Là, il s’en fout !

Moines Baudouin
Maître Patrick Baudouin. D. R.

Par Mrizek Sahraoui – Jusqu’où ira Patrick Baudouin dans ses contrevérités au sujet de l’assassinat des moines trappistes, bien qu’il soit persuadé qu’il ne possède pas la moindre preuve de ses assertions, loin d’être la vérité absolue, le reconnaît-il lui-même ? Alors, on est en droit de nous poser la question : qu’est-ce qui fait courir l’avocat Patrick Baudouin ? Une hypothétique notoriété ? Possible, car il en a une toute petite, vu que les annales judiciaires n’ont pas retenu une quelconque retentissante plaidoirie de sa part depuis qu’il exerce le métier d’avocat, pas plus qu’il n’eut gagné le procès du siècle.

De l’argent par ces temps de disette ? Fort probable, mais cela relève, il faut bien l’admettre, de l’indécence compte tenu de l’affaire en question, celle de la mort tragique de religieux dont les familles sont en quête, non pas de surenchère – médiatique -, mais de vérité, toute la vérité, rien que la vérité, celle que Patrick Baudouin refuse de voir.

Une haine viscérale qu’il porte à l’égard de l’Algérie ? Certainement, au regard de la façon dont il s’entête contre l’évidence. Sinon rien d’autre ne peut expliquer, ni justifier son acharnement à vouloir, coûte que coûte, incriminer les services de sécurité algériens dans l’assassinat des moines trappistes, en 1996, bien qu’aucun élément nouveau ne permette de démentir les conclusions finales de ce malheureux drame.

Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Rien, en tout cas, qui laisse, à la lumière des nouvelles expertises sur l’assassinat des moines de Tibhirine, planer le moindre doute sur l’existence d’éléments de nature à remettre en cause la version initiale. Bien au contraire, ces nouvelles expertises, révélées par la cellule d’ investigation de Radio France, viennent battre en brèche toutes les spéculations et les supposées preuves de l’implication des services de sécurité algériens, avancées par les tenants du complot qui serait ourdi par les autorités algériennes à l’époque des faits.

Le sherpa des causes perdues, prenant ce qui l’arrange en s’appuyant sur les nouvelles expertises, avance ses pions sur la base de simples suppositions, d’improbables conjectures, celles qui reviennent souvent dans les habituelles péroraisons des salles des pas perdus et non des prétoires – et cela Baudouin le sait -, occultant cependant volontairement les éléments qui mettent à mal l’hypothèse d’une bavure de l’armée algérienne.

Pourtant, dans le dernier rapport d’expertise sur lequel s’est, là encore, appuyé Patrick Baudouin, il est clairement indiqué que «l’analyse au micro-scanner n’a pas révélé de particules métalliques sur les sept prélèvements osseux», traduire absence de traces de balles. Une conclusion de taille que l’avocat a délibérément occultée, puisqu’elle écarte définitivement l’hypothèse d’une intervention militaire par hélicoptère des forces de sécurité algériennes. Il reconnaît, pour l’avoir affirmé au micro de France-Info, jeudi 29, qu’à ce stade «nous n’avons pas encore la vérité absolue» [sur la mort tragique des sept moines de Tibhirine]. Dont acte.

Parmi les nouveaux points introduits dans le dernier rapport d’expertise, de nouveaux points qui ont donné, en écoutant l’avocat des familles des victimes ce jeudi sur France-Info, le sentiment que celui-ci a soulevé le lièvre, aucun ne constitue un début de preuve. Dans l’hypothèse contraire, mégaphone en bandoulière, Patrick Baudouin aurait évidemment saisi toutes les juridictions du monde dans la perspective de faire condamner l’Algérie. Il n’en sera rien. A son grand désespoir.

Alors, que veut-il de plus, sinon à vouloir salir et jeter l’opprobre sur une institution, l’armée algérienne, qui est venue à bout de l’hydre de Lerne, sans laquelle, probablement, la France aurait eu fort à faire pour contrer l’afghanisation de l’Algérie et, plus largement, du pourtour sud de la Méditerranée ?
Patrick Baudouin plaide, sans preuve, la bavure des forces antiterroristes algériennes durant la décennie noire. Mais, jamais nous l’avons entendu s’égosiller sur d’autres malheureux et tragiques événements (des bavures) dont les auteurs sont clairement identifiés, notamment en Libye, en Côte d’Ivoire, en RDC, au Tchad, en Syrie, où les victimes se comptent par plusieurs dizaines de milliers.

Là, il s’en fout, maître Baudouin !

M. S.

Comment (12)

    Anonyme
    2 avril 2018 - 17 h 43 min

    On ne voit pas en quoi, selon le rapport nouveau des experts, le fait que les crânes aient été enterrés une première fois puis déterrés constituerait un élément pouvant accrediter une manipulation des autorités algeriennes…Si seuls les crânes ont été retrouvés au bord de la route c’est tout à fait normal puisque les terro savaient où se trouvaient les corps et les ont donc exhumés pour en extraire ces crânes. S’ il y a manipulation c’est bien le fait des terro qui ont voulu cacher le fait qu’ils avaient déjà exécutés les otages pendant qu’ils negociaient encore. ..

