Le Pen persiste à justifier la torture en Algérie et accable les socialistes

Jean-Marie Le Pen
Le Pen affirme que la torture se pratiquait sous les ordres du gouvernement socialiste. D. R.

Par R. Mahmoudi – Dans une nouvelle provocation, l’ex-leader du Front national, Jean-Marie Le Pen, a déclaré qu’il aurait «pratiqué la torture en Algérie» si on le lui avait demandé.  Répondant aux questions de RTL ce lundi, l’ancien chef de l’extrême-droite a essayé ensuite de nuancer son propos, en ajoutant : «J’aurais fait mon devoir, préférant la vie d’une fille innocente à celle d’un tueur qui dépose la bombe.»

Revenant sur le contexte de la bataille d’Alger (1957), Le Pen ne manque pas de rappeler la culpabilité de la gauche socialiste dans les crimes commis par l’armée française. «Je rappelle, lancera-t-il, que le gouvernement qui a donné la responsabilité du maintien de l’ordre à Alger, à la 10e Division parachutiste, est un gouvernement socialiste. Les conseils qui ont été donnés étaient d’éradiquer à n’importe quel prix la menace terrible que faisait peser le terrorisme qui a fait des centaines de morts, de blessés et de mutilés dont personne ne parle. Et c’était justement à la recherche de ces réseaux de bombes qu’un certain nombre de procédés ont été utilisés, beaucoup plus humains que de déchiqueter les jambes d’une petite fille», a-t-il encore affirmé.

Plus cynique que jamais, Jean-Marie Le Pen justifie le recours systématique et «indispensable» à la torture en déclarant que «c’était la guerre», «surtout quand cette guerre est menée par des civils de façon illégale». Décochant une flèche en direction d’une certaine élite et une partie de l’opinion françaises qui continuent à dénoncer la torture pratiquée par l’armée coloniale en Algérie, Le Pen avoue comprendre assez mal «qu’on ait pour eux beaucoup plus d’indulgence qu’on en a pour les soldats de son propres pays».

Le fondateur du Front national faisait cette déclaration dans le cadre de la promotion de ses mémoires qui sortent jeudi prochain. Intitulé Fils de la nation, l’ouvrage revient avec force détails sur son implication dans la «guerre d’Algérie» et notamment sur l’usage de la torture, et dont la presse a publié des extraits. On y lit ce passage qui résume le fond de sa pensée sur la question (dans les deux sens du terme) : «On a parlé de torture. On a flétri ceux qui l’avaient pratiquée. Il serait bon de définir le mot. Qu’est-ce que la torture ? Où commence-t-elle où finit-elle ? Tordre un bras, est-ce torturer ? Et mettre la tête dans un seau d’eau ? L’armée française revenait d’Indochine. Là-bas, elle avait vu des violences horribles qui passent l’imagination et font paraître l’arrachage d’un ongle pour presque humain. (…) Cette horreur, notre mission était d’y mettre fin. Alors, oui, l’armée française a bien pratiqué la question pour obtenir des informations durant la bataille d’Alger mais les moyens qu’elle y employa furent les moins violents possible. Y figuraient les coups, la gégène et la baignoire mais nulle mutilation, rien qui touche à l’intégrité physique. (…) Il est plus que ridicule, il est pervers, il est profondément immoral, de jeter l’opprobre sur des hommes qui ont le courage d’utiliser sur ordre, pour obtenir le renseignement qui sauvera des civils, des méthodes brutales qui leur pèsent, qui leur coûtent.»

R. M.

Comment (22)

    Moskosdz
    27 février 2018 - 20 h 16 min

    Je viens chez toi,j’occupe ta maison,j’exploite tes enfants et si tu réclames quoi que ce soit je te taxe de terroriste,pauvres nazis terrorisés par les terroristes Français.




    11



    2
    Kahina-DZ
    27 février 2018 - 18 h 49 min

    Dommage que nos valeureux moudjahidines n’ont pas fait éclater ton autre œil.
    Ça t’aurais emprisonné à jamais dans les ténèbres de tes génocides.
    Ta place est dans une jungle de primates.




