Honteux Occident !

Occident harcèlement
Des femmes manifestent aux Etats-Unis. D. R.

Par R. Mahmoudi – Que signifie cette cascade de plaintes déposées aux Etats-Unis et en France, presque en même temps, pour harcèlement et agression sexuels, contre des hommes publics, et notamment des hommes politiques et du monde du showbiz ? Le nombre de ces dénonciations en un laps de temps aussi court dépasse l’entendement et la plus étonnante est, sans doute, celle qui a été portée par une ancienne salafiste contre l’idéologue et prédicateur islamiste Tariq Ramadan. Est-ce, comme le répètent les médias, l’effet d’un déclic qui a fait éclater la digue et encourage de plus en plus de femmes à dénoncer en public leurs présumés agresseurs ? «La honte doit changer de camp !» est le slogan en vogue depuis quelques jours.

On pouvait bien imaginer que les hommes politiques dans les démocraties occidentales soient aussi pourris que leurs pairs dans le reste du monde, mais quand cela touche des personnalités aussi irréprochables que Pierre Joxe et un théologien qui passe son temps à faire de la morale sur les plateaux de télévision, l’Egypto-suisse Tariq Ramadan, c’est un signe que ce qu’on a vu jusqu’ici n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Quoi qu’il en soit, ces scandales viennent nous révéler deux choses que nous, citoyens du Sud, ne connaissions pas en fait de cette société occidentale qui, longtemps, a été pour nous comme l’archétype de société émancipée, libertaire, voire libertine. Pays pionniers du droit d’avortement et du mariage pour tous !

L’image des pays des libertés est, du coup, battue en brèche. On découvre que le harcèlement sexuel dans tout l’Occident est aussi répandu que dans nos sociétés «brimées», «frustrées» et «névrosées», et que le sexe y demeure, quoi qu’on en dise, un sujet tabou et, au même degré que chez nous, potentiellement subversif.

L’autre point honteux dans cette histoire est de s’apercevoir que la femme occidentale n’est pas tout à fait libérée du poids de la morale ancestrale et de la famille et qu’il lui reste encore à mener une «révolution» pour imposer une totale égalité avec l’homme.

R. M.

Comment (9)

    sarah. A
    22 octobre 2017 - 15 h 39 min

    Comme s’il fallait une démonstration technique. C’est bestial. Comme les animaux. A la différence que l’homme a un cerveau plus perfectionné et donc la tactique et la technique sont plus perfectionnées aussi. A votre avis les grosses fortunes au monde quel est leur premier loisirs? eh bien c’est assouvir leur désir de sexe et de tous leurs fantasmes. Ils font fortune pour cela entre autres. D’ailleurs ne voit on pas toutes ces célébrités changer de partenaire comme elles changent de chemises? Et les sultans du moyen orient et asiatiques? les harems constitués comme base essentiels pour leur besoins bestiaux. Arrêtons donc de polémiquer, la nature est ainsi faite. Si au niveau animal c’est régi par la nature elle même (entrée en chaleur de la femelle pour s’accoupler) chez l’homme il n y a aucune règle autre que celle de vouloir assouvir son désir à chaque vue d’une belle créature. Après c’est une question de sous ou de harcélement et d’agressions.




    1



    0
    water water
    21 octobre 2017 - 14 h 32 min

    Quand l’individu devient la cellule élémentaire de la société , la morale devient une variable.
    La loi du sang est abolie ,
    La guerre , la famine n’ont pas pu diminuer la population mondiale, alors il n y a qu’une seule solution , le contrôle à la source càd, l’homme doit être incapable d’assurer son espèce et les banques du liquide humain remplace l’homme , mariage pour tous , alimentation infectée par les hormones féminines , même les tigres deviennent impuissants . C’est ce qu’on appelle la féminisation du monde.
    La femme devient la matrice et la banque biologique remplace l’homme. Résultat, l’homme disjoncte , il viole par frustration , on attend la suite.