    Anonyme
    30 mars 2018 - 23 h 29 min

    Ils sont fous !

    Algerie
    30 mars 2018 - 16 h 49 min

    Ce Baudoin n’arrive pas à ravaler sa salve empreinte d’une haine viscérale pour l’Algérie, pour une raison majeure , la défaite fracassante des terroristes du GiA ,face à la glorieuse armée algérienne pendant la décennie noire. Pis, comme un os au travers de sa gorge, il assiste quasi quotidiennement aux succès consécutifs, de cette même armée glorieuse, qui opère très efficacement contre les groupuscules terroristes,le trafic des armes à feu et celui de la drogue. Et cerise sur le gâteau, l’ANP lutte SEULE, sans assistance, ni ingérence étrangère à garder les frontières Algériennes, sans s’immiscer dans la gadoue du G5 au Sahel. Dernière touche, l’armée Algérienne est issue des enfants du peuple, qui lui vouent en retour, soutien et respect indéniables.
    En conclusion, les pseudo thèses avancées par ce Baudouin ont un but
    mesquin bien précis, celui de garder un maximum d’opacité autour du dossier des moines de Tibhirine, afin de tenter d’éclabousser l’armée algérienne. Échec annoncé d’avance:
    40 millions d’Algériens servent de remparts à cette même armée.
    Ce Baudouin machin devrait avoir la décence de laisser ces moines reposer en paix, et permettre aux familles de ces malheureuses victimes de faire leur deuil. Qu’il choisisse une thématique moins macabre, et sous d’autres cieux pour déclencher une tempête médiatique en sa faveur, afin de garnir son compte en banque. Minable perspective, et coup d’épée dans l’eau ,monsieur Baudouin.

    127
    2
    Anonyme Utile
    30 mars 2018 - 13 h 39 min

    Cet excellent article constitue un bon début dans l’investigation de nos journalistes d’investigation.
    Cet avocat véreux de pacotille a épuisé toutes ses ressources de nuisance contre l’Algérie, EN VAIN. Ce qui se passe sur la scène internationale m’a fortement interpellé.

    L’ intervention de cet avocat véreux de pacotille Beaudoin fait partie du complot sioniste dirigé contre l’Algérie.
    En effet, l’exécution du premier volet du complot sioniste dirigé contre l’Algérie à été confié à la la France officielle, un exécutant sioniste, qui a tout fait pour forcer la main à l’armée Algérienne, pour intervenir militairement, en dehors de ses frontières, EN VAIN, ça n’a pas marché et ça ne marchera jamais. Le premier volet de ce complot sioniste dirigé contre l’Algérie a été déjoué.

    Le deuxième volet du complot sioniste a été confié à l’arabie saoudite tayehoudite, un exécutant et allié sioniste, pour forcer la main à l’armée Algérienne pour participer à la coalition anti-terroste sur le papier, mais dans les faits dirigée contre l’Iran, EN VAIN, ça n’a pas marché et ça ne marchera jamais. Le deuxième volet du complot sioniste dirigé contre l’Algérie a été déjoué.

    Le troisième volet du complot sioniste a été confié à la Turquie de merdogane un exécutant et allié d’israël, pour forcer la main à l’Algérie, pour supprimer les visas entre l’Algérie et la Turquie, berceau de la très haute trahison, afin que merdogane infiltre les terroristes parmi les « touristes Turcs », mais NOS VALEUREUX EXPERTS ont immédiatement tout deviné. Et ils ont dit NON à la Turquie. Et c’est ainsi, que le troisième volet du complot sioniste dirigé contre l’Algérie a été déjoué.

    La campagne médiatique terriblement grotesque et imbécile dirigée contre la RUSSIE, par les exécutants d’israël (usa, angleterre, allemagne, france, notamment), a fortement attiré mon attention.

    Ceci me permet de conclure que l’action médiatique inutile et vouée à l’échec, de cet avocat véreux de pacotille Beaudoin, porte voix de ses maîtres, les gardiens du temple de la haine anti-Algérienne, fait partie du complot sioniste, dirigé contre l’Algérie,voué à l’échec.

    20
    3
    lhadi
    30 mars 2018 - 12 h 30 min

    Soutien indéfectible à l’armée nationale populaire algérienne dont la principale force prend source dans la loyauté de ses membres.