    12



    2
    abdel
    27 février 2018 - 18 h 05 min

    il accable les socialistes!,,? les socialistes guy mollet et lacoste ont obtenu les pleins pouvoirs pour accentuer la répression en algerie, par leur politique,ils ont permis la torture,de jaures a blum,ils ont toujours etaient a l’origine des guerres de colonisations




    5



    0
    Anti khafafich
    27 février 2018 - 17 h 45 min

    Il dit qu il aurait fait son devoir tout en rappelant que le gouvernement etait de gauche, ce qui prouve qu ils apnt de meche contre l Algerie. …




    2



    1
    Mon opinion
    27 février 2018 - 17 h 00 min

    Salam,

    Décidément pour certains, la vieillesse est un naufrage, alors que pour un grand nombre d’entre autres elle est une sagesse ou un retour aux sources pour l’ ultime rencontre dans l’au delà.
    Je ne reviendrai pas sur le commentaire de Massinissa un peu plus bas, que je trouve concis et excellent, et qui résume en très peu de mots la souffrance inimaginable de tout un peuple ayant subit le génocide de l’une des pires armées coloniales du 19eme siècle par ses inombrables atrocités.
    Il faudra encore des décénnies au peuple Algérien pour panser ses blessures et retrouver son équilibre après cette infâme barbarie qui lui a fait perdre tous ses repères et son histoire .
    Cependant le naufrage n’est pas seulement que dans cette vieillesse, il est aussi dans cette France gouvernée par une clique de malfrats et de cyniques téléguidées à partir de l’entité sioniste qui s’accroche aux lambeaux de cet empire déchu qui a fait tant de mal à l’Afrique et continue toujours en Syrie à reproduire ses métastases .
    Mr Lepen par sa petitesse d’esprit et sa décrépitude n’ a pas encore compris que la grandeur de la France n’existe plus, et je me demande même si elle a vraiment existé?, car elle n’a aucune sagesse, et le fait d’avoir commis la torture et d’en faire l’apologie est un acte condamnable.




    11



    2
    Anonyme
    27 février 2018 - 16 h 46 min

    Le serpent à 7 têtes récidive, et à défaut d’impopularité dans son pays, il crache,puis recrache son abjecte venin sur le pays, où jadis, il était tortionnaire sanguinaire, pour se faire un coup de pub macabre.
    Mépris, mépris, mépris, à ses immondes provocations. Ce macchabée, Zombie errant,en mal d’affection, crèvera en mauvais chrétien avec du sang sur ses mains,avec ou sans sépulture chrétienne.




    4



    2
    Anonyme Utile
    27 février 2018 - 16 h 01 min

    Le criminel de guerre et l’auteur de crimes contre l’humanité le pen, ne mérite pas deux articles.

    La CPI, malgré les plaintes de ses victimes encore en vie et plusieurs témoignages poignants publiés sur le web, ne s’est pas auto-saisie du cas le pen, notamment, en France, où il n’y a plus de justice digne de ce nom concernant des politiques français auteurs de crimes contre l’humanité, comme le pen ou sarkozy, malgré les preuves irréfutables à l’appui.

    Ce monstre de le pen, n’a aucune dignité et le mensonge éhonté a toujours été sa première nature.

    C’EST POUR TROMPER QUI, LA BÊTE IMMONDE le pen VOMIT SES MENSONGES ?

    Je me suis exprimé sur ce criminel de guerre et auteur de crimes contre l’humanité, avec plus de détails très importants, dans mon précédent commentaire (voir lien c_contre https://www.algeriepatriotique.com/2018/02/21/jean-marie-pen-reecrit-lhistoire-tortionnaire-justifie-actes/ ).

    Le pen et tous les criminels de guerre et auteurs de crimes contre l’humanité, commis en Algérie, resteront des HONTES ETERNELLES, POUR LA FRANCE, QUI LES A LAISSE AGIR EN TOUTE IMPUNITE, SANS JUGEMENT.

