Qui veut la rupture ?

crise Maroc
Le roi du Maroc Mohamed VI. D. R.

Par R. Mahmoudi – Jusqu’où ira le Maroc dans sa guerre contre l’Algérie ? Les tensions entre les deux pays sont-elles arrivées à un point de non-retour ? Les deux questions méritent bien d’être posées parce qu’il est impossible que la situation soit sans conséquences à court ou à moyen terme. Les Marocains sont allés trop loin dans leur perfidie, alors que l’Algérie n’a pas encore épuisé toutes ses cartes et, en résumé, n’a pas encore dit son dernier mot sur la question.

Première carte à jouer : baisser le niveau de représentativité de notre ambassade à Rabat. Cette option serait, d’après certaines sources, à l’étude. Il faut dire que seule la patience légendaire des Algériens retardait encore le recours à cette option. Pour beaucoup moins que cela, des pays n’ont pas hésité à rompre leurs relations diplomatiques avec d’autres.

Si l’Algérie a préféré garder son sang-froid le plus longtemps possible, c’est sans doute aussi parce qu’elle était habituée aux fourberies marocaines qui se terminaient, mécaniquement, par un rituel d’excuses suivies de gestes de rapprochement, baissant l’escalade d’un cran, à défaut de réchauffer les relations. Mais là, visiblement, certainement grisés par le soutien des monarchies du Golfe et de la Ligue arabe (un pléonasme !), nos voisins semblent ne pas vouloir s’arrêter dans leur surenchère et, plus grave encore, cherchent maintenant à dresser «la communauté arabe» contre l’Algérie en la désignant comme «un ennemi caché» qui comploterait avec le Grand Satan qu’est l’Iran.

On n’est plus dans le classique jeu des chantages, au sujet du Sahara Occidental ou des frontières, mais dans une stratégie bien plus dangereuse qui vise clairement à couper l’Algérie de son environnement arabe. C’est pourquoi une riposte plus ferme est largement justifiée.

R. M.

Comment (30)

    anonyme
    5 mai 2018 - 20 h 29 min

    le conflit a trop duré ;cette situation est la moins mauvaise
    la legalité doit etre appliquée d’abord chez soi avant de la revendiquer au niveau international
    la diplomatie figée ne peut resoudre les conflits qui durent longtemps et
    l entettement ne peut qu’attiser les tensions
    « ni le maroc ni l algerie n’ont l’intention de demenager  » mais en pratique chaque pays a choisi sa position bien eloignée de celle de l’autre
    l’algerie est le premier pays africain en termes de superficie et elle soutient la rasd pour son autodétermination que des membres permanents du conseil de securité privilegient une autre solution




    1



    4
    Kad
    5 mai 2018 - 8 h 50 min

    Le Makhzen ne cesse de nous relancer pour l’ouverture des frontières, et ce, le plus souvent par l’intermédiaire de ces protecteurs qu’ils croient influent au point de nous faire plier. Eh bien non! On ne pliera jamais car chacun agit selon ses intérêts, et nous le faisons bien. Quant à lui, il se trouve dans la m… jusqu’au cou, les millions de marocains qui vivaient au frais de l’Algérie alors qu’ils nous envoyaient en retour des alcools frelatés et surtout du hashich et la chira, sont aujourd’hui en situation désespérée et acculent le Makhzen dans ces derniers retranchements. A tel point qu’on se demande s’il est comme une tortue sur le dos qui n’arrive donc pas à se remettre sur ces pattes, dans ce cas il sera inoffensif. Ou bien comme une bête blessée, et dans ce cas il devient suicidaire et agressif. Et là, nous devons rester sur nos gardes car il sera imprévisible.




    7



    2
    Afrite
    5 mai 2018 - 4 h 44 min

    Le seul et l unique ennemi des musulmans c est bien sûr Israël l occident les usa
    Nous devons agir par sagesse avec les marocains et le makhzen en même temps il faut renforcer notre politique et notre image à l international.




    6



    8
    salam
    5 mai 2018 - 4 h 02 min

    le bateau algerie n a plus de gouvernail.le dernier des derniers vient essuyé ses pieds sur cette terre de martyr. RAS LE BOL de se faire traité par un pays de pédophile.renvoyé chez eux tous ces momo6 de m….




