur de sa croyance religieuse, laquelle ne peut relever que du domaine strictement privé… Et où se situe le terrain d’affrontement de ces deux projets de société ? Ni dans les maquis du terrorisme d’avant 1990 bien sûr, car le terrorisme islamiste a commencé bien avant cette année là. Ni même au sein de la société civile en devenir, laquelle, avant le détournement de sa conscience nationale par les sinistres membres de cette mouvance, avait alors d’autres aspirations sociétales bien plus nobles… Or, quand bien même la mouvance islamo-ultra-conservatrice a perdu de façon cinglante la guerre par les armes contre l’Algérie républicaine, il lui restait malgré tout, paradoxalement «gràce» à la politique dite de réconciliation nationale, une sortie de secours plutot «réhabilitante», et quelle sortie ! Rebondir en forgeant à son profit exclusif «l’apanage» fictif d’un secteur -celui de l’Education nationale-, lequel, en plus de présenter la particularité d’être non souverain, est d’autant plus sensible qu’il doit asseoir, dans la durée, un projet de société fiable, viable, crédible : un projet qui réponde de façon idoine aux aspirations des Algériens. Dans une première phase donc, il n’était pas encore question de soumettre l’école au diktat islamiste, ni de vouloir, à travers les premières tentatives d’instauration de l’éducation islamique -éducation islamiste en réalité- transformer la société dans l’immédiat, à l’image même de cette mouvance islamo-ultra-conservatrice… Comme il fallait s’en douter, il y a là un terrain rêvé où, selon les membres de cette mouvance, il est encore possible, particulièrement en raison du manque républicain de vigilance, de procéder tout autrement : c’est ainsi qu’il est toujours question de faire de l’école un «Cheval de Troie» lequel, à long terme, permettrait d’ «investir» la société selon leur propre «feuille de route». Pour ce faire, Il leur faudra procéder de façon subreptice, sans trop de précipitation ; bref, il s’agit aujourd’hui, pour les membres de cette mouvance, de créer et d’élargir la brèche en procédant graduellement, discrètement dans un premier temps, tout en prenant bien soin d’agir de façon méthodique, voire clandestine dans de nombreux cas. Le but de cette démarche o combien dangereuse pour le pays étant de faire inscrire à terme l’action funeste de ces membres dans la durée et tout cela, avec une finalité bien précise : inoculer et répandre graduellement le virus vert salafiste afin de mettre à genoux le peuple algérien, le «cloner» pour ainsi dire à leur image et, à terme, le soumettre littéralement, jusqu’au déni de soi identitaire, à ces anciens dealers de drogue, entre-temps devenus nouveaux «dealers» de Dieu…Résultat des courses : nous assistons médusés, aujourd’hui, à une véritable pandémie verte à travers le territoire national et ce, sans que les pouvoirs publics concernés ne réagissent énergiquement dans le but d’y mettre fin. Les impositions criantes du niqab à l’école et de la «bismala» dans les manuels scolaires profanes font partie, en effet, de ces tentatives récurrentes de répandre le virus vert salafiste au sein de la société algérienne. En définitive, l’équation est simple : tant que le pouvoir les laissera agir à leur guise, les membres de cette funeste mouvance verte se feront forts de poursuivre leur démarche aux effets dévastateurs dans notre pays et ce, jusqu’à sa néantisation. J’espère que mon message sera bien reçu par les citoyens.

    10
    Zoro
    21 septembre 2017 - 18 h 06 min

    He NUMIDE ,Tu la vois ??C est ton peuple GOY ,She looks like a BOY!!SIGNEZORO. ..Z.