    La place de tous auteurs de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre Français, comme le déshonneur le pen, est EN ENFER ET NON SUR TERRE




    5



    2
    anonyme
    27 février 2018 - 14 h 14 min

    Le Pen est une créature de la CIA, laquelle voulait éliminer De Gaulle. Cet homme ne sert à rien d’autre qu’à diviser l’électorat français … pour la bonne cause de ses maîtres payeurs.




    6



    2
    pikpik
    27 février 2018 - 13 h 22 min

    C’est que la guerre ca se perd ou ca se gagne et en l’occurrence la france a perdu les siennes, généralement pour une seule raison, c’est de n’avoir pas été jusqu’au bout, contrairement a ceux qu’elle combattait. La France fait ses guerres a moitié, elle les perd completement et en ressort avec le déshonneur, la soumission et les insultes qu’on applique aux perdants ou aux laches.




    9



    9
    fethi
    27 février 2018 - 11 h 08 min

    Bonjour, y a t-il un journaliste ou un membre du gouvernement pour répondre à ce chi…, ou sommes nous toujours colonisés? merci de bien vouloir m’éclairer.




    6



    6
    Umeri
    27 février 2018 - 10 h 46 min

    Le Pen, un homme au passé sombre, qu’on doit ignorer, pour le repos de l’âme, des victimes des mercenaires de l’armée coloniale française. Cet individu rage, parce qu’ils ont perdu l’Algérie, malgré la torture, la guillotine,le napalm,le viol, l’emprisonnement. Il faut le laisser fulminer et s’étrangler, sa place est en enfer, a coté de Papon, Massu, Bigeard, Mitterrand.




    16



    3
    Massinissa
    27 février 2018 - 10 h 28 min

    Le Pen se demande qu’est-ce que la torture? ou commence-t-elle ou finit-elle? le fait d’occuper illégalement un pays c’est de la torture. Elle a donc commencé en 1830 par le débarquement de 37000 soldats, 27000 marins francais et 675 batiments de guerre, par le massacre et le viol par l’usurpation des terres agricoles, par les brimades et humiliations par la déportation á cayenne par le code de l’indigénat forme déguisée d’esclavage qui dépouillait les Algériens de leur véritable identité par la création de zones interdites, par l’installation de lignes Challes et Maurice le long de nos deux frontiéres Est Ouest, par des centres de torture dans toutes les villes du pays, par les essais nucleaires dans le Sud dont les effets d’irradation sont toujours présents á ce jour.
    La torture finit lorsque de braves Algériens prirent les armes pour libérer notre grand pays au prix de plus de 8 millions de morts (1830-1962) en utilisant tous les moyens que Le Pen et consorts qualifient de terrorisme.
    Le sieur Le Pen peut-t-il nous qualifier les actions armées des forces francaises libres durant l’occupation de la France par l’armée allemande. est-ce de l’héroisme ou du terrorisme?




    24



    2
    صالح/ الجزائر
    27 février 2018 - 9 h 27 min

    un journaliste français pose la question suivante au chef de l’action armée au sein de la Zone autonome d’Alger , Larbi Ben M’hidi , après son arrestation par la « Gestapo d’Algérie » ou la 10e Division parachutiste , ou les hommes de Massu : « Ne trouvez-vous pas plutôt lâche d’utiliser les sacs et les couffins de vos femmes pour transporter des bombes qui tuent des victimes innocentes ? » . Ce à quoi Ben M’hidi répond : « Et vous, ne vous semble-t-il pas bien plus lâche de larguer sur des villages sans défense vos bombes au napalm qui tuent mille fois plus d’innocents ? Evidemment, avec des avions cela aurait été beaucoup plus commode pour nous. Donnez-nous vos avions Monsieur, nous vous donnerons nos couffins !» .
    Paroles prononcés par le chahid Larbi Ben M’idi , Si « El Hakim » :
    – « Vous êtes le passé, nous sommes l’avenir » .
    – « Le colonialisme est entré au pays par le sang , il en sortira de même».
    – « Si notre révolution n’était pas grandiose, votre gouvernement n’aurait pas fait appel à des officiers de votre compétences pour nous combattre » , réponse d’« El Hakim » à Bigeard.