    Quant à la question de savoir ce qui fait courir ce mercenaire de la parole qui veut balafrer le visage de l’Algérie, la réponse se trouve, bien entendu, dans la question.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    14
    3
    Amascha-Hô
    30 mars 2018 - 10 h 47 min

    En incluant la mention suivante : ‘l’hypothèse de décès survenu entre le 25 et le 27 avril reste plausible’, le rapport unilatéral d’experts français n’écarte pas la thèse d’une bavure des autorités algériennes, elle l’a met juste en veille, mais par contre, exclu de facto celle, éventuelle, des services français et de leurs autorités hiérarchique de l’époque, puisqu’en mettant le curseur entre le 25 et le 27 avril, on vide l’enquête de l’évènement du mardi 30 avril 1996 où il est établit de la visite de l’Excommunicato Mustapha Abdallah à l’ambassade de France où il avait laissé la cassette des sept religieux, objet du rapport 30656 du colonel Clément du lundi 6 mai 1996 déclassifié par décision du ministre français de la Défense numéro 016248 du 20 novembre 2009.

    Le rapport dit implicitement que l’intervention pourtant bien réelle de la partie française dans une affaire algéro-algérienne, n’a aucun effet dans l’assassinat puisqu’elle se situe post mortem.

    Afin que la plausible puisse devenir avéré,nous sommes dans l’attente du rapport complémentaire d’experts algériens afin que celui-ci puisse éclairer de sa lumière cette période chromatique qu’est la décennie noire.

    4
    2
    BEKADDOUR MOHAMMED
    30 mars 2018 - 10 h 33 min

    Quand on sait qu’au début de la descente en enfer de l’Algérie, nos services de sécurité ont, par exemple, capturé un Gaulois armé prétendu converti à l’Islam et venu selon ses aveux faire le Jihad en Algérie, on se dit que l’assassinat de ces religieux téméraires, (Oui, ils auraient dû quitter l’Algérie et se réfugier chez les leurs), a été le fait de gens qui veulent salir notre armée, (Donc le pilier principal d’El Jazaïr), et c’est de côté là que se trouve le coupable, et les ennemis d’El Jazaïr ont un nom ! Pourquoi, du moins à ma connaissance, durant la période 1954-1952 aucun religieux chrétien n’a été assassiné par l’A.L.N !!! Certes, Charles de Foucault l’évêque, ou je ne sais, mais c’était un espion, et tout compte fait, sauf peut-être des exceptions, ces religieux auront été un de ces « cadeaux empoisonnés », (Expression employé par Offredo dans un de ses livres du temps de Houari Boumédiène), que la France a légué à notre pays, Baudouin peut, puisqu’il est dans la dèche, se convertir en romancier, et écrire un dialogue d’outre-tombe entre lui l’âme morte et les défunts, un dialogue sur pourquoi ces religieux ne se sont pas sauvés en France…

    4
    5
      abdel
      30 mars 2018 - 14 h 05 min

      encore une fois précisez votre pensée,charles de foucault etait un officier de l’armée et non un éveque, qui a tout quitté pour vivre en ermite au sahara,ou il fut assassiné

      6
      1
    lhadi
    30 mars 2018 - 10 h 11 min

    Je tiens d’abord à rendre hommage à l’armée nationale populaire algérienne dont sa force prend source dans la loyauté de ses membres.

    Qu’est ce qui fait courir ce mercenaire de la parole qui veut balafrer le visage de l’Algérie ?

    La réponse se trouve dans la question.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    5
    2
    Abou Stroff
    30 mars 2018 - 9 h 28 min

    je pense que le sieur baudoin ne fait que développer la thèse de la vermine islamiste selon laquelle la majorité des assassinats (sinon, tous) sont le fait de la « houkouma ».
    en effet, interrogez n’importe quel « élément » appartenant à la vermine islamiste sur les grands (bentalha, raïs, etc.) et petits massacres qui ont eu lieu pendant la décennie dite noire et ils vous répondra, toute honte bue, que ces massacres ont été perpétrés par le pouvoir en place.
    moralité de l’histoire: le sieur baudoin est simplement le porte parole (officieux?) de la vermine islamiste et doit être traité comme tel.
    PS: étant donné que la « réconciliation nationale » à la boutef a permis à la vermine islamiste de se refaire une virginité et d’être traitée d’égale à égale avec les combattants de la liberté qui l’ont arrêtée dans son entreprise de démantèlement de l’Algérie, en tant qu’Etat et Nation, il me parait tout à fait logique que le sieur baudoin enfourche son cheval de bataille pour accentuer la pression sur le pouvoir en place et permettre à la vermine islamiste de construire un rapport des forces en sa faveur.

    9
    4
    Anonyme
    30 mars 2018 - 7 h 16 min

    Ce personnage est aligné sur la version officiel et des medias français qui voudrait que ce soit l’armée algérienne la responsable de cette bavure.
    les médias français ne prononce jamais le mot Algérie, sauf pour en parlé de façon négatif.
    En ce sens c’est plutôt bon signe, la Russie subi le même sort…

    13
    3
    Marxopolos
    30 mars 2018 - 6 h 53 min

    Qu’est-ce qui fait courir l’avocat Patrick Baudouin ? Excellente question!
    La notoriété sur le dos des moines et surtout sur celui de l’Algérie.
    L’argent, punaise là c’est grave.
    Salir l’armée algérienne. Là Il n’y arrivera jamais.

    26
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.