    2
    2
    lakhdar
    21 septembre 2017 - 18 h 05 min

    Bon courage pour Madame La Ministre à condition que le roi ne lui barre pas la route comme pour les examens de rattrapage bac.
    Il faut aussi arrêter tous ces médias lourds qui sert de porte-voix à cette pègre, en finir avec ces pseudos mosquées qui les font passer pour des savants alors qu’ils sortent des égouts comme des rats.
    Il faut que le peuple algérien reprenne sa conscience au lieu d’avoir la conscience des charognards.
    Des naissances inutiles qui se prennent pour des indispensables à l’humanité, ils ont appliqué la même méthode qu’employaient les nazis pour la propagande, par la terreur et le viol psychique du peuple,
    Ce n’est que des frustrés et des névrosés, employant mille artifices pour arriver à leur fin,
    Mais tout ça, il fait s’y attendre car depuis notre indépendance ça été encouragé par tous les dirigeants successifs que nous avons eu, alors avec notre dernier empereur, il les a même assisté dans leur besogne.
    Avant son arrivé, on croyait que c’était un cauchemar fini ou tous le peuple a résisté à leurs ravages, avec tout le sacrifice consenti par notre armée et combien de nos jeunes appelés à la fleur de l’age sont fait déchiqueter à la hache, voila qu’avec sa prétendue réconciliation, d’un état comateux dans lequel ils étaient, ils les a assisté pour qu’ils reprennent toutes leurs vigueurs, ils ont gardé toute leur nature sous des fausses apparences de civilisés.

    6
    2
    Les Égarés.
    21 septembre 2017 - 17 h 30 min

    Mme la Ministre ne cherche pas à jouer un Rôle , elle est vrai dans ce qu’elle est , et ne cherche pas l’apparence d’être , le Pire est d’exagérer, se donner l’apparence d’être comme le font les Pseudos Salafistes Wahabites crane rasé et Kamis , Nikab Noir , portant préjudice à la religion sous prétexte la servir par Une Croyance Anthropomorphiste en vers Dieu , se croyant le groupe sauvé qui ira au Paradis !!! Et tous les autres en enfer !? Chers Salafiste Wahabite avez vous pris un engagement avec Allah ? un document vous ouvrant la porte du Paradis ?…
    C’est ce que disaient aussi les Bani Israël !..
    Mme la Ministre combat le Nikab et mérite respect , car rien dans le Coran , Allah , le Prophète n’est prescrit le Nikab qui vient du Najd en Arabie , région d’où est sorti le Wahabisme Khawaridj avec son Nikab… Mme la Ministre par son travail sert son Pays contre l’obscurantisme du Nikab et sa croyance et par de là le Pays , en voulant éjecter le Nikab sert l’Islam ….et Vous chers Salafiste mais Wahabites qu’avez vous apporter à l’Algérie .?..une decenie noire , Croyance égaré ,. Attentats , Cahos , …..Libye..Syrie…Irak…Yémen.. Tunisie… partout où vous êtes , vous semer la Fitna sous couvert de Religion , traitant les Musulmans d’associateurs alors que vous même considérez Allah à un Corps limité monte descend et s’assoit si il le veut , des mains véritablement mais vous savez pas si y’a des doigts…??? Et vous osez traiter l’ensemble des Musulmans d’associateurs car refusant votre Égarement ?… Vous êtes dans le Chirk chers Salafistes Wahabites…et vous osez rire de la Ministre !!

    13
    1
    benchikh
    21 septembre 2017 - 17 h 29 min

    Le niqab ce n’est pas notre truc,il appartient aux Juifs ,dans le temps passé de leur histoire leurs hommes violés les femmes pour une séduction passagère ,il fallait bien les couvrirent avec une grande robe ,on ne voyait presque rien .Chez les musulmans on a rien avoir avec cette maladie ,il faut laisser ces jeunes filles vivres leur vie en liberté profiter de cette jeunesse courte on leur donnant l’arme de conviction que ces choses ne sont pas le vrai plaisir ,le plaisir c’est de vivre juste et équilibrer et de suivre par conviction les paroles d’or du DIEU pour se tenir correctement homme ou femme.

