La sale besogne

Rabat monarchique
Le roi du Maroc, Mohammed VI, en compagnie du roi de l'Arabie Saoudite. D. R.

Par R. Mahmoudi En prenant la décision de rompre ses relations avec l’Iran en ce moment précis, le régime monarchique de Rabat s’est définitivement dévoilé aux yeux de l’opinion arabe et internationale, pas seulement comme un affidé quasi organique des Al-Saoud, qui exercent aujourd’hui une sorte de terreur sur un grand nombre de pays de la région, mais, surtout, comme un allié direct de l’Etat sioniste.

Les Marocains n’auront fait, au bout du compte, qu’exécuter une (sale) besogne suivant le timing qui leur a été dicté de l’extérieur et les intérêts géostratégiques de leurs maîtres. En effet, ce n’est pas un hasard si cette décision marocaine tombe à un moment où le gouvernement israélien annonce solennellement, par la voix de son va-t-en-guerre Premier ministre, son intention de lancer une opération militaire contre l’Iran.

Le scénario, à l’américaine, a commencé il y a trois jours lors que Benyamin Netanyahu évoquait devant la Knesset la possession de preuves que Téhéran développait, secrètement, un programme nucléaire incontrôlé. Tout le monde a, alors,  compris que les Israéliens se préparaient sérieusement à une attaque imminente. Pour eux, c’est l’occasion de faire d’une pierre deux coups : frapper un pays qui constitue la seule et unique menace pour la sécurité d’Israël dans la région, pour mieux l’isoler, et donner en même temps un coup d’accélérateur à la normalisation des relations avec la monarchie wahhabite qui n’attendait qu’un tel geste pour faire le pas et ne plus revenir en arrière. Les Israéliens savent bien qu’en «normalisant» avec Riyad, la quasi-totalité des pays arabes, Maroc en tête, vont suivre les yeux fermés.

R. M. 

Comment (8)

    Anonyme
    3 mai 2018 - 12 h 14 min

    Inchallah yaklou rahge et yargdou fechouk

    12
    Naïm
    3 mai 2018 - 0 h 32 min

    C’est quoi çà ? Une tête de grenouille monstrueuse….. Ya latif ! On comprend mieux, aujourd’hui, pourquoi sa « femme » Selma l’a divorcé. C’est une tentouse, pour sûre. (…)

    11
    1
    7
    2 mai 2018 - 16 h 36 min

    Pourquoi le Maroc ne rompt-il pas ses relations diplomatiques avec l’Algérie?

    27
    3
    Ali
    2 mai 2018 - 13 h 30 min

    Le makhzen dévoile son vrai visage celui d’un allié indéfectible des wahabo-sionistes , ce pouvoir est clairement un ennemi pour nous, il faut rendre coup pour coup en toute discrétion comme d’habitude. Je plains les pauvres marocains car à force de chercher les problèmes ils vont finir par les trouver.

    20
    1
      Zenaty
      3 mai 2018 - 1 h 17 min

      LA stratégie des monarchies arabes est de mettre le feux chez les pays progressistes et Republiquains et Démocratique pour que leurs peuples ne ce réveil pas. Et les alliés de l Otan vont les faire payer très cheres leurs Interventions de Mercenaires…

      12
      1
    Felfel Har
    2 mai 2018 - 11 h 19 min

    Le Maroc ne fait plus dans la dentelle et ne cache plus son allégeance au sionisme. Il va sans dire que cette rupture de relations diplomatiques avec l’Iran est d’inspiration israélienne et saoudienne pour justifier la nécessité d’un conflit ouvert contre l’Iran. Toute cette agitation a pour but principal d’obtenir l’aval, voire la bénédiction de l’administration Trump (une partie est déjà acquise) pour déclencher les hostilités. Israël ne tolère pas d’avoir affaire à un pays suffisamment puissant capable de lui tenir tête. La destruction de l’Irak et de la Syrie dans l’espoir de leur mise sous tutelle, procède de cette logique. Mais qu’en pense Poutine? Comme pour la Syrie, il viendra doucher leurs vains espoirs de dominer la région. En aboyant avec la meute, le petit caniche marocain espère-t-il obtenir quelques retombées susceptibles de compenser sa perte de prestige? La félonie, la traîtrise, la compromission, la soumission, et maintenant le mensonge sont inscrits dans les gènes de la famille royale et ses courtisans. A la suite de G. Bécaud ( « Et maintenant,♫ que vais-je faire?♪ »), le roi ira-t-il jusqu’à rompre ses relations diplomatiques avec les pays qui soutiennent le Polisario?

    29
    3
    Prédator.DZ
    2 mai 2018 - 7 h 47 min

    Donner le statut « d’Allié d’israël » à M6 est à mon sens exagéré. M6 est un pion qu’on déplacerait au gré des humeurs de ses vrais maîtres MBS, Trump et la tappette de Macron.

    30
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.