    Paroles de criminels :
    – prononcés par le général Aussaresses :
    « Nous avons isolé le prisonnier dans une pièce déjà prête . Un de mes hommes se tenait en faction à l’entrée . Une fois dans la pièce, avec l’aide de mes gradés, nous avons empoigné Ben M’hidi et nous l’avons pendu, d’une manière qui puisse laisser penser à un suicide » .
    – prononces par le Général Bigeard :
    – « Larbi Ben M’hidi ne s’est pas suicidé mais a été assassiné dans sa cellule sur ordre de François Mitterrand » , (à l’époque Ministre d’État, chargé de la Justice de son pays colonial , et new colonial , sous les apparences de « Liberté, Égalité, Fraternité » , et qui croyait abusivement que « La rébellion algérienne ne peut trouver qu’une forme terminale : la guerre » , car « L’Algérie , c’est la France ».
    – « Si j’avais eu 10 hommes de sa trempe dans mes troupes, j’aurais conquis le monde».
    – « Vous êtes vaincus, le FLN est démantelé , la révolution est morte » .
    Le 20 août 1957, le journal El Moudjahid rend hommage au chef de la guérilla urbaine durant la bataille d’Alger en ces termes : « … Pendant des jours et des nuits, Ben M’hidi fut atrocement torturé. Toutes les inventions françaises , toutes les techniques sadiques des tortionnaires lui furent appliquées . Le corps de Ben M’hidi, meurtri , cassé et disloqué, s’est écroulé mais nous savons aujourd’hui que sa dignité intacte , son courage et son énergie inébranlables remplirent de honte l’ennemi » .
    un criminel, qu’il soit militaire , de gauche ou de droite , reste criminel .
    les bombes (les mines antipersonnel de ce criminel , renié par sa propre fille , tuent toujours des filles et des garçons , Algériens , innocents après que l’Algérie a répudié la France بالثلاث depuis presque 60 ans.




    14



    5
      Monsieur X
      27 février 2018 - 9 h 55 min

      Si vous croyez encore El Moudjahid, libre à vous.Puis-je néanmoins vous rappeler que ce journal a publié à sa Une la mort au combat (!) d’Abane Ramdane…Nous savons tous la vérité à ce sujet.
      BEN M’HIDI n’a jamais été torturé, mais il a été exécuté pour des raisons encore inconnues. S’agit-il d’une initiative d’Aussaresses ou sur ordre? A ce jour la question demeure.




      5



      15
        صالح/ الجزائر
        27 février 2018 - 13 h 51 min

        le prestigieux journal , El Moudjahid , a publié aussi à sa Une la mort au combat (!) du colonel Mohamed Lamouri , chef de la wilaya historique Aures-N’memcha , et bien d’autres encore , exécutés par leurs compagnons . mais l’Algerie a gagné en fin de comptes la guerre contre les colons et l’occupation française .
        Que Dieu le tout puissant leur accorde son infinie miséricorde et l’accueille dans son éternel paradis.




        4



        2
      Samy
      27 février 2018 - 10 h 42 min

      Sublime Larbi Ben M’hidi,resté digne et inébranlable jusqu’à sa dernière minute entre les mains de ses bourreaux.Il est mort en héro et tout un pays le pleure.On ne peut pas dire la même chose de Lepen que même sa propre fille a renié.




      15



      2
    DjehaDz
    27 février 2018 - 8 h 15 min

    Tout d’abord quel besoin a un bourreau de parler de sa sale besogne???
    Sincèrement à qui vous adressez-vous ? Aux Algériens vous n’apprendrez rien sur vos actes odieux et criminels, aux français peut être ?
    A la lecture de ces quelques lignes, vous renforcez ma détermination à croire que vous n’êtes pas meilleurs que les nazis, vous et tous vos semblables, peut être bien pire, sauf que pour eux il y a eu un Nuremberg.
    Mais vous ne perdez rien à attendre, votre tour viendra, un jour ou l’autre il y aura un tribunal d’Alger pour les criminels de la guerre d’Algérie.
    Tout crève, même la mauvaise graine,…. mais pas l’HISTOIRE.