    13
    1
    Saint exupery
    21 septembre 2017 - 16 h 58 min

    Un regime schizophrene qui d’ une parte impose la charia dans les ecoles et met un voile sur la constitutionette, un Etat islamique qui ne dit pas encore son nom mais, voudrait etre Percu comme laici! Cette indecision est tragique et ne fait que discrediter De quoi perdre le nord

    4
    6
    Les Égarés.
    21 septembre 2017 - 16 h 48 min

    Mais que vient faire le Nikab en Algérie et dans le Coran et dans l’Islam !!! .Chers Pseudos Salafistes Wahabites , hommes , portez un Nikab Noir sous 37 , 40 , 43 ° , dans la Rue au soleil , en Bus ou en voiture , vous allez crever de chaleur , suer , souffrir , intenable !!! …des Femmes se sont évanouie sous le Nikab , un vrais supplice , une Torture ! ! ..des Femmes racontent leur Calvaire , souffrance de la chaleur sous le Nikab !! … Jamais le Coran , un Hadith , Allah n’a prescrit cette souffrance , le calvaire du Nikab , le Nikab n’a Rien d’islamique , jamais le Prophète ne l’a prescrit ou conseillé….le Nikab est hors Islam comme le Wahabisme Khawaridj Anthropomorphiste qui considèrent Allah à un Corps limité , monte descend et s’assoit si il le veut selon la croyance Wahabite.. Allah serait une Personne !!!… Seuls les Wahabites obligent ou portent le Nikab. .Les Chouyoukhs Wahabites disent que porter le Nikab , souffrir sous le Nikab , la chaleur , la Femme a des Adjar , Hassanattes !!? Ils sont fous , un coeur vide dont seul l’apparence les facsine , et mentent sur l’islam , Jamais Allah , le Prophète , n’ont prescrit le Nikab , la couleur Noir synonyme de Deuil , obscurantisme , Égarement… L’islam est une Religion simple , claire , un comportement droit , une bonne morale , aux Femmes de s’habiller respectueusement , pas d’habits serré , un voile sur la tête ,et les cinq pilliers de l’islam , … ni Nikab , ni Kamis , ni se raser le crâne , ni Pantacourt réglementaire à trois doigts sous le genou….Allah dit n’exagérez pas votre Religion…et ne me faites pas ressembler à mes Créatures , un Corps…monter.. s’assoir.
    La Secte Wahabite égaré Anthropomorphiste veut imposer son idéologie aux Musulmans…et traite de non Musulmans ceux qui refusent le Wahabisme Khawaridj.

    9
    1
    Aboudesoufle
    21 septembre 2017 - 16 h 38 min

    Pourquoi avant les années 1980 ces merdes de hidjab et niqab n’existaient pas , c’est après que sont arrivés les vrais Algériens et les vrais musulmans .!!!!!!!!….

    10
    3
    ZORO
    21 septembre 2017 - 16 h 03 min

    Sont ils a blamer nos eleves,? Deboussoles ,ils le sont!! qui doivent ils croire dans ce milieu , contradictoire , Benghebrit et Son LOOK ou ce qu elle enseigne dans ses BOOKS.?SIGNE.ZORO. …Z….