    7



    7
    ripper
    5 mai 2018 - 0 h 47 min

    Bizarrement au sujet de cette dernière sortie makhzénienne j’aime bien l’attitude algérienne, restée zen et calme. Le Maroc parait, encore une fois, débile et attardée, grimpant dans les rideaux tel un singe.
    M6 ignoré par Trump à Miami, fâché avec le roi de Jordanie, malmené par les africains, stoppé net par l’UE via la CJUE, poussé dans le dos par l’ONU, vendu à la première occasion par les Saouds, … C’en est devenu trop, il va étouffer à la fin.
    Ainsi naquit l’idée de l’ennemi idéal, un Iran ennemi de Trump, d’Israël, des Saouds et de la pseudo ligue arabe. La comédie du damné M6 dans le rôle de la victime, la femme battue, le mahgour par le méchant Sahara Occidental prit forme. Sauf qu’il y a un hic dans cette histoire inventée de toutes pièces, l’Iran en a plein les bras avec ses problèmes internes et externes, et puis il est situé à des milliers de lieux du Maroc.
    Tiens, l’Algérie … le maillon qui manquait à la chaine !




    7



    4
    Anonyme
    4 mai 2018 - 19 h 48 min

    « qui vise clairement à couper l’Algérie de son environnement arabe »….Quel environnement arabe? Les al saoud et qatari? Tant mieux on le souhaite!




    31



    3
      Anonyme
      5 mai 2018 - 3 h 38 min

      Bravo ! On s’en fout de la ligue arabe, il faut sortir de ce truc. Le plus vite sera le mieux.




      21



      3
    TARZAN
    4 mai 2018 - 19 h 45 min

    (…) là, on a plus le choix, le maroc doit impérativement recevoir une réponse de l’algérie et la réponse doit non seulement être amère mais humiliante pour le maroc sur la scène internationale. le maroc a insulté, piétiné, ridiculisé l’algérie et si on reste muet alors notre image est absolument ternie et disqualifiée et à jamais. il faut agir vite vite vite, l’algérie a des hommes le maroc PAS




    12



    11
    Anonyme
    4 mai 2018 - 17 h 38 min

    Voilà la vérité du déchaînement de m6 sur l,Algérie.
    Le trône est sur le point de disparaitre s il ne prouve pas aux marocains l,appartenance du sahara et sonn maintient dans le royaume .Donc pour lui c est une question d existence c est a dire de vie ou de mort.
    Les résolutions de l ONU ne sont pas a avantage en plus que l,institution a de tout temps insisté sur la non appartenance de ce territoire au royaume, d autre part l,UA a pratiquement cassée les ambitions de ce dernier en faisant de la Rasd un état a part entière. Le coup de grâce est venu de l,UE qui ne lui reconnais aucune souveraineté sur le Sahara occidental.
    Mis dans une situation extrêmement fragile et dangereuse , il se débat comme il peut pour tenter d éloigner le spectre de l,effondrement.
    Qui ne se souvient de la mise en retraite des enciens hauts cadres du FAR il n y a pas longtemps
    Sachant, que de l intérieur du royaume les assises sont très fragiles, la confiance des militaires et restreinte , la population encore plus et si un malheur arrive de perdre la colonie sahariens c est l,implosion garantie.
    Or,les déplacements de si moh6 dans les continents a la recherche des appuis avaient des raisons majeurs ,israël, UsA, Arabie, Angleterre sans compter l,Afrique, n en parlant plus de la France et dans la moindre mesure l,Espagne..
    En un mot, m6, pour sauver sa peau veut une guerre qui le le dédouane sur la perte de la colonie Sud faute de quoi s ‘est l’exile forcé. La destinée du Maroc sera autre.




    11



    5
    HOUMTY
    4 mai 2018 - 12 h 23 min

    RE-SALAM L’KHAWA… malheur a celui qui touche au pays qui m’a vue naitre et vu naitre mes ailleux , au pays qui m’a fait decouvrir le selecto, l’garantita , le sable chaud de sidi feruch et de ces plage ainssi que les soirees de ramadhan a ecouter dahmane el harachi, gerouabi ,tahah fergani (rahimahoum ALLAH)
    et bien sur on mangeant de la galette avec de l’huile d’olive en plein chaleur de tizi ouzou… n’oublie pas ennemie,
    ma terre est imbiber de million de litres de sang de nos chouhada…