    16



    16
    El Fellag
    27 février 2018 - 7 h 53 min

    Après le tour des tortionnaires maintenant c’est le tour des harceleurs et maîtres chanteurs,c’est pour quand notre vraie indépendance




    10



    2
    Anonyme
    27 février 2018 - 7 h 52 min

    Lepen interviewé complaisamment,presque sur un ton badin par El Kabbache a l’occasion de faire la promo de son livre dans lequel le FLN reste pour lui et son complice du jour, une organisation terroriste et la torture qualifiée d’humaine.

    Tout cela passe comme une lettre à la poste, presque dans la connivence dans un exercice de » mentir vrai  » auquel nous ont accoutumés les mainstream média.
    Sa petite fille qui tient une furieuse diatribe contre l’Islam , en star américaine depuis le Congrès de la Droite conservatrice américaine et dans un anglais encensé par les média, mais du niveau de classe de 4ème avec un accent que n’aurait pas désavoué Louis de Funès, peut impunément juger la présence des musulmans comme indésirable et installer un faux problème dans la centralité des agendas politiques.
    Deuxième religion de France et première par le nombre des pratiquants l’Islam est ciblé et devenu indésirable.
    La seule vue d’un turban seyant sur la tête d’une jolie frimousse (inconséquente car relayant des thèses complotistes et très proches du « qui tue qui ») et de quelques couplets chantés en arabe provoquent des poussées d’urticaire.
    Cette posture bien sur se légitime avec des attentats perpétrés par des barbares qui n’agissent que pour aliéner l’opinion publique occidentale et provoquer des ratonnades de masse.
    Fort heureusement ni les espagnols, ni les belges, ni les français, ni les anglais ( je parle des peuples) ne sont tombés dans le piège mais prêts à tomber dans l’escarcelle de l’agenda suprématiste et islamophobe par matraquage médiatique.
    En analysant le rapport de forces, comment peut-on croire un seule moment que d’anciens délinquants, clients assidus des établissements de nuit, venus par capillarité au pseudo-djihad, peuvent déstabiliser les 1ère et 5ème puissances du globe (les Etats-Unis et la France) et lancer l’appel à la prière depuis la Tour Eiffel?
    C’est dans nos pays où la matrice idéologique est confortée par beaucoup et que certains continuent de trouver des excuses à nos massacreurs dressés contre l’ Etat, que l’islamisme, maladie sénile et juvénile de l’islam constitue un danger, car jamais en manque de recrues.
    Les Lepen et ces gens là sont des alliés qui dansent la même danse sur le même air, celui du choc des civilisations.
    Dans tout ce marasme , dans le marigot devenu mondial, les crocodiles font mine d’échanger autour d’un livre pour réhabiliter torture et tortionnaires..
    Bonne nouvelle quand même, un spécialiste décrète le couscous algérien par ses origines.Pousser le rejet de tout ce qui le rattache à ce pays peut provoquer l’abandon de ce plat par réflexe de manger français.
    On se réjouit avec ce que l’on peut. Ainsi va le monde déformé par l’intox.




    12



    5
    Zaatar
    27 février 2018 - 7 h 30 min

    Il continue de parler encore ce Le pen hacha men smâ3?




    6



    3
    Anonyme
    27 février 2018 - 6 h 03 min

    Le peuple Algérien et le malchanceux de la planète;après les massacres et la tortures d’un l’occupant barbares;c’est le tour de ses ascendants harkis et collabos d’instauré l’injustice et un chaos programmé;ou sont-ils les enfants honnète de ce pays une partie a laisser sa vie pour le libéré et le reste pousser a l’exode par les remplaçants des barbares




    17



    3
      Bouguelb
      27 février 2018 - 13 h 39 min

      oui ils ont détruit tout Alger en assenant à chaque destruction « rachi » au sujet de bâtiments en parfait état et qui nécessitent un rafraichissement comme partout ! lis sont incompétents dans tous les domaines mais ils osent tout!!! ils virent les gens de leurs logements en bon état , les expédient en grande banlieue et récupèrent les assiettes foncières pour leurs projets hideux, leurs placements pour l’avenir pour leur progéniture ! ceux là on arrivera jamais à les foutre dehors !!!!!




      6



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.