    4
    5
    Elkhayam
    21 septembre 2017 - 15 h 57 min

    Le hidjab n’est pas d’origine islamique mais emprunté à d’autres cultures avant l’islam .Les premiers écrits historiques faisant référence au fait de se couvrir la tête, pour les femmes, remontent aux textes légaux assyriens du 13e siècle avant J.-C. Seules les femmes de la noblesse se couvraient alors la tête. Il était interdit aux prostituées, aux esclaves et aux femmes pauvres de faire de même. Les versets bibliques auxquels font référence les chrétiens pour justifier que les femmes doivent se couvrir la tête, particulièrement en prière ou à l’église, viennent des lettres de Paul aux Corinthiens (Corinthe une ville située sur la péninsule du sud de la Grèce, faisait partie de l’empire Romain à l’époque où ces lettres furent écrites). 1Corinthiens 11:5 dit : « Mais si une femme prie ou prophétise la tête non couverte, elle outrage son chef à elle, car elle se place ainsi sur le même plan qu’une «femme tondue» À Corinthe et à travers l’histoire du christianisme, le fait de se couvrir la tête était considéré comme un signe de soumission à l’autorité, à Dieu et au mari, comme dans l’islam. Nos Oulamas al ajila imitent le théologien Clément qui exhortait Les chrétiens du second siècle, en Égypte, à « … se rendre à l’église décemment vêtus, d’un pas naturel, en silence, avec un amour sincère, un corps et un cœur purs, prêts à prier Dieu. Que la femme respecte en plus cette règle : qu’elle soit entièrement couverte, à moins qu’elle ne soit dans sa maison. Car cette façon de se vêtir est austère et la protège des regards. Et elle ne doit jamais fauter ni inviter les autres à fauter en découvrant son visage. Tel est le souhait de Dieu, qu’elle prie en étant voilée. »

    7
    1
    Anonyme
    21 septembre 2017 - 15 h 46 min

    DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN DE 1789:

    Art. 10. –

    Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.

    Art. 11. –

    La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

    9
    1
    zoheir
    21 septembre 2017 - 15 h 15 min

    Les combattantes de la revolution ne portaient ni niqab ni djelbab ni hidjab ni deguisees en zorro pour lutter contre la france en portant haut l’amour du pays et le respect de l’islam de nos ancetres. A voir la video ou les etudiantes debattaient avec la constitution avec houari boumedienne.

    12
    1
    Anonyme
    21 septembre 2017 - 14 h 45 min

    Ça y est l’Algérie est en train de se KAFARISÉES.
    PATHÉTIQUES les commentaires.
    Nous éduquerons nos enfants en dehors de l’école.
    Entre nous.
    Et l’état n’a qu’à nous supprimer nos droits sociaux.

    3
    15
    Abou Stroff
    21 septembre 2017 - 13 h 44 min

    je pense qu’il y a une lutte entre deux projets de société qui sont, historiquement antagoniques. le premier est un projet pré ou proto-capitaliste qui peut être qualifié de monde ancien (où la rente est le rapport social dominant) qui ne veut pas mourir et dont la religion (en tant qu’opium et aliénation) constitue l’idéologie idoine. le second est un projet où le travail est le noeud gordien autour duquel s’inscrivent les différentes couches sociales et où le citoyen et la société civile constituent le socle sur la base duquel émergent les différentes valeurs propres aux sociétés capitalistes avancées.
    moralité de l’histoire: la lutte entre les deux projets de société est une lutte à mort et l’émergence de l’un est synonyme de mort de l’autre. il n’y a donc, contrairement à ce que soutiennent certains niais, pas de compromis possible entre les deux projets.
    PS: il me semble que, paradoxalement, Madame Benghebrit rame à contrecourant des intérêts de la marabunta (qu’elle est supposée servir) qui nous gouverne et dont les intérêts sont totalement convergents avec les intérêts de la vermine islamiste, espérons que la Dame pourra mener à bien son combat contre la vermine islamiste.

    16
    2
      Zoro
      21 septembre 2017 - 17 h 44 min

      Le premier projet, l authentique ,porté par le peuple dans grande majorité ,résistera grâce à l islam qui circule dans nos veines,le second importe de l est et de l ouest périra tres bientot avec tous ceux
      ceux qui le trimballe. Signé ZORO. ..Z..

      1
      9
      Zoro
      21 septembre 2017 - 17 h 55 min

      À chacun sa façon Benghebrit sa coupe garçon ,nos prof et nos élèves le hijab et le jilbab.( à chanter en choeur sous la direction de madame la ministre.) SIGNE ZORO. ..Z…