    34



    6
    HOUMTY
    4 mai 2018 - 11 h 50 min

    SALAM L’KHAWA….. warack ya si BOUMEDIENE (ALLAH,yarahmeck)..
    warack ya si LIAMINE ZEROUAL..
    sans aucune polemique je trouve que nos dirigeant sont trop gentille
    avec tous ces predateurs.. nos ennemie nous prennent pour des naif…. la je dit S.T.O.P baraket il faut expulse l’ambassadeur du maroc et ces sbire, reconduire les 500.000 marocains chez eux. autoriser les russes et les chinois a avoir des bases militaire en ALGERIE…. car je vous le dit, on est entourer par une poudriere qui va bientot exploser.
    qu’ALLAH protege la mere patrie ,




    24



    9
    MELLO
    4 mai 2018 - 11 h 19 min

    Aucune diplomatie avec ce royaume du haschisch, inutile d’aller répondre par une rupture totale PUISQUE la fermeture des frontières en est le symbole le plus vivant. L’Algérie, en grand pays, a eu un rôle «central» dans la lutte contre le terrorisme et elle a grandement contribué à stabiliser le Maghreb, faisant de son expérience un modèle pour tous les pays, a déclaré le président d’Interpol, mercredi, à Alger. Cette déclaration montre bien la sagesse d’un pays et d’un peuple qui ont tant soufferts des affres de la violence.
    Face aux graves déclarations des responsables marocains,, les autorités algériennes gardent le calme le plus total, en soutenant le règlement du conflit au Sahara occidental dans le cadre des résolutions de l’Onu, et ce en appuyant le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui. Réponse claire , nette et précise.




    20



    9
    A3zrine
    4 mai 2018 - 10 h 34 min

    Demandez à l’émir Abd-el-Kader, ils vous dira tout sur la traîtrise de cette famille royale.
    DIEU PRESERVE MOI DE MES AMIS QUANT A MES ENNEMIS JE M EN OCCUPE.




    26



    8
    selma
    4 mai 2018 - 10 h 26 min

    En effet, il s’agit d’aller au delà: rompre les relations avec Rabat et se retirer du panier à c rabes que constitue une ligue inféodée à Israel grâce aux pétrodollars des pingouins du Golfe.




    36



    8
    Malek
    4 mai 2018 - 9 h 07 min

    Ils ont écarté non seulement Ramtane Lamamra mais aussi des milliers d’autres algériens capables de faire face aux défis qui nous assaillent de toutes parts (makhzen, monarchies du golf, ligue arabe…). Je me rappelle de ce mois d’août 1994, que je n’oublierai jamais, ou le Président ZEROUAL avait pris la décision de fermer illico la frontière après que le makhzen ait décidé d’imposer le visa pour les algériens. Le lendemain tous le moyens ont été mobilisés pour faire face au retour de nos émigrés vivants en Europe et ayant transités par le Maroc, afin qu’ils puissent reprendre leur travail à temps !
    Le pouvoir actuel va t-il enfin comprendre qu’il est temps de laisser la place aux patriotes susceptibles de nous sortir de ce tunnel sans fin ?




    32



    9
      DAYANA
      4 mai 2018 - 12 h 28 min

      Qu’est-ce que Lamamra vient faire dans votre analyse? La reaction actuelle est quasiment la même, et s’inscrit dans l’argumentaire de l’article, que lorsque le drapeau algérien avait été brûlé. Qu’avait fait Lamamra ? Il ne s’agit pas d’hommes mais de la conduite d’une politique extérieure. Ne mélangeons pas tout.




      21



      5
    Yaczo
    4 mai 2018 - 8 h 37 min

    Je pense que l’Algérie manque d’un Homme à sa hauteur, nous n’avons pas LE leader qu’il faut, et le maroc en profite bien.

    Moi, je serais pour la fermeture de l’ambassade d’Algérie au maroc.

    Couper les relations avec eux, et se positionner entant qu’interlocuteur dans l’histoire du sahara occidental.

    Comme ca, on aide les saharaoui, et on leurs fait payer leurs geste aux marocains.




    21



    7
    L'Etranger
    4 mai 2018 - 7 h 57 min

    Drôle de questions ! SI nous en sommes au point de non-retour, cette question est inutile car nous n’avons plus besoin de rompre ni d’aller plus loin. La fermeture des frontières est en soit une répudiation qui ne dit pas son nom et un affront que Momokhwana n’a pas digéré. Aller plus loin peut apparaitre comme un soutien à L’Iran et à L’Arabie Saoudite qui prépare une guerre contre ce pays. Momokhwana sait qu’il a tout à gagner s’il impliquait l’ Algérie. Tenons-nous à l’écart de ce dermier car quand ça éclatera ça va chlinguer jusque chez nous.