    4



    4
      yenza w'oulache
      22 octobre 2017 - 7 h 05 min

      4 femmes par hommes est la solution finale…
      1 femme vaut 1/2 en heritage et en temoignage…
      Si en occident on denonce l’injusticec’est parce que les femmes ont ce droit aumoins de le faire




      5



      2
    braîdji
    21 octobre 2017 - 12 h 21 min

    Primo j’aimerais que Kamal Daoud fasse paraitre ( comme il l’a fait dans la presse occidentale europe-usa concernant les viols d’allemandes par des musulmans , je signale que je suis athé ) un article idoine .

    Secundo , les occidentaux, quelque soit leur honte et leur indignité , continueront à diffamé, insulté tout ce qui n’est pas eux , la dessus rien ne changera dans leur tête




    8



    4
      Anonyme
      22 octobre 2017 - 10 h 24 min

      si des musulmans ont violés des alemandes alors dans ce cas mon cher ami ils ne sont plus musulmans car l’islam interdit d toucher a une femme avant le mariage il interdit également l’adultère, je crois et pour commètre de tels actes sont aussi athé comme vous.




      5



      1
        riri
        25 octobre 2017 - 14 h 15 min

        Mais oui c’est ça. Les athées sont des criminels et les coyants des anges. on ne vis juste pas sur la même planete apparement mais à part ça…




        0



        1
    TARZAN
    21 octobre 2017 - 11 h 59 min

    et ils ne disent rien pour les pédophiles comme jack lang et bien d’autres qui assouvissent leur dégoutant fantasme sur des enfants au maroc




    15



    1
    Abou Stroff
    21 octobre 2017 - 9 h 43 min

    dans toutes les sociétés (la société capitaliste, en particulier) divisées en classes sociales aux intérêts antagoniques, la répression, l’oppression des femmes et la réduction de la femme à un objet sont la base de toutes les autres formes d’oppression.
    en effet, à partir du moment où n’importe quel « moins que rien » (un mâle opprimé) observe qu’il y a toujours quelqu’un, une femme, en particulier et toutes les femmes, en général, qui est moins que rien que lui même, il acceptera son sort de « moins que rien » comme un statut entrant dans la normalité. ainsi, opprimé par son patron ou par n’importe quel autre mâle, le « moins que rien » acceptera, sans rechigner, son sort puisqu’il aura toujours la possibilité d’opprimer les femmes qui, par construction sociale, lui sont inférieures.
    quant aux islamistes, ils ne font que défendre le monde ancien qui ne veut pas mourir et qui leur permet de camoufler toutes leurs frustrations sexuelles en général et de possibles déviances en particulier. l’islamisme, en tant qu’interprétation archaïque de la religion, ne peut que souscrire à l’idée que la femme est inférieure à l’homme dans la mesure où l’ordre archaïque est incompatible avec l’existence d’un société civile et de citoyens égaux et conscients de leur droits et de leurs devoirs.
    cependant, les islamistes, tout comme ceux qui défendent l’inégalité des hommes et des femmes, ne font que mener un combat d’arrière garde. en effet, le capitalisme qui jette sur le marché du travail, hommes et femmes sans distinction des sexes, permet à la femme de s’autonomiser par rapport à l’homme et par conséquent de s’imposer en tant que travailleuse d’une part et en tant qu’être humain à part entière, d’autre part. en d’autres termes, la dynamique du capitalisme étant ce qu’elle est, la liberté de la femme ne se décrète pas et n’a pas besoin de se décréter; elle s’impose d’elle même dès que le femme devient financièrement indépendante.
    il me semble que nous sommes en train de vivre une nouvelle étape dans l’émancipation des femmes où la lutte des sexes occupera, dans le futur prévisible, la scène politique et permettra, grâce au dépassement du statut d’infériorité de la femme de remettre sur selle la lutte des classes dans le système capitaliste, système historiquement daté et qui sera nécessairement dépassé grâce à son « pôle négatif » (c’est à dire toutes les couches sociales exploitées directement ou indirectement dans le cadre des rapports de production capitalistes)




    15



    3
    NON A' L'ETAT ARABE
    21 octobre 2017 - 8 h 53 min

    RIDICULE. Si le pouvoir en pays capitalisme a encore du mal à faire dans l’égalité, le sud feodal est loin d’etre meiux adapté aux droits des femmes, mais loin à des années lumieres…




    11



    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.