      2
      9
    BEKADDOUR Mohammed
    21 septembre 2017 - 12 h 52 min

    OBJECTIVEMENT, sans un atome impur : La photo de Madame La Ministre… Coupe garçon, bref à priori une Européenne, rien à voir avec l’Algérie traditionnelle qui chanta « Essalef Etouil », la femme aux cheveux très longs, MME La Ministre illustre que nous vivons à l’enseigne Europe, de Voltaire, des Lumières, voire d’un Malek Chebal, (Allah yerhmou, un Algérien sympathique, qui vécut malheureux comme nous tous), qui a passé un temps précieux de sa vie à nous alerter en faveur d’un islam des lumières, ce qui compte ? Eh ! Bien que beaucoup d’ Algériennes aient des coupes garçon et que le peuple soit Garçon (Pas de garces !), pourvu que ce peuple ait SON économie industrielle, agricole, militaire etc. Après, les cheveux pourront pousser pour les poètes !

    12
    9
      Moskosdz+BEKADDOUR MOHAMED
      21 septembre 2017 - 19 h 09 min

      Mieux vaut une femme avec coupe garçon ou un ivrogne qu’un Barbu au nom de Mohammed qui égorge ses coreligionnaires sur fond de versets coraniques.

      13
      1
    Anonyme
    21 septembre 2017 - 12 h 37 min

    @ : Moskosdz+Anonyme
    21 septembre 2017 – 12 h 21 min
    C’est tout ce que tu as comme argument pour me contredire.
    Ta réponse je suis un ((Makhnéziste )).
    Allah le dit lui même dans ces prescription.
    Chacun est libre de suivre ou pas ces prescriptions.
    Et chacun et chacune rendra compte à lui seul le jour du jugement.
    Moi je n’oblige personnes à quoi que ce soit.
    Elle la ministre n’a pas à choisir pour moi où toutes autres algériens et algériennes.
    Un débat national suivi d’un référendum sur cette question SENSIBLE et vivement conseillée.
    Le passage en force générera l’irritation l’incompréhension pour ceux et celles d’en face.
    La réaction et le mécontentement s’en suivra puis des dispositions négatives se mettren place à l’insu de tous.

    3
    14
      Moskosdz+Anonyme
      21 septembre 2017 - 14 h 38 min

      Personnellement,je n’ai pas de problèmes avec dieu,mais avec des marionnettes manipulées au nom de leur propre religion ou des magouilleurs comme toi,Si.en fait,merci d’avoir pensé à ma mort.

      13
      1
    Anonyme
    21 septembre 2017 - 12 h 32 min

    Bravo Mme la ministre, il est temps que quelqu’un se soucie et essaye de réapproprier la vraie culture Algérienne, et arracher notre école des mains de l’influence de ses (Baathistes ,wahhabites,salafistes) qui ont sacrifier des générations entière au cours des années, laissons la travailler, et laissons l’école au pédagogue au spécialiste de l’education afin que peut être dans l’avenir nous verrons le bout du tunnel et formerons des hommes et femmes qui construirons ce beau pays que nous chérissons et aimons énormément , une Algérie moderne, développe,et un peuple éduqué.

    26
    3
    Meli
    21 septembre 2017 - 12 h 26 min

    Les mini jupe aussi c’est interdit dans nos écoles et puis si elles veulent porté le niqab qu’elles aillent étudier en Afghanistan!! bande de malades, vous avez kaboulisé l’Algérie!!
    on est avec vous Madame la ministre, courage.

    31
    3
    abdel
    21 septembre 2017 - 12 h 12 min

    on se demande a quoi ont servi 7 ans de lutte et des millions de morts pour assister aujourd’hui a une rupture dans tous les domaines, particulierement dans les traditions et la culture de ce pays pour enfin arriver a singer des cultures et des comportements venus d’ailleurs… le pouvoir est responsable de cette déculturation des générations post-indépendance et du peuple en général.