    15



    4
    Abou Stroff
    4 mai 2018 - 7 h 22 min

    tout à fait d’accord avec ce qu’avance R. M..
    je suggère, cependant, qu’aussi bien du point de vue stratégique que du point de vue tactique, il est plus judicieux de parler de « makhzen » ou de « régime marocain » plutôt que de « maroc » et de « marocains ».
    en effet, jusqu’à preuve du contraire, le peuple marocain ou si l’on préfère, les marocains lambda n’ont strictement rien à voir avec la politique suivie par le régime archaïque qui les opprime et les propose comme bêtes de somme et chair à canon aux puissances impérialistes et par ricochet, à l’entité sioniste.




    41



    10
    Selecto
    4 mai 2018 - 5 h 57 min

    J’ai rêvé hier soir d’une nouvelle rafle comme en 1975, hélas ce n’était qu’un rêve.




    33



    20
      Anonyme
      4 mai 2018 - 6 h 55 min

      Il ne faut pas rêver. La grandeur de l’Algérie est devenue juste une illusion, à part si un vrai nationaliste nous fera la surprise. Il n’ya plus d’hommes en Algérie. L’Algérie est devenue une mangeoire pour les corrompus.
      L’Algérie est gérée par le vide anarchique.




      51



      14
      صالح/ الجزائر
      4 mai 2018 - 16 h 07 min

      non pour une nouvelle rafle de 1975 . nos frères marocains , lambda , ne doivent pas payer les errements du Roi Haschisch , de son makhzen et de leurs maitres bienfaiteurs , vassaux , des Monarchies du Golf de pétrodollars et de la traîtrise à ciel ouvert .
      si Boumedien reviendrait il ne ferait pas de nouvelle rafle , mais il trouverait d’autres moyens plus efficaces pour faire payer aux tonneaux de pétrole ( براميل النفط ) leurs manipulations idiotes .




      7



      7
    Yeoman
    4 mai 2018 - 5 h 50 min

    Seuls les idiots n’ont pas compris que dans sa haine pour notre pays, le Maroc ne s’arrêtera que là où la peur le lui dicte.




    50



    14
    RezkideBelcourt
    4 mai 2018 - 5 h 31 min

    Il faut en premier finir une fois pour toute les travaux pour le gazoduc Arzew / Espagne, ensuite fermer celui qui passe par le Maroc, là ce sera un message fort, car on paye un droit de transit de notre gaz vers l’Espagne et autres. Là on pourra dire qu’on a réduit les relations.




    60



    11
    Kahina-DZ
    4 mai 2018 - 5 h 00 min

    Il faut calmer les chiens enragés avec une réponse Forte. Il ne faut pas réfléchir, car vous avez trop tardé.
    Le palais Haschisch a dépassé les limites.
    Nos charlots politiques sont incapables de trancher . Il n’ya rien à étudier, l’humiliation a dépassé la limite rouge de GAID SALAH.




    41



    15
    awrassi
    4 mai 2018 - 4 h 53 min

    Le Maroc est le cancer de l’Afrique, comme Israel est celui du monde … Vivement que les Imazighen chleuhs et rifains récupèrent le pays qui était leur avant l’arrivée des « nobles » Idrissides et Alaouites !!




    37



    22
    Nasser
    4 mai 2018 - 4 h 17 min

    je reste confiant car en réponses aux sornettes et attaques virulentes marocaines nos diplomates seront prendre les mesures adéquantes, au jeu du lancé de boomerangs la diplomatie marocaine se place en dernière position car tant de maladresse fait qu’ à chaque tentative elle se le prend en pleine figure « ça s’ appelle retour à l’ envoyeur ».




    42



    12
    Anonyme
    4 mai 2018 - 4 h 05 min

    Il faut couper les relations diplomatiques. Trop c’est trop.




    53



    11
      008
      4 mai 2018 - 5 h 54 min

      La diplomatie algérienne est trop molle on regrette Ramtane Lamamra.




      38



      21
        DAYANA
        4 mai 2018 - 12 h 30 min

        n’importe quoi ! encore le culte ecule de la personnalite ? Basta. seul Dieu, dans sa grandeur, est eternel.La diplomatie algerienne a fonctione avant et apres lamamra et a meme connu un age d’or sans lui.




        15



        7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.