    24
    3
    Anonyme
    21 septembre 2017 - 11 h 58 min

    Chacun est libre de choisir comment il veut vivre. Certains préfère les minijupes et la débauche (…)
    Elle n’a pas été mandatée par les 40 millions d’Algériens pour choisir à leur place sur leurs droits de liberté, leurs droits de penser librement , d’agir selon leurs gouts et couleurs, leurs droits de choisir d »aimer ou pas aimer.
    Sa voix ne vaut pas celles de 40 millions d’Algériens .
    Personne ne l’a élue. Elle a été imposée au peuple sans son consentement par le gouvernement. (…)

    6
    31
      Moskosdz+Anonyme
      21 septembre 2017 - 12 h 21 min

      Les 40 millions d’Algériens n’ont pas mandaté non plus un Makhnéziste pour parler à leur place.

      19
      3
      LE NUMIDE
      21 septembre 2017 - 12 h 30 min

      la débauche il faut aller la voir à les vegas , dans les casinos ou croupissent les Rois Sémites d’Arabie et les 40 millions de berbères algériens aussi n’ont pas mandaté et élu les mercenaires et les Janissaires des rois arabes et leurs Mawalis de mettre sur le visage de leurs filles les Niqab de leurs harems et de leurs p….

      23
      1
      Kassaman
      21 septembre 2017 - 12 h 50 min

      Je te rappelle l’article 2 de notre constitution:
      – L’Islam est religion d’état.

      Il appartient donc au gouvernement de défendre notre Islam. Le niqab n’est nulle part une prescription du message coranique, pourtant de dangereux égarés, complexés, veulent, en imposant le niqab à leur filles, soeurs…nous imposer cette idée. C’est donc une bidaa, innovation blâmable qu’il faut combattre.

      19
      1
    Moskosdz
    21 septembre 2017 - 11 h 56 min

    Et pourtant les 5 obligations de l’islam sont connus de tous,même le Hadj et la Zakat ne sont pas forcément obligatoires,que veulent au juste ces barbus qui sont allés jusqu’à porter des kalachnikovs sous la Burqa?courage Madame Benghebrit,on est au vingt-et-unième siècle,le temps de la djahilia c’est fini.

    26
    3
    Anonyme
    21 septembre 2017 - 11 h 47 min

    Pour qui elle roule? (…)
    Cela contribuera à attiser les haines créer des clans d’opposition et des représailles et aussi à inciter à la divisions du pays.

    7
    42
      LE NUMIDE
      21 septembre 2017 - 12 h 37 min

      plutôt la division que le Harem et l’Esclavage … l’homme libre ne doit jamais s’unir à son bourreau et se mettre sous son couteau , c’est une position inhumaine et moralement intenable .. ce sont les terroristes qui doivent reculer et non les hommes libres … La terreur n’est pas un état normal et humain du monde , des nations et de la société

      20
    LE NUMIDE
    21 septembre 2017 - 11 h 16 min

    L’Algérie qui s’est laissée wahabiser depuis les années 80, fanatiquement, même plus que les pays d’origine du wahabisme, plus que la Somalie et l’Afganistan, est réduite à débattre dorénavant de sujets de Comics…
    La régression n’est jamais féconde… La régression est profonde et même irrémédiable dans ce pays trahi!!! nb : Apres la bataille de la Bismala contre la ministre Benghebrit, les Janissaires des frères musulmans vont devoir mener celle du Niqab…

    25
    3
      BEKADDOUR Mohammed
      21 septembre 2017 - 11 h 59 min

      @LE NUMIDE… L’auteur de l’expression « Régression féconde » est UN AMI, un pur compatriote, Addi Lhouari, connu à l’université de Grenoble à l’époque virile de l’Algérie, et, de plus, j’ai mangé chez lui, à Wahran, lorsqu’il avait lancé cette expression. Entendons nous : Le F.I.S oui a été une régression, un fruit cueilli trop tôt, il a coûté ce qu’il a coûté mais éveilles toi ! Ton post traduit bien la vérité que c’était une fatalité. Un passage nécessaire. La leçon pour le salut vrai ? Avoir appris à marcher sur des braises : C’est pire que l’histoire de Jésus marchant sur l’eau ! De toute façon, avant l’intrusion française, toutes régions confondues de ce beau et vaste territoire, nous étions bel et bien « Musulmans », les chrétiens sur ce territoire n’y furent que des captifs, le cas Juif étant une histoire millénaire spécifique, pas encore vue comme telle. Hélas, tout a une fin, l’état ‘Israël est l’un des Signes, l’univers est mortel, il faut s’y ouvrir !

      3
      11
        Abou Stroff
        21 septembre 2017 - 13 h 25 min

        après avoir éructé l’expression « régression féconde », le sieur addi s’envola vers des cieux plus cléments et laissa ses compatriotes se débattre avec la vermine islamiste et son ou ses bras armés.
        cette expression n’est pas le produit d’une analyse concrète (comment aurait on pu nous débarrasser de la vermine islamiste si on lui avait permis de prendre le pouvoir?) mais n’est que l’expression de la haine viscérale qu’éprouve l’auteur à l’égard de l’armée algérienne en général et des services algériens, en particulier (voir ses divers écrits sur le sujet).
        moralité de l’histoire: les patriotes algériens ont bien fait de neutraliser la vermine islamiste avant qu’elle ne prenne le pouvoir. quant à la régression féconde, il suffit de l’observer en afghanistan, au soudan, en libye, en iran, et même en turquie où erdogan se métamorphose graduellement en émir el mouminine.

        16
        1
          Anonyme
          21 septembre 2017 - 17 h 27 min

          Il ne peut jamais y avoir de régression féconde, la régression est toujours inféconde.
          Je m’explique : en math si la proposition A implique la proposition B alors la proposition non B implique la proposition non A, ce qui veut dire dans le cas présent si la régression implique la fécondité alors la stérilité implique le progrès.

    BEKADDOUR Mohammed
    21 septembre 2017 - 10 h 52 min

    (…) on « entend » encore: Je suis de la génération algérienne qui ont vécu les derniers moments d’un beau savoir vivre traditionnel, sans escamoter le fait que ces traditions là comportaient des choses vraiment primitives, dont il faut les expurger. Il y avait ça au sortir de la criminelle « Algérien française », crimes militaires, crimes de l’église, en un mot crimes de « Europe »…
    J’ai vécu ensuite en France cette expérience scolaire, la mixité au collège et au lycée, àune période où l’Islam était effacé, sur tous les plans, alors que de nos jours par exemple la langue véhiculaire de l’Islam, l’arabe, est enseignée dans le lycée dont j’ai été l’élève (Lycée Paul Cézanne, Aix-en-Provence, 1971-1974), les classes dont j’ai été l’élève furent à dominante féminine, des Françaises « Latines », Européennes qui s’en foutaient de l’habit, les moeurs étaient évidemment libres, avec un franc-parler… chose impensable en Algérie, et non souhaitable aux Algériens, en attente d’une formule adaptée à ce temps du tout dévoilé.
    Il y a une vérité que La Pédagogie semble escamoter: l’être humain, à toutes les étapes de son existence, restera toujours en partie mystérieux, inaccessible, à cause du « Destin », du Dessein divin, de la gouvernance divine. mais sur le point précis du « Nikab », il y a des limites, la discussion sera féconde, bon résultat garanti si ceux qui l’animent connaissent l’histoire de la boite de Pandore, contrairement aux incultes qui avaient accrédité un certain F.I.S, avec les résultats qu’on sait…

    8
    1
    Anonyme
    21 septembre 2017 - 10 h 41 min

    Cette dame est sans doute la seule à mener un combat courageux et sans failles contre l’intégrisme dans les écoles de la république. Le nombre d’attaques qu’elle subit de la part de la mouvance islamique en est la preuve. Cette dame courage ne se laisse pas démonter par les barbo-fln qui ont conduit l’école à l’abime.

    22
    4
    USMS
    21 septembre 2017 - 10 h 40 min

    Elle a raison car sous le nikab, rien ne nous dit qu’il n’y a pas un barbu mal intentionné qui a rasé ses jolies jambes pour ne pas se faire remarquer!!!

    19
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.